Jump to content
Aurem

Journée type d'un bibliothécaire territorial

Recommended Posts

Aurem

Merci encore pour toutes ces précisions. Je pense que le temps de réponse doit dépendre de la date de prise de poste. Si c'est rapide, j'imagine que la réponse sera rapide.

 

J'ai préparé tout un dossier sur la collectivité où je postule, ses caractéristiques, son histoire,  sa politique culturelle, toutes les informations sur la médiathèque, sur les acteurs du territoire, mes idées d'animation... Pensez-vous que ça se fait d'apporter ce dossier à l'entretien ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aurem

Aussi sur le fait de dire (s'ils me le demandent) que je suis convoquée à un autre entretien, étant donné que le premier est un CDD je ne pense pas que ce sera à ma faveur de le dire. Qu'en pensez-vous ?

 

(Un CDD d'un an renouvelable, ça ne vous paraît pas bizarre ?)

Edited by Aurem

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Oui, pas mal cet article.

« Il nous suffit de 15 jours pour embaucher quelqu'un pour un remplacement. Inutile de faire valider le profil par un élu ». Ce qui n'est pas le cas pour un poste de catégorie A. « Plus le profil recherché est rare ou hiérarchiquement élevé, plus la réflexion sur son recrutement est importante et plus le processus est long, indique Caroline G., sous-directrice chargée de la gestion RH des lycées à la Région Ile-de-France. Avec un risque : c'est que le candidat nous échappe ».

 

Deux à trois semaines pour le dépouillement des CV. (400 pour 8 postes, soit 50 CV par postes proposés...)

Deux à trois mois pour l'embauche, c'est un peu ce que j'ai constaté dans ma propre collectivité. (idem pour le nombre de CV)

 

Pas sûr que les CV soient moins nombreux pour un poste de catégorie A.

 

Évidemment, si on va loin, il faut se donner 100 % de chances.

Et là s'il y a une question qu'il faut alors poser en fin d'entretien, c'est la suivante : est-ce qu'on trouve facilement à se loger sur la commune ?

Parce que j'arrive avec mes six gamins, mon mari, mon chat et mon chien.

Oui, l'élu est sensible aux nouveaux arrivants, surtout quand ils viennent pour compléter des classes.

Peut-être moins vrai dans les grandes villes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
olivierH
il y a 33 minutes, Aurem a dit :

J'ai préparé tout un dossier sur la collectivité où je postule, ses caractéristiques, son histoire,  sa politique culturelle, toutes les informations sur la médiathèque, sur les acteurs du territoire, mes idées d'animation... Pensez-vous que ça se fait d'apporter ce dossier à l'entretien ? 

 

Oui.

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour
il y a 15 minutes, Aurem a dit :

Pensez-vous que ça se fait d'apporter ce dossier à l'entretien ? 

 

Perso, je n'hésiterai pas une minute.

D'abord pour distribuer tes CV, si le besoin s'en fait sentir (=> ça veut dire : je suis organisée... et je suis réactive si nécessaire)

Ensuite, si on te demande ce que tu as prévu comme animations, hop pas difficile de sortir ta ou tes fiches pour bien montrer que tu as bossé en amont, que tu ne viens pas en touriste sur ce poste. Tu évites auss un éventuel trou de mémoire, ou même de te tromper sur des noms d'associations partenaires ou de personnes ressources. Et, des fois, un simple schéma décrivant l'animation est plus explicite qu'une explication compliquée (surtout si elle implique plusieurs partenaires).

 

Pour le CDD renouvelable, ça me semble normal.

Tout dépend si la personne que tu remplaces est partie en congé maternité, ou si elle est en disponibilité.

Le CDD peut être renouvelable... par précaution. Soucis avec un enfant prématuré, c'est possible.

 

Et un CDD, ça se tourne comme suit si on te pose la question des autres endroits où tu as postulé.

Oui, j'ai postulé à tel endroit et j'ai passé les entretiens d'embauche, il s'agit d'un CDD, bien sûr je préfère un poste permanent

(avec un avenir plus large / où je pourrai m'investir plus à fond / ou autre formulation).

=> Soit vous aurez ma préférence.

 

Ne cache pas que tu intéresses plusieurs personnes.

Parce que ça te met en valeur.

 

Et tout ce qui te met en valeur, dossier compris, c'est du tout bon pour ta candidature. :thumbsup:

 

Bien sûr, tu continues à prospecter.

Ton CV et ta lettre accrochent, alors profites-en à fond. :wink:

  Bernard

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris
il y a une heure, Aurem a dit :

Pensez-vous que ça se fait d'apporter ce dossier à l'entretien ? 

 

Bien entendu. Si tu le souhaites, et si tu es sure  qu'il est bon, sinon ça pourrait te desservir. C'est un dossier qui témoigne de toutes façons de ton travail, de tes capacités de synthèse, de ton sens de l'organisation et de l'anticipation, et de ton intérêt pour la collectivité qui t'emploiera, et que tu peux donner par exemple en fin d'entretien ou à l'occasion d'une question. Dans ce cas veille à en avoir plusieurs exemplaires. Si tes points forts par exemple, comme justement des idées d'animation en rapport avec le numérique, ne sont pas "sortis" lors des questions du jury, c'est l'occasion de les developper dans ce dossier.

Attention à ne pas tomber dans le copié-collé du site de la collectivité. Ce dossier a l'intérêt principal de te mettre en valeur de façon plus détaillée qu'on ne peut le faire dans un entretien de 30 minutes (en gros).

 

Mais attention à ne pas le lire, ni même l'avoir ouvert devant toi comme aide-mémoire ou "au cas où". C'est le piège majeur. On ne lit JAMAIS un document dans un entretien, on répond les yeux dans les yeux a ses interlocuteurs, on connait son sujet et on le prouve. Sinon l'impression que tu donnes est désastreuse.

 

Oui je sais que tu le sais. Tout le monde le sait. J'en ai pourtant eu une qui est tombée dedans...

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Louve
il y a 52 minutes, B. Majour a dit :

D'abord pour distribuer tes CV, si le besoin s'en fait sentir (=> ça veut dire : je suis organisée... et je suis réactive si nécessaire)

 

Là, franchement, faut faire gaffe... Si tu es en entretien, ton CV, ils l'ont!

 

il y a 53 minutes, B. Majour a dit :

Ensuite, si on te demande ce que tu as prévu comme animations, hop pas difficile de sortir ta ou tes fiches pour bien montrer que tu as bossé en amont, que tu ne viens pas en touriste sur ce poste. Tu évites aussi un éventuel trou de mémoire, ou même de te tromper sur des noms d'associations partenaires ou de personnes ressources. Et, des fois, un simple schéma décrivant l'animation est plus explicite qu'une explication compliquée (surtout si elle implique plusieurs partenaires).

 

A manier avec précaution: il ne faudrait pas que ça t'enferme dans des a priori. Alors voilà, j'ai joué les Colombo pour avoir le nom du SIGB, je suis allée consulter le site du ministère pour savoir combien vous êtes, ce que vous dépensez, j'ai mes idées d'animation... Avant même de vous connaître, voilà ce que je veux faire. Ca peut crisper!

Non, c'est un échange, une prise de contact!

Et comme le dit Ferris, on ne lit pas ses notes!!!

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour
Il y a 16 heures, Louve a dit :
Il y a 17 heures, B. Majour a dit :

D'abord pour distribuer tes CV, si le besoin s'en fait sentir (=> ça veut dire : je suis organisée... et je suis réactive si nécessaire)

 

Là, franchement, faut faire gaffe... Si tu es en entretien, ton CV, ils l'ont!

 

Oui, en théorie, c'est le cas.

 

Dans la pratique des entretiens, on peut avoir des surprises. Il est souvent conseillé de disposer de deux ou trois CV à distribuer, des fois qu'il y aurait du monde supplémentaire.

Ou parfois, parce que la secrétaire est absente ce jour-là et que sans elle le patron est "perdu". Dans le public, je pense que c'est mieux organisé.

 

Il y a 16 heures, Louve a dit :

Non, c'est un échange, une prise de contact!

Et comme le dit Ferris, on ne lit pas ses notes!!!

 

Ah non, on ne lit pas, surtout pas. C'est bien un entretien, les yeux dans les yeux.

Et même pas sûr que le dossier serve à quelque chose. Parce que les élus peuvent avoir leurs propres idées et leurs propres projets concernant la structure.

Cf. la réponse de Ferris où le maire voulait avant tout un homme à poigne.

 

L'avantage de réaliser un dossier, c'est que tu le travailles et donc tu t'en souviens d'autant mieux par la suite.

Si tu le donnes à lire... Mouais, il faut qu'il soit super bien ficelé, construit et court. D'après constat, un maire ne lit pas plus d'une page, voire deux, aérée et bien structurée.

C'est une question de temps. Les bibliothécaires aiment lire (pour la plupart), les patrons/les maires (même les élus ?) n'ont pas le temps, ils zappent très vite.

La technique journalistique du chapô devient vite essentielle. (esprit de synthèse, résumé, des classiques de la fonction publique)

Donc dossier pour toi, et éventuel dossier synthétique pour eux.

 

Par contre, s'ils ne sont pas (ou moindre) lecteurs, ils sont très contacts directs et oraux.

Normal pour des gens habitués aux portes à portes, ou aux discours. (souvent fleuve)

C'est leur manière de fonctionner. (il faut s'y adapter)

 

Et ils aiment aussi avoir le choix entre plusieurs solutions ou personnes. (le fameux pouvoir de la décision)

Leur dire, on va faire ci et ça... c'est juste prendre voler leur place, et ils ne vont pas du tout apprécier.

Aux élus, on propose avant tout des projets.

 

C'est l'aperçu que j'en ai.

 

Est-ce que c'est pareil dans les plus grandes villes ?

 

Edited by B. Majour

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Attention, ne mélangeons pas tout. Avoir plusieurs CV sous la main en fonction du type de poste ou on postule est une nécessité, voie une évidence. Quoique ? Ce cliché a t'il du sens ? Non, pas vraiment.  Parce qu'un CV c'est du total, c'est la totalité de ton vécu, toutes rubriques confondues. Un bon CV ne permet pas de s'étaler sur ses points forts en minimisant certains autres. Il est global ou pas. Il n'oublie rien, même 3 mois comme caissière remplaçante chez Leclerc. C'est une construction qui permet très peu de digressions ou d'extensions.

 

Ton CV soit être bien ficelé, c'est à dire , ne rien oublier. Les "trous chronologiques" ou les périodes approximatives (j'ai eu un contrat le tant mais je ne  donne pas la date de fin, c'est très fréquent) sont mal perçus dès la pré-sélection (la pré-sélection c'est le moment où pas mal de CV fichent le camp à la poubelle sans avoir été lus jusqu'au bout, c'est du vécu avec la DRH et c'est pas des bons souvenirs, crois moi).

 

Non, ce qui va faire, la différence en pre-sélection du moins, c'est ta lettre de motivation. On a souvent tendance à la minimiser, à considérer que c'est du copié-collé (des trucs tout faits trouvés sur internet).C'est FAUX. les DRH connaissent ça par cœur. Ta LM, c'est pas la cinquième roue du carrosse. C'est déterminant. Il ne faut pas hésiter à être original, attractif, différent.

 

Attractive = attirer l'attention, susciter l'intérêt, et, tout simplement, faire en sorte qu'elle soit lue jusqu'au bout. (et crois-moi ce n'est pas fréquent ). Tu es différente des autres.  (Si, si...) Et tu le montres d'entrée de jeu. Tu as un "plus" à apporter ?  (dans la cadre de ce que tu sais du poste), pareil, tu le montres d'entrée de jeu. Tu abats tes cartes, on joue pas au poker. Tu as les cartes qui créent un bonus ? Tu les abats toutes. D'office.

 

Dans le cas du "dossier" dont on parle, il s'agit pas de distribuer des CV améliorés comme des prospectus, mais de démontrer que tu es capable de définir un projet de service, un protocole de fonctionnement d'équipe, une politique documentaire, des conventions partenariales, des propositions budgétaires en cohérence avec le reste (surtout ne pas apparaître comme la madame "je veux tout", déconnectée du réel), une connaissance du contexte budgétaire national pour les collectivités territoriales (j'ai un projet qui ne coûterait pas cher mais pourrait attirer du monde), une ouverture vers les sujets actuels (horaires elargis) ou améliorés (modification des horaires en meilleure adéquation avec les réalités publiques locales), proposer un questionnaire de satisfaction etc...je pourrais t'en faire dix pages. Bref, c'est ton programme électoral sur 3 ans, minimum.

 

Tout ça c'est pas dans un CV que ça peut apparaître, c'est dans ta LM. Et ton dossier "plus" n'est qu'une extension développée de ta LM. Pas de leur dire sur leur collectivité ce qu'ils savent déja. Plutôt ouvrir des portes jusque là fermées. Voilà, messieurs, les portes que je peux ouvrir. Et qui n'ont pas été ouvertes ici, mais par d'autres, ailleurs. Et ça marche, mais si, monsieur le Maire, chez Machin ça marche, et pour pas cher, fdailleurs vous verrez c'est dans le dossier....). Et pour ça je suis la meilleure, la seule, la bonne. Parce que j'ai bien étudié le truc. D'ailleurs, tenez, voilà un dossier qui est encore plus explicite.

Et voilà. Tu as joué ta carte.

Et même s'ils s'ont réticents, timorés etc....ils se diront : putain, elle en a quand même dans le tiroir, celle-là ! Traduction : ils auront pris conscience de tes potentialités. Et c'est ce qui compte, surtout quand on postule sans expérience. On embauche une révolutionnaire, les gars, ou on continue le train-train ?

 

Je vais te dire un truc : dans une grosse commune voisine, la directrice est partie en retraite. Personne dans son equipe bourrée de cadres B n'a voulu pendre sa place. Tu imagines ? PERSONNE n'a postulé. (ce qui sous-entend une équipe à problèmes mais c'est un autre débat) Tu sais qui ils ont recrutée ? Une ancienne vendeuse en librairie, totalement obsédée "numérique" en termes de projet (sous réserve qu'elle obtienne le concours dans les trois ans si je me souviens bien, ou un truc dans le genre). Une parisienne vendeuse en librairie ! Tu te rends compte ? Je l'ai rencontrée une seule fois. Je l'ai seulement trouvée très jolie et agréable,  on n'a pas eu le temps de causer, c'était dans le cadre d'une journée-stage. Ne ricanez pas, bande de nœuds incultes et obsédés sexuels !Parce que ça veut dire aussi qu'elle avait du charisme, de l'entre-gens, et qu'elle a su convaincre parce qu'elle apportait du NOUVEAU. Et qu'elle a su le vendre. La leçon m'est restée. Et j'en fais un exemple de possibilité, pas une généralité évidemment. Mais la preuve que tout est possible. Il faut aussi y aller au culot.

Et être jolie. Ben oui, je ne peux me défaire de l'idée que ça a surement joué. Je sais, c'est con, et injuste, mais bon...

Aurem, pourquoi on t'aime bien, je le sens aux réponses, et pourquoi Babarette nous fait chier ? Je n'ai pas la réponse et je n'en veux pas.

 

Non, ce soir pas une goutte de Chardonnay. Juste une petite Chimay, triple, avec un cocktail crabe-crevettes. Je te le dis, faut OSER !

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aurem

Merci les amis.

 

En lisant vos réponses je crois que ce que je vais faire c'est l'amener mon dossier, mais ne le sortir que si l'occasion se présente, pour prendre appui dessus si j'ai besoin de citer quelques associations par exemple, ou le poser sur la table tout simplement.

 

@Louve t'as raison ce n'est vraiment pas ce que je vais faire ! Je ne vais pas me montrer hautaine mais leur proposer des idées (si l'occasion se présente). D'ailleurs je suis assez timide donc au contraire, c'est plutôt ça qui risque de me nuire et qu'il faut que je surmonte !

 

@B. Majour  effectivement à la base je l'ai écrit pour me préparer à l'entretien donc je n'aurai en principe pas de mal à leur présenter les choses sans lire mon papier, ce n'est pas le but.  Mais qu'ils voient que j'ai préparé quelque chose sur leur collectivité (sans pour autant qu'ils le lient), ça peut être pas mal :)

 

@Ferris en effet je travaille beaucoup mes lettres de motivation et les écris vraiment pour la collectivité où je postule. C'est sans doute ce qui a joué mais je pense aussi que si le CV ne les intéresse pas du tout, ils ne lisent même pas la LM. C'est ce dont j'avais peur vu que je n'ai pas d'expérience en bibliothèque ni fais des études de type "métiers du livre". Aussi dans la LM je leur ai dis que j'avais de nombreuses idées pour leur collectivité donc ils risquent de me demander lesquelles !

 

En tous cas moi j'aime bien les questions de @Babarette ;) 

 

Edited by Aurem

Share this post


Link to post
Share on other sites
Louve
Il y a 3 heures, Aurem a dit :

En lisant vos réponses je crois que ce que je vais faire c'est l'amener mon dossier, mais ne le sortir que si l'occasion se présente, pour prendre appui dessus si j'ai besoin de citer quelques associations par exemple, ou le poser sur la table tout simplement.

 

soit attentive aux réactions de ton auditoire.

Parfois si certaines associations n'ont pas de liens forts  avec la collectivité, il y a des raisons objectives, d'autre subjectives (mais ça à partir du moment où on est dans l'humain c'est normal).

N'oublie pas de te positionner dans un rapport à la collectivité: oui, pour le moment la M14, je ne connais pas mais je n'hésiterai pas à demander conseil, appui et soutien auprès des services concernés et je demanderai des formations.

Idem pour la gestion du personnel.

N'oublie pas que tu arrivé'es dans une équipe, une collectivité qui as son histoire avec ses forces et ses faiblesses , que tu n'es pas au courant de tout (l'habitude est de laver son linge sale en famille).

 

Quant au CV, je ne suis pas d'accord avec Bernard: les entretiens  ,quoiqu'on en dise, sont préparés, et personnellement je n'ai jamais eu le coup de personnes recevant une candidate, un candidat sans avoir le CV et la lettre de motivation devant soi.

 

Il y a 13 heures, Ferris a dit :

Je vais te dire un truc : dans une grosse commune voisine, la directrice est partie en retraite. Personne dans son equipe bourrée de cadres B n'a voulu pendre sa place. Tu imagines ? PERSONNE n'a postulé. (ce qui sous-entend une équipe à problèmes mais c'est un autre débat) Tu sais qui ils ont recrutée ? Une ancienne vendeuse en librairie, totalement obsédée "numérique" en termes de projet (sous réserve qu'elle obtienne le concours dans les trois ans si je me souviens bien, ou un truc dans le genre)

 

Wep, je connais un gros réseau où ils avaient eu la même démarche (un ancien directeur de grande surface commerciale et culturelle). Finalement ils sont revenus à un recrutement de conservateur car au bout d'un moment, ils on réalisé que ça ne collait pas du tout.

Idem, une autre collectivité qui avait  recruté en DRH un ancien d'une enseigne de grande distribution: ça n'a pas bien fonctionné! 

Edited by Louve

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour
Il y a 3 heures, Aurem a dit :

Aussi dans la LM je leur ai dis que j'avais de nombreuses idées pour leur collectivité donc ils risquent de me demander lesquelles !

 

Là, c'est clair, tu leur as tendu une bonne perche.

Ils vont la saisir. Parce que toute idée est bonne à prendre.

 

Il y a 3 heures, Aurem a dit :

En tous cas moi j'aime bien les questions de @Babarette ;) 

 

De toute façon, Ferris, il aime bien Babarette, il aime tous les gens qui le font chier. :drool:

Sinon, il ne dirait pas : il faut oser, il faut avoir du culot.

 

Un chef qui n'ose pas, qui n'a pas de culot... c'est pas un chef.

 

Il suffit de rechercher les qualités d'un chef sur le Net

Les bons donneurs d’ordre prennent régulièrement des décisions et s’y tiennent par la suite. En cas d’incertitude, ils décident tout de même et prennent leurs responsabilités.

(C'est le cas pour ton dossier, ça doit être ton choix Aurem, un choix assumé et responsable. Le piège d'un dossier distribué à tout le monde, c'est autant de temps perdu pour l'entretien avec les décideurs, et le risque d'en égarer un dans la lecture si le dossier est long. Par contre, ça peut être utile pour laisser un souvenir après l'entretien. Avantages et désavantages à peser.)

 

On lit ailleurs :

La confiance en soi n’est pas quelque chose d’inné, elle s’acquiert en fonction des expériences passées, des échecs et des réussites. Une confiance suffisante permettra au créateur d’entreprise d’oser la réalisation de son idée, de s’imposer face aux autres et de créer sa place parmi les concurrents. Au contraire, une confiance en soi trop faible sera un frein à la décision.

 

C'est le cas des gens trop timides, ou qui ont perdu confiance en eux et en leurs possibilités après un supposé échec.

 

Mais attention, la confiance en soi est à double tranchant : trop de confiance peut amener le chef d’entreprise à ne plus écouter l’environnement ni son entourage, et à foncer dans le mur…

https://www.creerentreprise.fr/quelles-sont-qualites-bon-entrepreneur/

 

Entrepreneur ou directeur d'une bibliothèque, il y a des parallèles évidents à mon goût.

En plus, il y a souvent des notables et des professions libérales parmi les élus. Comprendre comment les gens fonctionnent, ça peut aider d'une certaine façon à les convaincre que la bonne personne : c'est MOI !

 

 

il y a 51 minutes, Louve a dit :

Quant au CV, je ne suis pas d'accord avec Bernard: les entretiens  ,quoiqu'on en dise, sont préparés, et personnellement je n'ai jamais eu le coup de personnes recevant une candidate, un candidat sans avoir le CV et la lettre de motivation devant soi.

 

Oui, j'ai remarqué que les services publics sont mieux organisés que dans le privé.

Parce que dans le privé, on apprend parfois que conserver de vieux CV (version n-1) dans ses pochettes, ce n'est pas top !

Après, on fait le vide pour avoir un CV à jour et uniquement le dernier en surplus.  :wink:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris
il y a une heure, B. Majour a dit :

De toute façon, Ferris, il aime bien Babarette, il aime tous les gens qui le font chier. :drool:

Sinon, il ne dirait pas : il faut oser, il faut avoir du culot.

 

C'est vrai... :blush:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aurem

Merci Louve pour ces très bons conseils. C'est vrai qu'on ne peut pas tout savoir quand on débute mais l'important est de montrer notre volonté et implication je pense.

 

Et pour la timidité B. Majour, c'est exactement ça... De toutes façons ils vont bien le voir, que je suis timide. Donc il faut que je transforme ça en force. Car une fois que je me suis un peu familiarisée avec le nouvel environnement, ma timidité disparaît. Et être timide ne veut pas dire se laisser faire ! Au contraire... Je pense aussi que le fait d'être réservée est un plus dans le sens où du coup je suis très à l'écoute des gens, je les comprends. Ce qui fait que je suis très diplomate et que je sais faire passer les messages de façon douce mais efficace, de façon entraînante et coopérative (je me prépare là...). Et puis comme t'as dis, la confiance en soi s’acquiert. J'étais pétrifiée pour l'oral du concours mais maintenant que j'ai vu que j'en étais capable, je pars plus confiante pour les entretiens.

 

Il y a 1 heure, B. Majour a dit :

De toute façon, Ferris, il aime bien Babarette

 

J'en étais sûre !!

 

Il y a 1 heure, B. Majour a dit :

il aime tous les gens qui le font chier. :drool:

 

Je vois ce qu'il me reste à faire... :D

 

Autre question qui n'a rien à voir : exécuter un budget en bibliothèque, ça se passe comment concrètement ? Je valide la commande, et je la transmets à la collectivité pour qu'elle ordonne la dépense ?

Edited by Aurem

Share this post


Link to post
Share on other sites
Louve
Il y a 1 heure, Aurem a dit :

Autre question qui n'a rien à voir : exécuter un budget en bibliothèque, ça se passe comment concrètement ? Je valide la commande, et je la transmets à la collectivité pour qu'elle ordonne la dépense ?

 

A ton avis?

Selon toi, qu'est-ce qui est logique?

Tu as du potasser un minimum le concours, non? Regarder en dehors du monde passionnant des bibliothèques? 

 

Je vais être franche: en entretien, je n'ai pas envie d'une candidate qui sait tout sur tout parce qu'elle a tout potassé à l'avance et si je sens cela, j'irai gratouiller sévèrement pour mesurer le degré de réactivité, d'adaptabilité, de souplesse.

Je te prépare là.

Edited by Louve

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aurem

:D

 

La morale de l'histoire, c'est donc de ne pas trop se préparer ? Mais je risque d'être pénalisée par rapport à quelqu'un qui a de l'expérience car par exemple, "exécuter le budget", ça figure sur l'offre d'emploi. Et étant donné qu'ils demandent un profil qui a une certaine expérience, si ces questions se posent je dois quand même montrer que j'ai une certaine vision des tâches demandées (je pense... non ?). 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris
il y a 31 minutes, Aurem a dit :

Mais je risque d'être pénalisée par rapport à quelqu'un qui a de l'expérience

 

Il faut être honnête : oui, évidemment, sur un certain nombre de questions pratiques où il ne s'agit pas de réciter sa prépa concours, tu seras pénalisée. Ceci dit, on ne "bachote" pas un entretien. Et je connais assez peu de questionnements aussi pointus (que tu apprendras en 10 minutes sur le tas, comme comment valider une commande par exemple). D'un autre côté tu précises qu'ils demandent de l'expérience dans le profil (ça, je découvre, même si on pouvait s'y attendre pour ce type de poste). Donc oui, tu risques d'être pénalisée sur un certain type de questions. C'est la règle du jeu pour les externes sur un poste de A.

Tout dépend de la tournure que prendra l'entretien. C'est assez court. Donc s'ils commencent à se lancer dans des questions aussi détaillées ils ne sauront rien de tes réelles potentialités en fin d'entretien. Notamment en termes de suivi de projet, de management etc...

Ils veulent de plus en plus des "gestionnaires", pas des visionnaires. Ils veulent être au moins rassurés la-dessus : avoir quelqu'un qui sait naviguer. Pour la destination ou le changement de cap, on verra. Et pourtant c'est là ton point fort, montrer que tu es capable et désireuse d'impulser du nouveau.

Faut être clair, face à des candidats expérimentés, c'est pas gagné. Mais tes motivations et les leurs ne sont pas les mêmes. L'expérimenté est souvent prisonnier de ses routines, il sait faire mais il ne fait que se répéter dans ses pratiques. Toi tu dois apporter du neuf dans du long terme. Un exemple : j'ai eu des périodes où j'avais la signature. Donc j'engageais mes dépenses (de fonctionnement, pas d'investissement) moi-même. D'autres situations où le parcours était différent, plus hiérarchisé. Le "routinier" va réciter son vécu (chez moi on fait comme ça). Toi tu peux mentionner diverses procédures possibles et montrer que tu t'adapteras sans problèmes. Ce qui suppose que tu voies à peu près comment ça peut se passer.

 

il y a une heure, Louve a dit :

Je vais être franche: en entretien, je n'ai pas envie d'une candidate qui sait tout sur tout parce qu'elle a tout potassé à l'avance et si je sens cela, j'irai gratouiller sévèrement pour mesurer le degré de récativité, d'adaptabilité, de souplesse.

Je te prépare là.

 

Elle a raison. Et c'est à la "pro" qui sera, j'espère, présente, d'orienter les questions sur ces aspects là et d'y insister surtout ensuite, lors du débriefing.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Louve
Il y a 3 heures, Aurem a dit :

La morale de l'histoire, c'est donc de ne pas trop se préparer ? Mais je risque d'être pénalisée par rapport à quelqu'un qui a de l'expérience car par exemple, "exécuter le budget", ça figure sur l'offre d'emploi. Et étant donné qu'ils demandent un profil qui a une certaine expérience, si ces questions se posent je dois quand même montrer que j'ai une certaine vision des tâches demandées (je pense... non ?). 

 

C'est surtout d'être capable de s'en sortir sans bachoter.

Tu vois ton tout 1er message m'avait un quelque peu interpellée, chiffonnée.

"Passionnée par le monde des bibliothèques, j'ai été admise au concours de bibliothécaire territorial. Je fréquente beaucoup les bibliothèques mais n'y ai encore jamais travaillé. Ma question est la suivante : pourriez-vous me décrire une journée type d'un bibliothécaire de catégorie A, responsable d'une bibliothèque ?"

 

En te lisant je me suis dit: en voilà une qui a bossé à fond le concours, qui doit avoir bien lu les p'tites fiches, qui maîtrise théoriquement les arcanes de bibliothèques mais  pour la pratique, c'est plus que mince. Je me suis aussi étonnée: passer le concours et après de poser la question du métier, ce que l'on fait? Etrange. Puis il y a eu toutes les autres questions qui révélaient ton désir de "la bonne réponse, celle qu'il faut donner, celle qui est attendue". Sauf qu'il n'y pas de bonnes réponses. Entendons-nous bien si on te demande comment du réagis face à un collègue qui arrive systématiquement en retard et que tu réponds que "je le mets au coin en le menaçant d'une fessée" là c'est sûr , c'est une mauvaise réponse mais parce qu'elle est intrinsèquement mauvaise quel que soit l'environnement de travail  (et Ferris, s'il te plaît ne rebondis pas sur cet exemple, il est énorme, je sais. , C'est volontaire). 

Je te le redis, ce qui importe sur un poste à responsabilité c'est la capacité de réactions, la capacité d'endurance, la capacité d'imagination et de débrouillardise face à des situations qui n'existent pas dans les livres. Tu ne peux pas tout anticiper, c'est impossible. Il faut faire avec.  Et il faut que tu utilises tes ressources, tes idées, ton cerveau et pas la compilation de tout ce que tu as glané.   

Edited by Louve
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris
il y a une heure, Louve a dit :

Je te le redis, ce qui importe sur un poste à responsabilité c'est la capacité de réactions, la capacité d'endurance, la capacité d'imagination et de débrouillardise face à des situations qui n'existent pas dans les livres. Tu ne peux pas tout anticiper, c'est impossible. Il faut faire avec.  Et il faut que tu utilises tes ressources, tes idées, ton cerveau et pas la compilation de tout ce que tu as glané.   

 

Oui dans l'absolu, mais il y a tout de même pas mal de réponses aux problèmes qui sont d'ordre statutaire. Il y a des parcours hiérarchiques obligatoires. Si tu dois passer par ton n+1 pour certaines choses, par ton n+2 pour d'autres etc...tu ne peux pas t'en exonérer non plus. Et même si tu trouves des solutions originales à des problèmes particuliers et urgents, tu as le devoir d'en informer certaines personnes etc...Le cadre statutaire est tout de même très présent et parfois très contraignant, donc il faut bien le connaître et ensuite effectivement y ajouter sa touche personnelle, sa réactivité, son sens pratique dirais-je, et naturellement son sens du contact humain et du dialogue, qui fera la différence dans pas mal de cas.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Epsy

Je réponds avec beaucoup de retard à une question de @Babarette (désolée, je suis à la bourre ces derniers temps ^^), sur le fait de poser des questions ou non en fin d'entretien. De mémoire, vous avez tous dit, en gros, "ne posez pas de question, c'est mieux". C'est marrant, j'en ai toujours posé :tongue: Pour moi, ça témoigne aussi de mon intérêt pour le poste. Après, difficile de dire "la" question qu'il faut poser (peut-être "quand puis-je espérer une réponse ?", qui me parait neutre, légitime et naturel, mais aux jurys de recrutement de me dire ;-) ) . Souvent, c'était des questions sur des choses qui m'intéressaient, des points de détails peut-être, mais que je souhaitais connaitre. Pour l'entretien où j'ai été recrutée, je me rappelle avoir posé de nombreuses questions en fait : pourquoi la personne que je remplaçais partais, quel était leur mode de fonctionnement en réseau (c'était un fonctionnement qui paraissait étrange sur les plaquettes), comment fonctionnait leur site/page fb (service com', une seule personne en interne, plusieurs contributeurs ou non)... Mais mes questions changeaient en fonction de la médiathèque où je postulais, selon les questions que je me posais en enquêtant finalement. Et selon mes centres d'intérêts aussi.

 

@Ferris Je crois bien que tu ne m'aurais pas recruté, n'ayant pas du tout visité la médiathèque dans laquelle j'ai été recrutée (plus de 8h de route de mon précédent domicile), et me projetant assez peu sur le fait de rester longtemps ou non : tout dépendrait de l'équipe, de la collectivité, j'aurais pu aller n'importe où ;-) Finalement, c'était à eux de me séduire :D

 

En tous les cas, je pense qu'il ne faut pas s'imposer des règles trop rigides, ne vous enfermez pas dans une posture : essayez de vous adapter aux personnes en face de vous. Mais c'est le point de vue d'une candidate ici, je n'ai jamais participé à un jury de recrutement ;-)

 

Epsy.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette

Merci pour vos réponses !

 

Il y a 9 heures, Aurem a dit :

J'en étais sûre !!

Ah, je ne l'étais pas du tout pour ma part ! :tongue:

 

J'ai rapidement reçu une réponse à ma candidature et été convoquée. Je me permets donc de supposer que le nombre de candidatures était faible. 

Edited by Babarette

Share this post


Link to post
Share on other sites
Franck Sanka
Le 6/12/2017 à 22:50, B. Majour a dit :

Leur dire, on va faire ci et ça... c'est juste prendre voler leur place, et ils ne vont pas du tout apprécier.

Aux élus, on propose avant tout des projets.

 

 

 

Arriver avec des projets tout faits, ça risque effectivement de ne pas plaire aux élus, mais est-ce qu'il ne faut pas prendre en compte aussi le paramètre "équipe" ?

 

Je suis pas sûr que les projets puissent se faire "contre" l'équipe (ses compétences, ses habitudes, sa charge de travail, ses personnalités, ses moyens, etc.).

 

Quel est l'équilibre à trouver entre la hiérarchie (le chef est la pour diriger, sinon on ne recruterait pas un directeur) et le participatif (sans tomber dans le déni de responsabilités) ?

 

Est-ce qu'il ne faut aborder la question sous l'angle d'objectifs, de directions, plutôt que de distribuer un projet de TAP tout ficelé...?

 

Et dans le même ordre d'idée, est-ce que ça se fait de "prendre le pouls" de l'équipe en entretien, demander sa constitution (nombre, grades, organigramme, etc.), ses point forts et ses faiblesses...?

 

Parce qu'en vrai, une médiathèque, ça ne se résume pas au trio élus-administration (DGS/DAC)-directeur, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris
il y a 4 minutes, Franck Sanka a dit :

Est-ce qu'il ne faut aborder la question sous l'angle d'objectifs, de directions, plutôt que de distribuer un projet de TAP tout ficelé...?

 

Bien sur. Et c'est bien pour ça, au delà des TAP,  qu'on établit des projets de service sur au moins trois ans. Projets établis et approuvés par les élus car en adéquation. avec le projet culturel global de territoire. Maintenant, à l'intérieur de ce projet, que l'on va décliner en objectifs annuels par exemple, il peut parfaitement y avoir des aspects "contre" l'équipe, ses habitudes etc.... Comme une ouverture le dimanche matin par exemple. Mais tu as trois ans pour convaincre ton équipe d'y adhérer et de mettre en place les moyens d'y arriver sans trop de casse relationnelle.

 

il y a 12 minutes, Franck Sanka a dit :

Quel est l'équilibre à trouver entre la hiérarchie (le chef est la pour diriger, sinon on ne recruterait pas un directeur) et le participatif (sans tomber dans le déni de responsabilités) ?

 

L'équilibre c'est à toi de le trouver dans tes modes de délégation (qu'est-ce que je délègue comme responsabilités, qu'est-ce que je garde pour moi), tes modes de réunions (très important les réunions), la reconnaissance par l'équipe de tes compétences de terrain ( le chef sait faire ce qu'il demande aux autres) mais c'est clair, comme tu le dis : le chef est là pour diriger. Il est porteur du service et de ses objectifs devant sa hiérarchie et les élus. Donc tout n'est pas négociable avec l'équipe. On n''est pas dans de l'autogestion coopérative post-soixante-huitarde . On est dans un système hiérarchique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...