Jump to content
Mihi

Temps d'accueil périscolaire

Recommended Posts

Clarisse

Merci Ferris


 


Pour l'instant avec les élections rien ne bouge, j'espérais une réunion pour mettre un peu les choses à plat...


A suivre. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Interessant aussi de voir le point de vue des animateurs professionnels, qui viennent de réagir : http://www.lagazettedescommunes.com/221939/la-reforme-des-rythmes-met-les-animateurs-en-danger/?utm_source=quotidien&utm_medium=Email&utm_campaign=21-02-2014-quotidien


 


Des phrases fortes, pas forcement justes, mais qui doivent nous interpeller :


 


« Nous sommes les seuls adultes que l’enfant choisit, les autres lui sont imposés. Nos pédagogies tendent à la co-construction de ses savoirs. Si l’animateur est formé, il sait quelles activités organiser pour les enfants et quand il faut les laisser souffler ». Unanimes, les syndicalistes ont souligné la nécessité de former les animateurs :« Les animateurs bénévoles, c’est fini. On parle de professionnels, respectons-les ! »


 


Un triste constat (c'est moi qui souligne):


 


A dire vrai, les membres de la mission d’information semblaient découvrir les diplômes professionnels des animateurs et ne savoir qu’en faire. Résumant le sentiment de ses collègues, Catherine Sergent, Secrétaire Générale Adjointe en charge de l’animation de Syndicat National des Artistes et des Professionnels de l’Animation, du Sport et de la Culture (SNAPAC-Cfdt), a mis en avant la question de la volonté politique : « Les élus ont-ils la volonté de promouvoir l’éducation culturelle et sportive sur leurs territoires ? ».


 


​Pas de guerre des filières, par pitié, nous sommes tous en recherche de reconnaissance professionnelle !


Share this post


Link to post
Share on other sites
Plume

Bonjour,


 


Embauchée en catégorie C depuis 3 mois dans une médiathèque j'ai en charge le secteur jeunesse: accueil de classes (maternelle, primaire, collège, lycée), Heure du conte, Bébés lecteurs, périscolaire..


choses


Titulaire du BAFA, je suis habituée à animer des groupes mais il faut bien dire que dans une Médiathèque les choses sont bien différentes. Les élèves de primaire viennent par groupe de 8, 2 fois par semaine durant 1h30. 


Un animateur emmène le groupe et vient le récupérer: 1er problème car on ne sait jamais combien d'enfants on va avoir ( max 8) et si on aura les mêmes que la semaine précédente.


Je me suis fixée un fil conducteur par mois pour le moment: 2nd problème manque de matériel et de temps de préparation. Pas de budget prévu donc on fait avec ce qu'on a (on a pas grand chose) et le temps de préparation étant quasi absent il semble difficile de proposer quelque chose de solide et cadrée. La désagréable impression de faire les choses à moitié.


 


Cependant les enfants sont motivés alors je veux pouvoir être à la hauteur de leurs attentes. Je pensais faire des marionnettes à doigts, du théâtre d'ombres et un Kamishibaï que je pourrais utiliser sur l'accueil des classes et les bébés lecteurs. Une manière de valoriser leur travail, de tisser du lien et de ce temps quelque chose de concret.


 


Avez-vous des docs ressources pour le Kamishibaï? Une histoire qui puisse être sympa?


Quelqu'un à des tuyaux pour le livre pop-up?


 


MERCI!


  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Raymonde

bonjour à tous !

je me suis inscrite sur ce forum pour répondre à ce sujet.

Je suis responsable d'une bib dans une commune de 2500 habitants, qui a choisi d'appliquer la réforme dès 2013. Pour moi, cette réforme est une opportunité pour les bib d'approfondir, consolider, valoriser, etc, ce qu'elles font toute l'année. J'ai proposé aux élus plusieurs mois avant la rentrée 2013 un programme d'animations pour les enfants dans le cadre du périscolaire, en le construisant à partir des créneaux horaires et du taux d'encadrement suivant proposé par la commune : 1 animateur du centre de loisirs pour 1 groupe de 14 enfants, ou 2 animateurs pour un groupe de 28 enfants.

J'ai axé ma proposition sur 2 principes de base : 

 - des activités à partir des tranches d'âges : 

enfants de 3 à 5 ans : lectures de contes, contes en kamishibaï, jeux à partir d'albums jeunesse, 

enfants de 5 à 8 ans : lectures de contes, safari-lectures, kamishibaï, jeux, ateliers créatifs à partir de livres, jeux de société 

enfants de 8 à 11 ans : lectures (de tout ce qu'ils aiment), jeux de société.

- les enfants viennent à la bibliothèque (trajet de 10 mn à pied). Exceptionnellement je vais à l'école si le temps est trop mauvais.

 

Ma proposition a été acceptée, mon temps de travail augmenté de 20h à 26h. L'activité bibliothèque est proposée aux parents au même titre que toutes les autres. Inscription par trimestre.

Le mardi de 16h à 18h je reçois les enfants de primaire, et le jeudi de 16h à 18h les maternelles. 

J'ai des groupes de 9 à 10 enfants, parfois moins, avec une personne du centre de loisirs, et 2 personnes pour les maternelles, avec moi ça fait 3 personnes pour 9 à 10 enfants !!!

Depuis 6 mois que c'est en place, je ne regrette pas une seconde ! d'abord parce que les enfants sortent et viennent à la bib, qui offre un cadre calme, tranquille, reposant.

Et puis parce que je m'adapte à l'état des enfants souvent fatigués et je veille à ne pas leur imposer des lectures ou d'autres activités alors qu'ils ont juste envie de souffler un peu !. Je les capte pour qu'ils se posent, se calment, écoutent.  C'est le point de départ.

Je leur donne envie d'écouter une histoire que je leur lis. Et j'encourage les personnes du centre de loisirs à faire la même chose ! Ne prenez pas les personnels du périscolaires de haut, (avec le mot "garderie", par exemple, lu sur ce forum), car eux aussi lisent bien des histoires, inventent des activités, etc.... Je n'ai pas le Bafa, au fait. 
Et je me méfie des séances de trucs à faire sur 7 ou 8 semaines, c'est surtout fait pour rassurer les adultes, qui ont peur du vide. Certains enfants sont gavés d'activités, 5 ou 6 par semaine, c'est trop !!!
 
Sinon, je ne suis pas une spécialiste des rythmes scolaires.... par contre, je vois que les enfants reviennent à la bib en dehors de l'école et du temps périscolaire !  :D 
 

 
 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Pour les Kamishibaï, nous on les achète chez Callicéphale, par l’intermédiaire de notre libraire (on a inclus dans les termes du marché "supports d'animation", ce qui nous permet même d'acheter des marionnettes); http://www.callicephale.fr/. Faut compter environ 30 euros. Evidemment il y a l'achat du Butaï au départ (chevalet en bois), environ 70 ou 80 euros. Mais tu peux aussi le fabriquer toi-même ou refiler ces fiches au menuisier de ta commune : http://www.lejardindekiran.com/fabriquer-un-butai-modele-pour-kamishibai-traditionnel/


 


Ce qui est bien dans vos retours, c'est que Raymonde répond à Plume, en quelque sorte. Et il apparaît surtout qu'au fond, on fait sur ces TAP les activités que l'on faisait déja en bib. c'est à dire ce que l'on sait faire. Ce qui ne pose plus la question des compétences BAFA ou non.


Share this post


Link to post
Share on other sites
Raymonde

Vous pouvez demander le prêt de butaï en bois auprès de votre BDP, et acheter les kamishibaï de votre côté.


 


Sinon, j'ai acheté 8 kamishibaï (30 euros pièce) auprès d'un distributeur, qui m'a offert le butaï.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mousie

Bonjour

Il y a beaucoup d'interrogations de collègues concernant l'application de cette réforme pour la rentrée de septembre 2014... Mais qu'en est-il des bibliothèques qui sont déjà impliquées depuis la dernière rentrée en 2013? Pourrait-on avoir des retours d'expériences, positifs ou négatifs? du concret, des tuyaux, ce qu'il faut éviter de faire, bref:tout ce qui pourrait aider les collègues à construire un projet et argumenter devant leurs élus?

(peut-être cette question a t-elle été traitée, désolée dans ce cas)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Il y en a quelques uns dans cette rubrique, si tu la lis depuis le début, mais surtout beaucoup de questionnements, tu as raison. L'ABF prépare un vade mecum la-dessus et notre valeureuse présidente nous lançait le 1er février ce message d'espoir aux naufragés de la Meduse: On y travaille ! C'est un gros boulot, fait par des bénévoles, qui nécessite de la rigueur mais on n'oublie pas, promis. Des journées d'étude dans les régions sont aussi en cours de préparation.


En attendant le vraie boite à outils tu as les recommandations de l'ABF  http://www.abf.asso.fr/6/46/366/ABF/recommandations-de-labf-concernant-lapplication-pour-les-bibliotheques-du-decret-reformant-les-rythmes-scolaires?p=3


Share this post


Link to post
Share on other sites
Anne Verneuil

Journée nationale d'étude en préparation, aura lieu dans le Nord le 15 mai. D'autres régions en préparent, notamment la Lorraine, bientôt le programme en ligne...

Et une séance spéciale au congrès le 21 juin.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ploc

Bonjour,


 


chez nous aussi, beaucoup de questionnements (ville de 20 000 hab.).


Nous venons d'acquérir le livre (plutôt une plaquette : 93 p.) de François  LAJUZAN. - L'Action culturelle dans les rythmes scolaires. - Territorial éditions, 2014. - (L'Essentiel sur). Apparemment la plaquette est ou en réédition ou en cours de mise à jour sur le site http://www.territorial.fr/


 


Une première partie concerne les réformes : loi de refondation de l'école (dans laquelle l'éducation artistique et culturelle est un volet important), le PEDT et les NAP ex TAP.


 


La seconde partie est plus pratique, même si le livre et le lecture y sont à peine mentionnés. En gros, si la politique de la ville veut que les NAP aient un versant artistique et culturel, il faut que l'élu et le Directeur des Affaires culturelles s'impliquent dans le comité de pilotage du PEDT, proposent plutôt qu'attendre les demandes, mobilisent les services, et redéfinissent missions, horaires, aménagement des locaux, organigrammes ("L'organigramme n'étant qu'une concrétisation de la politique et des missions d'un service, lorsque celles-ci changent, l'organigramme suit... Sinon, on court à l'échec !), formation, travail avec les autres partenaires...


 


J'ai particulièrement aimé le chapitre "Mettre en oeuvre la culture dans le PEDT(principalement les pages 44 à 53) qui interroge sur les objectifs, les niveaux de projets (niveau 1 : Il y a de la culture dans les NAP (musique, tableaux sur les murs, livres...) mais sans recevoir quelqu'un ou sortir de l'établissement - niveau pas suffisant pour que la culture figure comme un axe prédominant du PEDT ; niveau 2 : les enfants vont dans un établissement culturel et reçoivent des artistes (concerts, ateliers d'écriture...) ; niveau 3 : c'est le croisement entre les deux univers avec la réalisation d'un projet artistique ; niveau 4 : celui du niveau 3 avec la rencontre d'autres personnes : jeunes, personnes âgées, enfants handicapés... ; niveau 5 : l'inscription des projets de niveau 3 et 4 dans le territoire.), les partenaires, les publics, le territoire, la logistique...


 


il y a une intéressante description d'une NAP en histoire de l'art, en 4 séances, sans intervenant extérieur (page 50), que je ne vous mets pas ici pour respecter le droit d'auteur.


 


Merci pour toutes vos interventions qui font avancer le scheumeuleu...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lyliputienne

Bonjour,

Je suis étudiante en Licence Pro Métier du livre et de la documentation, et je suis actuellement en stage avec pour
mission commando :ninja: d'écrire un mémoire sur le thème de "l'impact des nouveaux rythmes scolaires sur les bibliothèque municipales". Je suis à la recherche de témoignages divers concernant ces chers ateliers périscolaires Est ce que vous pourriez me transmettre quelque unes de vos expériences. J'aimerais essentiellement des réponses à ces questions:
- Est-ce que votre bibliothèque recevait des accueils de classes avant la réforme?
- Sont-ils toujours en place?
- Est-ce que les ateliers périsco se font à l'école? Ou dans l'enceinte de la bibliothèque, dans ce cas là
comment les enfants se déplacent-ils ? Accompagnés par qui ?
- Êtes vous détenteurs/trices du BAFA ou autre diplôme spé à l'animation ?

Mon mémoire étant très (trop :sweat: ) attendu par la BDP de ma région, si vous pouviez m'aider à recueillir des expériences de toute la France cela m'aiderais BEAUCOUP ! ^^


Merci par avance !! :)

Edited by Lyliputienne

Share this post


Link to post
Share on other sites
Feecara

Ça devient vraiment compliqué d'acter quoi que ce soit dans tout ce bazar.

La commune voisine de la mienne vient de voir toute leur procédure stoppée car l'école publique jalouse l'école privée qui se voit attribuée le tap du vendredi après-midi... Les instits finiront donc plus tôt, enfin ceux du privé. On avance pas, on rame...

Edited by Feecara

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Je communique ce post de Nicolas Blondeau, trouvé sur la liste Discothécaires, à propos des TAP. Merci à lui.


 


Sur le sujet, mis à part les retours d’expérience sur l'éducation artistique et culturelle dans les espaces Musique des médiathèques, déjà signalés sur cette liste,


 

voici quelques références : 

 

>Enquète auprès des bibliothèques/médiathèques de la Gironde sur leur implication dans la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, par l'association "Entre les lignes" des Bibliothéaires de la Gironde :


et d'autres comptes rendus de la journée d'étude organisée par Mediaquitaine  sur "Les Bibliothèques dans la réforme des rythmes scolaires" le 30 janvier 2014


 

>Le mémoire de fin d'étude de DCB d'Isabelle Lepape : Les actions d'éducation artistique et culturelle en bibliothèque, Enssib, janvier 2014


 

Lors des dernières RNBM à Rennes, une table ronde et un atelier ont été consacrés à l'éducation artistique et culturelle, ils feront l'objet d'un compte rendu dans les prochaines semaines sur le site de l'ACIM.

Voici la présentation de mon intervention pendant l'atelier sur l'EAC contenant les références précitées :


  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
annem

Bonjour,

Je reviens dans la discussion pour apporter des éléments sur ce qui va se mettre en place pour nous ( ville de 10 000 hab:

1) TAP 2 apres midi par semaine, mardi et jeudi, public, privé, de 13h30 à 15h et de 15h à 16h30

2) trajet écoles/mediathèque assurés par l'agent qui aura en charge le TAP et un animateur

3) 5 périodes dans l'année allant de vacances à vacances ( environ 7 semaines dans chaque période)

4) ne seront pas concernées les petites sections

5) classe complète pendant une période divisée en 2

6) 2 personnes en charge de la classe, 1 agent de la médiathèque, 1 animateur

7) 2 groupes: 1 dans la médiathèque, l'autre dans une salle ou dans un auditorium

C'est la trame principale. Il y a de nb détails à régler bien sûr

Nous commençons tout juste à réfléchir aux contenus.

Préparation avec le coordinateur des rythmes scolaires, responsable de l'ALSH qui va être créé.

Les conséquences pour nos horaires d'ouverture au public:

1) peut être fermeture le mercredi matin

2) fermeture plus tard dans l'apres midi, 16h30 au lieu de 16h

3) fermeture plus tard le soir, 18h ou 18h30

Obligation de continuer les accueils de type scolaires avec les enseignantes tels que nous les pratiquons, les mardi, vendredi matin pour les maternelles et peut être pour les élémentaires le mercredi matin.

Pas de renfort de l'équipe prévu; travail supplémentaire à moyens constants

Merci Ferris pour tous les liens mis dans le dernier message

Share this post


Link to post
Share on other sites
annem

je corrige "fermeture plus tard dans l'apres midi, 16h30", je voulais dire "ouverture"...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lami

Bonjour,


 


Je fais partie d'une médiathèque où nous avons déja pris part au nouveau rythme scolaire. En effet, la ville dans laquelle je travaille à mis en place depuis septembre le nouveau rythme scolaire. Nous intervenons le jeudi de 15h à 16h10.


 


La ville nous propose une formation pour ces nouveaux rythmes scolaires. Nous pouvons construire le contenu de cette formation et même de proposer des personnes.


 


Il est assez difficile pour nous de construire cette formation car nous n'avons pas encore assez de recul, et nous ne connaissons pas l'avenir de ces rythmes scolaires....


 


Nous souhaiterions une formation très pratique, à la fois basé sur le numérique et sur les autres ressources. Quelqu'un connaîtrait une personne intéressée et / ou qui réalise déjà ce genre de formation ?


 


Merci


Share this post


Link to post
Share on other sites
Plume

Bonjour Lami tu es de quel département?


 


Moi je suis dans le calvados et j'aimerais beaucoup avoir le droit à une formation.


J'ai rendez-vous le 17 avril pour une commission "les nouveaux rythmes" organisée par le CRL.


Il y aura plusieurs biblio qui ont déjà appliqué le périscolaire et d'autres qui cherchent des réponses à leurs questions.


 


Je vous donne un compte rendu de tout ça si vous voulez!


  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lami

Merci.


 


Je suis dans le 91 !


 


N'hésitez pas à me faire un retour de votre réunion.


 


Merci


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ploc

Bonjour,


 


Véronique Lombard vient de mettre en ligne un second billet sur les TAP.


 


Le premier m'avait fait l'effet d'une douche froide : il relatait les mésaventures d'une bibliothécaire pourtant aguerrie (quel terme ! :no: ) qui s'était pris un gros gadin face à des enfants - certains un peu filous -  à qui l'on a imposé l'activité, ayant besoin plus d'une récréation un peu sportive et d'un goûter : http://www.livralire.org/billet.php3?pdate=2013-10-26


 


Ce second billet parle dans une première partie des autres témoignages qu'elle a reçus (qui, quoi, où, quand, durée). Ensuite, elle propose d'offrir des projets partagés avec les classes du type "Voyage-lecture" (je vous renvoie à son livre Le voyage lecture publié au Cercle de la librairie et au site http://www.livralire.org/index.php).


Pour les TAP, elle propose des ateliers découverte.


Je résume trop, allez voir par là : http://www.livralire.org/billet.php3?pdate=2014-03-24


 


Tant que j'y suis, je voulais aussi vous proposer un lien vers l'expérience d'un médiateur culturel en bibliothèque, qui est très positif, mais ne cache rien des soucis rencontrés : http://cestarrivepresdechezmoi.wordpress.com/2013/12/24/les-t-a-p-temps-dactivites-periscolaires/


 


J'ai posé des questions à un directeur de bibliothèque d'une ville de 8000 habitants, à qui l'on a imposé les TAP à la rentrée 2013 de façon un peu sauvage (même pas deux semaines pour réfléchir avant la mise en place). Il m'a dit d'oublier les projets costauds.


Une intervenante en musique dans une commune de 2000 habitants m'a dit aussi que le vendredi après l'école, ses CM sont des boules de nerfs, crevés par leur semaine...


 


A +

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Merci pour ce post et les liens, qui posent et identifient très bien le problème. Chacun pourra en retirer du positif ou du négatif. Le 2° billet de V. Lombard est remarquable. Très critique mais positif dans la prospective.


 


Elle rappelle en fin de billet un petit détail important : 




A noter que selon le décret du 26/01/2013 sur les rythmes scolaires, les mairies ne sont pas tenues de prendre en charge les élèves jusqu'à 16h30 ni même d'organiser des activités périscolaires.


pixel_transparent.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lul

Bonjour à tous,


Je suis en train de monter un dossier sur les NAP pour la BDP, autant vous dire que vous m'êtes, comme d'hab, d'une utilité précieuse... merci les copaings...


Edited by Lul

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Lul, la BDP de l'Herault propose un bon boulot de présentation avec exemples d'horaires etc...http://pierresvives.herault.fr/sites/default/files/Intervention-D_Poncet2014.pdf. Si tu fais pas du copier-coller :tongue:, ça devrait t'aider pour l'aspect présentation.

Ah, copains ça s'écrit pas avec un g. Avec un g c'est parpaings. Mais un copain qui se prend un parpaing dans la gueule peut, s'il est encore vivant, devenir un (ancien) copaing. :tongue:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...