Jump to content
Jean-Philippe D

Comment désactiver en masse des étiquettes RFID

Recommended Posts

Jean-Philippe D

Bonjour,

Nous venons de changer de système de bornes RFID mais la présence des anciennes étiquettes génère des conflits.

20000 coups de cutter c'est impossible. Existe-t-il un moyen efficace et sécurisé de désactiver des étiquettes impossibles à retirer du support bien sûr ...

Merci,

Jean-Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

https://www.youtube.com/watch?v=xOTunewtBYA

https://www.firediy.fr/article/detruire-une-puce-rfid-rfid-zapper

https://events.ccc.de/congress/2005/static/r/f/i/RFID-Zapper(EN)_77f3.html

 

Couper l'antenne de chaque puce n'est evidemment pas la solution, mais pas mal de tutos existent pour la desactivation, tous militants, assez anciens (2006), et avec peu de retours d'utilisateurs. Le principe a l'air simple, c'est celui du micro-ondes : Il s'agit de générer une impulsion électromagnétique brève et puissante, mais de courte portée. La puce reçoit alors un choc électromagnétique qui la grille de façon permanente.

Sauf que ça ne peut marcher que livres par livre, je suppose. Ceci dit c'est assez technique et je n'y connais rien. Donc voir avec des spécialistes.

Par ailleurs je vois mal, juridiquement parlant, une collectivité financer l'achat de ce type d'engin ou permettre sa construction "maison".:ermm:

Share this post


Link to post
Share on other sites
olivierH
Il y a 5 heures, domergue a dit :

Bonjour,

 

Bonjour,

 

Il y a 5 heures, domergue a dit :

Nous venons de changer de système de bornes RFID mais la présence des anciennes étiquettes génère des conflits.

20000 coups de cutter c'est impossible. Existe-t-il un moyen efficace et sécurisé de désactiver des étiquettes impossibles à retirer du support bien sûr ...

Merci,

Jean-Philippe

 

Cela m'étonne un peu : les systèmes ne sont-ils pas prévus pour être normalisés et compatibles ? (Sauf préhistoire de la RFID). Vous avez tout rééquipé ?

 

Il existe des appareils mobiles d'inventaire (grosse "douchette" avec antenne) qui permettent de faire cela en passant juste devant les documents. On fait cela chaque année ici pour les quelques milliers de livres qui partent à la braderie annuelle. Pour s'en procurer une pour un temps défini, ça peut être difficile : location chez votre ancien fournisseur ? Prêt par une autre bibliothèque ?

 

Vu le prix de ces appareils, une convention de prêt devrait être établie (en tout cas chez moi), mais rien d'impossible a priori.

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jean-Philippe D

Bonjour,

Merci pour vos réponses.

Je n'ai pas piloté l'achat mais j'avais demandé de vérifier qu'il n'y ait pas d'interactions malencontreuses ...

Avant la vente pour les fournisseurs c'est toujours "bien sûr" et les surprises après l'installation.

J'attends toujours leur réponse à ce sujet.

On a des douchettes pour synchroniser les étiquettes mais le logiciel est un logiciel développé en interne pour répondre à des problématiques spécifiques.

Ce que je ne comprends pas c'est que leurs bornes ne soient pas capables de filtrer les étiquettes à détecter.

Ceci dit, combien de fois on sonne à l'entrée d'un magasin avec les articles d'un autre ...

Je vais aller voir les liens.

Quant au micro onde il faut que l'on fasse un test avec un vieux livre qui supporterait un drame. On m'a toujours dit de ne jamais mettre de métal dans un micro ondes et j'ai vu ce qu'une fourchette déclenchait.

On testera avec un extincteur  à côté :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris
Posted (edited)

supprimé

 

 

 

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Bonjour Jean-Philippe

 

Il y a 23 heures, domergue a dit :

20000 coups de cutter c'est impossible.

 

Hum ?

Je ne vois pas en quoi c'est impossible. Il s'agit juste d'intégrer le geste dans la procédure de mise en place des nouvelles puces, non ?

 

Ok, le cutter, ça va endommager 20 000 documents, et il y aura de la perte. Mais ce n'est pas plus impossible que de repucer 20 000 documents.

Ou alors, je n'ai pas compris le  problème.

 

Là, ça ne représente qu'un surcoût d'une minute par doc, soit 20000 / 60 = 334 heures de boulot en supplément. (environ 5000 euros si c'est fait par un adjoint du patrimoine)

 

Avec un cutter, ça sera certainement plus long, il faut faire trop attention => là c'est injouable de traiter un document à la minute.

 

Avec les systèmes de zapper, si on regarde ici

https://www.youtube.com/watch?v=U_TyoJJkQsY

On s'aperçoit qu'il faut environ une minute pour charger le système et le décharger. Le système est valable pour une puce, mais pas pour 20000.

 

A voir si un marteau de tapissier à bout rond ne pourrait pas écraser l'antenne et la rendre inopérante. (DG minime sur les documents fins, par contre les cartonnés)

 

Sinon, effectivement, il faudra se rabattre sur la solution d'Olivier H... mais avant de rééquiper les documents. :wink:

 

Il y a 3 heures, domergue a dit :

Avant la vente pour les fournisseurs c'est toujours "bien sûr" et les surprises après l'installation.

 

C'est pour ça que le "bien sûr" doit toujours se transformer en une ligne du contrat spécifiant que les problèmes d'incompatibilités seront résolus ou pris en charge  par le vendeur des puces. Là, je peux vous garantir qu'ils vérifieront avant de s'avancer : ils feront des tests.

 

 

Pour le côté micro-onde, pas la peine d'essayer, ça va cramer la puce et le document.

D'abord, essayez avec le couvrant pour regarder ce qui se passe au niveau des plastiques.

Puis prenez les dans les mains pour voir si vous vous brûlez !

 

Si les agents se brûlent, ce n'est même pas la peine d'y penser. Et ça arrivera obligatoirement si on passe à une phase industrielle sur 20 000 documents.

Sans oublier les risques d'incendie.

 

Le magnétisme a l'avantage de n'abîmer que la puce... enfin, il faut l'espérer.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris
Posted (edited)

De toutes façons le sujet réel était Comment désactiver en masse des étiquettes RFID.

Or il semble bien que ce ne sera pas possible en masse. Après c'est donc une question de calcul de temps/agent passé à effectuer telle ou telle opération, qu'il s'agisse de cutter ou de bobine. Je rappelle au passage que les règles reprises par les CHSCT ne permettent pas l'utilisation de cutters simples, il faut des objets securisés bien précis. 

http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/outils-anti-coupures/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=128&dossid=119

 

Peut-être une piste à l'Université de Liege, mais c'est dans le cadre d'un changement bien précis Alma/Bibliotheca. A voir quand même : https://lib.uliege.be/alma/activer-desactiver-un-antivol-rfid-sans-operation-de-pret-retour-simultanee/

 

Voir aussi une douchette qui permet la désactivation sur : http://www.sepem-permanent.com/produit-douchette-lecteur-de-code-barre-de-table-hybride-2d-et-rfid-id7361-par-talice-sarl-20931.html

 

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jean-Philippe D

Bonsoir,

En tous cas une chose est sûre : j'ai bien fait de poster ici.

 

En vrac,

- Je me suis mal exprimé par "en masse". Je voulais dire en grand nombre car impossible en une seule opération comme mon expression le laisse entendre (je n'y avais pas pensé).

- Cutter : j'ai lu pas impossible mais je me rallie à la responsabilité de l'employeur et au CHSCT. Sur 20000, il y aura forcément statistiquement un problème ... si le trait de cutter doit être très léger, les mouvements des bras laissent courir un risque que l'on ne souhaite pas prendre, surtout après que la prestation de commande ait été mal maîtrisée (pas la fameuse clause de responsabilité forçant le prestataire à assumer). Cumuler les fautes n'est pas souhaitable sans compte les dommages aux livres car le trait de coupe doit être aussi léger que le cutte doit être affûté.

- On doit effectivement recoller toutes les étiquettes donc l'idée est de trouver une manipulation simple à effectuer dans le même temps.

 

Je vais tout relire tranquillement la semaine prochaine et explorer toutes vos pistes et remarques.

Sauf si le prix est bloquant, la solution de la douchette est propre et sans risque, mais encore faudrait-il s'assurer avant que cela désactive bien tous les types de RFID (chat échaudé ...).

Les solutions bricolées tiennent difficilement le choc en terme d'employeur face à un accident, (brûlure, coupure, réaction face à des expositions prolongées, que sais-je ...) et tiennent effectivement difficilement le choc face au simple calcul de temps nécessaire effectué plus haut.

 

Un informaticien (doué) me disait aussi aujourd'hui que quelques lignes de code pourraient vider ou désactiver les puces. Je rapproche cette solution du site de Liège qui les place en mode "sécurité = non".

 

Je n'ai pas précisé que nos étiquettes actuelles n'ont pas la puissance nécessaire au nouvel écartement des bornes. Un tunnel blanc de 30 cm est apparu à équidistance des nouvelles bornes. Ceci explique cela.

Elles avaient donc été testées avant mais pas avec l'écartement final des bornes.

 

Merci encore,

JPh

 

Notez bien que si on trouve LA solution, je la posterai bien évidemment.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jean-Philippe D

Je n'ai pas pu attendre lundi pour vous relire en détail et de fil en aiguille j'ai aussi pensé en vous lisant aux magasins qui ont le même problème après chaque vente.

On a alors des objets de ce type : https://www.jr-commercique.fr/accessoires-antivol/desactivateur-etiquette-rf-p-2087.html

Je vais donc me présenter tout guilleret dans un magasin au hasard avec deux ou trois livres tests  :angel:  pour voir (je n'y connais rien) si toutes les étiquettes RFID se gèrent sans distinction.

400 euros HT reste largement rentable vu le nombre car en plaçant la plaque à désactiver à côté de celle qui active on commence à pouvoir penser à une organisation au kilomètre (rajouter la senseo).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Bravo. Reste la question de la fréquence. D'après ce que j'ai lu, 3 fréquences sont utilisées 

 

Basse fréquence  < 135 kHz0.

Haute fréquence  13,56 Mhz

Très haute fréquence 863 à 915 Mhz

 

Or ton accessoire parle de 8.2 Mhz.

 

Voir sujet de 2016 http://blog.sbedirect.com/comprendre-la-rfid-en-10-points/ Tu as un tableau avec les distances et les normes ISO.

 

Pour l'ENSSIB Pour les bibliothèques, la fréquence recommandée est 13,56 Mhz (environ 50cm) (Norme13,56 MHz (Normes ISO 14443A 1-4, ISO 14443B 1-4, ISO 15693-3 et ISO 18000-3. (...) Pas d'exposition de plus de 2 heures à moins de 30 cm.

https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/64790-rfidbibliotheques-liberer-la-gestion-des-collections.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour
Il y a 16 heures, Jean-Philippe D a dit :

Je vais donc me présenter tout guilleret dans un magasin au hasard avec deux ou trois livres tests  :angel:  pour voir (je n'y connais rien) si toutes les étiquettes RFID se gèrent sans distinction.

 

Non, pas au hasard. Vise avant tout les magasins qui vendent des livres, CD ou autres. Autrement dit, les FNAC ou grandes surfaces qui ont des espaces librairies.

 

Peut-être les vêtements aussi.

En particulier, tous les endroits où on peut réactiver la puce pour remettre l'objet en rayon.

 

Il y a 17 heures, Jean-Philippe D a dit :

Un informaticien (doué) me disait aussi aujourd'hui que quelques lignes de code pourraient vider ou désactiver les puces. Je rapproche cette solution du site de Liège qui les place en mode "sécurité = non".

 

Oui, effectivement.

Si la puce est de qualité, tu dois pouvoir la programmer et la mettre en mode sécurité off.

Et surtout la vider.

Il faudrait regarder votre platine d'encodage des puces RFID s'il n'y a pas une possibilité de reset de la puce... utile en cas d'erreur par exemple.

 

Sauf que toi, tu auras une autre puce, et j'espère que votre nouveau système ne va pas réactiver les anciennes à chaque passage.

Tu les as testées ensemble pour savoir si elles se réactivent ou pas à chaque passage ?

C'est ça la source des conflits ?

 

Il y a 17 heures, Jean-Philippe D a dit :

Je n'ai pas précisé que nos étiquettes actuelles n'ont pas la puissance nécessaire au nouvel écartement des bornes. Un tunnel blanc de 30 cm est apparu à équidistance des nouvelles bornes. Ceci explique cela.

 

30 cm, c'est l'espace idéal pour une jardinière avec des cactus bien piquants. :ahappy:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jean-Philippe D

Bonsoir,

En déplacement depuis quelques jours, je vois que j'ai plein de choses à voir avec la personne en charge des étiquettes et de son logiciel dès mon retour (notamment la fréquence de nos étiquettes).

Je vais aussi lui demander s'il y a un reset. Si ça remet la puce à zéro ça pourrait être une solution car même si la platine la réactivait, le logiciel ne la considèrerait peut-être plus comme un doublon car il faut l'associer à la douchette avec l'étiquette code barre.

A voir comment il gèrerait une entrée vide.

Beaucoup de pistes.

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...