Aller au contenu

Acheter des DVD ou passer à la VOD?


giroflée
 Share

Messages recommandés

Bonjour à tous !

Ouverture prochaine de la nouvelle médiathèque oblige, je suis en phase de rédaction des appels d'offre et autres plaisirs de ce genre. Le lot "collections" me crée des sueurs froides et insomnies. Je dispose de 100 000€ HT et dois me décider car le temps commence à presser : DVD ou VOD? L'un ou l'autre ou l'un et l'autre? Quel dilemme ! Il est évident que si je veux constituer un fonds de DVD, à hauteur de 1000 titres, cela représente un fort investissement qui incite à la prudence et à la réflexion. D'autant que la médiathèque départementale n'a pas fait le choix d'acquérir ce support, donc il faudra se débrouiller tout seul. Et dans l'hypothèse où j'opterais pour un fonds de DVD, il faudra obligatoirement le développer durant les années à venir. Avenir. J'aimerais bien savoir de quoi il sera fait.

Quelques éléments de contexte : population de 3900 habitants mais rayonnement plus large (5000 habitants), milieu rural, points lecture seulement aux alentours, population âgée (31% de 65 ans et +).

Quel(s) choix feriez vous SVP dans un cas similaire? Merci d'avance de votre aide ô chers et indispensables collègues. Je suis preneuse de tous conseils, toutes idées, tous retours d'expérience !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour @giroflée,

 

il y a 25 minutes, giroflée a dit :

la médiathèque départementale n'a pas fait le choix d'acquérir ce support

 

Ouah, hé ben ça c'est du service BDP (ironie)... Je suis assez choquée/surprise/outrée par ce choix, une BDP étant justement très utile pour ce type de support onéreux :/

 

Si vous deviez choisir, je vous dirais : DVD. Le DVD est beaucoup plus facile d'accès que la VOD (pas de problème de connexion, pas de nécessité de maîtrise de l'environnement numérique), sans compter que la VOD est (horriblement) chère (beaucoup plus que ce que peut être les DVD. Et pour une offre moindre en plus : le distributeur choisit de mettre son film en VOD ou non, et peut aussi choisir les délais de mise en VOD après la sortie du film pour les médiathèque il me semble - point à confirmer pour les délais).

 

Côté DVD, c'est un des supports qui sort le plus, avec les BD (à condition que vous n'ayez pas d'abonnement à rallonge, avec un abonnement A "livres" et un abonnement B - plus cher évidemment - "multimédia" (beurk). Le taux de rotation pour la fiction adultes est de 11.43 là où je travaille, 12.74 pour la jeunesse (et les grands-parents adorent en emprunter pour les petits-enfants ^^). Je regrette que personne n'ait prévu davantage de place pour ces supports (les personnes à l'origine du projet pensaient que les disques en général allaient bientôt mourir. Grosse erreur).

 

Pour ce qui est des DVD documentaires, je suis un peu plus réservée, ça demande plus de médiation, et c'est de toute façon plus compliqué à "faire sortir". Néanmoins, c'est chouette de les mettre en avant et de les valoriser, il y a une belle production. A voir, on peut aussi faire le choix de développer certains secteurs en dvd documentaires mais pas d'autres. En tous les cas, je vous conseille de les ranger à côté de la fiction, et pas dans les rayonnages (moins bonne visibilité).

 

Après, il est toujours difficile de prédire l'avenir :D

 

Epsy.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Giroflée.

 

D'abord, je me poserais.

Et je calculerais le nombre de tablettes de bon chocolat que l'on peut acheter avec 100 000 euros HT.

 

Parce que c'est bien d'avoir un étalon de comparaison.

 

Pour les DVD, tu sais que tu dois passer par des revendeurs spécialisés, ce qui implique des prix plus élevés que dans le commerce (pour le droit de prêt).

As-tu regardé combien tu pouvais acquérir de DVD avec leurs catalogues ?

 

Tu auras alors une idée du nombre de documents que tu peux acquérir. (ou louer)

Tu n'oublies pas de rajouter les consommables : boîtiers, puces RFID ou code-barres, etc.

Plus le mobilier nécessaire.

 

Ce qui m'inciterait très fortement à programmer une semaine de déplacements dans des grosses bibliothèques, avec prises de contacts avec des collègues s'occupant des fonds DVD.

Je ne ferais pas non plus le malin, je pillerais directement leur catalogue sur leur OPAC (bien sûr, je demanderais s'il est possible d'obtenir la liste des titres, avec stats de prêts) afin de voir les titres les plus fréquents dans trois/quatre fonds.

 

Déjà pour avoir une première ébauche du fonds, et voir ce qui correspond à ma population => qui je vais servir avec ce fonds, qui est intéressé par les DVD ?

Et pour ça, je ne regarderais pas la population environnante, mais celle qui fréquente les bibliothèques.

Comment je vais les attirer sur ce fonds ?

Sans aucun doute par le biais des enfants, ou par des voyages, voire par des documentaires en correspondance avec la vie locale? et surtout ceux qui apprennent des choses pratiques.

Des films, oui, en embuscade. Mais ça, tu verras vite s'ils sont disponibles et fréquents dans les listings des autres bibs...

 

Pourquoi de cette manière ?

Parce que tu as la terrible concurrence de Youtube.

Que les films récents tu ne les auras pas, ou très tard. Que certains les auront vus au cinéma, qu'ils vont passer à la télé... sauf si tu es vraiment en zone rurale très mal desservie par les transports, ce qui implique une autre stratégie.

 

Les enfants sont aussi la clef qui va attirer les parents sur le reste du fonds.

Et les enfants grandiront, avec une certaine habitude.

Oui, exact, on ne connaît pas l'avenir, mais on peut s'y projeter à 5-10 ans de prévision, ou même utiliser le passé : les films cultes des années passées que les parents ou grands-parents voudront partager avec leurs enfants, il faudrait les avoir.

 

J'aurais encore quelques films d'horreur ou des nanards, pour les soirées entre copains ou entre copines.

J'ai envie de dire : à chaque film sa mission et son "cadre" d'exploitation. (son tag, ses tags)

 

 

Maintenant, pourquoi les DVD ?

Parce que :

1) tu as une collection et tu peux la mettre en valeur et en exposition avec d'autres documents (présentation transversale)

2) un DVD ne dépend pas du débit Internet (un débit capital en zone rurale)

3) un DVD est enclot : tu as le film pour enfant, et rien d'autre autour. Et pas la possibilité d'aller "découvrir" ou de tomber sur des choses non destinées aux enfants.

4) les offres VOD, désolé de le dire, Youtube les enfonce toutes. Et en plus tu ne maîtrises rien. Du jour au lendemain, le film présent peut disparaître, et puis question mise en valeur, il n'y a aucune possibilité simple.

 

Annexes

5) une offre DVD te donne la possibilité de récupérer des films locaux, patrimoniaux... et donc d'ouvrir la possibilité d'animations cinéma/prises de vues.

Ce qui peut inciter la collectivité à investir dans une caméra et à mettre la commune en valeur par l'image. => La bibliothèque devient dépositaire de la mémoire communale.

On peut penser que c'est idiot, mais dans dix ou vingt ans, ça ne le sera plus.

De plus, on peut recevoir en don beaucoup de petits films pris au smartphone, ou autre appareils numériques.

En mettre certains sur DVD, ça oblige à trier, à choisir, à sélectionner, à construire une collection => le boulot classique du bibliothécaire. (que l'on nous interdit avec la VOD).

 

Et pourquoi tu dois prévoir des déplacements en médiathèque ?

Parce que tu ne pourras pas inventer la mise en valeur par le mobilier, la signalétique efficace (après X années de fonctionnement), ni le choix de l'emplacement des DVD dans ta structure, ni faire l'impasse de contacts avec des collègues pour prévoir le "futur" des acquisitions (mutualisation des services, et surtout des échanges)

 

Après ça, je marquerais sous quelques titres : film à X tablettes de chocolat, consommez cette délicieuse pépite cinématographique !

Demandez le menu !  :drool:

 

Bon courage à toi.

Et regarde si tes 100 000 euros couvrent plusieurs années d'acquisition, ou juste la première. Tu auras peut-être moins à dépenser que tu ne le crois. :wink:

  Bernard

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 22 heures, B. Majour a dit :

ça oblige à trier, à choisir, à sélectionner, à construire une collection => le boulot classique du bibliothécaire. (que l'on nous interdit avec la VOD).

 

Pas tout à fait tout de même, tout dépend de l'offre VOD à laquelle on souscrit. Si je devais en prendre une, j'opterais sûrement pour celle d'Adavision, qui permet de choisir les films que l'on souhaite proposer à la VOD parmi un catalogue. Et ensuite à nous de mettre en avant - ou non - certains films sur le portail. J'avoue, ce n'est plus le même type de médiation, mais ça reste similaire : on constitue un fonds pour tant d'années, on le valorise. Mais c'est cher. Beaucoup plus cher qu'un fonds DVD, que ce soit en termes d'achat ou en temps de travail.

 

Epsy.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Question aussi abordée ici :

Perso je ne change rien à mes propos d'alors. Donc DVD, pas VOD. Si ton budget le permet.  C'est à dire le budget non seulement pour l'investissement de départ mais aussi en fonctionnement à terme. Et donc de ton plan de développement des collections et du budget prévisionnel qui l'accompagne. Ça doit faire partie du projet global pour la médiathèque, même si ça n'engage pas les élus hein, on le sait bien...

bon courage pour les appels d'offres.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir et un grand merci à toutes et à tous pour vos réponses et conseils ! Oui, 100 000€, c'est le montant total HT d'investissement pour les collections, tous supports confondus de la nouvelle structure qui ouvrira prochainement ses portes. J'avais calculé que 55000€ étaient nécessaires pour proposer 1000 DVD, ce qui est une somme relativement importante compte tenu du budget total alloué. D'où mes doutes, scrupules et interrogations. Sachant que pour les autres documents (BD, romans, docs, CD, jeux,), je pourrai en récupérer de l'ancienne bibliothèque et en emprunter auprès de la médiathèque départementale : avec les 50 000€ restants, ça passe impec pile poil dans les normes, et je peux même souscrire 40 abonnements presse. 

Quant au budget prévisionnel de fonctionnement pour les DVD, en dessous de 2000€/an, le renouvellement serait quasi invisible... 

Bonne soirée, et encore merci ! :flowers:

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

La VOD ne touche pas grand monde en général, ce n'est pas facile d'utilisation, cela demande un équipement informatique que tout le monde ne possède pas.

Il y a une plus grande souplesse avec le DVD. Cependant, il faut voir quel budget tu peux espérer pour la suite. Mais si ce fonds de DVD rencontre du succès (et c'est très probable), ce peut être un argument pour défendre un budget les prochaines années.

Bon courage pour la suite, et quand même, c'est chouette d'ouvrir un nouvel équipement !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...