Aller au contenu

Une clé USB comme support


Cernunnos
 Share

Messages recommandés

Bonjour,

 

Nous avons reçu dernièrement une série de vidéos stockées sur une clé USB, le tout formant un ensemble cohérent, et nous nous demandons comment traiter ce support inhabituel (pour nous en tout cas).

Avez-vous déjà été confrontés à cette problématique?

Pour le moment, nous sommes partis sur un catalogage avec type de document ="Audiovisuel" et un exemplaire avec support ="Clé USB", valeur que j'ai ajouté à notre logiciel documentaire (PMB).

Qu'en pensez-vous?

 

Merci d'avance pour vos réponses et conseils.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Cernunnos, dieu des cerfs :wink:
 

Bon, je pense que vous vous êtes assurés de la légalité de ces vidéos. Et que les droits d'auteurs vous ont été confiés/accordés pour le prêt, au moins pour la consultation sur place. (avec un document écrit, opposable à des héritiers)

 

Alors la première chose à faire, c'est évidemment une sauvegarde de ces fichiers. Une clef USB, rien de plus volatile ou fragile.

Après, c'est comme une tablette que tu prêterais, ou un DVD contenant une bibliothèque numérique, ou un CD avec plusieurs chansons... même traitement pour la cotation. Avec effectivement l'indication de clef USB, si vous prêtez la clef USB. L'idéal serait de prêter un ou plusieurs DVD contenant les fichiers. Rien que pour le côté rangement ça me paraît plus facile que de prêter la clef USB... surtout s'il s'agit d'une clef USB de marque commune que les gens risquent de confondre avec les leurs. Difficile d'estampiller une clef USB, sauf à s'en faire fabriquer avec le logo de la bibliothèque.

Sinon, c'est vrai, la clef USB a aussi un côté pratique multi-appareils. Dans ce cas, la prêter dans un boîtier permettrait de mettre le code-barre sur ledit boîtier, ou alors on accroche un porte-clef étiquette à la clef USB. Sur ce porte-clef étiquette, le code-barre pour le prêt, avec le logo de la bibliothèque. Au moins, les gens sauront que cette clef USB appartient à la bibliothèque et qu'il faut la rapporter. Le risque, c'est quand même la propagation d'un virus par la clef USB, ou un formatage accidentel de la clef, c'est pourquoi la solution avec des DVD gravés me semble meilleure.

En tout cas, la sauvegarde sur un disque dur est absolument nécessaire.

Comme l'obligation de regarder rapidement le contenu des vidéos, pour vérifier son adéquation avec le public. :thumbsup:

 

On pourra encore penser aux collègues et demander si les vidéos sont réservées exclusivement à la bibliothèque où a lieu le don, ou si on peut l'étendre à d'autres bibliothèques. Au choix du donateur.

  Bernard


 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Le prêt de clés USB est possible a priori, puisque certaines médiathèques l'ont mis en place, notamment autour de l'élection Ziclibrenbib. Vous avez un retour d'expérience ici : http://www.acim.asso.fr/ziklibrenbib/wp-content/uploads/2012/01/Retour-dexpériences-le-prêt-de-musique-numérique-en-libre-diffusion-sur-support-USB-Médiathèque-de-Toul-54-Médiathèque-de-la-CDC-du-Pays-dArgentan-61.pdf

 

Epsy.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponses enrichissantes.

Ce support est donc à manier avec précaution, mais les expériences citées montrent qu'il y a des choses intéressantes à faire.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks later...

Ma question est peut-être hors-sujet, mais dans le cas où il faudrait sauvegarder le contenu d'une clé USB avant de la prêter (si elle est le support initial des données), quel serait l'idéal à votre avis ? La création d'un dossier "Sauvegarde des clés USB empruntables" contenant lui-même un dossier pour chaque clé ? Et qui aurait la "responsabilité" du disque dur ? Je n'ai jamais rencontré ce cas, mais les modalités m'intriguent...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour DocV

 

Ta question est tout à fait dans le sujet.

Si je possédais une telle clef USB.

Je ferai :

1) une copie des données sur un disque dur (si possible réseau si le serveur est régulièrement sauvegardé par le Service Informatique). A défaut, un disque amovible.

2) une copie des données sur des DVD-RW.

3) une copie sur une clef de sauvegarde (prêtable en cas de "perte" de la première)

 

Sur le disque.

Effectivement, ce serait un dossier : documents_electroniques (en prêt/prêtable si on le souhaite)

puis sous dossier : cote de la clef _ nom du document _ date du dépôt.

 

Pourquoi trois copies, parce que c'est la loi de Murphy, dite loi de l'emmerdement maximum.

La clef 1 sera perdue/corrompue, le serveur sera en panne et bien sûr ton autorité de tutelle aura justement envie de regarder - urgemment - les documents contenus sur cette clé.

 

Ce qui protège un document informatique, c'est sa multiplication. Donc le partager avec d'autres collègues, même (surtout ?) à l'étranger est donc une excellente protection.

Tout dépend bien sûr des conditions de dépôt ou du leg.

 

De toute façon, au niveau du document, je mettrai un rappel pour :

- vérifier l'intégrité des données sur les disques de sauvegarde environ 1 fois par an. Surtout si la clef est très empruntée.

- la clef prêtée serait vérifiée bien plus souvent, en particulier pour regarder s'il n'y a pas eu du contenu inapproprié ajouté dessus (virus, ou autre images illicites), et aussi pour savoir quand la changer. Seules les très bonnes clefs (garantie à vie) durent une dizaine d'années. Si manipulées avec soin.

L'état physique d'un DVD, on peut le voir directement. Celui d'une clef, non. Donc l'équipe en charge du document doit en vérifier l'intégrité, et vérifier aussi l'état des sauvegardes. Lors d'un récolement annuel ?

 

Pour le cas où on aurait plusieurs clefs de plusieurs Go à gérer, on effectuerait une sauvegarde sur bande, ou sur disque amovible, à glisser dans un coffre de mairie par exemple, pour un éventuel incendie. Histoire de préserver la collection. (Moins de 150 euros pour être tranquille.)

 

Ce sont des réflexes d'informaticien. Réflexes qui peuvent être appliqués à des données personnelles importantes !

A défaut de coffre, la maison d'un autre membre/ami de la famille est tout aussi efficace. (avec mot de passe si nécessaire)

Le cloud, mais pas Google qui scanne tout.

La "responsabilité" est quand même celle du bibliothécaire qui doit avoir pensé à la préservation de sa collection.

Quitte à lancer des plans de sauvegarde-recopies-transferts vers d'autres supports afin de rester en phase avec les types de lecteurs électroniques. Clef USB aujourd'hui, cube de données demain.

C'était une bonne question. :thumbsup:

  Bernard
 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 year later...

Bonjour,

 

vu que l’Élection du meilleur titre de l'année Ziklibrenbib commence aujourd'hui, j'en profite pour rajouter à ce topic deux liens pour préparer ses clés USB pour qu'elles ne puissent être utilisées qu'en mode lecture et copie, sans possibilité de modifier le contenu et donc de trimballer des virus et autres joyeusetés de ce tonneau...

(ça devrait en aider certains, et comme ça je ne les chercherai plus partout ! :))

 

- Loïc Margot (stage Toulouse) :

http://www.acim.asso.fr/ziklibrenbib/wp-content/uploads/2012/11/Préparation-technique-des-supports-USB-au-prêt.pdf

 

- Sylvain LOUIS (Toul) :

http://www.acim.asso.fr/ziklibrenbib/wp-content/uploads/2013/02/Documentation-technique-pret-de-clé-USB.pdf

 

Et un petit coup de pub au passage pour Ziklibrenbib (et un grand merci à Antoine et Vincent) et un lien pour valoriser la musique libre en médiathèque  :

http://www.acim.asso.fr/2013/02/antoine-viry-et-vincent-bouteloup-presentent-ziklibrenbib-entretien-avec-des-hybrides-9/

http://www.acim.asso.fr/ziklibrenbib/les-possibilites-de-mise-en-valeur-en-mediatheque/

 

 

Modifié par Ploc
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...