Aller au contenu

Cyrielle
 Share

Messages recommandés

Bravo et merci pour le lien vers SocialNecMergitur , peu connu et qui met les points sur les i, bien qu'un peu trop parisien à mon goût. Ceci dit j'avais signalé ailleurs les différents mouvements de grève en 2012/2013 dans des bibliothèques de province (Rennes, Montpeller etvc...) dont le leitmotiv restait centré sur le manque de moyens en personnels et les craintes quand aux excès de la mobilité mise en place dans le cadre des réseaux.


 


"en fait l'ABF ne soutient pas mais relaie l'initiative". Euh, oui, c'est du jésuitisme ou je ne m'y connais pas...


 


Il est vrai que ce sujet est régulièrement traité et faisait déja les beaux jours de Biblio.fr. Résultat non nul malheureusement : des maires, ici ou là, se sont sentis concernés et ont abusivement augmenté leurs heures sans moyens supplémentaires. Parce qu'à l"époque la chute des lectorats inquiétait fortement et que certains ont cru, peut-être de bonne foi, qu'augmenter les horaires règlerait le problème.


 


L'idée d'un "label" (Bibliobession je crois) qu'on accorderait aux bibliothèques méritantes me parait particulièrement pernicieuse et susceptible de faire écho chez nos élus, toutes nuances confondues bien sûr. Les médailles en chocolat ça excite toujours...


 


La prise en compte des nuances c'est quoi, finalement : c'est simplement la mise en perspective des moyens et des objectifs. Et le discours-tsunami des pétitionnaires ne fait pas dans la dentelle à ce niveau, c'est tout. Y aura des morts, comme d'habitude et on les oubliera. Mais il y aura aussi les Prix Livres-hebdo des horaires méritoires, et on s'en contentera.


 


Les médias...Si un chien mord une vieille, c'est rien. Et pourtant ça arrive souvent. Mais si une vieille mord un chien, c'est de l'info, même si c'est plutôt rare... :cry: 


 


PS. pendant que je causais, j'ai entendu aux infos de 14 h France Inter un petit entrefilet sur "la réponse des professionnels" à la pétitionIntéressant....Surtout qu' à cette heure là les infos sont très réduites. Donc il font des choix serrés. Et on est dedans. Pas mal...


Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

PS. pendant que je causais, j'ai entendu aux infos de 14 h France Inter un petit entrefilet sur "la réponse des professionnels" à la pétitionIntéressant....Surtout qu' à cette heure là les infos sont très réduites. Donc il font des choix serrés. Et on est dedans. Pas mal...

Pas mal effectivement. Merci de le signaler, ça s'appelle "l'équilibre de l'information".

 

Tant mieux si je me suis montrée trop défaitiste sur ce point.

 

PS : en bonus, un nuancier plus adapté à notre sujet

tumblr_m4t7yadQcf1qlazc5o1_500.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 weeks later...

http://www.livreshebdo.fr/article/ouvrons-les-bibliotheques-sinvite-dans-la-campagne-municipale

Lancé le 9 janvier dernier par Bibliothèques sans frontières, l’appel "Ouvrons + les bibliothèques" a récolté plus de 11 000 signatures. Grâce à cet appui, les organisateurs souhaitent faire des bibliothèques un enjeu des élections municipales de mars prochain.

La contre-pétition lancée le 13 janvier sous le nom "Ouvrir mieux avant d’ouvrir plus" n’a récolté que 1000 signatures.

La messe est dite... :getlost:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La messe est dite ?


 


BSF a fait une conférence de presse où d'après le site Actualitté il a été question des BU (les seuls professionnels présents étant des représentants de cette branche de la profession) et des BM parisiennes :


 


"Pour préciser le contenu d'une pétition forte de 11.000 signatures, en progression, BSF a très justement laissé la parole à des professionnels : Franck Bourgeois, directeur adjoint de la bibliothèque de la Cité Universitaire, Nathalie Daigne, chef du service Développement des publics de la BPI et Nicole Mounier, conservateur de la bibliothèque universitaire de Pau et des Pays de l'Adour, ont ainsi pu faire part de ce qu'un élargissement des horaires d'ouverture pourrait apporter, en termes de confort, aux étudiants."


[...]


"Sur les 11.000 signatures reçues, 20 % viennent de Paris intra-muros : signe que la ville est particulièrement étudiante, mais aussi qu'il y a « un vrai problème sur Paris », analyse Patrick Weil. Si Jean-Louis Missika, chargé de l'innovation, de la recherche et des universités auprès de Bertrand Delanoë et codirecteur de la campagne d'Anne Hidalgo, était présent pour répondre aux questions, Nathalie Kosciusko Morizet n'apparaissait que par l'intermédiaire d'un représentant observateur, qui n'a pas fait de commentaires sur la question des bibliothèques."


[...]


"Patrick Weil, président de Bibliothèques Sans Frontières, a également pu évoquer le futur de la pétition : « Notre objectif est de faire bouger les choses. Nous allons nous adresser aux différents ministres concernés, de la Culture, de l'Enseignement supérieur, de l'Éducation Nationale, de la Ville, de l'Égalité des Territoires et du Logement, pour que les bibliothèques reviennent au centre des budgets municipaux. » La pétition sera également envoyée aux présidents de Conseils Régionaux et Généraux, ainsi qu'aux présidents d'universités, élus, maires et candidats aux municipales. Mais pas au ministre du Budget...


Pour éviter de rester centré sur la capitale, BSF va s'atteler à mettre en place des comités locaux, à l'aide des 11.000 signatures retenues, pour mettre à plat les différents cas qu'il va falloir traiter. Par ailleurs, une charte d'engagement sera proposée aux candidats, qui pourront s'engager pour un service public de la lecture plus accessible."


 


Article complet :


http://www.actualitte.com/bibliotheques/ouvrir-plus-ou-mieux-les-bibliotheques-investir-le-debat-public-47992.htm


 


Qui leur offre un ticket de RER pour aller au-delà du périph ? 


puis un pass TER pour aller dans les territoires ruraux, les petits bleds etc... :ermm:


 


Quant à la charte d'engagement, comment dire, ça me rappelle vaguement ça, http://fr.wikipedia.org/wiki/Pacte_%C3%A9cologique, pas vous ?


 


 


Modifié par Isalabib
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

S'il n'y a pas eu grand monde de la lecture publique, c'est peut être aussi parce que la rencontre avait lieu un mercredi... Il faut parfois apprendre à connaître le milieu qu'on veut révolutionner et ses contraintes... Et je partage ton avis Isalabib, il faut considérer la question au-delà de Paris.

Ceci dit, je maintiens que le débat sur ce sujet est toujours intéressant.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Scandaleux faut pas exagérer... Et le service au public alors ? Le tout est de trouver une adéquation correcte entre service et moyens, souvent là où ça pêche... La preuve, le nombre de projets de médiathèques lancés avec pour seul souci la construction, où le personnel est recruté au dernier moment (quand il y a du personnel qualifié recruté...), sans souci du fonctionnement ultérieur. Est-ce pour cela qu'il faudrait réclamer l'arrêt des projets de médiathèques ? Je ne pense pas... Et de la même façon, demander plus d'ouverture des bibliothèques, d'accessibilité en général, est tout à fait légitime. À condition de fournir les services qui vont avec, donc les moyens nécessaires.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci Agorabib de me permettre de réviser tous les sujets d'actualité pour mon oral !


Toutefois, je commence à me demander si je veux vraiment l'avoir, ce concours... Faire des lectures d'albums n'abordant pas la théorie du genre à 3h du mat' dans le cadre des TAP.... Bon, je vais arrêter les révisions pour ce soir, hein... (en plus y'a des Ewocks qui dansent à poils à la télé)


Modifié par Cécile Gaultier
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ouais, mais je sais pas pourquoi, j'aime pas bien quand tu es d'accord avec moi. Il me semble que ça dévalue mon propos. Surtout "à 100%". Tu pourrais pas en garder un peu et dire "à 98%",? Je serais plus rassuré.... :D


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 months later...

Connaissez-vous des bibliothèques qui ouvrent le lundi ? On a beaucoup parlé (dans ce post et ailleurs) d'ouverture le dimanche, mais pas du lundi.


 


Dans la bibliothèque où je travaille, nous allons augmenter le nombre d'heures d'ouverture au public. Etant donné que je travaille déjà le lundi (pour les TAP) et que l'accueil du samedi est fait par les bénévoles, je me dis que ça pourrait être un créneau intéressant pour les personnes travaillant dans le commerce notamment et qui travaillent en même temps que nous. Ca permettrait de toucher un autre public.


 


J'aimerais avoir des retours d'expérience, s'il y en a.


Modifié par Giss
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Perso j'ai ouvert pendant 1 an le lundi, justement pour répondre aux commerçants et artisans qui, Union des Commerçants en tête, avaient fait cette demande en Mairie. Eh bien je peux vous dire que, du moins sur la base de cet argument là, je ne suis pas prêt de recommencer : on a pas vu la queue d'un commerçant ! Par contre un tout petit peu de monde vers 18h, des gens qui revenaient du boulot par le train (région parisienne), achetaient leur baguette vite fait et passaient à la bib par la même occasion. Mais ça posait trop de problèmes de fonctionnement pour continuer sur cette minuscule fréquentation. On a arrêté. Avec l'accord de la Mairie à qui j'avais envoyé des stats de "fréquentation commerçante" qui en disaient long....

 

Ceci dit, il peut-être intéressant d'ouvrir sur un créneau type sortie d'école, de 16 à 18 par exemple, le lundi. On est assuré d'une certaine fréquentation de départ, quitte ensuite à élargir le public-cible du créneau et/ou à aménager le créneau. Le tout est de pouvoir justifier à priori d'une fréquentation minimale, vu ce que peut impliquer une telle mesure. Toujours adéquation des objectifs et des moyens...

 

En relisant les posts sur ce sujet, j'ai noté que Bernard Majour parlait aussi en 2013 d'une ouverture le lundi : 

 

Exemple, notre ouverture bénévole du lundi à 2h00 (16h00-18h00) est trop courte.
Le fait aussi qu'elle soit fermée durant les petits congés scolaires n'aide pas à son installation fiable et durable auprès du public général. (...) Normal, elle a été installée pour répondre aux besoins des scolaires qui terminent maintenant l'école à 16h30, avant c'était 16h00 et les scolaires démarraient à 8h00.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'avais lu le message de B Majour. J'envisage une ouverture sur un créneau similaire aux autres jours : 16h30 / 18h30, et pourquoi pas une ouverture le matin (nous n'ouvrons pas au public le matin actuellement).


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De mon côté, gros établissement donc des horaires assez larges (13h-19h), et les mercredis et samedis de 10 à 19h. C'est assez classique des grandes villes je crois.


Ouverture les dimanches également, sauf en juillet-aout (ce qui est très bien parce que, de toute façon, ça commence déjà a être creux en mai-juin -quand il commence à faire beau dehors en fait).


 


On a des demandes pour ouvrir les matins - mais je rejoins la remarque "si on écoutait les lecteurs, on ouvrirait 24h/7j". Nos lecteurs ont à dispo un cahier de suggestion, et c'est parfois un festival : "on veut que ça soit ouvert le matin, la nuit, h24 pendant les vacances, on veut des prêts qui durent des mois, de la bouffe gratuite parce que c'est pas normal qu'on doive mettre une pièce dans la machine pour avoir un Mars, etc etc etc".


 


Et j'en profite pour faire une transition sur les horaires, car en effet, nos chers lecteurs ne pensent pas forcément aux "nécessités" de services. De mon point de vue, l'important c'est effectivement la rotation. Qu'on ne se sente pas lésés. Je connais des endroits où les B et C bossent du mardi au samedi, et les A du lundi au vendredi, avec d'autres horaires, histoire que ça soit plus confortable. Je ne trouve pas ça normal.


Idem pour le dimanche : nous on récupère le minimum syndical, et impossible de récupérer ça en salaire. Forcément, personne n'est content... Il y a pourtant moyen de faire des choses pour que ça se passe mieux pour tout le monde ! Et effectivement, remplacer les agents par des vacataires qui s'en foutent ou des bénévoles qui planent, ce n'est pas la solution.


 


J'ai bossé dans une structure qui avait, je trouve, une technique du tonnerre : lorsqu'ils étaient d'astreintes le dimanche, ils bossaient obligatoirement samedi et dimanche (1X par mois). Le reste du temps, ils étaient en congé le week-end. Ils géraient leurs heures eux même (pointeuse), et si vers la fin du moins ils n'avaient pas fait toutes leurs heures, c'était à eux de se débrouiller pour les récupérer : ils venaient quand même bosser le samedi, ou même le lundi s'ils voulaient être au calme. Ils avaient des plages de service public obligatoire, un certain nombre par semaine, le reste c'était à eux de gérer.


Qu'est-ce que c'était cool !


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ne généralisons pas . Je suis A et j'ai toujours bossé le samedi. Et j'ajoute que c'est ma journée préférée niveau public et fréquentation. Niveau motivation, je considère que bosser le samedi fait partie du métier, sans discussions. On fait du service public ou on dégage pour faire autre chose, c'est très clair !


Et d'accord avec toi sur le fait que les rotations, quand elles peuvent s'organiser sans préjudice pour la qualité de l'accueil, et qui permettent une prise de quelques samedis par an, c'est effectivement mieux que, comme tu dis : remplacer les agents par des vacataires qui s'en foutent ou des bénévoles qui planent.


 


Personnellement je constate une très forte dégradation des motivation des agents à ce niveau depuis trente ans. On à l'impression que bosser le samedi devient une option, un truc à négocier, pourvu qu'on puisse y couper.


Parallèlement on constate aussi une forte augmentation des différences selon les villes et bibliothèques, comme tu le signales en parlant d'astreintes le dimanche.


 


Une cadre B m'a dit un jour sans rigoler que si elle était amenée à partir pour une mutation, "il faudrait faire attention à ça". C'est à dire qu'un bon poste, dans une bonne ville, une bonne bib, c'est un poste où on ne travaille pas le dimanche ni le lundi et où on a un max de samedis !


 


Quelque part ça me dégoûte. Et parfois je me dis que le jour où le statut protecteur de la FP disparaitra pour des CDI, ça sera pas plus mal pour certains... :angry: 


 


La gentillesse c'est aussi l'amour qui se barre en RTT de temps en temps... 


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour ma part, je pense aussi que travailler le samedi fait partie de nos missions, mais je suis absolument ravie de n'avoir pas besoin de travailler tous les samedis.


La vie privée se marie parfois très difficilement avec la vie professionnelle, ne nous leurrons pas.


A mon sens, la dégradation de la motivation depuis trente ans est à corréler au fait que le nombre d'emploi en bib a beaucoup augmenté durant ce laps de temps, des emplois désormais occupés par des bibliothécaires moins militants, héritiers des 35h et de la société des loisirs. J'en fais partie, je l'assume.


Nécessité de service les samedis, voire les dimanches ? OK, mais avec des contreparties dignes de ce nom.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Peut-être que le vrai problème, c'est qu'on sait qu'on bosse, qu'on se donne à fond, et que derrière, nos élus s'en cognent le coquillage avec un xylophone. Et qu'on peut faire des astreintes (mal récupérés), qu'on peut les multiplier (pour rendre service), et que ça ne changera rien de rien ! Pour moi ça fait parti de la motivation d'une équipe - et d'une possible démotivation. Surtout quand tu tapes des samedis à 7h30 de public, et que tu prefererais dormir sous ton bureau parce que t'as plus l'énergie de rentrer chez toi après ça ;)


 


Mais mon point de vue est peut-être aussi celui d'une contractuelle qui est attérée de voir que, quoiqu'on fasse, la FP ne regarde pas le mérite d'un agent...


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas si les élus étaient mieux avant. Mais c'est vrai que depuis presque 10 ans que je bosse en bib, l'attitude des élus (et des DRH !) a tendance à m'atterrer. On a tellement l'impression d'être des mouchoirs jetables -  et interchangeables...


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Anne Verneuil

Ne généralisons pas . Je suis A et j'ai toujours bossé le samedi. Et j'ajoute que c'est ma journée préférée niveau public et fréquentation. Niveau motivation, je considère que bosser le samedi fait partie du métier, sans discussions. On fait du service public ou on dégage pour faire autre chose, c'est très clair !

Et d'accord avec toi sur le fait que les rotations, quand elles peuvent s'organiser sans préjudice pour la qualité de l'accueil, et qui permettent une prise de quelques samedis par an, c'est effectivement mieux que, comme tu dis : remplacer les agents par des vacataires qui s'en foutent ou des bénévoles qui planent.

 

Personnellement je constate une très forte dégradation des motivation des agents à ce niveau depuis trente ans. On à l'impression que bosser le samedi devient une option, un truc à négocier, pourvu qu'on puisse y couper.

Parallèlement on constate aussi une forte augmentation des différences selon les villes et bibliothèques, comme tu le signales en parlant d'astreintes le dimanche.

 

Une cadre B m'a dit un jour sans rigoler que si elle était amenée à partir pour une mutation, "il faudrait faire attention à ça". C'est à dire qu'un bon poste, dans une bonne ville, une bonne bib, c'est un poste où on ne travaille pas le dimanche ni le lundi et où on a un max de samedis !

 

Quelque part ça me dégoûte. Et parfois je me dis que le jour où le statut protecteur de la FP disparaitra pour des CDI, ça sera pas plus mal pour certains... :angry: 

 

La gentillesse c'est aussi l'amour qui se barre en RTT de temps en temps... 

Eh ben voilà, qui aurait cru que ça arriverait un jour ? Je suis à 100% d'accord avec Ferris sur ce point. Mesdames et messieurs, si vous ne vouliez pas travailler le samedi (ou le soir, ou parfois le dimanche)... eh bien il ne fallait pas travailler en bibliothèque ! Pour le dimanche, c'est encore source de chauds débats, mais franchement, je ne pensais pas encore entendre/lire des plaintes sur le samedi ! Je vous conseille alors le service des cimetières, ou des cartes grises, mais les bibliothèques, désolée, c'est quand les gens sont dispos, donc forcément...

Je ne dis pas que ce n'est pas problématique de ne pas avoir les mêmes horaires que son conjoint (encore que par moments, ça fait du bien non ?). C'est une contrainte importante, mais qui est écrite noir sur blanc dans les référentiels métiers. Le problème c'est:

1/ quand on a un régime un peu privilégie dans une collectivité (je sais, j'ai connu ça, après quand on change il faut retravailler tous les samedis, ça nous apprendra à ne pas prendre de mauvaises habitudes...)

2/ quand toute l'équipe n'est pas traitée de manière équitable.

Personnellement, je suis A, directrice et même DAC, je bosse tous les samedis comme les autres et je donne priorité autant que possible à mes collègues pour prendre ce jour-là en congé quand la gestion du service le permet. Mais pas de passe droit, on fait tous notre part.

Et comme Ferris, c'est le samedi que je préfère pour l'accueil du public... Et le seul jour où je me peux me contrer entièrement à mon cœur de métier, cerise sur le gâteau.

Ce n'est pas que je ne comprends pas que ça peut être lourd. Mais ça fait partie du deal, il faut l'accepter, c'est un autre fonctionnement plus que légitime (il y en a, des métiers avec des horaires spécifiques, voire pas d'horaires, et pas seulement dans la culture, pensez aux boulangers, aux agriculteurs, aux flics..) et il y a bien des compensations non ? non ???

M'enfin...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pas d'accord sur la vie privée. Ok un peu pour le coup des "heritiers de la société des loisirs", les enfants des 35h etc...Mais c'est certain aussi pour la fin de l'esprit militant, le feu sacré s'est éteint. Personne pour remettre du bois.... Mais c'est vrai aussi que l'augmentation de la précarité des emplois dans la FP, et le côté kleenex des agents, ont certainement beaucoup joué.

 

 

 

 

Je n'aurais pas la même véhémence vis à vis de collègues "jetables" et éternellement non reconnus.

 

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...