4 messages dans ce sujet

Bonjour,

 

existerait-il une nomenclature sommaire pour décrire l'état des ouvrages, sinon quelques suggestions de bon sens d'usage dans les bibliothèques. Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Pour commencer, vous pouvez peut-être regarder la méthode IOUPI : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/61098-desherbage.pdf

Vous trouverez peut-être quelques éléments dans les sujets suivants :

- Renouvellement des collections

- Désherber un secteur jeunesse

 

Mais j'avoue ne pas savoir si je réponds à côté de la question ou non : "l'état des ouvrages" m'a tout de suite fait penser au désherbage.

 

Epsy.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Montlahuc

 

Tu peux regarder ici

https://livresraresetanciens.com/index.php?title=Glossaire_du_livre

Tu auras le descriptif des parties du livre (ancien) qui peut te permettre d'indiquer les parties endommagés des livres.

 

Sinon, Epsy t'a donné la méthode Ioupi.

 

 

A la rigueur, on peut dire d'un livre qu'il est

- neuf, en bon état, un peu abîmé, jauni, inutilisable

 

Ce qui nous amène sur cette page avec la recherche état du livre :

http://aide-vendeur.abebooks.fr/2011/03/etat-du-livre.html

 

 

En bibliothèque, on est plus sur les états suivants :

Nouveauté, courant, préparation, réparation, rebut  (avec disparu/perdu)

 

 

Après, c'est à voir ce que tu souhaites réellement faire.

  Bernard

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les critères de désherbage (dont la méthode Ioupi donnée par Epsy et sur fiche pratique ENSSIB donnée par Bernard) sont les seuls critères connus et utilisés en bibliothèque publique, bien que les critères physiques soient nettement moins importants que les critères de contenu (obsolescence etc...). Pourquoi, simplement parce qu'une bibliothèque publique n'est pas une bibliothèque de conservation ou à vocation patrimoniale. En bibliothèque de conservation, les critères sont différents et plus stricts (température, hygrometrie etc...), les matériaux différents et surtout l'objectif n'a rien à voir.

 

Les critères physiques IOUPI sont assez subjectifs et n'ont rien de scientifique. Ils offrent un repère,une indication, pas un motif d'élimination. Et on pourrait parler des heures des moyens de renforcer et réparer un ouvrage, ou de le faire relier à neuf, qui permettent de renforcer très significativement sa durée de vie, et dons sa possibilité d'être prêté. Car c'est l'objectif: le prêt.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant