Aller au contenu

Offres de postes farfelues, voire... ahurissantes


Bouille
 Share

Messages recommandés

Bonne chance Claire, on est tous avec toi et tu le sais. Je ne saurais pas te conseiller sur le fait de mentionner ou non tes problèmes, et du coup tes urgences, dans tes motivations ou ton parcours. Dans une vie pro, on appelle ça un accident de parcours (oui, je sais c'est horrible...), dans une vie de précaire, ça devient une motivation majeure. Mais il y aura toujours des gens pour penser que ça n'a pas à entrer en ligne de compte...
 
En tous cas, vas-y a la roquette si nécessaire, mais fonce et ne te laisse pas déstabiliser, ni par eux  ni par toi-même...Comme le dit très bien Talou, tu sais ce que tu vaux, et tu sais pourquoi tu es là!!
 
C'est pas forcement le cas de tout le monde !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ouais !


Je suis en mode guerrière !


En vrai, je pense que ça va bien se passer, mais tant que c'est pas passé, tout est possible le meilleur comme le pire.


Merci de vos encouragements


(je pense pas leur dire quoi que ce soit de ma situation sauf s'ils abordent la question fameuse de la mobilité)


 


allez, bisous !


(je suis d'humeur)


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 weeks later...

Hello


 


Juste pour vous montrer où en est le monde en dehors de la fonction publique, une offre d'emploi pas piquée des vers, pour un chargé de production :


 


 


MISSIONS


Production (en relation avec la directrice) :


Régie logistique liée à l’accueil d’artistes en résidence et sur le Festival :


Recherche d’hébergements, catering, organisation, gestion des plannings et


feuilles de route, Gestion et accueil des bénévoles, Coordination avec les


régisseurs, les artistes, recherche de lieux urbains et de


partenaires publics et privés, montage des budgets de production



 


PROFIL


· Bac+2 spécialisé en gestion de projets culturels ou équivalent


· Une première expérience significative sur un poste similaire, notamment dans


le secteur du spectacle vivant ou des arts de la rue


· Maîtrise des outils informatiques : Excel, Indesign, Word, 


· Qualités d’organisation, de rigueur, relationnelles et rédactionnelles


·Personne autonome, responsable et dynamique


· La pratique d’une langue étrangère serait un plus


 


CONDITIONS


Contrat de service civique (35h/ semaine) sur 12 mois


Prise de poste au 5 mai 2014.


 


 


 


Dois-je rappeler que le service civique n'est pas un emploi ?


Pour les intéressés la même association cherche un régisseur (2 manifestations importantes) en contrat d'avenir...


 


Allez, bonne fin de semaine !!


 


Calire

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 weeks later...

Je viens de lire avec intérêt les commentaires et les parcours de chacun et vraiment ça fait chaud au coeur ! Je me sens moins seule quand je lis certains de vos parcours...


Je suis aussi catégorie C et responsable d'une petite médiathèque où nous sommes 4 (petite ville de 6000 habitants). J'ai fait de grandes études qui finalement ne m'auraient pas menée à un poste aussi enrichissant que celui que j'occupe actuellement. Alors bien sûr je prépare des concours tout en me demandant parfois si j'aimerai faire les tâches qu'on me confierait avec ces soi-disant concours. J'ai parfois l'impression que plus on monte en grade plus le travail au quotidien devient administratif, et donc barbant de mon point de vue. Alors que finalement avec mon petit grade de C je m'éclate dans un poste hyper diversifié... (juste une question, je peux pas avoir mon boulot catégorie C avec une paie de A ?  :wink: ). En fait, le tout c'est de bien savoir ce dont on a envie quand on postule...


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est le problème des B. En petite structure on peut très bien continuer à s'occuper de tout, ce n'est pas un problème. La question, c'est si tu te trouves en équipe pro, de te voir confier le fameux poste d'encadrement. C'est pas tellement paperassier en soi, c'est la question du management, de l'organisation et du suivi des tâches, des plannings, des conflits à gérer etc...


 


En fait, quand tu dis "En fait, le tout c'est de bien savoir ce dont on a envie quand on postule...", tu as tout dit.


 


​Je crois qu'il y a des moments comme ça où on doit savoir mettre de côté ses diplômes universitaires et leur prestige et accepter l'idée qu'ils n'ont pas grand chose à voir avec un métier, une passion, une pratique. Et intellectuellement le chemin est parfois long pour accepter ça. Si l'on passe sa vie à se dire "il faut à tout prix que je valorise mon master 2 ", on risque de prendre de mauvais chemins et de finir derrière un bureau...


 


Tu te poses les bonnes questions Karine. A toi d'y répondre  :) 


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...