Aller au contenu

Use cases


Lakshmi
 Share

Messages recommandés

Bonjour,

 

Au risque de paraître à la ramasse, j'avoue que j'ai beaucoup de mal à comprendre votre demande :sweat:

 

D'abord, j'ai eu un gros blocage sur "use cases" : késako... Après recherche rapide pour me mettre à jour, ce serait a priori un modèle, une situation lambda que l'on peut reproduire (pour ceux qui veulent se torturer le cerveau, allez voir par là). Si je reprends la question, vous voudriez savoir comment on procède pour :

- faire une recherche documentaire (pour nous ? pour un usager ? quel type d'usager ?)

- inscrire un usager

- la gestion électronique des documents (la j'avoue que j'ai un gros doute : vous voulez parler de l'enregistrement des livres/CD/DVD/ressources numériques dans notre SIGB avec le lien éventuel vers notre portail/blog ou vous voulez parler du stockage interne de la documentation professionnelle qui peut aller du planning aux informations pratiques en passant par tout le côté administratif ?)

 

C'est ça ? (et au passage, pourquoi avez-vous besoin de ces informations, dans quel cadre, quel contexte ?)

 

Epsy.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Pardonnez-moi, j'aurais du traduire le terme.

Je recherche des cas d'utilisation en recherche documentaire pour l'usager (étudiants, chercheurs, enseignants)...montrer l'intérêt de la recherche fédérée, etc..., des fichiers d'autorités ; des cas d'utilisation pour les inscriptions, et en gestion électronique : diffusion via un système d'information documentaire (portail) et archivage de documents numérisés, intérêt de la veille).

J'ai besoin de ces informations dans un cadre professionnel (je suis un professionnel des bibliothèques) ; un ingénieur informaticien me les a demandées pour mieux cerner l'intérêt de notre projet d'adoption d'un système d'information documentaire qui conprendrait un SIGB, un portail et une veille.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 1 minute, Lakshmi a dit :

Bonjour,

 

Pardonnez-moi, j'aurais du traduire le terme.

Je recherche des cas d'utilisation en recherche documentaire pour l'usager (étudiants, chercheurs, enseignants)...montrer l'intérêt de la recherche fédérée, etc..., des fichiers d'autorités ; des cas d'utilisation pour les inscriptions, et en gestion électronique : diffusion via un système d'information documentaire (portail) et archivage de documents numérisés, intérêt de la veille).

J'ai besoin de ces informations dans un cadre professionnel (je suis un professionnel des bibliothèques) ; un ingénieur informaticien me les a demandées pour mieux cerner l'intérêt de notre projet d'adoption d'un système d'information documentaire qui conprendrait un SIGB, un portail et une veille.

 

Rectification : il s'agit de décrire la tâche bibliothéconomique de la recherche documentaire par un professionnel pour un usager. En gros, pour les trois cas, je dois décrire les tâches bibliothéconomiques, les schématiser...

Bonjour,

 

Pardonnez-moi, j'aurais du traduire le terme.

Je recherche des cas d'utilisation en recherche documentaire pour l'usager (étudiants, chercheurs, enseignants)...montrer l'intérêt de la recherche fédérée, etc..., des fichiers d'autorités ; des cas d'utilisation pour les inscriptions, et en gestion électronique : diffusion via un système d'information documentaire (portail) et archivage de documents numérisés, intérêt de la veille).

J'ai besoin de ces informations dans un cadre professionnel (je suis un professionnel des bibliothèques) ; un ingénieur informaticien me les a demandées pour mieux cerner l'intérêt de notre projet d'adoption d'un système d'information documentaire qui conprendrait un SIGB, un portail et une veille.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Lakshmi

 

Bien, la question se précise un peu.

 

Pour Ferris, visiblement, ce n'est pas juste un OPAC, il s'agit de décrire ce que fait un professionnel quand il ramasse la question suivante :

- Quel est le taux de lipides dans le Nutella ? Est-il plus ou moins grand que dans les Ferrero Rocher ?

 

(C'est la question plus scientifique de : vaut-il mieux manger un Ferrero Rocher ou 25 grammes de Nutella ? :wink:)

 

Pour l'inscription des usagers, il faut décrire tout ce qui est fait lorsqu'on inscrit un usager.

- Papiers nécessaires à l'inscription,  (copies d'un exemple de chaque papier)

- Ce qui est saisi à l'écran (copie de l'écran, + liste des informations saisies, ou récupérées d'autres services)

- Droits ouverts par l'inscription, ce qui oblige à montrer s'il y a une différence entre étudiants, professeurs, chercheurs. Nombre de documents empruntables, durée de l'emprunt pour chaque catégorie.

Si on ne parle pas de documents empruntables, on a la même chose avec l'accès aux ressources. Un étudiant peut-il accéder aux mêmes ressources qu'un professeur ?

 

Pour le système de GED via un portail, il faudra procéder de la même façon :

pour chaque étape, il faut décrire ce que l'on fait, pas à pas.

 

Si on reprend la question précédente, comment la traite-t-on ?

Y a-t-il un accusé de réception ?

A qui arrive-t-elle ?

Comment est-elle analysée et décortiquée ?

Quelles bases vont être consultées, dans le doute, on dira toutes et on en donne la liste.

 

Exemple : http://www.eurekoi.org/je-souhaite-faire-une-recherche-documentaire-pour-mon-memoire-dont-le-sujet-est-quels-modeles-dorganisation-pour-favoriser-linnovation-et-la-creativitetoute-info-pouvant-me-servir-a-construire-m/

 

Si on trouve un document intéressant lors de cette recherche, comment l'introduit-on dans le système de GED ?

Comment est-il validé et intégré ?

Là, ça donnera aussi le cheminement de la veille.

 

Le fait de décrire chaque étape, pas à pas, va permettre de mettre des cadres avec chacune des actions, puis d'indiquer un cheminement (des flèches) entre les cadres.

 

Exemple

Document intéressant  => intégration dans le GED => Validation  (ce qui évoque aussi la possibilité d'un rejet, pour différentes raisons : autre document déjà présent, etc.)

 

Comme la recherche est propre à chaque structure, ça me semble difficile de trouver un document tout prêt à l'usage.

Même si on peut déjà s'inspirer des documents suivant par exemple :

https://www.mindomo.com/fr/mindmap/rechercher-682b5b9ea4624c8a8c12225c7a960abe

https://www.mindomo.com/fr/mindmap/recherche-dinformation-6d72f12197d545fc9d5bc903a4c149e0

 

Ce qui permet de repenser à l'inscription de l'usager.

Un ingénieur en chimie a-t-il les mêmes besoins qu'un étudiant en médecine, ou en mathématique... même s'il pose exactement la même question !

 

Ce qui implique aussi un choix plus pertinent de ressources via le portail lorsque la question est posée par certaines personnes. Idem, si on transfère la question à un bibliothécaire... suivant la difficulté de la question, à qui va-t-on s'adresser ?

 

Ces schémas peuvent se transformer en MindMap.

 

Exemple  : klog.hautetfort.com/files/Ecrire%20pour%20le%20web.pdf

Ce schéma heuristique a été établi en février 2013 de façon collaborative avec une vingtaine de bibliothécaires dans le cadre de l’élaboration de leur nouveau portail.

 

La première idée reste cependant de décrire, dans le détail, ce qui se passe dans chacun des cas, afin d'obtenir un déroulé des événements (lorsque tout se passe bien), puis ensuite de montrer ce qu'il arrive s'il y a des problèmes à chaque étape.

 

Ces documents seront nécessaires pour l'informaticien par la suite.

 

S'il s'agit d'un projet dans le futur, on peut décrire les choses de la même façon en indiquant comment ça devrait se passer.

Un étudiant en médecine sera plus vite orienté vers des ressources ou documents médicaux, il pourra aussi obtenir un flux RSS sur ses domaines de prédilections, ce qui retentira sur la veille effectuée par les bibliothécaires. Etc.

Parce qu'il n'est pas utile de veiller sur tous les domaines, ni de sélectionner toutes les ressources. Une bonne veille est une veille efficace et ciblée... sans oublier de regarder d'abord dans ce qui a été collecté. Car on a souvent les mêmes questions... et donc les mêmes réponses à fournir.

 

En espérant que ça puisse aider à préciser encore plus la question.

  Bernard

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 20/12/2015 at 18:56, B. Majour a dit :

Bonjour Lakshmi

 

Bien, la question se précise un peu.

 

Pour Ferris, visiblement, ce n'est pas juste un OPAC, il s'agit de décrire ce que fait un professionnel quand il ramasse la question suivante :

- Quel est le taux de lipides dans le Nutella ? Est-il plus ou moins grand que dans les Ferrero Rocher ?

 

(C'est la question plus scientifique de : vaut-il mieux manger un Ferrero Rocher ou 25 grammes de Nutella ? :wink:)

 

Pour l'inscription des usagers, il faut décrire tout ce qui est fait lorsqu'on inscrit un usager.

- Papiers nécessaires à l'inscription,  (copies d'un exemple de chaque papier)

- Ce qui est saisi à l'écran (copie de l'écran, + liste des informations saisies, ou récupérées d'autres services)

- Droits ouverts par l'inscription, ce qui oblige à montrer s'il y a une différence entre étudiants, professeurs, chercheurs. Nombre de documents empruntables, durée de l'emprunt pour chaque catégorie.

Si on ne parle pas de documents empruntables, on a la même chose avec l'accès aux ressources. Un étudiant peut-il accéder aux mêmes ressources qu'un professeur ?

 

Pour le système de GED via un portail, il faudra procéder de la même façon :

pour chaque étape, il faut décrire ce que l'on fait, pas à pas.

 

Si on reprend la question précédente, comment la traite-t-on ?

Y a-t-il un accusé de réception ?

A qui arrive-t-elle ?

Comment est-elle analysée et décortiquée ?

Quelles bases vont être consultées, dans le doute, on dira toutes et on en donne la liste.

 

Exemple : http://www.eurekoi.org/je-souhaite-faire-une-recherche-documentaire-pour-mon-memoire-dont-le-sujet-est-quels-modeles-dorganisation-pour-favoriser-linnovation-et-la-creativitetoute-info-pouvant-me-servir-a-construire-m/

 

Si on trouve un document intéressant lors de cette recherche, comment l'introduit-on dans le système de GED ?

Comment est-il validé et intégré ?

Là, ça donnera aussi le cheminement de la veille.

 

Le fait de décrire chaque étape, pas à pas, va permettre de mettre des cadres avec chacune des actions, puis d'indiquer un cheminement (des flèches) entre les cadres.

 

Exemple

Document intéressant  => intégration dans le GED => Validation  (ce qui évoque aussi la possibilité d'un rejet, pour différentes raisons : autre document déjà présent, etc.)

 

Comme la recherche est propre à chaque structure, ça me semble difficile de trouver un document tout prêt à l'usage.

Même si on peut déjà s'inspirer des documents suivant par exemple :

https://www.mindomo.com/fr/mindmap/rechercher-682b5b9ea4624c8a8c12225c7a960abe

https://www.mindomo.com/fr/mindmap/recherche-dinformation-6d72f12197d545fc9d5bc903a4c149e0

 

Ce qui permet de repenser à l'inscription de l'usager.

Un ingénieur en chimie a-t-il les mêmes besoins qu'un étudiant en médecine, ou en mathématique... même s'il pose exactement la même question !

 

Ce qui implique aussi un choix plus pertinent de ressources via le portail lorsque la question est posée par certaines personnes. Idem, si on transfère la question à un bibliothécaire... suivant la difficulté de la question, à qui va-t-on s'adresser ?

 

Ces schémas peuvent se transformer en MindMap.

 

Exemple  : klog.hautetfort.com/files/Ecrire%20pour%20le%20web.pdf

Ce schéma heuristique a été établi en février 2013 de façon collaborative avec une vingtaine de bibliothécaires dans le cadre de l’élaboration de leur nouveau portail.

 

La première idée reste cependant de décrire, dans le détail, ce qui se passe dans chacun des cas, afin d'obtenir un déroulé des événements (lorsque tout se passe bien), puis ensuite de montrer ce qu'il arrive s'il y a des problèmes à chaque étape.

 

Ces documents seront nécessaires pour l'informaticien par la suite.

 

S'il s'agit d'un projet dans le futur, on peut décrire les choses de la même façon en indiquant comment ça devrait se passer.

Un étudiant en médecine sera plus vite orienté vers des ressources ou documents médicaux, il pourra aussi obtenir un flux RSS sur ses domaines de prédilections, ce qui retentira sur la veille effectuée par les bibliothécaires. Etc.

Parce qu'il n'est pas utile de veiller sur tous les domaines, ni de sélectionner toutes les ressources. Une bonne veille est une veille efficace et ciblée... sans oublier de regarder d'abord dans ce qui a été collecté. Car on a souvent les mêmes questions... et donc les mêmes réponses à fournir.

 

En espérant que ça puisse aider à préciser encore plus la question.

  Bernard

 

 

Merci beaucoup Bernard. 

Bonne fin d'année.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...