Aller au contenu

Valoriser un parcours enseignant


Babarette
 Share

Messages recommandés

3 hours ago, Babarette said:

Est-ce qu'on ne risque pas de me titiller en me demandant comment réagir si une bande d'ados pénibles vient mettre la bibliothèque sens dessus-dessous? 

 

Je dirais qu'il ne faudrait pas prendre ce type de question pour toi, en écho à ton parcours : ce type de question reste permanente, et il n'y a pas de réponse unique de toute manière (ça fait longtemps qu'on débat sur cette thématique en équipe, chacun a ses propres limites, son propre baromètre, et nous n'avons toujours pas trouver "le" comportement idéal à adopter selon les ados en question. On essaie juste d'être à peu près cohérent, de toujours continuer à se poser des questions en cas de doutes, et de se soutenir - surtout devant eux - pour faire corps).

 

En concours, il faut juste nuancer le propos (oui, on ne va pas les laisser mettre la zone, mais non on ne va pas les exclure à vie de la médiathèque).

 

Epsy.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ah, merci beaucoup Ferris, c'est un outil précieux! 

Vous me rassurez, je me sens à l'aise pour exposer les raisons qui me poussent à vouloir devenir bibliothécaire, si on ne me demande pas en plus d'expliquer pourquoi j'ai échoué avant, je ne devrais pas me décomposer à l'oral.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 13 heures, Ferris a dit :

Face à un problème donné, un cadre ne fait pas une réponse d'agent et réciproquement.

 

Tout à fait.

Un agent dit : j'exécute les consignes.

Le cadre : je donne les consignes.

 

Des jeunes qui mettent le bazar et la bibliothèque sens dessus-dessous ?

Vous voulez parler des maternelles, c'est ça ?

Ah non, vous parlez des ados.

Sans rire ?

On a un mal de chien à les faire venir en bibliothèque, et ils viendraient exprès pour nous mettre le boxon. C'est vrai ?

Pas de problème, j'ai dans mon projet de bibliothèque des compétitions/tournois de Wii, en équipe. Et nous allons aussi lancer des Battles. Des jeunes qui ont de l'énergie, ça redynamisera nos mercredis après-midi.

 

De l'énergie, c'est de l'action en réserve.

Colle une mandale au proche qui te stresse. Deux avantages : tu seras moins stressée, tu le feras taire. :thumbsup:

 

Pour le reste, il n'y a jamais d'échec dans la vie.

Juste une façon de se servir de son expérience.

 

Tu as réussi l'écrit.

C'est une excellente nouvelle.

Tu as déjà réussi le premier pas.

 

Maintenant, l'oral est à ta portée.

Transforme ton stress en énergie positive. Et n'écoute que ce qui te porte.

Tout ce qui ne va pas dans ton sens, tu le mandalises.

  Bernard

Modifié par B. Majour
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@Ferris

 

C'était toi le "bad cop" lorsque tu étais dans le jury ? :ahappy:

Et pas l'élu ou l'administratif.

 

Il y a un tirage au sort pour savoir qui tire ce rôle ?

"Bad cop", c'est un rôle ou une fonction ?

 

Tant qu'à faire, ce serait bien de connaître les arcanes internes d'un jury.

De savoir pourquoi on est membre d'un jury, ce qu'on vient y faire, sur quoi on jauge un candidat.

Histoire de renforcer à fond le potentiel des candidats agorabib... qu'ils utilisent tous le futur.

 

Un beau cadeau pour les prochaines générations de bibliothécaires.

  Bernard

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 22/09/2017 à 14:28, B. Majour a dit :

Pour le reste, il n'y a jamais d'échec dans la vie.

Juste une façon de se servir de son expérience.

Tu as réussi l'écrit.

C'est une excellente nouvelle.

Tu as déjà réussi le premier pas.

Maintenant, l'oral est à ta portée.

Transforme ton stress en énergie positive. Et n'écoute que ce qui te porte.

 

Non j'avais juste envie de déconner un peu en fin de journée. Mon pauvre Bernard, que veux-tu, je ne supporte pas ton charabia de gourou seventies, qu'on croirait tiré d'un manuel de développement personnel et autres littératures pour gogos.  D'où les mandales transformées en mandalas etc...Je peux pas, c'est physique. Exclu de ma politique d'acquisition. Fallait que je désamorce le truc à ma façon. Et non, il n'y a pas évidemment de rôle de "bad cop" dans un jury, ni de distribution des rôles. Mais Alex déconnait aussi. Faut savoir te détendre un peu....

 

Tiens en voilà un, c'est cadeau...https://livre.fnac.com/a267653/Luc-Uyttenhove-Transformer-le-stress-en-energie-positive#int=S:Suggestion|:Fiche_Article|NonApplicable|267653|BL2|L1 :sick:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Ferris a dit :

C'est la phrase la plus rigolote que tu as prononcée depuis le début. D'ailleurs le smiley de fin le confirme bien. Et en plus, tu n'utilises pas "Je souhaiterais" (avec un s) qui est  un conditionnel présent, qui sert à justement exprimer un souhait, une possibilité, un rêve. Exemple : "Si c'était possible, je souhaiterais travailler ...", non , tu utilises carrément le futur, donc la certitude.

 

J'ai employé le futur à dessein, c'est une manière de m'auto-botter les fesses pour passer l'oral dans de bonnes conditions. Même si ça fait sourire. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@Ferris

T'es sûr qu'Alex76 déconnait ?  (pas pour le sourire en tout cas,il a raison)

 

Toi, peut-être... avec envie de détente. Oui.

Sur 4280 messages, tu peux. :wink:

 

Sinon le charabia dont tu parles, il est encore en vie et pas qu'un peu dans les cours de développement personnel.

 

https://www.amazon.fr/stress-Changer-message-énergie-positive/dp/2876452898/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1506539053&sr=8-1&keywords=stress+en+énergie+positive

 

https://www.amazon.fr/gestion-stress-énergie-positive-travail-ebook/dp/B01NAAIOSB/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1506539053&sr=8-2&keywords=stress+en+énergie+positive

 

+ bien des vidéos sur Youtube.

 

J'ai plusieurs titres de ce genre qui marchent bien à la bibliothèque.

  Bernard

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 22 heures, Ferris a dit :

 

 Mon pauvre Bernard, que veux-tu, je ne supporte pas ton charabia de gourou seventies, qu'on croirait tiré d'un manuel de développement personnel et autres littératures pour gogos. 

 

Gros +1

 

Ce serait bien qu'on arrête de lire ce genre de niaiseries ("il n'y a pas d'échec dans la vie", vraiment faut oser) sur ce forum.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 35 minutes, olivierH a dit :

Gros +1

 

Ce serait bien qu'on arrête de lire ce genre de niaiseries ("il n'y a pas d'échec dans la vie", vraiment faut oser) sur ce forum.

 

Yep! Des échecs, on en a eu, on en aura, le tout est de comprendre pourquoi on s'est planté.

 

Le ‎27‎/‎09‎/‎2017 à 20:08, B. Majour a dit :

Tant qu'à faire, ce serait bien de connaître les arcanes internes d'un jury.

De savoir pourquoi on est membre d'un jury, ce qu'on vient y faire, sur quoi on jauge un candidat.

Histoire de renforcer à fond le potentiel des candidats agorabib... qu'ils utilisent tous le futur.

 

A mon avis, de mon expérience, ce qui prime n'est pas de bachoter, de chercher à ingurgiter toutes les "bonnes réponses", à essayer de savoir ce qu'il faut dire ou pas dire (dans une certaine mesure, on est bien d'accord que l'on ne va pas critiquer la tenue d'un juré, ni lui claquer la bise...), savoir ne pas répondre aussi. Oui, on ne sait pas tout, oui il y a des domaines où l'on ne pourra pas apporter une réponse immédiate, le tout est de savoir comment on réagit face à ce type de situation.

Etre soi-même, donner envie à ceux qui sont en face de travailler avec vous et éviter les platitudes sur le métier de bibliothécaire.

Ne pas oublier aussi que dans le fil qui nous occupe, on parle de concours de catégorie A; c'est de l'encadrement, du management, de l'administratif.

 

Y croire, c'est important, l'humilité aussi.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures, olivierH a dit :

Ce serait bien qu'on arrête de lire ce genre de niaiseries ("il n'y a pas d'échec dans la vie", vraiment faut oser) sur ce forum.

 

Edison

“Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10.000 solutions qui ne fonctionnent pas.”

 

Bon, vrai que c'est un scientifique. Et que j'ai une formation de scientifique.

 

Mais pas d'inquiétude, quand Ferris partira à la retraite, j'arrêterai probablement de répondre aussi sur le forum.

Place aux jeunes, et aux autres. :thumbsup:

  Bernard

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 27/09/2017 à 21:11, B. Majour a dit :

J'ai plusieurs titres de ce genre qui marchent bien à la bibliothèque.

 

Oui, ça fait 40 piges que ces trucs fonctionnent très bien. Mais la tendance est en train de s'inverser. Comme disait un des auteurs "le bonheur est devenu obligatoire", on est dans la tyrannie du bonheur (lire Bonheur à gogos, de Fournier, sorti en 2016). Et si ça foire, on culpabilise et là c'est "le diktat du coup de pied dans le cul" . Autres titres qui cartonnent chez nous : "je suis une merde et je compte bien le rester" de Niazi-Shahabi, qui est typiquement un anti-manuel de developpement personnel (250 000 exemplaires en Allemagne) et un dernier pour la route : "Rien à battre" de Tommy Jaud, un ex coach californien de développement personnel. Et en plus c'est marrant à lire.

 

C'est aussi ça le pluralisme. Continuer d'acheter des conneries lénifiantes type le bonheur en 10 leçons, mais acquérir aussi les autres.

 

D'ailleurs ça me fait penser que le best-seller niaiseux "Cessez d'être gentil, soyez vrai", qui cartonne aussi c'est vrai, est peut-être valable dans la vie en général,  mais n'est peut-être pas le meilleur conseil à donner à un candidat de concours. Ou d'entretien. On est là pour donner une image de soi qui soit positive. Donc il faut parfois savoir tricher intelligemment. Un concours est un jeu de cons, con comme un concours, évidemment, et  un entretien est parfois un piège dont les données sont souvent faussées en douce en amont, on le dit souvent. Et on serait les seuls à ne pas tricher un peu ?

 

Un conseil que tu ne donnes jamais aux candidats, c'est peut-être un tort....Tu sais pourtant ce que ça t'a coûté de t'exprimer sous ton nom sur l'ancien Forum Biblio.fr, tu devrais en tirer des leçons plus larges pour les autres.

 

Ne soyez pas vous-mêmes, soyez ce qu'ils veulent que vous soyez !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 20 heures, B. Majour a dit :

 

Edison

“Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10.000 solutions qui ne fonctionnent pas.”

 

Pardon, mais cette citation (apocryphe ?), c'est tout sauf de la science. Je ne comprends même pas qu'on puisse prendre au sérieux ce genre de traits d'humour.

 

Il y a 20 heures, B. Majour a dit :

 

Bon, vrai que c'est un scientifique. Et que j'ai une formation de scientifique.

 

Et cela en fait un argument d'autorité ?

 

 

Il y a 20 heures, B. Majour a dit :

 

Mais pas d'inquiétude, quand Ferris partira à la retraite, j'arrêterai probablement de répondre aussi sur le forum.

Place aux jeunes, et aux autres. :thumbsup:

 

Tu feras bien comme tu voudras. Je te lis avec intérêt lorsqu'il s'agit d'évoquer la condition du bibliothécaire rural et ses difficultés (et ceci dit sans aucune condescendance, je le fus, moi aussi, pendant 6 ans). Sur la préparation de concours, désolé, c'est non, même si tu as lu 200 livres de "développement personnel" dont tu n'es pas capable en pratique d'évaluer la qualité.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 10 heures, Ferris a dit :

D'ailleurs ça me fait penser que le best-seller niaiseux "Cessez d'être gentil, soyez vrai", qui cartonne aussi c'est vrai, est peut-être valable dans la vie en général,  mais n'est peut-être pas le meilleur conseil à donner à un candidat de concours. Ou d'entretien. On est là pour donner une image de soi qui soit positive. Donc il faut parfois savoir tricher intelligemment. Un concours est un jeu de cons, con comme un concours, évidemment, et  un entretien est parfois un piège dont les données sont souvent faussées en douce en amont, on le dit souvent. Et on serait les seuls à ne pas tricher un peu ?

 

Evidemment non, et encore une fois, gros +1. Le concours de bibliothécaire dont il est question dans ce fil est un concours de pré-recrutement de cadres. Si on est hésitant, peu sûr de soi, et qu'on le laisse paraître à l'épreuve orale, c'est fini. Il faut faire illusion pendant 30 minutes. La plupart des questions posées (hors interrogations factuelles, type "droits et devoirs des fonctionnaires" ou "compétences des collectivités territoriales", où il serait coupable de sécher) n'appellent pas de réponses universelles et univoques. Il s'agit de choisir une solution possible parmi l'éventail des solutions également souhaitables et de s'y tenir, malgré la contre-argumentation éventuelle du jury. Il n'y a pas de "bonne réponse" dans l'absolu, seulement des consignes non ambigues à donner, et à les assumer comme si cela allait de soi.

 

 

 

 

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 6 minutes, olivierH a dit :

Il s'agit de choisir une solution possible parmi l'éventail des solutions également souhaitables et de s'y tenir, malgré la contre-argumentation éventuelle du jury. Il n'y a pas de "bonne réponse" dans l'absolu

 

Exactement. Conserver sa cohérence du début jusqu'à la fin, sans se préoccuper des interférences du jury qui, justement, ont souvent pour but de voir si vous tenez votre cohérence ou si vous aller jouer les girouettes. Beaucoup de chatouillis des jurés n'ont pour but que de tester votre détermination et votre clarté. Bien plus que le "vrai" ou le "faux".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le ‎29‎/‎09‎/‎2017 à 12:47, Ferris a dit :

Autres titres qui cartonnent chez nous : "je suis une merde et je compte bien le rester" de Niazi-Shahabi, qui est typiquement un anti-manuel de developpement personnel (250 000 exemplaires en Allemagne) et un dernier pour la route : "Rien à battre" de Tommy Jaud, un ex coach californien de développement personnel. Et en plus c'est marrant à lire.

Dans le même genre, De la joie d'être bordélique en réponse à Ranger, c'est orgasmique de Marie Kondo. :tongue:

 

Il y a 16 heures, Ferris a dit :

Exactement. Conserver sa cohérence du début jusqu'à la fin, sans se préoccuper des interférences du jury qui, justement, ont souvent pour but de voir si vous tenez votre cohérence ou si vous aller jouer les girouettes. Beaucoup de chatouillis des jurés n'ont pour but que de tester votre détermination et votre clarté. Bien plus que le "vrai" ou le "faux".

C'est bon à savoir, j'aurais plutôt eu tendance à imaginer qu'il faille entendre la contradiction et l'encourager comme une réponse possible (formation de philosophe oblige...). Mais, si on se rend compte qu'on a proféré une énorme ânerie, faut-il persister dans l'erreur ou admettre qu'on s'est trompé?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Comme te l'expliquait OlivierH, il n' y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, il y a ou pas une cohérence dans l'ensemble de tes réponses de cadre, de la clarté, dans les attitudes et les raisonnements,  un aspect déterminé, pas d’hésitations, pas trop de "ben, ça dépend...."  etc...

 

Bon , ensuite tout dépend de ton énorme ânerie. Soit c'est une erreur concernant les questions administratives, statutaires, et tu peux toujours la rectifier sans que ça te porte préjudice, tu y as même intérêt. Si tu as confondu DGS et DRH, ou DSI et DGA, ou confondu fonctionnaire et agent public, ou donné des chiffres aberrants, il vaut mieux rectifier. Car pour un cadre, se planter à ce point sur ces sujets là, c'est du lourd.

 

Par contre si tu t'es lancée dans une réponse managériale un peu légère par exemple (que faites vous si un agent vous fait ça, réponse je lui fais ça) et que tu estimes finalement mauvaise, il s'agit pour toi, de savoir pourquoi elle te semble finalement mauvaise. Tout simplement parce qu'elle te condamne à conserver la même cohérence pour d'autres questions managériales. Cohérence qui n'y sera pas forcément adaptée. Ce n'est pas le jury qui va te dire que tu t'es plantée, c'est toi qui va te rendre compte que tu viens de t'enfiler dans une impasse en termes de logique managériale.

 

Bon, on est samedi, on peut déconner :

Le juré : Mademoiselle, un agent masculin vous fout la main au cul, que faites-vous ?

Toi  (histoire de gagner du temps et de faire bosser tes neurones) : est-ce que c'est en public ou en privé ?

Le juré : Bonne question, c'est en privé, au sens où il n'y a pas de témoin,  mais c'est sur le lieu de travail et 

en horaires de travail (eh oui, il est précis le juré Ferris, mais il te donne aussi tous les éléments)

 

Maintenant , tu vas réfléchir à ta réponse, qui doit être courte, nette et claquante et ne peut pas donner lieu à polémique ou discussion. Et doit comporter un fil rouge, une cohérence, qui te permettra de répondre ensuite à d'autres questions managériales sans entrer en contradiction avec toi-mêm jeune cadre dynamique...:tongue:

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mon pauvre OlivierH,

 

 

Edison

“Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10.000 solutions qui ne fonctionnent pas.”

Pardon, mais cette citation (apocryphe ?), c'est tout sauf de la science.

 

Tu en veux d'autres pour ton édification personnelle ?

1 - "Le succès, c'est aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme." Winston Churchill

2 - "Je préfère échouer sur quelque chose que j'apprécie qu'un succès sur quelque chose que je déteste." George F. Burns

3 - "La réussite et l'échec sont grandement surestimés. Cependant l'échec donne bien plus matière à discuter." Hildegard Knef

4 - "Seuls ceux qui prennent le risque d'échouer spectaculairement réussiront brillamment." Robert F. Kennedy

5 - "Je n'ai pas échoué. J'ai simplement trouvé 10.000 solutions qui ne fonctionnent pas." Thomas Edison

6 - "Le succès n’est jamais définitif, l’échec n’est jamais fatal. C’est le courage qui compte." John Wooden 

7 -  "Échouer, c’est avoir l’opportunité de recommencer de manière plus intelligente." Henry Ford

8 - "Ce que je veux savoir avant tout, ce n’est pas si vous avez échoué, mais si vous avez su accepter votre échec." Abraham Lincoln

9 -  "J’ai raté 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu presque 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi je réussis." Michael Jordan

10 - "Les erreurs sont les portes de la découverte." James Joyce

 

Ça te suffit comme amplitude de personnalités ?

Ou alors ils sont tous niais à ton goût ?

 

Je ne comprends même pas qu'on puisse prendre au sérieux ce genre de traits d'humour.

  Non, c'est vrai tu ne comprends pas grand-chose. Et tu ne fais pas grand-chose pour comprendre.

C'est un peu ce qui m'inquiète dans ton cas. Tu es en théorie cadre A et bibliothécaire.

A ce niveau, une telle incompétence à s'interroger sur ce qui est dit et pourquoi c'est dit, un tel manque de réflexion, c'est rare.

 

Et cela en fait un argument d'autorité ?

Et revoilà ton fameux 'argument d'autorité. Un leitmotiv chez toi, une rengaine… qui frise le pathologique.

Regarde bien les autres cadres A intervenants sur le forum. A aucun moment, ils ne revendiquent leur "autorité", ils acceptent la discussion, l'échange… avec tout le monde. Ce n'est pas ton cas.

Tu es petit dans ta tête, très petit.

 

Mais pas d'inquiétude, quand Ferris partira à la retraite, j'arrêterai probablement de répondre aussi sur le forum.

Place aux jeunes, et aux autres.

 

Tu feras bien comme tu voudras.

:angel:

???

Tu t'es vraiment relu, là ?

Je ne sais pas ce que tu fumes quand tu réponds sur l'Agorabib, mais il faut que tu arrêtes ta dose. Parce que c'est clair, je fais ce que je veux, mon bonhomme. Je n'ai certainement pas besoin de ton autorisation "d'autorité" bien pensante.

 

Je te lis avec intérêt lorsqu'il s'agit d'évoquer la condition du bibliothécaire rural et ses difficultés (et ceci dit sans aucune condescendance, je le fus, moi aussi, pendant 6 ans).

 

Et hop, de nouveau les petites cases. Qui veulent t'enfermer et te limiter.

Le problème, c'est que tes propres limitations ne me concernent pas. (bis repetita)

Que ça te plaise, ou non, je n'ai pas de limitations dans ce qui m'intéresse.

Ce n'est pas parce que tu es petit et limité que je le suis.

Ton enfermement intellectuel, ton cloisonnement personnel, ton manque d'intérêt te concernent, toi et toi seul.

 

Sur la préparation de concours, désolé, c'est non, même si tu as lu 200 livres de "développement personnel" dont tu n'es pas capable en pratique d'évaluer la qualité.

Mais qu'est-ce que tu en sais, exactement ?

Tu es madame Irma peut-être.

Est-ce que tu as seulement tenté d'aider les autres à passer un concours ?

Quand tu l'auras fait, tu reviendras m'en parler.

 

En attendant, passe ton chemin gamin. Tu n'as ni la manière, ni l'intelligence pour m'intéresser ou pour nourrir ma réflexion.

Encore une chose que tu ne comprendras pas.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@Ferris

 

Tu voulais savoir.

Je te donne à savoir.

 

 

Un conseil que tu ne donnes jamais aux candidats, c'est peut-être un tort....Tu sais pourtant ce que ça t'a coûté de t'exprimer sous ton nom sur l'ancien Forum Biblio.fr, tu devrais en tirer des leçons plus larges pour les autres.

 

Ah, tu veux parler du fossile vivant qui était directeur à l'IUT de Bordeaux et qui refusait que ses étudiants aillent sur Internet. Il est visiblement parti à la retraite. Lui, ne me manquera vraiment pas. Toi, si.

 

Est-ce que ça m'a gêné ?

On en a parlé en privé. Non Ferris, je te l'ai dit j'avais un projet plus large. Ma VAE s'inscrivait dans ce projet, elle n'était pas capitale pour le mener à bien. Des cons, il y en a partout.

 

Un conseil que tu ne donnes jamais aux candidats, c'est peut-être un tort....

 

Est-ce que j'en ai vraiment besoin lorsqu'un membre de jury le donne à ma place ?

C'est une bonne question Ferris. :wink:

 

Sans doute que je le glisse "ailleurs" quand c'est nécessaire.

Car, tu l'as vu, j'ai été court. Or tu sais bien que je ne le suis pas.

La faute à quelqu'un.

 

Je ne pensais pas rencontrer un jour un tel bibliothécaire,  non.

Et pourtant.

 

Alors, Ferris, autant j'ai du plaisir à discuter avec toi, avec une personne qui ne regarde pas le grade et qui cherche à construire, plutôt qu'à critiquer ou dénigrer en permanence ; autant avec ce genre d'individu ça va clasher sévère. (ah, c'est maintenant fait)

Je ne travaille pas avec les méprisants, serait-il cadre A.

 

Comme tu lui as nommément transmis le flambeau dans une de tes réponses, je pense que je n'aurai plus de raison de fréquenter le forum. Les personnes toxiques, il vaut mieux les éviter au maximum. Ça aussi, c'est dans les "niaiseries" du développement personnel.

 

Ces niaiseries, elles m'ont servi à une époque où j'en avais besoin.

Elles peuvent servir à d'autres. Le nez dans le guidon, on ne voit pas toujours les choses comme elles sont.

Avant de pouvoir mentir vrai ou de tricher, il faut avoir confiance en ses propres ressources, être bien dans sa tête vis-à-vis de son passé.

 

Celui dont je parlais hier, car j'ai écrit cette réponse le 29/09, ne peut pas comprendre que le message ne lui était pas destiné ET qu'il n'était pas obligé de le lire.

Toi, tu te forces à tout parcourir, mais lui ?

Lui pouvait très bien faire l'impasse, ignorer tous mes messages. (=> pour ça il suffit de passer sur l'icône du membre à gauche dans les billets, et on sélectionne "Ignorer l'utilisateur". Pas difficile à savoir quand on pratique les forums)

Pourtant, non, il continue à me lire ET à donner des réponses insipides et non constructives.

 

Soit il est maso, soit c'est un troll pervers.

Je penche pour l'option deux.

Et comme pour tout troll je le bascule en version "ignorer l'utilisateur".

 

Je lui conseille de faire de même, qu'il s'offre des vacances anti-niaiseries.  Comme ça, on arrêtera de se croiser.

Après tout, on n'est pas obligé de partager les mêmes espaces.

 

Fin de l'explication.

 

@Babarette

Maintenant, puisqu'il s'agit de valoriser un parcours, apprenons quelque chose de cet échange.

 

Puisque nous avons deux réponses sur le même sujet, comparons-les.

 

1) "Non j'avais juste envie de déconner un peu en fin de journée. Mon pauvre Bernard, que veux-tu, je ne supporte pas ton charabia de gourou seventies, qu'on croirait tiré d'un manuel de développement personnel et autres littératures pour gogos.  D'où les mandales transformées en mandalas etc...Je peux pas, c'est physique. Exclu de ma politique d'acquisition. Fallait que je désamorce le truc à ma façon. Et non, il n'y a pas évidemment de rôle de "bad cop" dans un jury, ni de distribution des rôles. Mais Alex déconnait aussi. Faut savoir te détendre un peu...."

 

2) Gros +1

Ce serait bien qu'on arrête de lire ce genre de niaiseries ("il n'y a pas d'échec dans la vie", vraiment faut oser) sur ce forum.

 

Tu noteras, Babarette, la façon de répondre des deux cadres A.

L'un donne des explications sur son rejet de l'idée, et les raisons de sa réponse.

L'autre est lapidaire, volontairement rabaissant et méprisant, qui pense que le forum n'est pas un lieu de discussion pour tous.

 

La même gamme de réponse.

Deux attitudes pourtant bien différentes.

 

Avec l'un, on a envie de travailler ou d'échanger.

Avec l'autre, c'est clairement non.

 

Le premier déborde aussi sur d'autres titres. Il enrichit la discussion.

L'autre...

 

Que l'on soit sous leurs ordres ou même des collègues d'autres structures. En quelques mots, on se fait une idée assez précise des personnes, de leurs compétences, de leurs qualités à diriger une équipe… et aussi de leurs qualités humaines.

 

Ce n'est pas juste une question d'avoir la bonne réponse ou pas.

La façon de répondre, de réagir a toute son importance.

 

Avec quelques questions/réponses supplémentaires, on a confirmation.

 

 

Babarette, je vois très bien quelle option tu as choisie.

Et je t'en remercie. :clover:

 

Désolé d'avoir pollué ton fil de discussion, mais certaines choses devaient être dites sur le forum.

  Bernard

 

P.S. : Ne soyez pas vous-mêmes, soyez ce qu'ils veulent que vous soyez !

Excellent conseil Ferris. Bien comprendre les règles du jeu et les attendus… Se penser cadre en fonction, réagir en cadre avec une équipe, c'est déjà avoir la tête de l'emploi.

Est-ce que c'est vraiment "tricher", ou bien y avait-il autre chose à comprendre derrière le mot "tricher" ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, B. Majour a dit :

Je ne comprends même pas qu'on puisse prendre au sérieux ce genre de traits d'humour.

 

Là il y a un problème : ce ne sont pas des traits d'humour. Vous (nous ?) n'avons pas la même conception de ce que devons apporter aux poseurs de questions et aux demandeurs de conseils sur ce forum. OlivierH reste dans des réponses sans recul, soit dans des réponses de type statutaire soit dans un rappel de ce que nous appellerons par commodité la réalité du marché, et le plus souvent les deux. Toi tu prends tellement de recul que tu te retrouves dans les nuages.

 

Comme Louve du reste. Nous n'avons cessé de rappeler, elle et moi par exemple, que les questions qui nous étaient posées s'adressaient à des cadres. Ce qui n'était pas du tout évident quand on voyait le type des questions posées. Sur de plan j'ai remarqué que tu ne faisais que reprendre nos propos. Car il y a quelque chose, dans ta situation professionnelle, où tu es certes décideur mais non cadre (pas au sens du grade mais des fonctions réelles) qui fait que tu n'acceptes pas facilement qu'une réponse à un problème puisse n'être que statutaire, collective ou globale, mais ce n'est qu'un exemple.

 

Nous, c'est notre vécu qui nous l'a appris. Tu réponds à l'individu par des réponses à l'individu. Nous y répondons par des réponses plus collectives. Quand je réponds à Babarette ou à ,lilib, en prenant mon temps, c'est parce que je sais que je réponds en même temps aux autres lecteurs du forum, et particulièrement à ceux qui souhaitent passer un concours A. Sinon je perdrais mon temps.

 

Par ailleurs reconnais que tu as, ou tu t'es donné , ce rôle de consolateur tous azimuts qui est présent dans tous tes posts. On en retient globalement que tout est toujours possible, que la chance rôde autour du postulant, que l'espoir permet tout, que des recettes existent , qu'il faut être positif, etc...et ceci bien avant que Louve et OlivierH n'aient été intervenants sur ce forum. J'ai toujours tenté de modérer tes propos par un réalisme, parfois plus dur mais toujours explicite, je te remercie de le signaler au passage, afin de remettre les pendules à l'heure. Et l'heure est triste, tu le sais comme moi.

 

Louve, conservateur, prend aussi le temps de répondre et d'argumenter, et je n'en connais pas beaucoup de ce grade avec 50 agents sous sa responsabilité, qui le font. Elle est probablement la seule du forum. Et je l'apprécie pour cela aussi. C'est ma louve :). OlivierH est plus concis, plus sec,  quitte à passer pour méprisant (ce que je ne crois pas) mais il ne se donne pas le rôle de petit frère des pauvres et est capable de dire à quelqu'un que ses chances sont maigres, voire nulles. Il faut aussi des gens comme ça. A ce niveau, c'est une rareté sur le forum, il y a donc sa place. Le traiter de Troll est simplement ridicule.

 

Vous êtes complémentaires, que vous le vouliez ou non. Chacun a sa place. Ton côté gourou + ONG, qui t'a valu , reconnaissons-le aussi beaucoup de remerciements ici et là de postulants,  (ce qui n'est pas plaisant pour nous parce que du coup, on est les "bad cop" du jeu justement, pour rappeler l'expression d'Alex récemment), dont beaucoup ,cherchent simplement à être rassurés , voire confortés dans leurs illusions.

 

Moi et des gens comme Epsy et d'autres, nous sommes un peu à part. Pour Epsy parce qu'elle répond du terrain, du vécu,  et se trompe rarement. Et moi parce que j'ai volontairement sacrifié ma carrière, refusé de postuler à la direction d'un réseau notamment, alors que je pourrais passer conservateur à l'ancienneté sans concurrence possible, afin de rester proche de mon cœur de métier. Je suis cadre mais je n'encadre plus vraiment. Et ça me plait.

 

Le problème des gens comme OlivierH c'est peut-être d'oublier ce qu'ils ont été. Il rappelle avec raison qu'il fut 6 ans bibliothécaire rural. Le problème c'est que nous ne le sentons pas dans ses réactions ou dans sa façon de s'exprimer. Et nous savons qu'il souhaite devenir conservateur. Ni l'un ni l'autre de ces profils ne m'attirent et nous aurions du mal à passer nos vacances ensemble, c'est certain. Mais, très franchement, il en serait de même pour toi. Je viens d'une époque lointaine où tes discours hypnotiques, lénifiants, "résolument positifs" (qui me rappellent parfois les discours actuels des DRH qui se croient sans doute dans le privé) ont fait des dégâts. Je les ai vus, voire vécus moi-même. D'un autre côté je ne ménage pas mes critiques sur le bénévolat et les recrutements d'agents à l'emporte-pièce ou les débordements des fanatiques de l'animation. Je suis même probablement le plus violent à ce niveau. Marre des concessions qui dévalorisent MON métier depuis des lustres (le vôtre, je ne sais pas, à vous de voir). Même OlivierH n'oserait pas aller aussi loin. Tu vois, finalement, c'est un gentil...:wink:

 

Cessez donc de vous engueuler, vous avez chacun votre place sur ce Forum, dont la mission est d'aider le plus grand nombre et non de répondre à une personne en particulier. N'oubliez jamais que les lecteurs non intervenants de ce forum sont plus nombreux que les intervenants inscrits.

 

Et qu'à notre façon nous serons toujours plus "vrais" que les têtes couronnées de l'ABF qui fonctionnent sur leur image de représentativité (tout de même un peu hors sol, mais ils refuseront de le reconnaître) mais font appel à nous et d'autres, ce qui est une bonne chose, et pour tout le monde.

 

En théorie, je ne cesserai d'intervenir sur ce forum que le jour où nous aurons une loi sur les bibliothèques. C'est la logique de ma démarche depuis le début. Pourvu que je vive longtemps... :wink:

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, B. Majour a dit :

Est-ce que c'est vraiment "tricher", ou bien y avait-il autre chose à comprendre derrière le mot "tricher" ?

 

Nous sommes des acteurs culturels, c'est entendu. Mais nous sommes aussi des acteurs tout court. Chaque matin j'enfile mon costume de bibliothécaire. Je connais mon rôle. Il va durer 8 heures. Moins la pause clope. Le reste du temps, je joue mon rôle.

C'et pareil pour un concours ou un entretien. Dans ce sens, tu as raison, on ne "triche" pas. On joue son rôle. Son rôle de candidat. Mais là c'est le jury qui est metteur en scène, dialoguiste, et public en même temps. Donc pas facile....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 22 heures, B. Majour a dit :

Mon pauvre OlivierH,

 

Bonjour aussi. Je ne sais pas s'il est réellement nécassaire que je réponde à un post écrit aussi visiblement sous le coup de l'émotion, et comportant  autant de contresens. J'essaie quand même.

 

Il y a 22 heures, B. Majour a dit :

 

 

Edison

“Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10.000 solutions qui ne fonctionnent pas.”

Pardon, mais cette citation (apocryphe ?), c'est tout sauf de la science.

 

Tu en veux d'autres pour ton édification personnelle ?

1 - "Le succès, c'est aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme." Winston Churchill

2 - "Je préfère échouer sur quelque chose que j'apprécie qu'un succès sur quelque chose que je déteste." George F. Burns

3 - "La réussite et l'échec sont grandement surestimés. Cependant l'échec donne bien plus matière à discuter." Hildegard Knef

4 - "Seuls ceux qui prennent le risque d'échouer spectaculairement réussiront brillamment." Robert F. Kennedy

5 - "Je n'ai pas échoué. J'ai simplement trouvé 10.000 solutions qui ne fonctionnent pas." Thomas Edison

6 - "Le succès n’est jamais définitif, l’échec n’est jamais fatal. C’est le courage qui compte." John Wooden 

7 -  "Échouer, c’est avoir l’opportunité de recommencer de manière plus intelligente." Henry Ford

8 - "Ce que je veux savoir avant tout, ce n’est pas si vous avez échoué, mais si vous avez su accepter votre échec." Abraham Lincoln

9 -  "J’ai raté 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu presque 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi je réussis." Michael Jordan

10 - "Les erreurs sont les portes de la découverte." James Joyce

 

Ça te suffit comme amplitude de personnalités ?

Ou alors ils sont tous niais à ton goût ?

 

C'est l'alignement des aphorismes hors contexte, et hors de toute pensée articulée que je trouve niais. Je pourrais t'expliquer pourquoi, mais cela prendrait prendrait du temps : tu n'es pas disposé de toute façon à l'entendre, et moi-même pas disposé à l'y consacrer.

 

Quand même : quand du adoptes une position de coach/gourou en expliquant au premier quidam qui poste sur le forum que tout est possible et qu'il peut devenir biblithécaire territorial avec sa seule volonté et quelques posts-it, ça me dérange et me heurte. Parce que les probabilités sont ridicules, même pas tant au concours que pour le recrutement postérieur. Il faut être clair à ce sujet : il n'y a quasiment aucune chance d'être recruté sur un poste A (bibliothécaire territorial) si on n'est pas du métier. Et il faut absolument décourager les gens en reconversion, je pense notamment aux profs, de passer ce concours.

 

Il y a des gens derrière, des espoirs déçus, des vies parfois, il ne faut pas jouer avec ça.

 

Il y a 22 heures, B. Majour a dit :

 

Je ne comprends même pas qu'on puisse prendre au sérieux ce genre de traits d'humour.

  Non, c'est vrai tu ne comprends pas grand-chose. Et tu ne fais pas grand-chose pour comprendre.

C'est un peu ce qui m'inquiète dans ton cas. Tu es en théorie cadre A et bibliothécaire.

 

Pas en théorie non,  mais en pratique. Et cela change beaucoup de choses, dans un fil concernant la préparation au dit concours.

 

 

Il y a 22 heures, B. Majour a dit :

A ce niveau, une telle incompétence à s'interroger sur ce qui est dit et pourquoi c'est dit, un tel manque de réflexion, c'est rare.

 

Chacun en jugera.

 

 

Il y a 22 heures, B. Majour a dit :

 

Et cela en fait un argument d'autorité ?

Et revoilà ton fameux 'argument d'autorité. Un leitmotiv chez toi, une rengaine… qui frise le pathologique.

Regarde bien les autres cadres A intervenants sur le forum. A aucun moment, ils ne revendiquent leur "autorité", ils acceptent la discussion, l'échange… avec tout le monde. Ce n'est pas ton cas.

Tu es petit dans ta tête, très petit.

 

Là, tu fais un contresens sur ce que j'écrivais. Tu évoquais ta formation scientifique en appui de ta citation d'Edison ; c'est cela un "argument d'autorité" : j'ai raison parce que j'ai une formation scientifique. Moi je ne revendique rien de tel en général, et lis, parfois avec intérêt, les échanges du forum.

 

Mais sur la question qui nous occupe dans ce fil, la préparation à l'oral du concours de bibliothécaire (les écrits dans leur forme actuelle relevant plus ou moins de la loterie à mon sens, je pourrais développer), si, C'est partout pareil, les agrégés préparent les agrégatifs, les conservateurs au concours de conservateur et les attachés au concours d'attaché. Pourquoi ? Parce qu'ils savent en pratique ce qu'il faut faire pour réussir.

 

 

Il y a 22 heures, B. Majour a dit :

 

Mais pas d'inquiétude, quand Ferris partira à la retraite, j'arrêterai probablement de répondre aussi sur le forum.

Place aux jeunes, et aux autres.

 

Tu feras bien comme tu voudras.

:angel:

???

Tu t'es vraiment relu, là ?

Je ne sais pas ce que tu fumes quand tu réponds sur l'Agorabib, mais il faut que tu arrêtes ta dose. Parce que c'est clair, je fais ce que je veux, mon bonhomme. Je n'ai certainement pas besoin de ton autorisation "d'autorité" bien pensante.

 

Oui, je me suis relu, et tu fais encore un contresens. "Tu feras bien comme tu voudras", veut dire littéralement, ce qui est écrit. Je ne revendique aucune position de modérateur. Simplement, cela m'indiffère.

 

 

Il y a 22 heures, B. Majour a dit :

 

Je te lis avec intérêt lorsqu'il s'agit d'évoquer la condition du bibliothécaire rural et ses difficultés (et ceci dit sans aucune condescendance, je le fus, moi aussi, pendant 6 ans).

 

Et hop, de nouveau les petites cases. Qui veulent t'enfermer et te limiter.

Le problème, c'est que tes propres limitations ne me concernent pas. (bis repetita)

Que ça te plaise, ou non, je n'ai pas de limitations dans ce qui m'intéresse.

Ce n'est pas parce que tu es petit et limité que je le suis.

Ton enfermement intellectuel, ton cloisonnement personnel, ton manque d'intérêt te concernent, toi et toi seul.

 

Ad hominem. Je passe.

 

Il y a 22 heures, B. Majour a dit :

 

Sur la préparation de concours, désolé, c'est non, même si tu as lu 200 livres de "développement personnel" dont tu n'es pas capable en pratique d'évaluer la qualité.

Mais qu'est-ce que tu en sais, exactement ?

Tu es madame Irma peut-être.

Est-ce que tu as seulement tenté d'aider les autres à passer un concours ?

Quand tu l'auras fait, tu reviendras m'en parler.

 

Oui, évidemment que j'ai aidé des gens à passer les concours. Et je l'ai fait parce que je sais ce qui est attendu et ce qui est rédhibitoire lors d'un oral. Pas toi.

 

 

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...