Jump to content
anna

Admission concours bibliothécaire territorial

Recommended Posts

Yumiko

Eh bien, je vois qu'on a tous eu des sujets plutôt déstabilisants !


Le mien : "Il est possible d'avoir une industrie forte et pérenne en France"


 


- En quoi la France est-elle leader au niveau industriel ?


- Qu'est-ce que la productivité?


- Quelles sont les actions du gouvernement en faveur de l'industrie?


- Pourquoi vous êtes ici?


- Missions du bibliothécaire ?


- Comment formez-vous les usagers à la recherche documentaire?


 


Et autres questions en rapport avec mon discours (technologies, google books, etc.)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Franck Sanka

Moi j'ai eu à commenter un article du Monde sur le système éducatif français en panne (Une du 4 fevrier 2014)

Je le trouve pas en ligne mais des extraits sont repris ici : http://www.elunet.org/spip.php?article38125

Et un commentaire critique pas si éloigné de certains éléments que j'ai pu dire au jury (moins savamment et avec moins de références)

http://blogs.mediapart.fr/blog/nestor-romero/080214/le-monde-et-lascenseur

Share this post


Link to post
Share on other sites
dado

Au secours !


Je cherche désespérément un témoignage d'oral en spécialité documentation.


Merci de votre aide !


Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

@Dado


 


S'inscrire à la liste listes.adbs.fr et y poser la question.


 


Sinon, tu as quelques explications sur le déroulé de l'épreuve ici


 


Bon courage


  B. Majour

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette

Petit témoignage de mon oral.

 

Je suis tombée sur un texte qui portait sur la réouverture d'une librairie PUF sur le Boul'Mich, mais une ouverture innovante: pas de stock de livres, les bouquins sont... imprimés sur place!

J'ai fait un plan bateau: I/ Tiens, une librairie innovante II/ Mais qu'est-ce que font les bibliothèques pour innover à l'ère de l'Internet? 

 

Voici les questions qui m'ont été posées, en sus des questions sur le textes :

- quelles sont les missions des bibliothèques?

- qui élit le conseil municipal?

- quel pourcentage touche un auteur sur le prix d'un livre?

- pourquoi, selon vous, le livre numérique ne remplace t-il pas encore le livre papier?

- qui est le dernier prix Nobel de littérature?

- qui est susceptible de recevoir le prix Goncourt?

- aimez-vous lire?

- quel est le dernier livre que vous avez lu? 

- qu'est-ce que la loi NOTRe ? 

- qu'est-ce qu'une BDP ?

- qu'est-ce qu'une BMC ? 

- vous avez dit qu'internet était un média désintermédié, est-ce qu'il n'y vraiment pas du tout de classement sur Internet?

 

 

Les questions étaient en fait assez faciles, même si je me suis un peu embrouillée sur la loi NOTRe... Donc je me demande s'ils ont été "gentils" pour essayer de sauver une prestation pitoyable. Je verrai bien ma note le 16 novembre. 

 

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kader

Bonjour Babarette.

 

Dans quel CDG as-tu passé le concours ? Ces délais d'attente sont assez terribles...

 

Tout d'abord je voulais profiter de ce message pour remercier les membres très actifs de ce forum, qui m'ont souvent, sans le savoir, bien aidé dans ma conception du métier, de mes animations, et dans ma préparation au concours.

 

J'ai également passé le concours externe il y a quelques jours. Avec un sentiment plutôt positif sur le coup, qui s'évanouit au fur à et mesure des heures qui me séparent de cet oral... je me demande notamment comme j'ai pu si peu évoquer la diversité des supports et des animations possibles en bibliothèque, alors que j'ai quand même passé plus de trois ans, en tant que coordinateur d'un réseau, à conquérir des nouveaux publics en ne passant pas uniquement par le livre !

 

Il m'a semblé, également, manqué de précision sur la vocation sociale et/ou citoyenne des bibliothèques. Je m'en suis assez bien sorti sur les questions techniques, même si dans le maelström de mes souvenirs, j'ai le sentiment d'un immense blabla hors-sol.

 

J'ai tenté de multiplier les exemples pendant mon commentaire de texte (dieu sait si j'ai essayé de tendre des perches sur l'interco), quitte à m'en détacher. Pour les questions, rien de vraiment difficile, et cela m'a semblé assez fluide. En revanche j'ai été assez surpris que le jury me demande si j'avais une expérience pro en bibliothèque. Était-ce positif, négatif ? Impossible de savoir. J'ai même entendu de grands éclats de rire quand je refermais la porte : est-ce que j'avais un bouton sur le nez ? étais-je une telle montagne de stress ? ou alors des rires de satisfaction ?

 

Et maintenant, que l'attente est longue...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette

Bonjour Kader,

 

J'ai passé le concours dans le CDG 17. J'ai moi-même ce sentiment d'avoir échoué, de ne pas en avoir assez dit. Je crois qu'on n'en dit jamais assez, et après tout, on va là où on nous emmène. Nous ne sommes pas là pour faire une conférence (et même dans ce cas, on ne saurait être exhaustif) mais pour répondre brièvement à des questions. 

 

On m'a aussi demandé ce qu'était un roman graphique. Maintenant que j'y repense, je me dis que j'aurais pu parler de Riad Sattouf, mais en fait, on ne m'a même pas demandé d'exemple. 

 

Je verrai bien lors des résultats, en tout cas, l'admissibilité a eu le mérite de me redonner confiance en moi et de faire remonter mon moral en flèche! Et c'est toujours valorisable, ça signifie que j'ai quelques connaissances sur les bibliothèques. 

 

J'espère que tu auras une bonne nouvelle en tout cas! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour
Le 20/10/2017 à 13:36, Kader a dit :

En revanche j'ai été assez surpris que le jury me demande si j'avais une expérience pro en bibliothèque.

 

Bonjour Kader

 

Tu passais en externe, normal qu'on te pose cette question. :wink:

Et pour les éclats de rire, tout dépend de ta réponse à cette question.

Si tu as dit non, ils ont dû en rigoler à fond.

Sinon, oui, la montagne de stress, qui les fait passer pour des exécuteurs, il vaut mieux qu'ils en rient. Le rire est un moyen de décompression.

 

Après, c'est un oral, on ne peut pas tout dire dans un temps aussi court. Et le jury n'est pas forcément intéressé par toutes les perches tendues.

Sauf qu'il voit très bien que tu as envie d'en parler, et puis avoir des points forts, ça structure les réponses.

 

Maintenant, c'est un concours.

Et ce n'est qu'une étape. Reçu ou pas (cette fois-ci), il faut commencer à regarder les annonces et à affûter son CV et ses connaissances pour l'étape 2 : le recrutement.

 

Bravo à vous d'être arrivés à l'oral.

  Bernard

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

@Babarette

 

Par pure curiosité Babarette, qu'est-ce que tu as répondu à :

- aimez-vous lire?

 

Pour le reste, c'était des questions pour une vraie externe.

Et tout dépend de ta présentation sur le texte, de ta façon de présenter les bibliothèques innovantes à l'heure d'Internet.

Une bonne part de la note est là, pas juste sur les questions.

 

ça signifie que j'ai quelques connaissances sur les bibliothèques. 

C'est indéniable, et ça ira en s'amplifiant. :thumbsup:

  Bernard

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette

J'ai répondu "oui", mais je me suis abstenue d'ajouter "sinon, qu'est-ce que je ferais là". J'aurais peut-être dû dire "mais je sais que le métier ne consiste pas à rester planqué derrière un bouquin". Ils n'ont pas développé, ils m'ont juste demandé quel était le dernier livre que j'avais lu, puis les questions sur le Prix Nobel et sur le Goncourt. 

 

J'ai été étonnée par la question: s'attendent-ils vraiment à ce qu'un jour, quelqu'un réponde que non ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour
il y a 37 minutes, Babarette a dit :

J'ai été étonnée par la question: s'attendent-ils vraiment à ce qu'un jour, quelqu'un réponde que non ? 

 

C'est une très bonne question !  :D

 

Je me vois bien répondre : non, la lecture - à l'heure d'Internet - c'est pour les glands !

Rien que pour voir le regard scandalisé du jury.  :drool::drool::drool:

 

- Euh, excusez-moi... pour les grands, les grands !

 

(Quand on cherche "la lecture c'est pour les", on a aussi d'autres mots : boloss, pédés, frustrés, les filles, intellos, les rêveurs ou les intellectuels, bouffons. Les filles, ça revient souvent)

 

Sinon, tu as une petite citation sur le sujet, pour réfléchir un peu à cette question moins innocente qu'il n'y paraît.

Robert Musil l'Homme sans qualités : « Mon Général, vous voulez savoir comment je puis connaître chacun de ces livres? Rien ne m'empêche de vous le dire : c'est parce que je n'en lis aucun !... Le secret de tout bon bibliothécaire est de ne jamais lire, de toute la littérature qui lui est confiée, que les titres et la table des matières. Celui qui met le nez dans le contenu est perdu pour la bibliothèque. Jamais il ne pourra avoir une vue d'ensemble ! »

 

Surtout que nos collections ont pris du volume et de l'ampleur : CD, DVD, vidéo, partitions, etc.

Pas que la lecture en bibliothèque.

Et même au niveau de la lecture, il y a de ça : on compulse bien des résumés et des titres, sans pouvoir tout lire

 

Evidemment, "Aimez-vous lire ?", c'est la question qui lance sur les prix Goncourt et autre "quel est votre dernier livre lu". (=> Réussir le concours de Bibliothécaire cadre A ? :tongue:)

Et là, il faut toujours avoir son livre fétiche en vu, le truc au niveau du concours visé. Que l'on a relu, comme par hasard - même en diagonales ou sur quelques passages - juste avant le concours.

 

Ce que tu aurais pu dire, par contre, c'est

Oui... Je veux devenir bibliothécaire.  (manière polie de dire ce que tu pensais vraiment. :wink:)

Share this post


Link to post
Share on other sites
olivierH
Il y a 4 heures, Babarette a dit :

J'ai répondu "oui", mais je me suis abstenue d'ajouter "sinon, qu'est-ce que je ferais là". J'aurais peut-être dû dire "mais je sais que le métier ne consiste pas à rester planqué derrière un bouquin". Ils n'ont pas développé, ils m'ont juste demandé quel était le dernier livre que j'avais lu, puis les questions sur le Prix Nobel et sur le Goncourt. 

 

J'ai été étonnée par la question: s'attendent-ils vraiment à ce qu'un jour, quelqu'un réponde que non ? 

 

J'ai fait un oral blanc pour une candidate admissible au concours d'assistant à qui on avait posé la question. Elle avait répondu non, honnêtement ; elle a de fait des missions assez éloignées du livre.

 

A la reprise, on lui a conseillé de biaiser, euphémisme. De préparer la question du "dernier livre lu" avec quelque chose d'un peu consistant et d'être capable d'en dire une ou deux phrases.

 

Les bibliothèques évoluent, certes, mais peut-être pas au point de recruter en B des gens capables de dire lors d'un oral qu'ils n'aiment pas lire.

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette
Il y a 4 heures, B. Majour a dit :

Evidemment, "Aimez-vous lire ?", c'est la question qui lance sur les prix Goncourt et autre "quel est votre dernier livre lu". (=> Réussir le concours de Bibliothécaire cadre A ? :tongue:)

Et là, il faut toujours avoir son livre fétiche en vu, le truc au niveau du concours visé. Que l'on a relu, comme par hasard - même en diagonales ou sur quelques passages - juste avant le concours.

 

Ce que tu aurais pu dire, par contre, c'est

Oui... Je veux devenir bibliothécaire.  (manière polie de dire ce que tu pensais vraiment. :wink:)

 

J'ai failli dire ça, je voulais essayer d'éviter de passer pour celle qui devient bibliothécaire pour lire plein de livres. 

Dernier livre lu: Déstresser avant un oral

Live préféré: Comment vous venger de ceux qui vous nuisent par le vaudou

 

il y a une heure, olivierH a dit :

J'ai fait un oral blanc pour une candidate admissible au concours d'assistant à qui on avait posé la question. Elle avait répondu non, honnêtement ; elle a de fait des missions assez éloignées du livre.

Qu'on ait des missions éloignées du livre, c'est un fait, mais c'est un  peu surprenant de vouloir travailler en bibliothèque quand on n'aime pas lire. C'est un peu comme de vouloir travailler dans une boulangerie alors qu'on est allergique au gluten. :tongue:

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour
il y a 26 minutes, Babarette a dit :

Qu'on ait des missions éloignées du livre, c'est un fait, mais c'est un  peu surprenant de vouloir travailler en bibliothèque quand on n'aime pas lire. C'est un peu comme de vouloir travailler dans une boulangerie alors qu'on est allergique au gluten.

 

Sauf qu'en bibliothèque, on est sur une diversité de missions. Un discothécaire, un vidéothécaire n'est pas forcé de lire, on lui demande autre chose.

Et en plus, il est impossible de tout lire dans tes acquisitions. (Regarde juste combien de livres tu lis par an, et regarde ce que veut dire renouvellement annuel de 10 % du fonds)

Pour la "lecture", c'est avant tout des résumés, parfois des feuilletages rapides lors des offices. Le vrai temps de lecture détente, c'est comme les lecteurs : à la maison

 

Pareille diversité de missions en boulangerie, tu peux faire de la pâtisserie, de la confiserie, de la chocolaterie, et te faire livrer le pain prêt à cuire tous les matins.

 

La "lecture", ce n'est pas une obligation. C'est plus pratique pour faire de la médiation ou du conseil au lecteur.

Je dis "lecture" parce que se taper du résumé de catalogue, c'est aussi de la lecture. Et là, on est heureux de savoir lire vite.

 

A la réflexion, est-ce qu'il faut se taper le dernier Goncourt et le prendre comme livre fétiche, ou alors lire quelques résumés sur les blogs... comme le font bien des étudiants (qui n'aiment pas lire :wink:)

 

il y a 55 minutes, Babarette a dit :

celle qui devient bibliothécaire pour lire plein de livres

 

Pas faux non plus.

C'est un des avantages, et un des désavantages.

Désavantage parce que tu ne sais plus alors très bien où est la frontière entre travail et plaisir... à la maison.

 

Et le pire : il y en a tellement que tu ne pourras jamais lire. :cry:

C'est là où tu te rends compte qu'une journée n'a que 24 heures, et encore à peine la moitié en temps disponible. => tu dois choisir ce que tu vas lire ! Et les choix sont cruels.

Parce que les livres de la bibliothèque, il faut les ramener, pour que d'autres puissent en profiter.

 

C'est pour ça que je disais plus haut : une question moins innocente qu'il n'y paraît.

 

Tu seras peut-être confronté au problème du boulanger qui ne peut plus manger de pain, parce qu'il en prépare déjà tous les jours.

 

Un des autres aspects du métier.

  Bernard

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette

Bien sûr qu'on ne peut pas tout lire et qu'il y a d'autre chose que le livre en bibliothèque, mais il me paraîtrait aussi incongru de devenir bibliothécaire et de ne jamais écouter de musique, de ne jamais regarder de films...

 

On ne peut pas lire toutes les acquisitions, et on n'en a d'ailleurs pas forcément envie. :tongue:

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour
il y a une heure, Babarette a dit :

On ne peut pas lire toutes les acquisitions, et on n'en a d'ailleurs pas forcément envie.

 

C'est vrai... mais il faut quand même les acquérir. :wink:

Et là, on devient vraiment bibliothécaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Merci pour le lien, Epsy. Un beau texte, qui enfonce d'ailleurs pas mal de portes ouvertes depuis longtemps ,mais c'est tellement bien fait que j'applaudis des deux pieds. Je vous conseille la rubrique https://actubibubu.wordpress.com/2017/10/13/disparition-des-bibliothecaires-a-chignon-ligb-preconise-leur-classement-comme-espece-menacee/

 

 

 

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette

Est-ce qu'on a toujours le droit de devenir bibliothécaire quand on a des lunettes, ou ça fait mauvais genre? :tongue:

 

J'ai pas de téléphone portable, j'envoie mes messages par hibou. 

Edited by Babarette

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

supprimé

 

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette

Je profite de ce fil pour poser la question: une fois le concours obtenu, sur quelle ligne du CV l'écrire? 

Dans les compétences? 

Ou dans le parcours universitaire? 

 

(Oui, parce que le steak haché l'a obtenu, son concours). 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

supprimé

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

@Babarette

 

Bravo à toi ! :wink:

 

Maintenant, reste le plus dur à faire :

- Acquérir de l'expérience en bibliothèque pour crédibiliser ta candidature.

- Trouver une collectivité qui veuille te recruter à ce niveau.

 

C'est ça qui va prendre du temps.

Pas mal de temps.

  Bernard

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Babarette

Hum, ma conseillère Pôle emploi m'avait dit de mettre mes compétences en premier, puis mon parcours professionnel, puis mes centres d'intérêts. 

Donc pour toi Ferris, il vaut mieux présenter autrement le parcours professionnel? 

 

Merci pour vos encouragements, j'espère pouvoir acquérir un peu d'expérience supplémentaire bientôt. Si ce n'est pas par le biais d'un emploi rémunéré, je ferai des stages. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...