Aller au contenu

De l’hypocrisie de nos politiques documentaires


Greg Chermeux
 Share

Messages recommandés

Petite question suite au sujet sur l’érotisme en bib.


 


 


Dans la plupart (dans toutes ?….) nos chartes ou poldoc, nous écrivons  que la pornographie ne sera pas représentée (ou dans d’autres termes de ce genre..).


 


 


Sommes-nous encore en phase avec nos publics sur la littérature érotique qui s’est développée dans le sillon de « 50 nuances »… ?


 


 


Ok, je ne parle pas de film pornos mais des romans « new romance » par ex. Dans nos rayons on peut trouver ce type de texte : (je cite)


 


« Assis sur la moquette, dos au sommier, les mains accrochées à tes jambes pour les maintenir écartées, je commencerai par lécher l’intérieur de tes cuisses à grandes lampées, puis, petit à petit, j’approcherai de ton BIIIIIP. J’appliquerai ma langue sur ton BIIIIP Tu sursauteras un peu.. surprise… De la pointe , je tournicoterai autour de ton BIIIPP, lentement d’abord….etc etc et »


 


 


Oui oui, ce texte est dans le rayon de certaines bibs !!! oui oui !!! Et pas que la mienne !!!


 


 


OK la frontière entre érotisme et pornographie est « light ». Certains liront ce texte comme de l’érotisme, d’autres comme de la pornographie.. Mais alors… que faisons-nous de nos recommandations dans les poldocs ?


 


 


Sommes-nous hypocrites et fermons-nous les yeux devant la demande grandissante du public (on ne peut le nier) ?


Ou restons-nous sur nos positions et laissons de côté un pan entier d’un genre qui a ses fans dans nos structures (et pas que des pervers !!) ?


 


 


Votre avis ?


 


Merci !!

Modifié par Greg Chermeux
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce sujet m'a fait me replonger dans notre propre poldoc (non je ne la connais pas cœur !!!). Et nous n'avons pas non plus de restriction sur le genre pornographique, on est plus dans le classique " caractère raciste ou portant atteinte à la dignité humaine, bla bla Un document ne respectant pas la loi bla bla" comme le disait Ferris.


 


Ce n'est donc peut être pas un problème d'hypocrisie mais plus simplement un problème de rédaction de ta poldoc ! Une poldoc ça se travaille en évolution avec la société, ça se bichonne de temps en temps, sinon ça peut filer des aigreur d'estomac  :sick:  comme les tiennes. Il serait peut être temps de modifier la votre.


 


Par ailleurs, sans parler de film porno nous avons dans nos bacs un certain nombre de films contenants des scènes à caractère pornographique et ça ne pose de problème personne !


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La littérature érotique ?

 

Il suffit de lire quelques polars : Brigade mondaine, San-Antonio, et des Harlequins récents pour se rendre compte que la littérature érotique est déjà là depuis un moment. Polars, Fantastique et SF et bien des romans ne sont pas en reste.

 

Il suffit aussi de chercher Pauline Réage pour s'apercevoir que Histoire d'O est présent dans de nombreux catalogues.

Sans compter nombre de BD adulte, ou mangas avec des scènes très explicites.

 

Pas à toutes les pages, ce qui les ferait passer dans la catégorie pornographique.

 

Pourquoi nos Poldocs sont attentives à ce problème (surtout au niveau vidéo), tout simplement pour les raisons suivantes :

 

Bibliothèque nationale de France.  Chartes de développement par département
Charte documentaire des acquisitions Le Département de l’Audiovisuel
Décomposition des collections du dépôt légal :

 

fiction            43 %

documentaires      40 %

publicité          10 %
variétés, clips     5 %
spectacles vivants  2 %

Les genres les plus représentés
Les fictions (43%) :

 

Comédies dramatiques       19,31 %
Pornographie, érotisme     16,02 % <=
Animation, dessin animé    14,33 %
Comédies, comique          14,08 %
Aventures                  12,85 %
Policier, espionnage       11,32%
Histoire, péplums           2,37 %
Comédies musicales          1,91 %
Western                     1,69 %
Fantastique                 1,38 %
Karaté, kung-fu             1,27 %
Horreur                     1,14 %
Recherches formelles        1,11 %
Science-fiction             0,99 %
Catastrophes                0,19 %
Film document, film politique 0,04 %

 

Ce qui voudrait dire un bon paquet de rayonnages dédiés au genre, avec visualisation sur place... pouvant entraîner d'évidentes dérives glissantes... ou gloussantes. Plus infractions aux lois : incitation à la débauche, exhibitionnisme, etc.

 

Aujourd’hui, avoir une relation dans un lieu public tombe sous le coup de l’article 222-32 du code pénal. C’est considéré comme une exhibition sexuelle. Ça coûte un an de prison et 15 000 euros d’amende.

 

Ok, si on pouvait récupérer 10 % du montant de l'amende, ce serait l'occasion de se faire du fric. L'orientation de la loi ne va pas encore en ce sens. Dommage. :blink:

Ou alors on pourrait louer des alcôves privées, à l'heure. Hum. Au quart d'heure.

Quand les moyens baissent, les idées montent. :tongue:

 

Bref, c'est quand même pour dire que nos Poldocs reflètent en partie la loi.

Elles ne sont pas hypocrites comme on pourrait le croire sans fouiller plus loin sous la jupe des mots.

Elles sont reflets de notre société et au temps de la censure Catholique pure et dure, jamais ces livres "sataniques" n'auraient franchi la porte des enfers de la BNF.

 

D'autre part, après la pornographie, il faudra passer au bondage, puis à la zoophilie, et à beaucoup plus loin.

Quand les gens sont blasés, ils passent à pire... jamais à l'abstinence.

Sade a été très loin dans ce domaine, et c'est un petit joueur... faute d'esclaves ou de clones bons à jeter aux crocodiles.

 

Qui fixe la limite du mot "pornographique" ?

Si ce n'est le bibliothécaire... A défaut son public. Ou pour être plus juste, à l'image que le bibliothécaire se fait de son public, et surtout de sa tutelle.

 

Tutelle sévère, curseur anti-pornographique élevé ?

 

Avec une Poldoc, on n'est pas juste dans l'hypocrisie, on est encore dans la précaution d'usage.

  Bernard

 

@Ferris,

Tu ne la vois plus quand tu vas aux toilettes ?

Ce n'est pas parce que ta Biiip est trop petite, c'est parce que ton ventre est trop gros ! :whistle:

Modifié par B. Majour
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...