Jump to content
Babarette

Valoriser un parcours enseignant

Recommended Posts

Babarette

Bonjour,

 

Actuellement en préparation des quatre concours de catégorie A  (bibliothécaire d'état, bibliothécaire territorial, conservateur d'état et conservateur territorial), je commence à craindre de faire partie des "reçus-collés". En effet, je viens de l'enseignement, que j'ai quitté parce que... c'était invivable, vraiment.

Je sais, grâce à la préparation que j'ai suivie cette année, qu'un ancien prof, ça n'est pas très vendeur. 

J'ai néanmoins fait deux stages en bibliothèque, l'un en bibliothèque d'état, l'autre en bibliothèque territoriale, pour ne pas débarquer de nulle part si je réussissais les concours.

Mes loisirs tournent autour de la culture: livres, presse, BD, cinéma, théâtre... rien de très original en réalité : je sais qu'être fan de jeux vidéo, par exemple, est un atout, mais je joue vraiment très peu. 

Ma question est la suivante : comment valoriser ce parcours très commun, pas particulièrement attrayant? 

Autres questions : est-il possible de connaître le pourcentage de reçus/collés aux concours de la fonction publique territoriale?

Si, vraiment, je postule partout, même dans le plus paumé des bleds, ce que je suis prête à faire, y a-t-il vraiment un risque qu'on me refuse toute demande? Je suis prête à déménager à l'autre bout de la France. 

Est-ce qu'étudier à l'ENSSIB serait un atout? J'en ai eu des échos assez peu enthousiastes, mais ça reste quand même une école de formation aux métiers des bibliothèques... J'ai eu une préparation au concours qui m'a apporté des connaissances professionnelles, est-ce que je peux en tirer parti?

Encore un autre boulet que je traîne: je n'ai pas le permis.

 

Mon profil est-il rédhibitoire? 

 

Merci de vos réponses! 

Edited by Babarette

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

supprimé

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette

Merci Ferris. 

 

Qu'appelles-tu "revoir son CV à la baisse"? 

 

Je suis mobile, mais pas au point de vouloir postuler dans les DOM-TOM. En revanche, je veux bien accepter des postes de C ou de B, surtout que je sais que les métiers sont intéressants. Donc, même en ayant le concours et en étant mobile, je peux être remerciée? 

Est-ce que je n'ai aucune chance d'avoir un poste si je n'ai pas le permis, même à Paris, où il faut être fou pour rouler en voiture? 

 

Je sais aussi qu'on peut entrer à l'ENSSIB sans concours, mais sans avoir de poste à la clé bien sûr. Ça permettrait au moins d'avoir une formation. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

supprimé

 

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette

D'accord, merci.

Non, je ne suis pas sur Paris. 

Je suis déçue, parce que j'ai préparé les concours du A, je préfère éventuellement les repasser pour réussir ceux d'Etat plutôt que d'abandonner. Bien entendu, si j'ai le concours de bibliothécaire territorial (je ne crois pas du tout à conservateur), j'irai me proposer pour être bénévole afin d'avoir de l'expérience. Est-ce que ça, ça peut être valorisé? 

Mais je ne me vois pas ne pas mettre sur mon CV que j'ai été prof, il faut bien que je dise que j'ai travaillé puisque c'est le cas, sinon, je n'ai aucune chance d'avoir un poste... et on va me demander ce que je fais depuis la fin de ma licence, si mon CV est vide. 

 

A la limite, ça ne me dérange pas d'être prise sur un poste de C, encore faut-il qu'on veuille de moi...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

supprimé

 

 

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette

Merci pour les liens !

 

J'étais professeur stagiaire. Je me demande d'ailleurs s'il faut être précise à ce sujet, s'il ne vaut pas mieux laisser entendre que j'étais contractuelle. 

Je pense que je vais repasser les concours de la fonction publique d'état, puis, si je n'ai rien, faire cette formation de l'ABF et demander un VAE, ça me semble le plus sage.

En tout cas, merci pour ces réponses précises et éclairées, ça m'est bien utile !  

Share this post


Link to post
Share on other sites
olivierH
1 hour ago, Babarette said:

Merci pour les liens !

 

J'étais professeur stagiaire. Je me demande d'ailleurs s'il faut être précise à ce sujet, s'il ne vaut pas mieux laisser entendre que j'étais contractuelle. 

Je pense que je vais repasser les concours de la fonction publique d'état, puis, si je n'ai rien, faire cette formation de l'ABF et demander un VAE, ça me semble le plus sage.

En tout cas, merci pour ces réponses précises et éclairées, ça m'est bien utile !  

 

Dans votre situation, je miserais tout en effet sur les concours d'Etat. La territoriale ne vous recrutera pas, sauf énorme coup de bol.  En tout cas en categorie A, voire B. Je préfère être franc.

 

 Viser un poste d'adjoint du patrimoine (C), après une formation ABF., c'est possible. Je connais au moins  un cas d'une enseignante de lettres démissionnaire à la quarantaine qui a fait ça. Mais cela vaut-il réellement le coup ? Repartir en bas de la grille C, vraiment décourageante, pour faire des tâches d'exécution sur des horaires pénibles ? ( oui j'ai travaillé  ce week-end :-) )

En plus, ce cas est exceptionnel, la majorité des diplômés de l'ABF ne travailleront jamais en bibliotheque.

 

 

Posez-vous la question : n'y a-t-il vraiment pas mieux à faire ? Par exemple, les autres ministères proposent plein de concours de catégorie B, très accessibles aux professeurs et pas moins  bien payés, voire mieux.

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette

C'est un peu déprimant.... Je ne me sens pas de repasser un concours différent, je viens de passer un an dans les concours de bibliothécaire, je n'ai pas envie d'avoir travaillé si dur en vain. Je ne connais pas les autres concours, et je ne cherche pas simplement à me planquer dans un boulot réputé plus "tranquille". 

Merci pour les conseils en tout cas, j'ai eu d'autres retours me disant qu'on ne recrutait pas de bac+5 en catégorie C. Alors quoi? Il est interdit de se tromper de voie, il faudrait savoir à 20 ans ce qu'on veut faire? Je croyais savoir et je me suis trompée.

Il n'y a pas que le salaire qui compte, je ne me suis pas tournée vers les bibliothèques par hasard! 

Pourquoi tant de haine du professeur? 

 

Qui est engagé, si ce ne sont pas les lauréats du concours?

Et pourquoi faire des concours si c'est pour ne pas engager les lauréats? Autant ne proposer que des postes en interne, ce serait plus honnête. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
olivierH
12 minutes ago, Babarette said:

C'est un peu déprimant.... Je ne me sens pas de repasser un concours différent, je viens de passer un an dans les concours de bibliothécaire, je n'ai pas envie d'avoir travaillé si dur en vain. Je ne connais pas les autres concours, et je ne cherche pas simplement à me planquer dans un boulot réputé plus "tranquille". 

Merci pour les conseils en tout cas, j'ai eu d'autres retours me disant qu'on ne recrutait pas de bac+5 en catégorie C. Alors quoi? Il est interdit de se tromper de voie, il faudrait savoir à 20 ans ce qu'on veut faire? Je croyais savoir et je me suis trompée.

 

Je comprends vos questions et indignations. J'essaye de vous brosser un tableau honnête du marché de l'emploi dans ce secteur. Au début du siècle, il y a eu de gros programmes de construction de bibliotheques, ça recrutait à tout va pour les faire fonctionner.  Mais ce temps est révolu, on remplace à peine les departs en retraite. Les bibliothécaires vieillissent, et l'entrée dans le métier est de fait beaucoup plus sélective  qu'il y a 20 ans.

 

Je travaille dans une grosse bibliothèque, 110 agents. BMVR. Depuis mon arrivée en 2012, on a recrute un agent en B en pur externe. La deuxième arrive en juin. Il y a eu deux nominations en B suite à réussite au concours interne, pour des agents déjà  en poste, et une promotion interne. Les recrutés en B ont soit une vraie expérience en C, soit en B dans une autre collectivité.

 

Dans le cadre d'emploi des bibliothécaires, je suis le dernier vrai externe arrivé (enfin issu du concours interne, ex B d'une autre collectivité). Il y a eu une promotion interne de B en A depuis. On est 5 bibliothecaires en tout. Je n'ai jamais eu connaissance d'un lauréat pur externe en A directement recrute sans aucune experience.

 

Le recrutement en C se fait généralement de la maniere suivante : les candidats sont d'abord vacataires, et payés  à l'heure pour faire du service public.  Les plus tenaces finissent par intégrer un pool de remplaçants, contractuels. Ils sont alors employés de maniere plus ou moins continue pour remplacer les congés  (maternité, maladie...).. Au bout de trois à cinq ans à  ce régime, il finissent par être stagiaires au bas de la categorie C  Une part significative d'entre eux est diplômée d'un DUT "métiers du livre".

 

Voilà la concurrence.

 

12 minutes ago, Babarette said:

Il n'y a pas que le salaire qui compte, je ne me suis pas tournée vers les bibliothèques par hasard! 

Pourquoi tant de haine du professeur? 

 

Je ne pense pas qu'une telle haine existe. Il y aura potentiellement une question la-dessus dans les xoncours et entretiens, mais rien qui ne soit indefendable si on a préparé un peu la chose.

 

Sur qui est engagé : voir plus haut. Quant à laisser ouvert notamment le concours de bibliothecaire en externe, c'est en effet une question qui se pose.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

supprimé

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Louve

Bonsoir,

 

oui, se faire embaucher en collectivité territoriale aujourd'hui c'est difficile, mais pas uniquement pour la filière culturelle! Des reçu-collés, il y en a aussi dans la filière administrative!

 

Concernant ton parcours, tes envies, ce qui se passera ensuite:

  • si tu es admise aux concours état tu passeras nécessairement par la case enssib: 6 mois pour bib, 18 mois pour con's
  • admise en territo: 18 mois à l'INET pour con's

des cours, des stages, l'occasion de te créer ton réseau.

Dans ma promo de con's terr, il y avait 4 enseignants, dont 1 prof de collège-stagiaire: toutes et tous ont trouvé un poste et sans omission ni modification sur leur CV, donc c'est possible!

 

Pour bib terr, là effectivement ça se corse: peu de postes aux concours, peu de postes proposés, donc c'est rude mais faisable. 

 

Atypique, je le suis un peu parce que pour tout dire, le jour où l'on m'a proposé un poste de chef de projet chez un éditeur de progiciel, bin j'ai démissionné pour y aller! Fallait voir la tête de la RH quand je suis venue donner en main propre ma démission!

En entretien, sur mon CV, j'ai toujours été claire sur mon parcours, ça ne m'a pas porté préjudice, au contraire.

 

Je n'ai qu'une chose à dire: si vraiment les bib t'intéressent, fonce, passe les concours. Si ça se trouve tu sera reçue en état, et si c'est en territo, bin tu chercheras et tu trouvera parce que les gens motivés sont préférés -et de loin!- à ceux qui rentrent par hasard parce qu'il y avait de la lumière.

Ferris a raison on en a un paquet de titulaire suite à une série de contrats aidés (TUC, CES/CEC, CEJ, CUI, CAE...) alors la fraîcheur et la motivation, ça fait du bien!

 

Bon courage!

Edited by Louve
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette

Merci de vos réponses motivantes ! 

 

Oui, je sais comment ça se passe pour la formation. 

C'est une conservatrice d'Etat qui m'avait dit ne jamais recruter de bac+5 en C. 

 

Je suis allée passer le concours de bibliothécaire territorial loin de chez moi parce qu'il y avait plus de postes, j'espère que ça sera utile. 

 

C'est sur qu'il est normal que les titulaires de DUT métiers du livre soient prioritaires, mais enfin, je n'ai pas moins "galéré" durant mes études et, cette année de préparation au concours, j'ai acquis des connaissances dans le domaine. J'espère pouvoir valoriser au moins ça. 

Pour le concours de conservateur territorial : la formation commence-t-elle avant ou après qu'on ait trouvé un poste? Est-elle rémunérée, comme celle de l'ENSSIB?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Louve

con's terr: formation rémunérée durant les 18 mois de la formation (janvier à juin de l'année suivante), une fois inscrit sur liste d'aptitude, on peut être embauché.

Sachant que la plupart des élèves commencent à chercher et candidater dès janvier de l'année N+1  

 

Concernant l'enssib: j'ai apprécié cette école pour ses qualités et ses défauts, tout comme l'INET. J'ai fait partie des derniers à bénéficier du double cursus ce qui était de mon point de vue beaucoup plus intéressant...

 

Con's état: à la fin tout le monde a un poste mais l'affectation se fait sur entretien:

  • mai: présentation des profils de poste
  • 15 jours durant: les élèves passent des entretiens avec les directeurs des établissements qui les intéressent
  • les recruteurs font leur classement
  • les élèves saisissent leur voeux en fonction de leur choix et du choix du recruteur 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette

Merci pour les informations, dans ma formation, ça n'a pas été clairement établi. 

J'imagine que, dans le cas où on ne trouve pas de poste, on doit rembourser la formation, non? 

Edited by Babarette

Share this post


Link to post
Share on other sites
Louve
il y a 38 minutes, Babarette a dit :

 

J'imagine que, dans le cas où on ne trouve pas de poste, on doit rembourser la formation, non? 

 

Con's état: tu t'engages au moment où tu es nommé à travailler pour l'état

 

Con's terr: tu ne rembourses rien. Tu as 4 ans (1 an renouvelable 4 fois) pour trouver une collectivité qui t'embauche et te titularise.

Si au bout des 4 ans, tu n'as pas trouvé de poste, là tu perds le bénéfice du concours. Mais on n'en est pas là encore.

 

Il me semble que là il faudrait savoir pourquoi tu veux devenir bibliothécaire (au sens générique):

  • la gestion d'équipe?
  • la gestion de projet?
  • un domaine précis d'expertise?
  • BU ou BM?

une fois que ce sera précisé, cela te permettra de savoir quel concours choisir, quels postes viser si tu obtiens le concours.

On en parle moins mais en bibliothèque aussi, des gens partent car finalement ce n'est pas ça qui leur convenait. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Bonjour Babarette


 

D'abord, il te faut lire ce témoignage

http://www.agorabib.fr/topic/2649-recherche-de-poste-compliquée-besoin-de-conseils/#comment-18344


 

Et tu verras ce qu'il en est pour devenir cadre A en territoriale.

Après plusieurs mois de galère, Clairebib est en train de construire une bibliothèque.

Oui, rien que ça.


 

Pour la "haine des professeurs", n'y vois pas de la haine, mais plutôt un test profond de ta motivation.


 

Si à chaque fois que tu vois un obstacle, un frein sur ton parcours, tu peux dire : "rien à foutre, moi, je veux travailler en bibliothèque", alors "tu seras bibliothécaire, ma fille". :thumbsup: (Cf. Tu seras un homme mon fils, de Kipling)


 

Sois la bienvenue sur le forum.

   Bernard

Share this post


Link to post
Share on other sites
olivierH
On 05/29/2017 at 6:31 PM, Louve said:

 

Con's état: tu t'engages au moment où tu es nommé à travailler pour l'état

 

Con's terr: tu ne rembourses rien. Tu as 4 ans (1 an renouvelable 4 fois) pour trouver une collectivité qui t'embauche et te titularise.

Si au bout des 4 ans, tu n'as pas trouvé de poste, là tu perds le bénéfice du concours. Mais on n'en est pas là encore.

 

Oui, bien sûr. Mon propos plus haut dans le fil ne concernait pas les conservateurs. Si l'OP est reçue au concours de conservateur territorial et un peu mobile, le recrutement ne posera pas de difficulté majeure. Mais là, on parle de 20 personnes par an, externe + interne.

 

On 05/29/2017 at 6:31 PM, Louve said:

Il me semble que là il faudrait savoir pourquoi tu veux devenir bibliothécaire (au sens générique):

  • la gestion d'équipe?
  • la gestion de projet?
  • un domaine précis d'expertise?
  • BU ou BM?

 

Ranger des livres et faire 24h de service public, ou diriger 30 personnes et assurer la bonne marche d'un établissement dans tous ses aspects ? (Je grossis le trait)

 

 

On 05/29/2017 at 6:31 PM, Louve said:

une fois que ce sera précisé, cela te permettra de savoir quel concours choisir, quels postes viser si tu obtiens le concours.

On en parle moins mais en bibliothèque aussi, des gens partent car finalement ce n'est pas ça qui leur convenait. 

 

Question intéressante : est-ce vraiment fréquent ?

 

Quitter un poste de conservateur pour devenir chef de projet chez un éditeur, ca ne doit pas etre la norme :-) (J'ai joué avec cette idée, et je ne suis que bibliothecaire ; faudrait vraiment que le projet soit convaincant, y compris à long terme.)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Louve
Il y a 3 heures, olivierH a dit :

Quitter un poste de conservateur pour devenir chef de projet chez un éditeur, ca ne doit pas etre la norme :-) (J'ai joué avec cette idée, et je ne suis que bibliothecaire ; faudrait vraiment que le projet soit convaincant, y compris à long terme.)

 

Dans mon équipe, une bibliothécaire nous a quitté pour faire une thèse, j'ai connu une bib qui a créé sa librairie, plus quelques autres qui ont changé de filière, de métier (gérante de camping, pâtissière...)

Cas atypiques, je le reconnais mais cela existe et c'est tant mieux!

 

Dans mon cas,  l'époque où je suis devenue chef de projet, j'étais "simple assistante de conservation".

Au moment où mon poste et moi nous sommes quittés (une histoire de restructuration, de fonds de pension, de crise des subprimes...), je suis revenue en bibliothèque et j'ai alors présenté le concours de con's puisque j'avais démissionné...

Je ne regrette absolument rien. Toutefois je comprends que ce ne soit pas simple de franchir le pas.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

supprimé

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette

Merci à tous pour vos réponses claires et détaillées ! J'ai de la chance, je tombe vraiment sur des gens sympathiques!

 

Ce qui m'intéresse, c'est en réalité plutôt les BM, même si je ne cracherais pas sur un poste en BU. Je préfère m'investir au sein de la ville, toucher un public plus large. Je suis consciente que c'est aussi plus compliqué. J'ai fait deux stages. Dans le second, j'ai participé à des acquisitions, ce qui est le plus intéressant selon moi. J'ai vu ma tutrice de stage s'occuper d'achat de papier WC, ce qui est moins exaltant, mais "nafoute, je veux devenir bibliothécaire". Je suis aussi consciente que le poste dépend vraiment de la structure. Ce qui me motive le plus, c'est de faire de la gestion de projets. J'adorerais, par exemple, travailler en partenariat avec une prison, un hôpital ou une maison de retraite. J'ai aussi envie d'organiser des rencontres, des conférences. Dans la bibliothèque de la ville, j'ai assisté à un "combat de bande dessinée" et organiser ce genre de choses me plairait énormément. Je ne veux pas rester simplement planquée dans un bureau à faire du catalogage (même si j'aime bien le catalogage). 

En tout cas, les stages que j'ai fait m'ont motivée, même si j'ai fait certaines tâches ingrates (photocopier des articles de presse avec des formats pénibles, qui ne rentraient pas sur une feuille A4 pendant toute une journée), il y en a dans tous les métiers. 

Je sais qu'il faut avoir la fiche de poste sous les yeux pour faire une bonne lettre de motivation, et on m'a conseillé d'appeler les recruteurs aussi. 

 

Je ne me tourne pas vers les bibliothèques totalement par hasard, uniquement par dépit. J'ai envie de participer au déploiement de la culture, de donner accès à la connaissance. Je sais bien que ce n'est pas que les livres, qu'il faut réaliser un "troisième lieu", mais justement, il n'y a pas de quoi s'ennuyer quand on est dans une bibliothèque. 

 

 

Il y a 21 heures, Ferris a dit :

 -en minimisant ton parcours EN, comme on fait apparaître des petits boulots, parfois très intéressants d'ailleurs, sur un CV atypique -.Mettre de côté l' aspect motivation ratée/carrière et par contre en sortir seulement des éléments positifs concrets (il y en a toujours).

 

Pour les petits boulots, j'en ai fait quelques uns, je crois voir comment les valoriser. Après, j'ai enseigné pendant plus longtemps, ça paraîtrait logique de parler plus de cet aspect. 

 

En revanche, je ne veux me fermer aucune porte, alors j'avoue que j'ai l'intention de faire des CV et LM en pagaille, en adaptant bien à chaque fois ma LM au poste. Je ne vais pas faire la bêtise d'envoyer un copier-coller de ma LM à toutes les structures. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

 

supprimé

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette

Merci du conseil ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette

J'ai une question plutôt de type "concours". Lors des entraînements à l'oral de motivation professionnel, la question qui est revenue plusieurs fois est "qu'est-ce qui vous déplairait dans le métier", ceux qui sont passé ont dit à chaque fois "rien". Or, faut-il répondre que tout est passionnant ou plutôt faire preuve de réalisme et dire que gérer des conflits ou s'occuper des commandes d'essuie-mains (je dis ça parce que c'est, personnellement, ce qui me plairait le moins) ne serait pas une sinécure? Est-ce que ça renvoie une image négative, celle de quelqu'un qui ne va pas aimer son boulot et n'accepterait pas tous les aspects du métier?

 

Merci de  vos réponses. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

supprimé

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...