Aller au contenu

Quelle potilitique d'acquisition ? comment toucher les responsables d'acquisition ?


Ausch
 Share

Messages recommandés

Bonjour,

 

Je débute un travail de diffusion pour un petit éditeur et je cherchais à récolter le maximum d'informations pour diffusion des nouveautés auprès des bibliothèques.

Les titres édités ont des sujets nationaux intéressants (pédagogie, autisme...).

 

- Comment sont choisis les nouvelles acquisitions ?

- Par quel biais accédez-vous aux nouveautés ? Exclusivement Electre ou d'autres outils ?

- Existe-t-il d'autres moyens de diffusion (fichiers contacts) pour informer les responsables d'acquisition de nouveautés qui pourraient les intéresser ?

 

J'ai téléphoné à l'ABF qui m'a renvoyé vers ce forum, merci d'avance pour vos retours précieux !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour

chez nous le travail acquisition se fait en binôme ou trinôme sur certain fond.

 

moi je multiplie les sources entre mon libraire perso le réseau des librairies qui forment notre fournisseur du support papier, les réseaux sociaux les blogs sites de bibliothécaire et ou de professionnel de certains domaines souvent reconnu par leurs pères et bien entendu les revues grand public ou plus spécialisé les newsletter aide également

Il est également à souligner le travail de veille documentaires que tous et toutes pratiquons afin d'essayer d'offrir à nos publics des ouvrages de qualité. :)

 

bon courage pour ton travail

Saïda

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup Saïda pour votre retour !

Vous utilisez peu Electre alors pour sortir et voir les dernières nouveautés ?

Avez-vous des titres de revues ou blogs qui vous paraissent incontournables dans votre veille documentaire ?

 

Une autre questions pour les responsables d'acquisition pour les cd audio : quelle est votre base de données et sources d'infos ?

 

Merci beaucoup pour ces retours, bonne semaine à tous

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"Les titres édités ont des sujets nationaux intéressants (pédagogie, autisme...).
 - Comment sont choisies les nouvelles acquisitions ? "


Avec doigté et en fonction du budget. :wink:
Le doigté représentant l'envie du public, la qualité du livre, la réputation de l'auteur, de l'éditeur, la solidité physique du livre, etc.

" - Par quel biais accédez-vous aux nouveautés ? Exclusivement Electre ou d'autres outils ? "

Par tout ce qu'on trouve.
Un site bien fait, la recommandation des collègues ou des blogueurs, Electre (pour ceux qui en disposent), le portail de Moccam en ligne (achat des bibliothécaires), les recommandations Amazon, Babelio, Booknode (http://booknode.com/), + les revues pour les bibliothèques, etc.

" - Existe-t-il d'autres moyens de diffusion (fichiers contacts) pour informer les responsables d'acquisition de nouveautés qui pourraient les intéresser ? "

Non, mais il existe ça
https://www.data.gouv.fr/s/resources/adresses-des-bibliotheques-publiques/20151027-100052/adresses_bibliotheques_2014.csv
   
En sélectionnant les bibliothèques de plus de 9000-10000 habitants, on peut déjà avoir un panel de choix.
Si on regarde un peu mieux les catalogues en ligne de ces bibliothèques, on peut arriver à se placer correctement auprès des acquéreurs dont les noms ont de grandes chances d'apparaître.
Bien sûr, on ciblera également les BDP. (acquéreurs pour leurs réseaux)

Se placer = donner un lien vers un site, ou une vidéo.
Et non présenter chaque ouvrage lors de sa parution.

Parce que les petits éditeurs ne sont pas les seuls, certains auteurs commencent à m'envoyer toutes leurs nouvelles parutions. Ça commence à faire inondation. (=>si l'Anti-spam n'a pas fait son travail, la touche Suppr fonctionne très bien)

Trop est l'ennemi du bien ciblé.
 

Mes préconisations pour une diffusion efficace :

- Au minimum un site. (présentation, démarche et visée de l'éditeur)
- Une vidéo pour présenter l'éditeur (de visu, avec son logo, idem qu'au-dessus mais en vidéo)
- Une vidéo youtube pour un ou plusieurs livres (maximum 2-3 minutes)

Le site permettra (à terme) un achat groupé, avec application des tarifs bibliothèque.
Ou alors il donnera les références ISBN pour l'acheter chez son revendeur préféré. (Problème des marchés publics d'achat qui empêchent beaucoup de bibliothécaires d'acheter où ils veulent.)
Des références facilement récupérables, sous forme d'un fichier Excel par exemple, ou alors rassemblées à la fin d'un PDF. Mais pas un truc qu'il faut copier-coller à chaque page.

On pensera à l'option ebook
En offrir quelques-uns – sans DRM – aux bibliothèques pour qu'elles les mettent dans leurs liseuses, ou à disposition du public est une bonne stratégie de diffusion. Avant de vendre, il s'agit d'être connu et apprécié.

Si jamais c'est possible (*), on visera également à en offrir à des Youtubeurs ou blogueurs sur le sujet, afin qu'ils en parlent. (* possible : car les documentaires sont moins lus que les romans)
 

Pourquoi un ebook gratuit ?

Parce que bibliothécaire, je n'achète jamais les livres d'un petit éditeur sans les avoir feuilletés.

1) il faut que je regarde s'ils apportent de la nouveauté, de l'intérêt par rapport à mes autres documents,
2) il faut que je regarde si mon public les appréciera vraiment.
3) il faut que je puisse en justifier, au besoin, l'achat auprès de ma tutelle.

Acheter un petit éditeur à 15-20 euros le livre papier, c'est renoncer à deux poches sur le même sujet.
Il faut que ça en vaille vraiment le coup et le coût.

En bibliothèque, on n'achète pas au hasard. On achète sur catalogue par connaissance de la qualité des éditeurs et de leurs collections. On les feuillette en librairie et surtout dans nos propres collections => on connaît leurs contenus.

Donc, sans un gros plus dans ses bagages, un petit éditeur qui se présenterait avec juste son titre et ses références a bien peu de chances d'aboutir.
S'il me propose un ebook à télécharger, c'est autre chose. Tous ceux qui vendent, et qui vendent bien, sur Internet le font. Et on ne parle pas d'extraits, hein. Mais d'un ebook complet. :tongue:
   Bernard

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci à vous pour ce retour !
J'avais trouvé ce fichier postal. Je ne sais si un mailing papier non personnalisé auprès des bibliothèques ait vraiment un impact...
Nous allons privilegier les contacts personnalisés avec les BDP et parler de nos ouvrages aux médias spécialisés.

 NB : Tous les éditeurs indépendants ne sont pas dans l'association L'autrelivre  !

Merci à vous !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...