Aller au contenu

numérod'inventaire et code barre


popet
 Share

Messages recommandés

Bonjour,

 

Le numéro d'inventaire est le plus souvent remplacé par le numéro du code barre dans le SIGB. Or le code barre peut être amené à être remplacé (abîmé, déchiré...). Faut-il procéder à la réimpression du CB pour conserver le même numéro d'inventaire ? ou changer tout simplement le CB sans tenir compte de cette problématique ?

 

D'avance merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hum, avec un nouveau code-barre tu perds le nombre total de prêts pour ce document (perte de l'historique).


 

Tu crains une perte du numéro d'inventaire, sauf qu'il est possible d'indiquer quelque part dans la notice que le CB était endommagé et que ce document était l'ancien CB.

Ou sous l'ancienne notice que le nouveau CB est le suivant... si on conserve bien toutes les notices et qu'elles ne sont pas effacées par la suite.


 

On n'est pas sur une nouvelle acquisition.


 

Donc, c'est surtout à voir ce qui est le plus pratique.


 

Si réimprimer le même code-barre n'est pas difficile, autant garder le même. (ça se fait très bien avec une police TTF code-barre, c'est juste moins joli puisque sur papier normal et avec collant)

Sinon, le plus simple c'est le nouveau CB, en notant ce qu'il faut : ancien CB, nombre de prêts du document (si on s'en sert par la suite).

En particulier en petite bibliothèque, voire même en bibliothèque territoriale (sans particularité de conversation) où le numéro d'inventaire importe peu.


 

Ce serait différent avec des documents précieux. Type manuscrits ou autres avec reliures particulières.

Pour éviter de le déclarer volé/perdu... et d'avoir une inspection derrière.


 

Mais comme dit au début si le CB = numéro d'inventaire, et qu'il est vraiment important de pas l'indiquer pilonné. Il suffit de marquer sur le listing imprimé - des pilons de l'année - que ce document a changé de numéro... si jamais quelqu'un contrôle un jour. :tongue:

  Bernard

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A priori, chez nous, c'est comme chez Ferris : code-barre déchiré/manquant = remplacement par un nouveau, sans se poser de questions ! Après, Bernard nous dit :

 

On 14/1/2016 at 1:08 PM, B. Majour said:

Hum, avec un nouveau code-barre tu perds le nombre total de prêts pour ce document (perte de l'historique).

 

Et là j'avoue que je ne comprends pas :sweat: Je ne suis pas du tout spécialiste SIGB et peut-être que c'est lié à des disparités entre systèmes, mais nous ne perdons aucunes données de prêts en changeant le code-barre : le nombre total de prêt pour le document X est associé directement au nouveau code-barre adopté. En fait, notre SIGB garde en mémoire le précédent code-barre, ce qui fait qu'on a une toujours une trace.

 

Pour ce qui est de l'inventaire, on a de toute manière une vérification des titres soi-disant manquant a posteriori : livre mal rangé ? Posé sur le bureau du collègue absent(e) ? Et donc aussi, en théorie : code-barre modifié ? Mais j'avoue que pour l'instant je ne fais que suivre d'assez loin l'inventaire effectué par mes collègues, mon tour ne venant qu'un peu plus tard...

 

Epsy.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Avec notre logiciel aussi (Aloès), on modifie le code barre sans perdre d'informations, celles-ci étant liées à la notice exemplaire  (donc au numéro de notice qui lui n'est pas modifié).

Ce serait bien différent si on supprimait la notice exemplaire pour en créer une nouvelle avec le nouveau code barre. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Epsy me disait
peut-être que c'est lié à des disparités entre systèmes, mais nous ne perdons aucunes données de prêts en changeant le code-barre : le nombre total de prêt pour le document X est associé directement au nouveau code-barre adopté.

 

Oui, les logiciels ne sont pas tous égaux devant le choix suivant :
- Nouveau code-barre = nouvelle notice, parce qu'on suppose un nouvel exemplaire.

 

Ou alors, code-barre modifiable à l'envie.

 

Ce qui pose la question de savoir : comment le logiciel distingue-t-il plusieurs exemplaires d'un même ouvrage ?
A moins que, comme l'explique Franck, le logiciel différencie numéro de notice et le code-barre qui sert au prêt.

 

La perte de l'historique (et donc du prêt au lecteur pour savoir s'ils ont lu ou pas le document) est le pire à redouter si on change le code-barre... et si le logiciel ne gère pas le problème de manière plus fine. 

Pas sûr que ce soit très grave au final.  

 

Perso, sur 30 000 documents au cours du temps, j'ai refait trois code-barre, + 4 de la BDP qui ne passait pas sous ma douchette. Dans la majeure partie des cas : code-barre abîmé = document abîmé.

 

En même temps, je n'ai pas revérifié ce problème depuis un moment.

Popet verra vite si c'est le cas sur son logiciel.  :wink:
  Bernard

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Je vous remercie pour ces retours d'informations. Apparemment, il n'y a pas de perte de l'historique.

 

Je vais prochainement poster une discussion sur le traitement du document, notamment l'estampillage, lorsque le livre est amené à circuler dans un réseau de bibliothèques.

 

A bientôt,

 

Popet

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...