Aller au contenu

avoir un poste de bibliothécaire territorial ... un leurre ? ....


Hérisson
 Share

Messages recommandés

Bonjour à tous,

je me permets d'intervenir sur votre forum bien que je ne sois pas bibliothécaire. J'enseigne le français depuis 30 ans mais depuis deux ans,mon métier perd tout sens pour moi : programmes très contraignants et irréalisables , élèves désintéressés ... Tout ceci me pousse à chercher une reconversion : mon goût des livres et  de la culture en général me font songer à passer le concours de bibliothécaire d'état ( mais il y a vraiment peu de postes) ou territorial. Mais j'ai cru comprendre en lisant vos échanges, que de ce côté aussi il était difficile d'obtenir un poste, les maires préférant un contractuel à un fonctionnaire. Qu'en est-il ? Quel est votre avis sur un tel projet ? Merci de votre aide.

Zabou

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Hérisson,

 

Je pense que tu as obtenu certaines réponses à tes questions en naviguant sur le forum et via l'autre discussion où tu es intervenue.

Que te dire de plus sans se répéter...

C'est ton projet de reconversion et si tu sens que tu te plairais plus dans un poste de bibliothécaire, lance toi !

 

Cependant, sois bien consciente du métier (cadre A) : horaires, missions, salaire, relations avec les élus (pour la territoriale). Mais je pense que Louve a répondu en partie sur ce volet dans l'autre discussion.

Tu parles de programmes contraignants et irréalisables, d'élèves désintéressés dans ton métier actuel...parfois, tu retrouveras la même chose en poste de Bibliothécaire :sweat: (des projets contraignants et imposés, voire irréalisables, des élus désintéressés ou au contraire trop intéressés etc).

 

Il est difficile d'obtenir un poste en territorial (je ne sais pas côté Etat). Non pas que les collectivités préfèrent prendre des contractuels, même si la tendance actuelle penche de ce côté, mais surtout qu'ils préfèrent embaucher et proposer des postes de catégorie C ou B (pour, très souvent, des missions de cadre A). Tout comme il est difficile d'obtenir le concours qui est organisé tous les 3 ans, avec de plus en plus de candidats pour très peu de postes ouverts.

 

Ton amour des livres ne te sera pas forcément très utile pour un poste de bibliothécaire (A) qui passe (dans la majorité des postes de A en bibliothèque) au final que très peu de temps à "s'occuper" des livres. Les missions sont très centrées sur l'administratif, la gestion d'une équipe donc du management (plus ou moins importante, avec des équipes composées de caractères et de personnalités différents, qu'il faut savoir gérer en toute circonstance), la mise en oeuvre de projets, de réunions (où il va falloir convaincre et batailler pour faire avancer et accepter des projets aux élus, à l'équipe...), prise de décisions etc.

 

Ton amour de la culture, au sens général du terme, te sera certainement utile pour monter, proposer, mettre en oeuvre des projets, développer une politique culturelle sur un territoire, dont tu seras l'élément qui articulera cette politique, mais dont tu ne seras pas forcément un élément qui "vivra" les projets auprès des publics (en gros, tu les mettras en route, mais tu ne seras peut être pas au coeur des projets lorsqu'ils seront sur pied).

 

Parcours un peu le reste du forum si tu ne l'as pas encore fait pour trouver d'autres éléments pour confirmer ton envie de reconversion.

Il faut vraiment bien que tu t'interroges sur ce dont tu as envie et sur ce qu'est la réalité de terrain du métier (on te conseille des stages d'immersion en bibliothèque, c'est un sage conseil ! et des stages au plus près du ou des postes que tu convoites (cadre A donc) car passer une semaine à suivre un agent en C ou B t'apprendra ce que sont ses missions/tâches mais pas celles d'un A.)

C'est vraiment important car au cours de ma carrière j'ai vu des reconversions qui se sont avérées des échecs...et des personnes qui se sont fourvoyées sur le métier, qui arrivent sur des postes de catégorie A (ou B), ne savent et ne veulent pas manager, qui pensaient s'épanouir au milieu des livres (oui mais autour des livres, y'a du public, des agents, des collègues surtout ah ah) et qui déglinguent des équipes en place en moins de temps qu'il faut pour le dire.

 

Après, je reste persuadée qu'il y a des reconversions réussies et épanouissantes bien entendu :).

A toi de jouer ;-)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 23/04/2022 à 16:57, Hérisson a dit :

passer le concours de bibliothécaire d'état ( mais il y a vraiment peu de postes)

 

Bonjour Hérisson

 

Si tu veux passer le concours de bibliothécaires d'Etat, jette un coup d'oeil au rapport de jury

https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/70044-rapport-de-jury-concours-session-2020-de-recrutement-de-bibliothecaires-fonction-publique-d-etat-concours-externe-interne-special.pdf

 

Tu as l'âge des admissibles et leurs différentes professions.

Ce qui te donnera un éclairage sur la concurrence dans ce concours.

 

Session 2021

ENSEIGNANT TITULAIRE MEN

 

Externe :

inscrits : 66

présents : 23

admissibles : 2

admis : 1

 

Interne

inscrits : 24

présents : 2

admissibles : 0

admis : 0

 

Donc, ce n'est pas un projet incohérent. Mais tu n'es pas toute seule à vouloir tenter ta chance. Même parmi les professeurs.

La course va être chaude, et il va te falloir les bons crampons de la formation (si tu peux en avoir)

 

Je te conseille aussi de lire/parcourir plusieurs livres sur les bibliothèques, le métier de bibliothécaires et ses mutations. (disponibles dans les bibliothèques de grosses/moyennes villes). Tu y verras que le "goût des livres" ou de la Littérature, c'est aussi rare que le Dahu à 5 pattes.

Ce n'est jamais demandé dans les offres d'emploi. (le goût du public, du service public, ça oui)

 

Je te donne à lire ce témoignage

http://www.brucetringale.com/des-comics-en-bibliotheque-interview-laure-bertrand/

– Je me suis toujours idéalisé ton métier : passer ma journée parmi les livres, conseiller et parler littérature. Or l’envers du décor n’est pas toujours reluisant : rangement, budget, conflits avec le politique, imposer des séries auxquelles personne ne croit…

Ce métier, avant d’être un métier culturel, c’est un métier de contact. Il faut être là pour écouter les gens, et leur donner la bonne info, leur trouver le bon livre qui leur plaira. On est juste des passeurs. Il faut être à l’aise avec l’humanité.

[...]

Le politique, la tutelle : la bibliothèque publique est un service d’une collectivité, et au service d’un territoire précis, de la population de ce territoire. En fait, on travaille vraiment dans le même but, pour servir cette population, sauf que la tutelle peut avoir une vision très réductrice de notre boulot (non, il ne suffit pas d’aimer les livres pour bosser en bibliothèque). Elle ne sait pas forcément non plus qu’on est des boss pour faire un diagnostic de territoire précis, qu’on manie les stats INSEE comme tu rigoles, qu’on sait très bien comment est composée la population de ce territoire, qu’on a l’habitude de travailler avec les écoles primaires, les crèches, qu’on est un lieu naturel de rencontres. Qu’on organise des débats, des rencontres d’auteurs, des cafés-philos, des lectures, des animations autour du livre, des arts, des ateliers d’écriture, des formations en informatique, et tout ça gratuitement.
A nous, professionnels, de montrer / démontrer à nos tutelles à quoi on sert, et comment on sert, et ce qu’il nous faudrait de plus pour servir encore mieux..
Voilà : désolée de démonter cette image d’Epinal de la bibliothécaire qui lit toute la journée. Mes journées, je les passe souvent devant l’ordinateur.

 

La lecture plaisir, ce sera à la maison, comme tout le monde. Si tu en as encore envie.

Parce que, question lecture, tu vas en avaler malgré tout. Mais ce ne sera pas de la bonne, douce, ciselée avec amour et patience.

 

La réalité du métier (sur la lecture), elle est là

« Le secret de tout bon bibliothécaire est de ne jamais lire, de toute la littérature qui lui est confiée, que les titres et la table des matières. « Celui qui met le nez dans le contenu est perdu pour la bibliothèque ! m’apprit-il. Jamais il ne pourra avoir une vue d’ensemble ! » « Le souffle coupé, je lui demande : « Ainsi vous ne lisez jamais un seul de ces livres ? » -Jamais. A l’exception des catalogues. *

pp. 581-582 de l’édition de poche Musil dans L'Homme sans qualités.

 

* terrible mais, vrai à plus de 95 %

 

ou là

https://www.babelio.com/livres/Melot-La-sagesse-du-Bibliothecaire/6917

(un bon livre à lire pour tout apprenti/e bibliothécaire)

Le bibliothécaire sait lire les livres sans les ouvrir. Son regard transperce les couvertures. Il visite la page de titre, l'auteur, les éditeurs, va directement au colophon, relève la date, le format, le nombre de pages, s'attarde sur la table des matières, vérifie s'il y a des index. Il évalue enfin sa robustesse et la qualité de son papier, celle de sa mise en page et de son impression.
Tout est dit. Si les auteurs savaient cela, ils feraient de faux livres uniquement pour les bibliothèques.

 

Je termine sur ça :

Ne dis jamais, non jamais : "j'aime la lecture", ou "j'ai le goût de la lecture" dans un concours. C'est un tue-la-mort immédiat.

Parce que tu renvoies à l'image d'Epinal, qui gonfle tous les bibliothécaires... comme l'éternel et sempiternel : "vous ne vous ennuyez pas ?" du lecteur qui passe entre deux flopées de marmots très... enthousiastes.

 

Joue de périphrases : tu aimes la médiation culturelle, être une passeuse de lectures, etc.

Enfin, tu comprendras vite ce que je veux dire si tu poursuis ton projet de reconversion.

 

Bonnes lectures à toi, tu as tout un continent de découvertes à faire.

 

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hérisson

Merci à vous d'avoir pris le temps de me répondre longuement et avec franchise ! Et pour  les conseils de lectures!  La cinquantaine passée m'empêche ( malheureusement?) d'avoir une vision idyllique de la vie en général et d'une profession ( y compris bibliothécaire) en particulier. L'idée de passeuse de lecture me plaît bien pourtant ....  Je vais poursuivre la réflexion ....

Bonne continuation à vous !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 weeks later...

Bonjour, mes prédécesseurs ont bien répondu sur l'aspect du métier, je voulais juste apporter une précision statutaire : techniquement, il est inutile de repasser le concours de bibliothécaire si vous êtes bien enseignant titulaire. Vous disposez en effet déjà d'un concours de catégorie A et il est tout à fait envisageable de "décrocher" un poste par détachement, aussi bien dans la fonction publique territoriale, qu'à l'Etat ou même dans l'hospitalière (il reste quelques bibliothèques dans les hôpitaux). Cela dit, la difficulté sera de démontrer votre expérience et la formation au concours sera évidemment un plus...

De la même manière il vous est possible de briguer un poste administratif de grade équivalent, attaché territorial par exemple, dans n'importe quelle administration. Votre expérience et vos capacités sont les seules limites à votre recrutement, mais pas votre statut !

Personnellement je m'étais renseigné pour faire le chemin inverse (j'ai renoncé depuis, heureusement !) de bibliothécaire vers enseignant : c'était tout à fait possible sans repasser le concours, puisque j'ai déjà un poste de catégorie A. Mais par contre ce n'était pas évident de trouver le bon cheminement administratif. Sans parler des difficultés ensuite pour intégrer la roulette russe des nominations de poste sur toute une académie...

Bon courage !

Modifié par NicolasSC
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...