Aller au contenu

Politique documentaire et vulgarisation scientifique


Titomige
 Share

Messages recommandés

Bonjour,


 


Le sujet de mon mémoire est "Politique d'acquisition (ou politique documentaire) des documents de vulgarisation scientifique en bibliothèque municipale". J'ai beaucoup de mal à trouver des documents pertinents sur le sujet.


Qu'elqu'un pourrait-il m'aider SVP?


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je te remercie Ferris pour cette réponse très complète.


Mais du coup, vulgarisation scientifique est pris dans le sens large, incluant aussi les sciences humaines et sociales. Je n'ai pas pensé à le préciser. Or je comprends à ta réponse que tu l'a compris dans le sens sciences "dures", plus commun.


Connaitrais tu aussi quelques pistes concernant les SHS s'il te plait? :angel:


Merci! :sweat:


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les bibliothèques adhèrent-elles toutes à la définition positiviste de la Science?


Universalis me semble oublier certaines disciplines à commencer par la plus ancienne de toutes: l'Histoire!


Merci quand même pour ta réponse. La fin m'aide en m'indiquant comment les bibliothèques choisissent leurs collections en SHS.


Si quelqu'un peut la complèter je suis preneur en effet. :blush:


Merci encore pour ton aide Ferris


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Par ailleurs la formation "littéraire" de notre profession n'a pas facilité les choses à ce niveau (cet aspect est souvent évoqué dans pas mal de mémoires). et doit evidemment être évoqué.


 


 


Effectivement je pense que le métier s'appuie trop fortement sur une culture littéraire (bon c'est vrai que je ne suis pas objectif car mon premier cursus est scientifique), ce qui est somme toute logique car la majeure partie des fonds des bibliothèques municipales appartient au domaine de la fiction.


On demande souvent à un candidat quel roman il est en train de lire, lui demande-t-on parfois sur quel sujet scientifique il s'est penché récemment (comme l'ouverture de la réplique de la grotte Chauvet, sujet d'actualité, par exemple)?


 


@ Titomige:  ton travail est un véritable travail de terrain et de rencontre avec les bibliothécaires. Quels sont les critères de sélection et le curseur appliqué par le responsable du secteur, c'est un truc sur lequel j'aurais aimé travailler, c'est sûr.


Je ne peux que conseiller l'écoute de quelques émissions de radio (en direct ou en podcast):


La tête au carré, de Mathieu Vidar sur France inter du lundi au vendredi à 14 heures.


Les émissions scientifiques de France culture, à 14 heures également mais aussi d'autres chroniques dont tu peux suivre le fil. Car il ne faut pas oublier non plus le lien permanent avec l'actualité et les grandes questions de société (bioéthique par exemple). L'émission du jeudi, La marche des sciences, est une émission sur l'histoire des sciences et elle est très souvent passionnante, car comme le souligne le générique, elle fait le lien entre cultures scientifique et littéraire.


 


D'autre part, as-tu prévu de travailler uniquement sur le secteur adulte ou t'intéresseras-tu également au secteur jeunesse?


Car si l'établissement d'une politique documentaire demande une véritable culture scientifique, elle demande, pour la jeunesse, un sens critique développé, et ce d'autant plus que la recherche sur internet prend de l'importance. C'est un problème dont tu pourrais discuter avec des professeurs documentalistes et qui souligne l'importance d'une évolution des coopérations entre BM et CDI.


 


Enfin, pourquoi ne pas considérer l'animation scientifique comme de l'animation culturelle à part entière? Comment les bibliothèques participent-elles à des événements nationaux comme La fête de la science? Comment développent-elles des partenariats avec les associations qui participent à l'éducation scientifique?


 


Je t'apporte plus d'interrogations que de réponses, peut-être t'es-tu déjà posé ces questions, bon courage en tout cas pour tes recherches.


 


Fanch


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ta réponse Fanch. (Je suis en train d'écouter la tête au carré sur france Inter, merci pour l'idée ^^).


Au départ, je comptais travailler sur les deux secteurs mais je vais devoir choisir, comme le temps passe, je pense. Que veux tu-dire par "elle demande, pour la jeunesse, un sens critique développé"? Que par rapport à la concurrence d'internet, il faut choisir les documents de telle manière à ce qu'on soit quasi sûr que les enfants et ados vont les emprunter? Je sais que mon travail est un travail de terrain mais je n'avais pas pensé à interroger des professeurs-documentalistes.


 


Je suis d'accord pour l'animation scientifique et la fête de la science, je verrais comment l'intégrer à mon mémoire.


 


Merci pour ton souhait,


 


Titomigé


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Que veux tu-dire par "elle demande, pour la jeunesse, un sens critique développé"?

 

En raison de leur public cible, les documentaires pour la jeunesse sont soumis à une simplification qui parfois, il me semble, peut être source d'erreur ou de mauvaise interprétation.

Sur Internet, ce sens critique concerne la recherche et surtout la vérification de l'information. C'est pour cela que le travail de médiation est indispensable en particulier pour le public jeunesse mais aussi pour le public peu ou pas connecté (car on a beau être à l'ère des digital natives, la fracture numérique est réelle.)

Et ça c'est le quotidien des professeurs documentalistes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Enfin, pour faire le lien entre science et littérature, je ne peux que te conseiller la lecture de ce petit bijou de Georges Pérec (emballé, avec d'autres du même tonneau, dans un recueil paru au Seuil en 1991.)


 


Pour ne pas oublier que cet auteur a travaillé quelques temps dans une bibliothèque scientifique (celle de l'INSERM, je crois). Ce pastiche d'articles scientifiques va au-delà de la vulgarisation, c'est digne de la Rubrique-à-brac de Gotlib (dont le principe était, je le rappelle, de s'instruire en s'amusant...).


 


Tout à fait autre chose, si Pérec a été bibliothécaire, j'ai appris récemment que Gérard Hernandez l'avait aussi été (où ça, je l'ignore - citation du Monde:  Jeune homme de 23 ans, Gérard gagne modestement sa vie comme bibliothécaire à Paris). Mais effectivement, cela n'a rien à voir...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Désolé de répondre si tard. Merci Fanch. Je ne suis pas sûr que lire ce texte de Georges Perec m'aidera pour mon mémoire. Mais ça à l'air très intéressant et drôle.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...