Jump to content
calire

Oral d'assistant 2013/2014

Recommended Posts

calire

Bonjour et bonne année aussi !


 


J'ai une petite question quant à l'oral du concours d'assistant que je vais commencer à préparer (on sait jamais  :sweat:   ) :


La présentation de notre parcours/motivation doit-elle durer 5 ou 10 minutes ?


 


Merci de vos réponses.


 


Je souhaite réussite et chance à ceux qui attendent les résultats du 28 janvier (sauf ceux qui sont en 3ème à Pantin, concurrence oblige :wink:  )


 


Claire


Share this post


Link to post
Share on other sites
Isalabib

Bonjour Claire,


 


La réponse est : 5 minutes maximum.


 


Le détail des épreuves se trouve dans le décret d'application, consultable ici :


http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024978962&dateTexte=&categorieLien=id


 


L'article 4 (3ème concours) précise que :


L'épreuve d'admission consiste en un entretien ayant pour point de départ un exposé du candidat sur les acquis de son expérience permettant au jury d'apprécier ses connaissances, son aptitude à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d'emplois ainsi que sa capacité à s'intégrer dans l'environnement professionnel (durée de l'entretien : vingt minutes, dont cinq minutes au plus d'exposé ; coefficient 3).


 


Consulter les notes de cadrage des jurys peut être utile, celui du CDG35 me semble assez complet :


http://www.cdg35.fr/beacdf17e90166e1ba64332030865eex/iedit/11/14439_17047_Cadrage_SIC_epreuves_admission_ACPB.pdf


 


Bon courage et tous mes vœux de réussite (c'est de circonstance :wink:)


 


Excellent 2 janvier à tous !


 


to_sa-majeste.jpg


Edited by Isalabib

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben

C'est 5 minutes maxi. Pour en avoir parlé avec "ma" formatrice du Cnfpt, il n'y a pas de limite à minima mais il est préférable d'utiliser au mieux / au maximum ces 5 minutes.


Share this post


Link to post
Share on other sites
Isalabib

C'est 5 minutes maxi. Pour en avoir parlé avec "ma" formatrice du Cnfpt, il n'y a pas de limite à minima mais il est préférable d'utiliser au mieux / au maximum ces 5 minutes.

A priori il n'y a effectivement pas de règle sur le temps minimal, cependant le jury pourra pénaliser un candidat s'il juge sa prestation trop courte et insuffisante. Ainsi la note du cdg35 précise ceci (c'est moi qui souligne) :

A- Une maîtrise indispensable du temps

Le candidat dispose de 5 minutes sans être interrompu.

Il ne peut utiliser aucun document et doit donc préparer cet exposé.

Sera pénalisé l’exposé interrompu par le jury au terme des 5 minutes et demeuré de ce fait inachevé,

tout comme un exposé excessivement court.

Lorsque l’exposé n’atteint pas les 5 minutes, le jury, s’étant assuré que le candidat a achevé celui-ci,

passe à la phase ‘’entretien’’ de l’épreuve.

 

Conclusion : il est effectivement "préférable d'utiliser au mieux / au maximum ces 5 minutes".

Share this post


Link to post
Share on other sites
calire

Merci de vos réponses et vos voeux que je vous envoie en retour.


Je vais commencer à poser sur papier ce que je compte dire... j'aurai sûrement d'autres questions... je reviendrai ici.


Je remercie d'ailleurs ce site d'exister juste quand j'en ai besoin ! :D


 


Calire


Share this post


Link to post
Share on other sites
Lilie a lu

Je rebondi sur ce sujet.... Je suis admissible pour l'oral du concours d'assitant territorial de conservation et des bibliothèques, J'aurais voulu savoir quels types de questions sont susceptibles de nous posez les membres du jury.... S'agit-il de développement suite à notre exposé, des questions de connaissances, de réflexion sur l'actualité ? 


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben

a priori ça peut être sur "tout" ce que tu viens de mentionner :).


Share this post


Link to post
Share on other sites
calire

Bonjour


 


Je ne sais pas encore si je suis admissible, cela dit, je suis en train de "rédiger" ma partie présentation et faire un liste de questions probables (en sachant qu'ils ne poseront pas celles-là). Je réfléchis surtout aux questions que je voudrais pas qu'on me pose.


Il y en a une qui justement me pose problème : comment votre dernier contrat s'est-il arrété ?


 


Parce que voilà, j'ai démissionné, et répondre ça me met dans une posture très inconfortable, déjà parce qu'être démissionnaire est mal vu mais aussi et surtout cette réponse amène une autre question : pourquoi ? et là je suis sur une piste très glissante soit je casse mon ancien employeur (qui le mériterait mais pas dans ce contexte) soit je passe pour une réactionnaire qui ne sait pas se gérer quand l'ambiance devient mauvaise (toxique?). Je suis passionnée et j'aime le travail bien fait, je supporte mal quand les employeurs nous empêche de bien travailler (si si ça s'est vu!)


 


Bref, est-ce que je peux mentir un peu et mettre la fin de mon contrat sur le dos de la crise ? (ou de difficultés financières de l'employeur qui sont réelles pour le coup)


 


Merci de vos réponses


Share this post


Link to post
Share on other sites
michmaa

Calire,


 


l'essentiel y est :


- mentir, c'est mal !


non, plus sérieusement, cela se sentira si tu n'es pas à l'aise. mieux vaut trouver une jolie manière de présenter la vérité.


- soit constructive :


tu peux ne pas dire pour quelles raisons tu es partie mais pour où tu es partie. minimiser ce qui était mal mais montrer pour quelles raisons c'était bien pour toi de partir. Tu vois ce que je veux dire ?


Tu peux aussi dire pourquoi tu es partie mais comment tu gérerais la situation maintenant.


bref, transforme le négatif en positif.


Les manières de présenter les choses varient en fonction des situations précises et de la manière dont on se sent le plus à l'aise pour le présenter car l'important au concours c'est d'être à la fois à l'aise et sincère.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Fais réellement comme dans un entretien de recrutement. Ce n'est pas casser ton ancien employeur que de valoriser à outrance les merveilles que te propose le nouveau.


 


Ce nouveau t'offre des possibilités hyper-valorisantes, c'est évident. Et puis tu vas pouvoir lui faire profiter de ton expérience acquise avec l'ancien. Non, tu n'es pas une carriériste instable et au caractère de cochon, simplement tu adores ton métier et le service public et tu voudrais ouvrir de nouvelles perspectives à ta carrière. Bon tu te sentais simplement un peu à l'étroit avant, tu avais peur de tomber dans la routine. Car tu détestes la routine, tu es une fille à projets, réactive, dynamique. Tu as eu peur de l'impasse. Et toi, il te faut des challenges, tu adores les défis, la difficulté, c'est ton moteur. Tu n'as pas démissionné par désaccord mais par passion, la mort dans l'âme. Ton ancien employeur t'a permis de faire tes premières armes et tu lui en seras éternellement reconnaissant. C'est fou ce que tu as appris la-bas. Mais la crise, les difficultés locales ont mis un frein à tes ardeurs. Pourtant le relationnel était bon, en soi, rien à dire. D'ailleurs les collègues étaient géniales. Non, c'est la conjoncture...Mais ici, rien à voir, ça sent le projet, la dynamique collective, le volontarisme. D'ailleurs, il suffit de voir le niveau des équipement culturels etc...et bla bla bla...


Là t'es bonne.fiest0.gif


 


Certes, madame Calire, mais il se trouve que j'ai eu votre directeur des ressources humaines au téléphone ce matin, et figurez-vous...


Là t'es morte  (mais c'est dans un VRAI entretien de recrutement que ça peut se passer) dehors.gif


 


Bonne chance Claire . Michmaa a raison. Sois authentique et ne t’attardes pas sur le passé. T'es une battante donc tu vas de l'avant. Et ça doit se sentir dans ton discours, ton débit, le choix des mots. Plus tu t'attarderas sur le passé (et le passif), plus ça fera mauvaise impression.


Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
calire

Merci de vos conseils, je vais m'en inspirer pour trouver comment je peux être à l'aise avec ça.


 


La difficulté est que je suis partie de ce job parce que c'était mauvais pour ma santé mentale de rester, je ne suis pas partie pour faire autre chose. Bien qu'à la sortie j'ai crée une association que j'ai fait vivre quelques mois avant de décider de préparer ce concours. Dire que je suis partie pour monter mon asso est également un mensonge. c'est que je sais arrondir les angles mais pas mentir.


 


enfin, je vais quand même y penser sous l'angle que vous proposez.


Merci encore


 


Claire


 


PS : résultats de l'écrit : plus que 6 jours et 2 heures !! il est temps de croiser les doigts !


Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Bref, est-ce que je peux mentir un peu et mettre la fin de mon contrat sur le dos de la crise ?


 


Bien sûr que tu peux mentir.


Du moment que tu mentes vrai, ça passera.  :)


 


Ferris te donne de bonnes solutions :


Tu avais peur de tomber dans la routine. La routine d'une ambiance dégradée, qui n'allait pas en s'améliorant. Mais ça tu n'es pas forcée de l'expliquer, ni de t'appesantir. Donc : Tu avais peur de tomber dans la routine.


 


Tu sais que tu peux aussi dire que tu ne souhaites pas en parler. Ça ne dit rien, mais ça dit aussi beaucoup. Tous les contrats ne se passent pas toujours sous l'optique d'un plein soleil radieux.


L'idéal serait que ton ancien emploi soit autre que le métier de bibliothèque. Reconversion professionnelle, ça en jette pas mal, mais après il faut assurer dans ce choix et expliquer cette reconversion.


 


De même, si tu as une durée de travail inférieure à 18-24 mois, tu peux esquiver par une fin de CDD. Et ce sera tout.


 


Avec une période plus longue, tu peux parler d'une restructuration/redéfinition des services ou de ton emploi qui ne correspondait plus à tes aspirations, ce qui te permet d'embrayer sur tes aspirations justement, sur ce que tu vas apporter. Parce que le vrai but, il est là, ce que tu vas apporter, sur tes motivations vers cet emploi.


 


Tant que tu mobilises la parole, le jury ne peut pas te poser les questions que tu redoutes.


Et tu n'as pas à mentir. :wink:


 


Ni à penser que le jury est là pour te juger.


Tu as des collègues en face de toi, pas des bourreaux de l'inquisition.


 


Ta présentation orientera leurs questions.


Si tu montres que tu suis des buts, que tu as un objectif, un rêve, la question sur ta démission a peu de chances d'avoir lieu, parce qu'ils seront orientés sur autre chose.


 


Donc, si tu évites une présentation pur CV/travail, ça devrait le faire.


 


 


Certes, madame Calire, mais il se trouve que j'ai eu votre directeur des ressources humaines au téléphone ce matin, et figurez-vous...


 


Oui, peut-être, mais s'il y en a un sur cent qui vérifie, c'est bien le bout du monde.


Et là, tu peux très bien parler de harcèlement moral ou sexuel. Vrai ou pas vrai pour le dernier, le jeu sera calmé illico. Oups ! terrain glissant.


 


On a des réponses qui ferment les questions si on le souhaite.


 


Six mois, trois mois de harcèlement moral, c'est bon, on a le droit de démissionner.


C'est même une sage décision.


Et tu es en droit de ne pas souhaiter en parler plus avant.


 


Mais tu peux parler au jury, ou au DRH, de tes bonnes expériences dans cette place.


Quitte à en dire plus que dans la présentation, courte présentation.


 


 


Pas de blocage, mais un retour sur des questions moins douloureuses.


Et c'est tout.


 


Comme ça, tu n'as pas à redouter certaines questions. Tu n'y répondras pas. Ou pas plus avant.


Tu resteras concentrée sur ce qui t'intéresse avant tout.


 


C'est le plus important.


 


Bon courage pour la suite.


            B. Majour


Edited by B. Majour

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Il y a un mensonge qui passe assez bien, en jury en recrutement j'entends, c'est la "situation personnelle et familiale" (divorce, envie de se rapprocher de sa famille ou de sa grand-mère agonisante, voire de retrouver tes "racines"). Ils aiment assez les enracinés qui veulent se rapprocher doucement du pays. Evidemment faut avoir les arguments.


 


Le problème c'est que si tu joues cette carte là, tu risque de perdre les autres cartes (la motivation professionnelle déclinée sur tous les tons). Il faut reconnaître qu'il est assez rare de trouver au même endroit ses racines et un poste super-motivant. Enfin, c'est comme tu le sens.


 


Mais puisque tu dis que tu ne sais pas mentir... :wink:


 


Pour le harcèlement dont parle Bernard, c'est tangent. J'ai eu une copine qui s'est faite violer. Elle travaillait comme bibliothécaire dans la Pénitenciaire, dans le cadre d'une convention avec la Territoriale. Elle faisait le plus souvent des dépôts, comme une BDP dans des petits bibs de village. Mais elle s'est prise au jeu. Et une ordure en a profité. Un triste tout début de carrière. Elle n'a jamais voulu avancer l'argument ensuite dans ses entretiens de recrutement. Bon, c'est un cas extrême, mais ça dépend de chacun.


 


Comme dit très justement Bernard, le philosophe des villages:  "On a des réponses qui ferment les questions si on le souhaite."


Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Kendall

Bonjour,


 


Quelqu'un pourrait-il me rappeler l'heure pour les résultats du concours ACPBPrincipal du CDG69 ? Il me semble que c'est 16h mais j'ai un doute.


 


Merci


Share this post


Link to post
Share on other sites
Cécile Gaultier

9h43 :hyper:


Edited by Cécile Gaultier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Oui, mais le temps de le mettre sur le site, il faut compter 11h15, et après la pause déjeuner, ils commencent à envoyer les courriers (qui seuls font foi), ce qui peut aller jusqu'à la levée de 16h. :drool: :drool:


Share this post


Link to post
Share on other sites
Litanajapou

Bon et bien, jviens de regarder les résultats d'assistant de conservation... et je n'ai pas réussi l'écrit!! :bye: Ce sera pour une prochaine fois! En même temps, je savais que j'avais raté!!


 


Bon courage pour ceux qui ont réussi les écrits!!!! :thumbsup:


Share this post


Link to post
Share on other sites
calire

J'avance d'un pas vers mon objectif.


Je passe de l'angoisse des résultats à l'angoisse de la préparation de l'oral.


Y'a-t-il une issue dans cette course de fond ?


Bon aller, je prend quand même 3 sec pour être contente d'être admissible !!


:D


 


Au fait, il y a un moyen de connaître comment le jury répartit les postes quand ils ré-équilibrent entre les voies ?


On est 8 admissibles pour 26 postes, je doute quand même qu'on nous donne 3 postes à chacun :wink:


Alors comment savoir combien ils comptent en garder (si eux-même le savent, cela dit).


 


A tout bientôt


 


Claire


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Claire, t'es la meilleure, je te l'avais dit ! Arrête d'angoisser, tu va arriver à l'oral pressée comme une orange ou avec une gastro nerveuse ! Ou les deux. Et une orange avec gastro, ça fait mauvais genre.


 


Pour ta question, on te l'a dit et répété : 


  • A l'issue des épreuves d'admission, le jury arrête, dans la limite des places mises au concours, la liste des candidats admis.
  • Il n'est pas tenu d'attribuer toutes les places mises au concours. 
  • Le jury peut décider de fixer le seuil d'admissibilité ou de l'admission dans la limite du nombre de postes ouverts (ces seuils sont fixés au regard des résultats obtenus par les candidats).
  • Il peut légalement proposer l'admission d'un nombre de candidats inférieur à celui des postes offerts au regard des résultats obtenus par les candidats.
  • Il ne peut retenir plus de candidats que de postes mis au concours. Toutefois, certaines dispositions réglementaires autorisent le transfert de postes entre un concours externe, interne et 3ème concours.
  • Le jury n'a pas à motiver les appréciations qu'il porte sur la valeur des candidats.
  • Il n'a pas non plus à communiquer aux candidats les critères de correction dont il aurait fait usage pour noter les épreuves.

Bref, t'as tout compris : il fait ce qu'il veut, le jury. Et toi tu fais ce que tu peux pour qu'il ne fasse pas n'importe quoi. Sauf qu'en fait tu ne peux rien faire qui soit utile.


 


Sauf te mordre les doigts de pieds.


 


Ou croire en toi . :)

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cécile Gaultier

Et bien contre toute attente, me voilà admissible (c'est pour fêter mes 10 ans de passage de ce concours)! Donc si le jury voulait bien jeter un œil à mes suggestions (cf "sujet concours assistant 2013", post 27), cela me ferait vraiment gagner un temps fou dans mes révisions...


  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
calire

Merci Ferris de ton (tes) messages,


 


Le fait qu'il y ait plus de postes que de candidats fait me dire que dans cette situation nous ne sommes pas en concurrence les uns avec les autres, mais juste avec soi-même : on est bon c'est bon, on est pas dans le cadre, on dégage, peu importe si les 7 autres sont trop forts. Bref, je me dis que c'est un examen plus qu'un concours. Et puis quelqu'un m'a dit de considérer le jury comme des (futurs) collègues :wink::D


 


Pour la préparation, au final, c'est un eu comme pour l'écrit : en absence de programme ou au moins d'un cadre précis, on croule sous les pistes de travail, les sujets, les moyens... toujours cette question des choix stratégiques... comme pour la présentation des expériences professionnelles...


Bon, je bosse aussi sur la gestion du stress  :angel:


Et je vais m'accrocher à ton dernier conseil !


 


Merci


 


Calire


  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
laegirou

Bonjour à tous,


 


Je suis admissible pour le concours d'assistant principal et j'ai un peu de mal à préparer ma présentation.


J'ai lu que pour l'oral il ne faut pas citer les villes où on a travaillé, de collectivité territoriale...Est-ce vrai?


Je trouve que parler de son parcours et introduire : "je travaille dans une commune de 4000 habitants", ça brise un peu la fluidité du discours.


 


Merci pour votre aide et bon courage à vous!

Share this post


Link to post
Share on other sites
nouknouk

Oui c'est vrai, il ne faut pas citer de nom de collectivité (source : ma chef et des formateurs d'une prépa concours) je pense que c'est pour des raisons d'anonymat. 


Share this post


Link to post
Share on other sites
Feecara

On ne doit effectivement pas nommer les collectivités où l'on a exercé et présenter son entrée en matière en déclarant Bonjour Laegirou, actuellement adjointe du patrimoine  dans une commune de 4000 habitants montre que tu sais quelle population ta bib dessert. Ta fonction actuelle sera plus intéressante à annoncer que ton grade. Par exemple : en charge de l'animation, ou responsable de la médiathèque... C'est ce que l'on nous a conseillé en prépa


Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...