Aller au contenu

Prêts sur automate sans RFID


janaba
 Share

Messages recommandés

Bonjour 

 

Je recherche des retours d'expériences de bibliothèques où les usagers peuvent passer eux-mêmes les prêts/retours avec un PC et une scanette en autonomie mais pas en utilisant un automate de type NEDAP etc.. Il me semble que certains SIGB ont des sessions verrouillés de prêts pour ce type d'usage.

 

Merci 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks later...

Tu as un article d'un spécialiste de l'innovation numérique dans la profession http://www.bibliobsession.net/2008/01/17/de-lusage-de-la-douchette-a-codes-barres-dans-les-bibliotheques/

 

Le mieux c'est de prendre contact avec lui. Puis avec ton fournisseur de SIGB pour le verrouillage d'une session. Après tout, un Opac complet avec en ligne la possibilité de réserver, de prolonger, de s'inscrire, de faire un panier, des suggestions etc, c'est courant. On a ça chez nous. Pourquoi pas le prêt/retour ? Au fond, si je peux prolonger un ouvrage sur mon compte, c'est comme si j'effectuais un prêt, non ?

 

Mais moi je n'y connais rien. Je suis un vieux bonze qui préfère faire bip bip avec la dame. Tout ce que je vois par contre c'est que finalement tu veux tout comme un automate, mais pas cher et sans RFID. Un vieil Opac et une douchette et hop ! Tu veux une Maserati avec un moteur de Clio. Classique.:D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 26/10/2018 à 16:14, Ferris a dit :

Mais moi je n'y connais rien. Je suis un vieux bonze qui préfère faire bip bip avec la dame. Tout ce que je vois par contre c'est que finalement tu veux tout comme un automate, mais pas cher et sans RFID. Un vieil Opac et une douchette et hop ! Tu veux une Maserati avec un moteur de Clio. Classique.:D

 

Je plussoie.

Ca va être compliqué de bidouiller un automate de prêt sans RFID.

Les automates de prêts/retours; s'ils sont bien pensés, bien intégrés c'est un vrai plus pour les emprunteurs. Au final ça ne coûte pas si cher et il est possible d'avoir des subventions de la DRAC au titre de la DGD, du département via la BD.

Modifié par Louve
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 26/10/2018 à 18:45, Louve a dit :

 

Je plussoie.

Ca va être compliqué de bidouiller un automate de prêt sans RFID.

 

On avait des automates à codes-barres avant de passer à la RFID, modèles 3M. Certains documents ne passaient pas (trop gros, le code-barre était impossible à atteindre sur certains documents). Ils servaient pour faire de l'appoint en cas d'affluence notamment, mais représentaient 7% des prêts au maximum. Ils demandaient une certaine habileté pour l'usager (viser le CB).

 

Rien à voir avec une gestion en RFID.

 

Le 26/10/2018 à 18:45, Louve a dit :

Les automates de prêts/retours; s'ils sont bien pensés, bien intégrés c'est un vrai plus pour les emprunteurs. Au final ca ne coûte pas si cher et il est possible d'avoir des subventions de la DRAC au titre de la DD, du département via la BD. 

 

Voilà. On trouve désormais des automates sur table qui ressemblent à un PC pour pas très cher.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le sujet avait été abordé sur le forum http://www.agorabib.fr/topic/2474-lautomatisation-via-les-codes-barres-et-sans-rfid/

Les references données à l'époque (3M, bibliotheca) sont toutes passées en RFID. Voir pour 3M par exemple sur http://multimedia.3m.com/mws/media/644511O/r-series.pdf

A voir avec @Géraldine Debus qui annonçait une solution mixte (RFID en option antivol) en 2016 pour une ouverture en 2017 sur le topic en question et disait :

 

Des livres et CD équipés de code-barres et des DVD et jeux vidéo avec puces RFID. Normalement l'opération de prêt (donc de passage à l'automate) devrait être identique quel que soit le document pour l'usager; c'est à l'automate de détecter la puce RFID s'il y en a une et sinon l'automate lira le CB.

 

 

 

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Géraldine Debus

A Lezoux, nous avons 2 automates de prêt 51000 documents (réseau compris). Seuls les DVD et jeux vidéo sont équipés de RFID, tous les autres documents passent au code-barres aux automates, opération invisible pour les gens pas de distinction pour eux, on leur demande de biper le code-barres sous le faisceau lumineux. la platine RFID désactive la puce quand elle en détecte une. Tout fonctionne trés bien. Dans le réseau les prêts / retours se font avec une douchette et tablette, le SIGB a eu une version tablette. Fonctionnement OK (mais cela nécessite une bonne connexion WiFi ce qui est parfois difficile en campagne !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 8 months later...
Le 29/10/2018 à 12:06, Géraldine Debus a dit :

Seuls les DVD et jeux vidéo sont équipés de RFID, tous les autres documents passent au code-barres aux automates, opération invisible pour les gens pas de distinction pour eux, on leur demande de biper le code-barres sous le faisceau lumineux. la platine RFID désactive la puce quand elle en détecte une. Tout fonctionne trés bien. Dans le réseau les prêts / retours se font avec une douchette et tablette, le SIGB a eu une version tablette. Fonctionnement OK (mais cela nécessite une bonne connexion WiFi ce qui est parfois difficile en campagne !

Bonjour Géraldine,

Les documents non équipés RFID sont-ils antivolés ? Et dans ce cas, la lecture du code-barres permet-il une désactivation automatique de l'antivol ? Par ailleurs, les documents équipés RFID sont-ils également équipés d'un code-barres pour l'enregistrement des prêts/retours dans les structures du réseau n'ayant pas de borne RFID ?

Merci à vous,

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Géraldine Debus

Bonjour Evelyne, les DVD sont anti-volés grâce à la RFID, et ils sont également équipés de code-barres. L'enregistrement se fait sur l'automate qui détecte la puce RFID, ce qui désactive l'anti-vol et pour les personnes qui empruntent, elles font la même manipulation que pour les autres documents, à savoir la lecture code-barres.

Dans les autres lieux du réseau, le système des anti-vols ne fonctionne pas, les enregistrements des prêts et retours se font par douchette et lecture code-barres, sur une tablette.

Par ailleurs, et pour info, malgré les puces RFID et face à de nombreux vols de jeux vidéos, nous avons été contraints de mettre en place le prêt indirect pour les jeux vidéos.Si je ne suis pas claire, envoyez-moi un message directionadjointe.mediatheque@ccdoreallier.fr.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Evelyne,

Dans mon établissement nos documents ne sont pas équipés RFID mais sont bien antivolés.

Sur l'automate, une lecture du code-barre permet de faire le prêt puis le lecteur doit mettre le livre au fond de l'automate pour qu'il soit démagnétisé.

Au début, les documents sonnaient souvent car nos étudiants ne les plaçaient pas très bien mais maintenant c'est de mieux en mieux.

A bientôt !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...