Jump to content

Recommended Posts

MBibDoc

Bonjour, je commence à préparer le concours d'adjoint du patrimoine. C'est à cette occasion que je découvre son rôle en lisant les présentations du métier, mais elles paraissent manquer de précision, surtout concernant les outils utilisés. D'abord, pour ses missions de surveillance, pouvez-vous m'éclairer en particulier sur la façon de faire un diagnostic sur les équipements utilisés (outils de bureautique, dispositifs de sécurité, systèmes de chauffage et équipements de confort) ainsi que sur les techniques d'entretien des locaux ? Ensuite, au sujet de ses fonctions d'accueil, avez-vous connaissance d'astuces pour favoriser la fréquentation ainsi que pour la réguler ? En outre, quelles techniques peut-il connaître concernant l'animation et la valorisation culturelle, s'il vous plaît ? Enfin, des retours d'expériences sur le métier et le déroulement du concours (externe) sont bien sûr les bienvenus. MBibDoc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Bienvenue à toi Mbibdoc.

 

Cherche pour commencer : fiche de poste adjoint du patrimoine bibliothèque

Lis-en plusieurs, tu vas trouver les missions d'un adjoint du patrimoine.

 

Pour les missions de surveillance, je ne sais pas ce que tu cherches vraiment.

Mais je dirais qu'il faut de bons yeux, de bonnes oreilles, et se balader régulièrement dans les rayonnages (pour ranger tiens. Ranger, ça permet de surveiller en même temps).

Après, on branche juste les alarmes quand il y en a, ou on laisse ce travail aux équipes de sécurités spécialement formées pour ça.

 

Pour les astuces, tu devrais chercher : savoir bien accueillir les clients  (ou savoir bien accueillir les usagers en bibliothèque)

Petit exemple de ce qui remonte

http://www.enviedentreprendre.com/2012/04/10-règles-pour-accueillir-le-clientet-le-garder-.html

Tu remplaces client par lecteur, et tu as quasi 10 astuces qui fonctionnent.

 

Bonjour, au revoir, c'est une astuce à pas cher, mais qui marche très bien.

 

Ensuite, faire venir les filles du Crazy Horse ou des Chippendales... c'est moins, oui c'est moins bon qu'une dégustation de chocolats préparés par un chef pâtissier, mais ça pourrait sans doute bien fonctionner. Sans doute, parce que c'est toujours très difficile de convaincre les élus de les embaucher sur une année. Mais alors quel battage publicitaire dans la presse pour le bibliothécaire qui décroche le pompon. :drool:

 

L'humour fonctionne bien aussi. Un bibliothécaire avec le sourire, c'est engageant.

 

Pour les autres questions, je n'ai pas aussi amusant. Tu vas devoir fouiller un peu, beaucoup, à la folie, le forum, et regarder les posts où on parle de concours.

Tu vas y trouver beaucoup de réponses à tes questions.

 

Car la première mission d'un bibliothécaire, c'est d'être curieux et de chercher l'info, le document... pour les autres.

Commence déjà à fouiller par toi-même, rassemble de l'information... et si tu rames vraiment beaucoup, pose les questions.

Là, ce que tu demandes, c'est au minimum une encyclopédie en trois volumes. Parce que dans ce métier, on fait beaucoup de choses, même en tant qu'adjoint du patrimoine.

 

Comme tu souhaites passer le concours, cherche aussi

annales adjoint du patrimoine

 

Tu vas pouvoir cerner un peu mieux ce qui est demandé.

   Bernard

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Pour les retours, rendez-vous le le topic http://www.agorabib.fr/topic/212-sujet-de-concours/, tu y apprendras pas mal de choses.

 

Pour les annales, elles sont peu ou rarement disponibles en ligne sauf quelques questions sur les sites des Cdg. Donc à voir tout de même. Exemple http://www.concours-territoriaux.fr/concours-territoriaux/annale-a-telecharger/sujet/SUJET_Adjoint-territorial-du-patrimoine__1681.pdf

 

Pas mal de liens sur ta question sur : http://www.enssib.fr/content/comment-preparer-loral-du-concours-dadjoint-du-patrimoine-et-des-bibliotheques-de-1ere

 

Pour les missions, il ne faut pas confondre les choses. La fiche-type est celle qui est rédigée pour les magasiniers, d'où apparition forte des missions de surveillance et de rangement. http://www.lagazettedescommunes.com/42714/adjoint-territorial-du-patrimoine-categorie-c/. Mais là on est dans les missions de la FPE.

En bibliothèque publique, en FPT, c'est différent, tu en as un exemple, un peu plus parlant sur http://biblio.dordogne.fr/images/bib-des-bibs/Boite___outils/Modele_fiche_de_poste_adjoint_territorial_du_patrimoine_categorieC.pdf

 

Definition rapide : Il est le premier contact du public. L'agent de bibliothèque accueille, informe et oriente l'usager selon son besoin. Son rôle est très polyvalent. Du simple renseignement aux petites réparations sur les documents, il « gravite » sur plusieurs activités. Il participe activement à la mise en place, au rangement et à l'entretien de toutes les collections. L'agent de bibliothèque a également en charge la gestion des opérations de prêt et de retour mais aussi les inscriptions des nouveaux usagers. Il se doit d'avoir une bonne connaissance de la bibliothèque, de ses services et de son environnement pour aiguiller au mieux l'utilisateur.

Ce métier est rattaché à la catégorie C. Pour la FPT, les recrutements s'opèrent sur les cadres d'emplois d'adjoints territoriaux du patrimoine, d'adjoints administratifs territoriaux ou d'adjoints techniques territoriaux. Il y a donc une possibilité de recrutement direct (sans concours) pour le grade de 2e classe.

Pour la fonction publique d'État, les postes sont rattachés au corps des magasiniers (catégorie C) ou des assistants de bibliothèque (catégorie B).

 

Sinon, pour la préparation je te conseille tout de même d'acheter le bouquin http://www.cig929394.fr/concours/fiche/concours-adjoint-du-patrimoine-de-1e-classe. 14 euros c'est pas la mort.

 

 

 

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Giss

Ces messieurs t'ont déjà donné de bonnes pistes pour le côté bibliothèque.

 

Mais attention ! Contrairement aux concours de catégorie B ou C, le concours d'adjoint du patrimoine concerne : la bibliothèque, les archives, les musées ET les parcs et jardins. Quand j'ai passé le dernier concours, il y avait des questions sur les jardins remarquables et les monuments historiques. J'avais mieux répondu à celle sur l'estampillage la fois d'avant !

 

J'ai passé deux fois le concours, je m'apprête à le passer une troisième fois (en interne cette fois-ci). Je ne saurais pas répondre à tes questions qui me semblent super vagues.

Pour préparer le concours j'avais acheté "le métier de bibliothécaire", "le mémento du bibliothécaire" (un condensé du 1er), "l'action culturelle en bibliothèque" et "Adjoint du patrimoine- épreuves écrites et orales de Vuibert". Le titre montré par Ferris m'a l'air pas mal ! Le Vuibert répondrait sûrement en partie à tes questions.

 

Et comme dit précédemment, pour travailler dans ce milieu comme pour préparer le concours, il faut faire preuve de curiosité et chercher l'info, chercher l'idée (pour attirer le public, pour l'action culturelle ...). Il en faut quand on doit trouver en un claquement de doigt 5 idées d'animations pour des publics différents autour des commémorations 14-18 en médiathèque !

 

Bon courage et bonne chance !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Les parcs et jardins aussi ?

 

Sinon, j'ai aussi vu un cas pratique avec 35 pages de texte à lire. C'est pour ça qu'il faut lire "vite" et avec efficacité.

 

Entièrement d'accord avec toi Giss. Certains cas pratiques sont hyper courts, mais tout à fait dans ce que tu dis : trouver 5 idées d'animations autour des commémorations 14-18. Pour ça, il faut avoir réfléchi bien en amont.

 

Et penser :

- collections

- public

- partenaires.

 

Que puis-je réaliser avec :

- Mes collections : livres, disques, vidéo (projection d'un film), archives patrimoniales

- Mon public : témoignages, lettres de poilus, dessins d'enfants, atelier de réalisation de costumes.

- Partenaires : anciens combattants, société historique (conférence ?)

 

En tout cas, merci pour cette précision sur les jardins :thumbsup:.

C'est vrai que c'est quasi-musée quand ce sont des jardins remarquables.

  Bernard

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Fiche ENSSIB 2016 à consulter http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/1689-se-preparer-aux-concours-des-bibliotheques. Elle comporte des liens très utiles en fin de fiche pour la méthodologie à suivre selon les épreuves (note de synthèse, etude de cas, oraux)

 

Le Vuibert  (Concours Adjoint territorial du patrimoine - Annales corrigées - Catégorie C - Concours 2017)

Giss a raison de parler des parcs et jardins. Le concours est "adjoint du patrimoine", donc c'est très large. 

 

 

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Giss

Les externes et internes planchent sur le même cas pratique. Les externes ont en plus un questionnaire.

 

Le texte exact de la question sur les animations était :

 

"A l'occasion d'une partie de vos missions affectées à la médiathèque, vous êtes chargé de programmer les animations autour des commémorations 14-18. Que proposez-vous ? Citez au moins cinq animations pertinentes à destination de publics différents.

Dans le cadre de l'une des animations que vous proposez, vous accueillerez des personnes à mobilité réduite (fauteuil roulant, personne ayant du mal à se déplacer) et des personnes malentendantes. Quels dispositifs mettez-vous en place pour accueillir ces visiteurs ?"

 

8 points

 

En sortant de la salle, j'ai entendu plusieurs personnes qui faisaient venir un traducteur en langue des signes (entre autres dispositifs). Mais bon, en introduction il est précisé "dans un contexte de restriction budgétaire...". L'EHPAD voisin me paraît un très bon public-cible et on peut économiser le traducteur, qui ferait très joli, certes, mais ne servirait pas à grand chose avec nos anciens.

Il faut être déjà à l'affut dès maintenant de ce qui se passe alentour, pour pouvoir le ressortir le jour-J ou s'en inspirer.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
MBibDoc

  Bonjour,

  Je vous remercie beaucoup à tous pour vos réponses. Je regarde les différentes fiches de poste pour avoir une idée plus précise des missions. D'ailleurs je vous remercie aussi B. Majour pour l'idée de chercher des techniques à partir de mots-clés. De plus, oui j'ai remarqué qu'on peut parfois réadapter certaines fiches de conseils à une autre situation, en remplaçant certains mots. Par exemple le dépoussiérage n'est pas seulement utile que pour les livres mais aussi par exemple pour les oeuvres muséales.

  En outre, j'ai déjà commencé à faire des recherches sur les méthodes de travail sur le site de l'ENSSIB. Je pense que je vais aussi continuer à faire des stages, ce qui complètera mes connaissances y compris pour l'épreuve du cas pratique.

  D'autre part pour l'accueil, oui il y a un savoir-être qui se retrouve comme dans tout poste de chargé d'accueil : celui d'être accueillant en restant disponible, en sachant répondre aux questions des publics, en étant souriant, éventuellement en ayant de l'humour. (D'ailleurs, faire un peu d'humour peut alléger certaines situations face à un public mécontent. Ce qui n'empêche pas de rapporter la plainte à son responsable.)     

  Au sujet des annales, je suis d'accord : elles ne sont pas toujours disponibles sur les sites des CDG, mais j'ai enregistré toutes celles que je pouvais. Je vais allez en chercher sur le site de La Documentation française. D'ailleurs, j'ai déjà repéré ce lien : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/ouvrages/9782110096616-adjoint-du-patrimoine-1re-classe-2015.-concours#book_presentation.

En outre, je viens d'apprendre que s'informer sur le savoir de l'adjoint du patrimoine ne suffit pas pour la pratique du métier : il faut aussi savoir ce qui est proposé dans les différentes structures. Et je pourrai m'en inspirer le jour du concours. Toutefois, les animations sont assez nombreuses et diverses. Existe-t-il des thèmes d'animations qui reviennent plus souvent que d'autres aux concours, s'il vous plaît ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Giss

Pour l'accueil, tu as bien compris le principe.

 

Pour les thèmes d'animations récurrents en concours, je ne pense pas qu'il y en ait. J'ai eu cette question deux fois de suite, mais je ne crois pas que ce soit systématique. Les thèmes possibles en concours sont comme dans la vraie vie : trèèèès variés et éventuellement liés à l'actualité.

 

 

Ne me remercie pas ! :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

"réfléchir en partant de ses possibilités locales (mon fonds, mes publics, mon espace disponible, mon associatif local etc...), ce qui revient tout simplement à définir à priori le contenu par le contenant.."

Attention Ferris, tu as beaucoup de présupposés dans cette phrase.
Tu te limites beaucoup dans l'horizon des possibles sur ce que "local" signifie.

Dans la réalité, on va à la réunion BDP sur le sujet de l'année. Ce qui te permet d'apprendre, par exemple, qu'un particulier est d'accord pour prêter des costumes et objets de sa collection privée 14-18. Et ce que les autres bibliothèques vont ou prévoient de lancer, dans tout ton secteur géographique.
Ensuite, effectivement, on fouille le Web et on essaie d'adapter à son niveau... et surtout à son budget. On veille également à s'inscrire dans le mouvement d'animations de la commune.


Dans le cadre d'un concours, il faut chasser en éventail et générer des idées.

On a les commémorations 14-18, mais cette année on aurait pu avoir :
"2016, c'est l'année de la légumineuse, trouvez-moi 5 animations à réaliser pour les mois qui viennent."

Là, j'ai de gros doutes que des bibliothèques se soient emparées, en masse, du sujet. (on en trouve deux ou trois, avec la recherche bibliothèque légumineuse)

Donc, il va falloir gratter.

Le jour du concours, l'effet  "cercles concentriques" qui descendent du plus grand au plus local, tu ne peux pas l'avoir. Ni les réunions BDP. Il faut trouver autre chose.

Et si moi, je cherche en cercles rayonnants, du centre vers l'extérieur, c'est parce que j'ai pris l'habitude de construire des Mind-Map.

Au centre le sujet, et on tire trois traits :
- collections
- public
- partenaires.


"Que puis-je réaliser avec :"
Ça se transforme en autant de traits/subdivisions à "collections"
- Mes collections : livres, disques, vidéo (projection d'un film), archives patrimoniales
Auxquelles je peux rajouter : photos, objets, affiches, estampes, tableaux, jeux, jeux vidéos, site, activité numérique, etc.  (13 traits)

- Mon public : témoignages, lettres de poilus, dessins d'enfants, atelier de réalisation de costumes.

des traits : enfants, ados, adultes, anciens, malentendants, malvoyants, etc. (6 traits)

- Partenaires : anciens combattants, société historique (conférence ?), harmonie musicale, école, BDP, autres structures, artistes, boulanger, restaurateur, etc. (9 traits)

On est riche en bibliothèque, on peut ouvrir dans des dizaines de domaines et s'appuyer sur trois piliers. Le pilier partenaire peut être très dense.

Mes collections, ce ne sont pas les collections figées à l'instant T, ce sont celles à acquérir dans le futur. Celles à acheter, à louer, ou en prêt temporaire (si elles viennent de particuliers) pour lancer l'activité "animation".

Idem pour les partenaires.
Je n'ai pas encore, je vais avoir.

Ce sont les collections & partenaires présents... et futurs.
On peut être local, mais aller chercher un partenaire à l'autre bout de la France.

Surtout dans le cadre d'un concours, où on n'est pas limité par le budget. :flowers:
Et même si on vous dit restriction budgétaire, alors il faut trouver des partenaires mécènes ou concentrer la venue du partenaire lointain dans plusieurs structures pour économiser sur les frais de déplacement.
C'est ce que propose la BDP dans des actions communes : un auteur compositeur vient 15 jours en résidence, et agit dans sept ou huit structures.

Exemple de ce que ce système Mind-Map peut générer en quelques minutes sur la thématique 14-18 :
Branche jeux... démonstration de wargames sur la période 14-18
Branche jeux vidéos : concours de jeux vidéos de combat sur la période 14-18 (on y voit alors combien il est facile de mourir à la guerre. Dans le jeu vidéo, on recommence. Dans la réalité, c'est fini en quelques secondes)
Branche Photos une exposition 14-18
Branche Tableaux : concours d'artiste sur une interprétation personnelle d'une scène 14-18

On introduit le public jeune avec l'idée de jeu
Recomposition d'une scène de guerre 14-18 avec des playmobils, avec des petits soldats peints par les enfants.
Partenaires collectionneurs : Découverte des pièces de monnaies, de timbres de la période 14-18.
Découverte de la vie des femmes loin du front, qui remplacent les maris.
Passages de films muets  (qui sont ok pour les malentendants. Les malentendants ne sont pas des sourds. Langage des signes, c'est pour les sourds.)
Ecoute de musiques d'époque pour les aveugles dans un local spécial détente.
Option numérique internaute : Création d'un site dédié à la période 14-18 sur la ville ou la région. (plusieurs bibliothèques impliquées ? ou même des particuliers)
Option numérique et jeu vidéo : Création d'un jeu vidéo retraçant une aventure en pleine guerre 14-18, animé par les services informatiques, ou l'animateur EPN.

Boulanger : réalisation d'un pain façonné avec une recette 14-18
Restaurateur : dégustation de plats typiques à 14-18, ration dans les tranchées ?

Démonstration de danses 14-18 avec les partenaires de l'association de danse.
Sur des airs joués par l'harmonie.

Penser local, ça ne veut pas dire se restreindre, ni se limiter.
Surtout que les partenaires, au concours, ils sont toujours d'accord pour participer. :-)


On pourrait les reprendre avec l'option légumineuse
Branche jeux vidéo : zombies vs plantes
A la place des playmobils, - et encore il me semble assez facile de monter un jardin légumineuse en playmobils, ou de peindre des fruits en papier mâché - on pourrait utiliser des Légo pour représenter des fruits.

Faire planter des légumineuses aux enfants avec un partenaire jardinier. (des services techniques)
Etc.


En local, avec ses propres moyens de bibliothécaires, on est plutôt désarmé.
Encore que, les collections (à acquérir) ouvrent pas mal de possibilités.

Et même sans budget, récupérer des cartons blancs de bonnes dimensions, un peu de colle, des ciseaux, quelques pages A3 imprimées avec des textes sélectionnés sur Internet et retravaillés, ça marche aussi. Si des bénévoles peuvent le faire, des bibliothécaires pareil.

Un concours de dessins d'enfants, c'est passe-partout.
Pour les plus grands, on lance un concours de photos "A la plus belle légumineuse".
Ou on monte un arboretum ou potager photos pour le site de la commune.
Etc.

Ce ne sont pas les idées qui manquent quand on les épluche avec un Mind-Map ouvert.
  Bernard

Share this post


Link to post
Share on other sites
Giss
il y a 16 minutes, B. Majour a dit :

"2016, c'est l'année de la légumineuse, trouvez-moi 5 animations à réaliser pour les mois qui viennent."

Là, j'ai de gros doutes que des bibliothèques se soient emparées, en masse, du sujet. (on en trouve deux ou trois, avec la recherche bibliothèque légumineuse)

Donc, il va falloir gratter.

 

 

Ca aurait été plus facile de gratter l'année de la pomme de terre. :D

 

Edited by Giss

Share this post


Link to post
Share on other sites
MBibDoc

:D C'est certain pour la pomme de terre :D

:) Pour revenir sur le concours, d'après mon guide de préparation, il vaut mieux prendre en compte la notion de restriction budgétaire lorsqu'on le peut ; par contre il faut être ingénieux dans la diversité des propositions. De plus, je viens de remarquer que je peux m'inspirer de ce qui se passe comme animations selon leur type : concours, exposition de photographies, Fab Lab, etc. Je vais donc continuer à chercher des exemples. Cela apportera de la précision à ma copie de concours sans en faire trop. En outre, pour l'animation, l'adjoint du patrimoine doit faire des propositions pour les équipements, accueillir le groupe de visiteurs, surveiller le déroulement de l'activité et ranger le matériel. A priori, il n'est donc pas question de partenariat.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Giss

Bin si !

 

Tu peux être amené à trouver des idées d'animations dans le cadre de ton travail (cf la question que j'ai notée). Un adjoint du patrimoine fait partie d'une équipe, le responsable peut lui confier des missions comme celle-ci. Hors, une médiathèque (ou un musée, ou autre) ne vit pas en huis clos. Les partenaires, il ne faut pas passer outre !

 

Ne pense pas que "missions écrites dans les textes". Pense "professionnel". Bon, c'est peut-être pas évident quand on n'a pas encore travaillé dans le milieu, mais imagine toi en place, comment tu ferais ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

MBibDoc

 

Giss a raison, et comme je le signalais, les projets d'animation se voient la plupart du temps en totale transversalité dans une équipe de bibliothèque. Par ailleurs on sait très bien que les missions réelles d'un adjoint sont, en termes de tâches comportant des moments décisionnels, beaucoup plus importantes que des missions d’exécution.

 

Bonnes révisions :)

 

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
MBibDoc

Bonjour,

Je n'ai pas écrit qu'il faut faire abstraction de la notion de partenariat. J'ai seulement voulu énoncer le fait que je ne voyais pas le lien direct entre ce qui est écrit dans mon guide et ce principe. Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Effectivement, c'est la différence entre le guide et la pratique... en particulier en temps de restriction budgétaire. Et aussi dans le cadre des bibliothèques troisième lieu, où on invite plus facilement des "experts" extérieurs à intervenir en bibliothèque.

 

Certains livres voudraient cloisonner les adjoints du patrimoine à des tâches de rangement ou d'accueil des groupes. Sauf que dans une majorité de BM (petites et moyennes), tu seras tout seul ou toute seule à tout gérer.

Tout seul ou toute seule, tes moyens propres sont limités. Mais dès que tu penses à sortir de ta bibliothèque, alors les choses changent.

 

C'est comme se former pour un concours. Tu peux essayer de te former en solo... ou utiliser un coach partenaire, ou un forum qui vont démultiplier tes possibilités d'apprentissage. C'est l'effet partenaire, tu vois d'autres choses.

 

Grâce à cet effet, tu sais qu'il est possible d'utiliser des partenaires. Et donc ta copie en ressortira plus riche.

 

Attention aussi aux fiches de poste, elles ne décrivent que les grandes tâches à accomplir, et rarement les actions ponctuelles.

Les animations sont souvent des actions ponctuelles, donc invisible. Pourtant, il suffit de prendre le calendrier des animations en bibliothèque pour se rendre compte que ce ne sont pas des tâches anodines.

Regarde aussi dans ce domaine, tu trouveras pas mal d'idée. Heure des contes 14-18, c'est toujours une activité possible.

 

Continue à apprendre. :thumbsup:

  Bernard

Share this post


Link to post
Share on other sites
Georgie

Bonjour à tous,

 

Un petit témoignage complémentaire car j'ai obtenu le concours d'adjoint du patrimoine interne 1ere classe en 2015 (CIG Versailles) et que je vais valider sous peu...ouuuuuuuuuuuuuf ! (@Bmajour, cf mes larmes dans le post d'assistant du patrimoine et mes entretiens folkloriques...c'est presque terminé et mon parcours a retenu l'attention de deux collectivités...je dois maintenant faire mon choix...l'année se termine bien :aww: )

Effectivement, attention à bien revoir tous les environnements ! En 2015, c'était un sujet "Parcs et jardins" qui est tombé (et je ne pensais pas du tout m'en sortir...) : en gros (de mémoire, je n'ai pas regardé si le sujet était dispo en ligne), vous etes adjoint du pat dans un  parc botanique (intérieur et extérieur avec un énorme point d'eau, des espèces végétales OMNIPRESENTES) de Cultureville et vous êtes sur le point d'accueillir des classes de maternelle et de cp...sachant qu'un parcours en exterieur est prévu. Comment vous organisez-vous ? Ensuite, un cas pratique sur l'organisation d'une animation et il fallait calculer quel était le meilleur prestataire en fonction du budget que l'on avait.

A l'oral : ma présentation de 5 minutes. Commentaire sur un sujet le handicap en bibliothèque et les "nouveaux" dispositifs de type Daisy, l'accès, la signalétique...mon commentaire a donc tourné autour de cela. Puis les questions (et là j'ai cru que je pouvais me présenter à la session suivante...): vous encadrez une équipe de 10 personnes (sic depuis quand un petit C encadre 10 personnes ? je crois que c'est Ferris ou Bmajour qui a souligné le paradoxe plus haut...), votre hiérarchie vous indique que vous devrez travailler le dimanche. Votre équipe refuse. Que faites-vous ? (et c'est partie pour une partie de claquettes internes...)....les sanctions ?Etes-vous pour ou contre la gratuité des bibliothèques ? re danse des claquettes... Mais les piscines sont payantes ? Pourquoi les bibliothèques ne le seraient-elles pas ? compétences obligatoires/facultatives d'une collectivité territoriale ?...(Je dois avoir gardé l'intégralité des questions quelque part, je peux essayer de vous les retrouver).

Et en anglais, un texte d'environ 15 lignes relativement facile (ci-joint)

Bon courage !

SKM_224e16122915310.pdf

Edited by Georgie
ajout d'un document

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Super Georgie !
Et pas si étonnant que ça pour les deux collectivités. :wink:
Bravo à toi. :thumbsup:

 

Si tu as les questions, c'est toujours intéressant.

Merci à toi.

  Bernard

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...