Jump to content
palomita

Passer un concours sans avoir aucune formation profesionnalisante : une mauvaise idée ?

Recommended Posts

palomita

Bonjour à tous !


 


J'ai passé du temps à survoler les posts qui m'intéressaient et je tiens à vous remercier pour la qualité des infos et des témoignages. Comme beaucoup, je suis en proie à beaucoup d'interrogations, alors ça m'est vraiment d'une grande aide !


 


Mon cas est le suivant : j'ai un master recherche en histoire de l'art et absolument aucune expérience en bibliothèque. J'aimerais tenter le concours d'assistant et de bibliothécaire, mais je me demande si le fait de n'avoir ni DUT ni master pro ni rien de professionnalisant n'est pas totalement discriminant. Je pense bien sûr à faire un stage, mais je me demande si cela pourrait suffire. Dans l'optique (miraculeuse  :)) où je passerais le cap de de l'admissibilité, pourrais-je ensuite paraître crédible face au jury d'admission ? Je suis motivée, mais pas au point de travailler comme une folle si il est certain que mon dossier ne sera pas recevable  :cry:


 


Je sais qu'il est possible de faire un DUT en année spéciale. Suivre cette formation vous paraît-il absolument indispensable avant de songer à préparer les concours ?


 


Enfin, je sais bien que cela n'enlève rien à la maigreur de ma candidature, mais je voudrais préciser que j'ai un intérêt réel pour les questions liée à l'action culturelle et l'éducation populaire. Mes expériences associatives dans ce domaine-là n'ont pas été très significatives (ça se résume à du soutien scolaire et à quelques projets collectifs avortés), mais elles m'ont beaucoup marquées sur le plan personnel et je compte prochainement faire du volontariat à l'étranger. Si je suis bien une amoureuse des livres, j'avoue que j'ai assez de mal à m'imaginer exercer un métier d'où serait absent toute forme d'engagement social. Après avoir épluché quelques rapports de jury, je me demande d'ailleurs si c'est le genre de choses à dissimuler ou à mettre en avant ... Peut-être un savant dosage ?  :angel:


 


 


PS : Je m'excuse par avance si cette question a déjà abordé, mais je n'ai rien trouvé à ce sujet. Et désolée pour la coquille dans le titre du post !


 


Un grand merci d'avance à tout le monde !!


Edited by palomita

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Si tu n'as rien trouvé à ce sujet, c'est que tu as mal cherché, y en a partout, mais c'est vrai que c'est un peu dispersé, notamment dans http://www.agorabib.fr/index.php/topic/1933-laur%C3%A9ats-sans-exp%C3%A9rience-re%C3%A7us-coll%C3%A9s-et-sac-despoir/ et dans le pléthorique  http://www.agorabib.fr/index.php/topic/1814-oral-dassistant-20132014/


 


De nombreux témoignages te prouvent que les concours en "vrai" externe sont tout à fait accessibles. Ils représentent 30% des recrutements. Et les jurys en tiennent compte. Plus d'un tiers des questions, parfois davantage portent sur la fonction publique "l'environnement professionnel", l'administratif, la Territoriale, tu le verras dans les témoignages. Or ces notions peuvent parfaitement être apprises en dehors du métier. Le problème c'est que les concours externes sont un peu parasités par des candidats "faux externes". Mais chacun tente sa chance....


 


Le fait de n'être pas en fonction n'est pas discriminant. Certes, le fait d'avoir suivi des formations type DUT ou Mediadix, et des stages en BDP ou des vacations ici et là, constitue un "plus", surtout pour toi davantage que pour le jury. Au mieux, cela témoignera de ta motivation. Même en tant que bénévole c'est fou ce que tu pourras apprendre comme choses utiles qui apporteront une touche concrète à tes réponses. Et si tu peux trouver un stage quelconque c'est encore mieux : Une expérience de terrain, c'est toujours positif, même si elle est un peu foireuse (ben oui, ça existe aussi les stages mal foutus, mais ça apporte toujours).


 


Tu parles d'engagement social, c'est une bonne direction qui rejoint le rôle formateur des bibliotheques, l'engagement laïque etc...Quant à l'action culturelle, on est en plein dedans : les bibliothèques se posent de plus en plus comme des acteurs culturels, des partenaires, au service du projet culturel de territoire défini par les élus. Lis bien les différents textes émis par la profession (tu as ça sur le site de l'ABF, y compris les prises de position sur l'actu) et tu verras que l'engagement social est bien present.


 


La bibliothèque isolée, qui répand sa culture livresque et humaniste au sein de sa ville, c'est terminé.


 


Laisse donc tomber ton "amour des livres". Aucun intérêt. Remplace le par ton amour du service public, c'est plus porteur. On recrute une fonctionnaire, pas une amoureuse des belles lettres.


 


Si tu lis bien les notes de cadrage pour ces concours tu verras que ta motivation est jugée tout au long de l'entretien, au delà des questions elles-mêmes. C'est un point fondamental. Lis bien ça :: http://www.cdg35.fr/beacdf17e90166e1ba64332030865eexy/iedit/11/14439_17047_Cadrage_SIC_epreuves_admission_ACPB.pdf


Et tu as quelques annales en plus http://www.cdg35.fr/accueil_internet/passer_un_concours/les_concours_et_examens/_142


 


http://www.agorabib.fr/index.php/topic/2401-se-former-et-se-faire-recruter/


http://www.agorabib.fr/index.php?app=core&module=search&section=search&do=search&fromsearch=1


http://www.agorabib.fr/index.php/topic/132-pr%C3%A9paration-aux-concours/


http://www.agorabib.fr/index.php/topic/2178-exp%C3%A9rience-professionnelle-pour-loral/*


 


Fais-toi le plus vite possible ne bibliothèque de sources et de références, livres et sites, et cherche des expériences pratiques, quelles qu'elles soient, et lance-toi. Un livre, tu sais ce que c'est. Un lecteur pas encore. Donc y a du boulot. 


 


Une année de DUT, pourquoi pas, d'autant plus qu'elle intègre des stages. Mais en as-tu encore le temps ?


 


Tu es à priori parfaitement crédible, tout autant que les vrais externes de ce concours. Après c'est ton niveau de motivation et ta rage de vaincre qui feront le reste. Et là, c'est ton problème.


 


Et on t'aidera si necessaire. :)


 


Bonnes vacances Paloma !


Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
palomita

Merci beaucoup Ferris pour cette réponse très complète ! Pour le coup désolée, j'ai effectivement dû mal chercher ! J'avais lu attentivement le premier post que tu cites, mais la plupart des intervenantes ayant des expériences significatives en bibliothèque ou dans le secteur socio-culturel, je n'arrivais pas à obtenir de réponse pour mon cas précis.


 


Je suis en tout cas très rassurée. Pour le DUT, pour cette année c'est trop tard. Je pourrais sans doute essayer d'en faire un dans un an, mais si tu me dis que ce n'est pas absolument indispensable, je pense que j'essaierai de passer directement à la préparation. Vu le coût des études, je me vois mal les prolonger encore sans nécessité impérieuse :wink:


 


Pour le côté social, j'imagine que cela vaut essentiellement pour la territoriale. Dans la FPE vu que les postes à pourvoir sont surtout dans les BU et les grands établissements, les profils recherchés sont-ils un peu différents ?


 


Merci encore :)


Edited by palomita

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Pour les concours Bibas, c'est plus difficile, il y a davantage de candidats et moins de postes offerts. Et effectivement le métier n'est pas le même. Tu as des retours sur http://www.agorabib.fr/index.php?app=core&module=search&section=search&do=search&fromsearch=1


 


Pour les cours par correspondance méfie-toi, les avis étaient assez partagés la-dessus. Notamment au niveau du CNED je crois, assez négatifs. Il faudrait que d'autres te répondent à ce sujet. Il me semble que les cours du GRETA étaient plutôt appréciés. A voir...

Share this post


Link to post
Share on other sites
palomita

Merci pour l'info ! Je vais lire les posts qui concernent les préparations !


 


Après avoir lu pas mal de rapports de jury, cherché des statistiques, etc., ce que je regrette c'est qu'il n'existe visiblement pas de rapports un peu détaillés sur le profil des lauréats. On sait qu'ils ont souvent bac + 4 ou 5 en sciences humaines, mais dans quel domaine, quel établissement ? Formation professionnalisante ou pas ? C'est quand même loin d'être anodin. On n'a pas tout à fait les mêmes chances il me semble pour des épreuves de culture générale selon qu'on ait fait Sciences po Paris ou une petite fac de province au niveau moyen dans une filière un peu obscure (c'est-à-dire comme moi quoi :shifty:) ... Cela avait été fait pour le concours de conservateur d'Etat spécialité musée : au moins en voyant qu'ils sortaient quasiment tous d'établissements de haut niveau genre ENS et compagnie, on comprend illico qu'à moins d'être extrêmement brillant, il vaut mieux passer son chemin ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Le niveau d'études est de plus en plus élevé, tu le sais sans doute, y compris pour les recrutements de categorie C, c'est bien connu et vérifié, et source de pas mal de problèmes par la suite. Pour les A et les B, les différences sont de plus en plus minimes. On est au niveau du master. Sinon on reste majoritairement dans des disciplines lettres et sciences humaines (comme en témoigne le choix de ces disciplines dans les notes de synthèse)


 


J'ai trouvé un commentaire de jury qui témoigne de cela (2011) : http://www.cdg69.fr/documents/divers/Rapport%20de%20la%20pr%C3%A9sidente%20du%20jury%20-%20biblioth%C3%A9caire%202011.pdf (page 4, Profil des candidats)

Share this post


Link to post
Share on other sites
palomita

Merci beaucoup Ferris, mais j'avais déjà lu ce rapport. J'aimerais bien trouver des enquêtes plus précises mais ça n'existe sans doute pas :wink: Je vais essayer de prendre la question en sens inverse et vérifier s'il y a des choses intéressantes dans les études produites par les facs sur le devenir de leur diplômés ! Peut-être que j'exagère un peu mais je trouve franchement angoissant de s'engager dans la préparation de concours sans savoir si on a raisonnablement des chances d'espérer quelque chose.


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Effectivement je trouve que tu exagères un peu  :D. On a l'impression que tu te prépares à entrer en rampant dans un champ de mines sous une pluies d'obus. Où tu as envie ou tu ne considères cela que comme une opportunité parmi d'autres. Tu es dans une spirale d’évaluation de tes chances qui est négative : plus tu rechercheras à connaître tes chances, plus tu t'angoisseras.


 


J'ai l'impression que tu mélanges deux aspects : d'un côté le surdiplomage des candidats, qui est une réalité déja ancienne pour tous les concours de la fonction publique, et le niveau de qualification nécessaire pour aborder ce métier : l'un ne suit pas l'autre ! Il n'y a pas de hausse du niveau des concours qui serait en corrélation avec la surqualification universitaire des candidats. Sinon, depuis le temps que ça dure, il faudrait avoir fait l'Ecole des Chartes pour devenir assistante en bibliothèque. Ce concours reste accessible selon les conditions prévues par la loi : Il est ouvert, pour 30 % au moins des postes à pourvoir, aux candidats titulaires d’un baccalauréat ou d'un diplôme homologué au niveau IV (ou équivalence). Il est certain qu'un niveau universitaire de type bac + 2 ou 3 facilite les choses, notamment au niveau des capacités rédactionnelles et culture générale. Il y a donc là une légère hypocrisie, aucun bachelier n'étant capable de rédiger proprement une note de synthèse dans les temps impartis. Mais tout le monde le sait, donc la question est réglée.


 


Ton master d'histoire de l'art n'a que peu d'intérêt en soi. Par contre il te donne un bon niveau de capacités rédactionnelles et d'esprit de synthèse, lecture rapide, mémorisation et réactivité (à l'oral, avec moins de cinq minutes pour répondre, crois-moi que ça compte)


 


Ensuite il ne faut pas confondre concours et métier. Le concours est une sélection, qui n'est pas en phase avec les qualités nécessaires à l'exercice de cette profession. Ce qui fait que beaucoup de "bêtes à concours" se révèlent parfois de bien piètres professionnels sur le terrain, notamment au niveau organisationnel, encadrement, argumentaires de projets etc.. Car c'est avant tout un métier de terrain. L'essentiel s'apprend sur place, en situation.


Le concours t'oblige à connaître par exemple le fonctionnement de l'administration en général, et territoriale en particulier, connaitre le système hiérarchique, la décentralisation etc...Alors que l'essentiel de ces connaissances te sera donnée après recrutement par la formation d'intégration de 5 jours. C'est donc idiot, mais c'est un concours. Dans la plupart de leurs retours d'expérience, les candidats trouvent du reste que les questions de cet ordre sont trop nombreuses, et ils n'ont pas tort. Ceci dit, s'il fallait faire l'ENA pour passer ce concours, autant abandonner tout de suite. Donc pas de soucis. Tout cela s'apprend en prépa-concours. Et sur ce plan tous les (vrais) externes sont au même niveau.


 


Après il y a les aléas du recrutement. Et là il est vrai que la conjoncture est plutôt défavorable actuellement. Mais plus tu es mobile sur tout le territoire, plus tu augmentes tes chances.Et ta capacité de choisir. Ce qui n'est pas le cas dans la FPE.


 


L'essentiel c'est de connaître ta réelle motivation pour ce métier. Et il a l'inconvénient d'être très divers selon le type de structures dans lesquelles tu peux être amenée à travailler. La FPT c'est un patchwork de situations et d'inégalités. un  Chaque collectivité est libre des moyens qu'elle consacre à la lecture publique. Tu peux te retrouver quasi seule dans 150 mètres carrés ou à la tête de 20 personnes dans une usine de 3000 mètres carrés. Chargée de l'accueil des classes ou responsable d'un projet numérique. Et on n'en finirait pas...Seule solution : se recentrer sur le "cœur de métier". Le cœur de métier c'est ce qui reste, de toutes façons et quelle que soit la structure; une fois qu'on a enlevé les aspects locaux. C'est comme quand tu es à poil chez le médecin, quand tous tes oripeaux statutaires, tes illusions et tes différences de surface sont entassés sur une chaise.


 


C'est l'accueil et l'attachement au service public.


 


Et aussi la capacité à mettre les mains dans le cambouis dans beaucoup de situations. Une fois en place, ton niveau universitaire devient inconsistant. Quand tu réaménages ta structure, démonte les étagères, refais ta signalétique en pleine canicule juilletaire, il n'y a plus de cadre A ou B. Tu poses ton master dans un tiroir et tu pousses le chariot. Point-barre. Parfois ça va trop loin d'ailleurs, témoin cette collègue qui vient de se voir chargée avec son équipe des 12 heures de ménage de sa bib, pour raisons d'économies.


 


Plutôt que de rechercher des études statistiques sur le devenir des étudiants, je regarderais plutôt le descriptif des profils de postes offerts. (voir les liens sur http://www.agorabib.fr/index.php/topic/171-o%C3%B9-chercher-du-travail/), et la compilation des questions d'oral rédigée par un valeureux collègue sur http://www.agorabib.fr/index.php/topic/2082-liste-de-questions-pos%C3%A9es-%C3%A0-loral-concours-et-examen-pro-retours-dexp%C3%A9rience/  .Mais surtout, j'essaierais par tous moyens de trouver de petites expériences de terrain, même petites, même en bénévolat. Histoire de comprendre où je mettrai les pieds une fois passé ce fichu concours.


 


Voilà. En résumé, pas d'angoisses injustifiées. N'avance pas à reculons. Pose-toi les bonnes questions.


 


Tu dis : savoir si on a raisonnablement des chances d'espérer quelque chose. Equation complexe : raison, chance, espoir. Ouille !


 


Tu peux reformuler de façon positive ? (c'est une question de concours  :D )


 


Salut Palomita   :clover:


Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Stacy

Bonsoir à tous! 


 


Je crois que mon cas n'a pas encore été recensé sur le forum. 


 


J'ai 24 ans, j'ai fait BTS Tourisme après un bac Littéraire, j'ai ensuite vécu 3 ans en Angleterre avant de revenir en France (Lyon) en Novembre 2014. J'ai voulu me reconvertir à mon retour mais je ne savais absolument pas vers quoi me tourner. Etant donné que je n'avais pas travaillé en France, j'ai pu dire adieu aux indemnités chômage et


j'ai cherché du boulot pour ne pas rester sans rien faire (et gagner de l'argent accessoirement). Je travaille donc actuellement en CDI au sein d'une compagnie d'assurances voyages.


Bien loin des métiers du livre... Mais voilà, il y a quelques semaines, ça m'est apparu comme une évidence et je souhaite passer le concours d'assistant territorial du patrimoine de 2e classe. Je n'ai pas du tout d’expérience en milieu culturel. Ça va faire 4 ans que je travaille mais aucun de mes emplois touche de près ou de loin au milieu. Pour les épreuves écrites, je me dis que c'est pas grave, avec la bonne préparation je devrais y arriver mais pour l'oral qui "a pour point de départ les acquis de votre expérience", je dis quoi ? J'aurais été plus à l'aise pur me présenter au concours d'adjoint du patrimoine mais il me semble qu'il n'y en a pas cette année.


J'ai bien songé à faire du bénévolat pour en apprendre un peu plus mais je travaille du Lundi au Vendredi de 9h à 17h et la plupart des bénévolats demandent beaucoup de disponibilité.  


Je n'ai pas non plus assez d'ancienneté dans ma boite pour prétendre à des heures de formation. 


 


Pensez-vous que c'est jouable ou est-ce que je rêve complètement ? D'autre part, dans mon cas, est-ce que le concours BIBAS classe normale pourrait être plus accessible ? 


J'ai lu des tas de choses sur internet sur les différents concours et j'ai l'impression qu'on me parle chinois  :ermm:  La fonction publique m'est totalement inconnue et je m'y perds un peu. 


 


Merci d'avance pour vos réponses :) 


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

 l'oral qui "a pour point de départ les acquis de votre expérience", je dis quoi ? 

 

Stacy, tu confonds le concours interne et le concours externe. Tu te présenteras en externe. Et la note de cadrage pour le concours externe dit : Un entretien ayant pour point de départ un exposé du candidat sur sa formation et son projet professionnel permettant au jury d'apprécier ses motivations et son aptitude à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d'emplois, notamment dans la spécialité choisie par le candidat. Tu as ça sur http://www.cdg69.fr/documents/divers/Cadrage_ACPB_admission_Entretien.pdf

 

C'est donc ta motivation et non ton expérience qui devra apparaître. Et à ce niveau, la réponse est nécessairement contenue dans ta formulation, qui, je te l'avoue, me gêne un peu Mais voilà, il y a quelques semaines, ça m'est apparu comme une évidence.

 

A toi de creuser cette évidence...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Stacy

Merci Ferris pour ta réponse et le pdf. Je cerne un peu mieux l'épreuve du concours. 


 


Je dis "comme une évidence" parce qu'en lisant les missions proposées pour ces postes, je me dis que c'est vraiment ce que je voudrais faire. Evidemment, je n'ai jamais été sur le terrain, il se peut qu'au final ce ne soit pas mon truc mais malheureusement je n'ai pas beaucoup d'opportunités pour essayer ou me former. J'y vais un peu à l'instinct.


Ça parait fou comme reconversion mais même si ça ne marche pas,  j'aurais au moins essayé. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

(...) il se peut qu'au final ce ne soit pas mon truc mais malheureusement je n'ai pas beaucoup d'opportunités pour essayer (...). J'y vais un peu à l'instinct.

 

 

Tu es dans une situation beaucoup moins rare que tu ne le penses, de personnes dont les  témoignages ou questionnements sont il est vrai un peu éparpillés sur le forum dans différentes rubriques, par exemple des personnes venant de l'enseignement, voire d'horizons professionnels encore plus éloignés, ou de situations comme celle de Palomita qui a créé cette rubrique. En fait c'est la situation classique des "vrais" externes dans les concours. Donc ça fait du monde. Au moins un tiers des candidats en théorie.

 

Avec toujours les mêmes problématiques concernant les motivations et le manque de connaissance des situations de terrain et la difficulté à trouver des expériences de mise en situation. Nous ne pouvons pas répondre facilement à ce niveau sans nous répéter et seriner des encouragements ad infinitum.

 

D'autant plus que nous ne maîtrisons pas les points fondamentaux, notamment cette histoire de vocation qui transparaît souvent dans les posts. On ne peut pas se sentir attiré par un métier sans le connaître un peu, et surtout pas uniquement comme les publics le voient. Et les élus. Devant la banque de prêt on voit la façade. Derrière, on change d'espace-temps. On n'achète pas une maison en regardant la façade.

 

Je ne peux donc que te renvoyer aux réponses faites à Palomita , et en premier lieu ne pas confondre concours et métier. Se recentrer sur le "cœur de métier" : accueil et service public.

 

Par ailleurs il n'y a aucune raison de ne pas assumer une volonté de reconversion avec un brin d'opportunisme. Cela fait des décennies que des gens de tous horizons cherchent à obtenir un concours de la fonction publique, et tout ce qui s'y rattache. Surtout quand leur situation actuelle est précaire ou déplaisante. C'est parfaitement normal et compréhensible. Et ça n'en fera pas pour autant de mauvais professionnels. Bien sur on te dira qu'il ne faut pas trop le laisser voir aux jurys et au contraire insister sur sa profonde motivation. Bon, mais c'est prendre tous les jurés pour des imbéciles. Ils connaissent fort bien la situation...

 

Ta motivation n'a rien a voir avec une vocation. Il n'y a que les religieux et les militaires qui peuvent se revendiquer d'une vocation. Les religieux ont entendu la voix divine...et les militaires le son du clairon  :wink:

 

Ta motivation sera appréciée de façon très concrète selon ta capacité à définir ton projet professionnel , en corrélation avec ta formation. Tu peux te former par correspondance et beaucoup voyager sur les sites professionnels. Evidemment cela ne remplacera pas une expérience de terrain, ou des stages, mais cela pourra être suffisant pour réussir un concours.

 

Rien à voir avec l'instinct.

 

Bonne chance Stacy  :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Stacy

Merci beaucoup. Je pense me plonger d'ici peu dans la préparation. Je vais quand même essayer de décrocher un bénévolat, ne serait-ce que quelques heures le samedi. 


 


Merci pour tes conseils. 


Share this post


Link to post
Share on other sites
Epsy

Bonjour Stacy,


 

Au cas où tu ne parviendrais pas à décrocher un bénévolat ou une "journée découverte" un samedi (ou plusieurs !), tu peux également demander des entretiens. Je m'explique : à la fac, on avait des modules "projets pro" où il fallait aller à la rencontre des professionnels et monter un dossier sur notre projet. La rencontre avec différents professionnels du secteur m'a vraiment apporté d'autres choses que mes différentes expériences sur le terrain : ça permet de voir aussi le regard qu'ils posent sur leur profession, les différents modes de fonctionnement (médiathèque en réseau ou non, types d'animations proposées, gestion des acquisitions, types de publics...). Prépares bien tes questions par contre, essaie de suivre un fil conducteur ou fais un focus sur une facette des médiathèques qui t'attire davantage. J'ai rarement essuyé de refus pour ce type de demande, même si certains entretiens se sont avérés assez long (plus de 2h de discussion parfois !).

 

Epsy.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Stacy

Merci Epsy, je n'avais pas envisagé cette option. Cependant, j'ai appris que je ne pouvais pas passer le concours de cat B.  J'ai appelé le CDG 73 qui s'occupe du concours dans ma région et malheureusement mon bac L ne suffit pas. J'avais choisi Espagnol LV2 comme spécialité et il aurait fallu que je choisisse quelque chose en lien avec le concours (histoire de l'art par exemple). La personne que j'ai eu au téléphone a été vraiment sympa et m'a expliqué les différentes options qui s'offraient à moi. Je peux donc demander une équivalence de mon diplôme. Sauf que je me suis renseignée et il y a très peu de chance que je l'ai sans parler du fait que ça me coûterait assez cher puisque je dois fournir tous mes certificats de travail anglais traduits en français par des traducteurs assermentés. Je préfère donc attendre le concours cat C en 2017 ou attendre qu'un poste d'adjoint du patrimoine 2 eme classe se libère. En attendant, je pense continuer à chercher un bénévolat. J'ai lu plusieurs posts en ligne de personne qui arrivait à transformer des bénévolats en CDD donc pourquoi pas.  


Share this post


Link to post
Share on other sites
La fée de Cottingley

Salut Stacy,


Pour le concours d'assistant en externe, je confirme. Moi j'ai juste une licence en lettres modernes et un stage de 15 jours en biblio. J'ai fini par appeler l'un des CDG organisateurs pour m'entendre dire qu'il me faudra une équivalence... que je n'obtiendrai probablement pas au vu de mon parcours. Celui d'adjoint du patrimoine revient 2017, tente ta chance :)


Share this post


Link to post
Share on other sites
Stacy

Wow je pensais pas qu'avec une licence en Lettres ça coincerait aussi... Oui, reste plus qu'à attendre 2017!


Share this post


Link to post
Share on other sites
Padawan

Pour ma part, et pour la dernière session, je suis passée par une demande d'équivalence auprès de la commission d'équivalence des diplômes de Bordeaux. Le dossier est chiant à faire mais c'était nécessaire.


 


Après, c'est peut-être en fonction des CDG organisateurs.


 


Peut-être que la mobilisation lors de la session précédente a fait bouger les choses... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...