Jump to content
celinedenoumea

Bénévolat : des témoignages et expériences ?

Recommended Posts

celinedenoumea

Bonjour à tous,


 


Je désire passer les concours de bibliothécaire territoriale et d'adjoint du patrimoine et je me prépare depuis très récemment pour cela. Je n'ai pas d'expérience en bibliothèque, mais j'ai un profil assez rempli dans le culturel (guide du patrimoine, gestion de librairies patrimoniales...). Je vis en Nouvelle-Calédonie (avant un retour en métropole dans deux ans) et je veux justement profiter de ces deux années de "libres" (puisque j'ai suivi mon conjoint pour son travail) pour préparer ces concours.


 


J'ai postulé en candidature spontanée à la bibliothèque Bernheim de Nouméa mais ils ne recrutent que sur concours, sauf cas exceptionnel. J'ai donc "contre-attaqué" en leur proposant de faire du bénévolat, afin d'acquérir une expérience (indispensable, je pense, même si l'on a le concours, pour espérer obtenir un poste un jour). Ils ont immédiatement accepté (évidemment, c'est aussi dans leur intérêt ;-)) et j'ai rendez-vous mercredi prochain pour un "entretien".


 


Auriez-vous des conseils et/ou des expériences à me faire partager sur le statut des bénévoles au sein de bibliothèques territoriales (en grosse structure surtout, la bibliothèque Bernheim étant une grande médiathèque, la plus importante de Nouvelle-Calédonie - et fonctionnant comme toutes les médiathèques territoriales françaises) ?


 


J'aurais deux après-midi par semaine à consacrer à cette activité, pensez-vous que cela peut-être suffisant ?


 


Quelles conditions remplir pour être un "bon bénévole" ? La bibliothèque a t-elle aussi des devoirs envers moi ?


 


Merci à tous ceux et celles qui pourront me répondre et bonne journée.


 


Céline.


 


Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Bonjour Céline


 


Ils ont immédiatement accepté (évidemment, c'est aussi dans leur intérêt ;-))


 


Je ne sais pas, tout dépend s'ils sont en sous-effectif ou pas. Et de la bonne volonté des personnes en place.  :wink:


 


En tout cas, c'est une très bonne chose pour toi. Car, effectivement, avoir de l'expérience ça donne un sérieux plus++ à une candidature.


 


Je pense que tu es déjà passée ou que tu passeras sur des bénévoles en bibliothèque


 


Tu as aussi la charte du bibliothèque volontaire (reprise dans le lien précédent).


 


 


Des conseils ?


Connaître ton alphabet.


Regarder un peu comment fonctionne la classification Dewey (mais ça tu l'apprendras vite en rangeant les livres)


 


Ce serait bien aussi que tu touches à la couverture des livres (s'il y a couverture des livres). En tant qu'adjoint du patrimoine, tu en auras certainement à couvrir.


Même si tu n'as pas la possibilité de coter les livres, te poser la question pour plusieurs livres de te dire : dans quel endroit je le mettrais pour qu'il sorte au maximum. (Comme tu as géré une librairie patrimoniale, tu dois déjà avoir quelques idées sur le sujet. De nouveau la Dewey sera ton amie) Tu noteras alors la complexité d'une collection, et des choix qui ont été faits par les bibliothécaires.


 


Pour tes après-midis, essaie d'en avoir au moins un avec du public, pour voir le côté gestion/accueil du public.


Mais peut-être pas tout le temps... enfin, ça tu le verras avec l'équipe en place. L'idéal serait que tu touches un peu à tout pour connaître tout ce qui se passe dans une bibliothèque.


 


Bon courage à toi


Et sois la bienvenue sur l'Agorabib.


  B. Majour


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Bienvenue Céline


 


Bernard t'a dit l'essentiel. J'ai jeté un coup d'oeil, comme toi sans doute sur le mémoire de l'ENSSIB qui a été réalisé sur cette grosse bib. Ils ne parlent pas de bénévoles du tout mais de personnels formés mais incompétents (pas gentil ça...). A l'époque (en 2001) il comptait 35 personnes à la centrale et 19 "bibliothèques de brousse" suivies et encadrées par du personnel de la Centrale. Chez nous c'est très rare de voir des bénévoles dans des structures de cette taille. Donc difficile d'imaginer ce que l'on peut te demander d'y faire...Voir sur http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/1005-le-reseau-documentaire-caledonien.pdf


 


Je ne sais pas quel est le paysage aujourd'hui, cela a du augmenter sensiblement. Mais pour ce qui te concerne, et à condition que tu puisses faire un choix de position, je choisirais plutôt un travail varié et de découverte sur ce réseau de villages que le risque d'un boulot "bouche-trous", voire monotone à la centrale. Evite surtout la routine. Deux ans a faire la même chose ne t'apportera pas grand chose pour la suite.  C'est à toi de voir, étant donné que tu dis viser à la fois le concours d'adjoint et celui de bibliothécaire (je pense que tu parles bien du grade)


 


L'idéal "pour toucher un peu à tout", comme dit Bernard, c'est de voir le plus de réalités possibles, sans oublier le contact avec les publics, mais aussi les prises de responsabilité. Si tu pouvais te voir confier une responsabilité, à terme ou au bout d'un certain temps (en deux ans c'est faisable) ce serait le mieux. C'est surtout cela qui te donnera un bonus à ton retour en France, non seulement en prépa de concours mais aussi en entretiens de recrutements.


 


Sur ce plan, effectivement, la Charte du Bibliothécaire volontaire est un document contractuel qui te protège, mais surtout donne des obligations tant à l'employeur qu'à toi-même (obligation de se former par exemple, donc d'accéder à des stages), mais aussi le droit à recevoir des responsabilités correspondant à tes compétences (celles que tu as acquises en stage par exemple, en plus du terrain), le droit d'être indemnisé pour tes déplacements etc...N'hésite pas à en parler lors de ton entretien, et, bien sur, d'apparaitre comme quelqu'un qui est disposée à s'investir sur les deux ans qui viennent, c'est important.


 


http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/1973-charte-du-bibliothecaire-volontaire.pdf


 


Tu as tous les mails des directrices des bibliothèques associées : http://www.bernheim.nc/index.php?option=com_content&view=article&id=46&Itemid=39, mais c'est peut-être un peu tard pour te renseigner.


 


Bonne chance pour mercredi, tiens-nous au courant ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
celinedenoumea

Bernard et Ferris,


 


Un grand merci pour vos réponses détaillées et pertinentes !


 


Je prends note de vos conseils : varier au maximum les tâches (techniques, accueil du public, animations, déplacements dans les "tribus") et tenter d'acquérir des responsabilités au bout d'un certain temps.


 


En ce qui concerne les formations, est-ce moi qui doit demander dès l'entretien s'ils l'envisagent, doit-on être formé avant d'entamer son "poste" de bénévole ? Ou bien la formation intervient-elle au bout de quelques temps de bénévolat et de travail sur le terrain ?


 


Pour ce qui est des frais de déplacement, pareil, cela est-il pris en compte dès le début ?


 


Je suis aussi étonnée qu'ils acceptent les bénévoles pour une si importante structure, j'ai proposé cela du tac-au-tac sans y croire, mais ça a marché. Peut-être qu'ils ont besoin de pallier une "main-d'oeuvre" manquante...


 


Je vous souhaite une bonne journée (enfin, soirée en métropole :wink: )


 


Céline.

Share this post


Link to post
Share on other sites
fanch

Bonjour Céline,


 


je suis bénévole dans une petite structure pour la 4ème année. Au début j'ai un peu touché à tout, je souhaitais surtout connaître l'utilisation du SIGB. Maintenant je fais presque uniquement de l'animation vers les scolaires.


 


Je te conseille de noter à chaque fois les heures que tu effectues ainsi que les tâches qui t'ont été confiées, même les plus simples, les plus routinières ou répétitives. Je demande tous les ans une attestation de bénévolat signée par la responsable. Cela peut toujours servir, comme par exemple le jour où tu souhaiteras faire valoir tes acquis.


 


Tu as dit que tu souhaitais passer le concours d'adjoint tu patrimoine. As-tu consulté quelques annales? Que ce soit pour le cas pratique ou pour le questionnaire, tu verras que l'essentiel du concours se base sur le rôle que tu vas jouer, en tant qu'adjoint du patrimoine. Donc à chaque situation rencontrée lors de tes heures de bénévolat (rangement des livres, accueil de classes, équipement, contact avec les publics...) mets-toi dans la peau d'un adjoint du patrimoine et confronte cette expérience de terrain au cadre d'emploi ainsi qu'aux offres d'emploi que tu peux lire, par exemple sur Biblioemploi.


 


J'ai lu (sur Wikipédia, peut-être peux-tu confirmer ou non) que la bibliothèque que tu as contactée jouait le rôle d'une bibliothèque départementale. Organise-t-elle des formations pour les personnels de bibliothèque? En ayant signé une charte de bénévole, tu pourrais avoir droit à ces formations.


 


Enfin, même s'il me semble quelque peu singulier qu'une telle structure prenne des bénévoles, profite de cette expérience qui pourrait déboucher, on ne sait jamais, sur un poste...


 


Bon courage pour tes démarches!


 


Fanch


Share this post


Link to post
Share on other sites
celinedenoumea

Merci Fanch pour ton témoignage et tes conseils, je prends note.


 


As-tu suivi une formation au sein de ta bibliothèque ? Pour celle de Nouméa, j'ai vu sur leur site internet qu'ils organisent des journées de formation pour ceux qui font un DU métiers du livre ainsi que pour les demandeurs d'emploi, mais ils ne parlent pas de bénévoles... Une question à poser lors de mon entretien !


 


Combien de temps par semaine travailles-tu en tant que bénévole ?


 


Bonne soirée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Tu as tout intérêt à apparaître comme demandeur d'emploi, tout en étant bénévole. En effet si un poste se libère ou se crée, tu peux être recrutée sans concours. En métropole, les recrutements d'adjoints du patrimoine de 2° classe se font en recrutement direct, sans concours ni examen. Autrement dit, ce qui peut faire la différence c'est ta disponibilité, le fait d'être du coin (chez nous c'est priorité aux habitants de la ville ou du canton par exemple ) et, bien entendu le fait d'être déja dans le métier en tant que bénévole et de t'y être fait connaître (réseau de relations) et apprécier (adaptabilité, disponibilité, bon relationnel, culture de base, formations sur place etc...).


Mets l'accent sur ces aspects là d'abord avant de te lancer dans de la prépa de concours. 


 


Ensuite il faut savoir que la définition donnée souvent du métier, celle de légifrance donnée par Fanch ,ou qu'on retrouve sur les sites de Cdg (http://www.cdg44.fr/sections/l_emploi_territorial/les_concours/recrutement_direct/documents_a_disposit/agent-pat/downloadFile/file/Adjoint_du_patrimoine_2eme_cl..pdf ) est très limitative car calquée sur les fonctions des cadres d'emploi de l'Etat, d'où l'expression "magasinier".


 


En réalité, en bibliothèque publique territoriale, un adjoint peut être chargé de toutes sortes de tâches, y compris de tâches de catégorie B voire A, c'est très fréquent. Autrement dit, aucune tâche n'est à priori définie en dehors des besoins de la structure. Donc n'hésite pas à aller tâter le terrain partout où c'est possible. Le risque, justement, c'est d'apparaître au bout d'un moment soit comme une bonne "petite main" (horrible expression, souvent entendue, qui signifie que tu es juste bonne à couvrir des livres en gros), soit comme une spécialiste des tâches dites "annexes" dans la profession (tout ce qui peut toucher à l'animation par exemple, ou à un public ciblé petite enfance etc...). Autrement dit, ne te laisse pas enfermer dans un rôle trop limitatif, trop cadré, et montre toujours ta volonté de découvrir et d'expérimenter. En tant que bénévole tu seras nécessairement encadrée par des agents, mais certains te delègueront facilement des tâches, pas d'autres. A toi de voir.


 


Un bénévole ne reçoit pas d'ordres et ne fait pas partie du système hiérarchique. Il est libre d'accepter ou de refuser une tâche. C'est une liberté mais c'est là qu'on t'attend au tournant etc'est pour ça que souvent les agents craignent de déléguer ou de former des bénévoles "dont on ne sait même pas si elle sera là demain" (je caricature à peine). A toi de démontrer que l'on peut compter sur toi autant que sur un agent, voire davantage pour certaines tâches. Souvent les bénévoles s'avèrent plus polyvalentes que des agents.


 


Il n'y a pas d'horaires officiels ou officieux (en dehors des heures d'ouverture du service) car un benevole ne fait pas partie de la hierarchie de la fonction publique. Grande liberté mais aussi grand risque., un peu atténué si tu es signataire de la Charte. Je connais des bénévoles dans mon réseau qui ne font que 4h par semaine, c'est insuffisant pour acquérir des connaissances et leur mise à jour. Résultat elles font 4h d'accueil ou de rangement/equipement et ne progressent pas. Et le jour où le SIGB se modifie, ou la signalétique, ou le responsable, les méthodes de travail etc...et elles sont perdues. Bon, d'un autre côté ce sont des retraitées qui n'ont jamais envisagé d'en faire leur métier, donc c'est moindre mal.Un conseil : fais en le plus possible, sois présente aussi, par exemple, lors des réunions de travail, et pas seulement aux heures d'accueil public. C'est dans ses moments là qu'on peut se proposer pour participer ou encadrer une tâche ou mission, parce que c'est là que ça se décide.


 


Fanch a grandement raison de te conseiller de faire valider tout ce que tu fais, y compris les heures de présence. Une attestation annuelle est très insuffisante. C'est même indispensable pour postuler un jour dans le cadre de la VAE (validation des acquis de l'expérience), qu'il évoque. Cela peut te donner l’accès à des examens ou des troisièmes concours, comme celui d'Adjoint de 1ere classe, par équivalence de diplome par exemple .


"expérience professionnelle (activité salariée ou non), d'une durée (continue ou discontinue) cumulée de trois ans à temps plein dans l'exercice d'une profession comparable par sa nature et son niveau à celle de la profession à laquelle le concours donne accès."


 


C'est un peu prise de tête tout ça, tu as un truc assez complet sur cette brochurehttp://www.agirhe-concours.fr/docs/28/brochures/Brochure%20Adjoint%20Patrimoine.pdf


 


C'est encore différent du REP ou du RED (La Reconnaissance de l'équivalence de diplome RED et la Reconnaissance de l'Expérience Professionnelle REP) , qui permettent aussi  à un candidat ne possédant pas le diplôme requis pour passer un concours de la FPT de passer tout de même ce concours en faisant valoir ses autres diplômes et/ou son expérience professionnelle.


 


Pour ta région il n'y a pas de Cdg, c'est le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie qui gère les personnels, organise les concours, remunère les agents, bref tout. C'est assez spécial. Voir régulièrement sur leur site la page ressources humaines pour avoir ce type de renseignement. http://www.gouv.nc/portal/page/portal/gouv/annuaire_administration/administration/drhfpnc


 


En attendant, si tu veux avoir un petit panel de questions du concours de l'an dernier tu vas sur http://www.agorabib.fr/index.php/topic/212-sujet-de-concours/


 


Bon, il est 14h chez toi, donc 4h chez moi, donc je vais me coucher. :D


Share this post


Link to post
Share on other sites
fanch

Ferris, tu as raison de dire qu'un adjoint (ou un bénévole) peut se trouver dans des situations qui dépassent largement le cadre d'emploi des adjoints du patrimoine. Cependant il faut se mettre à notre place:


 


- d'un côté acquérir de l'expérience, se former de toutes les façons possibles, répondre aux annonces d'emploi, faire des candidatures spontanées, se composer un réseau, suivre les actualités des bibliothèques au niveau local (projets d'aménagements, agrandissements...) : ce sont de multiples façons de trouver un emploi, et dabord de se faire connaître - surtout ders élus! Il faut s'intéresser à tout ce qui bouge à la bibliothèque. Céline, si tu n'as pas eu encore accès à un SIGB, tu peux t'entraîner avec waterbear et en découvrir le fonctionnement.


 


- de l'autre la préparation des concours: et là, au moment de répondre aux questions, on ne se demande pas si l'on fait les tâches d'un assistant ou d'un bibliothécaire. C'était dans ce sens là que je conseillais à Céline de toujours se mettre dans la peau d'un adjoint du patrimoine, car il n'est jamais trop tôt pour les préparer, ces concours.


Les questions correspondent à des situations quotidiennes, parfois peu ordinaires - accueil de classes, déménagements de collections, usagers mécontents, tensions avec les collègues - et écrire noir sur blanc tout ce que l'on a fait aide à cette préparation.


 


Pour ma part, Céline, ma contribution à la bibliothèque n'est pas régulière, je participe aux animations pour les scolaires. Mais je te conseille, selon tes disponibilités, de varier les plaisirs: service public (prêts/retours, rangement pour te familiariser avec les collections et les classements), service en interne en essayant de se faire confier des tâches différentes.


 


Tiens-nous au courant!


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Fanch, si tu regardes bien les questions d'oral de concours d'Assistant et celles d'Adjoint, il y a assez peu de différences. Et au niveau des recrutements c'est encore bien pire : les élus attendent clairement des catégories C hyper-polyvalents, à qui on pourra confier des tâches de cadre pour pas un rond. Tout le monde le sait et le vit, c'est pas nouveau et ça risque de s'accentuer.


 


D'ailleurs les fiches de poste actuelles sont de plus en plus standardisées. Le truc dont ils ne veulent plus c'est l'agent C qui refuserait de faire une tache parce qu'elle n'est pas dans sa fiche de poste. Ce sera bientôt le passé. Aujourd'hui c'est polyvalence, adaptabilité, formations et mobilité.


 


En tous cas un beau parcours, à partir de trois ans de bénévolat, à lire sur http://www.agorabib.fr/index.php/topic/1933-laur%C3%A9ats-sans-exp%C3%A9rience-re%C3%A7us-coll%C3%A9s-et-sac-despoir/page-13. Un truc qui remonte le moral. :)


Share this post


Link to post
Share on other sites
celinedenoumea

Je vous remercie tous pour vos conseils et expériences qui éclairent pas mal ma lanterne, je vous tiens au courant de l'entretien de mercredi !


 


Bonne soirée/journée !


Share this post


Link to post
Share on other sites
celinedenoumea

Me revoilà pour vous donner des nouvelles !


 


J'ai donc eu mon entretien mercredi, qui a pris une tournure plutôt inattendue...


 


Le bénévolat qu'ils me proposent... c'est un bénévolat dans le nord de l'île (300km de Nouméa où je vis) pour des missions ponctuelles (une à deux fois par an) de 15 jours/3 semaines pour amener la lecture dans les tribus...


 


Je ne suis pas contre le principe du tout, au contraire, mais personnellement mon but est d'apprendre le métier en tant que tel : tâches techniques autour du livre, accueil du public au sein de la bibliothèque, préparation d'animations, tâches autour du numérique, apprentissage du logiciel SIGB etc...


 


Mais ils ne prennent pas de bénévoles pour cela. Ils ont déjà leur personnel... Je me disais bien qu'au sein d'une telle structure, ça paraissait bizarre...


 


Par contre le gars était sympa et m'a donné pas mal de filons pour entrer dans le milieu du livre, à savoir les concours de bibliothécaire évidemment, mais aussi les concours d'administration générale (dans les bibliothèques, ils recrutent aussi des lauréats dans ces concours-là en NC). Il m'a par ailleurs dit que j'avais le profil et le niveau pour passer le concours d'attachée. 


 


Mais reste la question de l'expérience ! Le concours c'est bien beau, mais en métropole personne ne voudra m'embaucher sur ce seul critère, je n'ai pas d'expérience dans le milieu des bibliothèques ! Je me suis donc rendue auprès des bibliothèques municipales autour de chez moi (deux communes, Dumbéa et Païta), pas de bénévolat possible, ils ont déjà assez de personnel pour ne pas s' "embêter" avec ça...


 


Donc je vous avoue que je suis un peu démotivée et coincée... Je sais que le concours ne suffit pas... Du coup, je me demande si cela vaut la peine que je le prépare, sachant que je vais certainement bosser à côté (dans la vente, donc rien à voir ;-)), que j'ai une famille etc...


 


Bref, en mode gros questionnement !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Oui, c'est un peu l'impasse. Assez logique aussi : au fond ils utilisent le bénévolat...pour ce pour quoi on devrait l'utiliser depuis toujours : apporter un "plus" dans des situations particulières, souvent liées à l'animation ou de l'évènementiel en général. On ne peut pas leur reprocher. Chez nous, on utilise, surtout en zone rurale, les bénévoles pour remplacer les agents qu'on ne veut pas recruter. On a dévoyé le but originel du bénévolat pour des raisons pécuniaires et de mauvaise volonté. On ne retrouve d'ailleurs pas ce type de détournement dans les zones urbaines et à partir d'une certaine taille. Ou alors, de façon correcte c'est à dire complémentaire. Et comme le disait Fanch "Pour ma part, Céline, ma contribution à la bibliothèque n'est pas régulière, je participe aux animations pour les scolaires."


 


Evidemment pour toi cela ne convient pas non plus. Un bénévole n'a pas pour vocation d'apprendre un métier dans tous ses aspects mais d'apporter un complément, donc nécessairement ciblé.


 


Ce que tu dis pour les concours en bibliothèque vaut aussi pour les concours administratifs. Si tu passes le concours d'attaché, de rédacteur ou même d'adjoint administratif, sans expérience aucune, tu verras te passer devant tous ceux qui sont déja dans le milieu et ont tenté ça en interne ou en promotion . Tu n'as qu'à voir le temoignage de dupuy qui a obtenu le concours d'adjointe et qui ne trouve pas de premier poste sur http://www.agorabib.fr/index.php/topic/2304-recherche-dun-poste-besoin-daide/#entry15684


 


Si cela bouscule tes motivations et si tu as d'autres obligations, bien compréhensibles, c'est malheureux, mais la messe est dite. Une fois rentrée en France tu pourras toujours reconsidérer la question et tenter le recrutement direct en local comme adjointe de 2°classe, et recommencer le parcours formation/concours. Mais c'est un peu dommage de perdre deux ans. Tu aurais pu préparer un DUT (ou une formation par correspondance), mais si tu dois travailler dans la vente en même temps...


 


Donne nous de tes nouvelles  :)


Share this post


Link to post
Share on other sites
Amandine Jacquet

@celinedenoumea


Le document suivant est plutôt conçu pour les personnes qui encadrent des bénévoles en bibliothèque, mais je crois que cela te sera aussi utile pour savoir ce que tu es en droit d'attendre d'eux : Manager et animer une équipe de bénévoles en bibliothèque (inter)communale, Anaïs Leneutre, fiche pratique de l'enssib, 2014.


Dis nous ce qui sors de ton "gros questionnement" !  :D 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...