Jump to content
Ann

Réinformatisation

Recommended Posts

Ann

Bonjour


 


Je souhaiterais savoir quelles bibliothèques municipales sont en cours de réinformatisation dans le département du Rhône.


Plus particulièrement, j'aimerais me renseigner sur le sigb e-Carthame (donc version full web). Quelqu'un peut-il m'en faire un retour ? Connaissez-vous une bibliothèque qui l'utilise dans le Rhône ?


De même pour Koha, la bibliothèque municipale d'une petite ou moyenne ville s'en est-elle équipée récemment dans le Rhône ?


 


Enfin, quels conseils me donneriez-vous pour la rédaction d'un cahier des charges pour le renouvellement d'un sigb et la création d'un portail internet ?


 


Merci par avance


 


Share this post


Link to post
Share on other sites
Bouille

Je ne vois pas de logiciel e-carthame sur le site de la société Decalog. E-paprika, en revanche, oui.


Il avait été présenté en novembre à la médiathèque de Brindas par la commerciale du secteur. J'y étais, mais j'avoue ne pas me souvenir si une bib du coin est déjà passé à e-paprika.


 


Tu devrais passer par la liste de diffusion de la BDP pour poser la question, tu auras peut-être plus de réponses qu'ici. Mais bien sûr, encore faut-il que ta bibliothèque soit assez petite pour être desservie par la BDP...


Share this post


Link to post
Share on other sites
lucas

En effet, je n'ai rien trouvé de récent sur e-Carthame sur le site de Decalog (ils pourraient mieux faire sur la "comm")


J'aimerais bien avoir des news sur ce produit.


Quant aux références, j'ai téléchargé l'étude de Marc Maisonneuve (Tosca), il recense 4 nouveaux sites avec e-Carthame mais rien sur le nom des médiathèques, Ville ou Agglo qui auraient retenu cette solution.

Share this post


Link to post
Share on other sites
topor14

bonjour,


il y a une page web sur le site de de Decalog qui présente e-Carthame :


www.decalog.net/produits/e-carthame


 


A+


:wink:


Share this post


Link to post
Share on other sites
Bouille

Ah, merci !


Soit je suis aveugle, soit elle n'y était pas il y a quelques temps. Mais c'est sans doute ma vue qui baisse...


Share this post


Link to post
Share on other sites
lucas

Je vois la page.


C'est tout neuf en effet.


J'attends de voir la dernière version du portail de St Malo, parce que là un simple Opac c'est pas top idem pour Lannion.


Sur PNB, ça fait des mois que Dilicom en parle...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Paul Poulain

Bonjour

 

Je souhaiterais savoir quelles bibliothèques municipales sont en cours de réinformatisation dans le département du Rhône.

Plus particulièrement, j'aimerais me renseigner sur le sigb e-Carthame (donc version full web). Quelqu'un peut-il m'en faire un retour ? Connaissez-vous une bibliothèque qui l'utilise dans le Rhône ?

De même pour Koha, la bibliothèque municipale d'une petite ou moyenne ville s'en est-elle équipée récemment dans le Rhône ?

 

Enfin, quels conseils me donneriez-vous pour la rédaction d'un cahier des charges pour le renouvellement d'un sigb et la création d'un portail internet ?

 

Merci par avance

Bonjour,

( tout d'abord, transparence, je suis le gérant fondateur d'une société qui propose des services autour de Koha )

 

Je ne connais pas de BM récemment équipée dans le rhone. Encore faudrait-il savoir ce que vous entendez par "récemment". Il y a eu Decines il y a quelques temps (pas par nous, un projet plutôt "gros")

Nous sommes en train de déployer Koha à l'agglomération de Valence (gros projet aussi). Les universités de Lyon 2, Lyon 3, plusieurs laboratoires CNRS, utilisent aussi Koha.

Bref, rien qui réponde exactement pile à votre question, mais peut-être qu'en élargissant un peu votre cadre, vous pourrez trouver des gens à rencontrer ;-)

 

Pour ce qui est d'un cahier des charges, Valence en avait fait un "maison".

 

Si j'ai un conseil (rappel: je suis prestataire) à vous donner : ne mettez pas 1000 questions, que vous n'aurez de toutes manières pas le temps de vérifier au moment de la mise en service. Précisez ce qui est vraiment important pour vous. Ca peut tenir en quelques pages. Différenciez bien ce qui est "obligatoire" et ce qui est "souhaité", et évitez les généralités du genre "le logiciel devra permettre de gérer les acquisitions". Tout le monde répondra "oui", mais ça ne veut pas dire que ça les gérera comme vous le voulez !

Si vous avez Electre et CVS, dites "le logiciel devra permettre de récupérer les paniers issus d'Electre et CVS" (exemple pris totalement au hasard)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ann

Tout d'abord, merci pour ces réponses.


 


Concernant koha, je vais reformuler ma question : quelqu'un sait-il si la bibliothèque municipale d'une petite ou moyenne ville (moins de 20 000 hab) s'en est équipée récemment en France ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest bibideal

A mon avis, les sociétés qui proposent ces logiciels libres, ne sont pas intéressées par les petites (moyennes) structures ... 


 


Vous connaissez probablement ma position à ce sujet, et justement c'est sur ce point là que ça m'exaspère !


 


Autant qu'un logiciel comme OpenOffice se défend largement, il n'y a pas (ou très peu) de service payant autour.


A l'inverse, pour des logiciels spécifiques comme les SIGB, parlé de libres POUR NE PAS DIRE GRATUIT : Ne serait-ce pas une sorte de tromperie ?


 


Qu'on soit bien d'accord, je ne dis pas que ces logiciels ne sont pas bien, loin de là !


Un PMB est sans nul doute 3 fois mieux Microbib ou qu'un Co_Libris mais au final il coûte aussi 3 fois plus cher sinon plus.


 


Etude de cas pour une moyenne bibliothèque : éditeur de SIGB propriétaire versus éditeur "libre" :


 


Propriétaire :


- Acquisition initial : 2000 €


- Formation initial : 1500 €


- Installation : 0 € (se fait avant la formation sachant que c'est l'histoire de 30 min à 1 heure)


- Maintenance annuelle (indispensable pour une bibliothèque digne de ce nom) : 400 € / an


 


Libre : 


- Acquisition initial : 0 € (ou + ...)


- Formation initial : 2000 €


- Installation : 1000 € (à part un expert, et je pèse mes mots, personne ne peut installer le logiciel et surtout assurer son bon fonctionnement sans de bonnes connaissances en informatique !)


- Maintenance annuelle (indispensable pour une bibliothèque digne de ce nom) : 1000 € / an


 


Je vous laisse faire le calcul sur 1/3 et 5 ans, et laisse à chacun se forger son opinion.


 


Pour moi c'est TRES clair ...


Share this post


Link to post
Share on other sites
stardust

Attention sur un point : libre ne veut pas dire gratuit. Le logiciel est librement téléchargeable, adaptable, mais il y a des prestations de service autour (formation, maintenance...). Pour l'installation, ça dépend du logiciel libre, mais on peut le faire soi-même (par exemple, entre PMB et Koha, le degré de difficulté n'est pas le même ; PMB je le fais sans soucis, Koha je ne m'y risque pas).


Expérience personnelle : avec du libre j'ai eu une maintenance hyper réactive et efficace ; avec du propriétaire c'est bien plus long et pas toujours efficace (le réglage d'un soucis en pose parfois un second), et selon les logiciels proprios, je ne suis pas du tout d'accord avec les tarifs de maintenance que vous annoncez, que je reverrai vraiment à la hausse (à moins qu'il y ait quelques exceptions ?).


Je ne serais donc pas aussi affirmative, nombreux sont les logiciels et les conditions tarifaires, attention de ne pas faire d'un cas une généralité !


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ixchel

Bonjour,


 


Etant entrain de faire des comparatifs pour reinformatiser ma structure entre libre et propriétaire. La maintenance pour le proprietaire que nous utilisons est de 12500€/an, à cause de la limitation du nombre de licence (abérrant quand on parle de logiciel fullweb). On est donc loin des 400€/an.


Ce qui coute principalement dans les devis libre, c'est la formation, en général 1000€ la journée limitée à 8 personnes.


Pour le proprietaire, les principaux retours que j'ai pu avoir, et le vécu sur notre logiciel actuel, c'est le risque que la plupart des évolutions soit compté comme des des developpements et non de la maintenance, donc surcout à prevoir.


 


L'interet principal du libre à mon avis, c'est la communauté qui l'accompagne et qui peux faire pression pour inciter la société de service qui travaille autour du logiciel à développer des améliorations.ça permet aussi de mettre les usagers en liens entre eux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest bibideal

Eleanna, personnellement je ne suis pas d'accord avec vous quand vous dites : " le risque que la plupart des évolutions soit compté comme des des developpements et non de la maintenance".


Si vous payez un développement spécifique, vous avez exactement ce que vous avez demandé (cahier des charges) : sinon vous ne payez pas !


Avec un logiciel libre, comment faire pression si vous ne payez rien ? Et dans le meilleur des cas, votre évolution sera ajouté dans les 2,3,4 ans... D'ici là vous aurez d'autres besoins ... Non ?


Peut-être que je me trompe.  :wink:


Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest bibideal

Pour répondre à stardust, je veux bien admettre que vous ayez eu une expérience personnelle plus avantage avec du libre qu'avec du propriétaire. Mais en aucun cas, cela reflète la réalité quotidienne.


 


Les logiciels propriétaires vive de la maintenance, ils ont donc tout intérêt à apporter une réponse claire et précise très rapidement s'ils souhaitent que leurs clients repaie la maintenance l'année suivante.


A l'inverse, si vous optez pour un logiciel libre sans contrat de maintenance qui (de sérieux) va vous répondre ? si c'est une question de base je veux bien mais sur un vrai problème ... Je vous en souhaite. 


Maintenant si le client choisi un logiciel libre avec un copieux contrat de maintenance, il est possible qu'ils soient plus réactif qu'un propriétaire mais comparons bien ce qui peut l'être...


 


Dixit stardust : "Expérience personnelle : avec du libre j'ai eu une maintenance hyper réactive et efficace ; avec du propriétaire c'est bien plus long et pas toujours efficace"


 


Pour les tarifs annoncés, je parlais d'une bibliothèque/médiathèque d'une petite/moyenne ville (jusqu'à 20 000 habitants), catégorie qui représente plus de la moitié du nombre d'établissements de prêt en France tout de même.


 


Pour 12500€ de maintenance annuelle, pourriez-vous nous donner la taille de votre établissement ? Ce tarif n'inclut-il bien QUE la maintenance  logicielle ?


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ixchel

Pour les 12500€ il s'agit en effet de la maintenance logiciel, dans laquelle nous payons le nombre d'accés (12 en simultané).


On peut difficilement prévoir toutes les évolutions que l'on attend de notre logiciel, au moment où on reinformatise une structure.


Etant donné que les évolutions informatiques sont rapides, et que nous reinformatisons en moyenne tous les 10 à 15 ans, il est parfois compliqué de se projeter autant, c'est pour ça qu'on est souvent amené à demander des évolutions ou des nouveaux paramétrages des logiciels, qui nous sont donc facturés.


Voilà en tout cas les principaux problèmes que j'ai pu rencontrer jusqu'alors, mais je n'ai eu à faire qu'a des logiciels propriétaires.


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ixchel

"A l'inverse, si vous optez pour un logiciel libre sans contrat de maintenance qui (de sérieux) va vous répondre ? si c'est une question de base je veux bien mais sur un vrai problème ... Je vous en souhaite."


 


Il est rare pour une médiathèque de se reinformatiser "maison" donc sans maintenance prévue par une société de service, même autour d'un logiciel libre. A part peut-être pour des très grosses structures qui ont des compétences en interne suffisamment solide et durable.


Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest bibideal

"A l'inverse, si vous optez pour un logiciel libre sans contrat de maintenance qui (de sérieux) va vous répondre ? si c'est une question de base je veux bien mais sur un vrai problème ... Je vous en souhaite."

 

Il est rare pour une médiathèque de se reinformatiser "maison" donc sans maintenance prévue par une société de service, même autour d'un logiciel libre. A part peut-être pour des très grosses structures qui ont des compétences en interne suffisamment solide et durable.

 

Avec un logiciel libre, si vous avez besoin de développements spécifiques, il vous seront facturés comme avec un logiciel propriétaire. Si c'est pour un paramétrage "complexe", ce sera pareil.

La seule différence à mes yeux c'est qu'en prenant un logiciel libre, le client a l'impression d'économiser sur le tarifs des licences ... Economie qu'il perd par la suite avec les coûts récurrents (paramétrage, formation, développement, etc...).

Je pense que c'est plus les petites structures, sans suffisamment de connaissance informatique, qui se font "avoir" en pensant économiser. Mais après avoir essayer le produit sans maintenance, ils sont pris au piège et doivent prendre un contrat de maintenance et suivre des formations, beaucoup de jours dans le cas de produit comme Koha ou PMB.

Maintenant il est possible que dans certain cas un logiciel dit "libre" soit préféré à un autre propriétaire pour diverses raisons (ergonomie, fonctionnalités, etc...) mais là c'est un autre débat.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Si je peux me permettre un insert, le problème se corse quand l'administration s'en mêle et confond les logiciels libres de type suites bureautiques, qu'une circulaire de 2012 les incite fortement à utiliser, et un logiciel "libre" de bibliothèque. Eviter les marchés en oubliant les coûts induits dont tu parles, c'est un truc pas évident à leur faire comprendre.


http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2012/09/cir_35837.pdf


Share this post


Link to post
Share on other sites
Paul Poulain

Tout d'abord, merci pour ces réponses.

 

Concernant koha, je vais reformuler ma question : quelqu'un sait-il si la bibliothèque municipale d'une petite ou moyenne ville (moins de 20 000 hab) s'en est équipée récemment en France ?

oula... je me suis bien planter moi, j'ai oublié de surveiller ce fil...

 

Je peux vous donner une liste exhaustive de nos références, qui contient aussi bien des grandes universités que des petites communes car oui, il y en a. Si cela vous intéresse et que ce n'est pas trop tard, mettez moi un mail en privé, je vous envoie ça illico !

 

Pour le troll de bibideal, je vais tacher de ne pas marcher dedans, mais une fois encore, le raisonnement est un bon peu biaisé, comparant des choses non comparables (et oubliant de prendre en compte le paramètre "je suis libre de faire comme je veux, y compris changer de prestataire sans changer de logiciel"). (Mais je sais que nous n'arriverons pas à tomber d'accord de manière paisible, donc je m'arrêterais là pour ne pas polluer ce fil)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...