Jump to content
Malvina

Mélanger les BD adulte et jeunesse

Recommended Posts

Malvina

Bonjour,


 


J'ai appris récemment en formation que certaines bibliothèques avaient tenté de classer toutes les BD au même endroit, adulte et jeunesse mélangées.


Si certains d'entre vous en ont eu l'expérience, j'aimerais bien en savoir un peu plus : est-ce que ça marche? les usagers s'y retrouvent-ils?


 


Merci!


Share this post


Link to post
Share on other sites
Marie Robert

Bonjour,


 


Nous avons beaucoup réfléchi à l'idée de mélanger les BD adulte et jeunesse, dans le cadre d'un projet de décloisonnement des collections adulte/jeunesse, et avons fini par adopter une voie médiane : les collections de bd jeunesse et adulte sont maintenant "rapprochées", c'est à dire que nous avons 2 espaces, l'un pour la BD jeunesse, l'autre pour la BD adulte, très proches, mais très clairement distincts (il faut passer devant un poste de renseignement et un OPAC pour aller de l'un à l'autre). Nous avons volontairement éloignés les manga adulte des manga jeunesse.


 


A l'usage, cette solution me semble la meilleure : la population de la ville est majoritairement issue de catégories socio-professionnelles favorisées, beaucoup de parents sont soucieux de protéger leurs enfants de "mauvaises lectures" et sont facilement choqués par certaines bd (la force de l'image...). Par ailleurs, nous fonctionnons en prêt illimité et avec des abonnements familiaux : un enfant peut donc emprunter facilement n'importe quel document. Dans ce contexte, il est pratique de pouvoir indiquer aux parents inquiets que les documents qui s'adressent aux enfants sont dans tel espace, avec des étiquettes jaunes. Mais le problème ne se pose peut-être pas partout de la même manière !


 


ESt-ce que ça marche ? Nous n'avons eu aucun mauvais retours du public, et les gens semblent plutôt satisfaits. Les adultes empruntent peut-être plus facilement des bd classiques (Astérix...) dans les collections jeunesse, mais ce n'est pas un phénomène massif. Il n'y a pas d'impact au niveau statistiques, nous étions déjà sur des taux de rotation très importants avant le réaménagement.


 


En espérant que ces quelques informations vous soient utiles


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

supprimé

 

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bouille

Dans ma médiathèque, le mélange ou le rapprochement de toutes les collections est fait depuis très longtemps. Les cotes sont de couleur différente suivant le public visé : enfant, adolescent et adulte. Trois couleurs donc, les mêmes pour les documentaires imprimés, les films, les romans ou les BD.


 


Les BD sont rangées en bac dans un espace aéré dédié aux BD et à la presse, l'endroit de détente, de lecture et de papotage tranquille entre amis ou en famille. Les BD ado et adulte sont mélangées dans les même bacs, différenciées par les couleurs des cotes. Les BD jeunesse dans d'autres bacs, séparés des autres par un simple espace de passage informel. Le mélange des ado-adulte dans les même bacs est effectif depuis 4 ans (avant, c'était des bacs séparés). Cela n'a pas impacté les emprunts des BD ados, et fait augmenter le taux de rotation des BD adulte. Tout bon, donc.


 


Les enfants comme les plus grands s'y retrouvent, les grands vont chez les petits pour les Astérix (mais c'est pareil partout, alors ?), les petits qui grandissent passent progressivement aux bacs d'à côté. Nous laissons faire les enfants en consultation, et nous les prévenons à l'emprunt que les BD ne sont pas de leur âge, et qu'il faudra qu'ils en parlent à leurs parents une fois rentrés chez eux.


 


C'est minimaliste comme "surveillance", mais nous n'avons jamais eu de plainte de parents mécontents (de toute façon, on aurait de quoi répondre : le règlement stipule que les emprunts des mouflets se fait sous leur responsabilité) et le côté informel de l'espace est attractif pour tous les publics.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

supprimé

 

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bouille

J'aime quand on me félicite, mon grand fou de loup, mais je n'y suis pour rien : à part le rassemblement des BD ado et adulte (et le reclassement par titre de série au lieu du classement par auteur, un grand bond en avant pour l'humanité des médiathèques !), tout s'était fait bien avant mon arrivée.


 


Les concepteurs de l'espace ont eu du nez, et avaient très certainement du métier. Il ne manque plus, justement, que la machine à café.


 


Pour info supplémentaire : tous nos bacs à BD sont montés sur roulettes. MO-BI-LI-TE !


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

supprimé

 

 

 

 

 

 

 

Edited by Ferris
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lul

Dans cet esprit, nous avons une bib du réseau qui a elle aussi rassemblé les bd adulte/jeunesse dans le même espace, la différence se faisant simplement par la hauteur des bacs. Les jeunesses sont plus bas (oui, nous avons une capacité de réflexion/adaptation relativement hors du commun). Et après, tout pareil que les autres, sur l'esprit troisième lieu, la lecture des Astérix et des tuniques bleus (et des Thorgal, quand je pense qu'on nous prend la tête avec tous à poil alors que personne ne pense à ses paires de nichons à moitié couvertes qui traîne dans les rayons BDj... quelle aubaine pour nos jeunes lecteurs) (ne me remerciez pas pour cette contribution extrêmement instructive...)


On a quand même quelques retours négatifs, justement souvent à propos de paire de nichons qui traînent ça et là (décidemment, ce Thorgal...), par contre, cela permet de résoudre les "problèmes" de classement des BD type 60 ans de Spirou, Pilote etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

supprimé

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marita

C'est intéressant, ce sujet. Chez nous, nous avons allègrement "mélangé" certains documentaires (en arts, sport, sciences et vie pratique), mais pour la fiction, c'est encore bien séparé. Certes, les BD jeunesse sont sur le palier, juste à côté de l'escalier, donc on tombe dessus quand on arrive. Cela explique sans doute que les adultes viennent y piocher sans problème. Par contre, les BD adultes sont bien plus loin et les jeunes n'ont pas le droit de les emprunter avant 13 ans. Honnêtement, vu certains contenus, je nous vois mal mélanger les 2 catégories. On a déjà parfois des remarques de parents sur certains titres de BD classés en jeunesse, alors si on ne faisait pas de distinction...


 


Idem pour les mangas, c'est clairement séparé et heureusement. Il y a quand même des choses que des enfants de 10 ans ne sont pas censés lire. A l'inverse, des séries classées initialement en section adulte ont regagné les rayons jeunesse, suite à des remarques de jeunes lecteurs : "mais madame, pourquoi c'est pas en jeunesse, ça ? C'est pas difficile, c'est pas violent et ça passe à la télé !" (grand argument choc).


 


Après, pour les séries type Astérix ou Tintin, on a feinté : on les a en double des 2 côtés ! Et tout le monde est content ! :)


Par contre, on se pose souvent la question de laisser ou non certaines séries en jeunesse. Certaines visent plus un public de grands ados, avec scènes dénudées et/ou un certain degré de violence, auquel cas on les balance en adulte. Mais pour celles qui sont "limite", ben... on laisse en jeunesse tant qu'on n'a pas de remarque de lecteur !


Share this post


Link to post
Share on other sites
Feecara

Actuellement nos bd ne sont pas dans le même espace mais nous commençons à unifier les côtés pour un rapprochement dans la future médiathèque. On différenciera les différents publics grâce à des pictos et on pense mettre à part les bd pour les plus petits (premières bd) dans des bacs adaptés dans le même espace. L'espace Bd servira de passerelle entre la jeunesse et l'espace adulte. On range actuellement les romans graphiques et les mangas adultes ensembles et je pense qu'on conservera cet aspect. Il y aura un meuble pour les mangas adaptés aux plus jeunes. Donc on se retrouve avec des bd/mangas enfants, des bd/mangas tous publics et les titres à contenus sensibles ont un picto spécifique (ainsi qu'un message internet). Classement au nom de la série ou de l'auteur (on adapte) le lecteur cherche par ordre alphabétique et ça fonctionne très bie, une série compte pour un et tout le monde est content.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

supprimé

 

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Feecara

Oui, une série où il y a un suivi. Les one shot n'en souffrent pas car tu as pas mal d'usagers qui souhaitent une série finie ou un seul volume. C'est d'ailleurs assez intéressant de voir que la plupart des lecteurs de romans graphiques ne sont pas forcément des gros lecteurs de bd voir pas du tout mais que le format attire. Tu as bien sur beaucoup d'amateusr de bd qui apprécient ce format mais qui dit amateurs en bd dit souvent acheteurs.

En ce qui concerne les mangas, on fait pareil en sachant qu'on n'a pas de grosses séries. On les empruntent auprès de la médiathèque départementale et on prête la caisse ou par lot de 10 selon l'emprunteur. Ça marche plutôt bien mais parce que c'est adapté à la taille de la structure.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

supprimé

 

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Feecara

La demande est au contraire très importante et la part de mon budget l'est aussi (sans en faire pâtir les autres domaines, mon budget acquisition livre : 9000€ pour une commune de 2000 hab.). La médiathèque départementale est bien achalandée ce qui nous permet une offre en nombre et en qualité constante. Je ne me retrouve pas avec des bacs vides.

On investit pas dans les grandes séries mais je me pose quand même la question car elles sont attendues par des lecteurs qui ne lisent parfois que ce genre et les faire patienter 6 mois voir plus le temps que la série de la BDP ai fait le tour de toutes les Bib où il y a une demande.... C'est long pour ce public. Par contre ils ont très bien pigé le système, vont sur le catalogue de la médiathèque départementale et me file leur liste.

La BDP ne prête que des séries entières quand elles ont un suivi. L'idée de faire circuler des moitiés de série ( telle Spirou, Astérix et cie si j'ai bien compris) n'est pas mauvaise en soi mais un an me semble trop long surtout s'il n'y a pas la souplesse d'une récupération de certains titres sur demande des lecteurs. Après il faut tester, évaluer et ajuster.

Dans mon secteur nous ne sommes pas en interco au niveau des médiathèques mais nous avons mis en place une convention d'échange de livres et on pense dans un premier temps à s'échanger ces séries de bd qui sont beaucoup sorties chez nous et qui sommeillent dans leur bac. On va se lancer prochainement je te tiendrai au courant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lul

Ce que font mes collègues en BM, elles comptent pour 1 prêt jusqu'à 10 tomes d'une même série-qui-se-suit-impérativement, mais que pour une seule série. donc sur une carte, on peut avoir max 14 documents en prêt (c'est normalement 4 docs+ 4revues+2livres audio il me semble), mais pas 40... je ne sais pas si c'est très compréhensible.
Pour ce qui est des manga, nous, dans la bibliothèque que je citais en exemple, ils sont rangés dans le même rayon mais sur d'autres meuble, et sur le même principe (jeunesse en bas et adulte plus en hauteur). Chez eux, il me semble que le prêt de BD adultes est autorisé à partir de 14 ans, et avant avec une autorisation parentale. Concernant les BD et les manga érotiques, ils sont évidement dans les bacs pour adultes.  

Après, on a aussi une bib qui a un rayon érotique, mais, je me rend compte maintenant que je ne suis jamais allé voir, peut-être y met-elle aussi les bd et manga du genre?

Pour ce qui est des séries, nous, à la BDP, on n'investit soit que dans les 6 premiers tomes (mais je ne suis pas trop fan de cette idée, je n'en comprend pas trop le sens) soit dans des séries plus courtes, avec des exceptions pour les ultra-demandés comme Sillage. Mais je viens de récupérer ce secteur d'acquisition, et je m'interroge aussi sur ces histoires de longues séries, d'autant qu'en BDP, la durée de vie d'un livre, et d'après mon expérience, encore plus courte qu'en BM.
Mes collègues en BM se contentent soit de notre choix (on a une énorme chute de la demande de manga), soit investissent dans un certain nombre de séries dont la demande est constante [Dragon Ball, Detective Conan... (et, aparté, je vous conseil l'excellente série en plein de tomes (22) Chihayafuru)] dont elles ont tous les numéros, les plus anciens en réserve.

 

Pour ce qui est de la circulation des demi-séries, une idée de navette entre les bib du réseau ne permettrait-elle pas de régler cet éventuel problème de vide/engorgement? c'est pas forcément facile à mettre en place dans un réseau intercommunal mais bon..

Edited by Lul
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...