Jump to content

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Today
  2. Pour cette année c'est cuit, la formation a déjà débutée. Le coût est de 300€ pour 2019/2020.
  3. Le CODB correspondrait effectivement à ta problématique et à ton profil.. https://www.enssib.fr/l-offre-de-formation/cobd Et le livret de formation indique un coût de 300 euros. (à vérifier si c'est toujours ça) Il faudra aussi voir si tu peux encore t'inscrire, et si le stage de 140 heures reste dans tes possibilités. Même si, en tout premier, je t'espère surtout de décrocher un poste dans ta branche métier.
  4. l'enssib propose le COBD qui se prépare à distance majoritairement avec 4 à 5 regroupements /an. Vu ton profil, n'hésite pas à présenter les concours!
  5. Après avoir échangé avec mon compagnon, on pourrait supporter pendant quelques mois d'avoir deux logements, hormis Paris qui serait beaucoup trop cher niveau loyer. Je suis dans le grand Ouest, j'ai cru voir qu'il y a Rennes et Bordeaux qui peuvent être intéressants. Je vais essayer de creuser de mon côté avec Pôle emploi et en prenant contact avec des lieux de formation. Merci beaucoup !
  6. Dans ce cas, vu tes problèmes de mobilité, il ne te reste que les formations à distance. Par contre ce n'est pas donné. Certaines peuvent prendre en compte ton CPF. Il faut prendre contact. Evite le CNED. Une réponse ENSSIB avec quelques liens : https://www.enssib.fr/services-et-ressources/questions-reponses/formation-distance-metiers-des-bibliotheques Bonne chance
  7. Yesterday
  8. Ferris

    Achat de livres sur Amazon

    N'oublie pas que sans le cas où ton fournisseur dédié (marché) ne peut pas (ou ne veut pas) te procurer un ouvrage, tu as le droit de te le procurer n'importe où, par une association certes, mais aussi, tout simplement chez n'importe quel libraire concurrent en France et pas seulement dans ton département ou collectivité. Lis ça et tu vas comprendre à quel point c'est monnaie courante : https://www.actualitte.com/article/edition/comment-amazon-vend-les-livres-que-les-librairies-n-ont-pas-ou-trop-peu/93591
  9. 200h ce serait très bien, je suis tout à fait d'accord et ça me paraît être le minimum, mais en étant condensé. J'aimerais dans ce cas plutôt trouver une formation intensive pendant 3 mois par exemple, et non pas une année entière. Peut-être que ça existe et qu'il faut que je creuse, pour le moment j'ai vu beaucoup de formations exclusivement le soir ou une journée par semaine réparties sur une année. J'attends encore un peu là dans ma branche car j'ai vraiment des perspectives qui peuvent se décanter dans les prochains mois. Quand je dis que j'attends, en réalité j'ai une grosse perspective en raison d'une salle de spectacle qui se créée dans ma commune et va s'ouvrir dans les prochains mois, et j'ai déjà bien avancé mes billes. Mais en effet je vais commencer à davantage creuser la question et bien me renseigner. Merci pour tous ces conseils !
  10. Ferris

    Oral d'assistant 2013/2014

    sur https://www.agorabib.fr/topic/2454-préparation-à-un-entretien/page/2/?tab=comments#comment-28179, on rebondit sur le sujet par une petite mise au point à l'occasion des entretiens et des rôles de cadres etc... Mais tu as l'essentiel sur https://www.agorabib.fr/forum/37-le-management/
  11. Je comprends tes problèmes financiers. D'un autre côté, à 28 ans, ça te laisse un peu de temps. Inversement, je serais toi je n'attendrais pas la fin de mes indemnités pour prendre une décision, et encore moins d'attendre que des postes se libèrent. Si tu t'es créé un bon réseau local, vu tes activités passées, tu seras discrètement prévenue des opportunités à venir (ou alors c'est que ce n'est pas un bon réseau ). Ton vécu (effectivement très proche des attentes actuelles de pas mal de bibs) + ton réseau + une formation d'auxiliaire ABF, et ça doit le faire. 200 heures, c'est pas le bout du monde tout de même, non ?
  12. Ferris

    Préparation à un entretien

    Pour être bien clair pour ce qui est de la différence entre encadrer (confier une tâche) et manager (confier une responsabilité), je prends l'exemple d'une commerçante, tiens une fleuriste par exemple, qui embauche 3 vendeuses. Un jour quelque chose va faire, mystérieuse alchimie des contacts zumains, mais aussi obligation niveau boulot , qu'elle va en choisir une et lui confier les clés de la caisse. Confiance et nécessité. L'histoire ne nous dit pas la réaction des autres vendeuses, c'est dommage... Ben moi pareil, la première responsabilité que j'ai déléguée, ce fut la régie de recettes. Lourde responsabilité. Et pas question de vérifier dans son dos. Elle était de fait régisseur, avec son arrêté signé et tout (et sa prime minable d'une centaine d'euros par an). Elle tenait les comptes, portait l'argent en perception. Sa responsabilité était totale en cas de bavure. Elle le savait. Je ne l'avais pas choisie, j'avais proposé le truc à l'équipe. Elle a été la seule à dire oui. C'est tout. Confiance et nécessité. Et tous les quatre furent heureux et eurent beaucoup d'enfants, évidemment....
  13. Merci Ferris de ta réponse qui m'a beaucoup éclairée. J'ai échangé avec mon conseiller Pôle emploi mais en lui précisant il y a quelques mois que je souhaite rester dans ma branche d'activité actuelle pour le moment. J'ai des pistes et je cherche encore dans ma branche principale pour le moment, je suis en recherche active dans ce domaine, je me suis forgée un solide réseau sur mon territoire, encore faut il que des postes soient créés ou qu'il y ait des recrutements. Je n'ai donc pas encore à ce jour échangé avec lui sur la question. Je bénéfice à ce jour d'indemnités de Pôle emploi. J'ai toujours enchaîné ou presque les contrats donc il me reste un peu moins d'un an et demi de droits chômage. Ce serait un véritablement changement pour moi et il faut que je me pose aussi la question du coût de la formation, du logement, des transports. Je loue une maison avec mon compagnon, à 1h15 de la grande ville la plus proche, loin des villes proposant des formations pour les bibliothèques, et j'habite dans une zone tendue car tous les biens immobiliers sont proposés à l'achat ou en location saisonnière. On ne trouvera pas moins cher. Mais pour l'avoir déjà fait, ça va être tendu de supporter un deuxième loyer, surtout dans une grande ville. Ça me rend triste donc de me rendre compte qu'aucune formation à distance n'existe ou de formation de courte durée, une chose est certaine, je n'aurai malheureusement jamais les moyens financiers pour une formation à Paris. Je te remercie quand même à nouveau de ton aide, et je vais tout de même essayer de me renseigner.
  14. CecileB78

    Achat de livres sur Amazon

    Merci pour vos réponses ! Nous n'avons pas de régie d'avance, et plus de BDP (je travaille dans les Yvelines). J'ai contacté notre fournisseur, qui refuse clairement d'acheter sur Amazon. Pas de solution pour l'instant donc, je garde entête la piste de l'association.
  15. Bonjour, Dans le cadre d'une petite enquête lancée à la volée, j'aimerai construire une fourchette de prix pour la ré-informatisation d'une médiathèque de 1500m2 environ, sans réseau annexe. Bien entendu vous allez me dire, oui mais avec un portail, une gestion des espaces multimédias, des ressources numériques ?..... Oui, Oui avec tout çà et même sans çà.. Je compte sur vous. Un grand merci
  16. Ferris

    Préparation à un entretien

    Tu n'auras pas à le faire puisque tu auras comme priorité de déléguer.
  17. Je ne comprends pas très bien. Les choses changent au niveau de Pôle emploi. Si vous êtes au chômage, vous pouvez bénéficier d'une formation vous permettant d'acquérir des compétences complémentaires ou d'apprendre un nouveau métier. Si vous suivez une formation validée par Pôle emploi, vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions, d'aides financières. 1)Que tu perçoives ou non l'ARE (Allocation d'aide au retour à l'emploi), il faut savoir que Les décrets n° 2019-796 et n° 2019-797 modifient les conditions d'indemnisation des demandeurs d'emploi à partir du 1er novembre 2019. Voir si tu es eligible à l'ARE : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F14860 2) La formation doit être prescrite par Pôle emploi dans le cadre de ton projet personnalisé d'accès à l'emploi (PPAE). En as-tu déposé un ? Une fois le stage de formation intégré, vous percevez l'aide au retour à l'emploi formation (Aref). L'Aref remplace l'ARE durant la durée de la formation. Elle est versée dans la limite des droits restant avant votre entrée en formation. Lorsque la durée de la formation est inférieure à la durée des droits, vous bénéficiez à nouveau de l'ARE. Lorsque la durée de votre formation est supérieure à la durée des droits restant, vous pouvez bénéficier de la rémunération de fin de formation (RFF). La RFF permet de continuer à vous rémunérer jusqu'à la fin de votre formation. À noter : si vous souhaitez utiliser le crédit d'heures acquis lorsque vous étiez salarié(e), vous pouvez bénéficier du compte personnel de formation (CPF). Tu as du accumuler des points à ce niveau quand tu étais salariée. 3) Etant au chômage, tu as une obligation de recherche d'emploi. Dans ce contexte tu es tenue de participer avec ton conseiller Pôle emploi à l'élaboration et à l'actualisation de ton projet personnalisé d'accès à l'emploi (PPAE). Comme toujours c'est un peu complexe mais tu peux voir sur les sites de Pôle emploi que les formations bibliothécaire ou bibliothécaire documentaliste existent dans le cadre du PPAE. https://candidat.pole-emploi.fr/formations/recherche?formationCPFPublicConcerne=3&quoi=bibliothecaire&range=0-9&tri=0 On y retrouve d'ailleurs les formations ABF (200 heures) et d'autres (460 h pour bibliothecaire documentaliste par exemple). Ils tiennent compte aussi de la VAE.
  18. Lunalithe

    Oral d'assistant 2013/2014

    Merci Liredélivre ! Je passe quant à moi lundi, et ton expérience est précieuse ! J'ai trouvé tes questions intéressantes, et plutôt concrètes. J'espère avoir la même chance ! Petit bémol sur la question encadrement/management, je ne saisi pas vraiment la différence. Ferris, c'est évoqué dans quel topic ? En tout cas Liredélivre, tiens nous au courant des résultats !
  19. Zénodotos

    Préparation à un entretien

    Ça, d'accord. Bien entendu, il y a des équipes où règne la mauvaise volonté. Et ça, ça me fait peur, pour le coup. Contre la mauvaise volonté, je me sens démunie. Ça empoisonne une équipe, quand une (ou plusieurs) personne est de mauvaise volonté, parce que le seul moyen de faire fonctionner la marmite, c'est de répartir les tâches entre ceux qui sont intéressés par le projet. Sauf que, pour avoir vécu le fait d'être dans l'équipe d'un bon gros fainéant, je peux témoigner du fait que l'ambiance devient délétère. Et j'aurais apprécié que mon chef réagisse plus tôt en rappelant à mon co-équipier qu'il était payé pour accomplir des tâches, ou a minima, qu'il ne règle pas les conflits en demandant à chacun de faire amende honorable. Donc je me doute bien qu'il faudra resserrer des boulons, mais pour autant, je ne me vois pas repasser sans arrêt derrière le travail de chacun pour modifier ceci ou cela juste parce que ça n'est pas fait exactement comme je l'aurais fait moi-même. Ca ferait perdre du temps à tout le monde, à moi aussi d'ailleurs. Oui, j'exagère en parlant de tyrannie, bien sûr. Simplement, j'ai déjà vécu des situations avec des personnes qui voulaient tout diriger, jusque dans les moindres détails. C'est épuisant pour l'équipe, mais ça doit aussi être crevant pour le chef, s'il ne supporte pas que tout soit fait à sa sauce. Et s'il y a vraiment une recette à suivre à tout prix, que le chef la donne. Tiens, c'est comme dans une saga jeunesse des années 2000 : le Comte Olaf demande aux Orphelins Baudelaire de faire un repas pour dix personnes. Les enfants se donnent du mal pour rechercher et exécuter une recette de pâtes à la puttanesca. Le Comte Olaf est scandalisé: "où est le rôti de bœuf?" Ce genre de chef, soit il se prend le plat dans la figure, soit, la prochaine fois qu'il demandera un repas pour dix personnes, il aura du rôti de bœuf même s'il dîne avec neuf végétariens, soit il devra faire son plat tout seul au bout de deux mois parce que l'équipe sera en burn-out pour avoir essayé de satisfaire môssieur le Comte, qui n'est bien sûr jamais content., ou parce qu'il en aura marre de manger du rôti tous les jours, donc il décidera de faire les plats lui-même. Ah, sauf que si le chef décide de tout faire tout seul, il n'avancera pas sûr ce qui correspond à sa fiche de poste, donc c'est lui qui se fera sonner les cloches par sa propre hiérarchie. Pour le coup, les crêpages de chignon, je n'apprécie pas spécialement (comme tout le monde, je crois), mais ça ne me fait pas trop peur. C'est un peu mon rôle (non-officiel) actuellement dans l'association où je suis bénévole, de m'occuper des querelles. Alors c'est facilité par le fait que tout le monde est de bonne volonté, bien sûr. Mais il y a toujours des situations un peu conflictuelles. Non, vraiment, ce qui me fait peur, c'est de tomber sur une équipe d'immobilistes. Ou, comme avec la personne de mon équipe de gestion de projet, sur quelqu'un qui est très frustré de ne pas être chef.
  20. Oui les vacations sont une bonne porte d'entrée: tu te fais connaitre de la médiathèque, ça te permet aussi de parler avec différents professionnels. N'hésite pas à envoyer ta candidature même avant la période de recrutement sait-on jamais. En attendant rien ne t'empêche de pousser les portes de la médiathèque et de demander des entretiens.
  21. Il me semble qu'une de mes collègues étaient contentes de WHSmith, sur Paris. Epsy.
  22. Je me souviens de nombreuses bibliothèques en Bretagne, qui avaient une signalétique double, français / breton, ça vaut peut-être la peine de regarder par là-bas (mais je n'y suis plus). La BPI a traduit son livret d'accueil en anglais par exemple aussi. Epsy.
  23. Ferris

    Préparation à un entretien

    C'est amusant de voir comme tu te places tout de suite face au pire. En fait, entre le laisser faire et la "tyrannie" il y a beaucoup d'espace. D'un autre côté, vu du côté des encadrés, qui souhaitent le rester, (pour éviter de devenir des tyrans ?) il faut voir ce que tu te prépares à endurer si tu vois les choses de façon aussi caricaturale. On pourrait de taxer de masochiste Par ailleurs si tu te places du point de vue du chef, donc aussi chef de projet, qui voit son projet saboté par des agents qui freinent des quatre fers pour que rien ne modifie leur petite routine, il faut comprendre sa déception, surtout quand ce sont des réactions systématiques de la part de certaines équipes. Certains chefs de service, notamment rencontrés en stage, endroits où on se "lâche " un peu, vivent de véritables calvaires face à des equipes ancrées dans l'immobilisme et envisagent parfois une mutation, faute de pouvoir changer quoique ce soit. Un chef qui ne peut rien changer à rien ni réaliser un quelconque projet d'amélioration du service, se retrouve très vite amené à régler des histoires de conflits personnels entre agents par exemple, régler des plannings de présence, tenir compte des situations familiales de chacune, etc...Or régler les crêpages de chignon n'est pas très motivant. Là encore tout diffère aussi selon les situations. Louve, qui dirige 50 personnes sur plusieurs structures est quasiment obligée de déléguer et ne sera donc pas confrontée à ces situations de règlements de conflits personnels, du moins pas en direct. Elle a des cadres pour cela. Des cadres qu'elle soutiendra en principe. Mais le petit chef de service, immergé dans ses 10 ou 15 agents, et à fortiori moins, ne peut éviter d'avoir les deux pieds dans le cambouis à ce niveau. C'est toujours amusant d'entendre des gens des RH te conseiller de "prendre de la hauteur". Facile à dire... Oui, il y a de bien mauvaises équipes (parfois deux ou trois membres dont le leadership est assez fort, suffisent à emporter le morceau) et de bons chefs, porteurs de bon projets. Qu'ils soient pédagogues ou non, pour eux, effectivement ,il vaut mieux parfois envisager une mutation, sinon ils deviendront aigris et défaitistes. D'autant plus que souvent la hierarchie défendra les agents contre le chef, pour ne pas faire de vagues....La solitude du chef, quand elle devient chronique, est un bien mauvais signe pour un service. On imagine mal la puissance d'une équipe soudée dans le refus et la conservation de ses "acquis". J'ai même connu une collègue qui a été "virée" par...des bénévoles. Le Maire n'a pas osé se les mettre à dos et n'a pas renouvelé le contrat. On en a parfois discuté sur ce forum, mais il est clair que toutes les avancées possibles d'un service sont proposées par les chefs de service et refusées par les agents, comme l'augmentation des horaires d'ouverture, les horaires non-stop, et d'une façon générale tout ce qui peut modifier la routine. Du côté des agents on assiste même, et ça c'est dû au recrutement de plus en plus non-professionnel, à des équipes qui vont jusqu'à refuser le travail du samedi, alors qu'il est consubstantiel à ce métier. Alors ne tombons pas dans la caricature des méchants tyrans et des gentils esclaves. Par ailleurs n'oublions pas, et c'est important, qu'un collectif de bibliothèque, une équipe, une bibliothèque, n'est pas une démocratie en réduction. c'est un service public qui obéit à des règles basées sur un fondement hiérarchique. Comme disait Henri Queuille, ministre de la 4° République, dont les citations témoignent aujourd'hui encore de l'inefficacité et de l'inaction de cette même république, sortant un jour d'un conseil des ministres et s'adressant aux journalistes, : "Messieurs, l'immobilisme est en marche et rien ne pourra l'arrêter". Fort heureusement les bibliothèques ne sont pas tombées dans l'immobilisme, bien au contraire. Peut-être grâce à des tyrans, peut-être grâ ce à des pédagogues, très souvent aussi simplement par des chefs "suiveurs", sentant qu'il est bon d'être dans l'air du temps, peu importe. Mais les meilleurs projets restent toujours oeuvre collective. Surtout qu'un projet est une chose. Autre chose est de le faire vivre au quotidien auprès des publics et des élus. Et là, l'homme seul comprend très vite qu'il n'a ni bras ni jambes. Il pouvait porter le projet, avec ou sans autoritarisme, mais il ne pourra jamais le faire vivre seul. Beaucoup seraient bien étonnés de connaître les vraies raisons d'une demande de mutation d'un chef de service. Mais ces choses là se murmurent entre chefs dans de rares occasions.
  24. Last week
  25. Zénodotos

    Préparation à un entretien

    Merci, ça me rassure, c'est bien la vision que j'ai du métier de chef. La tyrannie, ce n'est pas ma tasse de thé. Faire participer, déléguer, donner des responsabilités à autrui... Je vais parler par métaphore, mais en gros, pour moi, le chef, c'est le chef d'orchestre : chacun connait sa partition, sait jouer de son instrument, a travaillé le morceau, mais le chef d'orchestre est là pour coordonner les musiciens entre eux. On est bien d'accord. Dans le cadre de ma formation, j'ai failli vivre ça. Une personne de l'équipe ne pouvait pas prendre le rôle de cheffe de projet dans un travail de groupe et son énorme frustration de ne pas tout diriger me laisse penser que nous aurions couru à la catastrophe si elle avait tenu ce rôle. A mon sens, un chef qui geint parce que les choses ne sont pas faites comme lui le veut n'est pas fait pour travailler en équipe, donc c'est un mauvais chef. Si les choses ne sont pas faites comme il veut, soit il n'a pas donné de consignes assez claires, soit il est trop exigent, il ne supporte pas que le travail d'autrui soit différent ce ce qu'il aurait fait lui-même.
  26. B. Majour

    Oral d'assistant 2013/2014

    @Liredélivre Bravo pour ta réussite et merci de t'être inscrite pour ce témoignage.
  27. Les ;li!mites des pictogrammes, icônes et de toute signalétique c'est l'inflation et la nécessité d'installer à terme des panneaux explicatifs à l'entée des espaces centraux ou halls d'accueil. Les pictos c'est bien, jusqu'au jour où il faut installer un dictionnaire des pictos. Ceci dit c'est sans doute moins vrai dans une BU, à public mono-genre, que dans des BM.
  28. Ferris

    Oral d'assistant 2013/2014

    Bravo et merci pour ce retour de qualité. Un beau parcours de préparation, des questions types adaptées et intelligentes. Et notamment la dernière (différence entre encadrement et management, actuellement traitée sur un autre topic). Et en plus de très bons liens, utiles à tous. Encore merci.
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...