Aller au contenu

les boites à livres


isabelle moreau
 Share

Messages recommandés

isabelle moreau

Bonjour à tous

il est de plus en plus courant de trouver des boites à livres installées dans différents endroits d'une ville.

Le conseil de développement durable de ma commune souhaite mettre en place cette action avec l'aide de la bibliothèque.

Cependant, d'après ce que j'ai pu constater, ces actions ne sont pas toujours à la hauteur des espérances et encore moins à celle des objectifs que les bibliothécaires escomptent, à savoir la promotion du livre et de la lecture auprès des personnes qui en sont éloignées. Les livres que j'ai trouvés dans ces belles boites, sont très vieillots, souvent salles et déchirés.

Je pense que l'idée est bonne mais ne peut pas être viable sans médiation : renouvellement des documents, désherbage et animation autour des boites.

Aussi j'aurais aimé avoir des retours d'expérience pour accompagner le projet  et définir avec les membres de notre CLDD, les ressources pour que cette idée citoyenne soit vraiment efficace et non contre productive.

Merci par avance à tous ceux qui pourraient m'aider dans cette démarche.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Isabelle

Pas le choix, il ne faut jamais laisser des livres abîmés ou en mauvais état dans les boîtes à livres. Ce ne sont pas des dépotoirs. => Il faut donc passer régulièrement et faire le ménage dans ces "communs". Rien de mieux qu'un bibliothécaire pour faire ce travail. Et tant pis s'il ne reste plus grand chose après ton passage, on peut faire du réassort avec les dons.

Mais il faut vraiment prévoir de passer régulièrement, surtout au début où les gens échangent leurs rogatons.

Exactement comme pour le premier don des particuliers... souvent de peu de valeurs, avec des livres très abîmés, la suite est bien meilleure. :wink:

  Bernard
 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

isabelle moreau

Merci Bernard

Oui en effet, je me demande aussi si l'intervention autour de ces boites ne sont pas elles aussi incontournables, lectures, animations. choix étudié de leur implantation . Installer une boite à livre dans un quartier où le livre n'est aps perçu comme un objet de loisir et utile, sans médiation culturelle ne me parait pas judicieux.

J'ai découvert l'action menée par la commune de Vinzelles, je vais présenter un projet dans ce sens.

Isabelle

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ah, effectivement, le lieu d'implantation est essentiel.

Il faut que ce soit à l'abri, mais dans un lieu assez fréquenté pour qu'il y ait de l'affluence et une sorte d'auto-surveillance civique (afin d'éviter la toujours possible vandalisation de pyromanes).

On peut en profiter pour établir des partenariats, comme ici :

http://yspaddaden.com/2015/08/05/une-boite-a-livres-pres-de-chez-vous/

Sans oublier la publicité/médiation qui va avec le jour de l'inauguration.

C'est toujours mieux quand une association s'empare du sujet, ce qui n'empêche pas le bibliothécaire de passer pour faire le ménage ou rajouter des livres en très bon état. Les "communs" appartiennent à tout le monde.  :thumbsup:

  Bernard
 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Vous pouvez peut être voir avec les bibliothécaires de la Médiathèque de Vandoeuvre (Meurthe et Moselle) qui viennent d'installer plusieurs boites à livres sur différents sites de la ville, dans des quartiers très différents, aux populations différentes. Il y a un article qui est paru dans l'Est Républicain il y a quelques jours/semaines, vous pouvez le retrouver en ligne j'imagine. Ils pourront sûrement vous informer sur comment ils ont choisi les sites d'implantation, comment ils gèrent au quotidien ou à la semaine les différentes boites (tris, mises en place etc) et quels partenaires ils ont sollicités pour mener à bien le projet (services techniques, partenaires sociaux, autres structures communales etc).

http://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-agglomeration/2015/10/21/vandoeuvre-livres-gratuits-a-emporter-ou-a-apporter (un article plus ancien, mais récemment un nouvel article est paru)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Toulouse Métropole s'est engagée dans cette démarche avec la fourniture d'un mobilier adapté (mais à l'intérieur des établissements). Il est vrai que certains ouvrages sont nettement défraîchis mais ce n'est pas forcément ce qui rebute les lecteurs. Nous faisons un nettoyage régulier mais depuis deux mois que le dispositif est en place la régulation s'opère à peu près d'elle-même. Notre Boitatroc est également ouverte aux graines (avec un tiroir) et à tous les objets culturels, je pense qu'il est en effet important de ne pas restreindre l'échange des communs aux seuls imprimés même si évidemment ils sont dominants. Nous avons également mis quelques objets (des outils, des paires de lunettes, un téléphone portable oublié et non réclamé par un lecteur) qui sont partis très vite. Plus de détail ici : http://www.toulouse-metropole.fr/livre-et-lecture-publique/boitatroc-et-services-innovants

Et une photo de la nôtre ici :

 

Bon courage !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...