Aller au contenu

Coronavirus et biblios...


Palu9
 Share

Messages recommandés

chez nous samedi:

comme on n'a pas de lecteurs, pas trop d'incidence comme d'habitude. 

section jeunesse peu fréquentée, avec des enfants ou parents-enfants qu'évidemment ne prenaient  pas compte de gestes barrière (logique dans certains cas).

 

On a mis des petits affiches rappelant ces gestes.

 

En section adulte, dès l'ouverture on a eu des vieux qui se parlaient de très près, essayaient parfois de te serrer la main. Des personnes a compte gouttes mais qui se touchaient le visage ou nous demandaient des livres sur les épidémies ou parfois les deux en même temps. Comme le virus apparaissait dans les conversations au moment donnée, plusieurs manifestaient qu'ils venaient de se remettre d'un cancer ou d'une maladie majeure.

 

Dans la bande de prêt-retour centralisée, affiche rappelant les gestes, quelques collègues avec des gants (amenés de la maison car on n'a pas eu) et des lecteurs qui ne prenaient aucune précaution.

 

On a réduit la capacité de la salle d'étude pour qu'il n'y aie pas moins d'un mètre entre les gens mais elle était déserte.

 

Aucun matériel ou consigne pour nettoyer les livres, pratique abandonnée depuis des années de toute façon.

 

Le personnel de nettoyage qu'avait reçu des consignes pour nettoyer extra les jours de semaine ne travaillant pas samedi, on n'a eu aucun repassage de plus.

 

Nous faisons partie de ces communes où la mairie a annoncé la fermeture des établissements culturels tout en laissant ouvertes les médiathèques. Dernière consigne, datée vendredi après-midi: on reste ouverts car il faut accueillir la jeunesse qui n'aura plus d'école ni lycée.

 

Même si finalement une ordre du gouvernement national les force à fermer à partir de lundi, pour certains d'entre nous le problème repose plutôt dans le fait de faire des heures de transport en commun avec en plus moins de train/métro, ce qui signifie plus d'entassement dans les wagons... 

 

 

Modifié par Palu9
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Au cas où il y ait des élus ou des DG encore sceptiques, l'arrêté du 14 mars 2020 cite explicitement les bibliothèques:

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041722917&categorieLien=id

 

Chapitre 1er : Mesures concernant les établissements recevant du public

Article 1


Afin de ralentir la propagation du virus covid-19, les établissements relevant des catégories mentionnées à l'article GN1 de l'arrêté du 25 juin 1980 susvisé figurant ci-après ne peuvent plus accueillir du public jusqu'au 15 avril 2020 :


- au titre de la catégorie L : Salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple ;
- au titre de la catégorie M : Centres commerciaux ;
- au titre de la catégorie N : Restaurants et débits de boissons ;
- au titre de la catégorie P : Salles de danse et salles de jeux ;
- au titre de la catégorie S : Bibliothèques, centres de documentation ;
- au titre de la catégorie T : Salles d'expositions ;
- au titre de la catégorie X : Etablissements sportifs couverts ;
- au titre de la catégorie Y : Musées.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 15 heures, Ferris a dit :
Il y a 18 heures, Louve a dit :

et bin voilà les vieux c'est tous les mêmes!

 

J'a l'impression qu'il commence à se dégager une ambiance anti-vieux, comme pour les chinois. (alors tu imagines, un vieux chinois...).C'est discret mais dans les conversations avec les lecteurs ces derniers jours, on sentait un peu ça. Vu que "tout ça" c'est pour protéger les vieux. Puisqu'en gros les autres ne risquent pas grand chose. Sur certaines chaines TV il y a des médecins hospitaliers très sérieux qui disent que si ça s'aggrave, vu le manque de moyens lourds en réa (respirateurs etc...), on va être obligés de choisir qui on soignera et qui on ne soignera pas, donc en fait qui vivra et qui ne vivra pas. Le choix va être facile...

 

Pas d'inquiétude sur le sentiment anti-vieux, j'ai entendu à la télé un médecin dire : si 50 % des personnes "âgées" étaient touchées, il y a aussi 50 % de moins de 60 ans en réanimation.

 

Et puis, pourquoi les vieux sont-ils plus touchés ?

Parce qu'ils sont plus suivis. Et ils (ou leur entourage) savent qu'une grippe même bénigne peut être mortelle pour eux. En tous cas, les symptômes sont vites plus marqués chez un "vieux" ou dans toute population à risques /avec déjà d'autres pathologies.

 

Quant au vieux chinois, je crois me souvenir que c'est le premier à être mort du virus à couronne" en France.

 

 

@Palu9

Voilà ce qui vient de tomber

https://actu.orange.fr/france/coronavirus-nouvelles-mesures-drastiques-du-gouvernement-concernant-les-trains-magic-CNT000001ozgQj.html

 

 Le message du gouvernement est donc clair : seuls les déplacements de première nécessité doivent être effectués. Un nouveau cap dans la guerre menée au coronavirus.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci,

 

Dans tout cas je ne sais pas si ma DRH va estimer que notre taf est de première nécessité :) et même si je devrais être en mesure de faire mes 29km en vélo ou à pied...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a une contradiction entre le fait de designer les ERP par les catégories L à Y et la formule Tout rassemblement, réunion ou activité mettant en présence de manière simultanée plus de 100 personnes en milieu clos ou ouvert, est interdit sur le territoire jusqu’au 15 avril 2020, http://www.maine-et-loire.gouv.fr/15-mars-2020-le-prefet-communique-mesures-pour-a6841.html

 

Ce qui met toutes les catégories sur le même plan à un niveau plancher.

 

En effet, si l'on prend par exemple la catégorie M (centres commerciaux), la définition officielle est

 

Pour qu’un établissement entre dans la catégorie M, il faut calculer son effectif théorique. Il s’agit du nombre de personnes que l’on peut accueillir dans les locaux.

Dans les magasins de vente, on se base sur la surface afin de déterminer cet effectif théorique. Les règles de calcul sont les suivantes :

Au sous-sol, au rez-de-chaussée et au 1er étage, une personne pour 3 mètres carrés.

Au deuxième étage, une personne pour 6 mètres carrés.

Aux étages supérieurs, une personne pour 15 mètres carrés.

Dans les centres commerciaux, chaque boutique peut connaître son effectif théorique en respectant les rapports (nombre de personnes par mètre carré) utilisés pour les magasins de vente. Sur les mails, en revanche, on compte 1 personne par m² de surface. Dans les boutiques dont la surface est inférieure à 300 m² il convient de compter l’effectif théorique à 1 personnes par 2 m², sur 1/3 de la surface accessible au public, peu importe le niveau.https://www.sitesecurite.com/contenu/portail/erps/s_def.php

 

En ce qui nous concerne la catégorie S est declinée en 5 niveaux allant de moins de 200 personnes (100 par niveau) a plus de 1500. Et le calcul de l'effectif est flou :L'effectif maximal de chaque catégorie est defini par la déclaration du maître d'ouvrage ou du chef d'établissement.

 

Ce que nous savons nous c'est que des centaines de bibliotheques de villes de 5000 à 10 000 h ou moins n'atteignent jamais un effectif de 100 personnes au même moment. Or plus de la moitié des français vivent dans des villes de moins de 10 000h...

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

l'arrêté est clair:

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041722917&categorieLien=id&fbclid=IwAR3W9wBLIXbUCyRkf3v-FcbLSRDAU8fHs8B6jDyRWXErwYA2vsiVZD4KWGI

 

Article 1


Afin de ralentir la propagation du virus covid-19, les établissements relevant des catégories mentionnées à l'article GN1 de l'arrêté du 25 juin 1980 susvisé figurant ci-après ne peuvent plus accueillir du public jusqu'au 15 avril 2020 :


- au titre de la catégorie L : Salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple ;
- au titre de la catégorie M : Centres commerciaux ;
- au titre de la catégorie N : Restaurants et débits de boissons ;
- au titre de la catégorie P : Salles de danse et salles de jeux ;
- au titre de la catégorie S : Bibliothèques, centres de documentation ;
- au titre de la catégorie T : Salles d'expositions ;
- au titre de la catégorie X : Etablissements sportifs couverts ;
- au titre de la catégorie Y : Musées.


Pour l'application du présent article, les restaurants et bars d'hôtels, à l'exception du « room service », sont regardés comme relevant de la catégorie N : Restaurants et débits de boissons. L'ensemble des établissements de cette catégorie sont en outre autorisés à maintenir leurs activités de vente à emporter et de livraison.
Les dispositions du présent article sont applicables sur le territoire de la République.

 

L'article 2 parle effectivement des rassemblement de plus de 100 personnes mais ce n'est pas un "ou"

Tu es catégorie S: tu fermes, point barre.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Je profite de ce fil pour poser une question plus spécifique. Pour l'instant, je ne sais pas si nous devons venir ou pas demain.

Or, j'ai un soucis supplémentaire: un de mes amis, que j'ai vu la semaine dernière, est contaminé par le virus. Je suis donc potentiellement contagieuse.

Par précaution, j'appelle le médecin demain, même si je n'ai aucun symptôme, je porte peut-être le virus malgré tout.

Est-ce que dans ce genre de cas, il est prévu de rester confiné?

Parce que si c'est pour le filer à mes collègues plus âgés, ou en contact avec des personnes fragiles, ben le vrai service public sera potentiellement dans le télétravail.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Selon le niveau d'humanité de l'administration ils peuvent te demander un certificat ou arrêt maladie donné par le médecin s'il estime que tu dois te garder au cas. Or, le 15 est saturé, et il semble que c'est pareil pour beaucoup de médecins traitants, qui doivent faire rempart maintenant avec les services hospitaliers de ce que j'ai lu.

 

J'ai aussi des connaissances ayant des symptômes qui ne savent pas quoi faire ni à qui se rendre car personne ne répond au téléphone.

 

De ce que j'ai compris, les médecins généralistes peuvent réaliser des consultations vidéo sans les conditions habituelles (avoir déjà vu le patient en personne avant, etc). Tu peux donc essayer avec les taubib de ton coin a travers doctolib...

 

 

Modifié par Palu9
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Zénodotos a dit :

Bonjour,

 

Je profite de ce fil pour poser une question plus spécifique. Pour l'instant, je ne sais pas si nous devons venir ou pas demain.

Or, j'ai un soucis supplémentaire: un de mes amis, que j'ai vu la semaine dernière, est contaminé par le virus. Je suis donc potentiellement contagieuse.

Par précaution, j'appelle le médecin demain, même si je n'ai aucun symptôme, je porte peut-être le virus malgré tout.

Est-ce que dans ce genre de cas, il est prévu de rester confiné?

Parce que si c'est pour le filer à mes collègues plus âgés, ou en contact avec des personnes fragiles, ben le vrai service public sera potentiellement dans le télétravail.

 

Normalement si tu a été en contact avec quelqu'un de positif, tu restes chez toi 14 jours.

La bib étant fermée, tu n'es pas essentiel et tu feras preuve de civisme en ne prenant pas le risque de le refiler à tes collègues et aux gens que tu croiserais sur le chemin.

 

Reste chez vous toi!

C'est les consignes du ministère de la santé.

Si la DRH te fait chier, tu vas la voir pour expliquer ton cas et tu tousses devant elle. En prenant le temps de bien expliquer ton cas à tous les gens que tu croiseras.

 

Modifié par Louve
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 31 minutes, Zénodotos a dit :

Je profite de ce fil pour poser une question plus spécifique. Pour l'instant, je ne sais pas si nous devons venir ou pas demain.

Or, j'ai un soucis supplémentaire: un de mes amis, que j'ai vu la semaine dernière, est contaminé par le virus. Je suis donc potentiellement contagieuse.

Par précaution, j'appelle le médecin demain, même si je n'ai aucun symptôme, je porte peut-être le virus malgré tout.

Est-ce que dans ce genre de cas, il est prévu de rester confiné?

Parce que si c'est pour le filer à mes collègues plus âgés, ou en contact avec des personnes fragiles, ben le vrai service public sera potentiellement dans le télétravail.

 

Tu préviens ta hiérarchie et c'est à eux de voir si le principe de précaution s'applique ou pas.

 

Tu noteras encore que si tu as vu ton ami la semaine dernière et que tu es déjà porteuse du virus, tu as pu contaminer tous les gens autour de toi.

Ou pas.

 

J'espère que tu as bien embrassé tous les gens de ta tutelle. :hug:

 

Si ce n'est pas le cas, ce n'est pas trop tard, comme le dit Louve.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

t'es sur que c'est à la hiérarchie d'appliquer un principe de précaution? je pense qu'il y a des lois qui s'imposent. La mienne a fait preuve de tellement de mauvaise foi et connerie que si on était en espagne et je suivais ses directives, je serais déjà en taule et c'est sur que les petits courriers de ces débiles ne serviraient pas à m'innocenter...

 

Moi je conseille d'essayer de se munir des certificats médicaux. Chose pas du tout facile mais réglo.

Modifié par Palu9
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 8 minutes, Palu9 a dit :

t'es sur que c'est à la hiérarchie d'appliquer un principe de précaution?

 

Oui, c'est la hiérarchie qui peut te donner plus facilement l'accord.

Et si elle ne le fait pas et qu'il y a problème, c'est la hiérarchie qui assume.

 

Bien sûr, il faut traiter le problème par courrier ou plutôt courriel de nos jours.

 

En attendant que le décret tombe, bien sûr.

C'est le cas, fermeture des bibliothèques. Et donc c'est opposable à la tutelle si nécessaire.

 

Pas sûr non plus que Zénodotos puisse avoir son médecin. Le 15 est réservé aux urgences réelles.

Sinon c'est le 0800 130 000 qu'il faut appeler.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Zénodotos a dit :

Bonjour,

 

Je profite de ce fil pour poser une question plus spécifique. Pour l'instant, je ne sais pas si nous devons venir ou pas demain.

Or, j'ai un soucis supplémentaire: un de mes amis, que j'ai vu la semaine dernière, est contaminé par le virus. Je suis donc potentiellement contagieuse.

Par précaution, j'appelle le médecin demain, même si je n'ai aucun symptôme, je porte peut-être le virus malgré tout.

Est-ce que dans ce genre de cas, il est prévu de rester confiné?

Parce que si c'est pour le filer à mes collègues plus âgés, ou en contact avec des personnes fragiles, ben le vrai service public sera potentiellement dans le télétravail.

 

Bonjour,

A priori, tu vois avec ton médecin qui peut te mettre en arrêt de travail sans jour de carence en cas de soupçon ou de faire un certificat qui peut te permettre de bénéficier d'un télétravail d'office sans autre justificatif mais vu les déclarations du 1er ministre samedi soir. Je cite : "Je voudrais encore faire passer deux messages. Vous l’avez compris, nous devons impérativement limiter les déplacements, les réunions, les contacts. Cela s’applique dans les entreprises et les administrations qui doivent dès lundi et pour les prochaines semaines engager une action massive d’organisation du télétravail pour permettre au plus grand nombre de rester à domicile." J'ose espérer que tu n'auras pas trop de difficulté à obtenir de ne pas venir au travail.

Bon courage à tous!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci tout le monde !

 

Pour être sûre, j'ai demandé à ma généraliste. Arrêt maladie et confinement 15 jours.

Pour le coup, un arrêt maladie, impossible de le refuser à un agent.

 

Dans ma structure, le directeur et le personnel administratif sont intelligents et compréhensifs, mais comme on n'avait pas de consignes venant de plus haut encore, je commençais à m'inquiéter.

 

Bon, voyons ça de façon positive: je vais avoir plein de temps pour vider ma pile à lire.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 weeks later...

Bonjour, 

Je ne sais pas si je poste au bon endroit. Nous travaillons en ce moment sur un scénario de réouverture de notre bibliothèque.

Sur le site ActuaLitté nous avons trouvé cette affiche avec des gestes barrières à effectuer lors du retour des documents.Or ce document est thèque il me semble.  Savez-vous si une telle affiche existe en français ? Si l'ABF est en train de travailler sur un tel document ? Cet outil nous serait utile pour communiquer avec nos usagers et aussi entre collègues. Merci de votre réponse

EVAZDA7UUAIJSgc.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Cette infographie a effectivement été faite par la bibliothèque nationale de république Tchèque (écrit en bas à gauche de l'infographie, en petit et flou), qui a ensuite été reprise par l'Ifla pour illustrer son tweet sur l'article "bibs et covid" de leur site. Article sur lequel on retrouve cela : "la Bibliothèque nationale de la République tchèque a produit une infographie sur la gestion des œuvres retournées." Elle n'existe qu'en français.

 

Côté ABF, nous travaillons effectivement sur un document. Vous êtes nombreux et nombreuses à solliciter l'ABF sur cela. De nombreuses inconnues pèsent encore sur la façon dont pourra se produire la fin du confinement, sachant que la fermeture des bibliothèques décidée par arrêté jusqu'au 15 avril sera en toute probabilité prolongée. En outre, l'ABF ne dispose pas elle-même de compétence médicale (nous ne sommes que bibliothécaires, même si nous pouvons souvent être multifonction !). C'est pourquoi l'ABF d'une part entreprend des démarches pour obtenir des réponses aux questions sanitaires qui se posent et d'autre part entreprend l'élaboration partagée d'un vademecum en lien avec le ministère de la culture voire d'autres partenaires. Pour l'instant, les questionnements divers et variés liés à une réouverture ont été listés, et le travail va consister à y apporter des éléments de réponse.
J'en profite au passage, toute aide (sérieuse) sera la bienvenue !

Alice,
Présidente ABF

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci Alice pour votre réponse.

Un vademecun serait effectivement bienvenu pour aider les bibliothèques et les bibliothécaires à organiser les réouvertures des établissements. 

 Dans quelles mesures pouvons-nous aider  ? 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Repris de https://www.agorabib.fr/topic/3986-coronavirus-et-présence-au-travail/  (essayons de ne pas trop nous disperser)

 

Chez nous, on s'oriente doucement vers une solution en deux temps : quel que soit le mode de déconfinement (par département,tranches d'âge etc...) , il apparait evident, vu le nombre de documents en prêt, que nous ne pourrons pas gérer simultanément le retour de tous les flux (y compris fournisseurs). Donc une première periode de réouverture des boites de retour (actuellement scotchées) mais sans public, avec nettoyage des documents (ou mise au repose sans contact pendant une periode de 10h à 24h ) et rangement, mise à zero des réservations en ligne et continuation de l'arrêt de la navette (autre flux interne qui posera problème et dépend aussi de la société qui effectue les transferts) et des animations. Puis un deuxième temps de réouverture complète selon le calendrier officiel.

 

A ce stade de nos réflexions (réseau de 11 bibliothèques) des problèmes apparaissent deja : certaines bibliothèques n'ont pas de boites de retour, d'autres sont uniquement dirigées par des bénévoles, la centrale est equipée en automates prêts/retours, les autres non, les effectifs disponibles (sans enfants a charge ni facteurs de co-morbidité) ne représentent même pas un tiers de l'effectif global. Par ailleurs les données concernant la persistance du virus sur surfaces inertes sont tres variables et joueront beaucoup sur les choix de modes de reouverture progressive La durée de vie du virus sur surface inerte varie en fonction de la matière. Une étude américaine du 17 mars 2020 publiée par The New England Journal Of Medicine, indiquait que sur du carton, il persiste durant 24 heures. D’autres pointaient 5 jours, (...) (Actualitté).

 

A voir aussi sur https://www.actualitte.com/article/monde-edition/bibliotheques-nettoyer-les-livres-assurer-une-continuite-des-services/100153, un article proposant à minima la mise en quarantaine de 4 à 5 jours des ouvrages. Au passage on retrouve l'infographie de Thorecity, reprise par l'Ifla. 

 

Autre aspect, beaucoup plus gênant : si les consignes préfectorales sont en théorie les mêmes, puisqu'elles relayent la parole gouvernementale, la liberté d'action et d’interprétation de chaque interco reste considérable, ce qui donne déja lieu à des actions totalement contradictoires d'une région à l'autre. Un état des lieux serait d'ailleurs le bienvenu à ce sujet. D'autant plus que ces contradictions ne resultent pas de motifs techniques ou sanitaires mais purement de politique locale. C'est apparemment le cas pour les animations notamment. Mais parfois même de bibliotheques encore ouvertes !. Il ne sert donc strictement à rien de citer et reciter à perte de vue des textes officiels ou des arrêtés prefectoraux dans la mesure où ils peuvent être interpretés et appliqués localement de façon différente ou derogatoire. La vraie question est là !

 

Sur les "differentes approches des restrictions", lire un excellent article sur https://www.ifla.org/FR/node/92979.

 

La proposition d'un vademecum du dé-confinement progressif serait donc réellement le bienvenu, ne serait-ce que pour encadrer et limiter les dérives locales.

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 18 heures, Ferris a dit :

"Autre aspect, beaucoup plus gênant : si les consignes préfectorales sont en théorie les mêmes, puisqu'elles relayent la parole gouvernementale, la liberté d'action et d’interprétation de chaque interco reste considérable, ce qui donne déja lieu à des actions totalement contradictoires d'une région à l'autre. Un état des lieux serait d'ailleurs le bienvenu à ce sujet. D'autant plus que ces contradictions ne resultent pas de motifs techniques ou sanitaires mais purement de politique locale. C'est apparemment le cas pour les animations notamment. Mais parfois même de bibliotheques encore ouvertes !. Il ne sert donc strictement à rien de citer et reciter à perte de vue des textes officiels ou des arrêtés prefectoraux dans la mesure où ils peuvent être interpretés et appliqués localement de façon différente ou derogatoire. La vraie question est là !"

 

Plus que gênant car les bibliothèques sont expressément mentionnées dans les établissements fermés (voir plus haut, quelqu'un donne le texte)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour ce qui nous concerne, j'ai récement obtenu l'information suivante de la DAC les élus de l"interco se sont réunis après les élections (pour fêter ça...) et ont décidé qu'il était prioritaire de "donner l'exemple" en fermant quasiment tous les services, même au prix d'aberrations manifestes (le directeur de la piscine est en télé-travail par exemple), là où d'autres intercos ont decidé au contraire qu'il était plus important de montrer à la population que les fonctionnaires étaient mobilisés au service de la population autant que faire se peut. Donc deux approches totalement opposées, et essentiellement politiques.

Et le problème risque de durer car dans "l'après 11 mai" les bibliothèques (musées etc...) seront toujours en fin de liste pour ce qui est de la réouverture.

De nombreux posts de collègues sur le forum montrent d'ailleurs bien cette disparité de situations.

 

Les tribunaux administratifs risquent d'avoir beaucoup de travail prochainement. Ainsi que certains chefs de service qui "poussent" dans un sens ou dans l'autre, alors qu'ils n'ont pas à prendre parti mais simplement à obéir.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...