Aller au contenu

utilité du forum


Ferris
 Share

Messages recommandés

J'en ai marre de ce forum qui n'en n'est plus un depuis longtemps. J'adore les conversations de comptoir. J'apprécie des diatribes des informaticiens entre eux, je m'amuse des commentaires orsenniques, je hais les infos ABF froides et qui se veulent essentiellement informatives. Et j'en passe. Que les "regardeurs" (comme les sejourneurs en bibliothèque), s'expriment, s'engueulent si nécessaire, mais participent réellement. Bougez-vous le cul ! Répondez quand vous savez et pratiquez ! Et pour les anciens, ceux qui ont bien profité de notre aide aux concours, rendez-la monnaie. C'est bien joli les "merci machin"et à la prochaine. Mais vous êtes devenus quoi ? Quel vécu vous avez ? Vos ETES la profession. Pas les 800 pelés du congrès ou les quelques trous du cul endimanchés qui serrent des paluches de ministres depuis des décennies. Et vous n'auriez rien à dire ? T'es là dans ton coin avec tes deux agents et tes trois bénévoles, et t'as rien à dire, rien à raconter, t'as ton budget qu'on rabote chaque année et tu te démerdes comment, tu veux pas en parler ? T'as peur, tu t'en fous, chacun  sa merde, c'est ça ton truc ?

FAITES AU MOINS UN FORUM TROISIEME LIEU, vous serez à la mode !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ouh là, là @Ferris...

 

Oui, tu as raison, ils sont nombreux celles et ceux qui ont eu le concours grâce aux conseils glanés ici, idem pour décrocher un poste.

Puis silence radio, TV...  Et bien moi cela ne m'étonne pas. Cela fait bien longtemps que j'ai compris que le milieu des bibliothèques n'était pas si ouvert, chaleureux, courageux.

Oui je sais, je vais me faire taper dessus on va me vouer aux gémonies pour ces propos, mais j'assume: en bibliothèque, nous sommes conservateur, en bibliothèque, quoique nous en disions, quoique nous en pensions, nous sommes frileux et nous voulons un public qui respecte bien tous ce qui lui est demandé, et surtout qui nous soit reconnaissant pour tout ce que nous faisons pour eux, pour les leviers, nous qui savons ce qui est bon pour eux.

 

Nous avons aussi un autre gros travers: bien souvent il n'y a guère d'ambition, nous sommes dans le faire avec en plus une méconnaissance de certains concepts (par exemple un espace de co-working, non ce n'est pas qu'une salle de travail en groupe !). L'exemple emblématique de cette méconnaissance, de cette appropriation plus qu"approximative est moi le 3ème lieu qui n'a pas été compris, digéré, assimilé.... et nous remettons le couvert avec la notion "d'avocacy"... 

 

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vivement la fin du statut. Que les nouveaux embauchés sous contrat montrent leurs grosses couilles ambitieuses aux petits fonctionnaires frileux et apeurés, réglementairement peinards jusqu'à leur lointaine et douteuse retraite (aux flambeaux)

On fera peut-être deux forums. Un pour les contractuels nouveaux, un pour les statutaires anciens. 

De toutes façons on ne pourra pas se tromper : les nouveaux auront des primes au mérite, les autres non.:)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures, Ferris a dit :

Vivement la fin du statut. Que les nouveaux embauchés sous contrat montrent leurs grosses couilles ambitieuses aux petits fonctionnaires frileux et apeurés,

 

Un contractuel qui risque de se faire virer ne sera pas plus courageux...

Et c'est la porte ouverte au clientélisme ! Oui, bon, tu vas me dire que ça existe déjà mais quand même le statut nous en protège un peu.

 

Je suis pour le statut.

Je suis pour la prise de position pour l'engagement. Oui, c'est dans ma nature.

Et je sais que ce n'est pas le statut (privé ou public) qui te le donne.

 

Par contre depuis longtemps maintenant, et plus particulièrement depuis les présidentielles, tout est fait pour raboter, mettre au pas, museler.

Et surtout se débarrasser de ces fonctionnaires inutiles. Bin voyons...

 

 

Modifié par Louve
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A chacun de voir, il n'y aura pas que des avantages, mais la Fonction publique n'a jamais fonctionné à la reconnaissance au mérite et tu le sais. Mais au grade, à l'ancienneté, examens internes etc...sans parler du copinage (tu parles de clientélisme.... mais tu sais pourtant qu'il commence dès le recrutement). Si tu t'investis davantage que d'autres (je ne parle pas de toi) tu n'en retires rien, sauf éventuellement la haine de tes collègues que ton attitude pousse vers le haut, ce dont ils n'ont aucune envie. Tu ne gagnes rien. Ni financièrement ni en termes de reconnaissance. Tu grimperas tes échelons à la vitesse prévue (la durée minimum a été supprimée) selon ton ancienneté dans le grade, c'est tout .

Evidemment, toi tu es dans le haut du tableau. Mais pense à des collègues de tous grades qui ont abandonné depuis longtemps l'idée de "s'investir davantage", precisément à cause de ce système. Je ne leur jette pas la pierre.

Mais au lieu de parler de gentils qui se défoncent et de méchants glandeurs, ce qui ne fait pas avancer le bouchon, on ferait bien de revoir le système lui-même.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, Ferris a dit :

sans parler du copinage (tu parles de clientélisme.... mais tu sais pourtant qu'il commence dès le recrutement).

 

Ça ne sera pas beaucoup mieux si on a recours uniquement aux contractuels. J'irais plutôt dans le sens de Louve. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, Ferris a dit :

Tu ne gagnes rien. Ni financièrement ni en termes de reconnaissance. Tu grimperas tes échelons à la vitesse prévue (la durée minimum a été supprimée) selon ton ancienneté dans le grade, c'est tout

 

et oui... Je le sais. Je le dis.

Comme tu dis le copinage ça commence dès le recrutement notamment les recrutements sans concours, les titularisation ("sapinisation", "sauvadesation"...) après moults contrats et je t'assure Ferris que quand on gratte un peu, grand nombre d'agents (et pas qu'en bibliothèques) recrutés par ce biais occupent un poste mais n'avaient pas plus d'envie ni de désir d'être là. Eux ce qui les intéressait c'était un poste pour pouvoir manger, avoir un toit sur sa tête. 

 

Il y a 4 heures, Ferris a dit :

Evidemment, toi tu es dans le haut du tableau.

 

Dans le haut du tableau, justement, je gagnerai à être dans le privé!

C'est mon vieux côté hussard de la république qu m'anime! :wink: Oui, tu peux te moquer!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et puis ne pas oublier une chose : la fin du statut signifie aussi la fin des concours. Donc la fin du système de sélection le pus idiot et le plus injuste qu'on ait inventé.

 

Et "contractuel" ne veut pas dire "virable à merci". Pas plus qu'un salarié dans le privé. Faudrait arrêter les mythologies.

 

Le statut vous protège mais vous empêche d'avancer, vous ou vos projets. Les salaires sont misérables. La reconnaissance face au travail accompli est inexistante. Vos besoins réels de formation ne sont assurés que par des "journées" CNFPT, parce que la collectivité y cotise. Un salarié de base qui a une idée géniale doit la faire remonter par la hiérarchie qui, soit s'en attribuera le mérite soit la refusera sans explications. Le système pyramidal fait qu'un agent ne peut s'adresser à sa hierarchie qu'en passant par son N+1 qui relayera ou non. et ainsi de suite. En plus le secteur culturel reste la variable d'ajustement budgétaire la plus utilisée, y compris l'associatif culturel. Donc les publics sont méprisés.

 

Rappelez-vous la formule d'Allègre sur l'EN : dégraisser le mammouth. Et vous vous accrochez à ça ? A des poils de mammouth ?

 

Bien sur, le Maire ou le Président va se retrouver dans la peau d'un patron d'entreprise avec ses salariés. Et ça c'est pas rassurant. N'importe quel crétin peut devenir Maire par l'élection. Mais un patron est un type qui a quand même dû faire ses preuves un jour, monter sa boite, la pérenniser,  etc.. Et puis l y a l'autre risque, c'est que la notion de service public non rentable s'impose. Regardez comment ça s'est passé à la Poste entre avant l'ouverture à la concurrence du secteur postal dans les années 2000, et maintenant. Les conditions de travail se dégradent. Y compris pour les statutaires qui demeurent encore.

Car là il ne faut pas se tromper : si le statut saute, sauf pour ceux qui y sont jusqu'à la retraite, leurs conditions de travail changeront évidemment aussi.

 

Tu imagines deux agents à l'accueil, un salarié et un fonctionnaire, avec théoriquement les mêmes tâches. Un qui veut faire ses preuves et l'autre qui roupille sur son statut ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 49 minutes, Ferris a dit :

Le statut vous protège mais vous empêche d'avancer, vous ou vos projets. Les salaires sont misérables. La reconnaissance face au travail accompli est inexistante. Vos besoins réels de formation ne sont assurés que par des "journées" CNFPT, parce que la collectivité y cotise. Un salarié de base qui a une idée géniale doit la faire remonter par la hiérarchie qui, soit s'en attribuera le mérite soit la refusera sans explications. Le système pyramidal fait qu'un agent ne peut s'adresser à sa hierarchie qu'en passant par son N+1 qui relayera ou non. et ainsi de suite

 

Je te rassure, c'est la même chose dans le privé!

Les start-up au fonctionnement horizontal, égalitaire, ce n'est pas légion. Et ce n'est pas la panacée.

 

Que l'on évolue, que l'on cherche l'efficacité en ne nous fourvoyant pas sur la recherche de rentabilité financière, c'est normal.

 

Quant à la sélection, ne nous mentons pas, elle sera là, et avec des règles qui ne seront pas plus juste ni plus intelligentes que le concours.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, Ferris a dit :

Tu imagines deux agents à l'accueil, un salarié et un fonctionnaire, avec théoriquement les mêmes tâches. Un qui veut faire ses preuves et l'autre qui roupille sur son statut ?

 

C'est déjà du vécu, non ?

Personne en CDD, par exemple, que l'on prévient au dernier moment de son renouvellement de contrat. Oui, par exemple.

Modifié par B. Majour
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 9 heures, B. Majour a dit :

C'est déjà du vécu, non ?

Personne en CDD, par exemple, que l'on prévient au dernier moment de son renouvellement de contrat. Oui, par exemple.

 

Non ! Tu confonds CDD et CDI. Et en plus tu mélanges implicitement CDI de droit public et CDI de droit privé. Confondre un saisonnier et un agent public relève de l'imposture.

 

Le CDD est destiné à pourvoir un emploi de manière temporaire uniquement. Ainsi, un employeur n'a pas le droit d'engager un salarié en CDD, si c'est dans le but de pourvoir à l'activité normale et permanente de l'entreprise. On peut embaucher un CDD pour quelques jours. C'est une précarité programmée et acceptée. Lorsque le CDD d'un salarié prend fin, et qu'il ne se poursuit pas par un CDI, l'employeur doit généralement verser une indemnité de fin de contrat (appelée prime de précarité) au salarié (en droit privé, pas en droit public, pour l'instant du moins)

 

Et, dans tous les textes prévoyant la fin du statut il n'a jamais été question d'autre chose que de recrutements en CDI, jamais en CDD, ce qui serait totalement illégal. Le CDD continuera d'exister, avec ses limites légales. Qui sont d'ailleurs différentes dans le public et dans le privé. Et beaucoup plus défavorables dans le public (durées renouvellement etc..). Les possibilités de recours aux contrats de travail à durée déterminée sont beaucoup plus larges dans la fonction publique, qui en abuse, chiffre à l'appui, que dans le secteur privé. Là encore il faudra harmoniser.

 

Le CDI de droit public existe déja depuis 2005 mais est peu utilisé et peu intéressant, et il devra être revu complètement. Comment les collectivités peuvent-elles recruter dans des domaines d’activité où elles sont en concurrence avec le secteur privé, sans être en mesure de proposer de contrat comportant des garanties équivalentes ? Les “meilleurs” postulants seront toujours tentés de choisir le privé pour assurer leur avenir; Donc le CDI de droit public n'est probablement pas la bonne solution.

 

La VRAIE question, c’est est-ce que les nouveaux entrants seront embauchés sous un contrat de droit privé, et soumis au Code du travail

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le ‎04‎/‎04‎/‎2018 à 01:31, Ferris a dit :

Répondez quand vous savez

Bonjour

parfois le temps de se connecter au forum la réponse est déjà donnée et peux nous sembler (enfin je parle pour moi :)) assez clair et comme on a rien a ajouter on n'intervient pas plus.

mais sinon je suis assez d'accord avec ton coup de gueule.

bonne journée

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci Saida, d'autant plus que tu pointes un défaut dans mon coup de gueule : répondez quand vous savez, ai-je dit. En fait, non, répondre, au sens de participer, d'apporter SON vécu sur un sujet. Ce ne sera jamais inutile car ce vécu est par définition unique. Et par ailleurs, il nous arrive de répondre sur des choses que nous ne pratiquons pas, de répondre donc par de la théorie ou en renvoyant à des liens. Souvent une question nous fait nous mettre "dans la peau" du questionnant : et si j'étais dans cette situation, que ferais-je, que font les autres, sur quoi pourrais-je m'appuyer etc...mais tout cela reste bien peu de chose par rapport à une réponse vécue. C'est cela qui manque.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Personnellement j'aime beaucoup lire vos échanges tellement enrichissants que je ne trouve pas grand chose à ajouter, vous êtes souvent très habiles pour vous exprimer, d'autres surement comme moi le sont un peu moins mais l'utilité de ce forum n'est pas vaine elle peut servir à s'ouvrir sur les autres et à se sentir moins isolé face à des problématiques ou interrogations souvent identiques.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pareil pour moi...

Depuis que j'ai découvert ce forum, qui m'a énormément apporté, donné des idées, où je me suis aussi sentie soutenue dans des moments parfois difficiles, j'ai tenté de participer, mais très souvent, une réponse mieux argumentée, mieux formulée, était postée avant même que j'aie eu le temps de réfléchir...

 

Voilà.

Allez, je vais tenter de participer davantage !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 05/04/2018 à 08:07, Ferris a dit :
Le 04/04/2018 à 21:53, B. Majour a dit :

C'est déjà du vécu, non ?

Personne en CDD, par exemple, que l'on prévient au dernier moment de son renouvellement de contrat. Oui, par exemple.

 

Non ! Tu confonds CDD et CDI. Et en plus tu mélanges implicitement CDI de droit public et CDI de droit privé. Confondre un saisonnier et un agent public relève de l'imposture.

 

Je ne sais pas sous quel statut sont embauchés les intervenants NAP extérieurs aux communes, Ferris.

Mais ils ne sont pas en CDI, ça c'est sûr, et ils sont chargés des mêmes tâches que les agents de la commune.

 

Pour la distinction entre les deux CDI, je n'imaginais même pas que ça existait. (Surtout en bibliothèque. On peut avoir des saisonniers à l'accueil ?. Des vacataires étudiants, sans doute oui, mais des saisonniers)

Donc, merci pour l'info.

 

Après recherche, le "statut" CDI de droit public est encore pire que tu dis  :

http://www.lagazettedescommunes.com/61396/le-cdi-de-droit-public-un-petit-mieux-mais-sans-plus/

Espérons que la situation a évolué depuis 2008.

 

Pas mieux pour le CDI de droit privé

https://www.village-justice.com/articles/agent-contractuel-public-vraiment,15294.html

Etre remplacé par un fonctionnaire et perdre son emploi du jour au lendemain. Mouais.

 

 

L'utilité du forum, en apprendre un peu plus tous les jours.

Et corriger ses propres approximations enfin, les miennes en tout cas  :wink:

 

Pour ceux et celles qui ont eu les exams et qui ont trouvé un poste, faut peut-être leur laisser le temps de s'installer et de se former ou de se confronter aux problèmes en direct.

Au besoin, on peut toujours les relancer si tu le souhaites. Un simple post sur les fils "concours de" et ça arrivera dans leurs boîtes mails puisqu'ils sont abonnés au fil du sujet.

Il suffit d'y citer ton premier message, tout en haut.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quel chipoteur. Tu remplaces emploi saisonnier par emploi temporaire et tu dormiras mieux. C'est le premier mot qui m'est venu à l'esprit. D'autant plus que je ne parlais pas des bibliothèques spécifiquement, mais du statut en général. Il n'y a aucune différence entre un saisonnier qui tond les pelouse du stade de foot l'été et une agent recrutée pour remplacer un congé maternité. Et des CDD comme ça il y en aura toujours.

 

L'intérêt du propos était de s'imaginer la coexistence de deux agents pour un travail équivalent l'un en CDI et l'autre encore sous statut. Et je citais l'exemple de La Poste. Mais là t'as pas réagi....

 

Alors parce que sa Majesté s'est pris une veste en se faisant traiter d'approximatif par le Monsieur Fourmeux, et dans un domaine où il régnait en maître incontesté sur ce forum, il va chercher des noises à tout le monde sur chaque mot "approximatif". Tu finiras par compter les virgules....:drool:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Ferris a dit :

Quel chipoteur. Tu remplaces emploi saisonnier par emploi temporaire et tu dormiras mieux. C'est le premier mot qui m'est venu à l'esprit.

 

Il n'était pas question de chipoter. Je te le redis, je ne connais rien en contrat de travail de la fonction publique.

 

Je sais juste qu'il y a des CDI (visiblement de droit privé) dans les bibliothèques. Dans les 10 % d'après certaines statistiques, ce qui fait que le cas dont tu parles pourrait bien avoir déjà lieu. (deux agents à l'accueil, un salarié et un fonctionnaire, avec théoriquement les mêmes tâches)

 

Et peut-être des saisonniers, pourquoi pas. Des guides touristiques que l'on rappellerait année après année, pendant l'été.

Je ne vois pas en quoi ce serait ridicule.

 

Tiens, d'ailleurs

https://emploi-public.publidia.fr/actualites/emplois-saisonniers-collectivites

 

Il y a 1 heure, Ferris a dit :

en maître incontesté sur ce forum

 

M'enfin, Ferris, je ne suis maître en rien. J'apprends tout le temps.

En plus, je ne suis pas l'unique personne compétente en informatique. OlivierH en est un exemple, bien plus compétent que moi.

Thomas Fourmeux est dans sa partie sur la RGPD, excellent.

https://biblionumericus.fr/2018/03/14/rgpd-et-bibliotheques-cartographie-des-traitements-de-donnees-personnelles/

(comme est excellente sa bibliothèque numérique)

 

Par contre, quand il dit ça : C'est un abus de la part de votre DSI d'interpréter le RGPD de cette façon.

Oui, ça me gêne, parce qu'il suppose que les informaticiens ont les mêmes ressources documentaires que les bibliothécaires. Or chaque profession a ses propres ressources documentaires. Zdnet, c'est une ressource d'informaticien. Je l'utilisais régulièrement à une certaine époque. Et forcément, je me basais dessus en toute confiance.

 

Ce n'est pas un abus, c'est un manque d'information.

 

Tu veux savoir pourquoi il vaut mieux éviter la Wi-Fi.

Regarde comment on hacke les réseaux Wi-Fi sur ce forum informatique

http://forums.cnetfrance.fr/topic/1205381-que-risque-t-on-a-se-connecter-au-wifi-public/

Dans combien de bibliothèques est-ce affiché  ?

L'informaticien, un peu sécuritaire, sait à quoi on expose le public. Combien de bibliothécaires sont au courant ?

 

 

Quand tu connais la pire hypothèse, tu peux envisager toutes les autres.

Oui, tu peux penser que je me suis pris une veste. C'est peut-être vrai, mais je m'en fous, Ferris. J'ai exploré la pire solution qui pourrait m'arriver avec la RGPD et maintenant je peux m'en servir pour mettre en place un protocole, et poser les bonnes questions à ma tutelle. J'ai appris quelque chose. Et l'utilité du forum, pour moi, elle est là dans les choses que j'y apprends.

 

Pas dans la justesse (?) qu'il faudrait avoir dans ses réponses.

 

Parce que s'il faut être juste en permanence et tenter d'être un service Questions/réponses de l'ENSSIB bis.

Je ne vois pas bien comment on peut penser égaler les professionnels qui ont les références de la profession à disposition et qui vont prendre le temps de les fouiller.

Pour les restituer avec l'art et la manière.

 

Difficile pour beaucoup de "rivaliser"... ou d'avoir envie de le faire.

Plus facile de se taire.

  Bernard

 

Et au moins ça évite de recevoir des petits sobriquets affectueux, qui peuvent en effrayer plus d'un. :drool:

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je n'entends rien à vos propos à l'un et à l'autre. Dailleurs tu remarqueras que je n'interviens jamais dans les discussions entre informaticiens. Je fais partie d'une autre génération, qui s'est auto formée comme elle a pu, à la force du poignet avec du DOS et du Minitel. Mais qui vous a créés, ne n'oubliez jamais, bandes de crétins prétentieux. Aujourd’hui vous êtes indispensables, incontournables, et l'on lit vos diatribes avec crainte et respect. Mais c'est dans les années soixantes-dix que les bibliothèques sont devenues ce qu'elles sont. Et vous n'existiez pas.

Par ailleurs, tout ce que je retiens des nombreux retours de ce forums depuis 2013 c'est que les DSI sont la poisse, n'entendent rien à nos problèmes, depuis toujours, et cherchent simplement à se couvrir et no n à nous entendre. Leur interprétation des nouveaux textes leur est dictée par la peur de la faute et rien d'autre. N'attendez jamais de réponse de ces gens là. Ils sont ailleurs et viennent d’ailleurs. Et ils y resteront. Je fais mon métier, ils font le leur. Ce ne sont pas nos amis. Ce sont nos Kapos.

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 9 heures, Walrus a dit :

j'ai tenté de participer, mais très souvent, une réponse mieux argumentée, mieux formulée, était postée avant même que j'aie eu le temps de réfléchir...

 

Mais, bordel de merde, toutes les argumentations du monde ne vaudront JAMAIS un retour de VECU. La formulation, les argumentaires ficelés, les liens, les textes de loi et tout le tintouin, c'est de la merde. Ce qu'il nous faut, à tous, engoncés dans nos différences locales, nos problématiques particulières, c'est du RETOUR. Comment TOI tu vis ceci ou cela, quelle stratégie tu développes, comment tu te démerdes dans les situations difficiles, quel truc innovant (ou pas) tu as mis en place, quel truc foire et pourquoi,  comment tu gères tes agents, tes élus, ,et, à la limite, est-ce que tu changes le PQ toi-même ?

Tout cela A DU SENS. C'est du retour VECU sur notre quotidien qui manque. Et que que soit ce quotidien. Nous savons qu'il est différent. Et justement c'est là l'intérêt. Tu arroses tes plantes vertes toi-même ? Tu crois que c'est anodin, inintéressant, voire ridicule d'en parler ? Tu as tort. C'est NOTRE VECU. C'est ce vécu accumulé qui fédère réellement notre profession.Tu préfères que des bureaucrates galonnés la définissent à ta place ?

Aucun des éléments de ton vécu quotidien n'est sans intérêt. Il résonnera dans la tête de beaucoup d'entre nous. C'est cette dynamique là qui manque à ce forum.

Et ce n'est pas que le duo "j'ai un problème" vs "j'ai une réponse", ça tu le trouvse dans les chipoteries des concoureux et des informateux. C'est de la tuyauterie, de l'utilitaire de base. Un forum de plombiers. Ce qui compte c'est ton vécu quotidien. Ce qui fait que je te connaîtrai, toi, ma collègue, ce n'est pas de savoir comment tu as bidouillé ta Wifi, c'est tout le reste.

Et ce forum crève de ça.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 10 heures, B. Majour a dit :

Et peut-être des saisonniers, pourquoi pas. Des guides touristiques que l'on rappellerait année après année, pendant l'été.

 

Guide touristique en bibliothèque ? Mouais, peut-être. Ne pas confondre le type d'emploi, lié à la saisonnalité, et les missions confiées aux personnes concernées.

 

Donc contrat saisonnier en bibliothèque, ça veut effectivement dire besoin temporaire du service, lié à la saisonnalité. Par exemple :

- quand l'activité générale de la bibliothèque augmente à certaines périodes de l'année (pour cause de fréquentation touristique de sa commune d'implantation), avec une augmentation des horaires d'ouverture par ex. Le recours à de l'emploi temporaire permet ainsi de répondre à un besoin lui aussi temporaire, que l'on pourra qualifier de "saisonnier".

ça pourrait aussi s'appliquer à l'inverse aux établissements qui veulent étendre leur offre de services l'été pour les habitants qui ne partent pas en vacances...

- proposition de services spécifiques en périodes de vacances, de type bibliothèques de plage (ou autre activité "HLM", enfin, hors les murs c'est pas si long à écrire quand même !), qui pourront être animés par des emplois temporaires également liés à une activité saisonnière.

 

dans tous les cas, ça concerne en général des emplois plutôt d'animateurs ou d'agents d'accueil, avec des profils d'étudiants ou de travailleurs saisonniers justement, c.-à-d.des gens avec des profils professionnels assez polyvalents et qui cherchent des emplois non permanents. J'ai eu en emploi d'été à l'accueil une monitrice de ski, sur les pistes l'hiver et en médiathèque l'été, et ça répondait bien à mon besoin et au sien. 

Modifié par Isalabib
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a tout de même une petite différence entre le saisonnier et le temporaire.

Le recrutement pour accroissement temporaire d'activité se fait par un CDD de 12 mois maximum, renouvellement inclus, au cours d'une période de 18 mois consécutifs.

Le recrutement pour accroissement saisonnier d'activité s'effectue par un CDD de 6 mois maximum, renouvellement inclus, au cours d'une période de 12 mois consécutifs.

L'accroissement saisonnier se distingue de l'accroissement temporaire par son caractère prévisible et répétitif d'une année à l'autre.

Effectivement la tonte est prévisible et répétitive, la grossesse beaucoup moins prévisible, même depuis la pilule :flowers:

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 month later...

L'utilité du forum ?

Pour les concours écrits, oral ou "comment je vais faire,  je suis perdu, j'ai une mon concours, je sais pas où je vais aller, j'ai jamais mis un pied dans une bibliothèque..." il a l'air très utile ce forum. Tous les ans il y a des nouvelles questions sur ces thématiques.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour ma part, ce forum a été un grand bol d'air lorsque je me trouvais à un poste où de toute évidence on ne voulait pas de moi !

Me plonger dans les discussions de ce forum était non seulement d'un grand intérêt professionnel, mais me donnait aussi l'impression de ne pas être seule dans cet environnement hostile.

Une bouée quoi...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...