Aller au contenu

Mise en valeur des collections BD et Mangas


Margaux
 Share

Messages recommandés

Bonjour à tous !


 


Je suis responsable des fonds BD et Mangas adulte et jeunesse d'une bibliothèque "vieillisante" : vieux locaux, plus de place disponible, vieux mobilier...


 


Mais j'ai envie de faire bouger mon fond BD et Mangas, surtout en adulte (en jeunesse, ça roule mieux) !


 


Pour corser un peu la chose, le budget animation est bien peu élevé et donc les moyens dont je dispose sont faibles...


 


Auriez-vous des petits trucs et astuces pour m'aider à mettre en valeur mon fond chéri?


 


Merci pour vos réponses !


 


Margaux.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Toto l'ornithorynque

Alors ça Margaux c'est incroyable : je suis en train de calculer les rotations de nos BD et ça fait une demi-heure que je discute du même sujet avec ma responsable. J'allais poster à l'instant le même topic ! Merci d'avoir pris les devants ! Je suis donc moi aussi preneur d'idées sur le sujet.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sans parler d'animations, un simple détail : vos BD sont-elles classées par titre ou par auteur ?


Chez nous, elles étaient classées par auteur il y a 3 ans, on a tout repris pour les classer par titre de série, et depuis, les prêts ont décollé vertigineusement... Car les lecteurs s'y retrouvent bien mieux !


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et oui ce n'est pas un simple détail !


Toutes mes BD et Mangas sont classés à la première lettre du titre : une lettre (en façade de la BD ou sur la tranche du Manga). Donc système de classement minimal qui a ses avantages et ses défauts. Ayant repris le fond il y a "seulement" 10 mois, j'ai continué ainsi et n'ai pas encore entrepris, ni commencé à imaginer le chantier du changement de côte car je trouve que ça fonctionne plutôt bien, mon fond n'étant pas "très" grand, les lecteurs ne sont pas perdus :


- 3100 Bd adulte 


- 2600 Bd jeunesse (avec une distinction dans la côte entre Jeunesse et Ado) 


- 730 Mangas adulte


- 350 Mangas jeunesse


 


Autre élément important pour moi : le manque de place ! Donc, concernant les BD adulte, pour les séries ayant 3 tomes et +, je mets le premier tome en rayon et les tomes suivants dans une réserve à côté du bureau de prêt. De cette façon les lecteurs empruntent toute la série d'un seul coup. Et une série équivaut à 1 document sur les quotas de prêt.


Ce système est très confortable pour les lecteurs qu n'ont pas à attendre les tomes qui manquent. Par contre quand la série n'est pas finie et que j'achète encore des tomes, je n'ai pas encore trouvé de bonne solution pour mettre en valeur les nouveautés suites de série... Je suis en train de me dire qu'il faudrait mieux que je mette le dernier tome et non le premier tome de la série en rayon. De belles heures de re-cotation en perspective !


 


Et vous ? Quelles solutions de classement ? Distinction entre One Shot et séries ?


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une autre possibilité :


séparer les one shot et les série. séries classées au titre de la série, one shot au nom du dessinateur (ce qui a l'avantage de les regrouper sur le rayon : tous les one shot de tardi ou de sfar par exemple sont ensembles)


l'avantage c'est la clarté pour l'usager.


Ca peut être bien de séparer aussi les manga classés par série sur des étagères à part (because le format notamment ! mais aussi mettons nous à la place du lecteur qui cherche des manga..)


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ça n'est pas a proprement parlé de la mise en valeur, mais je suis tombé sur un petit logiciel assez pratique pour tenir une "mangathèque" : ça peut te permettre de suivre tes séries sans oublier le volume 31 alors que t'as déjà commandé du 32 au 35 ;).


Perso je m'en sers autant pour le boulot que pour mes séries perso et c'est génial


 


http://mangahome-software.fr/logiciel


 


Autrement (je parle que pour mon fonds Jn) on a une étagère de manga (coté à l'auteur) et des bacs à BD (coté au titre).


 


Pour les manga on pourrait les coter au titre mais bon ça ferait du boulot pour "pas grand chose" dans le sens où quand tu cherche les One pieces (au hasard :wink: ) et que tu tombe sur une étagère avec 40 tranches de couv. de One piece tu te repère assez facilement. Et puis (c'est mon coté "puriste") je trouve ça bien de pouvoir trouver les D. Slumps à coté des dragon ball (et cie)


 


Pour les Bds au début on avait fait la séparation séries / one shoot-hors série. Avec l'espace qu'on a ça ne collait pas très bien (les hors séries étaient dans les bacs inférieurs et les gens se servaient des bacs comme un "dépotoire" à documents dont on ne sait plus où on l'a récup'). Après en avoir discuté avec une collègue, on s'est dit que pour la Jn, on pouvait tout mettre au titre. Depuis les bacs inférieurs ne servent plus de dépotoires. Après comme tout système ça a ses avantages et ses inconvénients.


 


Pour des animations à proprement parler si tu cherche des expo plutôt sympa (public Ado/adulte on va dire) y'a celle  du festival à tours de bulles (http://www.atoursdebulles.com/). Il est possible d'emprunter l'expo pour "pas trop cher" et les membres de l'assoc sont très conciliant. En gros l'idée pour eux c'est qu'en te pretant une expo ils puissent pouvoir rentrer dans leurs frais et réaliser celle de l'année suivante.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Toto l'ornithorynque

Chez nous, les séries étaient séparées des one-shots. Récemment, nous avons tout mélangé car les one-shots étaient du coup un peu boudés. Les mangas eux sont séparés des BD franco-belge.


 


J'ai fait une formation au CIBDI à Angoulême il y a deux ou trois ans et Denis Lapière intervenait et faisait part de son étonnement quant au fait que les BD ne sont jamais classées par genre. C'est une idée qui m'a vraiment beaucoup travaillé et que je n'ai toujours pas mise en place car cela sous-entend un gros travail sur la totalité du fonds et je ne suis pas certain que cet investissement en vaille la peine mais ça me taraude et je trouve l'idée super (après tout nous faisons la même chose en roman avec les polars et la SF, ou encore en musique avec la distinction des styles).


 


Pour le problème de place, je mets moi aussi les trois premiers tomes en rayon d'une série complète qui a déjà tourné depuis un moment et le reste en réserve. Si une série est en cours je la laisse en totalité. Nos nouveautés sont signalées par une pastille de couleur.


 


Pour la cotation d'une série elle est de ce  type pour le 1er volume du manga Vagabond par exemple : BD VAG 01


 


Après je me suis fait un fichier de type excel avec le titre de la série, l'auteur, le nombre de tomes en fonds, le nombre de tomes parus, le genre et le taux de rotation. C'est excellent pour le suivi mais ça devient une usine à gaz car le fonds devient vraiment important, il me sert à identifier quelles séries mettre en avant pour leur donner une chance ou lesquelles mettre en réserve.


 


Je pense que malgré tout il faut se résoudre à mettre en réserve pour en permettre à d'autres d'être en lumière, même si cela est très difficile de s'y résoudre pour certaines BD.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il n'y a ni norme, ni solution parfaite en matière de cotation-classement. Il n'y a que des choix que l'on fait parce cela nous paraît être la moins mauvaise des solutions dans un contexte "spatio-temporel" (excusez ces grands mots !) donné, et il faut mettre en place des stratégies de compensation (catalogues...).


Et puis, pourquoi hésiter à faire des systèmes mixtes, du genre de ceux indiqués par Margaux, Ben, Bébert [et al.] ?  Trouver un compromis entre un seul classement monolithique (auteur, par ex.) et trop de "niches" ?


Malgré le travail que cela peut donner, je pense bon le principe qui veut que la cote d'un document, ou le classement d'un fonds, ne devrait jamais être considéré comme définitif. Expérimentons, et corrigeons !


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Toto l'ornithorynque

Il me semble de toute façon que le classement n'agit que sur une partie du problème. En fait, je me rends compte que je suis à la recherche de solutions de médiations innovantes, faciles à mettre en place et qui parlent aux publics ! 


Je prends l'exemple de Maus de Art Spiegelman qui ne sortait pratiquement pas chez nous, malgré les mises en avant. Lorsque l'auteur a été le Président du Festival d'Angoulême, la BD sortait sans arrêt, était archi-réservée, etc. Cette année, même topo avec la BD Quai d'Orsay, primée à Angoulême. Quelques mois passent puis elles retombent dans l'oubli.


 


Avez-vous des recettes pour faire qu'une BD ou un livre rencontre le public en dehors des " prescriptions " des gros festivals et des émissions culturelles de la TV ?


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

tout à fait d'accord avec Pascal : il n'y a pas de solution parfaite, en terme de classement et de rangement, il s'agit toujours d'un choix qui privilégie un certain point de vue. Cela n'empeche qu'il faut essayer de se poser les bonnes questions et, c'est vrai, se donner le droit de déconstruire et de repartir sur de nouvelles bases quand on pense s'être planté ou quand les usages ont changé.


il est vrai aussi que la mise en valeur, ce n'est pas que ça : c'est bien d'avoir des présentoirs pour extraire certaines perles de leur rayonnage, une signalétique claire et visible.


 


a mon avis, l'essentiel est de se mettre à la place de l'usager (bien sûr ils sont tous différents mais qd même, il y a des constantes) en essayant de se poser les mêmes questions que se posent fréquemment notre cher public : l'exemple du rangement par genre est  à ce titre intéressant : "où sont rangées les séries d'héroic fantasy ?" donc, pourquoi pas faire un coin bd d'héroic fantasy etc..


 


pour la question de Toto ; c'est à mon avis difficile de lutter contre l'actualité, alors autant en profiter ! et si il est vrai que Maus sort moins le reste du temps que Largo Winch, il me semble qu'il y a des classiques qui sont entré dans l'histoire de la bd et seront toujours lus voire étudiés.. Après tout, Balzac est moins lu que Musso, mais on a Balzac qd même. Pour ma part, qd on le peut, la meilleure prescription passe par la discussion et le conseil au lecteur qui permet de sortir des sentiers battus et de conseiller des titres Atrabile ou de l'Association (entre autre)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,


 


je relance le sujet car la question m'intéresse et on a surtout parlé classement mais qu'il y a bien d'autres manière de mettre en valeur nos collections non ?


Cela dit, plus j'y réfléchis, plus je me dis que mettre en valeur un fonds de BD cela fonctionne en fait un peu comme n'importe quel fonds :


- présentoir


- tables d'actualités / table thématique : sur ce point, j'ai remarqué que si on met une affiche annonçant le thème cela sort tout de suite mieux. Par ailleurs, dans certaines des bibliothèques où j'ai travaillé, souvent ces tables étaient destinées aux livres adultes. Après on a essayé de proposer aussi tous les types de documents de l'ensemble des sections et cela permettait de vraies découvertes. Dans une des bibliothèques on faisait des listes basiques des documents présentés qu'on compilait dans un classeur et quand un peu plus tard on nous demandait "Ah, au fait quand vous avez fait votre table sur tel thème, il y avait une BD qui avait l'air sympa. C'était quoi déjà ?" ... tout le monde était capable de répondre.


- bibliographies


- coup de coeur.


 


Bref, c'est hyper basique mais je vois plein de manière de faire sortir Mauss.


 


par contre, là où je bloque ce serait plus sur le type d'animation que l'on pourrait organiser autour de la BD quand on a pas trop de moyens et qu'on a pas l'intention de faire appel à un intervenant extérieur. C'est un peu comme cela que j'avais compris la question de margaux initialement. Vous avez des idées ?


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,


 


Notre bib est en travaux et nous sommes installés momentanément dans l'annexe. Petits locaux, peu de place et collections évidemment bien plus limitées.


Nous allons proposer une animation BD à la rentrée avec une optique "non, les parents, la BD n'est pas un truc de fainéants"


 


Pour l'instant j'ai deux idées, en sachant qu'à l'annexe nous avons presque exclusivement un public de jeunes jusqu'au collège:


- faire un jeu à partir d'une planche de Calvin et Hobbes avec des dialogues à réinventer


- découper plusieurs images en différents plans afin que les jeunes (ou moins jeunes, on peut rêver) reconstruisent les niveaux de lecture d'une image ou réinventent une nouvelle image.


 


Tout cela me semble très sérieux tout de même. J'ai peur que l'approche ludique ne soit pas perçue par les participants et que le jeu tombe à plat.


 


A votre avis ?


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 weeks later...

Bonjour,


Nous avons un classement par series ainsi que les one shot séparément et cela convient tout à fait aux lecteurs.


Nous avons choisi par ailleurs de mettre les petits formats (qui sont souvent des independants) dans un bac à part et bien en evidence, resultat: ils sortent tres bien.


Sinon, on a des tourelles de présentation: une pour les nouveautés et une pour des sélections que je fais, thématiques ou non: cela permet de mettre en avant des titres qui n'attirent pas forcément l'attention et là aussi les lecteurs sont preneurs.


voila


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...