Aller au contenu

Désherbage Fonds local


Enjoylibrary
 Share

Messages recommandés

Bonjour,

 

je lis partout que le désherbage des fonds locaux n'est pas autorisé. Mais quels sont les textes réglementaires qui l'interdisent? Ceux qui définissent un fonds local? J'imagine que les petites bibliothèques n'ont pas vocation a conserver des années de vieux guides touristiques périmés concernant la région sous prétexte qu'ils ont été inclus dans le fonds local ... Merci pour vos précisions, éclaircissements...

 

Cordialement,

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour EnjoyLibrary (super pseudo :thumbsup:)

Si ta bibliothèque est classée, ou si elle possède un fonds précieux, alors oui, tu ne peux pas désherber comme tu l'entends, il y faut l'accord des autorités (collectivités, Etat).

Mais attention à la définition du mot désherbage.

Désherbage : enlever les mauvaises herbes ?

Dans l'acceptation populaire, désherber = trucider les mauvaises herbes.
Or, un bon jardinier fait le tri entre les mauvaises herbes nocives et les "mauvaises herbes" bénéfiques au jardin, qui peuvent servir de compost, d'engrais naturel ou pour des mixtures protectrices naturelles, type fongicide.

Dans le cas des bibliothèques

Selon Françoise Tirel, le désherbage est un terme générique pour :
- la restauration des documents ;
- la relégation ;
- l'élimination.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Désherbage_(bibliothèque)

La restauration des documents, car il suffit d'un train de reliure pour redonner du cachet à des documents passables.
La relégation, un point trop souvent oublié dans le mot désherbage. (J'y reviens ci-dessous)
Et l'élimination physique.
 

Fin du petit préambule pour mieux répondre à tes questions.
 

Mais quels sont les textes réglementaires qui l'interdisent ?
Depuis la publication du Code général de la propriété des personnes publiques en 2006, seuls "les documents anciens, rares ou précieux des bibliothèques" font désormais parties du domaine public (Ordonnance n° 2006-460 du 21 avril 2006, article L2112-1)
http://fr.slideshare.net/Vinceoreste/initiation-au-desherbage

Et ENSSIB, bien sûr.
http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/1735-desherber-en-bibliotheque.pdf
« Depuis la publication du Code général de la propriété des personnes publiques en 2006, seuls « les documents anciens, rares ou précieux des bibliothèques » font désormais partie du domaine public (Ordonnance n° 2006-460 du 21 avril 2006, article L 2112-1). Assujettis à la règle de l’inaliénabilité, ces derniers doivent être, pour être cédés ou vendus, soumis à une procédure de déclassement et de désaffectation. Les autres documents, c’est-à-dire les collections courantes, principaux objets visés par les campagnes de désherbage, relèvent du domaine privé. Ils sont aliénables et peuvent donc être facilement retirés de la bibliothèque, à condition d’en établir une liste.
Il est cependant recommandé de faire valider l’élimination et la destination des ouvrages réformés par une délibération (ou un arrêté municipal) de l’autorité de tutelle. »

http://www.enssib.fr/content/desherbage-quelles-obligations

Document ENSSIB où on lit bien : " Les fonds patrimoniaux et le « fonds local » ne se désherbent pas."
 

Ceux qui définissent un fonds local?

=> Les documents sur la région : le fonds local
http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2007-03-0078-015

Sauf que le mot "région" est vaste, et il est évident qu'il dépend de la taille de la bibliothèque.
Une BMVR : Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale conservera tous les documents sur la région.
Mais une petite bibliothèque se contentera d'un fonds local sur sa ville. Et comme il n'y aura pas grand chose pour le nourrir, il tendra à englober le département alentour. Le reste ira en fonds régional, souvent en géographie.
 

Est-ce qu'un fonds local se désherbe ou non ?

Cette question possède aussi son corollaire
Est-ce qu'un fonds local se met en valeur ou non ?

La réponse me semble évidente.
Oui, un fonds local s'entretient, donc se désherbe.
 

Mais attention, aux trois sens énoncés plus haut sur le mot désherbage.

A la phrase tranchante de l'ENSSIB (On remarquera toutefois les guillemets autour de "fonds local" :tongue:), on a une réponse plus nuancée de la BDP de la Sarthe
http://www.bds.cg72.fr/iso_upload/LE DESHERBAGE EN BIBLIOTHEQUE.pdf

"Le fonds local, pour lequel la mission de conservation s’applique, ne se désherbe pas."

Eh oui, si tu as une mission de conservation, tu ne désherbes pas, au sens de tu n'élimines pas les documents.

Sinon...  :wink:

 

Sinon tu as les solutions suivantes :

Tu utilises les autres critères du mot désherbage.

D'où, avant de désherber à la sauce sauvage, on se pose les questions filtre suivantes :
 

- Entretien / Train de reliure ?

a) Le document en vaut-il la peine ? Est-il souvent consulté ?
Si oui, alors il faut le garder et l'entretenir. (*)
Ou le numériser. (n'oublions pas cette possibilité majeure dans la conservation)

Si non
B) Peut-on le retrouver ailleurs ?
- Est-il présent à la BMVR ?  (qui a mission de conservation régionale, rappelons-le)
- Est-il présent dans d'autres bibliothèques autour de moi, mon exemplaire est-il en meilleur état que les leurs ? (si oui, alors je peux le leur céder)
- Existe-t-il un silo de conservation des documents sur mon département ?

Actions à entreprendre
=> Consulter le catalogue de la BMVR
=> voir avec sa BDP pour l'existence du silo de conservation.

Ce qui nous amène à la relégation.

- Relégation ?

- Mettre le document en magasin/réserve ? (Peut-être, s'il est consulté de manière occasionnelle et s'il reste en état consultable. Encore faut-il avoir de la place)
- Le déposer dans le silo de conservation ?
- Contactez la BMVR (ou même sa BDP) pour savoir s'ils sont intéressés par les documents que tu vas éliminer. (fournir la liste et un délai d'élimination)
- On peut aussi les proposer aux archives départementales.

(*) Entretenir
On touche là un point intéressant.
Un point qui devrait être inscrit au marbre dans la procédure de désherbage.
=> Puis-je donner mon document à quelqu'un d'autre ?
Car entretenir, ça veut parfois dire confier un document à quelqu'un d'autre (qui lui a les moyens et les compétences pour sauvegarder ces documents)

Même si la BDP n'est pas intéressée par les documents, elle peut les centraliser pour la BMVR, voire les archives départementales, afin de simplifier le coût du transport vers ces structures.

Idem, un train de reliure lancé par une BMVR sera moins coûteux que la même opération lancée par une petite bibliothèque. C'est une question d'échelle.
 

Donc, on récapitule

Peut-on désherber un fonds local ?
Oui, parce qu'il faut bien l'entretenir, mais en prenant quelques précautions.

Le document fait-il bien parti du fonds local, et non régional ?
Le fonds régional quelqu'un s'en occupe déjà.

Mon document est-il unique ou rare, irremplaçable ?
Si c'est le cas, alors il n'est plus fonds local, mais fonds patrimonial, et il faut tout faire pour le conserver et l'entretenir. (le numériser est alors évident ; le reléguer à des pros de la conservation idem, si l'état le rend peu consultable)

Mon document est-il ressource ?
Quelqu'un serait-il intéressé par ce que je ne peux plus garder ?
Les autres collègues, archives départementales comprises, mais aussi association d'archives locales, particuliers, etc. (le rayonnement de la bibliothèque peut aussi se montrer ici)

Si le document ne répond à aucun des critères précédents, alors oui, on peut procéder à son élimination.

Pour tes guides touristiques périmés, tu as une réponse plus simple : peut-on une version plus récentes dans le commerce ?

Si ta réponse est oui, inutile de les conserver, les informations sont obsolètes.
Mieux vaut demander aux offices de tourisme quelques brochures actualisées pour
1) augmenter leur rayonnement
2) offrir un vrai service touristique à ses administrés/touristes.

Les offices de tourisme peuvent devenir de très bons partenaires si on sait les exploiter.
Regarder ce qu'ils proposent sur leurs sites Internet permet une mise en valeur facile d'un rayon "voyages, tourisme", et si des lecteurs se rendent sur les lieux indiqués et qu'ils rapportent quelques photos, on peut monter une exposition photos. Avec un effet boule de neige possible si le rendez-vous devient un incontournable.

Sauf que ces photos pourraient bien faire partie du fonds local/patrimonial.  :D
  Bernard

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je renchéris sur Ferris et la notion d'accès direct. Pour moi, la numérisation tient de l'accès direct à proposer.

 

C'est aussi une tâche dont je me charge pour les documents "purement local" et qui me sont souvent demandés :

- Photo d'archives (grosses demandes pour les photos de classe ou patrimoniale)

- vieux bulletins municipaux qui disparaissent avec le temps.

 

Par contre, je ne conserve pas, ni ne numérise les plaquettes touristiques, sauf si elle concerne mon village.

J'ai établi un périmètre à ce que je considère comme "local".

  Bernard

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 weeks later...

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...