Aller au contenu

Les pires livres de l'histoire de l'édition


C.RIVES
 Share

Messages recommandés

On en trouve dans la Do not read list de Jimmy Fallon (évidemment ce n'est pas d'une colossale finesse, surtout vers la fin...)


>http://www.youtube.com/watch?v=wXSgM9kBVgA


Et à mon avis, ils n'existent pas en vrai.


En revanche, ceux du blog Awful library books sont des vrais livres de vraies bibliothèques (américaines, c'est pas chez nous qu'on achèterait des horreurs pareilles !) http://awfullibrarybooks.net/


 


Bonnes non-lectures,


 


Caroline


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos liens :w00t: ....


 


Mais je suis sûr qu'en cherchant bien on peut trouver dans nos bibliothèques des couvertures aussi... Aaaarrrggghhh

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ils sont mimi tout plein les américains à ne pas faire dans la demi-mesure, mais ceci dit, il y a PLEIN d'ouvrages publiés en France qu'on achèterait peut-être dans ma bibliothèque si leurs couvertures n'étaient pas aussi rédhibitoires... :cry:  Je suis sûre de n'être pas la seule à ne pas avoir de budget pour acquérir des livres qui partiraient directement en rayon pour y pourrir...


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas d'accord. Elles sont très bien ces couvertures. Pas sur le plan esthétique évidemment. Mais sur le plan bibliothéconomique, elles sont très vendeuses; Moi ce qui me tue, c'est les couvertures tristes, vides, incolores, les Grasset tout jaunes, la Blanche qui porte bien son nom, mème les Zulma géométriques, les sans jaquette etc...Le public ne les prend mème pas dans la main. Ce sont des repoussoirs. Les gens aiment ce qu'ils aiment, et ce n'est pas mon affaire d'en juger.

Ce que je sais, pour l'avoir constaté de visu, c'est qu'un "bon livre c'est un livre qui vous donne envie de le lire". Et que ça commence par la couverture qui attire l'oeil et attise la curiosité, puis suivra le fait de le prendre en main, puis le fait de lire la quatrième de couv.,puis de le feuilleter, peut-être. C'est un lent cheminement de cause à effet, mème s'il ne prend que quelques secondes dans la tête du lecteur potentiel.

A part les auteurs très connus, je trouve que les couvertures anonymes et fades ne donnent pas leur chance au contenu. Tu prends le mème titre avec une couverture club, type France-loisirs (Quoi?, j'ai dit un gros mot ?) ou revue par un éditeur grands caractères, et tu le vois sortir.

Si tous les bouquins avaient des couvertures type romans du terroir, il n'y aurait justement pas tant de " livres qui partiraient directement en rayon pour y pourrir..."

Si les grands éditeurs, type Galligrasseuil..., s'imaginent que leur notoriété suffit et leur permet de s'exonérer de se payer des couvertures attractives, ils se plantent pretentieusement. Et leurs prix littéraires, qui ne sortent déja plus beaucoup, ne sortiraient plus du tout sans la manchette rouge signalant le prix en question (fais l'expérience de retirer le bandeau "Prix Machin" à un bouquin de chez Gallimard et de le placer avec les autres, pour voir...)

Tout ce qui fera qu'un lecteur prendra un livre dans sa main est bon à prendre. Tout, sans exception. De toutes façons, tu connais beaucoup de livres dont l'illustration de couverture est en rapport avec le contenu ? Non. Donc c'est sans importance; Alors, allons-y pour le flashy, le mauvais goût, le "qui pète", le série Z, le réalisme benêt, le pompier...Ou allez au bout du raisonnement et recouvrez les de kraft ou de toile de jute, comme on faisait dans le temps.

Je vous trouve bien fine bouche à l'heure où les lectorats s'effondrent, bien tasse de thé et petit doigt en l'air à l'heure de la "démocratisation de la lecture publique"; Le petit peuple est censé avoir envahi vos bibliothèques et dévalisé vos rayonnages. Sauf que c'est raté. Alors ce n'est peut-être pas le moment de jouer les critiques d'art en ricanant sur des couvertures (americaines bien sûr).

Ce qui fait vendre fait lire.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est vrai qu'elles sont particulièrement moches...


Mais je suis d'accord avec Ferris, faut arrêter de se la jouer, le problème n'est pas la couverture mais bien ce qui fera tendre la main d'un peut-être éventuel lecteur.


Pis l'humour et la dérision, c'est bien aussi !


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ferris,


 


je suis d'accord avec toi.


 


Lorsque je soulignais qu'en cherchant bien dans nos bibliothèques on pouvait y trouver des couvertures similaires c'était pour mettre le coup de projecteur sur nos collections qui ne sont pas irréprochables  de ce point de vue là (esthétique...).


Je me souviens,  dans les médiathèques où j'ai exercé,  de couvertures semblables sans parler de certaines pochettes de CD....


 


C'est encore la prépondérance du "goût" des bibliothécaires perscripteurs sur "ceux" des publics.


 


Mais qu'importe le flacon pourvu qu'on ati l'ivresse ! Et une couverture de la collection Harlequin m'amuse plus que la profonde laideur des couvertures jaunes Grasset


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On en trouve dans la Do not read list de Jimmy Fallon (évidemment ce n'est pas d'une colossale finesse, surtout vers la fin...)

>http://www.youtube.com/watch?v=wXSgM9kBVgA

Et à mon avis, ils n'existent pas en vrai.

En revanche, ceux du blog Awful library books sont des vrais livres de vraies bibliothèques (américaines, c'est pas chez nous qu'on achèterait des horreurs pareilles !) http://awfullibrarybooks.net/

 

Bonnes non-lectures,

 

Caroline

Mais si, mais ils existent ces livres. Il l'explique lors de sa première chronique  :

>http://www.youtube.com/watch?v=7JYF_vDtKUM

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Merci Loup et Marcel. Bon, j'ai un peu fait ma grosse colère,(oubliant d'ailleurs qu'on était dans une rubrique papotages-coin café, faut que je sois plus vigilant dans mes emportements) mais je vois qu'on est d'accord sur l'essentiel. Marcel résume très bien le truc en disant : "C'est encore la prépondérance du "goût" des bibliothécaires prescripteurs sur "ceux" des publics.". Et effectivement, Saint-Harlequin m'en soit témoin, ne confondons pas contenant et contenu. La messe est dite.

Mais du coup il nous renvoie, mine de rien,l'habile de Cabourg, à une discussion de fond sur les "prescripteurs" ou ceux qui croient encore l'être, ceux qui voudraient bien le rester, et ceux qui ont compris que la prescription est comme leur nostagie, elle n'est plus ce qu'elle était. Irrémédiablement.

Mais bon, c'est peut- être pas la rubrique idoine pour lancer des anathèmes sur le retropédalage de la profession. Je vais plutôt prendre un café. Serré, pour moi. Merci.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Perso, pour les acquisitions en lecture publique, j'évite autant que possible Charybde ET scylla : les moches surchargées comme les moches sobres...


Par exemple pour les Harlequins [oui, on a des harlequins dans ma bibliothèques], les anciennes couv' (dessinées) plaisaient beaucoup plus que les nouvelles (photomontage)... Et les couv' de roman marronnasses, jaune pisse, caca d'oie ou fushia ou encore avec une typo illisible ou mochissime, c'est à croire que les éditeurs n'aiment pas leurs auteurs... :cry:


 


Quand l'auteur n'est pas connu du lecteur, le titre et la couverture sont essentielles !!! Et notre pouvoir de prescription [car pouvoir de prescription nous avons] n'est pas toujours suffisant pour contrer des a prioris négatifs suscités par un choix de maquette suicidaire !!!


 


Hugh ! J'ai dit!


Mais je crois qu'en fait, nous sommes ici tous d'accord... :flowers:


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quand l'auteur n'est pas connu du lecteur, le titre et la couverture sont essentielles !!! Et notre pouvoir de prescription [car pouvoir de prescription nous avons] n'est pas toujours suffisant pour contrer des a prioris négatifs suscités par un choix de maquette suicidaire !!!

 

Hugh ! J'ai dit!

Mais je crois qu'en fait, nous sommes ici tous d'accord... :flowers:

 

Heureusement que les bibliothécaires existent et ont le super-pouvoir de passer outre les couvertures ! j'aime bien l'idée d'être une chercheuse de trésors. Même si parfois, malheureusement, la couverture est une bonne indication du contenu, à l'image des légendaires Doubitchous "Je ne sais pas si vous avez remarquez Thérèse, il y a une sorte de deuxième couche à l'intérieur." 

 

Ce qui me rappelle qu'avec une amie libraire nous nous étions amusées à trouver des romans traitant des bibliothécaires... le rayon roman rose est bien représenté... 

 

tumblr_lz3ejhQ0DF1r0298vo1_250.jpg

 

tumblr_lyaxy6Cd581r0298vo1_250.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hélassssss :D


 


J'ai trouvé quelque chose de terrible dans un autre genre. Ce livre existe malheureusement, c'est vrai que cela en devient presque beau.


 


anthology+-+zombie+bunnies.JPG


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le "Malheureusement " visait le sort réservé aux animaux de la couverture, bien entendu :) , et je n'ai absolument pas jugé la qualité intrinsèque de cette oeuvre, qu'il me semble que j'aurais pu lire adolescente tellement la couverture m'aurait parlé donc il n'y a aucune désobligeance de ma part :sweat: . Etant une activiste de Littérature populaire je ne peux qu'être d'accord avec ce que tu dis Ferris, ce qui ne m'empêche pas de rire quand je vois certaines couverture qui sont souvent faites à cet effet, l'auteur de cette couv' a travaillé dans cette optique j'en suis certaine et ça marche sur moi. Pour The Dewey Decimal system of love que je cite plus haut, je l'ai lu et je peux me permettre de dire que je ne l'ai pas du tout aimé mais ceci est mon jugement personnel, le beau est subjectif comme disait le philosophe.


 


Je ne prends malheureusement plus le train mais j'ose m'afficher en public avec des livres aux couvertures "surprenantes"  je lis toujours de tout sans distinction de genre, avec humour et avec le plus grand pacifisme du monde, je collectionne quant à moi les pastiches de polar, avis à la population.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ouah ! :laugh: En effet, je lis des comics (plutôt la série "Astonishing X-Men" et "Fables") et j'apprécie à sa juste valeur ce tumblr, il y en avait un semblable il y a un ou deux ans que je ne parviens pas à retrouver, à mon grand désespoir, sur "je porte des moustaches et je lis Jane Austen", les photos étaient géniales. 


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas tout à fait d'accord : s'il est vrai que le but est que les lecteurs aient envie de prendre le livre en mains et que la couverture doit l'y aider, il faut savoir que beaucoup sont attachés à des "couvertures-symboles", comme celle de la Blanche de Gallimard, pour eux garantie de qualité (même si on peut en discuter). Et beaucoup trouvent les couvertures de Zulma superbes ! Autant de lecteurs, autant de goûts : à nous donc de proposer de tout.


Par ailleurs, j'ai beau travailler dans une ville populaire, les prix littéraires sortent beaucoup - après, rien ne vaut le travail des bibliothécaires pour mettre en valeur tel ou tel livre, que sa couverture soit moche ou pas, c'est souvent ça le plus prescripteur !


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 7 months later...
Invité Islampunk

C'est un peu le bon vieux discours sur ce qui relève de la Culture, de la culture et de la KULTUR !


Entre élististe (qui présuppose déjà que se soit négatif) et minable, entre riches et pauvres,etc.


Je pense pas que l'on soit les premiers à se mordre les lèvres sur ce sujet mais nous ne serons  sans doute pas les derniers... blahblah tout est culture, blabla, non ...


Maintenant le privilège du bon goût chez les éditeurs reste un vaste sujet... les derniers prix littéraires en témoignent !


 


a+ je bosse moi :hyper:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Islampunk

 

"Ce livre existe malheureusement"

Non LilyT, pas "malheureusement". Tout livre est un bonheur, une chance, une ouverture, pour celui qui le lira. Dans un pays où l'on considère que la moitié de la population ne lit plus une fois sortie du système scolaire, toute stigmatisation de l'écrit devrait relever du qualificatif d'attentat terroriste. 

 

Alors là je suis pas d'accord avec toi mon cher Ferris, abattre des arbres pour faire l'apologie de la connerie, je dis non.

 

Les propos engagent les auteurs, les éditeurs mais aussi les lecteurs.

 

Celui qui farfouille afin de dénicher la "perle" d'un Drieu La Rochelle dans tes rayons ou même le pire fac-similé du petit Goebbels en vacances, du collabo notoire dont la municipalité feint d'ignorer l'histoire tout en continuant à l'inviter pour son immense oeuvre historique sur la commune de tartifougni-les-grevettes, les propos homophobes ou racistes, les propos sexistes sous couvert de "c'est tendance", etc. ne peuvent en aucun cas relever d'"une chance"; encore moins lorsque c'est l'argument de vente dudit objet.

 

En outre l'action de lire doit-elle relever simplement de la littérature ?

 

Commencer par lire un programme politique de A à Z, lire une image ou tout autre support, suppose déjà un effort considérable ! Surtout en ce moment où les images et les mots sont dépouvus de sens ou au contraire détournés de leur sens premier ! Qu'y-a-t'il de commun entre un Bonnet Rouge de 1675 qui souhaitait une République et les quatre abrutis qui aujourd'hui mettent un bonnet rouge (en étant persuadés d'avoir du sang bleu)... ben aucun, mais pour cela il faut passer outre la bonne littérature (voir les oeuvres consternantes sur le sujet), les médias de masse (lapin compris), les propos politiques et rassembler dans le désordre s'il vous plaît les pièces d'un puzzle ! Cela suppose encore une fois de faire un effort que peu feront par faute de temps, d'intérêt, et, quand dans quelques années, on parlera de cette "histoire"  àtravers les livres écrits seront eux aussi sujet à discussion ! Mêmes auteurs ou enfants de(...), mêmes éditeurs ou enfants (de...), mêmes lecteurs ou enfants de(...), reproduction sociale, vision verticale, position horizontale !

 

oué je sais c'est triste mais si le contraire était vrai, on ferait pas ce que l'on fait !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...