Jump to content
fanch

sujets adjoint du patrimoine 2015

Recommended Posts

B. Majour

Bonjour


 


Alors une réponse rapide pour cette question   :wink:


 


Q2 (4pts): Le musée pour lequel vous travaillez est fermé au public le mardi et est ouvert les autres jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Votre équipe est composée de six agents d'accueil et de surveillance qui seront présents les deux semaines précédant et suivant le samedi de la "Nuit des Musées". Cinq agents sont nécessaires pour l'ouverture de l'ensemble du musée : un agent pour l'accueil et un agent pour chacun des niveaux du musée. En établissant un planning prévisionnel de ces deux semaines pour ces agents, proposez des solutions à votre responsable hiérarchique qui souhaite ouvrir le musée pour cet événement de 20h à minuit.


 


Horaires journaliers :


 


10h - 12h30 = 2,5


13h30 – 18h00 = 4,5


= 7 heures par jour.


Donc chaque agent aura une journée complète.


 


Fermé au public le mardi, ça implique ceci :


 


Lundi    : Ouvert


Mardi    : Fermé au public


Mercredi : Ouvert


Jeudi    : Ouvert


Vendredi : Ouvert


Samedi   : Ouvert


Dimanche : Ouvert ?


 


La question de l'ouverture le dimanche se pose, l'intitulé n'est pas clair.


Fermeture au public ne veut pas dire fermeture complète du musée pour tout le monde.


 


6 agents, dont 5 agents nécessaires pour l'ouverture du musée


Donc :


 


a0 à l'accueil


a1 à l'étage 1


a2 à l'étage 2


a3 à l'étage 3


a4 à l'étage 4


 


reste a5


 


 


Pour remplir le tableau sur une semaine normale, on sature chaque colonne avec les agents a0 jusqu'à a4


 


Jour     | Ouverture |  Accueil |   Étage 1 |   Étage 2 |   Étage 3 |   Étage 4


Lundi    | Ouvert |    a0 | a1 | a2 | a3 | a4


Mardi    | Fermé p| Fermé p |   Fermé p |   Fermé p |   Fermé p |   Fermé p


Mercredi | Ouvert |    a0 | a1 | a2 | a3 | a4


Jeudi    | Ouvert |    a0 | a1 | a2 | a3 | a4


Vendredi | Ouvert |    a0 | a1 | a2 | a3 | a4


Samedi   | Ouvert |    a0 | a1 | a2 | a3 | a4


Dimanche | Ouvert |     ? | ?  |  ? |  ? |  ? |


 


Reste à introduire a5, et à décaler les autres agents


 


Jour     | Ouverture | Accueil |   Étage 1 |   Étage 2 |   Étage 3 |   Étage 4


Lundi    | Ouvert  |    a0 | a1 | a2 | a3 | a4


Mardi    | Fermé p | Fermé p |   Fermé p |   Fermé p |   Fermé p |   Fermé p


Mercredi | Ouvert  |    a0 | a5 | a2 | a3 | a4


Jeudi    | Ouvert  |    a0 | a1 | a5 | a3 | a4


Vendredi | Ouvert  |    a0 | a1 | a2 | a5 | a4


Samedi   | Ouvert  |    a0 | a1 | a2 | a3 | a5


Dimanche | Ouvert  |    a5 | a1 | a2 | a3 | a4


 


 


Cas facile :


Si le dimanche est fermé, les agents inscrits sur le dimanche sont reportés le mardi en tâches internes.


 


Ces 5 agents peuvent alors assurer le service le samedi exceptionnel de 20h00  à 24h00 et récupérer le mardi, soit les quatre heures prévues, ou suivant la compensation prévue par la convention collective du musée.


 


Si le dimanche est ouvert, alors il faudra fermer le musée un après-midi pour permettre aux agents de récupérer les horaires de la journée exceptionnelle "Nuit des musées".


 


Il est probable que l'agent a0 sera requis à l'accueil pour que l'agent a5 puisse faire la visite durant la nuit.


 


La deuxième semaine verra donc un jour de fermeture si le dimanche est ouvert.


Au choix du responsable.


 


Si l'agent a0 est requis durant la visite, son remplacement sera plus problématique durant la semaine.


Ou alors, il faudra fermer une salle exceptionnellement pour que a5 puisse le remplacer.


 


Bien sûr, on peut envisager de fermer une salle par jour (suivant le choix de chaque agent), mais pour ne pas pénaliser le public sur plusieurs jours, une fermeture sur un seul jour, un dimanche par exemple ou un jour de moindre fréquentation semble le plus logique.


 


Comme il y a un responsable hiérarchique, on peut aussi l'utiliser pour remplacer l'agent a5 sur une des salles, ou pour la visite (afin qu'il soit en vedette auprès du public !)


 


Avec ça, on devrait avoir fait le tour des points sur cette question.


 


 


Maintenant, est-ce dur ?


Il n'y a aucun calcul, à part le 5,5 % 


 


 


28.34€ HT. La TVA sur le livre est de 5.5%. 


 


5,5 %, c'est 11 divisé par deux


 


d'où


 


     2834


+ 2834


______


   31174


 


3,1174 / 2 = 1,5587


 


28,34 + 1,5587 = 29,8987 = 29,90, ce qui est un bon chiffre marketing.


 


16 euros avec 25 % de réduction, on divise par 4.


 


Calculs hyper-faciles pour obtenir deux points.


 


 


Allez, pour la fine bouche


A quoi sert un livre d'or ?


 


A faire plaisir au chef, et à quelques lecteurs en mal d'expression :hyper: .


 


Sinon : à permettre aux lecteurs d'indiquer leur haut degré de satisfaction, ou pas, et aussi (surtout ?) de laisser une marque de leur présence en ce lieu. Très utile pour négocier des subventions auprès des élus.


  Bernard


Edited by B. Majour

Share this post


Link to post
Share on other sites
FranckL

Merci pour tes réponses, Bernard.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nooly

Bonjour,


 


Je l'ai passé au CDG 33 et j'ai été surprise (voir révoltée) par les questions sur le droit. Le droit de divulgation et de repentir ? Le droit de paternité pour un auteur ?


Est-ce que c'est moi qui, par déception de m'être loupée, exagère les choses ou ça vous surprend aussi ? Parce-que le concours de C est accessible à des gens "officiellement" qui n'ont pas le bac et qui vont être dans du pratico-pratique. Les questions de droits concernent en général plus le concours de B.


 


J'aimerai recueillir vos avis :geek:


 


Merci


  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Meli06

@Nooly:


 


Non, moi aussi j'ai été dégoutée par ces questions sur le droit de repentir, de divulgation, etc... D'ailleurs la grande majorité des candidats semblait bien énervée (et déçue!) en sortant de l'épreuve...


J'ai été révoltée comme toi par le type de questions, surtout qu'il est bien précisé dans l'intitulé de l'épreuve qu'il s'agit de questions portant sur les domaines suivants: accueil du public, animation, sécurité des personnes et des bâtiments. Donc j'ai pas trop compris ce que ça venait faire là...


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

 @Bernard


 


"Ces 5 agents peuvent alors assurer le service le samedi exceptionnel de 20h00  à 24h00 et récupérer le mardi, soit les quatre heures prévues, ou suivant la compensation prévue par la convention collective du musée."


 


D'une part la récupération des heures de 22h à minuit est majorée des deux tiers, donc ce ne sera pas 4h de récup pour 5 agents, et c'est des cas comme ça qui mettent les plannings par terre. D'autre part, je ne comprends pas la question, ou plutôt la réponse, si l'on prend le pré-supposé qui est donné (et qui me semble stupide parce qu'irréaliste dans une collectivité actuellement) : la semaine durait 35h et pas plus dans la collectivité en question, et qu'il n y avait pas d'heures supp possibles. Il y a  forcément une convention collective ("un règlement intérieur vu en comité technique") qui prévoit un système de récupération et une augmentation des amplitudes horaires de l'agent A5, comme tu le démontres.


Share this post


Link to post
Share on other sites
fanch

6 sujets déposés et une très grande diversité de situations.


 


Pour le cas pratique, le sujet peut demander éventuellement de rédiger une note à son supérieur hiérarchique, ou poser des questions à partir de documents dont certains, parfois, ont l'air d'être inutiles (comme les commentaires d'Allo ciné).


Il peut y avoir des sujets à 4 questions demandant une rédaction assez longue et, sur les deux heures, un temps de réflexion important (ce qui n'empêche pas, parfois comme cela l'a été pour moi, d'être légèrement à la bourre à la fin de l'épreuve.), d'autres avec une multiplicité de petites questions (voir le sujet du cdg89 qui a été joint dans le message de la fée de Cottingley.)


Possibilités également de plannings ou de calculs (la calculatrice est autorisée - pour le concours de mag, les calculs sont beaucoup plus longs et la calculatrice interdite, c'est plus facile maintenant avec la TVA à 20%!)


Quoiqu'il en soit, si ces questions ont un fort coefficient, je préfère les traiter en priorité pour ne pas me retrouver


fort dépourvu lorsque etc. etc.


N'oublions pas les points pour la rédaction (4 points pour le cdg 62, c'est indiqué dans le sujet...); en pratique, 2 points peuvent être enlevés pour l'orthographe et la syntaxe.


 


Pour le planning du cdg74, j'aurai proposé la même réponse que Bernard. L'énoncé est clair, le musée est ouvert 6 jours sur 7. Il s'agit d'agents d'accueil, pas besoin de se poser la question pour d'autres tâches en interne. Apparemment pas d'heures supplémentaires si l'on en croit les documents en annexe. Donc les solutions à proposer: récupération ou jour de fermeture (mais est-ce vraiment possible?), ou fermeture d'une salle? Il faut en tout cas s'en tenir aux données de l'énoncé et des documents sans émettre d'hypothèses supplémentaires (pourtant, je suis d'accord avec Ferris qu'il faudrait prendre en compte les heures de nuit pour la récup, par exemple - enfin, en ayant bossé dans la restauration, je sais ce que je dois attendre de ce genre de considérations...)


 


Pour le questionnaire, ça va de 6 à 16 questions, et c'est là qu'il ne faut pas traîner. Et c'est surtout là aussi que l'on se rend compte si on a bien bossé! Le contenu à savoir est immense, avec une bonne part de culture générale, sans doute, mais aussi l'accueil, la communication, l'accessibilité, le droit d'auteur, les parcs et jardins, les musées, les bibliothèques, les archives, les collections, j'en passe!


 


Alors je me dis que ce qui est fait est fait, que s'il y a une chance pour aller à l'oral, elle est peut-être là et qu'il faut encore en remettre un coup (la FPT, les droits et devoirs des fonctionnaires, le collègue en retard, la jauge dans les salles de musée, les élections...). Bon, je ne suis pas tout à fait découragé... On s'y remet?


  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

@Meli06

 

Oui, je reconnais que c'était là des questions un peu chaudes.

Il fallait connaître le droit d'auteur sur le bout des ongles pour y répondre, et avoir pas mal de connaissances précises sur bien des sujets.

 

 

10) Un auteur peut-il s'opposer au prêt de son ouvrage dans une bibliothèque française? (1 pt)

Non, sainte Sofia récupère les sous pour lui...

12) Que représente le droit de paternité pour un auteur? (1 pt)
16) Que sont les droit de divulgation et droit de repentir pour les auteurs en France? (2 pts)

http://www.sacd.fr/Les-droits-de-l-auteur-d-une-oeuvre.199.0.html
 

1) Le développement de la lecture publique est-il une compétence obligatoire des communes? (0.5 pts)

13) Quelle est la compétence obligatoire en matière culturelle pour une commune? (1 pt)

 

1) Je dirai non, mais du département oui.

13) j'avoue que j'aurais répondu "aucune obligatoire" en matière de culture. (mais ce n'est peut-être pas la bonne réponse)

 

Parce qu'on lit bien ça :

La  culture :  la  commune  joue  un  rôle  important  à  travers  les  bibliothèques  de  prêts,  les
musées,  les  conservatoires  municipaux.  Avec  la  loi  du  13  août  2004,  les  communes  sont
chargés  de  l’organisation  et  du  financement  de  l’enseignement  artistique  initial  (musique,
danse, art dramatique), les établissements qui en ont la responsabilité étant intégrés dans un
schéma départemental.

 

Mais de là à dire que c'est "obligatoire", j'ai un doute. Si quelqu'un a la réponse... qu'il s'exprime ! :wink:

 

 

2) Qu'est ce que le devoir de neutralité d'un fonctionnaire? (1 pt)

Traiter tout le monde de la même façon, avec une hache peut-être, mais tout le monde de la même façon. :drool:

 

Donc, c'est vrai que le questionnaire était difficile et qu'il y fallait un savoir un tantinet encyclopédique.

Parce que bien des réponses ne peuvent pas se déduire ou se calculer.

 

Idem pour celui orienté musée de la Savoie. Là aussi, bon savoir sous le coude nécessaire, mais on pouvait se débrouiller pour deviner un certain nombre de réponses.

Le panneau vert est un panneau lieu de rassemblement après/lors d'un incendie.

 

Bref, pas facile ces questionnaires, sauf l'ERP qui ressort sans arrêt du chapeau.

Et comme tout le monde le sait "Erp est une commune française, située dans le département de l'Ariège et la région Midi-Pyrénées, au cœur du Couserans et à proximité de la ville de Saint-Girons. Le village est connu en particulier pour ses parcours de randonnées, et son belvédère du col d'Ayens." :hyper:Et il y a une bibliothèque, non mais !

  Bernard (qui grâce à vous a appris qu'il travaillait dans un Etablissement Recevant du Public ERP de type S : Sauvez les livres !)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Compétences culturelles des communes : patrimoine (monuments, musées), formation artistique Les formations artistiques sont dispensées dans les écoles de musique, de danse et de théâtre), bibliothèques.



Obligatoire est en effet un mot trompeur. A l'heure actuelle par exemple, sur les 1 203 musées qui ont été recensés en France, plus de 900 relèvent des collectivités territoriales, et principalement des communes, et les autres peuvent relever d'autres tutelles dont l'état. Obligatoire veut donc dire que si la commune ne gère pas son musée, personne ne le fera  sa place. Mais ça ne veut pas dire que tous les musées de France sont obligatoirement communaux. Idem pour son école de danse ou sa bibliothèque. A ce niveau, c'est pareil, il y a doute à cause des noms (par exemple , jusqu'à une époque récente, on distinguait deux catégories : les écoles nationales de musique et de danse et les conservatoires nationaux de région, mais leur nom a été modifié. Idem pour les écoles municipales de musique) Il faut savoir que, malgré leur dénomination trompeuse, ces trois catégories d'école étaient et demeurent en fait des institutions communales. Pareil pour les monuments : Qu'ils soient inscrits ou classés, ils restent sous gestion communale.


 


Bref, ce n'est pas parce qu'il existe des musées départementaux qu'il ne peut y avoir de musées municipaux . En fait toutes ces compétences sont partagées, avec des échelons d'intervention différents. Idem,  les shémas départementaux (en matiere de lecture publique, d'enseignement artistique etc...) n'empêchent pas les communes d'exercer leur compétences dans ces domaines.


 


Et tout cela, vous le savez très bien, parce qu'en bons citoyens informés, vous avez été voter aux départementales en toute connaissance de cause, vous connaissez les compétences des différentes collectivités, vous avez conscience que région, départements et communes interviennent de façon complémentaire dans quasiment tous ces domaines, et que ça s'appelle le mille-feuille territorial. Et que c'est la-dessus que ça se chamaille pas mal actuellement.


 


Tiens, un tableau synthétique à connaitre par cœur, très utile dans tous types de concours : http://www.collectivites-locales.gouv.fr/files/files/tableau_repartition_competences_valideCIL.pdf


 


Dans un pays normalement constitué on devrait retirer le droit de vote aux élections locales à tout citoyen qui ignorerait cela. Interrogatoire de police avant l'entrée au bureau de vote, voilà qui serait citoyen. Et cours du soir obligatoires pour les ignorants.


 


Mais on n'est pas un pays normal. On n'apprend ces choses là uniquement que pour les concours... :cry:


 


On va vous en faire bouffer du 1% culturel ! :sick:


Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

@Ferris

 

Soit 8 pages en petits caractères.

Et ça ne dit pas si c'est obligatoire ou pas.

Tous les communes n'ont pas de bibliothèque, ni d'écoles de musique et s'en passent.

 

 

Pour le 1% culturel, tu veux dire que c'est obligatoire ?

 

1% culturel :
Insertion des oeuvres d’art dans certaines constructions (1 % du coût de l’investissement) ;

 

Ce que j'aime bien, c'est le "certaines". Et pourquoi pas dans toutes !

Allez, chaque construction doit contenir une oeuvre d'art pour 1%.

 

Bon, du moment que les bibliothécaires sont obligatoires dans le futur, ça me convient, le reste est superflu.

  Bernard

 

 

P.S. : Pour les devoirs du fonctionnaire, si jamais la hache ne vous suffit pas.  :flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Anne Verneuil

le 1% culturel n'est obligatoire que dans les bâtiments publics construits par l'Etat. Pour les collectivités territoriales, il n'y a pas réellement d'obligation (en tout cas pour les bibliothèques). A Anzin, pas de 1%. En même temps, le bâtiment en est peut-être une à lui tout seul... :getlost:


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Les bibliothèques ne sont pas un service public obligatoire. C'est chaque commune qui décide d'en avoir une ou pas. C'est toute la question de "la libre administration des collectivités locales" bien française, et de la "loi sur les bibliothèques" ,arlésienne réclamée depuis....1906.


Mais si une commune décide d'en créer une, c'est bien de sa compétence.


Alors que si elle veut créer une centrale nucléaire ce n'est pas de sa compétence... :)


Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

@ferris


Les bibliothèques ne sont pas un service public obligatoire.


 


Méchant, triste-13.giftu retournes le couteau dans mon coeur bibliophile. Parce que ça, je le sais.


Mais va savoir bis, la Culture d'autres secteurs pourrait bien prédominer sur celui de la bibliothèque et avoir un caractère obligatoire, eux. Comme le supposait la question du concours.


 


Tu crois que :


 


13) Quelle est la compétence obligatoire en matière culturelle pour une commune? (1 pt)


Sadique ! bachibouzouk ! Comment peut-on poser une question aussi crève-coeur !


Non, la bibliothèque, le musée n'ont aucun caractère obligatoire... et c'est un SCANDALE !


 


Aurait été une réponse correcte ?


 


Ok, mieux vaut se mettre l'examinateur dans la poche.


 


13) Quelle est la compétence obligatoire en matière culturelle pour une commune? (1 pt)


La bibliothèque. D'accord, c'est pas vrai, mais on a le droit de rêver. Nah !  :blush:


 


13) Quelle est la compétence obligatoire en matière culturelle pour une commune? (1 pt)


Ô que voilà vilaine question, à laquelle point ne réponds


Car dans le fond du fond très au fond, ne pointe nulle solution. 


 


   Bernard


Share this post


Link to post
Share on other sites
Meli06

@Ferris et Bernard


Effectivement les bibliothèques ne sont pas une compétence obligatoire de la commune, par contre il me semble bien que les archives le sont. Les communes sont obligées de conserver les archives municipales, soit en créant leur propre service, soit en les versant aux archives départementales...


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

@Meli


 


Voui. Parce que  les archives communales sont la propriété de la commune. Le maire en est dépositaire, en raison de ses fonctions, et assure la responsabilité de leur intégrité et de leur bonne conservation, sous le contrôle technique du directeur des archives du département. Là encore il y a interférence. Et en plus, ce n'est pas valable pour les communes de moins de 2000 habitants.


 


Depuis la loi du 21 décembre 1970, reprise dans les articles du Code des communes qui prescrit le dépôt obligatoire aux Archives départementales des documents de plus de cent ans des communes de moins de 2000 habitants, ainsi que l'état civil de plus de cent cinquante ans et des plans et registres cadastraux ayant cessé d'être en service depuis au moins trente ans.


 


Mais surtout, et tu le dis toi-même, et c'est là qu'on retombe dans le débat dû à ce fâcheux mot "d'obligatoire", si le maire décide de les verser aux départementales, comme tu le dis toi-même, on ne peut plus dire que la conservation des archives communales est une compétence obligatoire de la commune, puisqu'on peut les confier à une autre collectivité.


 

Bon, moi j'arrête la-dessus. Considérons que la question etait mal posée. Ou bien elle est claire et le jury n'attendait pas de réponse autre que : Non, ce n'est pas une compétence obligatoire, point-barre, ce qui me parait léger. Mais après tout...


Ou bien il fallait rentrer dans le détail de la problématique : c'est pas obligatoire d'en créer une, mais dès que tu l'as créée c'est bien de ta compétence de t'en occuper. C'est tout de même plus intéressant et plus près de la réalité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Valeryella Ella

@ BERNARD: Erp c'est à côté de chez moi!! je pouvais pas laisser passer le seul être au monde à mentionner l'Ariège, sans le féliciter, j'espère que tu as bien étudié la carte!!


Share this post


Link to post
Share on other sites
fanch

Bonjour,

 

Je l'ai passé au CDG 33 et j'ai été surprise (voir révoltée) par les questions sur le droit. Le droit de divulgation et de repentir ? Le droit de paternité pour un auteur ?

Est-ce que c'est moi qui, par déception de m'être loupée, exagère les choses ou ça vous surprend aussi ? Parce-que le concours de C est accessible à des gens "officiellement" qui n'ont pas le bac et qui vont être dans du pratico-pratique. Les questions de droits concernent en général plus le concours de B.

 

J'aimerai recueillir vos avis :geek:

 

Merci

 

Un sujet d'actualité sur le droit d'auteur:

 

À propos de l'innocente photo de Madame la Ministre de la Culture

 

Si même la Ministre s'emmêle les pinceaux, que dire des candidats au concours!

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

@ BERNARD: Erp c'est à côté de chez moi!! je pouvais pas laisser passer le seul être au monde à mentionner l'Ariège, sans le féliciter, j'espère que tu as bien étudié la carte!!


 


Ouf ! Je ne passe pas de concours. :sweat:


 


Erp, village irrigué par le ruisseau du même nom, sur la D203.


Proche du parc Régional Naturel des Pyrénées Ariégeoises.


A 3 km de Saint-Girons.


141 habitants, gentilé Erpois.


 


Voilà, maintenant on est incollable sur Erp !  :D


  Bernard

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Laura-biblio

Bonjour à tous,


 


est-ce que quelqu'un sait quand seront donnés les résultats ??


 


Merci pour votre réponse :D


Share this post


Link to post
Share on other sites
Maxime_A

Cela dépend du CDG dans lequel tu l'as passé. Normalement, les organisateurs donnent l'information le jour de l'épreuve. Pour le CDG 66, c'est le 30 avril par exemple, mais cela varie énormément.


Je te conseille de contacter ton Centre de gestion pour savoir !


  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Laura-biblio

Merci pour ta réponse Maxime_A , ils se sont un peu emmêlés en donnant les dates donc c'était assez flou ... Je vais contacter le CDG, je te remercie :wink:


Share this post


Link to post
Share on other sites
Karine F

Je l'ai passé en région parisienne, j'essaierai de vous scanner le sujet du cas pratique, je l'ai passé en interne donc pas de questionnaire  :tongue:  Le cas pratique était basé sur le cas d'un adjoint du patrimoine travaillant dans un jardin-musée... Faut quand même le dire ce concours c'est aussi un gros coup de bol ! plus facile de bien répondre aux questions quand on travaille dans le même genre de structure que ce qui est proposé  :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
fanch

Bonjour,


 


j'ai passé hier les oraux au cdg22.


 


Pour l'oral d'admission, le jury était composé de 3 membres, un élu, une personne travaillant en médiathèque et l'autre en musée: ils se sont donc présentés. J'ai trouvé ce jury bienveillant, prenant le temps de poser leurs questions. J'étais le premier à passer, ils n'avaient donc pas acquis d'automatismes. Ils m'ont laissé les trois dernières minutes pour présenter mon parcours.


 


Le texte que j'avais à commenter portait sur une récente loi permettant de classer les archives publiques comme Trésor National, texte publié sur le blog de la sous-direction de la communication et de la valorisation des archives du service interministériel des Archives de France.


 


J'ai eu quelques questions à partir du texte (quelles sont les conditions à respecter pour la conservation des documents, par exemple), puis un échange avec quelques questions sur les communes (quelles sont les ressources d'une commune, qui élit le maire, qui est le responsable de la politique culturelle), puis un échange sur le cadre d'emploi et les bibliothèques (le numérique, par exemple), sans que le jury ne se montre très incisif...


 


Résultats le 15 juin.


 


Je pourrai peut-être grapiller quelques points avec l'option informatique dont le sujet était: "Les systèmes d'exploitation et les différents types de logiciels".


 


Il y a eu un autre témoignage publié dans le post concours adjoint du patrimoine, dont l'épreuve d'admission portait sur la musique dans les bibliothèques de Paris.


 


Bon courage à ceux qui se préparent encore!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Karine F

Je m'aperçois que je ne suis pas revenue mettre mon sujet, oups ! j'essaie d'y remédier... En attendant j'ai une question concernant l'oral d'admission en interne. Comment faites-vous la présentation de votre parcours professionnel ? Est-ce que vous parlez de toutes vos expériences ou vous développez juste les dernières ? Parlez-vous de votre parcours scolaire ?


Merci de vos réponses  :)


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

La présentation n'est pas une question de chronologie ni d'exhaustivité mais de contenus. Tout dire n'a pas de sens particulier, à la difference avec un entretien de recrutement où l'on déteste des "trous" dans la chrono. Là, il faut plutôt présenter d'office les parcours qui valorisent le plus ou sont le plus en rapport avec le but que tu poursuis aujourd'hui. Moins tu tartineras sur des expériences annexes ou sans suite,, plus tu auras le temps de développer les parcours intéressants. Tu peux limiter le parcours scolaire au diplôme le plus élevé (les autres en amont vont de soi), histoire de donner ton niveau general, et éventuellement une spécialité qui peut présenter un intérêt par rapport à ton parcours pro notamment un diplôme que tu as eu l'occasion de mettre en pratique dans une expérience professionnelle par exemple. Faire court, viser juste et s'attendre éventuellement à ce que le jury rebondisse sur un des aspects que tu as souligné ou valorisé., donc avoir du contenu derrière.


Share this post


Link to post
Share on other sites
La fée de Cottingley

Pour les candidats de la prochaine session (dans 2 ans ??) il peut être intéressant d'avoir un aperçu de l'épreuve facultative de traduction (anglais). Voici donc le sujet du CDG 89 du 17 juin, l'article original est bien plus long, heureusement qu'il a été raccourci pour l'épreuve. Enjoy !.


 



The Princesses' big night out: When Queen Elizabeth and sister Margaret partied on VE Day

SEVENTY years ago this week London partied wildly as war ended in Europe – and our Queen and her younger sister slipped unnoticed into the euphoric crowds...

It was the day the clouds of war lifted and the nation celebrated with wild abandon.


"We may allow ourselves a brief period of rejoicing," said Winston Churchill, officially announcing Germany's surrender on May 8, 1945.


His afternoon radio broadcast, relayed to crowds that had gathered in Trafalgar Square and around Parliament, was the trigger for spontaneous parties to begin.


Servicemen and young women linked arms to dance in the streets, effigies of Hitler were burned and bunting last used for the coronation was dusted down.


Everywhere people dressed in red, white and blue and precious rations were used to bake countless cakes.


The celebrations continued long into the night as bells pealed and fireworks exploded across the land.


Not to be outdone, members of the Royal Family gathered on the balcony at Buckingham Palace on VE Day - Victory in Europe Day.


King George VI and Queen Elizabeth were flanked by their daughters Elizabeth, 19, and Margaret, 14.


The young Princesses were entranced by the scenes unfolding below them in London, a city that had suffered about half of the country's 62,000 civilian deaths over the previous six years.


Almost a third of our future Queen's life had passed while Britain was at war including most of her teens.


Margaret could barely remember what it was like for the country to be at peace.


They were as war-weary as everyone else and the pair wanted a bigger slice of the action on VE Day.


They begged their parents to be allowed outside the confines of Buckingham Palace to join ordinary people at the party of the century.


Mindful of her war service and the need for his daughters to let their hair down the King and his wife gave their blessing, despite mutters of disapproval from advisers.


The royal adventure into the thronging streets of London was to be unofficial and a group of 16 chaperones was hastily convened to ensure the Princesses came to no harm.


They all slipped out of the Palace unnoticed through a side exit.


Elizabeth and Margaret did not return to Buckingham Palace until after midnight although the victory celebrations continued until dawn.


In 1985 the Queen gave a Radio 4 interview to former BBC royal correspondent Godfrey Talbot, recalling that magical day when she became one of us for a few hours.


Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...