Aller au contenu
ADRIEN95

Entretiens en bibliothèques

Messages recommandés

Babarette

Ah, ça y est, il est offusqué. Monsieur reproche à quelqu'un de ne pas avoir crevé de misère (pour rien bien sûr, parce que je n'aurais pas pu rejoindre une autre formation quand j'ai choisi de me réorienter, c'était en février) en démissionnant, le traite de bête à concours, car manifestement, faire une formation aux concours et en passer cinq, c'est moins montrer sa motivation que faire un DUT (allez savoir au nom de quoi) et ensuite, il décide de ne plus rien dire. Courageux. 

Désolée Ferris, j'en ai bien assez supporté, je ne vois pas pourquoi j'aurais dû continuer de me laisser écraser sans rien dire. 

N'est-ce pas d'ailleurs ce qu'on peut attendre d'un cadre: qu'il soit capable de donner un coup de poing sur la table en refusant l'inacceptable? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
il y a 24 minutes, Ferris a dit :

Louve. Si tu pouvais dire à Babarette que c'est inutile de réagir à mes propos car je lui ai annoncé dans mon dernier post que je ne lui répondrais plus. Mais elle n'a manifestement pas compris....Merci.

 

Désolée mais non, je passe mon tour.

Pas envie de jouer le juge de paix entre vous deux. J'aurai l'impression d'être au boulot!

  • Triste 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Pas grave, elle a trouvé son défouloir, qu'elle s'amuse...ça m'en touche une sans faire bouger l'autre comme disait Chirac :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette

Non mais là, tu es vraiment pathétique. Maintenant, je m'amuse et me défoule. Tu me provoques continuellement et là, soudain, c'est moi qui me "défoule'. 

Allez, bonne soirée. 

 

Et tu sais, peut-être que si tu étais moins odieux, par exemple, si tu t'abstenais de dire à quelqu'un qui veut devenir bibliothécaire qu'il n'a rien à faire là et qu'il devrait plutôt devenir animateur socio-culturel, ce qu'il n'a aucune envie de faire, peut-être que tu n'aurais pas à te demander pourquoi les autres ne veulent pas poster. 

Modifié par Babarette

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ADRIEN95
il y a une heure, Ferris a dit :

 

Non, et je ne suis pas non plus un passeur de pommade comme le camarade Majour le doreur de pilule patenté (ce n'est pas pour rien que je l'appelle le gourou des caissières, c'est parce qu'avec lui et ses pommades magiques, tout le monde peut tout faire), je lis ce que tu  écris et je ne me base que la-dessus, c'est tout. Et je ne te demande pas de me raconter ta vie.

 

Et dans ce cadre là, je le répète, il y a plus malheureux que toi. La secte majourienne ne cesse de te féliciter d'être inscrit sur le forum. Moi je te dis ceci : il ne suffit pas de s'inscrire et d'exposer brièvement sa situation. Il faut aussi le parcourir. Ce que tu n'as pas fait. Sinon tu aurais vu les cas difficiles dont je te parles. Y compris du reste des cas qui se sont très bien terminés. Donc c'est plutôt encourageant.

Tu as des atouts que d'autres n'avaient pas. Et aujourd'hui, ils ont un job. C'est plutôt bien, non ? Pourquoi tu le prends mal ?

 

Mais attention : Moi, les questions que je pose toujours, tant ici qu'en recrutement, c'est :

1) ta mobilité. Es-tu capable de prendre ta valise du jour au lendemain si tu es accepté sur un poste territorial d'adjoint ou d'assistant à Strasbourg, Lyon, Nantes etc...et y compris les Dom-Tom ? Les gens qui sont capables de TOUT quitter ont beaucoup plus de chances que d'autres de trouver un poste. En queston subsidiaire As-tu les moyens financiers de trouver très rapidement un logement? 

2) Est-ce que tu es capable de traficoter un peu ton projet pro de façon à coller au poste ? Parce que si tu arrives avec tes attirances pour les publics jeunes etc...cela automatiquement te fermer des portes. Il sera toujours temps, quand tu seras titulaire de ramener doucement ça sur le tapis. Tu es patient, apparemment, et c'est une bonne chose.

 

Regarde Louve: plus de 45 balais, pas de mômes. Un parcours pro en zig zag mais exemplaire. Parce qu'elle a pu et su choisir. Et s'il le fallait, elle pourrait reprendre son cheval, fonder sa boite ou devenir DAC ou je ne sais quoi. Respect. Le prix à payer, elle l'a payé. Moi aussi. Pas de mômes, cinq structures créées. Bon, la retraite ne sera pas facile, mais j'ai suivi le bon parcours. Si (admettons, ce n'est pas une affirmation, ATTENTION, ACHTUNG MINEN !) tu es très attaché à Paris, tes amis, ta bonne femme, tes activités associatives, tes copains, arroser ton géranium chéri sur ton balcon et j'en passe, tu fais un choix étroit, très étroit. Mais c'est TON problème. Pas le nôtre. J'ai connu des copines de promo qui ont fait le choix de "travailler au pays", comme on disait dans les seventies. Elles ont merdé. Mais elles se sont consolées en torchant leurs mômes. C'est LEUR choix. Pr contre au niveau motivation, faut pas trop leur en demander.

 

Moi j'ai pris ma vieille chiotte, j'ai mis un matelas dedans, deux treteaux, une plaque de bois, mon réchaud d'étudiant, quelques valoches et hop, direction Paris-banlieue. On voulait bien de moi. J'ai foncé. C'est tout.

 

Aujourd'hui, c'est encore plus vrai qu'à l'époque. Penses-y. Ta liberté de partir vite fait n'importe où est fondamentale.

 

Non je ne suis pas le méchant de service, mais pas le passeur de pommade non plus.

Oui je suis capable de tout quitter pour un poste dans lequel je m’épanouirai.

J'ai postulé sur les recrutements sans concours de magasiniers. Pour l'argent, ça fait des années que je mets de côté pour saisir l'opportunité, si elle se présentais (oui je sais, je raconte ma vie même si vous ne le demandez pas...).

MON choix, c'est de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour réussir dans ce domaine.

Et je ne me plaindrai jamais des conséquences que ça pourrait avoir.

Je suis prêt à tout quitter pour faire ce que j'aime.

 

Et je n'ai jamais cherché à savoir s'il y avait plus malheureux que moi. Si je suis sur Agorabib, c'est pour des conseils, voir des expériences (je lis régulièrement ce qui est dit sur ce forum).

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ADRIEN95
Il y a 10 heures, B. Majour a dit :

 

Ne reste pas humble Adrien. L'humilité, ça ne rentre pas dans un projet professionnel.

 

Dire : je veux connaître les bases, savoir ce que les gens font, parce qu'un jour j'aurais à les diriger, ça c'est un projet professionnel.

 

Et bien sûr qu'il faut passer tous les concours, pousser toutes les portes, aller demander des conseils partout... et si possible dans le monde réel, pour se créer un réseau.

Tu sais qu'en territorial, on peut t'embaucher directement en catégorie C, sans aucun concours. Il suffit qu'un maire se décide pour que ce soit effectif.

Tu peux aussi faire du bénévolat, lecture aux enfants le soir/samedi, ou t'intégrer dans une équipe bénévole quelques heures par semaine. Tout ça renforce ta candidature.

 

 

Oui, et ces arguments tu les as. (les pourquoi en cascade vont t'aider à les trouver. Pourquoi en jeunesse ? Comment tu peux prouver que tu aimes travailler en jeunesse. Toujours en sachant qu'en territoriale on travaille avec tous les publics)

 

 

Est-ce que tu dois faire des efforts ?

Non.

 

Surprenant, hein. :wink:

Non, tu ne dois pas faire d'effort.

 

Regarde ce que te dit Pigranelle.

Regarde ce qu'elle recherche chez un magasinier.

Elle te donne toutes les façons d'être "utile". Utile à la vie de la bibliothèque et des collègues. (Peu importe ton diplôme)

 

Elle te donne tous les points importants qu'un recruteur a envie (besoin) d'entendre.

Et si je me base sur ton expérience pro : le fait d'avoir été moniteur étudiant sera, à ce niveau, ta plus grande ressource.

Si tu as le contact facile (et si je t'envoie poser des questions à tes supérieurs ou même à tes collègues, ce n'est pas non plus pour rien), tu pourras le prouver.

Si tu es à l'aise (et que tu considères les recruteurs comme de futurs collègues), alors tout ça se verra à l'oral.

Tu n'auras pas d'effort à faire, ce sera devenu naturel et présent dans ton quotidien.

 

Comme le fait de rendre service aux usagers, tous les jours. (même sur un forum, pas forcément l'Agorabib)

 

Pour ton côté géographe, bien sûr que ça peut te servir, surtout si tu as du concret à montrer.

Une cartographie de la culture sur le territoire, une cartographie des animations culturelles des bibliothèques ça pourrait être utile. (ou même des associations culturelles ou autres)

En particulier si tu montres une carte établie par tes soins. Parce que ça te rend unique comme candidat. Et ça prouve que tu es capable d'adapter tes connaissances à d'autres domaines que la pure géographie (dont le public, recruteurs compris, ne sait pas vraiment en quoi ça consiste)

 

Allez un dernier truc

 

Beaucoup de vacataires ont des thèses, plusieurs veulent travailler en bibliothèque... mais tu es le seul à être venu sur l'Agorabib.

Rien que pour ça, ça valait le coup de te répondre. :thumbsup:

 

 

D'accord, ça marche pour tout, je prends en note ;) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ADRIEN95
Il y a 4 heures, B. Majour a dit :

 

C'est le côté abrupt de Ferris.

Il faut connaître l'animal.

 

Parfois, il découragerait un oeuf de trouver sa poule pondeuse. Mais en réalité, il veut savoir ce que tu as dans les tripes de futur cadre. Histoire de voir où est nichée ta motivation.

Si tu peux lui mettre un coup de boule, suivi d'un coup de genou là où ça fait du bien, il saura que tu es couillu.

 

Bref, il aime bien les gens qui ont du répondant.

Donc, il est sévère. Père sévère et signe à la pointe de son clavier mitrailleuse.

 

 

Tu vois, même quand il m'astique du côté bibliothèque de Londres, ex-service public, qui est passé dans le privé.

Même quand il me balance que la Poste a encore une mission de service public et que je vois le nombre d'agents descendu de trois à 0,5 (oui, une petite demie journée) alors que la population a triplé, et qu'il est maintenant question de tout regrouper dans le centre postal. Que les facteurs, qui venaient avant à la maison te porter le courrier, pré-préparent maintenant les papiers indiquant que tu n'étais pas là, alors que tu n'as pas bougé de la journée. (et tu es obligé de les guetter, et de leur sauter dessus lorsque le facteur glisse le papier dans la boîte)

Tout ça parce qu'il a suffi de ne pas renouveler les départs à la retraite, tout simplement, et d'embaucher des CDI (enfin peut-être CDI) ; que les agents sont maintenant obligés de faire du chiffre à fond, qu'ils font du dépannage de téléphone portable pendant que toi tu attends au guichet (si, si).

Je vois tout à fait le genre de service public que je ferai bientôt dans ma petite commune. Parce qu'ils vont finir par fermer la Poste du village où je travaille. Ou alors faire payer la présence d'un demi-postier sur la commune, c'est déjà dans les tuyaux. (qui va raquer pour ce service ?)

 

En plus, tu me l'as bien expliqué, Ferris, en long, en large et en travers, avec les intercos, ce sera exactement ça : fin des petites structures non rentables, regroupement des moyens dans des structures intercommunales centralisées et grosses. Et des agents qu'on balade d'un bout à l'autre de l'interco (la mienne est particulièrement large), agents qui ne seront pas mieux que des robots améliorés (enfin, on mettra des automates, ce sera plus simple).

Ce futur, tu me l'as même souhaité ! (Oui, je sais te lire)

 

Et maintenant, tu m'expliques, à 18 mois de ta retraite, que la fin du statut ce serait bien.

Tu m'excuseras de me demander pourquoi ce serait bien ?

Qu'est-ce que ça va vraiment apporter de différent et de mieux ?

Pour les agents, hein.

Et aussi pour le public ?

 

Bien sûr, tu me renvoyer à tour de bras que on ne peut pas comparer privé et public. C'est tellement facile. (Sauf que tu envoies la profession vers une gestion type privé, ce qui n'est pas logique)

Alors, si tu veux être crédible, montre-moi ce que je vais vraiment y gagner.

Ce que le public va vraiment y gagner.

 

A part le fait de se faire tondre et de devoir se déplacer plus loin, ou de payer 20 centimes par livres et par jour. (oui, je serai vieux un jour, et pas fortuné)

Pour l'instant tu n'as pas été explicite sur les gains attendus d'un changement de système.

 

 

C'est un peu, beaucoup, ce qui manque dans ton exploration de la fin du statut.

Qu'est-ce qu'on va y gagner ?

 

 

D'accord, je comprends.

C'est en fait de l’exigence que cette personne cherche et c'est normal.

Il faut savoir se défendre, expliquer son parcours et ses choix.

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
il y a 1 minute, ADRIEN95 a dit :

D'accord, je comprends.

C'est en fait de l’exigence que cette personne cherche et c'est normal.

Il faut savoir se défendre, expliquer son parcours et ses choix.

 

 

Oui.

Malheureusement, aujourd'hui des postes il y en a peu. D'ailleurs as-tu repéré tous les sites d'annonces d'emploi?

Et sans vouloir en rajouter dans le pessimisme, même avec un concours, ce n'est pas facile; le phénomène des reçus/collés n'est pas une légende urbaine.

Dans cette recherche à l'emploi, un candidat qui a en plus de sa formation initiale un diplôme en rapport avec les bibliothèques augmentera grandement son employabilité.

Le diplôme ABF est très bien perçu et a l'avantage d'être plus facile à suivre qu'un DU, un DUT. Penses-y.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ADRIEN95

Si ça peut éclairer les choses, je vais faire un post un peu plus long pour davantage m'expliquer avec clarté.

 

En 2014, j'ai commencé à travailler en tant que moniteur en BU pluridisciplinaire. En même temps que ma première année de Master.

Puis en 2015, j'ai fait également moniteur mais dans une bibliothèque d'une ESPE.

J'ai appris énormément de choses, puisque entre autre, j'ai fait de la gestion de collections (on était 5 dans la BU).

Ensuite, j'ai fait 4 mois de stage dans une bibliothèque patrimoniale dans les archives du Val d'Oise. J'y ai appris du catalogage, entre autre. 

Mon boulot à la BnF, je l'ai trouvé 2 semaines après ma soutenance de mémoire (sur l'intercommunalité et la lecture publique).

J'y ai montré que l'interco était le meilleur échelon (selon moi) pour appliquer des politiques de lecture publique.

J'ai fait des interviews, visité des biblios.

 

Comme j'ai essayé de l'écrire plus haut, je souhaiterais travailler en bibliothèque territoriale.

Cette année, j'ai postulé au DU Techniques documentaires et médiation culturelle de Médiadix.

J'ai été accepté fin juin. Et je reconnais que je n'avais pas fait part de cela sur le forum.

D'après tout ce que j'ai entendu, c'est une bonne formation. Je vais la faire de septembre 2018 à juin 2019.

De cette façon, j'aurai une préparation au concours de B.

 

En 2015, j'avais essayé d'intégrer le master ou le DUT métiers du livre à St-Cloud.

 

Ma situation n'est pas désespérée et je ne m'en plains aucunement. En fait, je n'ai jamais demandé à savoir s'il y avait pire que moi.

Je sais qu'il y a pire que moi. Il faut pas en rajouter.

C'est que parfois, j'ai des périodes de doute quand je passe mes entretiens et je ne sais pas toujours si je donne les bons éléments.

Il n'y a pas besoin de faire des études pour savoir ce qui est bon à mettre en avant ,ou pas (là, mes études servent moins que mes expériences en BU je le sais).

C'est la raison pour laquelle je suis ici, sur ce forum.

Vous comprenez ?? Je cherche à m'améliorer. 

Je l'avoue, on peut faire un bac+5 et ne pas savoir se vendre (personne ne pourra me reprocher mon honnêteté).

Mais grâce à certaines de vos remarques, je vais pouvoir revoir la structure de ma prestation à l'oral. Voir ce qui est important.

C'est d'accord, je vais postuler sur des postes d'assistant de conservation. Si ça fait plus crédible. Je réussirai peut être davantage à me défendre à l'oral. 

 

Il est vrai que j'ai du mal à peaufiner mon projet professionnel car je m'intéresse à beaucoup de choses.

Il est pas encore clair ? D'accord, je vais travailler dessus.

Je reconnais quand ça ne va pas.

Mais je pense que c'est réellement en bib territoriale que je voudrais continuer.

L'aspect médiation me plait énormément.

 

Je ne sais pas encore si je veux être bibliothécaire catégorie A. C'est tout une personnalité à avoir, et pour le moment ce n'est pas ce que je cherche. Je suis encore "jeune" et j'ai besoin de savoir tout ce qu'on attend d'une équipe si je veux en diriger une un jour...

 

Je passe les concours, j'achète les livres de concours, je parcours les forums,j'apprends les fiches pratiques de l'ENSSIB et de Médiadix. Je questionne les personnes que je croise dans mes boulots.

Je candidate chaque jour, en apportant des "améliorations" (ce que je pense être des améliorations) à mes candidatures.

Dès qu'il y a un recrutement sans concours de mags (à la BnF aussi), je fonce, j'envoie mes candidatures.

 

Je suis vraiment désolé si vous croyez que je "raconte ma vie".

Mais il est préférable de raconter en détail mon parcours. Je suis très déterminé.

Pour cous dire, je me remets même à l'anglais pour être au top avec les anglophones et les aider au mieux à la BnF ;) 

 

Bref. Voilà ce que je tenais à dire. J'ai choisi cette voie et ferai absolument tout pour y arriver.

Et j'ai besoin de vous tous pour y arriver, car seul on se perd et on abandonne vite. :(

 

Sur ce, je vous souhaite une bonne nuit et à bientôt :) :) 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ADRIEN95
il y a 24 minutes, Louve a dit :

 

Oui.

Malheureusement, aujourd'hui des postes il y en a peu. D'ailleurs as-tu repéré tous les sites d'annonces d'emploi?

Et sans vouloir en rajouter dans le pessimisme, même avec un concours, ce n'est pas facile; le phénomène des reçus/collés n'est pas une légende urbaine.

Dans cette recherche à l'emploi, un candidat qui a en plus de sa formation initiale un diplôme en rapport avec les bibliothèques augmentera grandement son employabilité.

Le diplôme ABF est très bien perçu et a l'avantage d'être plus facile à suivre qu'un DU, un DUT. Penses-y.

Merci beaucoup. Oui je me rends bien compte des réalités de ce monde professionnel.

Je suis sur :

- Biblioemplois

- Indeed

- Le service emploi de la BnF

- la BIEP

-La gazette des communes

et j'en passe....

Merci pour tout :angel:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ADRIEN95
il y a 4 minutes, ADRIEN95 a dit :

Si ça peut éclairer les choses, je vais faire un post un peu plus long pour davantage m'expliquer avec clarté.

 

En 2014, j'ai commencé à travailler en tant que moniteur en BU pluridisciplinaire. En même temps que ma première année de Master.

Puis en 2015, j'ai fait également moniteur mais dans une bibliothèque d'une ESPE.

J'ai appris énormément de choses, puisque entre autre, j'ai fait de la gestion de collections (on était 5 dans la BU).

Ensuite, j'ai fait 4 mois de stage dans une bibliothèque patrimoniale dans les archives du Val d'Oise. J'y ai appris du catalogage, entre autre. 

Mon boulot à la BnF, je l'ai trouvé 2 semaines après ma soutenance de mémoire (sur l'intercommunalité et la lecture publique).

J'y ai montré que l'interco était le meilleur échelon (selon moi) pour appliquer des politiques de lecture publique.

J'ai fait des interviews, visité des biblios.

 

Comme j'ai essayé de l'écrire plus haut, je souhaiterais travailler en bibliothèque territoriale.

Cette année, j'ai postulé au DU Techniques documentaires et médiation culturelle de Médiadix.

J'ai été accepté fin juin. Et je reconnais que je n'avais pas fait part de cela sur le forum.

D'après tout ce que j'ai entendu, c'est une bonne formation. Je vais la faire de septembre 2018 à juin 2019.

De cette façon, j'aurai une préparation au concours de B.

 

En 2015, j'avais essayé d'intégrer le master ou le DUT métiers du livre à St-Cloud.

 

Ma situation n'est pas désespérée et je ne m'en plains aucunement. En fait, je n'ai jamais demandé à savoir s'il y avait pire que moi.

Je sais qu'il y a pire que moi. Il faut pas en rajouter.

C'est que parfois, j'ai des périodes de doute quand je passe mes entretiens et je ne sais pas toujours si je donne les bons éléments.

Il n'y a pas besoin de faire des études pour savoir ce qui est bon à mettre en avant ,ou pas (là, mes études servent moins que mes expériences en BU je le sais).

C'est la raison pour laquelle je suis ici, sur ce forum.

Vous comprenez ?? Je cherche à m'améliorer. 

Je l'avoue, on peut faire un bac+5 et ne pas savoir se vendre (personne ne pourra me reprocher mon honnêteté).

Mais grâce à certaines de vos remarques, je vais pouvoir revoir la structure de ma prestation à l'oral. Voir ce qui est important.

C'est d'accord, je vais postuler sur des postes d'assistant de conservation. Si ça fait plus crédible. Je réussirai peut être davantage à me défendre à l'oral. 

 

Il est vrai que j'ai du mal à peaufiner mon projet professionnel car je m'intéresse à beaucoup de choses.

Il est pas encore clair ? D'accord, je vais travailler dessus.

Je reconnais quand ça ne va pas.

Mais je pense que c'est réellement en bib territoriale que je voudrais continuer.

L'aspect médiation me plait énormément.

 

Je ne sais pas encore si je veux être bibliothécaire catégorie A. C'est tout une personnalité à avoir, et pour le moment ce n'est pas ce que je cherche. Je suis encore "jeune" et j'ai besoin de savoir tout ce qu'on attend d'une équipe si je veux en diriger une un jour...

 

Je passe les concours, j'achète les livres de concours, je parcours les forums,j'apprends les fiches pratiques de l'ENSSIB et de Médiadix. Je questionne les personnes que je croise dans mes boulots.

Je candidate chaque jour, en apportant des "améliorations" (ce que je pense être des améliorations) à mes candidatures.

Dès qu'il y a un recrutement sans concours de mags (à la BnF aussi), je fonce, j'envoie mes candidatures.

 

Je suis vraiment désolé si vous croyez que je "raconte ma vie".

Mais il est préférable de raconter en détail mon parcours. Je suis très déterminé.

Pour cous dire, je me remets même à l'anglais pour être au top avec les anglophones et les aider au mieux à la BnF ;) 

 

Bref. Voilà ce que je tenais à dire. J'ai choisi cette voie et ferai absolument tout pour y arriver.

Et j'ai besoin de vous tous pour y arriver, car seul on se perd et on abandonne vite. :(

 

Sur ce, je vous souhaite une bonne nuit et à bientôt :) :) 

Voilà, j'espère avoir été un peu plus clair sur ma situation :angel::yes:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ADRIEN95

Ha et j'oubliais, je suis en CDD à mi temps jusqu'au 30 septembre 2018 et ma formation (le DU sur Médiadix) c'est à mi temps, le lundi et le jeudi.

Donc je cherche déjà un petit boulot à mi temps en bibliothèque pour compléter la formation à partir de janvier.

A côté de cela, quand je vois un CDD de 1 an renouvelable, je postule car on sait jamais...

 

Voilà, bonne nuit à tous !!:sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
il y a 19 minutes, ADRIEN95 a dit :

Ha et j'oubliais, je suis en CDD à mi temps jusqu'au 30 septembre 2018 et ma formation (le DU sur Médiadix) c'est à mi temps, le lundi et le jeudi.

Donc je cherche déjà un petit boulot à mi temps en bibliothèque pour compléter la formation à partir de janvier.

A côté de cela, quand je vois un CDD de 1 an renouvelable, je postule car on sait jamais...

 

 

Et bin tu vois, ton cas n'est pas si désespéré! :ahappy:

Bernard a raison: tu es déjà dans le réel, tu es inscrit en DU, il te reste à peaufiner ton projet professionnel.

Tu es sur la bonne voie.

 

Bon courage!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ADRIEN95
Il y a 9 heures, Louve a dit :

 

Et bin tu vois, ton cas n'est pas si désespéré! :ahappy:

Bernard a raison: tu es déjà dans le réel, tu es inscrit en DU, il te reste à peaufiner ton projet professionnel.

Tu es sur la bonne voie.

 

Bon courage!

Merci beaucoup ! :) 

 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
Il y a 14 heures, ADRIEN95 a dit :

Si ça peut éclairer les choses, je vais faire un post un peu plus long pour davantage m'expliquer avec clarté.

 

Eh ben voilà ! Tu nous aurais dit tout ça dès le début, on aurait eu une autre vision des choses. Là c'est clair, tant au niveau de tes atouts que de tes motivations. Et la continuité du parcours en fait preuve. Tu es équipé pour la route. Comme tu le dis quelque part, ensuite il faut savoir te vendre. Et ça c'est parfois compliqué. Tout tient entre autres dans un équilibre entre ton projet professionnel et les missions demandées pour tel ou tel poste. Sans projet pro, tu déplais. Mais avec un projet pro trop éloigné de ce qu'attendent les recruteurs, tu déplais aussi. Bien sur tu choisiras de préférence des annonces proches de ton projet, mais il ne faut pas trop éliminer de possibilités non plus. Pas facile. Et puis ensuite il y a ton charisme personnel, ta personnalité, tout ce qui emporte souvent la décision dans un jury de recrutement.

 

Bonne chance Adrien95 et ne m'en veux pas trop pour mon côté "exigeant", ça fait partie du coaching que l'on peut délivrer sur ce forum. 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
Il y a 22 heures, ADRIEN95 a dit :

Je l'avoue, on peut faire un bac+5 et ne pas savoir se vendre (personne ne pourra me reprocher mon honnêteté).

 

Oui, on peut faire le plein d'études et ne jamais savoir se vendre.

De toute façon, l'Ecole ne t'apprend pas à te vendre, ni à vendre quoi que ce soit. Sauf les écoles de commerce, et eux utilisent des techniques de vente.

 

Pour (se) vendre, il faut déjà avoir quelque chose à vendre.

Un diplôme, c'est juste un bout de papier, ça ne prouve pas ce que tu as à vendre.

En plus, c'est juste une ligne sur ton CV, et bien souvent une ligne qui ne veut rien dire pour le recruteur. Ton mémoire est déjà plus intéressant que ton master, c'est dire.

 

Il y a 22 heures, ADRIEN95 a dit :

C'est d'accord, je vais postuler sur des postes d'assistant de conservation. Si ça fait plus crédible. Je réussirai peut être davantage à me défendre à l'oral. 

 

Ce n'est pas une question d'être d'accord Adrien, tu dois être convaincu par cette position.

 

Si je te vois arriver avec un BAC+5 pour être magasinier, je ne vais pas pouvoir m'empêcher de me dire : mais qu'est-ce qu'il fait ce type-là ? C'est quoi son problème ? Qu'est-ce qu'il cache ? Où est le défaut de la cuirasse ?

 

Si tu vends ta jaguar neuve à 500 euros, alors qu'elle en vaut 100 000. Je vais trouver ça louche, et plus que louche.

C'est déjà une preuve que tu ne sais pas te vendre, une preuve aussi que tu doutes de tes capacités personnelles, ce qui peut cacher une timidité excessive, ou un manque absolu de lucidité. Dans ce cas-là, pourquoi t'embaucher si, toi-même, tu ne sais pas ce dont tu es capable ?

 

Pour le public, tu en feras. Du Tout public. Pas juste la jeunesse.

Dans les bibliothèques territoriales, on est polyvalent et tout terrain. C'est d'autant plus vrai dans les petites et moyennes structures où il y a peu de personnel.

En bibliothèque, on fait 60-70 % de temps public. Donc, de la médiation, tu vas en faire. Le problème, il n'est pas là. Il ne peut pas être là.

 

Il est donc ailleurs.

Il y a 22 heures, ADRIEN95 a dit :

Je suis vraiment désolé si vous croyez que je "raconte ma vie".

 

:getlost:

M'enfin Adrien, tu n'as pas à être désolé. (il va vraiment falloir que tu apprennes à te vendre).

Tu ne racontes pas ta vie, tu nous donnes les éléments pour comprendre ta situation et l'éclairer.

 

Tu te donnes aussi - en les formalisant par écrit - les éléments importants pour toi, qui vont te servir dans ce que tu diras.

Et tu le notes, certains sont plus importants que d'autres. Tu vas devoir hiérarchiser.

 

C'est comme celui-là

Il y a 22 heures, ADRIEN95 a dit :

Il est vrai que j'ai du mal à peaufiner mon projet professionnel car je m'intéresse à beaucoup de choses.

 

Tiens, moi je suis plus chiant que Ferris, je veux la liste des choses qui t'intéresse.

Et puis à chaque ligne, le pourquoi.

Et après, le comment tu peux l'inscrire dans un travail en bibliothèque.

Minimum 10 choses.

 

Allez, c'est ton exercice de la semaine.

 

Si ton but, si ton projet, c'est bien de travailler en bibliothèque, alors cet exercice ne te sera pas difficile.

Ton plus difficile, ce sera de choisir les trois points les plus importants. Ceux que tu auras la possibilité de placer à l'oral. (de recrutement ou de concours)

Ceux que tu auras le plus envie de vendre.

 

Ce qui te manque vraiment, c'est de poser ces briques sur une feuille de papier et de voir quelle stratégie de vente tu peux bâtir avec.

 

 

Regarde ici

https://www.salesforce.com/fr/blog/2016/05/5-techniques-de-vente-que-tout-commercial-doit-connaitre.html

4. CAB : construire un argumentaire de vente

L’argumentaire de vente est une technique d’influence positive pratiquée par l’ensemble des équipes commerciales. Il nécessite une bonne qualité d’écoute et des questionnements adéquats pour faire évoluer la position du prospect ou du client. L’acronyme BAC ou CAB désigne trois niveaux essentiels à toute argumentation commerciale : la caractéristique, l’avantage et le bénéfice.

 

La caractéristique
C’est ce qui définit le produit ou le service. Essentielle pour faire comprendre l’offre, elle suscite rarement l’engouement en elle-même, sauf dans le cas de certaines innovations produisant une rupture sur leur marché.

 

L’avantage
C’est ce qui démarque le produit ou service des produits et services concurrents. Chaque caractéristique pertinente doit être traduite lors de l’argumentation par un avantage clairement identifiable par le consommateur. 

 

Le bénéfice
C’est le bienfait qui découle de la caractéristique et de l’avantage. Un bénéfice impacte le client de manière positive, il s’agit du levier principal de la séduction. Vécu comme la réponse à une attente spécifique, il conditionne ainsi directement l’acte d’achat. 

 

Et en suivant, tu as le SIMAC, que tu peux utiliser de la même manière.

 

Situation
La 1re étape consiste à faire le point sur la situation dans laquelle se trouve le client. Il s’agit de lui poser les bonnes questions pour comprendre quels sont ses besoins, et pourquoi sa décision est importante. 

etc.

[...]

 

La situation, les besoins/les questions du client, tu les as en partie dans l'offre d'emploi.

 

Sa décision de t'embaucher est importante pour lui.

Oui, le produit, c'est toi.

 

Apprends à te connaître, apprends à te vendre.

Et pour bien te vendre, il faut d'abord bien te connaître.

D'où la série des pourquoi en cascade.

 

Le DU médiadix, c'est un très bon point de plus pour la bio-compatibilité. Et c'est un avantage clairement identifiable par un recruteur en bibliothèque.

 

Continue, établis ta liste.

Pose les briques de ton projet, tu y verras beaucoup plus clair pour le vendre.

 

Je te conseille des Post-it, ou des fiches Bristol !

Plus facile pour hiérarchiser ensuite.  :thumbsup:

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
Il y a 1 heure, B. Majour a dit :

Tiens, moi je suis plus chiant que Ferris,

 

Et plus long aussi, ça c'est pas nouveau..:D

 

Il y a 1 heure, B. Majour a dit :

je veux la liste des choses qui t'intéresse.

Et puis à chaque ligne, le pourquoi.

Et après, le comment tu peux l'inscrire dans un travail en bibliothèque.

Minimum 10 choses.

 

Là je trouve que tu pousses un peu le bouchon. Ou alors propose à Adrien de le suivre en MP, comme tu l'as souvent fait. Il n'est pas venu sur ce forum pour se mettre en slip devant tout le monde et faire ses devoirs pour le professeur Majour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ADRIEN95
Il y a 10 heures, B. Majour a dit :

 

Oui, on peut faire le plein d'études et ne jamais savoir se vendre.

De toute façon, l'Ecole ne t'apprend pas à te vendre, ni à vendre quoi que ce soit. Sauf les écoles de commerce, et eux utilisent des techniques de vente.

 

Pour (se) vendre, il faut déjà avoir quelque chose à vendre.

Un diplôme, c'est juste un bout de papier, ça ne prouve pas ce que tu as à vendre.

En plus, c'est juste une ligne sur ton CV, et bien souvent une ligne qui ne veut rien dire pour le recruteur. Ton mémoire est déjà plus intéressant que ton master, c'est dire.

 

 

Ce n'est pas une question d'être d'accord Adrien, tu dois être convaincu par cette position.

 

Si je te vois arriver avec un BAC+5 pour être magasinier, je ne vais pas pouvoir m'empêcher de me dire : mais qu'est-ce qu'il fait ce type-là ? C'est quoi son problème ? Qu'est-ce qu'il cache ? Où est le défaut de la cuirasse ?

 

Si tu vends ta jaguar neuve à 500 euros, alors qu'elle en vaut 100 000. Je vais trouver ça louche, et plus que louche.

C'est déjà une preuve que tu ne sais pas te vendre, une preuve aussi que tu doutes de tes capacités personnelles, ce qui peut cacher une timidité excessive, ou un manque absolu de lucidité. Dans ce cas-là, pourquoi t'embaucher si, toi-même, tu ne sais pas ce dont tu es capable ?

 

Pour le public, tu en feras. Du Tout public. Pas juste la jeunesse.

Dans les bibliothèques territoriales, on est polyvalent et tout terrain. C'est d'autant plus vrai dans les petites et moyennes structures où il y a peu de personnel.

En bibliothèque, on fait 60-70 % de temps public. Donc, de la médiation, tu vas en faire. Le problème, il n'est pas là. Il ne peut pas être là.

 

Il est donc ailleurs.

 

:getlost:

M'enfin Adrien, tu n'as pas à être désolé. (il va vraiment falloir que tu apprennes à te vendre).

Tu ne racontes pas ta vie, tu nous donnes les éléments pour comprendre ta situation et l'éclairer.

 

Tu te donnes aussi - en les formalisant par écrit - les éléments importants pour toi, qui vont te servir dans ce que tu diras.

Et tu le notes, certains sont plus importants que d'autres. Tu vas devoir hiérarchiser.

 

C'est comme celui-là

 

Tiens, moi je suis plus chiant que Ferris, je veux la liste des choses qui t'intéresse.

Et puis à chaque ligne, le pourquoi.

Et après, le comment tu peux l'inscrire dans un travail en bibliothèque.

Minimum 10 choses.

 

Allez, c'est ton exercice de la semaine.

 

Si ton but, si ton projet, c'est bien de travailler en bibliothèque, alors cet exercice ne te sera pas difficile.

Ton plus difficile, ce sera de choisir les trois points les plus importants. Ceux que tu auras la possibilité de placer à l'oral. (de recrutement ou de concours)

Ceux que tu auras le plus envie de vendre.

 

Ce qui te manque vraiment, c'est de poser ces briques sur une feuille de papier et de voir quelle stratégie de vente tu peux bâtir avec.

 

 

Regarde ici

https://www.salesforce.com/fr/blog/2016/05/5-techniques-de-vente-que-tout-commercial-doit-connaitre.html

4. CAB : construire un argumentaire de vente

L’argumentaire de vente est une technique d’influence positive pratiquée par l’ensemble des équipes commerciales. Il nécessite une bonne qualité d’écoute et des questionnements adéquats pour faire évoluer la position du prospect ou du client. L’acronyme BAC ou CAB désigne trois niveaux essentiels à toute argumentation commerciale : la caractéristique, l’avantage et le bénéfice.

 

La caractéristique
C’est ce qui définit le produit ou le service. Essentielle pour faire comprendre l’offre, elle suscite rarement l’engouement en elle-même, sauf dans le cas de certaines innovations produisant une rupture sur leur marché.

 

L’avantage
C’est ce qui démarque le produit ou service des produits et services concurrents. Chaque caractéristique pertinente doit être traduite lors de l’argumentation par un avantage clairement identifiable par le consommateur. 

 

Le bénéfice
C’est le bienfait qui découle de la caractéristique et de l’avantage. Un bénéfice impacte le client de manière positive, il s’agit du levier principal de la séduction. Vécu comme la réponse à une attente spécifique, il conditionne ainsi directement l’acte d’achat. 

 

Et en suivant, tu as le SIMAC, que tu peux utiliser de la même manière.

 

Situation
La 1re étape consiste à faire le point sur la situation dans laquelle se trouve le client. Il s’agit de lui poser les bonnes questions pour comprendre quels sont ses besoins, et pourquoi sa décision est importante. 

etc.

[...]

 

La situation, les besoins/les questions du client, tu les as en partie dans l'offre d'emploi.

 

Sa décision de t'embaucher est importante pour lui.

Oui, le produit, c'est toi.

 

Apprends à te connaître, apprends à te vendre.

Et pour bien te vendre, il faut d'abord bien te connaître.

D'où la série des pourquoi en cascade.

 

Le DU médiadix, c'est un très bon point de plus pour la bio-compatibilité. Et c'est un avantage clairement identifiable par un recruteur en bibliothèque.

 

Continue, établis ta liste.

Pose les briques de ton projet, tu y verras beaucoup plus clair pour le vendre.

 

Je te conseille des Post-it, ou des fiches Bristol !

Plus facile pour hiérarchiser ensuite.  :thumbsup:

 

 

Bonjour B. Majour,

 

Si je suis convaincu que c'est une meilleure manière de procéder pour le fait de postuler sur du catégorie B.

Je suis d'accord avec vous (ou toi comme tu veux :) ) car c'est aussi plus cohérent avec la voie dans laquelle je vais poursuivre (le DU).

Pour le moment je postule sur très peu de poste d'assistant de conservation car il y a souvent des choses que je ne sais pas faire.

Comme par exemple de l'indexation RAMEAU. Je ne sais pas le faire...pour le moment ;) Mais la formation devrait m'aider à ce niveau là.

 

Mais je suis conscient de ce que vous me dites pour le recruteur et ce qu'il pourrait penser.

On m'a déjà dit en entretien qu'ils (les personnes qui me faisaient passer l'entretien) trouvaient ma candidature intéressante mais qu'ils avaient peur que je parte dans peu de temps si j’avais des ambitions plus grandes. Evidemment, j'ai dit que non, pour le moment c'était ce que j'avais envie de faire et que pour la suite, on verrait dans plusieurs années.

 

Je donne cet argument en entretien : je postule pour magasinier pour la diversité des missions, le rapport au livre qui est pour moi direct (rangement, manipulation par exemple...). Mais aussi, que je veux savoir tout ce que l'on peut demander à son équipe si j'avais à encadrer une équipe justement mais dans le futur.

 

ha ! Quand je dis que plusieurs choses m'intéressent, c'est en bibliothèque.

Mon choix est fait, c'est dans ces structures que je veux exercer.

Cependant, je suis vraiment très tenté par la lecture publique, lecture pour tous, la grande ouverture d'esprit que l'on trouve en BM par exemple.

Mais je suis aussi attiré par ce que l'on appelle "la lecture académique" du côté des sciences (car j'ai une très grande passion, la météorologie et la climatologie et bien évidemment, les ressources documentaires qui sont associées:wub: ). Les collections en géographie me plaisent également.

 

Voilà, je suis tenté par plusieurs directions. En choisissant le DU de Médiadix, je me tourne davantage vers la territoriale. Car je sens que les valeurs véhiculées dans ces structures correspondent réellement à ce que j'estime important en bibliothèque.

J'ai vraiment l'impression que je serai plus utile en BM et l'aspect médiation me tente.

 

Je ne sais pas si je suis très clair mais bon j'essaye de m'expliquer :angel:

 

Excusez-moi je ne sais plus qui m'avait demandé cela. A chaud, je peux donner certains éléments qui m'attirent dans les bibs. 

Pourquoi vouloir travailler en bibliothèque ??

 

- Pour moi, les bibliothèques sont des "laboratoires d'expériences". Des lieux en avance sur leur temps, où l'on travaille constamment sur les problématiques sur l'amélioration du service public,  du numérique, de mettre le lecteur au centre de nos missions, contrairement à avant où j'ai l'impression que c'était davantage les collections qui étaient mises en avant.

- Je trouve qu'il n'a jamais été aussi important et intéressant de travailler en bibliothèque que maintenant. Notre société est en pleine mutation et les bibs  "subissent" les conséquences des choix politiques, que ce soit en BM ou dans les bibs d'Etat.

Il faut être créatif, repenser les missions, les postes, les lieux. Le métier en lui-même

- Pour moi, les gens qui travaillent en bibliothèque sont des gens passionnés. Ils sont portés par des convictions très fortes, qu'ils cherchent à faire aboutir.

Et je veux travailler avec des gens passionnés comme cela. Je trouve cela très motivant d'évoluer dans un corps de métier ou l'on est poussé par des valeurs auxquelles on croit et que l'on veut partager.

Rien que pour les bénévoles très présents en bibliothèques dans des villes pas très grandes. On en a dans d'autres métiers mais je trouve que c'est particulier dans notre domaine car il arrive qu'ils fassent tourner des structures quand il n'y a pas assez d'argent.

- Enfin, (mais ça c'est surtout en BM), le fait de travailler en bibliothèque territoriale nous fait directement participer à la vie de la communauté. Dans certains cas, il arrive que la bib soit le seul équipement culturel du coin. Par conséquent, on a une présence forte et j'aurais vraiment l'impression de travailler pour la ville, pour les habitants car on se penche sur leurs problématiques et comment faire pour améliorer nos services.

Vraiment, c'est le fait de travailler par rapport à un territoire et à sa population.

Là, c'est mon âme de géographe qui ressort car derrière tout cela, c'est l'analyse du territoire, de sa composition, de sa structure, le pourquoi du comment ils viennent ou pas....Le fait de mener des enquêtes par exemple.

 

Voilà, ce sont les éléments sur lesquels je me suis penché hier soir.  

Les grandes questions qui préoccupent les professionnels des bibliothèques me plaisent particulièrement. C'est pour cela que j'avais passé les concours de bibliothécaire de catégorie A.

Et le C, c'est parce que j'ai envie de commencer par l'essentiel, la quintessence même du métier et pourquoi nous sommes là.

Si un jour j'ai envie de faire des missions sur un échelon plus haut, il faut passer par là.

 

Mais vous avez raison, je vais postuler sur du catégorie B car c'est quand même plus en adéquation avec la voie que je veux prendre.

 

Je vous remercie pour toutes vos réponses et vous souhaite une bonne journée. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
Le 09/07/2018 à 01:58, Ferris a dit :

Là je trouve que tu pousses un peu le bouchon. Ou alors propose à Adrien de le suivre en MP, comme tu l'as souvent fait. Il n'est pas venu sur ce forum pour se mettre en slip devant tout le monde et faire ses devoirs pour le professeur Majour.

 

Professeur Ferris et toi c'est vrai, prof tu l'as été... Adrien a le choix.

 

 

Il peut me contacter en MP, c'est un choix ouvert, comme poser des questions à ses supérieurs hiérarchiques actuels.

Style : Pour postuler au poste de magasinier, j'ai vu qu'il me fallait un cours sur l'indexation Rameau, est-ce que je pourrais en avoir une ? est-ce que je pourrais passer une journée, deux avec les personnes qui s'occupent de cette indexation.

On peut commencer à dégrossir le problème avec un livre pour acquérir les bases. Ou en cherchant sur Internet pour faire le tour du problème et acquérir les bases. Idem pour la classification Dewey.

 

Mais ce n'est pas ça qui m'intéresse Ferris. Je n'attends pas à ce qu'Adrien se mette en slip, j'attends qu'il réfléchisse à ces questions, qu'il les tourne et les retourne, parce qu'elles vont former son argumentaire. Et ses convictions.

Plus il creusera, plus il sera convaincu... et donc convaincant.

 

Les poser, les exposer, en particulier devant d'autres personnes, c'est y réfléchir deux fois.

 

C'est là où je veux qu'il arrive

Le 09/07/2018 à 11:41, ADRIEN95 a dit :

Je ne sais pas si je suis très clair mais bon j'essaye de m'expliquer 

 

s'expliquer ces choses à lui-même, au recruteur... pour être clair.

Clair dans son projet.

 

J'aime bien ça dans sa réponse sur le pourquoi travailler en bibliothèque ? (devine donc qui te l'a posée)

"c'est particulier dans notre domaine"

 

Notre domaine. :thumbsup:

 

On entre dans du significatif.

Se voir déjà pro, c'est avoir posé un pied dans le métier.

C'est se penser légitime dans cette fonction.

 

Et ça permet de répondre à ça

Le 09/07/2018 à 11:41, ADRIEN95 a dit :

On m'a déjà dit en entretien qu'ils (les personnes qui me faisaient passer l'entretien) trouvaient ma candidature intéressante mais qu'ils avaient peur que je parte dans peu de temps si j’avais des ambitions plus grandes. Evidemment, j'ai dit que non, pour le moment c'était ce que j'avais envie de faire et que pour la suite, on verrait dans plusieurs années.

 

Tout le monde dit non.

 

Et ce n'est pas une réponse pro.

Dire, on verra ça dans plusieurs années, ça montre que tu n'as pas de projet à long terme, que tu es encore étudiant.

 

Dire qu'il te faudra environ 3 à 4 ans pour passer le concours et le réussir, c'est être au courant des difficultés de la profession.

Cumuler avec le fait qu'il faut 3 à 4 ans de métier pour être crédible et ne pas être un reçu-collé de plus, pareil.

Et d'ici 3 ou 4 ans, vous ouvrirez sans doute un poste de cadre B, c'est balayer leurs craintes de te voir partir illico.

 

Même avec ton bagage, même sur un poste de C, parce que tu sais où tu vas, parce que tu connais le métier, alors ta démarche est crédible.

Parce que tu as un projet.

 

 

Continue à cultiver ton âme de géographe.

Le métier de bibliothécaire, c'est un territoire comme un autre. => analyse du territoire, de sa composition, de sa structure, le pourquoi du comment...

 

Si je bousculais le bouchon un peu plus loin, je dirais : Adrien95, c'est aussi un territoire. => analyse du territoire, de sa composition, de sa structure, le pourquoi du comment...

Le pourquoi du comment. :wink:

 

Poursuis ton exploration, Adrien.

A chaud et à froid.

 

Après, tu pourras t'en servir pour bâtir ta propre carte.

 

 

Et pendant que j'ai un géographe sous la main, j'aimerais savoir si la géographie est uniquement axée sur la représentation du présent ou du passé... ou si un géographe peut aussi produire des cartes du futur.

Aménagement du territoire, c'est le futur, non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
il y a une heure, B. Majour a dit :

Professeur Ferris et toi c'est vrai, prof tu l'as été... Adrien a le choix.

 

Pas la peine de tartiner autant, je disais ça simplement parce que d'habitude c'est toi qui le propose d'emblée. Et ça me semblait beaucoup plus simple, notamment parce que certains éléments sont parfois difficiles à exposer sur un forum, c'est tout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pigranelle
Citation

Il est vrai que j'ai du mal à peaufiner mon projet professionnel car je m'intéresse à beaucoup de choses.

Rien ne t'interdit d'avoir plusieurs projets pro ;)

J'ai un profil un peu semblable au tien et j'ai connu le chômage et la galère pour trouver un premier poste.

Voici mes petits conseils pratiques puisque les autres te prennent déjà la tête sur le fond.

Pour les postes qui t'intéressent vraiment adapte ton CV, sélectionne bien ce qui colle au poste. Pour les postes qui t'intéressent moins prévois des CV types et passe moins de temps sur la lettre de motivation (sauf si tu as plein de temps et de patience), mais postule quand même on sait jamais. Même si un entretien ne marche pas il te prépare au prochain entretien, n'hésite pas à rappeler pour demander ce qui a cloché, ça t'aidera à comprendre et à ne pas tomber dans l'aigreur (et tu seras parfois surpris des réponses).

Pour les postes éloignés fais marcher toutes tes connaissances pour faire apparaitre une adresse "locale" sur ta candidature. Tu as l'immense avantage d'être sur Paris, c'est là où il y a le plus de postes.

J'étais comme toi mon cœur balançait entre BM et BU, j'ai eu des CDD dans les deux, et j'ai laissé les concours décider à ma place. Je ne regrette rien je suis bien là où je suis, je n'exclue pas de bouger dans ma carrière si les occasions se présentent. J'ai exercé des fonctions de C et de B en CDD, j'ai passé tous les concours, ai été admissible souvent avant de décrocher le saint graal. Si je croyais en Dieu je le remercierais tous les jours d'avoir foiré mes oraux de catégorie A, je donnerais rien même pas une rognure d'ongle pour être à la place de ma chef.

 

J'ai des enfants et j'estime être une bonne professionnelle, je me contrefous des promotions ce n'est pas mon salaire qui modifiera la qualité de mon travail et mon plaisir à le faire. Et oui quand on a des enfants les priorités changent. Et oui j'estime que le temps partiel devrait être un droit pour tout le monde car on n'a pas tous ni l'envie ni l'énergie de consacrer autant de temps à notre travail. Le boulot de parent est épuisant, si je n'avais pas mon temps partiel mon médecin m'aurait mis en arrêt maladie depuis longtemps.

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
Il y a 5 heures, Pigranelle a dit :

Pour les postes qui t'intéressent vraiment adapte ton CV, sélectionne bien ce qui colle au poste.

 

C'est totalement ça. Colle au poste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ADRIEN95
Le 10/07/2018 à 14:11, B. Majour a dit :

 

Professeur Ferris et toi c'est vrai, prof tu l'as été... Adrien a le choix.

 

 

Il peut me contacter en MP, c'est un choix ouvert, comme poser des questions à ses supérieurs hiérarchiques actuels.

Style : Pour postuler au poste de magasinier, j'ai vu qu'il me fallait un cours sur l'indexation Rameau, est-ce que je pourrais en avoir une ? est-ce que je pourrais passer une journée, deux avec les personnes qui s'occupent de cette indexation.

On peut commencer à dégrossir le problème avec un livre pour acquérir les bases. Ou en cherchant sur Internet pour faire le tour du problème et acquérir les bases. Idem pour la classification Dewey.

 

Mais ce n'est pas ça qui m'intéresse Ferris. Je n'attends pas à ce qu'Adrien se mette en slip, j'attends qu'il réfléchisse à ces questions, qu'il les tourne et les retourne, parce qu'elles vont former son argumentaire. Et ses convictions.

Plus il creusera, plus il sera convaincu... et donc convaincant.

 

Les poser, les exposer, en particulier devant d'autres personnes, c'est y réfléchir deux fois.

 

C'est là où je veux qu'il arrive

 

s'expliquer ces choses à lui-même, au recruteur... pour être clair.

Clair dans son projet.

 

J'aime bien ça dans sa réponse sur le pourquoi travailler en bibliothèque ? (devine donc qui te l'a posée)

"c'est particulier dans notre domaine"

 

Notre domaine. :thumbsup:

 

On entre dans du significatif.

Se voir déjà pro, c'est avoir posé un pied dans le métier.

C'est se penser légitime dans cette fonction.

 

Et ça permet de répondre à ça

 

Tout le monde dit non.

 

Et ce n'est pas une réponse pro.

Dire, on verra ça dans plusieurs années, ça montre que tu n'as pas de projet à long terme, que tu es encore étudiant.

 

Dire qu'il te faudra environ 3 à 4 ans pour passer le concours et le réussir, c'est être au courant des difficultés de la profession.

Cumuler avec le fait qu'il faut 3 à 4 ans de métier pour être crédible et ne pas être un reçu-collé de plus, pareil.

Et d'ici 3 ou 4 ans, vous ouvrirez sans doute un poste de cadre B, c'est balayer leurs craintes de te voir partir illico.

 

Même avec ton bagage, même sur un poste de C, parce que tu sais où tu vas, parce que tu connais le métier, alors ta démarche est crédible.

Parce que tu as un projet.

 

 

Continue à cultiver ton âme de géographe.

Le métier de bibliothécaire, c'est un territoire comme un autre. => analyse du territoire, de sa composition, de sa structure, le pourquoi du comment...

 

Si je bousculais le bouchon un peu plus loin, je dirais : Adrien95, c'est aussi un territoire. => analyse du territoire, de sa composition, de sa structure, le pourquoi du comment...

Le pourquoi du comment. :wink:

 

Poursuis ton exploration, Adrien.

A chaud et à froid.

 

Après, tu pourras t'en servir pour bâtir ta propre carte.

 

 

Et pendant que j'ai un géographe sous la main, j'aimerais savoir si la géographie est uniquement axée sur la représentation du présent ou du passé... ou si un géographe peut aussi produire des cartes du futur.

Aménagement du territoire, c'est le futur, non ?

Bonjour :) 

 

Merci beaucoup pour toutes ces réponses. C'est entendu pour ces questions posées en entretiens. Je vais potasser tout cela.

En ce moment, je suis en train de réorganiser la structure de mes entretiens, avec les conseils donnés par vos soins ;) 

 

Un géographe travaille sur les 3 temps en même temps.

On produit des cartes de l'instant présent avec des éléments passés et actuels mais qui servent pour établir le futur. Cela nous donne des indications sur les événements du futur. Si on sait lire les cartes ;) et si on sait bien les faire :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ADRIEN95
Il y a 9 heures, Ferris a dit :

 

C'est totalement ça. Colle au poste.

Oui d'accord ! Je le fais déjà mais je vais essayer d'améliorer ceci. 

Merci beaucoup :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ADRIEN95
Il y a 15 heures, Pigranelle a dit :

Rien ne t'interdit d'avoir plusieurs projets pro ;)

J'ai un profil un peu semblable au tien et j'ai connu le chômage et la galère pour trouver un premier poste.

Voici mes petits conseils pratiques puisque les autres te prennent déjà la tête sur le fond.

Pour les postes qui t'intéressent vraiment adapte ton CV, sélectionne bien ce qui colle au poste. Pour les postes qui t'intéressent moins prévois des CV types et passe moins de temps sur la lettre de motivation (sauf si tu as plein de temps et de patience), mais postule quand même on sait jamais. Même si un entretien ne marche pas il te prépare au prochain entretien, n'hésite pas à rappeler pour demander ce qui a cloché, ça t'aidera à comprendre et à ne pas tomber dans l'aigreur (et tu seras parfois surpris des réponses).

Pour les postes éloignés fais marcher toutes tes connaissances pour faire apparaitre une adresse "locale" sur ta candidature. Tu as l'immense avantage d'être sur Paris, c'est là où il y a le plus de postes.

J'étais comme toi mon cœur balançait entre BM et BU, j'ai eu des CDD dans les deux, et j'ai laissé les concours décider à ma place. Je ne regrette rien je suis bien là où je suis, je n'exclue pas de bouger dans ma carrière si les occasions se présentent. J'ai exercé des fonctions de C et de B en CDD, j'ai passé tous les concours, ai été admissible souvent avant de décrocher le saint graal. Si je croyais en Dieu je le remercierais tous les jours d'avoir foiré mes oraux de catégorie A, je donnerais rien même pas une rognure d'ongle pour être à la place de ma chef.

 

J'ai des enfants et j'estime être une bonne professionnelle, je me contrefous des promotions ce n'est pas mon salaire qui modifiera la qualité de mon travail et mon plaisir à le faire. Et oui quand on a des enfants les priorités changent. Et oui j'estime que le temps partiel devrait être un droit pour tout le monde car on n'a pas tous ni l'envie ni l'énergie de consacrer autant de temps à notre travail. Le boulot de parent est épuisant, si je n'avais pas mon temps partiel mon médecin m'aurait mis en arrêt maladie depuis longtemps.

Bonjour Pigranelle, 

 

Merci beaucoup pour tous ces conseils ! 

Je vais les recopier et travailler dessus ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...