Aller au contenu

Censure : le retour !


Marcel
 Share

Messages recommandés

Tu ne connaîtras donc pas les quenelles à la sauce Nantua, Ferris. Tant pis pour toi, pantouflard ! :tongue:


 


Je ne me propose pas pour saisir les adresses, bien que l'idée me semble très  bonne : la nuit, je dors (en tout cas, j'essaie).


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En fait ça fait pas tant de boulot que ça, si on se limite au sujet. Les 36800 maires de France n'ont pas tous une bibliothèque à gérer, ça se saurait....Il suffit de voir avec les BDP pour avoir la liste. Et il suffira de rajouter les présidents d'EPCI.  :D


 


Pour les quenelles, j'ai essayé en boite, mais c'est vraiment pas bon. Faut manger local, y a pas à dire !


Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Intéressant que ce soit l'antenne des Deux-Sèvres du syndicat qui ait produit cette liste http://79.snuipp.fr/spip.php?article30

Pour mémoire pas si lointaine, c'est à Niort (dans les Deux-Sèvres donc) que la projection du film Tomboy dans le cadre scolaire a été attaquée :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tomboy_(film,_2011)

"Réception

À sa sortie en France en avril 2011, le film reçoit un très bon accueil critique. À la date du 23 avril 2011, le site Allociné lui attribuait une note moyenne de 4,23 sur 5, d'après les notes envoyées par vingt-deux titres de presse5.

À l'automne 2013, le film relance le débat sur la théorie du genre en France, et notamment sur son enseignement à l'école6. Tomboy est en effet inscrit depuis septembre 2012 dans le dispositif « École et cinéma », soutenu par le ministère de l'Éducation nationale et par le ministère de la Culture du gouvernement Ayrault, qui entend initier les élèves à la culture cinématographique. La polémique part entre autres de la ville de Niort, où une mère de famille envoie à l'instituteur de son enfant une lettre où elle estime « tout à fait dangereux de laisser penser à des enfants de 9 ans que l'on peut changer de sexe, qui plus est sans dommage »7. Dans un contexte de reprise des manifestations contre le mariage homosexuel, une pétition intitulée « Non à la diffusion du film Tomboy dans les écoles ! » est lancée fin novembre, affichant 16 650 signatures le dimanche 22 décembre, soit un gain de plus de 1 000 signatures en un week-end6.

Le taux de satisfaction des enseignants parisiens ayant visionné Tomboy est quant à lui très élevé, 79 % d'entre eux jugeant le film « très intéressant » (en comparaison, seul le film Peau d'âne avait obtenu un score plus élevé avec 84 %). De son côté, l'instance ayant décidé de la diffusion de ce film dans les écoles en juin 2011 juge dans son rapport qu'il faut « faire confiance à la capacité d'analyse des élèves et ne pas projeter des peurs d'adultes sur ce que pourraient penser des enfants. »7

Pour ceux qui ont un fonds cinéma, même question que pour Melle Zazie... : avez-vous acheté Tomboy ? Est-il empruntable par des enfants ?

La fiche complète du film sur le site Enfants de cinéma : http://www.enfants-de-cinema.com/2011/films/tomboy.html

Modifié par Isalabib
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

« tout à fait dangereux de laisser penser à des enfants de 9 ans que l'on peut changer de sexe, qui plus est sans dommage »
 
Sans vouloir censurer quoi que ce soit, ce que dit cette mère de famille est exact, si l'on s'en tient à son strict contenu. L'odyssée des transsexuels adultes en route vers la chirurgie et le changement d'état civil, est un véritable calvaire, psychologique et physique. De nombreux ouvrages "vécus" l'ont rapporté. Faire croire que c'est facile et sans dommages serait donc mensonger.
 
Sauf qu'on est très très loin de Tomboy. C'est l'amalgame classique. Ce film est un petit bijou, que je qualifierai de romantique, qui a obtenu en 2011 le Teddy du jury au festival de Berlin , et n'est guère qu'interdit aux moins de 10 ans dans deux cantons suisses, d'après ce que j'ai lu. On est vraiment descendu très bas...Et c'est avec des amalgames de ce genre qu'on peut effrayer les foules et récolter autant de signatures en une journée. Facile finalement...

 

Je ne l'ai pas acheté pour la bib, mais c'est juste un oubli. Que je sens que nous allons vite vite réparer. Une intuition...

 

Encore une fois, un grand merci aux cons, leur concours à l'enrichissement intelligent de nos fonds est plus qu'appréciable, on devrait leur confier la définition d'une anti-poldoc, et faire ensuite le contraire. Que de travail évité !   :tongue:!

 

Merci Isa et Marcel pour l'info et la veille ! :)

 

Cavanna est parti trop tôt, il avait encore de quoi se marrer....

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un exemple (anglais) des limites possibles, en l'occurence du no-limit, si l'on incluait toute ces pressions populistes dans nos pratiques : http://www.enssib.fr/breves/2011/08/31/inscription-en-bibliotheque-et-a-part-ca-vous-avez-change-de-sexe


 


INSCRIPTION EN BIBLIOTHÈQUE : ET À PART ÇA, VOUS AVEZ CHANGÉ DE SEXE ?


 


Afin de coller au plus près des préoccupations de leurs publics, certains conseils locaux de Londres-Nord ont élaboré des questionnaires extrêmement précis sur la vie intime, sexuelle et religieuse des postulants à une carte d'inscription en bibliothèque. Parmi les questionnaires de quelques bibliothèques : « Votre genre sexuel est-il différent de celui que vous aviez à la naissance ? », ou bien : « Vous considérez-vous comme un gypsy (gitan) ou une "personne du voyage" ? » ou encore si vous souffrez d'un cancer, de schizophrénie, si vous êtes porteur du HIV, si vous êtes homosexuel, Blanc, Noir, voire un peu des deux... (voir ici le formulaire d'inscription du Leicestershire).


 


Le formulaire (facultatif néanmoins) proposé par le Conseil d'Islington explique que dans le cadre de sa politique de lutte contre les discriminations, la collecte d'informations personnelles permet d'ajuster les services aux besoins réels de la communauté. Saisi par quelques contribuables, le groupe d'influence TaxPayers’ Alliance (qui milite pour la baisse des impôts) s'est alarmé que l'argent public soit dépensé de façon aussi inconsidérée dans des questionnaires intrusifs dont l'objet n'est que de permettre à des gens d'emprunter des livres... Le tout dans un contexte économique très difficile pour les bibliothèques britanniques.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A rajouter dans votre panier le livre qui fait le buzz actuellement, sorti en 2011 sans la moindre polémique et qui a reçu le Prix du Meilleur Album francophone en Belgique. Même le Figaro s'étonne de la polèmique... http://www.lefigaro.fr/livres/2014/02/10/03005-20140210ARTFIG00144--l-album-tous-a-poil-attaque-par-cope-les-auteurs-se-defendent.php


 


1168207-gf.jpg


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et le panier a l'air bien rempli!


 


http://www.rtl.fr/emission/le-grand-jury/voir/le-debrief-du-grand-jury-du-09-fevrier-2014-jean-francois-cope-7769602793


 


citation choisie: "On sait pas si il faut sourire, mais comme c'est nos enfants, on n'a pas envie de sourire."


Modifié par fanch
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bravo Feecara, (moi je ne l'ai pas) mais ce qui va être intéressant maintenant c'est de voir si des albums qui sont là depuis des lustres et n'ont jamais fait problème (Celui-ci était dans la liste conseillée par le CNDP en 2011, donc à l'époque où la droite gouvernait, c'est amusant...), vont subitement déclencher méfiance et suspicion, sinon davantage.


 


Par ailleurs il ne faut pas oublier que si le CNDP conseille et diffuse des listes, les enseignants du primaire vont énormément s'approvisionner dans les bibliothèques...


 


Donc nous pourrons toujours nous appuyer sur le CNDP*... :tongue:


 


*En fait les listes diffèrent selon les CRDP mais tous s'inspirent des listes de l'Etat : Le ministère de l'Éducation nationale propose sa propre liste, officielle, renouvelée tous les trois ans: 250 ouvrages pour la maternelle et 570  pour l'école primaire.


Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

10/02/2014 18:00 texte publié sur le site du Ministère :

http://www.culturecommunication.gouv.fr/Espace-Presse/Communiques-de-presse/Aurelie-Filippetti-ministre-de-la-Culture-et-de-la-Communication-condamne-les-pressions-exercees-par-des-extremistes-sur-les-bibliotheques-publiques

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication condamne les pressions exercées par des extrémistes sur les bibliothèques publiques.

Près d’une trentaine de bibliothèques publiques ont fait l’objet, ces derniers jours, de pressions croissantes de la part de groupuscules fédérés sur internet par des mouvements extrémistes qui en appellent désormais à la lutte contre ce qu’ils appellent les « bibliothèques idéologiques ».

Ils se rendent dans les bibliothèques de lecture publique, exercent des pressions sur les personnels, les somment de se justifier sur leur politique d’acquisition, fouillent dans les rayonnages avec une obsession particulière pour les sections jeunesse, et exigent le retrait de la consultation de tout ouvrage ne correspondant pas à la morale qu’ils prétendent incarner.

Il est temps d’en appeler à Voltaire, à l’esprit des Lumières, pour dénoncer ces atteintes scandaleuses à la démocratie et à la liberté dans notre pays. La lecture est l’un des meilleurs outils de lutte contre les fanatismes, contre l’intolérance.

La France ne tolère pas les tentatives de censure de ces lieux-phares de la République que sont les bibliothèques, berceau de la connaissance et du savoir, ni les attaques contre leurs professionnels irréprochables, dont les règles d'éthique professionnelle sont d’ailleurs inscrites dans le Manifeste de l'UNESCO sur la bibliothèque publique.

Je réaffirme mon soutien le plus absolu au personnel des bibliothèques et aux élus locaux qui doivent faire face à ces agressions.

Publié le 10/02/2014

Modifié par Marcel
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ces actions, a-t-on précisé de source proche du ministère, ont notamment visé les villes de Versailles, Rennes, Nantes, Dole,Toulon, Lamballe, Saint-Etienne, Troyes, Le Chesnay, Massy, St-Germain en Laye, Andernos-les-Bains, Neuilly sur Seine, Mérignac, Tours, Strasbourg, Castelnaudary, Quimperlé, Boulogne-Billancourt, Riom, Clermont-Ferrand, Lyon, Viroflay et Cherbourg.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est hallucinant ces situations mais j'ai déjà vu des parents outres devant des titeuf. Dans mon fonds, j'ai plusieurs titres de la liste précitée (les Zazie, menu fille ou menu garçon, une bonne partie du catalogue Talents hauts....) et je n'ai pas de retour négatifs mais je vais être vigilante.

Je me mets à la place des collègues confrontes à ces extrémistes qui sont capables de mobiliser leurs membres pour arriver à leur fin. Donc politique d'acquisition argumentée, charte d'accueil. Mettons tous ces outils à contribution et bon courage aux collègues concernés.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas (encore) bibliothécaire, mais voici un conseil de lecture, un livre à avoir dans ses rayons, non sur la théorie du genre mais sur l'homoparentalité (un titre intelligent et pas juste explicatif) :


La couverture et l'intelligence du contenu fait que les réac passent à côté sans le voir. Je l'ai lu à des groupes d'enfants avec une qualité d'écoute de leur part exceptionnelle.


Il s'agit de "Marius" de Latifa Alaoui et Stéphane Poulin, à l'atelier du poisson soluble... à mettre dans le panier !


 


marius+couv.gif


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ignatius Kaltenbrunner

Revigorant communiqué !


 


Quant à ce AUTOCENSURE de Jean-François Copé qui s'engouffre dans la brêche en brandissant 'Tous à poil !" au grand jury


je voudrais lui administrer une fessée ... déculottée


 


Aucun doute cet AUTOCENSURE ne bri(ll)e pas de Mots !


 


 


Sympathique article dans Libé


 


http://www.liberation.fr/societe/2014/02/11/les-livres-de-jeunesse-a-bruler-pour-faire-plaisir-a-cope_979423

Modifié par Ignatius Kaltenbrunner
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Super article. Merci ! Enfin de l'humour et de la vraie dérision intelligente ! Blanche-neige = un kibboutz gay, formidable ! Avec ça on interdit tout ! Et comme c'est pas possible, on n'interdira rien. Les cathos sont allergiques à l'humour dévastateur comme les vampires à l'eau bénite !


 


Par contre je n'ai aucune envie de voir les fesses de ce monsieur, ça risquerait de me traumatiser à vie...


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu as peu de chance de voir son derrière, je pense qu'il prend sa douche en maillot de bain. Des fois qu'un paparazzi passe par là... Mais je crois qu'il surestime son crédit médiatique.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis quand même rassurée quand je vois la réaction des usagers abasourdis par ce type de débat. Les gens ne parlaient que de ça ce matin à la bibliothèque. Ils ne comprenaient pas de telles réactions. Le mardi c'est marché devant la bib et le public est plutôt âgé mais plus ouvert que cette droite soi disant décomplexée.

Ils ont découvert un sport qu'il pratique avec brio, il surfe sur la vague du mécontentement afin qu'on ne les oublie pas. Ils n'ont pas grand chose à dire en vérité...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...