Jump to content
Guest Islampunk

Faire suite à la concentration de l'édition

Recommended Posts

Bouarf

si vous désirez acheter ce livre vous avez le choix :

l'acheter à amazon au prix public ou l'acheter au diffuseur createspace au prix bibliothèque , c'est à dire avec une remise de 20 %

 

Il est sérieux le monsieur !? 20% en bibliothèque :blink:

Dites moi qui il est pas français ou qu'il parle de bibliothèque à l'étranger.

Mon fournisseur est ses 9% de remise en ferait des cauchemars de devoir vendre à perte.

Edited by Bouarf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fréderic le Voyageur

voici le mail de createspace :

About the way that book resellers can purchase your book through us, CreateSpace Direct is a distribution option that enables qualified buyers to place wholesale book orders for member titles directly with CreateSpace. Book resellers may apply for an account by visiting www.createspace.com/info/createspacedirect.

After submitting their information, we will validate their qualifications for access to CreateSpace Direct’s wholesale pricing and notify them of their status within one business day.

Titles with CreateSpace have the following discounts when available via CreateSpace Direct:

Purchase Discount from List Price through CreateSpace Direct:

Libraries - 20%

Retail - 35%

Distribution - 45%

I hope this helps. Thank you kindly for using CreateSpace.

Best regards,

Daniel

CreateSpace Member Services

en clair une fois vérifié les informations fournies , c'est à dire que vous êtes bien une bibliothèque , votre compte sera ouvert avec la remise applicable selon que vous êtes bibliothèque ( librarie ), libraire ( retail ) ou diffuseur ( distrubuteur )

bonne journée

Edited by Fréderic le Voyageur

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lul

hum...mais la loi Lang tout ça tout ça? non ? Enfin, on va croire que je m'acharne mais...


Share this post


Link to post
Share on other sites
Fréderic le Voyageur

apparemment vous n'avez pas compris que la loi lang s'applique au commerce de détail ... en tant que bibliothèque , vous avez le statut de grossiste et la loi lang ne s'applique pas au commerce de gros  


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

supprimé

 

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fréderic le Voyageur

un particulier ne peut acheter à un diffuseur ou à un distributeur , il n'a droit qu'au commerce de détail ... une bibliothèque le peut , parce qu'elle est sensée acheter en + grande quantité


Share this post


Link to post
Share on other sites
Bouarf

Selon se raisonnement on pourrait faire des marchés  spéciaux pour acheter tous nos livres chez le diffuseur, avec remise de foufou. D'ailleurs se serait vraiment génial, on aurait plus à supporter nos libraires qui ne font que de se plaindre tout le temps que c'est dure dure la vie de vendeur de livre.


De toute manière on n'a pas besoin d'eux pour avoir des conseils avec internet on a tout ce qu'il faut. Et tant pis pour l'éditeur qui passe par un petit diffuseur, ce dernier n'avait qu'à avoir le marché. D'ailleurs si un livre n'est pas un best seller il n'a rien à faire en bibliothèque.


En bibliothèque on a tellement de pognon qu'on achète en grande quantité et surtout les mêmes au moins en 10 exemplaires. C'est clair, on est des grossistes, si en plus on compte les frais d'inscriptions en bibliothèque on pourrait presque faire des bénéfices et bing on comble le trou gouffre de la sécu.


Les bibliothèques sont l'avenir de la France, mais ça on le savait déjà. :frantics:


 


 


 


 


modifié par Bouarf, oh et puis non.


Edited by Bouarf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fréderic le Voyageur

bon raisonnement , il cadre tout à fait avec la maitrise de l'orthographe ...


Share this post


Link to post
Share on other sites
Bouarf

Merci, c'est mon arme secrète. Comme tout bon trolleur ou dislikeur. J'en suis et je suis très content. Le chemin a été long et difficile.


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

supprimé

 

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Bonjour


 


Dans le cadre d'une bibliothèque, le fait de passer des marchés doit nous transformer en grossistes pour Amazon.


 


Amazon est-il sujet à la loi Lang quand il vend hors de France, je ne pense pas.


 


C'est toute la nuance du livre numérique. La vente est internationale et non plus locale. Le revendeur, lui, par contre peut l'être, et donc s'il est en France, la loi Lang s'applique.


 


Tiens, à tout prendre, je me demande si la loi Lang s'appliquerait si on passait un marché directement auprès d'une librairie anglaise, allemande ou italienne, espagnole...


 


Non, moi ce qui m'interpelle le plus dans ce que dit Frédéric le Voyageur, ce n'est pas tant la vente ou l'achat de livres auprès d'un auto-éditeur... que les conditions de prêts. 


 


Un auto-éditeur a-t-il bien compris ce qu'est le prêt en bibliothèque ?


A-t-il envisagé le cas ?


 


Ensuite, s'il faut payer un inconnu, pourquoi ne pas directement utiliser ça : les livres en Creatives Commons dont on connaît les tenants et les aboutissants pour le prêt en bibliothèque. Gratuits, libres de prêt, même si des inconnus là aussi.


 


Pourquoi un bibliothécaire irait-il acheter le livre d'un inconnu, lorsqu'il en a des milliers de gratuits à disposition ?


 


Moi, c'est un peu ça qui m'étonne dans cette discussion. (et aussi le truc des éditeurs qui ne publient pas, ou très peu les inconnus, mais j'en parlerai peut-être plus tard)


 


Bref ! Quel intérêt d'acheter ce qui est déjà offert gratuitement par d'autres ?


Pourquoi faudrait-il recenser des livres qui ne sont pas disponibles pour le prêt ?


 


Est-ce qu'un auto-éditeur devrait vendre ses ebooks aux bibliothèques, ou bien leur offrir gratuitement pour étendre son lectorat ?


C'est aussi ce que fournit un éditeur : un lectorat !


 


 


Après se pose le problème de la qualité de l'ebook.


Avec un éditeur, la qualité littéraire est (peut-être) là... parce qu'il y a souvent six mois, un an, de travail de relecture/réécriture, avant publication.


Mais quid de l'auto-éditeur ? Par combien de personnes a-t-il été relu ?


 


On m'a déjà donné des livres auto-édités papier. 


Donné, je n'ai pas les moyens d'acheter des livres non sollicités. Mais la qualité n'est pas au rendez-vous, quand il n'y a pas une ou deux fautes par page... Mes lecteurs bondissent quand ils voient ça, ils bondissent aussi quand les phrases sont mal fichues et que l'histoire est médiocre. C'est une sorte de trahison du bibliothécaire.


 


Il ne faudrait pas croire qu'en bibliothèque on met n'importe quoi pour le plaisir de mettre des livres.


Quand nous effectuons nos acquisitions, nous sélectionnons parmi la crème des livres publiés. C'est un tri sur le tri... ou la sélection d'auteurs déjà très connus. (trop connus vous dirons bien des collègues => d'où un relâchement des auteurs... et des éditeurs)


 


La place de l'auto-éditeur là-dedans, me semble très limitée... sauf s'il est très connu.


 


Bien cordialement


  B. Majour


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

supprimé

 

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fréderic le Voyageur

la diabolisation d'amazon , vous fait perdre de vue le sujet


si vous achetez à amazon , c'est que vous êtes un particulier , et c'est normal qu'alors vous payez le prix de vente public soumis à la loi lang


si vous profitez de votre situation de bibliothèque et achetez le MEME livre à createspace , vous bénéficiez de la remise bibliothèque de 20 %


20% , ce n'est pas un avantage financier ?


Edited by Fréderic le Voyageur

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fréderic le Voyageur

je vous accorde bien volontiers qu'il n'y a pas que de bons auteurs dans les autos édités , mais c'est la même chose partout ...


quand à l'orthographe , voyez votre collègue plus haut , je ne voudrais pas devoir lire ses écrits !


 


je ne parle pas des e-books , car lorsque je vais dans ma bibliothèque de quartier , je vais chercher un vrai livre


c'est vrai qu'amazon nous permet d'éditer en copie l'e-book de notre livre et qu'ainsi nous accédons à un public différent


et je me suis rendu compte que l'acquisition d'un e-book se terminait assez régulièrement par l'achat du livre papier , soit pour conserver ce qui a plu , soit pour l'offrir et ainsi partager les émotions connues avec l'e-book


 


pour parvenir à l'auto édition d'un livre papier , il faut déjà faire un tel parcours du combattant , que la sélection naturelle a déjà fait son tri


il ne reste plus qu'à faire le tri du tri ...


 


mais c'est tellement plus facile de flotter paresseusement dans la soupe qu'on vous sert , alors à quoi bon chercher du neuf


 


mais je persiste à croire que le monde n'est pas réservé aux connus/nantis et que les petits nouveaux ont aussi leur place , ne serait ce que pour assurer un renouvellement


Edited by Fréderic le Voyageur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...