Aller au contenu

Ouvrages à rotation lente


Mafalda
 Share

Messages recommandés

  • Réponses 10
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

  • Mafalda

    6

  • B. Majour

    3

  • Ferris

    2

Rotation lente ou rapide, la question est en fait celle du calcul du taux de rotation (qui sera evidemment différent selon le type d'ouvrage (fiction, jeunesse, documentaires, exclusion des usuels, etc...), son mode de mise en valeur, et aussi son mode de circulation: il existe par exemple des fonds flottants, des fonds qui circulent plus ou moins vite dans un réseau etc...). Il n'est donc pas possible de définir à priori une catégorie d'ouvrages à rotation lente ou rapide. Seules tes stats te le démontreront.

 

Je te conseille la definition de B. Calenge sur ce sujet (pas facile mais c'est une reference):

https://bccn.wordpress.com/2008/08/04/evaluation-et-statistiques-les-taux-de-rotation/

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Mafalda

 

Tu révises pour un concours ?

 

Pour répondre à ta question, ces termes viennent du monde de l'édition et des librairies.

 

Une définition rapide

 

Deux modèles économiques s’opposent donc frontalement lors du procès qui oppose Jérôme Lindon à cette enseigne: celui d’une grande surface baissant le prix des livres grâce à la vente massive d’un type d’ouvrages adaptés à ce type de distribution et celui de la librairie indépendante qui veut maintenir la création exigeante dite «à rotation lente» aux ventes faibles mais durables. Autrement dit, encore, le succès viral d’ouvrage très visibles contre une forme moins spectaculaire de biblio-diversité. Jérôme Lindon prétend que la FNAC, par le discount, ne rend pas service à la chaîne du livre, mais contribue au contraire à faire disparaître le secteur éditorial littéraire, ce patrimoine national de longue durée, aux ventes trop faibles pour les volumes de la grande distribution.

https://journals.openedition.org/edl/2467

 

Pour te donner une image, c'est comme comparer une tige de blé et une pousse de chêne, un éphémère et une tortue des Galapagos.

Soit, en bib, comme le bouquin d'un homme politique (qui va finir à la poubelle, en moins d'un an) et un "classique" qui ne fera pas beaucoup de prêt par an, mais qu'on va te redemander pendant des décennies.

 

En librairie, tu as les livres de "la Pléiade". (https://www.la-pleiade.fr/Le-catalogue/Par-auteur) qui est l'exemple type de document à rotation lente.

Si tu les as en bibliothèque, c'est pareil. Papier bible, entre 640 et 2000 pages. C'est pas le genre de livre que chacun lit en une semaine.

 

De même, tu auras un constat évident, plus le livre est gros (dense en texte), plus les usagers vont mettre du temps à le lire, donc plus sa rotation sera lente... puisqu'ils vont certainement le prolonger. Lorsque certains vont lire un manga/une BD en moins d'une heure et passer deux fois dans la journée. (=> rotation rapide).

Idem pour les livres des tout-petits qui sont lus sur place, mais ne sont pas décomptés dans nos stats, parce que lus immédiatement. (=> rotation quasi invisible)

 

Bon week-end.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour et merci beaucoup pour vos réponses rapides.

 

J'ai sans doute oublié de mentionner que je travaille dans une bibliothèque de consultation sur place où les ouvrages consultés sont comptabilisés. Il est  certainement possible de "calquer" ou d'adapter les mesures de taux de rotation sur ceux de consultation. Si vous connaissez des études de taux de consultation je suis preneuse.

M.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Re-bonjour

 

Pour les taux de consultation, tu as la réponse de l'ENSSIB :

https://www.enssib.fr/services-et-ressources/questions-reponses/comment-calculer-du-taux-de-consultation-dun-document

 

Avec une étude détaillée sur une bibliothèque de Science-Po.

 

Par contre, si tu veux une étude plus détaillée de la consultation sur place, tu as la BPI.

Par exemple ceci

https://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2006-06-0036-007

qui date un peu.

Mais il est clair que leur fonctionnement comporte toujours des phases de tests, rien que pour mener leur politique documentaire.

 

Je te renvoie vers leur article originel

https://pro.bpi.fr/les-semaines-tests-evaluation-de-lutilisation-des-collections-imprimee/

ce qui te permettra de les contacter via leur zone de contact.

Ligne contactez-nous, juste à la fin de la page.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

 Dans le même ordre idée auriez vous des exemples de critères pour un déménagement partiel pour réfection  les ouvrages dits à rotation lente iraient en réserve, ceux très consultés suivraient dans le nouveau lieu, une autre partie serait désherbée sur des critères d'obsolescence... quels pourraient être les critères en sus ? 

Merci pour votre aide

Cordialement

M.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Mafalda

 

Pour moi, ce serait assez simple. Hors documents très récents, moins de deux ans, je me baserais (en première idée) sur le nombre de prêts annuels pour répartir la suite.

 

Si la structure temporaire propose 5000 documents en espace linéaire et que j'en ai 10 000 à déplacer, j'en élimine 5000 par classement du nombre de prêts.

Sans doute par secteurs, pour ne pas trop favoriser les documents enfants, albums, BD, mangas et autres.

Soit une division par 10000/5000 = 2 dans chaque gros secteur.

 

C'est forcément un peu à la louche, puisque tu as déjà les documents très récents à caser dans la structure temporaire. Plus effectivement le désherbage qu'il faut réaliser en amont et qui va éliminer tous les documents peu/moins utilisés. Il te restera alors à traiter les autres.

 

Toujours en se basant sur un fonds de 10000.

En supposant que tu aies 10 % de renouvellement annuel. Tu as alors 20 % de documents très récents (moins de deux ans) = 2000 documents.

Tu en pilonnes 1000, il te reste alors à sélectionner parmi les (10000 - 2000 - 1000) = 7000, ceux qui vont encore loger dans la structure temporaire.

 

En réalité, ce sera beaucoup moins, puisque tu en auras forcément un nombre important en prêts... Sans doute 2000. (dont beaucoup de très récents, enfin j'espère ;))

Nombre qu'il faudra caser lorsque l'été approchera. (exemple des classes qui rapportent toutes leurs livres). (=> Garde-toi un peu de place pour ça, et pour les nouvelles acquisitions. Sauf si ta réserve est très accessible)

 

Tu peux aussi lancer l'opération type "Sauvez/Gardez Willy ?", chaque lecteur intéressé te donne un titre qu'il veut voir dans la structure temporaire.

Ce qui te permettra de communiquer sur cette opération, d'expliquer la mise en réserve et un délai plus long pour les obtenir. Et aussi de renvoyer un éventuel lecteur ronchon sur : il fallait le choisir lors de l'opération "Sauvez/Gardez Willy ?"

Suivant le nombre de participants, ça te composera assez vite le fonds de ta structure temporaire.

 

 

Si je récapitule l'opération

Pour une place de 5000 documents dans la structure temporaire

 

J'en garderais

1000 pour les documents que tu vas acheter sur l'année. (si les travaux durent 6 mois, c'est 50 % de 1000 = 500. Si plus long, garde-toi de la place dans la réserve)

+ ceux en prêts (qui vont revenir)

+ possible opération "Sauvez/Gardez Willy ?"

+ les très récents

+ les plus sortis dans chaque secteur.

 

Sans oublier, ceux dont tu as besoin pour des animations ou autres activités sur l'année.

 

A voir ensuite, l'accessibilité de la réserve. Si tout n'est pas en cartons pour mieux les protéger. (attention à la conservation)

Là encore, un classement des cartons (des livres les plus prêtés vers les moins prêtés) te permettra de faire un renouvellement au cours du temps, si nécessaire. (rien que pour vérifier l'état de la collection, j'espère que ta réserve sera chauffée et pas trop humide)

 

Bien sûr, si tu empruntes à la BDP, garde les documents BDP sous la main pour pouvoir les rendre et en emprunter d'autres durant les travaux. Sinon rends ceux qui ne te servent pas durant ta phase désherbage.

 

 

Je te note ici que j'ai suivi le lancement des travaux de la BU Lettres de Bordeaux où ils ont créé une "Temporaire". Avec une sorte d'opération "Sauvez/Gardez Willy ?" en interrogeant étudiants et professeurs pour leur garder les documents les plus utilisés, afin de pénaliser le moins possible.

https://www.u-bordeaux-montaigne.fr/fr/documentation/vos-bibliotheques/bibliotheque-la-temporaire.html

3 ans de travaux prévus.

 

Regarde les documents qu'ils conservent sous la main.

Et tu peux les contacter pour savoir comment ils ont procédé. Il y a un formulaire de contact au niveau du lien. En adaptant à ton cas, tu seras au top.

Moi, je te donne du théorique, eux ils pratiquent au quotidien depuis un moment.

 

Je te souhaite un bon déménagement.

 

 

 

Modifié par B. Majour
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 weeks later...

Bonjour,

Je te remercie pour ta réponse circonstanciée et reprends le fil de la conversation (pardon pour le délai). Cette méthode est bien-sûr très intéressante mais je dois l'adapter à une bibliothèque de consultation sur place.  

Cordialement

M.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share


×
×
  • Créer...