Aller au contenu

utilité du forum


Ferris
 Share

Messages recommandés

il y a 11 minutes, Ferris a dit :

Moi je trouve que le fait de passer une annonce c'est déja pas mal. La seule annonce obligatoire légalement c'est la publicité au CDG.

 

Cap territo c'est le recensement  automatique des annonces publiées par les CDG adhérents.

Il en manque quelques uns, notamment CDG69, CDG01, CDG74.

 

il y a 16 minutes, Ferris a dit :

Ce qui veut dire que toute annonce parue ailleurs ne dispense pas d'une annonce au CDG; Sinon on peut attaquer. Si la nomination est attaquée devant le tribunal administratif par toute personne s’estimant lésée par l’absence de publicité de l’offre, c’est à dire notamment tout candidat potentiel, ça peut aller loin.

 

 

Oui, Ferris, je sais tout ça, mais franchement tu en connais beaucoup des gens qui osent attaquer? C'est comme pour les prudhommes et la grande légende qui disait que si tu attaquais, tu ne retrouverais plus jamais de boulot.

Je l'ai déjà dit mais je le redit: la trouille, tu sais ça permet de museler. Et nous sommes dans une époque où la trouille est très présente.  

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je sais. Qui dit précarité dit trouille. Mais c'est justement dans ces moments là qu'il est bon de rappeler les textes et les termes de la loi. Des textes qui ont considérablement amélioré les choses, notamment pour les précaires et que peu d'agents connaissent. Et qui du coup ne sont pas ou peu appliqués.

Et, pourquoi pas, de rappeler aussi la nécessité de se syndiquer. Pas pour "militer", mais pour être protégé, tout simplement. Sinon on laisse totalement le champ libre à toutes les magouilles.

Le discours sur les syndicats, sur le forum est globalement très négatif. Beaucoup trop à mon goût, même s'il m'arrive de les critiquer aussi.

On ne va pas tout seul au TA , pas plus qu'aux Prudhommes. Sans l'aide juridique d'un syndicat, c'est foutu. Maintenant à chacun de voir....

 

il y a 51 minutes, Louve a dit :

C'est comme pour les prudhommes et la grande légende qui disait que si tu attaquais, tu ne retrouverais plus jamais de boulot.

 

Précisément, c'est une légende. Ceux qui attaquent sont gagnant et retrouvent du boulot. Et pour ce qui nous concerne les Tribunaux administratifs sont extrêmement durs avec les collectivités quand la faute est prouvée. Par contre, pour retrouver du boulot après, tu peux toujours chercher une mutation avec ton dossier administratif qui te suit ou plutôt te précède, de DRH en DRH, précisant que tu as fait condamner ton Maire....

Ce qui n'est pas le cas dans le privé...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 51 minutes, Ferris a dit :

Et, pourquoi pas, de rappeler aussi la nécessité de se syndiquer. Pas pour "militer", mais pour être protégé, tout simplement. Sinon on laisse totalement le champ libre à toutes les magouilles.

Le discours sur les syndicats, sur le forum est globalement très négatif. Beaucoup trop à mon goût, même s'il m'arrive de les critiquer aussi.

On ne va pas tout seul au TA , pas plus qu'aux Prudhommes. Sans l'aide juridique d'un syndicat, c'est foutu. Maintenant à chacun de voir....

 

 

Au cours de mes pérégrinations professionnelles, ce que j'ai observé, compris, acquis est que les syndicats dépendent beaucoup du contexte local.

Ainsi dans telle collectivité il vaudra mieux aller chez S,  dans une autre chez C, encore autre chez G... 

 

Quand tu dis qu'il faut se syndiquer pour se protéger, le problème est que système entraîne très vite des dysfonctionnements  ce qui est somme toute assez logique. Si tu ajoutes une non mobilité très forte en territoriale tu peux te retrouver avec une/un chef de file présent depuis 30 ans considéré comme LA personne avec qui il faut être bien pour la promo, l'obtention de la prime, l'embauche du fiston... Ca peut même aller jusqu'à foutre la trouille aux gens: malheureuse, ne dis rien parce que le syndicat majoritaire ne sera pas d'accord. 

Et tu retrouves avec des gens qui vont voter "pour remercier" alors qu'ils se font avoir jusqu'au trognon, avec des gens qui ne s'intéressent pas au collectif mais à leurs personne car c'est bien pour eux qu'ils se ont syndiqués, pas pour le collectif.

 

Au niveau aide juridique, il y a effectivement l'aide du syndicat mais pas que car je t'assure que certaines sections locales sont un peu à la ramasse. 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Décidément tu vois tout en noir actuellement, quitte à devenir carrément caricaturale. Attention à ne pas devenir la Mère Ronchon du Forum. Je te cède ma place bien volontiers.:whistle:

Quelles que soient les situations locales, il est impossible de se défendre seul. C'est un fait acquis. Ensuite, si un précaire préfère sortir 2000 balles pour prendre un avocat de son choix c'est à lui de voir.

 

Par ailleurs le simple fait d'être syndiqué te donne le droit de bénéficier d'autorisations spéciales d'absence et de décharge de service. La durée des autorisations spéciales d'absence accordées à un même agent, au cours d'une année, ne peut pas être de plus de dix jours dans le cas de participation aux congrès des syndicats nationaux, des fédérations et des confédérations de syndicats, mais c'est déja pas mal. Et surtout cela te donne une "culture" du droit du travail que nous n'avons jamais dans nos formations professionnelles. Or c'est important. Et particulièrement pour un chef de service soucieux de ses agents.

On a eu le cas des nombreux refus d'accorder la NBI accueil par exemple dans de nombreuses communes. Et souvent ce sont les chefs de service qui sont montés aux créneaux. Et dans ces cas là, il vaut mieux avoir des infos précises et un soutien de la part des syndicats (qui en plus ont accès à presque toutes les jurisprudences, ce qui est très utile).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 11 minutes, Ferris a dit :

Décidément tu vois tout en noir actuellement, quitte à devenir carrément caricaturale. Attention à ne pas devenir la Mère Ronchon du Forum. Je te cède ma place bien volontiers.:whistle:

 

oui, peut-être suis-je un peu ronchonne en ce moment.

 

il y a 18 minutes, Ferris a dit :

Par ailleurs le simple fait d'être syndiqué te donne le droit de bénéficier d'autorisations spéciales d'absence et de décharge de service. La durée des autorisations spéciales d'absence accordées à un même agent, au cours d'une année, ne peut pas être de plus de dix jours dans le cas de participation aux congrès des syndicats nationaux, des fédérations et des confédérations de syndicats, mais c'est déja pas mal. Et surtout cela te donne une "culture" du droit du travail que nous n'avons jamais dans nos formations professionnelles. Or c'est important. Et particulièrement pour un chef de service soucieux de ses agents.

On a eu le cas des nombreux refus d'accorder la NBI accueil par exemple dans de nombreuses communes. Et souvent ce sont les chefs de service qui sont montés aux créneaux. Et dans ces cas là, il vaut mieux avoir des infos précises et un soutien de la part des syndicats (qui en plus ont accès à presque toutes les jurisprudences, ce qui est très utile).

 

Je sais tout ça. Je sais que l'on peut se former via, grâce aux syndicats, mais je sais aussi que l'on peut se former autrement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 21/08/2018 à 23:43, Ferris a dit :

Ceci dit on n'est pas là pour fiche la trouille à E.D.

 

Ne vous inquiétez pas pour ça, les RH l'ont déjà fait pour vous...

 

En ce qui concerne les syndicats, j'y avais pensé. Mais certains des mes collègues font souvent des sous-entendus négatifs sur eux :/ Du coup, ça a un peu cassé mon envie de m'y intéresser.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Laisse tomber les sous-entendus. Et n'oublie  pas que le soutien d'un syndicat est gratuit. Toute personne -syndiquée ou non- peut faire appel à leurs services. Tu as obligatoirement dans ta collectivité une permanence syndicale qui te recevra et écoutera ton problème et te donnera des informations, notamment juridiques, sur ta situation et te dira notamment si tu es "défendable" ou non. Les représentants syndicaux, elus notamment au CT, représentent tous les agents, et pas seulement les agents syndiqués.

 

Certaines personnes, comme par hasard souvent des cadres, estiment avoir les moyens de connaitre et défendre leurs droits seules, mais elles peuvent se tromper et se retrouver ensuite seules face aux RH. Et là elles sont perdantes d'avance.

 

Une chose a été vraie, c'est le peu d'intérêt que portent les syndicats aux précaires de toutes sortes. Il n’est donc pas étonnant que l’on relève chez les précaires, notamment les plus jeunes, une relative indifférence ou défiance vis-à-vis des syndicats, qui sont perçus parfois comme corrompus, le plus souvent comme privilégiant la défense des travailleurs stables et ne faisant pas assez de place à la défense des travailleurs précaires, et ne proposant pas de ligne de résistance cohérente face à l’extension du précariat. Le constat de l’impuissance ou du désintérêt des syndicats vis-à-vis des précaires est très répandu, même chez ceux de ces derniers qui sont syndiqués.

 

Je l'ai vécu personnellement quand j'étais dans l'enseignement comme non titulaire. Mais depuis 30 ans les choses ont bien changé, le nombre de contrats précaires, vacataires, auxiliaires, emplois aidés… étant en hausse constante (+ 3% par an en gros en FPT), dont une forte présence de personnels non titulaires, notamment des contractuels en CDD, au sein des centres communaux d’action sociale, des caisses des écoles et de crédit municipal, dans les communautés de communes et dans les syndicats intercommunaux. Les petites collectivités sont en tête de liste.

Idem pour les chômeurs, que ce soit dans le public ou dans le privé, Mais les syndicats ont revu leur copie, particulièrement dans la FPT. Ils savent que vu le nombre de précaires, ils ne peuvent plus les ignorer et doivent au contraire s'appuyer sur eux et axer leur politique sur leur défense. C'est dans tous les programmes actuellement, à la veille des élections syndicales.

 

Dans le privé il y a aussi des légendes urbaines qui perdurent, notamment comme quoi le fait d'être syndiqué diminue de 40% tes chances d'être augmenté (info du Figaro, évidemment). Idem chez nous pour une discrète collusion entre syndicats corrompus et DRH malhonnêtes "pour calmer le jeu". Et toutes ces légendes ont la vie dure. Si localement cela peut être vrai, c'est loin d'être une generalité.

 

C'est quoi des RH malhonnêtes ? C'est ceux qui n'informent pas les agents de leurs droits, notamment des nouveaux textes parus, et qui font fi de leur obligation de réserve et racontent tout ce que leur dit un agent à leur hiérarchie et donc aux élus.. Et ça fait du monde !

 

Eh bien je préfère l'information sur mes droits donnée par les centrales syndicales, via leurs sections locales et leurs permanents, à celle donnée par les RH (quand elle est donnée !)

 

Si tu veux mesurer le taux de malhonneteté et de soumission  des RH à leur hierarchie, à coups de chipotages illégaux, jette un coup d'oeil sur

http://www.agorabib.fr/topic/1580-nbi/

http://www.agorabib.fr/topic/349-nbi-daccueil-en-bibliotheque-municipale/

 

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 26/08/2018 à 16:05, Ferris a dit :

Toute personne -syndiquée ou non- peut faire appel à leurs services.

 

Je pensais qu'il fallait obligatoirement être syndiquée pour avoir un soutien d'un syndicat. Merci pour l'info, Ferris !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 02/09/2018 à 12:22, E.D a dit :

 

Je pensais qu'il fallait obligatoirement être syndiquée pour avoir un soutien d'un syndicat. Merci pour l'info, Ferris !

 

Nullement, nullement ! Tout le monde y a droit. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...