Jump to content
Anne Verneuil

Charlie, le terroriste et la médiathèque

Recommended Posts

Simon Royer

Initiative simple , culottée , inventive , percutante , efficace .... On ne sait pas toujours comment abordé le sujet en effet .

Grand bravo au personnel .

A reproduire ailleurs .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cedric

Bonjour,


 


Avant de travailler (ou d'étudier) en bibliothèque, j'ai étudié un temps la géopolitique.


Cela me semble bien utile pour comprendre certaines situations. En effet, je suis étonné,


voire inquiet, que les débats ne portent que sur les questions purement sociétales (laïcité,


vivre ensemble, etc). Je pense que les racines des attentats que nous connaissons actuellement


ou que nous avons connus par le passé sont nettement plus profondes.


Depuis 1999, la France est intervenue militairement dans 6 pays (Yougoslavie, Afghanistan,


Libye, Liban, Côte d'Ivoire, Centrafrique). Hormis la Yougoslavie, il ne s'agit que de pays


d'Afrique ou du Moyen - Orient. Comment cela est - il perçu ? Imaginons une armée étrangère


qui interviendrait de la sorte chez nous ? De plus, ces pays ont la particularité (sauf la Yougoslavie)


d'être riches en pétrole ou en matières premières, ce pourquoi, à mon avis, nous allons y faire la


guerre.


Les attentats ne sont pas une fatalité : des pays plus pacifistes que le nôtre (je pense par exemple


au Portugal) n'en subissent pas. Je ne crois pas que ce soit un hasard.


Qui plus est, les guerres dont je viens de parler coûtent très cher et représentent un manque à


gagner, y compris pour les bibliothèques.


Vous allez me dire : mais pourquoi s'en prendre à Cabu, à Charb, à Wolinski ou à Bernard Maris.


Je n'en finirai jamais de pleurer la disparition de ces gens extraordinaires. Je ne comprends pas non plus ... Mais les colères que peuvent susciter nos expéditions guerrières sont aussi captées par des religieux opportunistes que des esprits manipulables peuvent hélas écouter.


 


J'en viens aux questions plus bibliothéconomiques : Oui, il faut davantage diversifier l'offre de presse. Charlie bien sûr, mais aussi le Canard Enchaîné, l'Humanité ou le Monde Diplomatique, journaux assez peu présents en bibliothèque, mais aux articles ô combien enrichissants.


D'autre part, j'ai un doute sur la réponse culturelle à apporter à ce genre d'évènement : les dessinateurs assassinés étaient justement des hommes de culture, des acteurs culturels qui


pouvaient à l'occasion intervenir en bibliothèque ... Et c'est eux qu'on a assassinés. Alors que


peut la culture face à ces agissements, si elle devient elle - même une cible ?


 


Voilà donc, chers collègues et amis, j'espère que ma contribution ne sera pas blackboulée


au motif qu'elle serait trop "politique", car, croyez - moi, elle n'est en rien une rodomontade,


mais au contraire, une clé pour essayer de réfléchir et de comprendre.


  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...