Jump to content
Toftaky

Recherche exemples de cahier des charges Portail MDP

Recommended Posts

Toftaky

Bonjour à toutes et tous,


je travaille dans une médiathèque départementale qui cherche à s'équiper d'un portail numérique de type Orphée Media BDP, Archimed & cie.


Je suis en train de rédiger un cahier des charges dans ce sens et voudrais savoir si des collègues ayant récemment investis dans ce type d'outils pouvaient me donner conseils, avertissements et autres exemples de cahier des charges. Merci d'avance et bon week end à vous.


Share this post


Link to post
Share on other sites
lucas

Lors de la rédaction du cahier du charges il faut éviter un copier coller.

Il faut simplement que tu exprimes dans ton document ce dont la BDP a réellement besoin.
Prévois un bon cadre de réponse et fais en sorte que le prestataire ne puisse pas sortir la boîte à oui (exige des copies d'écran) ça l'obligera à rédiger un mémoire technique sur-mesure.

Fais des devis et budgétise (beaucoup de portails numériques sont surévalués, 70 000 euros : portail, moteur de recherche, connecteurs, maintenance sur 3 ans)
Pour amoindrir les coûts tu peux t'orienter sur du full-web (attention certains prestataires vont te proposer une offre à la location ou en SaaS, ou encore du full-web hébergé chez toi !).

En BDP aujourd'hui tu as quelques sites assez remarquables qui ont été réalisés par Archimed dans la plupart des cas.
D'autres prestataires peuvent rentrer sur le marché comme Decalog, le portail de C3rB n'est pas ce qu'il y a de plus sympa.

L'une des premières BDP qui a vraiment mis un coup de neuf dans la mise en oeuvre de portail documentaire  c'est la BDP 29 : il s'agit d'un couplage entre le portail Ermes dans sa première version (pas les facettes ici) et le SIGB Orphée.

En termes de fonctionnalités et de services :

- proposer un agenda avec une gestion des inscriptions depuis le portail aux différentes formations délivrées
- proposer aussi d'interroger des ressources numériques en ligne (la médiathèque numérique, toutapprendre...)
- une base de connaissance pour les bibliothécaires
- il faut que ton portail soit ouvert : attaquer des bases externes de sites partenaires

Au niveau de la recherche aujourd'hui : l'autocomplétion, une DSI, la correction orthographique, la navigation par facettes, le rebond vers des bases externes.

Des notices enrichies : attention tu ne peux rien exiger des prestataires à ce niveau (car les api dépendent des fournisseurs de contenu : exemple pour l'ina aujourd'hui l'api a changé et j'ai remarqué que plus aucun portail ne pouvait rapatrier de vidéos dans les notices - à moins de mettre le lien dans le champs 856 mais là on retourne à l'âge de pierre).

 

Au niveau des prestataires pour la réalisation d'un portail numérique tu as en fait deux acteurs qui se détachent (je parle des BDP) :

- Archimed : il ne faut pas oublier que de nombreux éditeurs SIGB ont fait appel à eux jusqu'en 2010 (Orphée pour la BDP 29 car c'est un portail Archimed mais aussi Opsys, GEAC ou GFI)
- Decalog : nouvel entrant sur le marché (je parle des BDP) qui a remporté la BDP du Haut Rhin et réalise des portails qui sont tout sauf moche : Clermont communauté est vraiment pas mal. Decalog semble partir sur un CMS comme Drupal ce qui offre plus de souplesse (pas besoin d'attendre la future version pour avoir).

Un autre point très important : il faut s'assurer que les deux prestataires jouent le jeu, le hic c'est la récupération des Web services et quand tu as deux sociétés distinctes pour la maintenance tu vas galérer.
Exemple un portail Ermes avec un SIGB Orphée : si t'as une carabistouille sur la recherche ou sur les infos d'exemplaires tu peux être sûr que les deux prestataires vont se renvoyer la balle (normal aujourd'hui ils sont concurrents)

Bon courage à toi,

Edited by lucas
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Amandine Jacquet

A ce sujet, vous pouvez contacter la BDP 28 (Eure-et-Loir) qui travaille sur un projet ambitieux de portail départemental proposant un moteur de recherche qui va puiser dans les catalogues de toutes les bibliothèques du département (y compris villes de plus de 10000 habitants) afin de vous dire dans quelle bibliothèque se trouve le document que vous souhaitez.


Le prestataire est Orphée.


Coordonnées : http://www.adbdp.asso.fr/spip.php?auteur29

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
lucas

A ce sujet, vous pouvez contacter la BDP 28 (Eure-et-Loir) qui travaille sur un projet ambitieux de portail départemental proposant un moteur de recherche qui va puiser dans les catalogues de toutes les bibliothèques du département (y compris villes de plus de 10000 habitants) afin de vous dire dans quelle bibliothèque se trouve le document que vous souhaitez.

Le prestataire est Orphée.

Coordonnées : http://www.adbdp.asso.fr/spip.php?auteur29

Bonjour Amandine.

Je viens d'aller sur le portail de la BDP 28

Le prestataire c'est Archimed pour le portail donc pour l'Opacweb. Je viens de faire une recherche et je trouve "clientBookline" dans l'adresse, ce qui correspond à l'ancien Opac d'Ermes.

Pour la base en effet c'est bien C3rB avec Orphée comme on peut le voir dans les mentions légales :

http://mediatheques.eurelien.fr/medias/medias.aspx?INSTANCE=exploitation&PORTAL_ID=portal_model_instance__credits.xml&SYNCMENU=CREDITS&VIEW=HOME

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Toftaky

Merci pour vos précieux conseils. Que Lucas se rassure, je n'ai nulle intention de copier-coller quoique ce soit. Je cherche simplement à ne rien oublier. D'expérience, je sais qu'à force de rentrer dans les détails, de chercher la petite bête, il m'arrive de laisser passer des trucs évidents. Non, mon cahier des charges est bien avancé, j'y décris page par page, onglet par onglet, module par module, schémas à la clé, tout ce que je souhaite intégrer dans mon portail. Simplement, ça va tellement vite que je n'aimerais pas louper une petite innovation par ci et par là.


J'aime beaucoup ce qu'ont réalisé les MDP de L'Eure,des Landes, de la Manche pour ne citer qu'elles.


On va peut être travailler avec C3rb pour diverses raisons et notamment parce qu'on tourne avec Orphée.net, même si rien n'est signé et que la réflexion est en cours. Ils proposent un devis à 20 000 euros assez compétitif.


Petite question pour Lucas, qu'entends-tu par "DSI" ?


Edited by Toftaky

Share this post


Link to post
Share on other sites
lucas

Merci pour vos précieux conseils. Que Lucas se rassure, je n'ai nulle intention de copier-coller quoique ce soit. Je cherche simplement à ne rien oublier. D'expérience, je sais qu'à force de rentrer dans les détails, de chercher la petite bête, il m'arrive de laisser passer des trucs évidents. Non, mon cahier des charges est bien avancé, j'y décris page par page, onglet par onglet, module par module, schémas à la clé, tout ce que je souhaite intégrer dans mon portail. Simplement, ça va tellement vite que je n'aimerais pas louper une petite innovation par ci et par là.

J'aime beaucoup ce qu'ont réalisé les MDP de L'Eure,des Landes, de la Manche pour ne citer qu'elles.

On va peut être travailler avec C3rb pour diverses raisons et notamment parce qu'on tourne avec Orphée.net, même si rien n'est signé et que la réflexion est en cours. Ils proposent un devis à 20 000 euros assez compétitif.

Petite question pour Lucas, qu'entends-tu par "DSI" ?

Diffusion sélective d'information : pousser l'information à la bonne personne (en tenant compte de ses centres d'intérêt), ça peut porter sur la recherche mais pas seulement (ça doit porter sur le contenu aussi). La plupart des éditeurs proposent des abonnements à des flux RSS ou des recherches préparées. Faut aller au delà.

Les portails que tu viens de citer sont plutôt réussis.

Si pour 20 000 euros tu as le portail, les connecteurs avec la recherche fédérée (sachant qu'il faut négocier avec les fournisseurs de contenus), l'intégration de ces sources externes (toutapprendre par exemple ou arte dans les facettes), le moissonnage OAI, la garantie que le portail est compatible avec les tablettes et smartphones (HTML5) > Vas-y.

Dans ces portails, je vois que SolR est intégré comme partout d'ailleurs, seulement ici l'enrichissement de contenu est assez pauvre, leur OpacWeb n'est pas celui que je préfère.

Je vois l'affichage ISBD, mais pas la possibilité de choisir un autre mode d'affichage : court, ou liste ou mosaïque

Sur ces Opac je ne vois aucun exemple d'Oeuvre cataloguée (n'hésite pas à leur demander où ils en sont sur le FRBR)

Je fais une recherche : pas d'autocomplétion, ni de correction orthographique.

Je vois aussi qu'ils intègrent une solution tierce pour la médiathèque numérique (CVS), c'est vrai que ça leur manquait, Archimed avait beaucoup d'avance sur eux sur ce point, leur expérience en Université avait compté.

Je serais curieux de voir si ils ont pu mettre en place un guichet unique d'authentification (je suis connecté sur le portail et je n'ai pas besoin de me reconnecter pour basculer sur CVS). Ce qui serait intéressant ce serait d'intégrer CVS dans la recherche, c'est à dire que la recherche dite simultanée porte à la fois sur le catalogue biblio et sur cette source externe.

 

Edited by lucas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Toftaky

Diffusion sélective d'information : pousser l'information à la bonne personne (en tenant compte de ses centres d'intérêt), ça peut porter sur la recherche mais pas seulement (ça doit porter sur le contenu aussi). La plupart des éditeurs proposent des abonnements à des flux RSS ou des recherches préparées. Faut aller au delà.

Les portails que tu viens de citer sont plutôt réussis.

Si pour 20 000 euros tu as le portail, les connecteurs avec la recherche fédérée (sachant qu'il faut négocier avec les fournisseurs de contenus), l'intégration de ces sources externes (toutapprendre par exemple ou arte dans les facettes), le moissonnage OAI, la garantie que le portail est compatible avec les tablettes et smartphones (HTML5) > Vas-y.

Dans ces portails, je vois que SolR est intégré comme partout d'ailleurs, seulement ici l'enrichissement de contenu est assez pauvre, leur OpacWeb n'est pas celui que je préfère.

Je vois l'affichage ISBD, mais pas la possibilité de choisir un autre mode d'affichage : court, ou liste ou mosaïque

Sur ces Opac je ne vois aucun exemple d'Oeuvre cataloguée (n'hésite pas à leur demander où ils en sont sur le FRBR)

Je fais une recherche : pas d'autocomplétion, ni de correction orthographique.

Je vois aussi qu'ils intègrent une solution tierce pour la médiathèque numérique (CVS), c'est vrai que ça leur manquait, Archimed avait beaucoup d'avance sur eux sur ce point, leur expérience en Université avait compté.

Je serais curieux de voir si ils ont pu mettre en place un guichet unique d'authentification (je suis connecté sur le portail et je n'ai pas besoin de me reconnecter pour basculer sur CVS). Ce qui serait intéressant ce serait d'intégrer CVS dans la recherche, c'est à dire que la recherche dite simultanée porte à la fois sur le catalogue biblio et sur cette source externe.

 

Ok merci Lucas. Je prends bonne note. Je n'avais pas pensé à parler du moissonnage ni de l'environnement smartphone-tablette. Connais-tu un exemple de portail BDP intégrant tout ce dont tu parles ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Didier Pied

Si je puis me permettre de répondre en tant qu'interlocuteur "de l'autre côté du cahier des charges" j'aurais tendance à vous proposer une démarche précise sur quelques points:


 


- éviter le pavé "trop disant". Vous achetez un portail, ne faites pas comme pour les cahiers des charges d'un achat de SIGB qui précisent qu'il faut que le système permette de réaliser des réservations. On ne met pas la présence d'une boite de vitesse dans un cahier des charges d'achat de voiture.... Oui je sais, cela va mieux en le disant, mais ne pas oublier par ce fait l'essentiel, le factuel.


 


- ... précisez vraiment les éléments essentiels, ne dites pas "le système permettra d'intégrer des ressources numériques" mais " dans une version 1 de notre portail nous voulons disposer de CVS, Toutapprendre.com etc. ) Ceci vous permet d'éviter la déconvenue de l'approche modulaire qui vous fera vous retrouver face à des compléments à acheter. Chaque fournisseur s'engagera sur une liste fermée de fonctionnalités objectivement déployées. Cela ne vous interdit pas d'interroger ( bien au contraire !) sur les modalités d'implémentation d'élements complémentaires.


 


- Raisonnez sur du vrai fonctionnel. Gommez les références graphiques et evaluez le fonctionnel. Faire du joli tout le monde saura faire. . Demandez objectivement la liste des connecteurs, leur présence ou non en recherche fédérée, la disponibilité du SSO...


 


Enfin en forme de clin d'oeil je reprend l'expression plus haut "Au niveau des prestataires pour la réalisation d'un portail numérique tu as en fait deux acteurs qui se détachent (je parle des BDP) "  vous auriez pu citer, C3RB, car nous avons le plus de référence en portail BDP et à priori pas les plus moches ( Cf commentaires relatif aux Landes par exemple) Ca veut dire quoi "se détacher " ?


 


Enfin, en clair faisons objectif, listons les éléments fonctionnels proposés avec en regard, une case ou votre fournisseur puisse présenter une URL avec un exemple d'implémentation.


 


Avant - dernier commentaire relatif au Webservice fait plus haut, il est effectivement essentiel de demander un engagement respectif des parties sur les services proposés. Du côté de votre éditeur demandez une liste objective des fonctrionnalités proposées par le webservice, valant engagement, et côté portail ( cahier des charges) communiquez cette liste qui permet d'envisager sereinement de bien responsabiliser chaque interlocuteur.


 


Dernier commentaire, très juste remarque faite plus haut sur les webservices externes plus ou moins officiels et le cas échéant non payants et non maintenus. Allociné fonctionne, puis plus le lendemain, idem INA. Sans dire que payer un service est la meilleure garantie de pérennité, là encore posez-vous ces questions. Acheter à prix d'or un service d'extraits sonores quand par ailleurs on est abreuvé de Deezer, Lastfm etc. gratuitement ou  avec des modèles commerciaux de plus en plus accessibles ( Orange / Deezer en standard) est-ce pertinent ?


 


A mon sens vous aurez fait un bon choix quand à la question "pourquoi tu les as pris" vous pourrez répondre "parceque ils font xxx et xxx " et non un jugement de valeur généraliste.


Edited by Didier Pied

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...