Jump to content
ABF

[Communiqué] Pour une exonération des heures du conte et des lectures gratuites en bibliothèques

Recommended Posts

Ferris
il y a 15 minutes, Louve a dit :

Autant annuler les séances de lecture à voix haute!

 

Et à voix basse, ça compte ?:hyper:

Ou alors tu attends 70 ans. Et ça fait encore pas mal d’œuvres à lire.

 

Moi je me refère toujours à ce texte, qui est toujours valable et simple, accessible à tous, élus compris. Une seule petite différence : la SACD était d'accord en 2016 pour exonérer l'Heure du conte, mais pas la SCELF. C'est étonnant...:wink:

 

https://sites.univ-lyon2.fr/larp/plumes/?p=427

Share this post


Link to post
Share on other sites
Louve
il y a 6 minutes, Ferris a dit :

Moi je me refère toujours à ce texte, qui est toujours valable et simple, accessible à tous, élus compris. Une seule petite différence : la SACD était d'accord en 2016 pour exonérer l'Heure du conte, mais pas la SCELF. C'est étonnant...:wink:

 

 

Yep, mais la SCELF est mandatée en lieu et place de la SACD!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris
il y a 31 minutes, Louve a dit :

Il y aura les bib riches et les bib pauvres

 

Euh, je te rappelle que cette petite différence existe déja depuis très très longtemps.

Et qu'elle n'a jamais empêché personne de faire des heures du conte.

Sans payer.

Résistance passive, ça s'appelle.

Aucune trace de procès dans les jurisprudences.

 

Et pourtant on risque gros : Au cas ou l'auteur (car c'est à l'auteur de le decider, pas à la SCELF) qu'il y a eu violation de ses droits patrimoniaux (reproduction et/ou représentation intégrale ou partielle de l'oeuvre sans autorisation de l'auteur), ça peut aller jusqu'à trois ans de taule et 300 000 euros d'amende.

 

Yep, mais la SCELF est mandatée en lieu et place de la SACD

 

Je sais, c'est justement ce que je trouvais  " étonnant". On se refile la patate chaude au plus fort du débat, ça sent l'arnaque à plein nez.

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Louve
il y a 4 minutes, Ferris a dit :

Euh, je te rappelle que cette petite différence existe déja depuis très très longtemps.

Et qu'elle n'a jamais empêché personne de faire des heures du conte.

Sans payer.

Résistance passive, ça s'appelle.

Aucune trace de procès dans les jurisprudences.

 

Et pourtant on risque gros : Au cas ou l'auteur (car c'est à l'auteur de le decider, pas à la SCELF) qu'il y a eu violation de ses droits patrimoniaux (reproduction et/ou représentation intégrale ou partielle de l'oeuvre sans autorisation de l'auteur), ça peut aller jusqu'à trois ans de taule et 300 000 euros d'amende.

 

oui, avant on faisait les morts. Encore que, certains faisaient consciemment les morts, tandis que d'autres devaient ne rien faire par ignorance ne sachant pas quelles étaient les règles du droit d'auteur et de représentation.

Personne ne payait, personne ne disait rien. Et nous pouvions promouvoir des textes.

 

La SCELF avec ses courriers -au ton un poil comminatoire- adressés en 2016, son air de ne pas y toucher mais qui revient quand même, fait doucement, sûrement, activement et réellement monter la pression...

Je te parie que dès que la 1ère bib aura payé (et il y en aura une!) , ce sera l'hallali 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris
il y a 6 minutes, Louve a dit :

Je te parie que dès que la 1ère bib aura payé (et il y en aura une!) , ce sera l'hallali 

 

Voui, il faudra appeler la population à boycotter cette bib de sans-couilles ! On compte sur l'ABF...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Achtung, Minen !

 

La SCELF "détecte" les bibliothèques qui font de la pub pour les heures du conte sur leur site ou leur page Facebook. N'utilisez que le bouche à oreilles et les pigeons.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Louve
à l’instant, Ferris a dit :

Achtung, Minen !

 

La SCELF "détecte" les bibliothèques qui font de la pub pour les heures du conte sur leur site ou leur page Facebook. N'utilisez que le bouche à oreilles et les pigeons.

 

Bin évidemment!

Logique et évident.

Et vu le parcours du président, de la trésorière et de la Directrice générale, il m'étonnerait qu'ils soient à l'écoute.

Un sou est un sou mon brave Ferris, c'est au bassinet qu'il faudra cracher! Non mais!

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Pour le boycott, on peut utiliser d'autres biais.

 

Dans les marchés public / offices, on peut exiger que les textes soient libres de lecture à voix haute. Au libraire (ou au conteur) de se débrouiller, hein.

 

Je le rappelle, nous sommes les clients.

Et il existe bien des textes libres sur le Net (+ ceux du domaine public) et on peut, nous aussi, chercher des textes non soumis à cette gabelle chez d'autres éditeurs...

Ah oui, ça va allonger un peu nos préparations heures du conte. Donc, au lieu d'ouvrir plus, on cherchera plus pour ne pas être étranglés.

A notre ministre de choisir.

 

 

@Ferris

Tu sais qu'une liste, ça permet d'établir une contre liste... donc celles de tous les éditeurs qui ne nous cherchent pas des poux.

 

De toute façon, nous aussi on peut devenir éditeur et passer commande à des auteurs. C'est ce qui finira par arriver.

Comme ça nous serons entièrement libres de faire ce que nous voulons avec nos titres.

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour
il y a une heure, Ferris a dit :

Et pourtant on risque gros : Au cas ou l'auteur (car c'est à l'auteur de le decider, pas à la SCELF) qu'il y a eu violation de ses droits patrimoniaux (reproduction et/ou représentation intégrale ou partielle de l'oeuvre sans autorisation de l'auteur), ça peut aller jusqu'à trois ans de taule et 300 000 euros d'amende.

 

Ouh là, c'est au détenteur des droits de décider... même contre l'avis de l'auteur. (qui a cédé plusieurs de ses droits)

 

Quand tu mandates quelqu'un, il agit en ton nom.

A cette personne, morale ou physique, on peut retirer  le mandat uniquement s'il y a faute contractuelle, ou si le temps du contrat est terminé.

 

Après, c'est quand même à la personne lésée de prouver le préjudice, et d'en apporter la preuve.

Animer des heures du conte, ce n'est pas interdit. Tant qu'on n'utilise pas les oeuvres protégées par ces sociétés, on est libre. (c'est pour ça qu'ils demandent des listes)

 

 

Comment on trouve les bibliothèques qui animent des heures du conte ???

Facile.

 

Requête : bibliothèque heure du conte

tu rajoutes  .fr

et le tour est joué.

 

Le bibliothécaire est un animal d'habitudes.

A nous de changer de nom pour cette animation.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Louve
il y a 7 minutes, B. Majour a dit :

bibliothèque heure du conte

tu rajoutes  .fr

et le tour est joué.

 

chez moi c'est pas comme ça qu'on appelle notre activité de lecture à voix haute!

Nuls doutes cependant qu'ils seraient capable de me retrouver...

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour
à l’instant, Louve a dit :

Nuls doutes cependant qu'ils seraient capable de me retrouver...

 

Ben oui, il suffit de lire les livrets d'animations des bibliothèques. :wink:

Et/ou de rémunérer, à la tâche, quelques petites mains pour faire remonter l'information.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Justement j'étais en train de chercher le système utilisé par Lire et Faire Lire. J'ai pas trouvé (sauf qu'ils passent par une remuneration directe de l'auteur par l'Agessa, mais ça nous couterait plus cher qu'un forfait Scelf).

Par contre je viens de lire la charte qui lie l'ABF et Lire et faire lire depuis 2014 je crois. Je ne connaissais pas. C'est plus que jamais à l'ordre du jour, ça vaut le coup d'y jeter un coup d'oeil. Très contraignant....

http://www.lireetfairelire.org/sites/default/files/_charte_partenariat_lfl-bibliotheques-vf.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Louve

@B. Majour @Ferris, hey la gars! Vous n'avez pas l'impression que c'est un peu morne plaine sur ce fil?

Peu de réactions..

Soit c'est la technique, on fait les morts, le coup de tabac passera...

Soi c'est de la résignation: faudra bien qu'on paie

Soit, et là ce serait inquiétant, les gens ne se sentent pas concernés... 

 

Ah non, mieux, et là ce serait trop bien: tout le monde est occupé par tout un tas d'activité dont des lectures !:tongue:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Tu as probablement un peu de tout, et pas seulement sur ce fil. Ce forum est en train de crever, excepté sur les périodes de concours.

D'autre part, il comporte peu de cadres décideurs et responsables devant leur collectivité en cas de problèmes.

Chez nous j'ai informé ma responsable de réseau qu'elle aurait du déclarer notre fichier lecteurs regroupé à la CNIL et elle n'a rien fait. Alors nos heures du conte (au fait je les ai trouvées sur le lien indiqué par Bernard), elle s'en torche. Et cette fois je ne la préviendrai pas. Elle a voulu cheffer ? Qu'elle cheffe !

La résignation ? Surement, d'ailleurs c'est mon cas, ce combat est perdu d'avance sauf petites négociations à la baisse. Quant au boycott c'est une farce. Cette profession n'est pas assez unie pour ça. Et puis il y a les riches et les pauvres, ma bonne dame, et ça joue aussi.

Ah, y a autre chose aussi, qu'on nous a déja servi il y a quelques temps, c'est que si personne n'intervient, c'est parce que c'est toujours les mêmes qui monopolisent le débat. Et ça fait peur aux autres. Si, si ! Je ne retrouve pas les échanges la-dessus, c'est pas récent non plus..

On est en train de se faire une belote à trois, donc c'est nul. Pour les réponses concours ou entretiens, on la faisait en gros à 4 avec Epsy.

Ce n'est pas ce sujet spécifique qui n’intéresse pas les gens, c'est la sensation d'inutilité que ça procure. 

Seul conseil valable : continuer de tricher et changer les appellations de vos animations.

Seule consolation : les ateliers tricot n'ont pas de soucis à se faire.

Et l'essentiel est quand même là, non ?

 

Il y a un avenir pour les bibliothèques, à travers nos "nouvelles missions" concernant la lecture, je continue de penser que l'ABF devrait peser avec ça et jouer cette carte avec nos partenaires désormais plus officiels qu'auparavant, l'EN et l'associatif. Il y a peut-être une petite porte de secours de ce côté. Mais c'est pas ici qu'ils vont le dire. Nous sommes désormais ramenés au rang de simple rouage d'une machine plus large qu'avant, et avec une mission qui nous ramène à nos origines : la lecture. Ce n'est peut-être pas si négatif que cela, après-tout.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Epsy
Il y a 13 heures, Louve a dit :

ey la gars! Vous n'avez pas l'impression que c'est un peu morne plaine sur ce fil?

Peu de réactions..

 

De mon côté, peu de réactions tout simplement parce que je viens juste de terminer de vous lire, (qu'est-ce que vous causez :P !), que je suis déjà à la bourre partout, et qu'avec les baisses de personnels ça commence à sentir pas bon. On sait bien que pour qu'il n'y ait pas de réactions, on occupe les foules sur d'autres problèmes, et hop, emballé c'est pesé ! 

 

J'avoue tout de même qu'étant la seule de mon équipe à me battre pour défendre les autres collections (tout ce qui n'est pas imprimé sur papier), je soutiens vos positions mais ne peux/veux franchement pas monter au créneau sur ce sujet... Mais j'ai adoré le parallèle avec la Sacem (où là j'ai toujours entendu râler mais j'ai jamais entendu d'appel aux armes) ! 

 

Epsy.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Franck Sanka
Le 13/12/2017 à 11:58, B. Majour a dit :

 

Contre la SCELF, Franck, et par effet collatéral, oui ce serait bien que ça déborde sur la SACEM.

 

 

 

Ironie, Bernard, ironie...

 

Tout simplement parce que la SCELF applique (ça a déjà été relevé) les mêmes procédures que la SACEM.

 

Et (à ma connaissance) la profession s'est toujours accommodée des forfaits SACEM.

 

D'ailleurs, si je cite le communiqué de l'ABF :

 

Citation

l’ABF demande le maintien de l’exonération de toute rémunération au titre du droit de représentation pour les heures du conte et les lectures à voix haute

 

il n'y en a, comme d'habitude, que pour le livre...

 

Sur ce forum, certains s'étonnent qu'Orsenna s'étonne de trouver autre chose que du livre en bibliothèque mais, soyons honnêtes, globalement, les autres supports, la profession s'en fout... (j'ai réécris pour rester poli...)

 

J'avoue ne pas réaliser en quoi la sonorisation d'une bib est plus préjudiciable pour les auteurs qu'une lecture à voix haute, pourquoi l'un devrait être payant et l'autre gratuit.

 

Par ailleurs, certains ont évoqués des exceptions ou exonérations (libraires, écoles) : je suppose que ces exceptions sont prévues par la loi et dépendant donc des députés.

Sur cette question (excusez d'avance ma naïveté), qu'elle est la position (et les actes d'advocacy) de l'Association des Maires de France ?

C'est pas comme si c'était leurs services publics qui étaient questionnés, et ils ont quand même (au moins pour certains maires) des relations privilégiés avec les députés.

Devons-nous interpeller nos tutelles sur cette question ?

 

Edited by Franck Sanka
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Franck Sanka
Le 13/12/2017 à 11:25, Louve a dit :
  • exonération des librairies sans doute parce qu'elles vont vendre derrière....  J'ai hâte de voir les stats à ce niveau...

 

Question pour juriste : si j'organise une lecture publique en médiathèque suivie d'une vente sur place par le libraire du coin, je suis exonéré ? :angel:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Franck Sanka
Il y a 19 heures, Louve a dit :

@B. Majour @Ferris, hey la gars! Vous n'avez pas l'impression que c'est un peu morne plaine sur ce fil?

Peu de réactions..

Soit c'est la technique, on fait les morts, le coup de tabac passera...

Soi c'est de la résignation: faudra bien qu'on paie

Soit, et là ce serait inquiétant, les gens ne se sentent pas concernés... 

 

Ah non, mieux, et là ce serait trop bien: tout le monde est occupé par tout un tas d'activité dont des lectures !:tongue:

 

C'est juste que les forumeurs fuient les communiqués de l'ABF... :devil:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

@Franck Sanka

 

Pour les écoles ils ont obtenu "l'exception pedagogique". Ce n'est pas une loi, c'est un accord, avec forfait tout de même :

 

Il n’existe pas réellement d’exception pédagogique dans la loi française. Ce que l’on nomme ainsi correspond essentiellement aux accords sectoriels négociés contre une rémunération forfaitaire. Ces accords permettent d’utiliser des œuvres dans un cadre pédagogique et cette exception est entrée en vigueur le 1er janvier 2009 (loi DADVSI). Elle s’applique à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, à destination d’un public majoritairement composé d’élèves, d’étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés.

 

En voir plus sur http://eduscol.education.fr/internet-responsable/se-documenter-publier/visualiser-projeter-des-contenus/faire-jouer-lexception-pedagogique.html

 

Pour les libraires, on ferme les yeux je suppose...

 

Il y a 2 heures, Franck Sanka a dit :

si j'organise une lecture publique en médiathèque suivie d'une vente sur place par le libraire du coin, je suis exonéré ?

 

Non en principe, mème si Yves Alix utilise une formule alambiquée pour dire le contraire : 

 

Pour les lectures d’œuvres d’écrivains contemporains, à plus forte raison si l’auteur est invité, on recommande à tout le moins un échange de courrier avec l’éditeur pour signaler la manifestation et solliciter l’autorisation de lire des extraits. Il y a lieu de rappeler au passage que l’autorisation de représenter des extraits d’une œuvre éditée appartient à l’éditeur et non à l’auteur. Même si c’est l’auteur qui est invité et lit en public des parties de son livre…
Pour ces invitations qui ont aussi, chacun en est bien conscient, un caractère promotionnel, l’autorisation sera en général accordée gracieusement. Si on invite un conférencier, il peut être utile de l’inciter à légender les illustrations qu’il présentera, voire de le convaincre de demander des autorisations de reproduction."
Source : Droit d’auteur et bibliothèques. sous la direction d'Yves ALIX. Éditions du Cercle de la Librairie, 2012, pages 163-165.http://www.enssib.fr/content/animations-et-droit-dauteur

 

Je suppose que ce caractère aussi promotionnel que gracieux (et aléatoire : j'aime bien le "en general") est utilisé aussi par les libraires...Par ailleurs cette présentation  de l'invitation est étrange : s'il y a venue d'auteur, avec lecture, il y a une convention,  qui inclut en général les droits d'auteur versés en direct à l'auteur, ou à la SCELF si il y est répertorié. D'ailleurs il y a des modèles de contrats (epoque SACD) proposés.

 

Ou je ne comprends rien à rien. Ce qui est aussi une possibilité non mentionnée par l'ENSSIB :blink:

 

A lire aussi pour les heures du conte gratuites la réponse ENSSIB: http://www.enssib.fr/content/des-bibliotheques-du-reseau-de-la-mediatheque-cote-dor-organisent-des-heures-du-conte-durant

Edited by Ferris
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Blandine
Le 13/12/2017 à 22:25, Ferris a dit :

Tu as probablement un peu de tout, et pas seulement sur ce fil. Ce forum est en train de crever, excepté sur les périodes de concours.

D'autre part, il comporte peu de cadres décideurs et responsables devant leur collectivité en cas de problèmes.

Chez nous j'ai informé ma responsable de réseau qu'elle aurait du déclarer notre fichier lecteurs regroupé à la CNIL et elle n'a rien fait. Alors nos heures du conte (au fait je les ai trouvées sur le lien indiqué par Bernard), elle s'en torche. Et cette fois je ne la préviendrai pas. Elle a voulu cheffer ? Qu'elle cheffe !

La résignation ? Surement, d'ailleurs c'est mon cas, ce combat est perdu d'avance sauf petites négociations à la baisse. Quant au boycott c'est une farce. Cette profession n'est pas assez unie pour ça. Et puis il y a les riches et les pauvres, ma bonne dame, et ça joue aussi.

Ah, y a autre chose aussi, qu'on nous a déja servi il y a quelques temps, c'est que si personne n'intervient, c'est parce que c'est toujours les mêmes qui monopolisent le débat. Et ça fait peur aux autres. Si, si ! Je ne retrouve pas les échanges la-dessus, c'est pas récent non plus..

On est en train de se faire une belote à trois, donc c'est nul. Pour les réponses concours ou entretiens, on la faisait en gros à 4 avec Epsy.

Ce n'est pas ce sujet spécifique qui n’intéresse pas les gens, c'est la sensation d'inutilité que ça procure. 

Seul conseil valable : continuer de tricher et changer les appellations de vos animations.

Seule consolation : les ateliers tricot n'ont pas de soucis à se faire.

Et l'essentiel est quand même là, non ?

 

Il y a un avenir pour les bibliothèques, à travers nos "nouvelles missions" concernant la lecture, je continue de penser que l'ABF devrait peser avec ça et jouer cette carte avec nos partenaires désormais plus officiels qu'auparavant, l'EN et l'associatif. Il y a peut-être une petite porte de secours de ce côté. Mais c'est pas ici qu'ils vont le dire. Nous sommes désormais ramenés au rang de simple rouage d'une machine plus large qu'avant, et avec une mission qui nous ramène à nos origines : la lecture. Ce n'est peut-être pas si négatif que cela, après-tout.

 

 

Bonjour,

 

Vous n'êtes pas que 3 ou 4, mais c'est vrai que ce forum est bien tristoune depuis un moment ...

Personnellement, je suis les conversations et ne prend pas assez le temps de répondre ...

Pourtant, ce n'est pas l'envie qui manque !

 

à mon avis, il y a plein de raisons pour que les gens ne participent pas beaucoup au forum, certaines déjà évoquées, d'autres non ... vous êtes intimidants, il n'y a pas toujours quelque chose d'autre/ de plus/de mieux à dire, il y a de la résignation, il y a + urgent à faire, faut-il venir sur son temps de travail ou non ?, chacun gère déjà son propre travail, ses problèmes de planning, de manque d'effectifs ou autres galères, et puis, (et là je parle pour moi) on ne se sent pas toujours légitime pour parler (je suis probablement trop spécialisée pour parler de plein de sujets généraux)...

Il y a pas mal de groupes de bibliothécaires sur facebook, répartis selon plusieurs thématiques et ils sont très actifs, plusieurs conversations par jour, beaucoup d'entraide. Je pense qu'il y a la technique qui joue, le fait que les alertes du forum sont par mail alors qu'on est déjà surchargés de mails, les habitudes des collègues, le fait que ce soit un forum ou un RS ... du coup clairement, il y a "concurrence", au moins de temps ...

Pourtant, sur FB, c'est super énervant de chercher une info déjà publiée. Du coup, je trouve qu'il n'y a pas le même intérêt qu'un forum où l'on peut rebondir sur une conversation terminée 2 ans + tôt ou rechercher une info et la retrouver

 

et puis il y a aussi les sujets de conversation ...

Sur Facebook, de ce que je vois, les sujets sont souvent des questions de recherches de bouquins, de partage d'expérience, des choses finalement + légères ... il y en avait + avant sur le forum et c'est peut-être une solution pour le ré-activer un peu ... (?)

Parce qu'ici, les sujets sont parfois accablants, il n'y a qu'à voir celui sur la mission Orsenna ou celui-ci ! Ce sont des sujets qui me coupent le souffle, qui me font me sentir insignifiante, du coup, parfois, au lieu de me révolter, je soupire et me dis "à quoi bon" ...  Et c'est nul, on est bien d'accord ! ...

 

je ne sais pas comment finir ce message ...

Moi j'aime bien ce forum ... :)

 

Blandine

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Tu as raison de mentionner la concurrence des réseaux sociaux. Mais ils ne seront jamais la "maison commune" que pouvait représenter le forum.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Louve
il y a 1 minute, Ferris a dit :

Tu as raison de mentionner la concurrence des réseaux sociaux. Mais ils ne seront jamais la "maison commune" que pouvait représenter le forum.

 

Les réseaux sociaux sont différents, je rejoins Blandine, ces réseaux sont plus légers, plus terre-à-terre, avec moins de hauteur de vue.

Mais bon, ça plaît, c'est rapide et moderne...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ignatius Kaltenbrunner

Souvenez-vous, non pas du vase de Soissons, mais du droit de prêt ...

Un sacré scandale et pourtant ...

Moi à l'époque j'étais très remonté car combien d'éditeurs n'existaient que grâce aux acquisitions des bibliothèques ?

Allez un exemple au hasard : "Actes Sud" serait-elle ce qu'elle est aujourd'hui sans nos achats massifs de Nina Berberova ou Paul Auster ?

Bon de tout façon je ne vais pas épiloguer et ranimer une discussion qui ne sert à rien (tiens au fait, désormais c'est la "dame" qui présidait à ces éditions qui est Ministre de la Culture;-)

 

Le Forum vivote, comme l'ABF je suppose, je n'ai pas cherché les chiffres d'adhérents, m'étonnerait que la "courbe se soit inversée" ...

 

Les réseaux sociaux, perso, je m'y refuse ... C'est une position "éthique" qui je le sais àa ses limites ... on fait ce qu'on peut.

 

Ferris c'est quelquefois payant de gueuler comme des cégétistes, tout n'est pas noir ou blanc, mais tu le sais ...

 

Allez va, le pain blanc a été mangé, les anciens, comme moi et certains ici ont eu la chance de connaître une forme d'âge d'or des médiathèques  (toute relative j'en conviens)

désormais le pain sec est de ricoeur, pardon de rigueur.

 

Bon courage à ceux qui continuent à se battre, à résister, à exister, à lire encore. 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris
il y a 37 minutes, Ignatius Kaltenbrunner a dit :

Bon courage à ceux qui continuent à se battre

 

Le problème c'est qu'on se bat bien que contre un adversaire clairement identifié. Contre qui allons-nous nous battre ? Contre l'Association qui nous représente ? Contre nos partenaires et acteurs de toujours, bénévoles, profs  et associations, contre nos propres élus à qui on vient encore de confirmer qu'on allait leur sucrer 13 patates, voire contre nous-mêmes qui ne saurons bientôt plus qui nous sommes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...