Aller au contenu
ADRIEN95

Entretiens en bibliothèques

Messages recommandés

Louve
il y a 33 minutes, ADRIEN95 a dit :

Je veux m'orienter davantage vers la section jeunesse en territoriale. Il faut que je renforce mes arguments, j'en suis conscient.

 

Pour la territoriale, le recrutement direct en catégorie C est plus courant, à creuser donc.

Si c'est le secteur jeunesse qui t'intéresse, suis les conseils de Bernard et va voir de plus près ce qui se passe dans les bib en n'oubliant pas qu'il y a autant de fonctionnement différents que de bib.

Clarifie bien le pourquoi de ton intérêt pour la jeunesse.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
il y a 12 minutes, Louve a dit :

Oh, bin toi, vu ton âge vénérable, tu pourras buller tranquille pendant qu'on se fera tondre et exploiter!

 

Tous les fonctionnaires actuels resteront fonctionnaires jusqu'à leur retraite. Faudrait pas dramatiser non plus. 120 000 en moins d'ici la fin du quinquennat, ça ne jouera que sur le non remplacement des retraités. Laisse les visions apocalyptiques au Révérend Majour. Il n'y aura ni exploitation ni tonte (sauf si tu as couché).

 

Par contre il y a une situation nouvelle qui va obligatoirement se présenter quand tout cela sera acté, et dont on ne parle jamais : Une collectivité cherche à pourvoir un poste : à ton avis, elle va prendre un fonctionnaire encore sous statut qui cherche sa petite mutation pépère, ou un jeune loup en CDI ?

 

Et puis tu auras une retraite par points. 

Et puis il y a aussi la prime de départ volontaire, qui existe déja mais sera renforcée et facilitée. Voir sur https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/2173-fonctionnaires-prime-de-depart-volontaire

Modifié par Ferris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
il y a 51 minutes, ADRIEN95 a dit :

Par contre, vous ne pouvez pas vous avancez à dire qu'il y a des situations plus difficiles. Vous ne connaissez pas ma vie, ni mon niveau de vie.

Le fait d'être à la BnF ne règle pas tout. Mais je cours pas après l'argent non plus soyez-en certain.

 

Si, il y a des situations plus difficiles, il suffit de parcourir le Forum. Par exemple des gens qui n'ont aucune formation dans le domaine culturel ni aucune expérience de terrain, ce qui n'est pas ton cas. Et aussi des gens qui eux, "courent après l'argent", pour reprendre ton expression, et passent de CDD en vacations, trouvent des remplacements de congés maternité sans lendemain, cherchent des stages, reprennent parfois des études quand ils le peuvent pour se présenter à des concours, postulent même dans les BDP pour trouver une petite place de bénévole histoire d'avoir une petite expérience de terrain à présenter sur leur CV, et certains qui sont près à quitter leur région quitte à postuler dans toute la France pour trouver quelque chose.

Alors, OUI, pour ceux-là c'est plus difficile.

Je n'ai pas l'impression que ça soit ton cas, c'est tout, et nul besoin de connaître ta vie ou ton niveau de vie, pour le savoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
il y a 27 minutes, ADRIEN95 a dit :

mais pour moi c'est important de commencer de plus bas. Je reste humble et veux avoir les pieds sur terre.

 

Ne reste pas humble Adrien. L'humilité, ça ne rentre pas dans un projet professionnel.

 

Dire : je veux connaître les bases, savoir ce que les gens font, parce qu'un jour j'aurais à les diriger, ça c'est un projet professionnel.

 

Et bien sûr qu'il faut passer tous les concours, pousser toutes les portes, aller demander des conseils partout... et si possible dans le monde réel, pour se créer un réseau.

Tu sais qu'en territorial, on peut t'embaucher directement en catégorie C, sans aucun concours. Il suffit qu'un maire se décide pour que ce soit effectif.

Tu peux aussi faire du bénévolat, lecture aux enfants le soir/samedi, ou t'intégrer dans une équipe bénévole quelques heures par semaine. Tout ça renforce ta candidature.

 

il y a 30 minutes, ADRIEN95 a dit :

Je veux m'orienter davantage vers la section jeunesse en territoriale. Il faut que je renforce mes arguments, j'en suis conscient.

 

Oui, et ces arguments tu les as. (les pourquoi en cascade vont t'aider à les trouver. Pourquoi en jeunesse ? Comment tu peux prouver que tu aimes travailler en jeunesse. Toujours en sachant qu'en territoriale on travaille avec tous les publics)

 

il y a 41 minutes, ADRIEN95 a dit :

Mes expériences pro précédentes, je m'en sers beaucoup pour me valoriser, même si je dois faire des efforts encore.

 

Est-ce que tu dois faire des efforts ?

Non.

 

Surprenant, hein. :wink:

Non, tu ne dois pas faire d'effort.

 

Regarde ce que te dit Pigranelle.

Regarde ce qu'elle recherche chez un magasinier.

Elle te donne toutes les façons d'être "utile". Utile à la vie de la bibliothèque et des collègues. (Peu importe ton diplôme)

 

Elle te donne tous les points importants qu'un recruteur a envie (besoin) d'entendre.

Et si je me base sur ton expérience pro : le fait d'avoir été moniteur étudiant sera, à ce niveau, ta plus grande ressource.

Si tu as le contact facile (et si je t'envoie poser des questions à tes supérieurs ou même à tes collègues, ce n'est pas non plus pour rien), tu pourras le prouver.

Si tu es à l'aise (et que tu considères les recruteurs comme de futurs collègues), alors tout ça se verra à l'oral.

Tu n'auras pas d'effort à faire, ce sera devenu naturel et présent dans ton quotidien.

 

Comme le fait de rendre service aux usagers, tous les jours. (même sur un forum, pas forcément l'Agorabib)

 

Pour ton côté géographe, bien sûr que ça peut te servir, surtout si tu as du concret à montrer.

Une cartographie de la culture sur le territoire, une cartographie des animations culturelles des bibliothèques ça pourrait être utile. (ou même des associations culturelles ou autres)

En particulier si tu montres une carte établie par tes soins. Parce que ça te rend unique comme candidat. Et ça prouve que tu es capable d'adapter tes connaissances à d'autres domaines que la pure géographie (dont le public, recruteurs compris, ne sait pas vraiment en quoi ça consiste)

 

Allez un dernier truc

Il y a 1 heure, ADRIEN95 a dit :

A la BnF, c'est pareil, au recrutement sans concours, beaucoup ont des thèses par exemple

 

Beaucoup de vacataires ont des thèses, plusieurs veulent travailler en bibliothèque... mais tu es le seul à être venu sur l'Agorabib.

Rien que pour ça, ça valait le coup de te répondre. :thumbsup:

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
Il y a 2 heures, Ferris a dit :

Laisse les visions apocalyptiques au Révérend Majour. Il n'y aura ni exploitation ni tonte (sauf si tu as couché).

 

Et pourquoi si elle a couché ?

C'est quand même plus facile d'obtenir une promotion dans le privé en couchant ou en passant sous la table. Dans le public, il faut un temps réglementaire plutôt long.

 

Pour les visions d'apocalypse (2012)

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/les-bibliotheques-de-croydon-ont-trouve-un-gerant-prive/37661

La municipalité de Croydon, ville de la banlieue sud de Londres, a annoncé le nom de l'entreprise choisie pour la gestion de ses 13 bibliothèques.

[...]

Du côté de l'opposition travailliste, le son de cloche n'est bien sûr pas le même. Le conseiller Timothy Godfrey, également membre du Shadow Cabinet, s'inquiète du manque de précisions du plan retenu. « Il s'agit ici de faire du profit avec des services publics. Le parti travailliste ne pense pas qu'il s'agit de quelque chose de bien. »

 

Maintenant, voilà ce qu'il en est. (2017)

https://www.croydon.gov.uk/leisure/libraries/join-the-library/library-charges

 

Overdue charges

Adults: Books,CDs and Cassettes => 20p per item per day

Children: Books,CDs and Cassettes => Free

DVD  => £1 per item per day

Large Print  => 20p per item per day

 

20 pence per item, per day !!!

 

C'est cool le futur des bibliothèques.

Bienvenu dans le monde du privé.

 

Tiens, petite anecdote pour toi Ferris, pour le côté joie et bonheur du privé dans ses freins.

 

Quand j'étais informaticien, en recherche d'un emploi, un recruteur m'a téléphoné après réception d'un CV.

- Alors vous avez travaillé 18 mois en développement micro-informatique

- Oui, effectivement.

- Ah, mais vous savez que je cherche un développeur gros système. Donc ça ne va pas pouvoir le faire.

- ???.  Ah ? ce n'est pas du développement ?

- Non, non, ça ne va pas être possible.

- Bon, ben... au revoir alors.

 

Pour t'expliquer le truc, c'est comme si je te disais : tu cherches un plombier pour remplacer ton robinet en inox, tu refuses la gars parce que sur son CV il a mentionné "travail sur les robinets en cuivre."

 

Même corps, même fonction, même métier, exactement le même travail de développement. Comme si je n'avais pas été formé pour ça aussi.

Mais non, dans la tête de ce recruteur, ce n'était pas possible.

 

Je range les bouquins en jeunesse, je ne sais pas les ranger chez les adultes. On est au même niveau... de connerie.

La barrière est dans les têtes des recruteurs Ferris.

 

Si on veut que ça change, il faut juste changer les recruteurs.

Pas le système, les recruteurs.

 

Si tu ne changes pas les recruteurs, que ce soit privé ou public, tu n'auras aucune évolution.

Ils auront toujours les mêmes idées, et les mêmes a-priori sur ce que doit être un bibliothécaire.

 

C'est pour ça que je charrie Adrien95 sur sa licence en géographie. Sans qu'il s'en rende compte, cette licence pourrait être un obstacle pour obtenir un poste, sauf s'il sait en jouer. Car il y a des attentes (habitudes ?) même de la part des professionnels.

 

Modifié par B. Majour

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ADRIEN95
Il y a 2 heures, Ferris a dit :

 

Si, il y a des situations plus difficiles, il suffit de parcourir le Forum. Par exemple des gens qui n'ont aucune formation dans le domaine culturel ni aucune expérience de terrain, ce qui n'est pas ton cas. Et aussi des gens qui eux, "courent après l'argent", pour reprendre ton expression, et passent de CDD en vacations, trouvent des remplacements de congés maternité sans lendemain, cherchent des stages, reprennent parfois des études quand ils le peuvent pour se présenter à des concours, postulent même dans les BDP pour trouver une petite place de bénévole histoire d'avoir une petite expérience de terrain à présenter sur leur CV, et certains qui sont près à quitter leur région quitte à postuler dans toute la France pour trouver quelque chose.

Alors, OUI, pour ceux-là c'est plus difficile.

Je n'ai pas l'impression que ça soit ton cas, c'est tout, et nul besoin de connaître ta vie ou ton niveau de vie, pour le savoir.

Oui bien sûr je comprends ce que vous voulez dire.

Mais vous savez, on peut aussi faire des études et quand même galérer à trouver du boulot.

J'ai fait 153 candidatures avant de tomber sur mon temps partiel à la BnF.

Pour le moment je ne suis pas encore indépendant et je pense que le chemin va être long encore. Et il n'y a qu'un salaire à l'appartement, mon salaire de vacataire.

Vous ne connaissez pas ma situation, rien. Juste ce que j'ai écrit sur ce forum.

Je vous trouve un peu sévère dans vos propos.

Peut-être faut-il plus d'éléments pour vous montrer que c'est davantage la galère ??

Nous sommes pas mal dans le même bateau.

Ne nous comparons pas tous s'il vous plait. Nous ne sous connaissons pas....

En espérant qu'on trouve tous ce qu'il nous convient :)

 

Ps : quand je dis "courir après l'argent" c'est que ce n'est pas mon objectif premier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ADRIEN95
Il y a 3 heures, Louve a dit :

 

Pour la territoriale, le recrutement direct en catégorie C est plus courant, à creuser donc.

Si c'est le secteur jeunesse qui t'intéresse, suis les conseils de Bernard et va voir de plus près ce qui se passe dans les bib en n'oubliant pas qu'il y a autant de fonctionnement différents que de bib.

Clarifie bien le pourquoi de ton intérêt pour la jeunesse.

 

D'accord, ça marche merci beaucoup !! Je vais visiter des BM et noter tout ce que je peux :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ADRIEN95
Le 06/07/2018 à 15:27, Pigranelle a dit :

Je serais un peu moins pessimiste que mes collègues sur ton cas ;)

Le fait que tu passes tous les concours est tout à fait compréhensible pour moi, c'est ce que j'ai fait, même les catégories A pour lesquels j'étais pas très chaude. Au moins ça me faisait des entrainements pour les autres (même si c'est pas les mêmes épreuves). Mon objectif n°1 était travailler en bibliothèque, quel que soit le grade, que ce soit en FPT ou en FPE, je trouve que ça se défend. Personnellement je comprends plus facilement cette démarche que celle qui consiste à dire "je passe tous les concours catégorie A de la FP, et que j'atterrisse dans un hôpital ou dans une BU c'est la même chose...

Ensuite si ton bac+5 peut être effectivement rebutant pour les recruteurs, ça t'as peut-être permis d'acquérir certaines compétences, et surtout d'avoir une meilleure connaissance de l'environnement universitaire que quelqu'un qui n'a qu'une licence. Je ne sais pas si la peur que tu ailles voir ailleurs est un vrai problème car je pense qu'au début tu auras de toute façon plus de chances d'être pris sur des CDD plus ou moins courts.

Si je devais recruter un mag voici les points que je regarderais (pour info je suis B dans une BU, j'ai 4 mag dans ma section)

  • est-ce que sa personnalité va coller avec celles de l'équipe (ex: si tu as un bac+5 faut que tu sois un minimum humble et pas prétentieux pour que ça se bien)
  • est-ce qu'il sera à l'aise avec le public (pas trop timide, ouvert, souriant, mais aussi rigoureux...)
  • est-ce qu'il maitrise l'outil informatique (maitrise de Excel, Word ou équivalent sur Libre Office, suffisamment d'aisance pour apprendre le fonctionnement du SIGB rapidement, mais pitié surtout quelqu'un qui soit pas un boulet sur Excel).
  • est-ce qu'il est suffisamment à l'aise avec la recherche documentaire et l'informatique pour naviguer facilement sur les BDD (et là le bac+5 on est parfois contents de l'avoir)
  • est-ce qu'il est prêt à s'investir dans les formations aux étudiants (assister un B dans les formations, ne pas avoir peur de prendre la parole devant un public étudiant
  • est-ce qu'il est physiquement en forme (pas de gros pb de bras/dos/épaules/mains, pas d'allergie à la poussière)
  • est-ce que les tâches manuelles et répétitives ne le rebutent pas
  • pour un CDD court est-ce que il a une solution de logement

Les RH qui sont des peaux de vaches vont regarder si t'as pas d'enfants et si tu risques pas de tomber enceinte (a priori là tu marques des points, car certains jettent direct les CV des femmes entre 25 et 35 ans).

 

Pour la suite en attendant que ça se décoince essaie de faire des stage (voir avec Pôle Emploi), voire reprend une formation (perso j'ai fait un DUT AS après mon master et je ne le regrette pas).

Merci beaucoup pour tous ces conseils.

Modifié par ADRIEN95

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
Il y a 2 heures, B. Majour a dit :

Et pourquoi si elle a couché ?

 

Parce que, comme après la guerre, les collabos femmes étaient tondues. De nos jours on tondra les agents titulaires qui auront couché avec des CDI. Ou l'inverse, on s'en fout, le principal c'est de tondre.

 

Pour le reste tu continues à pédaler dans la semoule en nous citant ce qui se passe en Grande-bretagne et une situation de recrutement dans le secteur marchand. Donc inutile de répondre.

 

Mais que ça soit bien clair, comme je l'ai déja signalé :

1) Sans une loi sur les bibliothèques en préalable de tout cela, on ira à la catastrophe car ce type de service public restera alors optionnel en termes de compétences et servira donc de variable d'ajustement budgétaire aux élus locaux. Et là on peut craindre le pire.

 

2) Nous resterons agents publics de droit public. Toute tes comparaisons avec le secteur marchand sont donc sans objet, sauf en ce qui concerne peut-être les méthodes de management par exemple. Comme à la Poste, qui fonctionne toujours avec comme objectif une mission de service public garantie par l'Etat.

 

Tout le reste, à savoir que les chefs sont aussi ou plus cons et méchants dans le privé que dans le public ou l'inverse etc...etc....ce sont des opinions que chacun peut avoir mais qui ne repose pas sur grand chose de sérieux.

 

Toute la question pour des gens comme toi et d'autres qui tiennent ce genre de discours (la fin du statut c'est la fin du service public) est de savoir ce qui les intéresse le plus : leur statut ou leur mission. Et à la SNCF ça commence à se voir aussi un peu trop....

Modifié par Ferris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
il y a 6 minutes, Ferris a dit :

Tout le reste, à savoir que les chefs sont aussi ou plus cons et méchants dans le privé que dans le public ou l'inverse etc...etc....ce sont des opinions que chacun peut avoir mais qui ne repose pas sur grand chose de sérieux.

 

 

Mon avis est que la connerie, contrairement à ce que disait ce cher René, est la chose la mieux partagée, que l'on soit puissant ou misérable, chef ou pas.

Il suffit de regarder ce qui se passe.

 

il y a 9 minutes, Ferris a dit :

Toute la question pour des gens comme toi et d'autres qui tiennent ce genre de discours (la fin du statut c'est la fin du service public) est de savoir ce qui les intéresse le plus : leur statut ou leur mission. Et à la SNCF ça commence à se voir aussi un peu trop....

 

Ce qui m'intéresse, c'est ma mission et je pense que pour pouvoir la mener à bien, le statut peut être utile.

Le problème fondamental est: quelle mission? Pour qui. Pour quoi? Force est de constater que la Poste et la SNCF ont oublié un paquet de gens sur la route (je parle bien des utilisateurs et non des agents) , que ce qui prime c'est la rentabilité et non l'efficacité et l'équité.

Que l'on soit titulaire ou CDI, à un certain niveau, ce qui prime ce n'est pas que les dents rayent le parquet mais la capacité à contenter, l'incapacité à être le garde-fou.

 

Quant à la tonte, comme d'hab, les 1ers à le faire seront ceux qui se seront tus, qui n'auront quasiment rien fait.

Peu m'importe. Je me souviens quand j'ai emmené les collègues aux prud'hommes pour partir au moins dans de bonnes conditions; ils étaient nombreux ceux qui disaient qu'il ne fallait surtout pas le faire, que c'était le fichage assuré. J'ai tenu bon et j'ai défendu tout le monde y compris les plus lâches, y compris ceux qui ne s'étaient jamais rebellés par couardise par ignorance. On a réussi. Je n'ai pas été celle qui est parti avec le plus de fric mais ce n'était pas mon but et je ne regrette rien.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
il y a 3 minutes, Louve a dit :

Mon avis est que la connerie, contrairement à ce que disait ce cher René, est la chose la mieux partagée, que l'on soit puissant ou misérable, chef ou pas.

 

Exact, mais le statut n'enlève pas la connerie. Il semblerait même qu'il l'amplifie dans certains cas car la sécurité ne crée pas toujours beaucoup de dynamisme.

 

il y a 6 minutes, Louve a dit :

Je me souviens quand j'ai emmené les collègues aux prud'hommes pour partir au moins dans de bonnes conditions; ils étaient nombreux ceux qui disaient qu'il ne fallait surtout pas le faire, que c'était le fichage assuré.

 

Intéressant. Il est plus facile (ou il était, car les conditions, financières notamment ont changé) d'aller aux prud'hommes à plusieurs que de partir en contentieux (seul evidemment) au Tribunal administratif contre l'Autorité territoriale.

 

Et puis que peut faire un agent qui a gagné contre son Président ou Maire ? On ne nous raconte jamais la suite dans les jurisprudences. On va ensuite le faire chier jusqu'à ce qu'il dégage ou qu'il fasse une connerie qui permettra de le radier. Trouver une mutation ? Qui acceptera de recruter un agent qui attaque son élu au TA ? La Fonction publique est une grande famille et les DRH ont de grandes bouches et de grandes oreilles. Le statut est protecteur mais dans certaines limites....C'est à dire à condition de fermer sa gueule. Donc le "fichage" est garanti dans le public. Dans le privé, moins, je pense. A moins de partir seul au combat, c'est évident.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
il y a 1 minute, Ferris a dit :

Et puis que peut faire un agent qui a gagné contre son Président ou Maire ? On ne nous raconte jamais la suite dans les jurisprudences. On va ensuite le faire chier jusqu'à ce qu'il dégage ou qu'il fasse une connerie qui permettra de le radier. Trouver une mutation ? Qui acceptera de recruter un agent qui attaque son élu au TA ? La Fonction publique est une grande famille et les DRH ont de grandes bouches et de grandes oreilles. Le statut est protecteur mais dans certaines limites....C'est à dire à condition de fermer sa gueule. Donc le "fichage" est garanti dans le public. Dans le privé, moins, je pense. A moins de partir seul au combat, c'est évident.

 

Ah, bin c'est certain!

Par contre, il est des situations où l'on aide les gens à partir avant d'aller au TA. Parce que les RH non plus n'aiment pas le TA, ça fait tâche sur leur dossier.

Là où ça craint c'est quand la trouille est si grande que des situations perdurent: pas de vague, pas de vague. Cette attitude favorise nécessairement les plus mauvais, les plus retors.

 

Enfin, bon, si je suis honnête 30s, notre discussion, qui intéresse-t-elle en fait? Personne.

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
il y a 17 minutes, ADRIEN95 a dit :

Je vous trouve un peu sévère dans vos propos.

 

C'est le côté abrupt de Ferris.

Il faut connaître l'animal.

 

Parfois, il découragerait un oeuf de trouver sa poule pondeuse. Mais en réalité, il veut savoir ce que tu as dans les tripes de futur cadre. Histoire de voir où est nichée ta motivation.

Si tu peux lui mettre un coup de boule, suivi d'un coup de genou là où ça fait du bien, il saura que tu es couillu.

 

Bref, il aime bien les gens qui ont du répondant.

Donc, il est sévère. Père sévère et signe à la pointe de son clavier mitrailleuse.

 

 

Tu vois, même quand il m'astique du côté bibliothèque de Londres, ex-service public, qui est passé dans le privé.

Même quand il me balance que la Poste a encore une mission de service public et que je vois le nombre d'agents descendu de trois à 0,5 (oui, une petite demie journée) alors que la population a triplé, et qu'il est maintenant question de tout regrouper dans le centre postal. Que les facteurs, qui venaient avant à la maison te porter le courrier, pré-préparent maintenant les papiers indiquant que tu n'étais pas là, alors que tu n'as pas bougé de la journée. (et tu es obligé de les guetter, et de leur sauter dessus lorsque le facteur glisse le papier dans la boîte)

Tout ça parce qu'il a suffi de ne pas renouveler les départs à la retraite, tout simplement, et d'embaucher des CDI (enfin peut-être CDI) ; que les agents sont maintenant obligés de faire du chiffre à fond, qu'ils font du dépannage de téléphone portable pendant que toi tu attends au guichet (si, si).

Je vois tout à fait le genre de service public que je ferai bientôt dans ma petite commune. Parce qu'ils vont finir par fermer la Poste du village où je travaille. Ou alors faire payer la présence d'un demi-postier sur la commune, c'est déjà dans les tuyaux. (qui va raquer pour ce service ?)

 

En plus, tu me l'as bien expliqué, Ferris, en long, en large et en travers, avec les intercos, ce sera exactement ça : fin des petites structures non rentables, regroupement des moyens dans des structures intercommunales centralisées et grosses. Et des agents qu'on balade d'un bout à l'autre de l'interco (la mienne est particulièrement large), agents qui ne seront pas mieux que des robots améliorés (enfin, on mettra des automates, ce sera plus simple).

Ce futur, tu me l'as même souhaité ! (Oui, je sais te lire)

 

Et maintenant, tu m'expliques, à 18 mois de ta retraite, que la fin du statut ce serait bien.

Tu m'excuseras de me demander pourquoi ce serait bien ?

Qu'est-ce que ça va vraiment apporter de différent et de mieux ?

Pour les agents, hein.

Et aussi pour le public ?

 

Bien sûr, tu me renvoyer à tour de bras que on ne peut pas comparer privé et public. C'est tellement facile. (Sauf que tu envoies la profession vers une gestion type privé, ce qui n'est pas logique)

Alors, si tu veux être crédible, montre-moi ce que je vais vraiment y gagner.

Ce que le public va vraiment y gagner.

 

A part le fait de se faire tondre et de devoir se déplacer plus loin, ou de payer 20 centimes par livres et par jour. (oui, je serai vieux un jour, et pas fortuné)

Pour l'instant tu n'as pas été explicite sur les gains attendus d'un changement de système.

 

 

C'est un peu, beaucoup, ce qui manque dans ton exploration de la fin du statut.

Qu'est-ce qu'on va y gagner ?

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette
Il y a 9 heures, Ferris a dit :

Où on fait carrière ou on fait poule pondeuse, faut choisir.

 

Manifestement, les hommes n'ont pas à choisir entre faire carrière et être coq fécondant. Charmant de ta part. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
il y a 46 minutes, Babarette a dit :
Il y a 10 heures, Ferris a dit :

Où on fait carrière ou on fait poule pondeuse, faut choisir.

 

Manifestement, les hommes n'ont pas à choisir entre faire carrière et être coq fécondant. Charmant de ta part. 

 

Sur ce coup là, Ferris relaie ce qui se dit, ce qui se pense.

Un des gros soucis en bib est que c'est un métier très féminisé et bien je peux te dire que cela pose de gros soucis en terme d'organisation d'accueil du public parce que les mères de famille te dégainent leur statut de mère à la moindre occasion. Le boulot, la mission, le service public sont le cadet de leurs soucis.

Et si tu es une femme sans enfants, misère de Dieu, tu t'en prends plein la tronche, elles peuvent être pire que le 1er des machos.

Modifié par Louve
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
Il y a 2 heures, Louve a dit :

Enfin, bon, si je suis honnête 30s, notre discussion, qui intéresse-t-elle en fait? Personne.

 

Probablement pas grand monde. Pour la simple et bonne raison que la fin du statut c'est pour les autres. Tous ceux qui sont sur ce forum, à l'exception peut-être de quelques CDD, savent qu'ils conserveront leur statut jusqu'à la retraite (par points par contre et ça c'est tout proche...). Alors c'est après moi le déluge. Le vrai problème c'est que c'est bien toute la profession qui devrait se mobiliser pour une Loi sur les bibliothèques. Et c'est maintenant que ça se joue. Sinon la précarité, non pas des individus mais des services, ils se la prendront tous en pleine figure. C'est déja en route...Alors garder son statut mais pour bosser dans des conditions de plus en plus minables, c'est à eux de voir....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
Il y a 6 heures, ADRIEN95 a dit :

Je vous trouve un peu sévère dans vos propos.

 

Non, et je ne suis pas non plus un passeur de pommade comme le camarade Majour le doreur de pilule patenté (ce n'est pas pour rien que je l'appelle le gourou des caissières, c'est parce qu'avec lui et ses pommades magiques, tout le monde peut tout faire), je lis ce que tu  écris et je ne me base que la-dessus, c'est tout. Et je ne te demande pas de me raconter ta vie.

 

Et dans ce cadre là, je le répète, il y a plus malheureux que toi. La secte majourienne ne cesse de te féliciter d'être inscrit sur le forum. Moi je te dis ceci : il ne suffit pas de s'inscrire et d'exposer brièvement sa situation. Il faut aussi le parcourir. Ce que tu n'as pas fait. Sinon tu aurais vu les cas difficiles dont je te parles. Y compris du reste des cas qui se sont très bien terminés. Donc c'est plutôt encourageant.

Tu as des atouts que d'autres n'avaient pas. Et aujourd'hui, ils ont un job. C'est plutôt bien, non ? Pourquoi tu le prends mal ?

 

Mais attention : Moi, les questions que je pose toujours, tant ici qu'en recrutement, c'est :

1) ta mobilité. Es-tu capable de prendre ta valise du jour au lendemain si tu es accepté sur un poste territorial d'adjoint ou d'assistant à Strasbourg, Lyon, Nantes etc...et y compris les Dom-Tom ? Les gens qui sont capables de TOUT quitter ont beaucoup plus de chances que d'autres de trouver un poste. En queston subsidiaire As-tu les moyens financiers de trouver très rapidement un logement? 

2) Est-ce que tu es capable de traficoter un peu ton projet pro de façon à coller au poste ? Parce que si tu arrives avec tes attirances pour les publics jeunes etc...cela automatiquement te fermer des portes. Il sera toujours temps, quand tu seras titulaire de ramener doucement ça sur le tapis. Tu es patient, apparemment, et c'est une bonne chose.

 

Regarde Louve: plus de 45 balais, pas de mômes. Un parcours pro en zig zag mais exemplaire. Parce qu'elle a pu et su choisir. Et s'il le fallait, elle pourrait reprendre son cheval, fonder sa boite ou devenir DAC ou je ne sais quoi. Respect. Le prix à payer, elle l'a payé. Moi aussi. Pas de mômes, cinq structures créées. Bon, la retraite ne sera pas facile, mais j'ai suivi le bon parcours. Si (admettons, ce n'est pas une affirmation, ATTENTION, ACHTUNG MINEN !) tu es très attaché à Paris, tes amis, ta bonne femme, tes activités associatives, tes copains, arroser ton géranium chéri sur ton balcon et j'en passe, tu fais un choix étroit, très étroit. Mais c'est TON problème. Pas le nôtre. J'ai connu des copines de promo qui ont fait le choix de "travailler au pays", comme on disait dans les seventies. Elles ont merdé. Mais elles se sont consolées en torchant leurs mômes. C'est LEUR choix. Pr contre au niveau motivation, faut pas trop leur en demander.

 

Moi j'ai pris ma vieille chiotte, j'ai mis un matelas dedans, deux treteaux, une plaque de bois, mon réchaud d'étudiant, quelques valoches et hop, direction Paris-banlieue. On voulait bien de moi. J'ai foncé. C'est tout.

 

Aujourd'hui, c'est encore plus vrai qu'à l'époque. Penses-y. Ta liberté de partir vite fait n'importe où est fondamentale.

 

Non je ne suis pas le méchant de service, mais pas le passeur de pommade non plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
il y a 9 minutes, Ferris a dit :

Regarde Louve: plus de 45 balais, pas de mômes. Un parcours pro en zig zag mais exemplaire. Parce qu'elle a pu et su choisir. Et s'il le fallait, elle pourrait reprendre son cheval, fonder sa boite ou devenir DAC ou je ne sais quoi. Respect. Le prix à payer, elle l'a payé. Moi aussi. Pas de mômes, cinq structures créées.

 

Euh... Le portrait que tu dresses de nous pourrait faire croire que les bibliothécaires sont bels et biens des vieilles filles ou des vieux garçons! :hyper:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
il y a une heure, Louve a dit :

Sur ce coup là, Ferris relaie ce qui se dit, ce qui se pense.

Un des gros soucis en bib est que c'est un métier très féminisé et bien je peux te dire que cela pose de gros soucis en terme d'organisation d'accueil du public parce que les mères de famille te dégainent leur statut de mère à la moindre occasion. Le boulot, la mission, le service public sont le cadet de leurs soucis.

 

Oui et j'en ai vu des crêpages de chignons pour l'ordre de priorité dans les prises de congés. En principe la mère de famille avec enfants non scolarisés (donc horaires de la nounou) est prioritaire. Ceci dit les RH n'ont pas à régler ce genre de problème, c'est au chef de service de orter le truc et c'est usant. D'autant plus que les célibataires ont parfois un problème de trajets longs pour aller voir leur famille, mais passent de toutes façons en dernier.

 

Regarder ce forum ! http://www.forumterritorial.org/forum/viewtopic.php?t=9138

et les textes https://droit-finances.commentcamarche.com/forum/affich-4234816-conges-priorite-des-charges-de-familles

 

Un des posts du forum soulève aussi la question de la confidentialité des situations familiales (pacs, enfants non connus , enfants adolescents etc...)

 

Car les celibataires baisent avec leur copine et ont même parfois des mômes, mais on n'a pas le droit de le dire.

Modifié par Ferris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
il y a 3 minutes, Louve a dit :

Euh... Le portrait que tu dresses de nous pourrait faire croire que les bibliothécaires sont bels et biens des vieilles filles ou des vieux garçons! :hyper:

 

Je t'attends (enfin non, tu m'attends) et on se marie à la retraite. Bon, pour les gosses c'est foutu mais on pourra adopter.:heart:

 

Plus sérieusement la féminisation de la profession, qui ne date pas d'hier, a surement contribué à l'image vieille fille-chignon-lunettes.

 

Le samedi on (les vrais gens) va en boite draguer le minet ou le minou. Pas nous. Nous on est en congés le lundi. Tout le monde bosse le lundi, sauf certaines administrations, banques et autres qui sont fermées, ton association fait ses répetitions le samedi après-midi (c'est du vécu), etc...Si bien qu'à trente balais tu te rends compte que finalement, le lundi (jour des courses pour moi) tu ne côtoies que des vieux dans ta ville. Et le samedi soir, jour de plus grosse fréquentation dans les bibs, tu es crevé. Et t'as surtout pas envie de t'envoyer une vodka dans une boite à décibels.

 

Alors oui, ce sont des choix de vie professionnelle qui pèsent sur la vie personnelle. Mais faut savoir ce qu'on veut et jouer les cartes qu'on a. 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
Il y a 16 heures, Ferris a dit :

Oui et j'en ai vu des crêpages de chignons pour l'ordre de priorité dans les prises de congés. En principe la mère de famille avec enfants non scolarisés (donc horaires de la nounou) est prioritaire. Ceci dit les RH n'ont pas à régler ce genre de problème, c'est au chef de service de orter le truc et c'est usant. D'autant plus que les célibataires ont parfois un problème de trajets longs pour aller voir leur famille, mais passent de toutes façons en dernier.

 

Exactement!

Et ne pas oublier non plus que certaines mères de famille ont pris l'habitude d'emploi du temps rien que pour elles et qu'elles considèrent le temps partiels (avec le mercredi ou pire le mercredi aprem et le samedi aprem) comme un acquis social même si Junior et Juniorette se passent allègrement de leur services...

Quand tu leur dis:

  1. le temps partiel de droit c'est jusqu'aux 3 ans du dernier enfant.
  2. le temps partiel peut être pris par le conjoint
  3. Juniorette étant en 1ère, il n'est pas question d'aménager le temps de travail de maman pour qu'elle l'accompagne au lycée, aille la chercher à midi , la raccompagne et aille la rechercher le soir.
  4. Junior est étudiant, donc exiger de poser des congés pendant les vacances scolaires parce qu'elle a toujours fait ainsi : non!
  5. les célibataires ne sont pas des êtres corvéables à merci
  6. être sans-enfants (homme ou femme) n'est pas une tare, un péché qu'il faut expier

c'est coton...

Modifié par Louve
  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette
il y a 5 minutes, Louve a dit :
  • les célibataires ne sont pas des êtres corvéables à merci
  • être sans-enfants (homme ou femme) n'est pas une tare, un péché qu'il faut expier

:heart:

 

C'est sûr qu'il faut être près à certains sacrifices pour travailler, pas que dans la fonction publique d'ailleurs. Aller partout en France métropolitaine, j'accepte. Ne pas aller en boîte aussi, j'ai des goûts de vieille (et des lunettes, et un chignon l'été pour ne pas avoir trop chaud). 

 

Ces histoires de congés, Adrien, il faut que tu sois au courant, pas tant pour savoir que tu risques de passer en dernier pour les avoir, mais parce que si tu es cadre A, c'est toi qui devras t'en occuper, et les crêpages de chignon seront de ton ressort. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Louve. Si tu pouvais dire à Babarette que c'est inutile de réagir à mes propos car je lui ai annoncé dans mon dernier post que je ne lui répondrais plus. Mais elle n'a manifestement pas compris....Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...