Aller au contenu

Par-ti-ci-pez ! Le forum est un lieu de vie


Bouille

Messages recommandés

Ferris, participant bien connu de ce tout jeune forum, a indiqué ailleurs que seuls 30% des inscrits au forum y participaient.


Ne parlons donc évidemment pas des non inscrits.


 


Cette question m'interpelle, alors je vous interpelle, vous, bibliothécaires internautes qui passez - ou restez - en ces lieux.


 


Pourquoi ne participez-vous pas plus aux discussions ?


Qu'est pour vous ce forum ?


Que représente-t-il en termes professionnels ?


D'où pensez-vous que viennent les informations que vous pêchez ici ?...


 


Question rhétorique, bien sûr : de vous-même.


 


 


 


Une anecdote à chaud : une de mes collègues est venue en ces lieux cette semaine, cherchant des informations précises sur un sujet précis. N'ayant rien trouvé, elle m'a dit : "oh, non, c'est pas super, agorabib, je n'ai pas trouvé les infos que je cherche."


 


Cette réponse m'a laissée bouche bée.


 


      - A-t-elle pensé à poster une réponse dans les fils proches du sujet qui l'intéresse pour exprimer ses attentes ? Non.


      - Lui est-il venu l'idée de créer un sujet pour poser la question précise qui la turlupine ? Non.


      - S'est-elle inscrite ? Ben, même pas.


 


Elle a pris agorabib pour un outil froid, un site web informatif. Il ne lui vient pas à l'idée que sa participation, même pour poser des questions sans pouvoir apporter de réponses aux autres, pourrait être utile à tous, et à elle en premir lieu.


Et bien qu'il s'agisse d'un exemple isolé, je crains qu'il ne soit la réponse à la question de Ferris : la plupart des internautes venant ici ne comprennent tout simplement pas comment on se sert d'un forum, ce qu'il peut nous apporter. Beaucoup pensent que c'est du temps perdu que de passer du temps ici.


 


Pour information, j'ai fait aujourd'hui deux propositions dont les idées me sont venues en "perdant mon temps" ici, et toutes deux ont été accueillies avec enthousiasme et une pointe d'admiration par mes collègues. Du genre :


« - Mais d'où vient ton génie, Bouille ?


- Pas de mon cerveau, je suis au regret de vous le dire. D'agorabib ! » :tongue:


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 150
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

  • Ferris

    54

  • Bouille

    17

  • Isalabib

    11

  • B. Majour

    7

Top Posters In This Topic

Popular Posts

En fin de compte, ce que je voudrais arriver à dire aux personnes qui suivent le forum sans s'y exprimer, c'est de ne pas se laisser intimider par les "grandes gueules" que nous pouvons être les uns e

Chaussure avec talon d'environ 4 cm...   Est-ce dû à une lecture trop intensive du forum, où Hello a lancé une théorie controversée sur la hauteur du talon ?   Alors, combien mesure ton talon ?   PS :

Merci pour ces encouragements! Dur challenge de noyer Ferris sous une pluie de posts!! Il a pris de l'avance!!

« - Mais d'où vient ton génie, Bouille ?

- Pas de mon cerveau, je suis au regret de vous le dire. D'agorabib ! » :tongue:

 

Belle honnêteté, Bouille. Mais tu sais que tu n'es pas obligée de citer tes sources, surtout quand tes interlocuteurs ne les connaissent pas... tu pourrais briller pour pas cher ! :cool:

 

Sinon bravo pour l'initiative de cette ouverture de sujet. Mais pourquoi le redoubler ? (le dédoubler ? le doubler ?, hum, le répéter ???).

C'est une nouvelle forme de communication ? genre, "vous n'échapperez pas à ce message, vous êtes cernés".

 

Non, sérieusement, je pense comme toi qu'il y a un malentendu sur ce qu'est un forum, mais aussi qu'il y a chez certains collègues une forme de consumérisme ("à quoi cet outil me sert, à moi ?"), qui n'a pas que l'excuse du manque de temps.

 

En même temps, on est dans la moyenne du 1% de participation régulière, 9% de participation épisodique et 90% d'observateurs "non productifs" sur les forums (c'est la loi de chaispasquoi, mais c'est une loi !). Nos collègues non contributeurs non inscrits ne sont pas pires que la moyenne des gens sur un forum, ce qui ne doit pas nous empêcher de faire de la "retape", mais soyons réalistes, il y en aura toujours 90% qui resteront spectateurs...

 

PS : je ne vais pas copier cette réponse dans l'autre sujet "participez..." Je choisis de répondre ici et c'est tout :tongue:

Modifié par Isalabib
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolée pour le doublon, ça s'est fait à l'insu de mon plein gré. J'ai contacté un modo pour voir s'il peut supprimer l'objet du délit.


 




Belle honnêteté, Bouille. Mais tu sais que tu n'es pas obligée de citer tes sources, surtout quand tes interlocuteurs ne les connaissent pas... tu pourrais briller pour pas cher ! :cool:




 


Je ne suis pas vaine. Enfin, pas tout le temps. Et puis, pour aller au fond des choses : personne ne m'a demandé réellement d'où me venaient mes idées. Donc je ne l'ai pas dit. Adoncques... Je suis vaine. :D


C'est beau, de se contredire dans le même paragraphe. Je suis sûre que ça a un nom, dans la liste interminable des figures de style...


 


 


 



Non, sérieusement, je pense comme toi qu'il y a un malentendu sur ce qu'est un forum, mais aussi qu'il y a chez certains collègues une forme de consumérisme ("à quoi cet outil me sert, à moi ?"), qui n'a pas que l'excuse du manque de temps.


 


Je partage partiellement ton point de vue. Je pense qu'il y a évidemment du consumérisme dans cela.


Mais pas seulement, car dans le cas cité, il s'agit d'une personne qui se sentira volontiers victime des outils du web, parce qu'elle n'en est jamais actrice. Par exemple, elle refuse de s'abonner à une liste de diffusion, parce que cela pollue sa boîte mail. Je connais beaucoup de gens comme cela, pour qui les outils du web sont, de leur point de vue, "pas pour eux", hors de leur portée. Dommage, mille fois dommage.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faut pas vous inquiéter outre mesure, allez voir le forum de l'ENSSIB par exemple, qui en terme de participation ressemble à l'électrocardiogramme d'un comateux ^^


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En même temps, on est dans la moyenne du 1% de participation régulière, 9% de participation épisodique et 90% d'observateurs "non productifs" sur les forums (c'est la loi de chaispasquoi, mais c'est une loi !). Nos collègues non contributeurs non inscrits ne sont pas pires que la moyenne des gens sur un forum, ce qui ne doit pas nous empêcher de faire de la "retape", mais soyons réalistes, il y en aura toujours 90% qui resteront spectateurs...

 

 

Pas d'accord avec ce constat en forme de point final et de fatalisme ! La moyenne et le théorème de Machin ! ça nous fait une belle jambe. On est rassurés, tu parles. Il y en a aussi un qui dit que quand on fait un sondage auprès d'usagers, si on a 30% de réponses, c'est le Pérou. Et bien c'est faux, j'ai fait mieux.

 

Il y a surement ce problème de repères qui a été signalé à plusieurs reprises, cette dispersion qui devient monumentale et creera surement un gros problème. Et puis il me semble qu'il y a différents types de participation (hors contenu) : ceux qui entament une discussion suivie, entre blog et twit, et arrivent tout doucement au débat d'idées. Et ceux qui lachent une petite phrase et un lien. Les deux sont utiles et indispensables. Et les deux sont possibles sur ce forum. C'est ce qu'il faut promouvoir (faire de la retape comme dit élégamment Isalabib) : ici on n'est pas limité en nombre de caractères, on peut disserter, blaguer, s'engueuler, apporter du contenu et du retour d'expériences, lancer des sujets à volonté, c'est pas si mal.

 

Evidemment il y a les gens comme la copine de Bouille, et des etudiants qui viennent à la pêche aux infos pour boucler leur mémoire. Evidemment ce ne seront pas les plus productifs. Et alors ? Demarche utilitaire. Bon.

 

D'accord avec Pigranelle sur l'électrocardiogramme du comateux. Tiens, un bon exemple Pigranelle : 2 messages seulement, et le 2° c'est pour dire du mal de l'ENSSIB en deux phrases. Mais moi j'aime bien sa phrase.

 

Allez, on a du pôt, disons-le, et ne crachons pas dans la soupe. Et d'abord qui est ce Ferris qui se plaignait que seulement 30% des gens etc...Il ne perd rien pour attendre celui-là, je te le dis.

 

Mais bon sang, qu'on règle cette question des mots clés, c'est insupportable. Et puis on ne sait mème plus où on doit aller pisser sans disperser...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah, parce qu'il y a un  forum ENSSIB ?


(désolée, un peu facile...)


Effectivement, c'est un peu plat (= gros, gros euphémisme !!!), d'ailleurs je reconnais quelques questions et abonnés qui ont migré ici, n'est-ce pas Pigranelle :shifty:


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pascal WAGNER

Hello,


Je fais partie des gens qui sont concrètement à l'origine de ce forum. Le seul et unique regret que je puisse avoir, c'est de n'avoir pas réussi à faire en sorte qu'il existe beaucoup, beucoup plus tôt...


Je participe, un peu, aux discussions, mais je m'efforce de ne le faire que quand j'ai vraiment l'impression d'avoir quelque chose à dire d'important.


Comme dans tout espace collectif d'expression, on a le même phénomène : sur un millier de personnes, 10 s'expriment très souvent, 90 occasionnellement, et 900 consultent sans s'exprimer. C'est comme ça, c'est quasiment un invariant anthropologique. Un universitaire à étudié ce phénomène récurrent (j'ai oubié qui, Il faut demander à Dominique Lahary qui n'a pas oublié, lui).


Et ça fait un peu cercle vicieux : ceux qui ne s'expriment pas ou peu ont tendance à le faire de moins en moins, soit qu'ils soient intimidés par des personnes qui s'expriment beaucoup et qu'ils admirent, soit qu'ils se sentent agressés inutilement par des "grandes gueules", ce qui les dissuade de participer à des rixes stériles (phénomène des trolls)


Vous mecroirez ou pas , mais par deux fois depuis que le forum existe, je n'ai pas réussi à rester serein par rapport à des dégelées que j'ai reçues de la part de deux autres participants, un que je trouve tout à fait estimable et intéressant, et un autre que je ne touve ni pertinent ni estimable. Si j'ai ressenti cela, je peux supposer que je n'ai pas forcément été le seul.


Bon, on a toujours tort de ne pas rester zen  et rationnel... et on a tort de s'interdire de participer, évidemment.


Il faudrait être à la fois participatif, humble, zen, respectueux même dans le désaccord le plus profond, créatif, concis, rationnel, pertinent, etc. Hum, pas toujours facile !


 


En tout cas, merci Bouille d'avoir lancé cesujet (et d'autres !)


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pascal WAGNER

Isalabib, désolé, j'avais lu un peu trop vite, et j'ai répété ce que tu avais déjà dit (la loi de chaispasquoi)


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si mes souvenirs sont bons, l'enssib à annonce la suppression de ce forum à la suite de l'ouverture dagorabib.

Ils sont plutôt beaux joueurs je trouve : essayer de proposer quelque chose pour remplaçer biblio-fr mais savoir laisser la place à un autre outil pour ne pas faire doublon...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Pour information, j'ai fait aujourd'hui deux propositions dont les idées me sont venues en "perdant mon temps" ici, et toutes deux ont été accueillies avec enthousiasme et une pointe d'admiration par mes collègues."


 


Là, bien sûr, tu m'interpelles, Bouille.


 


Quelles sont ces propositions ?


 


De toute façon, on ne perd pas son temps en répondant aux questions des uns et des autres, on cherche aussi.


On trouve d'autres choses, d'autres éléments qui peuvent paraître éloignés du sujet à première vue, mais qui tracent leur chemin au bout d'un moment... et qui débouchent sur des solutions adaptées à nos propres problématiques.


 


Tout forum est une pépinière pour celui qui y plante quelques graines.


 


Mais encore faut-il planter des graines.


Et comprendre que poser une question, c'est aussi rendre service aux autres.


 


Ferris disait avoir du mal à suivre son propre contenu (Pssst ! Pour ça, il suffit de cliquer en haut de page sur la petite flèche à côté de son nom et de sélectionner Mon Contenu.), mais aussi que nous aurions du mal, au bout d'un temps ou même dès à présent, à retrouver de l'information.


 


Quelque part, j'en suis persuadé, l'essence même du Web est à la dispersion. L'essence même d'un forum est une série de discussions qui vont s'amorcer et se poursuivre bien au-delà du sujet d'origine.


Un forum, ce n'est pas une zone de questions/réponses ou un guichet du savoir.


 


Rien n'empêche les bibliothécaires de remplir/compléter Bibliopedia avec les informations données sur le forum, de synthétiser les discussions et d'en tirer des documents de travail.


 


Bibliopedia ou d'autres sites, voire même directement dans la zone téléchargement d'Agorabib.


Un fichier PDF/doc/docx pour chaque sujet intéressant pourrait le faire.


 


Discussions d'un côté, documents pratiques de l'autre.


C'est possible.


 


Sauf que tout part d'une question.  :)


 


Bien cordialement


  B. Majour

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et ça fait un peu cercle vicieux : ceux qui ne s'expriment pas ou peu ont tendance à le faire de moins en moins, soit qu'ils soient intimidés par des personnes qui s'expriment beaucoup et qu'ils admirent, soit qu'ils se sentent agressés inutilement par des "grandes gueules", ce qui les dissuade de participer à des rixes stériles (phénomène des trolls) Vous mecroirez ou pas , mais par deux fois depuis que le forum existe, je n'ai pas réussi à rester serein par rapport à des dégelées que j'ai reçues de la part de deux autres participants, un que je trouve tout à fait estimable et intéressant, et un autre que je ne touve ni pertinent ni estimable.

 

 

Rassure-moi Pascal,je fais partie des intimidants qu'on admire, des grandes gueules agressives, des trolls, des estimables interessants ou des non pertinents ni estimables ? Un peu de courage, merci . :cry:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pascal WAGNER

Ferris : Déjà : un cerf, si j'ai bien compris, ça représente bien le 1% des intervenants réguliers (loi de chaispasquoi). Admirable intimidant et estimable intéressant : c'est bien possible.


Troll non pertinent ni estimable : je ne pense pas que tu puisse être perçu comme ça.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Seulement possible ? Tu ne te mouilles pas trop, d'autant qu'il reste la possibilité de "grande gueule", non évoquée. C'est ça les gars zen et rationnels. C'est bien pour faire des chefs à l'ABF, ou des diplomates, mais c'est d'une humilité sur les forums ! :D


 


Sérieusement, je pense que certaines de mes interventions peuvent intimider. Ce qui me gène le plus c'est quand il n'y a pas de réponse à un truc que je viens de dire. Je me sens tout con, ça me fait douter. Et puis comme je passe de l'humour au sérieux en faisant un détour par le coup de gueule, que je peux passer d'un langage fleuri à des formules populacières, et tout ça dans le mème message, je me dis que ça peut gêner des gens, les paumer un peu. Et puis c'est pareil pour les débats d'idées qui s'enfilent en dialogues, comme j'ai pu en avoir avec Bernard : on n'ose pas toujours interrompre une conversation qui prend des airs de truc privé, pas plus que de se faufiler entre des jets d'invectives. Tout ça n'est pas facile finalement. Si on ne reste pas soi-mème, ça ne va pas non plus.


 


C'est vrai aussi que dans les échanges longs, chacun peut trouver d'autres sujets, d'autres grains à moudre. Du coup ça augmente la dispersion mais ça peut motiver. A condition de lire jusqu'au bout. Et la tendance est aux messages courts. Beaucoup de gens ne comprennent pas qu'on puisse tartiner aussi longtemps, on me l'a dit. Moi je suis un handicapé de la synthèse : je ne sais pas faire court et e plus je prends le temps de cueillir des fleurs au bord du chemin, en oubliant presque ma destination. D'autres te balancent un lien et un smiley et au revoir tout le monde. Faudrait viser le milieu.


 


Mais surtout tâcher de finir un post par une question. ça, c'est positif. non? :sweat:


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pascal WAGNER

En fin de compte, ce que je voudrais arriver à dire aux personnes qui suivent le forum sans s'y exprimer, c'est de ne pas se laisser intimider par les "grandes gueules" que nous pouvons être les uns et les autres tour à tour, par la fréquence ou la longueur de nos interventions, par le ton de ces interventions, et par leur contenu, bien sûr.


 


Je voudrais arriver à dire que parfois, la pratique d'un forum comme celui-ci peut générer des "émotions inhibantes" (je ne touve pas de meilleure expression, là, tout de suite), surtout quand il s'agit de l'attaque d'un troll, qu'on a mal au ventre et qu'on a passé une journée exécrable. J'ai déjà ressenti cela, et cela m'a parfois poussé à me taire, alors que j'avais envie d'intervenir sur tel ou tel sujet. Donc, je me dis que je ne suis pas le seul.


 


Ensuite, il y a les malentendus. Malgré les émoticônes, il n'est pas évident que le message de l'émetteur soit bien compris par le(s) récepteurs. Classique. Quand onst en présence physique de l'interlocuteur, ou au téléphone, on peut rectifier le tir quand on voit qu'on  été mal compris, voire compris de travers. Sur ce genre de forum, c'est forcément plus compliqué. Ce type de mode de communication est encore tout jeune, et tout le monde ne le maîtrise pas encore parfaitement (n'est-ce pas, Valérie Trierweiler ? :D ) Cela suppose aussi un nouveau type de rapport au temps par rapport à la correspondance classique, au téléphone, à la conversation directe.


 


Et aussi, par exemple, même les interventions d'un Bernard Majour (que je salue au passage !), pourtant pleines de bienveillance, de pertinence, de bon sens et d'informations utiles peuvent, paradoxalement, être intimidantes.


 


Donc, comme dit Ferris, "Faudrait viser le milieu". Et être très indulgents les uns avec les autres, accepter de l'autre le fait qu'il ne s'est pas bien exprimé, et lui lasser le droit et le temps de corriger son propre propos sans l'excommunier a priori et lui clouer le bec.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Là, bien sûr, tu m'interpelles, Bouille.

 

Quelles sont ces propositions ?

 

Je suis un peu embêtée pour répondre à votre question, M. Majour, car je ne sais pas exactement j'ai pris des idées qui m'ont inspirée hier. D'autant plus qu'il ne s'agissait pas de transcriptions littérales, mais du résultat d'une cogitation nourrie par les échanges du forum, digérées par mon cortex et ressorties adaptées à ma structure.

Les deux idées en question sont :  prêter un nombre de documents imprimés illimité pendant la période estivale, tout en conservant une date de retour fixée (plus longue qu'en période normale), et... Bon sang, je suis partie en week-end, j'ai laissé mon cerveau chez moi, et  je ne sais plus quelle est la deuxième idée ! :wacko: Cela avait un rapport avec l'organisation des collections dans la médiathèque, mais je ne me souviens plus quoi exactement.

 

Donc, comme dit Ferris, "Faudrait viser le milieu". Et être très indulgents les uns avec les autres, accepter de l'autre le fait qu'il ne s'est pas bien exprimé, et lui lasser le droit et le temps de corriger son propre propos sans l'excommunier a priori et lui clouer le bec.

 

C'est parler d'or, M. Wagner. Je vois à quel point on peut prendre la mouche pour une phrase mal placée, mal tournée, dont on ne comprend pas le contenu, donc l'intention, ou tout simplement qui nous tombe sous les yeux alors qu'on est de mauvais poil.

 

Pour ceux qui ne sont pas familiers des us et coutumes du forum, n'hésitez pas, en cas d'incompréhension, à envoyer des MP (messages personnels) aux personnes concernées par une réponse qui vous interpelle. Cela permet de discuter "en privé", sans polluer un fil de discussion public.

 

Pour envoyer un MP : passer la souris sur le nom de la personne concernée. Une petite fenêtre s'ouvre ; en bas à gauche, il y a la fonction "envoyer un MP". Cliquez, écrivez, envoyez !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Bouille, et gloire à ton cortex productif !


 


Un petit mot au passage pour rebondir sur le côté "intimidant" de certaines personnes, comme l'indiquait Pascal. Pourquoi donnes-tu du Monsieur Majour et du Monsieur Wagner, avec vouvoiement, alors qu'eux t'appellent Bouille et te tutoient ? C'est révélateur, non ? :tongue: 


 


Au fait, moi tu me tutoies, non (enfin il me semble) ? Alors que je suis plus vieux qu'eux et au moins aussi intelligent, pertinent et tout et tout (sauf zen)


Donc c'est pas une question d'âge.


 


Un petit rectificatif : "Ferris, vieux participant bien connu de ce tout jeune forum"


 


 


 


 


Bon, assez déconné, réponse à ta suggestion : Beaucoup de bibliothèques pratiquent le prêt illimité, et toute l'année, depuis des années. Voici un billet de Bibliobsession de 2008 dont je cite l'essentiel (je ne sais pas si les liens inclus sont encore valides) http://www.bibliobsession.net/2008/09/12/combien-de-bibliotheques-proposent-le-pret-illimite-en-nombre-de-documents/


 


 


"Certaines bibliothèques proposent aux usagers un prêt illimité en nombre de documents ! Est-ce une vraie tendance, ou un phénomène marginal ? En tout cas, à l’heure où l’on parle d’illimité partout dans les médias, il est très positif que les bibliothèques suivent cette tendance, surtout quand d’autres services privés de location par correspondance jouent sur les contraintes des bibliothèques pour développer le marché de la location à distance, qui ce soit pour les DVD ou même pour les livres


Pour cette raison et pour d’autres, il me semble qu’il nous faut nous réjouir de ce genre de mesure ! icon_smile.gif


J’avais proposé il y a quelques temps une interview de la directrice de la bibliothèque de Haguenau qui propose un pass’partout illimité ! En faisant un petit tour sur les biblioblogs, j’ai relevé ce billet de Xavier : la bibliothèque de Martigues le propose, celle d’Albi aussi. (et les BU?) Faites vous connaître !


Petit rappel : cette décision revient au conseil municipal ou assimilé pour les bibliothèques publiques, il s’agit donc d’un choix politique qui doit au préalable être défendu par les bibliothécaires, tout comme la gratuité totale, pour laquelle vous pourrez trouver quelques argumentaires ici, il serait très profitable à la profession que les équipes qui ont convaincu leurs tutelles de mettre en œuvre un prêt illimité disent comment elles ont fait et quel est l’impact de cette mesure ! D’ailleurs, on trouve les premiers éléments de réponses, en commentaire du billet de Xavier,  une personne de la bibliothèque d’Albi indique :


 


"Les bibliothèques municipales d’Albi (Tarn) ont mis en place le prêt illimité de livres, revues et partitions depuis un an (septembre 2007), et nous sommes en train de faire un premier bilan : en moyenne, une hausse de 20 % des prêts, avec des pics de 30 % pour certains documents (BD, revues). Nous préparons un bilan détaillé pour les semaines à venir. "


 


La bib d'Albi est la plus connue sur ce genre de pratique et ça a donné lieu à des articles de fond dans le BBF en 2009, sous le titre "lisez sans entraves" (les post-soixanhuitards apprecieront le rappel de Jouissez sans entraves...) http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2009-03-0053-002 et surtout en 2011 à un excellent mémoire d'Alice Billard (d'où l'expression bien connue à l'ENSSIB, "un mémoire c'est pas du billard"  :D  ) http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-49483, où sont citées d'autres bibliothèques comme Marcq-en-Baroeul, Lille, Franconville. L'auteure relativise l'impact de cette mesure sur la durée, etudie les motivations, les publics impactés etc...Franchement c'est un bon boulot.


Modifié par Ferris
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Ferris et merci pour tous ces documents complémentaires sur la question.


Il est intéressant de tester la chose durant la période estivale, où nous avons traditionnellement une liberté plus grande par rapport au règlement. Cette période de test est un excellent laboratoire d'expériences.


 


Vouvoiement et tutoiement : j'ai remarqué mon passage du vouvoiement au tutoiement suivant les interlocuteurs. Je crois qu'il s'agit là d'une question d'us et coutumes.


Quand on indique un surnom (Bouille, Ferris, Isalabib, etc.) dans un forum, sur un blog, des réseaux sociaux, etc., l'usage de proximité du web (son côté 68tard)  abolit la distance formelle et le tutoiement est une évidence. Quand on indique son prénom + son nom (Bernard Majour, Pascal Wagner, Anne Verneuil), on conserve les usages formels des rapports sociaux de la "vraie" vie. D'où le vouvoiement. L'âge n'a rien à y faire... Un gamin de 19 an pourra se faire vouvoyer, un papi de 75 ans pourra se faire tutoyer !  :D


Je ne sais pas si c'est bien ou non. Mais c'est souvent comme ça.


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Participez, participez qu'ils disaient...


C'est sans compter la force d'inertie que peut représenter le poids du quotidien pour chacun de nous (là, je lis...  je répondrai demain...) et paradoxalement, l'efficacité de certains d'entre nous qui peut être un frein (pourquoi écrire : ce que je voulais dire a déjà été exprimé, et bien mieux que je ne l'aurais fait...). Bref, outre le réflexe consummériste et la sensiblité légitime de notre ego, une des raisons du silence assourdissant de nombre d'entre nous me semble tout simplement être la flemme... ce qui est bien humain, et ne veut pas dire pour autant que le forum ne plaît pas... et c'est plutôt encourageant, non ? [je suis en mode positif ce matin]


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ma part, je ne participe que si j'ai quelque chose de pertinent à raconter ou un problème à soumettre.


 


Le plus important aussi sur ce forum en particulier a été évoqué dans un autre sujet ou un(e) internaute a été reconnu par sa tutelle et contrainte de "limiter ses propos". 


Notre statut fait qu'on ne peux pas discuter librement. Personnellement j'ai fais le choix d'aborder des sujets sensibles DONC j'évite d'aborder un sujet technique qui indiquerait dans quelle collectivité je travaille.


Modifié par Yumiko
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand on indique un surnom (Bouille, Ferris, Isalabib, etc.) dans un forum, sur un blog, des réseaux sociaux, etc., l'usage de proximité du web (son côté 68tard)  abolit la distance formelle et le tutoiement est une évidence. Quand on indique son prénom + son nom (Bernard Majour, Pascal Wagner, Anne Verneuil), on conserve les usages formels des rapports sociaux de la "vraie" vie. D'où le vouvoiement.

 

Explication effectivement plausible, vous vous en sortez bien, avec pertinence et rationnalité, Madame Bouille. Désormais, appelez moi donc Monsieur Ferris, Archibald Ferris  :D

 

 

l'efficacité de certains d'entre nous qui peut être un frein (pourquoi écrire : ce que je voulais dire a déjà été exprimé, et bien mieux que je ne l'aurais fait...)

 

C'est une bonne traduction et un enrichissement de ce que Pascal appelle le côté "intimidant" de certains. Mais cela suppose que nous situons dans un seul aspect des posts . En gros, dans un raisonnement, une analyse, un débat d'idées, on peut à un moment donné avoir le sentiment de l'inefficacité qu'il y aurait à en "rajouter une couche", et preférer s'abstenir, pour les raisons que tu dis. Par contre dans le deuxième type d'intervention, qui est un peu la base de ce forum, à savoir le retour d'expériences et l'échange de vécus, l'experience de chacun garde la mème valeur et ton raisonnement ne tient plus.

 

Qu'un super genie intimidant dise comment son espace ados est aménagé, ou qu'il ne ferme pas sur tel pont de mai, n'empechera jamais un timide d'intervenir la-dessus. S'il en a envie. La flemme, que tu signales à juste titre, c'est quoi, au fond, dans ce cas précis ? C'est l'incompréhension du sens du forum : dans les retours d'expériences, c'est la quantité et la diversité des situations qui donnera sa valeur à l'échange. Ne pas apporter sa pierre à ce niveau c'est annuler le sens du forum. C'est, dirais-je, une flemme mâtinée d'un manque d'esprit militant. Il y a beaucoup à creuser derrière un "c'est pas la peine".

 

D'autant plus qu'il suffit parfois de quelques mots. Si j'élargis le propos, nous savons tous la difficulté qu'il y a dans notre métier à obtenir des évaluations fiables de telle ou telle situation, tant la diversité des structures est grande et les stats nationales mal fichues. Si sur ce forum, sur des sujets bien particuliers, nous pouvions obtenir suffisamment de témoignages pour leur donner un sens évaluatif large, nous apporterions beaucoup à la profession. Probablement plus qu'un débat d'idées.

 

Sur certains forums, on a ou avait souvent quelqu'un qui, posant une question, ajoutait "je ferai une synthèse". Et il le faisait!

Il serait bon aussi que ceux qui ne se positionnent que comme demandeurs d'infos (pour terminer une étude, affiner un marché etc...) s'impliquent aussi dans l'apport d'infos. Donnant-donnant, finalement.

 

J'avais besoin d'un argumentaire sur la gratuité, merci pour les liens et les infos, j'ai ce que je veux, salut à tous, je reviendrai vous faire un coucou quand j'aurais besoin d'un renseignement. (Que personne ne se sente visé, je prends ces exemple au hasard).

 

Bref, comme d'autres l'ont dit ici, c'est l'incompréhension des objectifs du forum qui est en cause, et un certain individualisme, plus que l'intimidation, la flemme pure, le manque de temps etc...

 

@ Yumiko.

Annuler tout apport de détails techniques pour les raisons que tu dis, me semble un peu exagéré et ne peut que handicaper ton apport et tes argumentations. On peut avoir l'impression que l'on "tourne autour du pôt", ce qui prolonge certains échanges et finit par leur donner une tournure idéologique, théorique, un peu evanescente, et finalement lassante. On a pu avoir cette impression dans les débats sur le management notamment, et tu n'es pas la seule en cause (d'ailleurs tu es partie au départ sur des exemples hyper-concrets de situations vécues avec tes agents, ce qui est un peu en contradiction avec ce que tu dis aujourd'hui ). Il est par ailleurs toujours possible de modifier certains détails tout en conservant le sens profond des exemples donnés, de façon à ne pas être trop facilement "situable". Petit mensonge sans importance, péché véniel, qui permet tout de mème de faire avancer le débat.

 

L'essentiel c'est que des gens se retouvent dans ce que tu dis sur l'usage des  toilettes, pas la couleur de la porte, son grincement ou l'épaisseur du papier. Si tu dis : chez nous on a une femme de menage (pardon, une technicienne de surfaces) qui ne nettoie pas bien les toilettes handicapés du 2° étage à gauche après le palier, tu peux être sûre que des milliers de collègues vont se reconnaître la-dedans, sauf que chez eux ce ne sera pas topographiquement situé de la mème façon, c'est tout. Mais l'essentiel sera que tu  auras lancé le sujet "que puis-je faire vis à vis d'un personnel de service incompétent", ce qui est le fond du sujet.

 

Dans la broderie au point de croix, l'essentiel c'est le canevas.

Enfin, dans ce que tu dis, c'est uniquement le dénigrement de ta collectivité, reconnue et citée, qui pourrait t'être reproché. Et n'oublions pas que dans le cas que tu cites, la collègue a été dénoncée par une ordure. Ce n'est pas les RH (qui parcourent les blogs , forums et réseaux sociaux en tapant le nom de la collectivité ou de l'agent ) qui l'ont reconnue.

Modifié par Ferris
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Ferris : pourrai-je vous appeler à l'avenir Messire Archibald ? Je trouve que cela donne bien. :D


 


Je dois dire que je partage les craintes de Yumiko. Cela peut sembler puérile, mais pourtant... Je ne réponds pas dans certains fils pour éviter de donner des détails trop reconnaissables. 


Mais bon, je pense que ni Yumiko ni moi ne pouvons entrer dans la catégorie "internautes qui passent sans participer".


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour tout le monde!


 


Oui je sais, ce n'est que mon 2ème message après mon texte de présentation! :sweat: Je dois dire que mon ordi n'est pas très efficace et que c'est la 2ème fois que je réponds donc ça n'aide pas à participer et le copier coller n'a pas fonctionné...raaahh :angry:


Alors dans ma 1ère version de réponse, je disais que je fais partie des personnes discrètes qui lisent presque tous les messages mais qui n'interviennent pas, non par flemme mais parce souvent même très souvent, vos réponses sont riches, pertinentes et que je ne vois pas l'intéret d'écrire juste pour manifester ma présence "Ouh ouh j'existe, je suis là, je vous lis :hyper: "


Je comprends très bien que les personnes comme moi ne rendent pas le forum actif, dynamique mais nous avons des bons piliers!


Alors, oui, promis, je vais intervenir un peu plus avec ma ptite expérience!


Alors à bientôt!


Modifié par Litanajapou
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo Litanapajou ! :)


Tu verras que ta "ptite expérience" pourra se révéler utile à d'autres.


 


Et puis les piliers, c'est comme tout : ça s’essouffle, alors il ne faut pas toujours compter sur les mêmes pour faire le boulot.


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo Litanapajou 2 le retour ! :thumbsup:


Faute avouée à moitié pardonnée... Et puis, si on s'y met à 150, nous parviendrons peut-être à noyer le cher Ferris sous une pluie de posts... :angel:


C'est déjà bien d'être là, merci !


Amicalement,


Zenodote

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...