Jump to content
calire

Lauréats sans expérience, reçus-collés et sac d'espoir

Recommended Posts

Cline

Scoop : j'ai vu une offre de recrutement en bib en service civique !! De pire en pire...


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ninie

Je viens de comprendre: c'est pour cela que je n'ai aucune réponse à mes trois lettres, j'aurais dû écrire à la mano, m'en souviendrai! :)Allons soyons persévérants et surtout positifs, à cet égard, je déconseille les définitions du Larousse même s'il faut reconnaître qu'ils savent choisir leurs exemples :http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/persévérer/59784

Share this post


Link to post
Share on other sites
calire

Trop fort la définition du Larousse pour persévérer !! Riche de sens !


:thumbsup:


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Le fait d'écrire à la main, ça personnalise ta lettre (et c'est vrai que si tu as une écriture de cochonne et que tu fais des fotes, ça peut aussi te desservir ) mais c'est aussi au niveau du contenu qu'il faut bosser : le but est d'éviter de laisser croire que tu as fait une lettre-type photocopiée par dizaines et que tu balances ça à tout le monde comme des confettis un soir de carnaval.


 


Je crois qu'Isa avait parlé de ça quelque part. Dans le contenu de la lettre, il faut s'arranger pour qu'il y ait un petit truc, une bricole, mais qui leur montre bien que c'est une lettre rien que pour eux, pas pour 36 mairies.


 


Tous les postes ont quelque chose de spécifique. Par contre les profils des annonces, eux, sont souvent très stéréotypés, donc il ne faut pas hésiter à se renseigner à la source (à la bib) pour choper des renseignements qui te permettront d'adapter ta lettre à la réalité du poste. Personne ne t'en voudra d'avoir pris des renseignements, au contraire, c'est une preuve de volontarisme et de motivation. J'ai eu certaines candidates qui étaient venues, avant leur rendez-vous, incognito, visiter la bibliothèque avant leur entretien. Eh bien je peux te dire que ça fait plutôt plaisir, et que quand tu les revois à l'entretien, elles ont déja un petit bonus ! :D


Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Isalabib

Ah mais oui, j'ai causé de ça... Bravo pour la mémoire !

Après quelques recherches, effectivement j'avais parlé des candidatures qui sentent le copier/coller ici :

http://www.agorabib.fr/index.php/topic/1933-laur%C3%A9ats-sans-exp%C3%A9rience-re%C3%A7us-coll%C3%A9s-et-sac-despoir/page-2#entry10208

...

Commence par analyser les annonces, les termes utilisés pour rebondir dessus dans ta lettre avec ton bagage à toi. C'est ce que recherche un recruteur : est-ce que cette personne correspond aux besoins du service tels que définis dans le profil de poste ? Je regarde toujours ça dans les candidatures que je reçois : est-ce une candidature "au kilomètre", une personne qui postule partout avec la même lettre type, ou bien y a-t-il une vraie réflexion sur le poste, une phrase qui m'explicite une ligne du CV à côté de laquelle je serais peut-être passée...

Et à la main, effectivement. C'est faisable même sur des candidatures en ligne : si vous joignez votre courrier en pièce jointe, vous pouvez le faire manuscrit, le scanner et l'envoyer en .pdf.

A minima, la signature doit être manuscrite, même sur un courrier dactylographié. Ça semble idiot, mais j'ai déjà un petit a priori négatif quand la lettre n'est pas signée. Pensez-y !

Edited by Isalabib

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Encore plus négatif si elle est signée d'une croix ! :drool:


Share this post


Link to post
Share on other sites
Isalabib

Non, le pire c'est la lettre de non-motivation !!!

Pour ceux qui ne connaissent pas Julien Prévieux, ses lettres de non motivation sont un exercice épistolaire à découvrir mais pas à copier dans votre recherche d'emploi...

http://www.editions-zones.fr/spip.php?article18

Un échantillon à découvrir ici :

http://www.previeux.net/pdf/non_motivation.pdf

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

En attendant la Candidathèque de Bibliofrance permet de visionner des lettres réelles de motivation à destination des employeurs. Ce ne sont évidemment pas des modèles et elles demandent à être plus personnalisées, voire rationalisées, mais c'est une approche intéressante. Leur longueur correspond à une page. Pour Adjoint et Assistant : 


http://bibliofrance.org/candidatheque/index.php?option=com_jdownloads&Itemid=1&view=viewcategory&catid=1&order=name&dir=asc


http://bibliofrance.org/candidatheque/index.php?option=com_jdownloads&Itemid=1&view=viewcategory&catid=1&order=name&dir=desc


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ninie

Je pense que tout ce qui peut faire la différence à de l'importance, surtout si la pile de candidatures est haute ! Ça va amuser ma fille de me voir calligraphier et ça lui donnera un bon exemple! Ferris, penses-tu qu'il soit judicieux de déposer en personne une candidature spontanée ou en réponse à une offre de poste ? Si oui, comment et à qui se présenter à l'arrivée ? Est-ce que les personnes candidates venues visiter ta bib s'étaient présentées comme candidates à un poste f'entrée de jeu ? Je trouve cela délicat... Même si je trouve que c'est une bonne idée de se rendre sur les lieux... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Bonjour Ninie


 


" tout ce qui peut faire la différence à de l'importance". Oh que oui !


 


Bon, les personnes dont je te parle étaient déja clairement convoquées à un entretien et ont juste fait un détour par la bib pour connaître les locaux (pas de portail ou de site dédié à l'époque, donc...). De toutes façons ça leur donnait des éléments importants pour l'entretien qui allait suivre. Et pour savoir si elles en avait encore envie apres avoir vu les locaux et la tête de l'équipe...


 


Pour moi c'est presqu'une démarche indispensable. Avant entretien ou avant de postuler. C'est un bonus par rapport aux renseignements que tu auras pu (et dû) glaner par téléphone ou par ouïe dire. Je peux te jurer que dans l'entretien, quand la candidate te sort un truc qu'elle n'a pu que VOIR dans la bib, ça fait son petit effet. Par contre, quand, après la série d'entretiens, je retourne à la bib et que je demande à l'équipe si des personnes sont venues voir les locaux, en les décrivant un peu, et qu'on me dit "non, on n'a vu personne", ça me fout en rogne. On n'achète pas une maison sans l'avoir visitée, même une cabine de plage. Du coup leur motivation, bien léchée à l'entretien, me parait suspecte...


 


Rien à voir avec ce que tu signales, c'est à dire de venir sur place, en mairie, sans convocation, simplement pour déposer sa lettre de motivation et CV. Aucun intérêt et très peu de chances d'être reçue par un administratif ou un élu. Evidemment, si tu es sur la région, ça vaut très largement le coup de faire 50, voire 100 bornes pour visiter une bibliothèque avant de postuler. Mais, techniquement, tu ne vas pas faire ta lettre à ce moment là. D'autant plus que tu peux en profiter pour faire un comparatif avec d'autres visites, puis construire tes lettres différemment en fonction des lieux visités.


 


Car ça te donnera des éléments importants pour ta lettre comme pour ton entretien, éléments que d'autres candidates n'auront pas. C'est toujours très bon de rappeler, mine de rien, dans une lettre qu'on est du coin, qu'on sait se bouger quand il faut, qu"on connait bien la bib (et son secteur jeunesse par exemple etc...). Pouvoir ajouter dans une lettre l'expression "connaissant bien la bib de..." (c'est mieux que "ayant visité"...).


 


Après reste la question de l'anonymat ou non. Je crois qu'il est préférable de rester incognito, tout en posant des questions (et en se faisant remarquer un peu évidemment. Tu penses bien que si tu passes 10 mn dans les locaux un mercredi apres-midi, il y a peu de chances qu'on te remarque. Si tu te présentes, tu peux mettre le directeur en porte-à-faux puisqu'il fera partie du jury de recrutement, et susciter des remarques papoteuses de la part de l'équipe (t'as vu la nana de tout à l'heure, avec ses questions à la con, il parait qu'elle veux venir bosser ici, hihi)


 


Après il te reste la lettre. Aucune utilité à l'apporter soi-même. Peu de chances d'être reçue par la DRH de toutes façons, une secrétaire prendra ta lettre et transmettra. Point-barre. Donc envoie-là par la poste après l'avoir bien bichonnée. Toujours envoyer à M. Le Maire ou M. Le Président de la Communauté de communes, Service des ressources humaines. Que ça soit en candidature libre ou en réponse à une annonce.


 


Evidemment le contenu ne sera pas le même. Voir sur http://www.carrieres-juridiques.com/actualites-et-conseils-emploi-juridique/comment-rediger-sa-lettre-de-motivation/18  la construction de la lettre spontanée (toujours en 3 parties, avec un style qui montre aussi les qualités rédactionnelles, garder l'argument le plus fort pour la fin, etc..) P our ces lettres, les règles sont les mêmes pour le privé que pour le public, à la différence du CV où il doit apparaitre clairement qu'on postule dans la fonction publique et qu'on sait où on met les pieds.


 


Dans la candidature spontanée tu invites l'élu à te rencontrer pour tes qualités personnelles qui peuvent apporter un plus à la collectivité, donc tu dois l'accrocher d'autant plus qu'aucun recrutement n'est officiellement prévu. Dans la réponse à une annonce, tu demandes à être rencontrée parce que ton profil correspond à l'annonce.


 


C'est assez étrange, mais suite à cet entretien tu peux finalement te voir proposer autre chose dans un autre service qui a un besoin à ce moment là. (S'y préparer,on ne sait jamais...tout dépend de ta situation d'urgence personnelle, on y revient toujours...)


 


Dans le premier cas, si ça marche, tu seras reçue seule, dans l'autre tu feras partie d'une convocation collective où plusieurs candidates seront reçues, souvent le même jour et parfois vitesse maxi. (j'ai vécu des "15 mn par candidate")


 


La grosse différence c'est que si tu es reçue seule, tu n'as pas à te soucier d'une comparaison avec d'autres. Si tu as su accrocher la bonne personne, un petit contrat (voire même du saisonnier ou du maternité) peut te mettre le pied à l'étrier. C'est réellement comme dans le privé. Et tu as beaucoup plus de liberté pour proposer des choses (améliorer le service, idées d'animations etc...) parce que tu n'es pas dans le carcan du "profil". Evidemment les arguments forts restent toujours les mêmes : disponibilité immédiate, habiter la région, et éventuellement y avoir déja effectué des petits boulots (voire dans d'autres secteurs.). Si tu as déja fait des remplacements ici ou là, une copie des lettres de recommandation de tes anciens employeurs est la bienvenue dans ton dossier CV. Ne quittez jamais un emploi sans une lettre de recommandation, ça peut servir. Et ça évitera aux RH des verifications.


 


On a une personne dont le dernier emploi était dans la vente de vêtements sur les marchés. Mine de rien, c'est un atout : relationnel/clientèle, pas peur d'aller au charbon, et connaissance des villes et villages du coin. Un truc qui sur un CV pro passera relativement inaperçu, mais qui en entretien ou candidature spontanée peut valoir beaucoup plus.


 


En région parisienne, au début des emplois-jeunes, on a eu une candidature spontanée d'une fille qui avait un gros bagage en histoire et s'était orientée vers les archives. Une belle impasse à priori. Eh bien elle a réussi à donner au maire l'envie de lancer un projet de classement et de mise à la disposition du public des archives communales, avec salle de consultation etc.. Du coup, embauchée à l'essai pour le projet, passée en emploi-jeune et hop.


 


Un détail : beaucoup de bibs existent en tant que projets. Ce qui n'empêche pas les recrutements de commencer avant. Notamment la directrice. Mais il existe une espèce de "période creuse" ou à la fois on ne recrute pas encore officiellement mais où l'on se rend compte qu'un coup de main serait le bienvenu "en attendant". Se renseigner la-dessus, notamment auprès des Bdp (qui souvent accompagnent le projet pour les villes de moins de 10 000 ). Ces périodes sont souvent une grande chance pour les contractuels. Il faut savoir qu'un projet (entre neuf ou réhabilitation), quand il est lancé, subventionné etc...c'est entre 3 et 5 ans. Les DRAC sont évidemment au courant aussi, mais c'est un peu verrouillé niveau renseignements.


 


Voilà Ninie Agora 2000 ce que je peux te dire en ce premier mai


 


muguet.jpg


 


 


PS. CV et lettre de motivation ne doivent jamais doublonner. On voit souvent l'un paraphraser l'autre. A eviter absolument.


 


Un petit top ten des erreurs a éviter dans une lettre.


http://www.lettres-gratuites.com/10-erreurs-lettre-candidature-page2.html


Edited by Ferris
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Chloé

Bonjour!

Merci Ferris pour toutes ces indications....j'ai postulé par le passé mais je n'avais pas "osé" aller dans la bibliothèque avant ...je ne saurais dire ce qui m'avais retenue à l'époque. Mais avec tes explication j'envisage les choses sous un autre angle. Je crois que j'avais "peur" qu'on me taxe d'essayer de doubler les autres candidats ou d'essayer d'espionner ou je ne sais quoi qui aurait pu nuire à mon entretien ( qui n'a pas eu de succès de toute manière). Par contre j'avais été voir le site de la ville / de la communauté de commune / de l'Office de tourisme ( la bibliothèque n'avait pas de site). Et j'avais tenté ma chance sur le site de l'observatoire du livre et de la lecture pour voir s'il n'y avait pas le bilan statistique de la bibliothèque en question....et il y était ( du coup j'avais les budgets, le nombre d'acquisition....etc....etc....) et j'avais fait en sorte de signaler pendant mon entretien que j'avais effectué cette recherche ( ce qui a eu l'air de les étonner un peu....).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fuzibl



Salut à tous !


 


Tout juste lauréate du concours d'assistant, une question me taraude à l'heure de l'envoi des premières candidatures.


 


Je suis contractuelle depuis un certain nombre d'années sur un réseau d'une grande agglo, réseau appelé à s'agrandir au cours des années à venir. D'où des postes en perspective ! Or mon envie première est de rester sur ce réseau : j'y ai créé des liens forts et j'aime son dynamisme.


 


Mais en attendant que faire ? Des postes hors réseau paraissent et je me tâte à postuler. Je me demande si, lorsque les postes à venir (à priori courant 2015) dont j'ai parlés plus haut seront publiés, je pourrais postuler si je suis engagée ailleurs et en cours d'année de stage. J'imagine que oui mais que je redémarrerai mon année de stage à zéro si je suis recrutée, non ? Si mon analyse est juste, après tout la solution serait plutôt bonne, je pallierai à toute éventualité : si je ne suis pas retenue sur les postes que je convoite sur mon réseau, au moins je n'aurai pas perdu mon temps (3 ans ça passe vite!).


 


Je pourrais aussi décider de rester contractuelle sur mon réseau en attendant (ce qui me laisserait peut-être plus de chances d'être recrutée sur un poste permanent car « dans les murs »). Le seul hic c'est que désormais lauréate, j'ai dû mal à accepter de rester sur des postes précaires me donnant à peine de quoi vivre ! Et, si je ne suis pas prise, j'aurais moins de temps ensuite pour trouver un poste permanent et valider ce foutu (excuses!) concours.


 


Autre question...


J'ai repéré un poste de responsable de médiathèque qui pourrait m'intéresser. Seulement je n'ai aucune expérience d'encadrement (en tout cas en bibliothèque) et de conduite de projet. Je me demande comment je peux défendre ma candidature dans pareil cas ?


 


Qu'en dites-vous ? Vous qui éclairez ma lanterne depuis quelques temps maintenant. Ben oui je fais partie de cette masse invisible qui a trouvé soutien sur ce forum durant mes révisions !


 


Merci d'être là !


 


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

@Chloé


 


Ta démarche était très bonne, notamment la visite sur le site de l'OLP http://www.observatoirelecturepublique.fr/observatoire_de_la_lecture_publique_web/FR/accueil_enquetes.awp. Tu n'as pas à craindre quoi que ce soit à ce niveau. Tout ce qui pourra faire la différence entre toi et les autres candidates est bon à prendre.


 


 j'avais "peur" qu'on me taxe d'essayer de doubler les autres candidats . Ben évidemment, j'espère bien que tu vas essayer de doubler les autres !! Sinon c'est pas la peine. T'es une drôle de "carriériste" Chloé ! (oui je me souviens de tes positions la-dessus... :whistle:  ). Il y a une place à prendre et c'est la tienne.


 


Sur le temps des concours on était dans l'entraide, maintenant on est dans la concurrence féroce  :pirate: .


Non seulement c'est naturel d'aller se renseigner sur un poste mais c'est une preuve de motivation et de sérieux dans ta démarche, donc un bonus pour ta candidature. A condition que tu le fasses savoir dans l'entretien, discrètement évidemment, il ne s'agit pas de leur balancer le bilan annuel dans la figure...Démarche de base : les infos en ligne sur la bib et sur la région en général, puis coup de téléphone à la bib pour avoir des renseignements supplémentaires, puis la visite sur place si tu peux.


Quand tu prépares un entretien, dis-toi qu'il y a sans doute des candidates qui connaissent la fille du maire, d'autres qui vont la jouer au charme personnel (si, si, j'en ai vu...), des super-douées du baratin, etc...et ça te mettra la niaque !


 


Tu vois, si je devais résumer, je dirais que les autres elles disent au jury: Choisissez-moi, c'est moi la meilleure. Et toi tu vas dire : je vous ai choisis, parce que c'est vous les meilleurs. Et tu vas leur prouver.


 


Allez, bonne chasse Chloé  :kiss: 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

@Fuzibl


 


Alors c'était toi qui nous regardait en douce ? la masse invisible ? Remarque, s'appeler fusible et être à la masse..., c'est double protection (c'est de l'humour d'électricien amateur  :D )


 


Bon, si je comprends bien, il y a des gens qu'ont l'embarras du choix et d'autres qui n'ont que le choix de l'embarras, comme disait Coluche. Et toi tu fais partie de la première catégorie !


 


Tu as raison, ta mutation pendant stagiairisation serait apparentée à une démission: Le changement d’employeur durant le stage n’est pas une mutation. Il s’apparente donc à une démission, suivie d’un nouveau recrutement. Il est alors nécessaire de demander préalablement à l’autorité organisatrice du concours de vous réinscrire sur liste d’aptitude (si le délai n’est pas expiré).Vous devrez donc recommencer entièrement votre stage chez votre nouvel employeur. La période effectuée chez votre actuel employeur ne sera pas comptée comme services effectifs dans votre carrière. A voir suhttp://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?t=34590.


 


Après, fais attention : pour une mutation, une fois nommée et titulaire,  tu as la règle des trois ans (toute mutation avant les trois ans qui suivent la titularisation suppose une indemnité de la part de la collectivité d'accueil à la collectivité d'origine. Il faut simplement que les deux collectivités s'accordent sur le montant de l'indemnité. ). Et quelquefois ça joue contre ta candidature dans la collectivité d'accueil.


 


Difficile de te répondre. Tu poses la question-type du duel entre passion et carrière. Tu es dans un bon réseau, tu t'y plais, des postes y seront bientôt créés . Mais tu es pressée de valoriser ton concours. Et de postuler pour une direction d'établissement hors réseau.


 


A toi de voir. Comme tu dis, 3 ans ça passe vite. D'un autre côté c'est vrai que ta candidature sur un poste de direction (tout dépend de la taille de la structure) sera très difficile a défendre par rapport à d'autres candidature plus experimentées.


 


Depuis 2012 et jusqu'en 2016 en tant que contractuelle tu seras prioritaire pour une nomination, c'est la loi désormais. A une condition : Que tu sois contractuelle sur un poste et des missions de B : Lorsqu’un agent non titulaire recruté sur un emploi permanent est inscrit sur une liste d’aptitude d’accès à un cadre d’emplois dont les missions englobent l’emploi qu’il occupe, il doit obligatoirement être, au plus tard au terme de son contrat, nommé en qualité de fonctionnaire stagiaire par l’autorité territoriale. ( http://www.lagazettedescommunes.com/104902/17-questions-sur-la-loi-contractuels/ )


 


Donc, stratégie à adopter : en parler franchement et assez vite à ta DRH Réseau. De toutes façons tu dois la voir pour ton stage d'intégration. Car les postes "a venir" sur ton réseau, en 2015, ne sont pas encore définis. Mais la création de postes pour 2015 année budgétaire se définira dès octobre ou novembre 2014, ce qui viendra vite maintenant. Dans tous les cas, faire attention aux délais et aux promesses non écrites. Perso je jouerai la carte réseau, ancienneté, métier, relations locales. A condition d'être contractuel sur un poste permanent et d'avoir des missions correspondant à mon grade. Et je ne perdrais pas plus d'une année (mai 2015). Car là-aussi faut se fixer une limite. Mais c'est trop personnel tout ça, je ne connais pas ton poste, son intérêt, ses possibilités d'évolution, idem pour ton réseau etc...


 


Tu poses des questions auxquelles tu es la seule à pouvoir répondre. Tu sais, financierement, entre une année de stagiaire et une année de contractuelle à plein temps, y a pas beaucoup de différences. Mais là encore je ne connais pas ta position actuelle.


 


Rien ne t'empêche de postuler en attendant sur des postes extérieurs. Ne serait-ce que pour voir tes chances en entretien.


 


Allez salut Fuzibl, donne-nous des nouvelles, reste pas dans la masse invisible. Et mets pas tes doigts dans la prise ! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Chloé

 

 j'avais "peur" qu'on me taxe d'essayer de doubler les autres candidats . Ben évidemment, j'espère bien que tu vas essayer de doubler les autres !! Sinon c'est pas la peine. T'es une drôle de "carriériste" Chloé ! (oui je me souviens de tes positions la-dessus... :whistle:  ). Il y a une place à prendre et c'est la tienne.

 

 

Oui .... je ne m'étais pas relue mais c'est vrai que c'est un peu bizarre ma phrase...

Mais sinon oui je suis d'accord avec toi.

Edited by Chloé

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fuzibl



@ Ferris l'électricien


 


Ok le courant est passé ! Ce n'est pas aujourd'hui que je péterai un plomb !


Nom d'une pipe, pourquoi j'ai choisi ce pseudo ?!!!!


 


Je crois comme toi qu'il est plus sage de laisser la chance à mes plans d'aboutir. Cette histoire d'indemnité de compensation ne me dit rien qui vaille.


 


Par contre là où je suis moins sûre d'avoir saisi...


« Depuis 2012 et jusqu'en 2016 en tant que contractuelle tu seras prioritaire pour une nomination, c'est la loi désormais. A une condition : Que tu sois contractuelle sur un poste et des missions de B : Lorsqu’un agent non titulaire recruté sur un emploi permanent est inscrit sur une liste d’aptitude d’accès à un cadre d’emplois dont les missions englobent l’emploi qu’il occupe, il doit obligatoirement être, au plus tard au terme de son contrat, nommé en qualité de fonctionnaire stagiaire par l’autorité territoriale. »


 


Loi Sauvadet que je connais un peu mais qui reste pourtant bien nébuleuse pour moi (nul n'est censé ignorer la loi hein ? Mais oui bien sûr !). J'ai toujours eu du mal à comprendre cette notion d' « emploi permanent ». Tout emploi qui n'est pas saisonnier ou correspondant à un besoin occasionnel c'est ça ? Pour l'anecdote, quand cette loi est sortie, j'ai été convoquée par la DRH : j'étais titularisable en C mais … aucun poste d'adjoint en vue sur le réseau. Espoir/désespoir ! En même temps, ça m'a donné la niaque pour le concours d'assistant ! De là à dire merci, faut pas déconner !


 


Passons... Après 6 ans de remplacement à temps plein (congé mat, congé parentale...), je suis aujourd'hui CTP (complément de temps partiel) et complète à hauteur de 50% un collègue assistant (quand je parle de précarité !), qui par ailleurs peut décider à tout moment de reprendre à temps plein. Et si je m'attarde sur mes missions : permanences en salle, au prêt/retour, désherbage, collaboration au blog mais, sur ce contrat, pas d'acquisitions ! Donc je pense que je ne rentre pas dans la catégorie désignée ?


 


Enfin j'ai bien retenu ton conseil d'une discussion franche et directe avec ma DRH.


Et la lumière fut !


 


@ Chloé


 


Peut-être que ce qui t'a arrêtée à l'époque, davantage que la peur d'être taxée de "sans pitié pour les autres", c'est ta non volonté de te vendre comme une vulgaire marchandise ! Ce qui implique stratégie, séduction, codes à intégrer... Et je comprends ça parfaitement ! Je le vis comme ça. Après nous sommes aussi conscientes que, même en faisant tout ce qui est attendu, le risque existe (et pas qu'un peu) qu'on ne soit finalement pas les heureuses élues. La claque ! Alors on choisit la fuite dès le départ et on se raccroche à une histoire de morale ! Sans être "carriériste", il faut juste se rappeler les règles du jeu (on ne les choisit pas, elles sont ce qu'elles sont), travailler à être assez à l'aise pour en jouer sans se dénaturer et accepter l'échec.


 


Que l'après-midi vous soit bonne !


 


 


 


 


Share this post


Link to post
Share on other sites
josiane

Bonjour,


 


Je voudrais connaitre votre avis sur les BDP. En effet, certains n'ont pas l'air de les apprécier beaucoup ! Venant de l'éducation nationale, je ne connais que très peu de choses concrètes sur elles. Je connais leurs missions, mais qu'en est-il vraiment ? Elles semblent avoir mauvaise réputation, mais pourquoi ?


 


Merci, merci,


Josiane


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Non Josy ,elles n'ont pas mauvaise réputation du tout. Simplement beaucoup considèrent, et j'en suis, que nous ne faisons pas le même métier. Il manque aux Bdp l'essentiel de ce que nous mettons en avant dans notre pratique et la description de nos motivations : le contact avec les publics. Et c'est vrai que sans cette connaissance des publics, certains comprennent mal comment les agents des Bdp peuvent choisir des livres, donner des conseils sur la façon de monter une bibliothèque, donner des cours sur la valorisation des ouvrages etc....alors que leur pratique quotidienne les éloigne complètement de ces réalités. Il faut se souvenir que l'aide des Bdp joue essentiellement pour les structures de moins de 10 000 ha, et , pour l'essentiel, pour la création le soutien, les subventions et la formation des bénévoles des petites structures rurales.


Pour les bénévoles,les "dames de la Bdp" sont souvent les seules professionnelles qu'elles connaissent, et leur parole est d'évangile. Pour les pros comme nous, elles sont parfois à la limite de l'imposture sur certains aspects car trop éloignées du veritable terrain. Par contre, sur les territoires elles sont incontournables, comme organisatrices de réseaux, aide logistique au niveau des élus, apport en matériel d'animation, organisation de stages, et surtout une aide financiere au niveau du numerique etc...Territorialement elles restent organisatrices au niveau départemental, mais est-ce que le niveau départemental va, lui, subsister longtemps encore ?


Leur avenir, annoncé, est d'ailleurs tracé : elles cesseront bientôt de prêter des documents (les nouvelles intercommunalités devront se donner des moyens), pour se recentrer sur des missions de conseil, de formation et d'animation. Certains bibliobus ne circulent déja plus, il faut venir en Bdp choisir ses livres. De profondes modifications vont s’opérer dans les années qui viennent.


Alors travailler en Bdp, pourquoi pas ? Mais toute une partie de ce métier t'échappera, notamment le contact direct, au profit d'autres aspects, plus organisationnels.


 


Un petit coup d'oeil sur ce lien te montrera que c'est un secteur très questionné actuellement, et dont les budgets sont à la baisse.


http://www.lagazettedescommunes.com/216128/un-rapport-de-ligb-balise-lavenir-pour-les-bibliotheques-departementales-de-pret/


 


Tu sais Josy, je suis comme tout le monde, j'aime ou j'aime pas, mais faut pas en faire une généralité. Et puis, moi j'ai pas de chance, je suis tombé sur une très mauvaise Bdp. Il y en a d'excellentes, qui font un boulot formidable.


Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

@Fuzibl


 


Définition de l'emploi permanent :https://sites.google.com/a/excentric-news.info/la-lettre-de-la-decentralisation/accueil/62-definition-emploi-permanent.


 


Avec la loi de 2012 on n'aurait pas pu embaucher de C contractuelle, il aurait fallu te titulariser en priorité. Mais maintenant que tu es sur liste d'aptitude B, ça change tout. D'autant que tes missions relèvent clairement du cadre C (bien qu'étant en complément d'un poste de B) : pas d'acquisitions, ni de responsabilité de secteur, ni d'encadrement. Donc effectivement voir avec la DRH...Finalement, vu comme ça, ton cas est plus complexe que prévu.


Share this post


Link to post
Share on other sites
josiane

@ Ferris : merci pour ta réponse, je comprends mieux  !!! Mais en bossant en BDP, n'est-il pas possible de travailler justement en BDP + travailler dans une p'tite bib de campagne ? Et du coup, être en contact avec le public ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Non Josy. Pas vraiment. En tant qu'agent d'une Bdp tu peux être chargée d'un des secteurs géographiques du département et desservir et suivre en soutien plusieurs petites structures, c'est ce qu'on appelle chez nous une "interco". Mais tu ne feras que passer dans les structures s'il y a un bibliobus, ou recevoir les bénévoles (appelés "dépositaires") et/ou leur agent encadrant sur place pour renouveler le fonds. Tu ne seras pas en poste sur une bib. Donc pas de contact direct avec le public. 


 


Par contre, beaucoup de gens des Bdp finissent par postuler dans des petites bibs quand  la mairie se décide à y créer un poste. Forcement, ils sont les mieux placés pour sauter sur ces opportunités. On en a pas mal chez nous qui ont commencé en Bdp et ont fini par diriger une petite structure rurale. J'ai envie de dire que la Bdp c'est le meilleur observatoire possible pour connaître les bonnes occases d'une region rurale et sauter dessus la première. Tu connais tout le monde et tout le monde te connait. L'idéal.


 


Donc, de ce point de vue, c'est bien, à condition d'en sortir... :tongue:


 


Tiens, lis ce rapport de stage d'une nana qui te décrit le quotidien d'une Bdp. C'est très varié, mais n'oublie pas que c'est en région parisienne (Yvelines, un département assez gâté...je le sais, j'en viens :D ) et que ce n'est pas forcement comme ça partout. Mais là tu as le panel total des activités d'une Bdp performante. http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/626-la-bibliotheque-departementale-des-yvelines.pdf


 


C'est un parcours à tenter si tu as des opportunités.


 


Actuellement sur le site de l'ADBDP tu as 10 offres (Somme, Finistere, Bouches du Rhône etc...) dont certaines pour des BM dont elles relaient les demandes., uniquement publiées sur leur site pendant quatre mois. Tu peux t'y reférer, je ne suis pas sûr qu'on l'avait mis dans les sites de recherche d'emplois : http://www.adbdp.asso.fr/spip.php?rubrique9


Edited by Ferris
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ninie

Bonjour Ferris, me voici revenue d'un mini voyage de 4 jours et de retour sur le forum ! Un grand merci pour le temps que tu consacres à nous répondre, c'est précieux et apprécié. Cela m'aide beaucoup :) joyeuse fête du travail en retard.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Bonjour Ferris, me voici revenue d'un mini voyage de 4 jours et de retour sur le forum ! Un grand merci pour le temps que tu consacres à nous répondre, c'est précieux et apprécié. Cela m'aide beaucoup :) joyeuse fête du travail en retard.

Moi aussi revenu avant-hier d'un petit congé. Merci de ta réponse, ça fait toujours plaisir. Mais toi aussi tu es précieuse et appréciée, Ninie 2000... :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris
Pensez aussi à soigner votre message d’accueil sur votre répondeur téléphonique.  :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Isalabib

 

Pensez aussi à soigner votre message d’accueil sur votre répondeur téléphonique.  :) 

 

Très juste !

 

Et peut-être aussi vérifier votre profl sur les réseaux sociaux. Je ne pratique pas F...b..k mais il parait que certains recruteurs regardent ça. :blink:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...