Aller au contenu

Critères pour établir le profil documentaire d'une BM


Marie_peps
 Share

Messages recommandés

Bonjour,

Je travaille dans une BDP, et je dois réfléchir à une "fiche type" qui formaliserait le profil documentaire de chaque bibliothèque du réseau que notre structure dessert et accompagne, afin que ce que nous leur apportons en termes de collections collent au plus près de leurs besoins.

Ce sera un outil de communication, concis mais précis, entre la bibliothèque / le réseau de bibliothèques et nous pour aller dans le sens d'une complémentarité.

J'ai essayé de recenser différents critères (publics inscrits, non inscrits, environnement socio-culturel, actions menées), mais auriez-vous d'autres pistes à me fournir quant ces critères?

 

A terme il faut qu'un document soit rédigé (word ou excel) qui recenserait les critères utiles, desquels découleraient le découpage et la quantité des segments documentaires à leur apporter.

Merci d'avance pour vos réponses!

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 21 minutes, Marie_peps a dit :

J'ai essayé de recenser différents critères (publics inscrits, non inscrits, environnement socio-culturel, actions menées), mais auriez-vous d'autres pistes à me fournir quant ces critères?

 

Bonjour Marie-peps

 

J'avoue ne pas très bien comprendre en quoi cela va te permettre de dresser un "profil" documentaire.

 

Tu me dirais je souhaite dresser un profil documentaire avec les stats de prêt des documentaires de chaque bibliothèque et celles des documentaires que ta BDP prête chaque année bib par bib.

Plus éventuellement les actions menées sur chaque bibliothèque qui peut entraîner un prêt spécifique de documents.

Là, je comprendrais.

 

Mais le reste, je ne vois pas bien à quoi ça va te servir.

Ok, avec la déclaration annuelle tu vas retrouver le pourcentage jeunes, adultes, personnes âgées. Ce qui peut permettre de cibler un peu mieux la part enfants/adultes.

Mais les non inscrits ???

L'environnement socio-culturel ???

Tu vas le déterminer comment, et surtout t'en servir comment ensuite ? :blink:

 

Tu as un exemple de profil ?

Et un prototype de l'outil de communication que tu veux mettre en place ? (catalogue spécifique, newsletter, autre ?)

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Eh bien je pensais me servir des critères d'environnement,de partenaires,de nombre de structures culturelles en demandant directement à la bibliothèque concernée.

 

Je ne me suis peut-être pas bien exprimée:à l'heure actuelle les bibliothèques viennent soit choisir sur place des documents,soit se font livrer des sélections que les bibliothécaires de la BDP (dont moi) font.Elles envoient une grille de sélection avec les genres et quantités voulues.

 

En fait,on ne sait pas quels sont leurs besoins spécifiques,si elles prennent des documents pour décorer on va dire,ou si elles ciblent déjà en fonction de leur public.Nous n'avons pas d'outils suffisamment pertinents pour connaître leurs besoins exacts et savoir ce qu'il faut prioriser dans nos collections pour elles,en qu'elles quantités,etc.

 

C'est une question de pol doc concertée...

Mais pour qu'on ait un profil documentaire sur lequel s'appuyer les uns les autres pour compléter et renouveler leurs fonds,il faut bien partir de qqch,non?

 

Enfin je ne sais pas trop comment m'y prendre,c'est tout,le modèle de profil que nous avons est obsolète

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 19 minutes, Marie_peps a dit :

En fait,on ne sait pas quels sont leurs besoins spécifiques,si elles prennent des documents pour décorer on va dire,ou si elles ciblent déjà en fonction de leur public.

 

On peut peut-être aussi  leur faire confiance , considérer qu'elles connaissent leurs publics mieux que personne, et définissent leurs demandes en fonction de cela. Elles connaissent aussi leurs besoins en animation par exemple, comme leurs différents partenaires, comme leur milieu socio-culturel. Il est certain qu'on peut considérer, s'il s'agit de petites structures bénévoles par exemple, qu'elles n'ont sans doute pas defini de poldoc équilibrant en nombre de volumes chaque domaine du savoir etc...Mais elles connaissent leurs publics et leurs besoins.

Si vous avez besoin de retours pour déterminer au mieux votre politique d'acquisition, ce qui est logique, il est simple de leur demander ou de leur apprendre, à sortir des stats de prêts par genres litteraires, âges etc....Tout dépend de leurs moyens et de la façon dont elles évaluent déja leurs résultats. Il est certain, en tous cas c'est mon vécu en réseau, que certaines structures ont peu de statistiques disponibles et fonctionnent souvent de façon intuitive (que ça soit au moment du choix en BDP ou en librairie). Que leurs fonds soient déséquilibrés, sur un strict plan théorique, n'a pas d'importance, elles n'ont pas vocation a devenir des structures de référence. Donc ce qui compte c'est que leurs demandes et leurs fonds soient en phase avec les attentes de leurs public. A priori je ne vois pas de raisons d'en douter.

 

Personnellement je n'ai jamais entendu parler de profil documentaire.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 19 heures, Marie_peps a dit :

Je ne me suis peut-être pas bien exprimée:à l'heure actuelle les bibliothèques viennent soit choisir sur place des documents,soit se font livrer des sélections que les bibliothécaires de la BDP (dont moi) font.Elles envoient une grille de sélection avec les genres et quantités voulues.

 

En fait,on ne sait pas quels sont leurs besoins spécifiques,si elles prennent des documents pour décorer on va dire,ou si elles ciblent déjà en fonction de leur public.Nous n'avons pas d'outils suffisamment pertinents pour connaître leurs besoins exacts et savoir ce qu'il faut prioriser dans nos collections pour elles,en qu'elles quantités,etc.

 

Bonjour Marie-peps

 

Donc, d'après ton premier paragraphe tu as déjà un premier "profil" => les documents qui sont choisis et les grilles de sélections. Ce qui est effectivement un premier paramètre.

 

Mais tu ne pourras jamais savoir si c'est pour compléter une collection ou pour renforcer certains points de la collection par un peu de fraîcheur thématique. (Exemple : document de Noël à la période de Noël, ou de Pâques).

Le seul moyen de le savoir, c'est d'obtenir le listing du fonds documentaire de chaque bibliothèque. Ou au moins, les grandes thématiques Dewey.

 

Perso, si je te fournis mon listing documentaires, avec les prêts annuels, tu vas pouvoir dresser un profil documentaire Dewey... de ma population (accessoirement de ma bibliothèque).

De ton côté, si tu me fournis le listing de ta BDP et les prêts sur les 5 dernières années, je peux dresser un profil documentaire des emprunts de ta BDP.

Si tu rajoutes dans le listing les bibliothèques à qui les documents ont été prêtés, on peut obtenir un pseudo profil documentaire des besoins des bibliothèques.

 

C'est juste une question de manipulation d'une base de données.

Mais il manquera quand même le fonds de chaque bibliothèque. Fonds qui est le seul moyen de pouvoir offrir une sélection pertinente (ou impertinente) au cas par cas, à chaque bibliothèque. A moins que tu ne travailles par grand profil.

 

C'est un peu ce qu'on fait les collègues du puys de Dôme (en 2010)

 

Le processus : la formation-action

Seize bibliothèques pilotes vont participer aux différentes phases du projet.

La première phase consiste à établir un diagnostic documentaire dans chaque territoire concerné.

Après une présentation collective des pratiques documentaires en cours à la MD63, trois fiches enquêtes successives sont envoyées aux participants. Elles portent principalement sur leurs pratiques professionnelles, leurs publics, leurs partenariats actuels et potentiels, leurs collections et leurs usages.

Le but de ces trois enquêtes est de poser le cadre dans lequel va s’inscrire le travail collaboratif documentaire futur.

Des équipes mixtes (équipe MD63 et salariés ou bénévoles du réseau) sont constituées et produisent chacune deux fiches d’identité documentaire.

Étape déterminante de la formation-action*, la rédaction de ces dernières se révèle à la fois un accessoire du travail collaboratif et constitue le squelette d’une future formalisation de politique documentaire différenciée dans chaque bibliothèque ou réseau.

La fiche s’articule autour de cinq paramètres : caractéristiques globales, public, objectifs de service, activité documentaire, ressources documentaires.

L’analyse des premières fiches d'identité laisse apparaître les disparités, ou des particularités attendues, d’un réseau à l’autre. Cependant et paradoxalement, ces particularités ne sont pas répercutées en matière d'offre documentaire d’un territoire à l’autre.

La mission encyclopédique poursuivie par les plus petites bibliothèques nuit à la pertinence de l’offre. Celles-ci, à vouloir couvrir tous les domaines de la connaissance, peinent à satisfaire un public-cible, fidèle à des domaines pourtant bien identifiables et n’en attirent aucun autre.

D’autre part, sans doute du fait de la jeunesse des intercommunalités*, la cohérence documentaire au sein d’un même réseau n’est pas aboutie, ce qui renforce notre sentiment de déposer de tout partout.

Enfin, les objectifs de service de ces mêmes réseaux intercommunaux sont insuffisamment déterminés, empêchant de fait une projection et répartition documentaire raisonnée.

Si des volontés existent ici ou là d'orienter et d'adapter les collections aux regards des partenariats ou des usages repérés, les difficultés de mise en œuvre demeurent. Ceci majoritairement à cause d'un manque de temps et de ressources humaines et financières.

De plus, certaines bibliothèques participantes doutent de l’intérêt de ces critères comme guides de leur orientation documentaire. Il a donc fallu rappeler que les collections étaient au service d’un public qui diffère d’un territoire à l’autre et que seule la connaissance de ce public divers améliorera la complémentarité documentaire recherchée.

Pour prendre la mesure des différents niveaux de complémentarité que viennent de révéler et préciser ces premières étapes, le groupe de travail approfondit la notion de « profil documentaire ».

Cet outil utilisé pour chaque réseau de bibliothèques du Puy-de-Dôme doit présenter à la MD63 l’ensemble des traits documentaires marquants qui caractérisent les besoins d’une bibliothèque. Il permet d’obtenir une photographie annuelle des besoins de « complémentarité documentaire » exprimés par chacun.

À ce stade du partenariat ainsi initié, la MD63 semble en mesure de reconsidérer ses conditions et modalités de prêt, de proposer le service de mise à disposition des documents le plus efficace, le plus pertinent.

http://mutualisationpratiquesdoc.enssib.fr/lire-en-ligne/I-3-approche-concertee-developpement

 

Si tu n'es pas du Puy de Dôme, ça pourrait être intéressant de voir ce qu'ils ont retenu comme critères au final

MD63

https://md-mediations.puy-de-dome.fr/nos-services

md63@puy-de-dome.fr

04-73-25-84-80

 

Bonne suite à toi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...