Aller au contenu

Oral d'assistant 2013/2014


Messages recommandés

@Jeanne


 


Effectivement je ne vois guère que le profil de Josiane qui a des rapports avec le tien. Ou celui de Calire. Voire Lul dans un sens. Quelques réponses lui ont été faites à Josiane http://www.agorabib.fr/index.php/topic/1814-oral-dassistant-20132014/page-19 mais c'est pas évident de présenter un profil "reconversion" qui puisse apparaître comme cohérent pour un jury. Oublie la linéarité du parcours. Tu pars tout de même du DUT métiers du livre...et tu reviens à tes premières amours, mais 10 ans après. Evidemment je ne sais pas ce que tu as fait comme job pendant 10 ans, mais s'il n'y a vraiment aucun rapport, même lointain, ça va être assez coton de traduire ça en "parcours".  Et même en termes de motivation, ça fait un sacré "vieux retour de motivation" à démontrer si tu pars de ce fameux DUT, ton point d'ancrage.


 


Deux solutions : Ou tu pars du DUT comme base de parcours, avec mention claire d'un accident de parcours qui a fait que tu n'as pas pu concrétiser. Ou tu pars de ton expérience la plus récente en CDI, qui t'a donné envie de renouer etc...(voir les arguments donnés pour Josiane), le DUT apparaissant alors comme un simple bonus théorique et pratique (stage) mais non négligeable ( tous les externes et 3° voie n'ont pas ça) notamment en termes de motivation : faire deux ans d'études spécialisées dans cette voie ne relève pas du hasard mais d'une motivation assez forte.


 


Sur l'accident de parcours et les nécessites de la vie, si c'est présenté sans fioritures et un fil rouge bidon (comme tu le dis très bien des justifications douteuses), je pense que jury comprendra et appréciera. C'est quand même pas des brutes épaisses non plus. Cherche pas à maquiller, ça se verra...


 


Désolé de ne pouvoir t'aider davantage. Si d'autres candidats à parcours atypiques peuvent t'apporter des éléments, notamment sur la présentation, ça vaudra mieux que tous mes discours. :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 2k
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

  • Ferris

    502

  • Hello

    223

  • Mielpops

    219

  • Valeryella Ella

    91

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Cette sympathique remarque est pour moi, et d'autres très certainement, l'occasion d'espérer que, reçus ou collés, les nombreux candidats qui se sont passionnés pour cette sous-rubrique "oral d'assist

C'est vrai que l'ambiance c'est fondamental. Moi j'arrive avec un sachet de confettis et j'en balance partout en lançant des serpentins, et je fais pouet pouet avec une corne de supporter. Et en parta

Oui, un grand merci à toutes et tous ! Tu as raison Ferris, ces échanges ont été particulièrement riches à de nombreux points de vue. En ce qui me concerne, vous m'avez drôlement redonné goût à ce mét

Posted Images

@Jeanne


 


 Je redoute déjà des questions comme : pourquoi n'avez-vous pas continué dans les métiers du livre après votre diplôme ? etc...


 


Réponse facile : Eh bien parce que j'ai un DUT métiers du livre, je continue dans le métier du côté "face". (bibliothèque/CDI)


Pile étant l'édition/librairie. (C'est ça tes dix ans ?), ce qui est tout à fait logique.   :wink:


 


Pour le reste de ce que tu peux dire, je te renvoie à mes arguments de la page 19 de ce fil. Réponse à Josiane qui est prof doc.


 


Même si tu n'as pas continué en librairie/édition, ça ne change rien, tu peux vouloir te recentrer sur les métiers du livre suite à la discussion avec une amie de DUT, ou à la rencontre avec un/une bibliothécaire extraordinaire.


Tu ne viens pas au monde des bibliothèques par hasard. (pour passer un concours), tu n'es pas non plus inscrite sur ce forum par hasard.


 


Certes, tu n'as pas une longue expérience dans le monde des bibliothèques. Mais dans le monde du livre ?


 


Et je ne parle pas seulement d'y travailler, on peut aussi être un lecteur assidu en bibliothèque et vouloir découvrir l'envers du décor. Vouloir travailler dans l'ambiance d'une bibliothèque, parce que l'équipe est sympa. Etc.


 


Tu reviens à tes amours de jeune étudiante après une parenthèse qui t'a permis de mûrir ta réflexion.


 


D'ailleurs, tu y as appris ceci et cela qui seront bien utile en bibliothèque, et qui te sont bien utiles en CDI.


(Là, attention, tu vas attirer les questions du jury sur ces points, donc il te faut prévoir l'arrière-cour et réfléchir aux implications des éléments choisis... parce que tu as appris des choses qui te serviront en bibliothèque, c'est obligatoire. Moi, non plus, je n'ai pas une formation linéaire directe dans le monde des bibliothèques, mais l'informatique ça mène à tout.)


 


Et quand bien même tu n'aurais pas d'expérience dans le monde du livre, tu es au même niveau qu'une étudiante ayant obtenu son DUT. Pas moins !


Avec le bonus d'être en Centre doc maintenant. Donc tu peux insister sur ce point plus que sur ta parenthèse.


 


Dans ta présentation, il faut te focaliser sur l'important, sur ce que tu juges important pour ce poste.


Management, contacts humains, équipe sympa vue en bibliothèque, et même le pourquoi tu as envie de travailler en bibliothèque à ce poste. Que l'on ait pas ou peu d'expérience (dans le domaine), il faut tenir au moins cinq minutes. Le jury attend et entend aussi la motivation de la personne à travers son exposé.


 


Ce n'est pas ce que tu as dit ? Ah si : même si ma motivation est forte


Eh bien voilà ce que le jury doit entendre : ta motivation est forte parce que...


 


Bienvenue à toi 


  Bernard


 


P.S.


(qu'est-ce que vous êtes bavards ! ^^ )


 


Tous ces bavards,


dans le placard,


de l'agora tout lisse,


C'est la faute à... Ferris.   :tongue:


 


En plus, il copie tout ce que je dis ! (Les grands esprits des bois se rencontrent :yes: )


Modifié par B. Majour
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas lequel des deux copie l'autre, faudrait voir la chronologie des posts... :tongue:


 


Mais de toutes façons copier Bernard est infaisable car ce n'est pas qu'un contenu, c'est aussi le contenant. Le cache-pot est aussi beau que le pot et que la plante qui y pousse. Bernard c'est l'atypisme fait bibliothécaire, la ruralité en mouvement, le parcours chaotique érigé en autoroute. Les propos de Bernard vont toujours plus loin que ce qu'il à l'air de dire, et bien peu peuvent le suivre. Derrière les méandres apparents de sa rivière sinueuse, l'eau s'écoule en fait paisiblement.


 


Quand je dis : Tu pars tout de même du DUT métiers du livre...et tu reviens à tes premières amours, mais 10 ans après, vous sentez le bâclé, la réponse ennuyée, le quasi-twitt, le fast-food, le constat plat. 


 


Regardez ce qu'il en fait : Tu reviens à tes amours de jeune étudiante après une parenthèse qui t'a permis de mûrir ta réflexion.


Vous sentez la différence, la profondeur, le style, la poésie qui s'insère doucement, le relief du propos?


 


Bernard parle en 3D écran géant, moi je ne fais que causer dans le poste à galène.


 


En plus c'est un voyant-extra-lucide (et gratuit), il a deviné que Jeanne avait passé ses dix ans de parenthèse (c'est tellement mieux qu'accident de parcours ! Ah, je m'en veux !) dans un monde parallèle au livre, le côté pile. Alors que je pensais bêtement qu'elle avait peut-être fait pompiste ou caissière.


 


Bernard, c'est le Guide, l'homme rare


La Lumière des nuits d'un Agora bavard


qui parfois se noyait dans un épais brouillard.


Car à Alexandrie, c'est lui qu' allumait le Phare !


 


:tongue: 


Modifié par Ferris
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sergent Franny au rapport ! Pour ceux que ça aidera voilà les questions que j'ai eues !
Qu'évoque pour vous le service public ? 
Comment permettre à tous justement d'accéder aux médiathèques ? (après mon petit topo sur le service public)
Petite question sur comment mettre en place des horaires élargis après le fait que je mentionne cette possibilité.
Comment vous y prendrez vous pour mettre en valeur vos collections ?
Vous êtes affectés dans une nouvelle biblio, nouveau quartier, quelle moyen avez vous pour mieux connaitre votre public ?

Si je vous dis MAPA vous pensez à quoi ? (et là le gros blanc et l'horrible "Je ne sais pas...")
Comment imaginez-vous vous relations avec vos élus ? ("Le mieux possible j'espère")
Vous êtes amenés à encadrer une équipe, de gens de tout âge, tout horizon, comment vous présentez vous ? (J'ai eu un peu de mal avec celle ci, la formulation peut être)

Et je crois que c'était à peu près tout, dans un ordre assez aléatoire.
Sinon ils étaient très sympathiques, je ne m'attendais pas du tout à une ambiance aussi décontractée.
 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mille mercis pour vos réponses !

 

Je vais être plus précise sur mes 10 ans de métiers, afin de couper court à l’imagination fertile de Ferris et Bernard. Donc non, je n’ai pas été pompiste , ni caissière, ni astronaute, rien de tout ça…


Après mon DUT Métiers du Livre, j’ai enchaîné sur une école de journalisme, car ces deux métiers m'intéressaient à l'époque. 
J'avais pressenti, à juste titre, que même si le métier de journaliste m'attirait, il n'était pas simple à exercer (peu de débouchés, statut souvent précaire, horaires fluctuants donc pas de vie sociale ou familiale possible...).  Et c'est un peu la raison pour laquelle j'ai fait ce DUT avant, je me suis dit que ça me donnerait une deuxième casquette pour une éventuelle reconversion ensuite… Ce n’est pas très crédible, mais c’est la réalité.

 

 

 J’ai été journaliste pendant 5 ans au service culture d'un quotidien, et j'ai arrêté pour toutes les raisons précitées, mes talents de Mme Irma s’étant entre temps confirmés !
J'ai enchaîné en travaillant pendant 5 ans pour une association accueillant les demandeurs d'asile. Mon poste était multi-tâches : suivi social et juridique des personnes, communication, organisation d’événements, gestion d'autres salariés...

 

Suite à cela, j'ai quitté Paris pour revenir dans ma région d'origine et  pour faire bénéficier à ma famille d'un meilleur cadre de vie. 

 

 

J'ai aimé les métiers que j'ai exercé et ce pour mille raisons, mais ils étaient intenses, précaires et lessivant. Il faut ajouter à cela le fait que je bossais souvent 50h/semaine. 
Parallèlement, j'ai pensé régulièrement à retourner à ma vocation première et ce projet a longtemps mûri. J'ai gardé contact avec mes camarades de DUT, qui bossent tous en bibliothèque aujourd'hui. Ils me coachent et me parlent beaucoup de leur métier. 

 

J'ai bien évidemment fréquenté (et fréquente encore) assidûment toutes les bibliothèques des villes ou j'ai habité.
Je ne suis pas là par hasard. J’aime les bibliothèques, je sais ce que je leur dois.

Je travaille en CDI depuis moins de 3 mois. J’ai pris ce poste en contrat aidé (je ne sais pas si la précarité c’est de l’ « aide », mais passons ) car c’est la seule chose que j’ai trouvé pour le moment, qui me permette de nouer un fil (ténu, le fil :whistle:
  !) avec le secteur.


Je ne sais pas si je suis très claire. Bref, je vais suivre vos conseils, et pencher sur ta solution 2 Ferris.

Ce qui veut dire recentrer ma présentation, moins m’étendre sur mon expérience professionnelle  hors secteur, et axer plus sur le CDI.

 

On fait même des battle de poésie ici, c'est formidable !  :ike:

 

Raaah MAPA ??! En googlisant vite fait, j'ai l'impression que ça a un rapport avec les marchés publics. Grrr, ça fait partie des trucs que je maîtrise super mal...

Modifié par jeanne
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super questions dans l'ensemble  Sergent Franny. Toutes très "pro" et "terrain". Tu craignais une question sur le management, je vois que tu l'a eue en plein sur la fin. La question sur les marchés publics est un peu vacharde et correspond assez peu à tes futures fonctions, mais bon...Bon, comme dit Miel, tu le sens comment ?  :)


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas trop, je crois que globalement ça s'est bien passé, c'était vraiment de l'ordre de la discussion et de l'échange. Pour ce qui est de l'exposé j'ai été super rapiiide (par rapport à mon débit lorsque je m'entrainais face au chat). Au final, il me restait 30 secondes sur la fin, ils m'ont proposé de compléter en en parlant brièvement d'un sujet qui m'intéressait en bibliothèque, hop j'ai pu casé mon intérêt pour les publics handicapés.

J'ai été un peu ébranlée d'avoir eu à dire "Je ne sais pas", et il m'a fallu quelques secondes pour reprendre. Mais heureusement, l'un des 2 bibliothécaires a vite enchaîné sur autre chose, donc c'est reparti après. J'espère juste que ça ne sera pas trop pénalisant.

Pour les questions sur le management oui, je ne sais pas si c'était du à mon âge (je crois que j'étais la plus jeune, à la vue des autres candidats), mais certaines tournures me donnaient cette impression. Mais bon, je crois que j'ai réussi à y répondre, et au final j'ai fini par sorti mon joker "demande de formation".

Enfin vraiment merci à mon jury, très sympa qui a su me mettre à l'aise !

EDIT : Oui MAPA, c'était une question de l'élu, il m'a expliqué après coup, si j'ai bien compris c'est les Marchés à Procédure Adaptées, pour les petites structures, à petit budget.

Modifié par Franny
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Jeanne


Merci de toutes ces précisions.


 


Quand même de très gros atouts dans ces dix ans : journaliste  mais dans la culture, pas dans les grand-mères écrasées, ça compte. Et puis 5 ans dans l'associatif, ça c'est de la valeur ajoutée, tu peux me croire ! Et tu n'as jamais lâché le contact avec la profession au niveau relationnel. Autrement dit, tout en partant sur ta réalité d'aujourd'hui, je crois que tu pourrais te permettre une présentation "mixte" en faisant ressortir ces points : Journaliste culturel (dont suivant événementiel culturel de ta région je suppose, autrement dit on n'est pas loin de la comm sur les animations...) et l'associatif (partenaires de toujours des bibliothèques et de plus en plus). Partir sur du chronologique, non, et puis s'étendre sur l'aspect famille etc.. non plus. Mais passer sur le reste non plus.


 


Quand je te croyais astronaute-caissière, je pensais pas pareil, c'est nul astronaute en bib. Mas là, tu m'en mets plein la vue. Sacré parcours! 


 


En fait tu fais un cake aux raisins : le cake c'est le boulot actuel, les raisins, par ci par là, c'est tout ce qui t'a enrichi dans toutes ces expériences et qui servira dans ton métier. Tu fais le tri mais tu en parles ! Et puis la cerise sur le gateau c'est le DUT. Au fond s'il y avait dû y avoir un fil rouge ç'aurait été le DUT. Alors on le garde comme gyrophare sur le dessus du cake. Qu'ils ne le perdent pas de vue pendant tout l'exposé.


 


J’aime les bibliothèques, je sais ce que je leur dois.


 


Pas mal ça, j'aime bien. A replacer à l'occasion...


 


Ton sac à dos est plein, tu peux commencer la rando. :)  :) 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci maître Ferris ! (Je pense que dans une seconde vie, tu pourras embrasser une carrière d'avocat !)

 

Bon, j'avais bien vu ce que je pouvais tirer de mon profil culturel, social et associatif, mais je manquais de structure.
Et j'avais fait dans le chronologique, ce qui effectivement, n'était pas l'idée du siècle.

Du coup, tu remets quelques trucs en exergue et ça me rassure un peu. Je vais mieux valoriser mon DUT.

 

Je sens que je vais faire de drôles de rêves cette nuit, où des astronautes-caissières vont  danser sur des cakes au raisin, sous une boule à facettes-gyrophares   :cheer:

En attendant, je vais randonner ^^

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ Jeanne :

"J'ai enchaîné en travaillant pendant 5 ans pour une association accueillant les demandeurs d'asile. Mon poste était multi-tâches : suivi social et juridique des personnes, communication, organisation d’événements, gestion d'autres salariés..."

Ce que j'ai particulièrement retenu de ton parcours, c'est ça, le contact avec des publics en difficulté. Le rôle social de la bibliothèque est dans l'air du temps, alors en + de ce que t'a déjà dit Ferris, tu devrais à mon avis valoriser ça.

En tout ca, si j'étais jury... je trouverais ça bien + intéressant que 3 mois en CDI. Alors ne fais pas juste allusion en passant à un boulot dans l'associatif. Les publics, là tu tiens quelque chose qui te distingue des autres externes à mon avis... Sans parler de ce que tu as fait dans ce poste : communication ? Ça te servira en bibli. Organisation d'événements ? Idem. Gestion d'autres salariés ? Encadrement donc, très bien !

Mais du coup il te faut peut-être des billes sur le rôle social des bibliothèques ? Ça par exemple :

http://www.bibliothequesdanslacite.org/content/etre-bibliothécaire-dans-les-lieux-durgence-sociale

http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2011-04-0100-007

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ Franny

A chaque fois qu'on me dit MAPA je pense à une paire de gants en latex et à aller faire le ménage....

(C'est vrai ! Enfin, pour la vision des gants, je n'ai jamais envie de faire le ménage).

Un marché à procédure adaptée pour un marché de fournitures (au hasard : des livres) s'applique en fonction du montant des achats prévus, pas de la taille de la collectivité.

Les seuils HT en vigueur en 2014-2015 pour les Marché de fourniture et de services pour les collectivités territoriales et les Épic locaux, procédures adaptées (Mapa) : de 15 000 € à 206 999 €

Sinon ça a l'air de s'être bien passé. Plus qu'à te détendre et attendre la suite...

Modifié par Isalabib
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petite sœur a raison. D'autant plus que c'est raccord avec le CDI : passer du public trop ciblé, limitatif, des scolaires à une ouverture vers des publics plus larges, d'autant plus que ton expérience comporte déjà ce contact (publics exclus...). Tu raccordes les deux bouts, deux publics aux extrêmes, pour venir logiquement au service du "tout public", donc en BM parce que là tu rencontreras forcement les deux et tu pourras leur apporter autre chose qu'en CDI ou en associatif. Stratégiquement c'est un bon truc. En gros c'est comme ça que tu dois relier le positif d'avant au positif d'aujourd'hui. Et le point commun reste bien le DUT : c'est bien là qu'on apprend en principe que les bibs ont un rôle social, non ? Donc là aussi tu es raccord. Merci Isa.


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh oui. C'est grâce aux concours tout ça. Désormais la route des 2000 est ouverte ! Je lance ma dernière cordée à l'assaut des sommets, je sens déjà l'air des cimes picoter mon museau. Forum, mon premier 2000 posts ! J'arrive ...


escaldesecure.gif


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valeryella Ella

Comment mettre en place des services élargis?


Mettre en place des bureaux du temps comme ça été fait dans je ne sais plus quelle ville ? pour adapter les horaires  à la fréquentation, ouvrir  mieux et en complémentarité avec d'autre bibliothèques du réseau , d'autres idées ?? l'alpiniste peut -être!!?


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Jeanne

 

 

J’ai été journaliste pendant 5 ans au service culture d'un quotidien, et j'ai arrêté pour toutes les raisons précitées, mes talents de Mme Irma s’étant entre temps confirmés !
J'ai enchaîné en travaillant pendant 5 ans pour une association accueillant les demandeurs d'asile. Mon poste était multi-tâches : suivi social et juridique des personnes, communication, organisation d’événements, gestion d'autres salariés...

Bon, que du bonheur là.

 

Tu as été journaliste (culture en plus), tu sais donc écrire et chercher de l'information... (c'est de plus en plus capital dans le métier de bibliothécaire), tu sais aussi la présenter (et un blog/site de bibliothèque ne te ferait pas peur). Tu sais aussi te créer un réseau de partenaires.

 

Après tu en accueil des demandeurs d'asile : tu t'imagines avec ça tu peux aider les gens en demande de renseignements dans tous ces domaines sociaux ; tu connais le cadre juridique (=> tu es capable d'y fouiller si nécessaire) ; tu as déjà fait du management (gestion d'autres salariés), tu sais aussi organiser des activités (événements, c'est large).

Et puis ne boudons pas le plaisir du mot accueil, surtout avec la diversité culturelle des demandeurs d'asile. Ce qui veut bien dire que tu sais t'adapter au "client" pour l'aider au mieux.

 

 

Communication => ça, c'est ton fil rouge entre tous les métiers.

Le contact avec les gens, par l'écrit ou par l'aide, c'est l'autre fil sous-jacent.

 

Et tu as voulu te remettre dans le bain "bibliothèque" via un CDI... mais tu en vois trop les limitations (public scolaire uniquement, une seule gamme de collection), lorsque tu avais un contact avec toute une diversité de gens, que tu pouvais concevoir des "événements", et ça te manque.

 

Clair, Jeanne, tu as un profil super intéressant.

Le reste, la gestion d'une bibliothèque, la Dewey, etc., tu l'as par ton DUT métier du livre.

 

Alors où le problème ?

Tu as changé de métier. Tu as quitté le journalisme à cause de la précarité, et/ou alors parce que le contact avec les gens te manquait. (Voilà pour le cas où le jury te pose la question)

Tu as quitté l'association pour retourner chez toi, dans ton "pays" => tu as suivi ton conjoint en province. (le jury n'ira pas vérifier)

Ou alors tu es plus directe : j'avais besoin d'un retour à mes racines... (pas la peine d'aller plus loin, le blues du provincial à Paris, c'est connu). 

 

Dans les deux cas, tu n'es pas forcée d'en parler dans la présentation. Il faut laisser le jury venir te chercher sur ces points. Chaque question posée, c'est une question technique en moins.

 

Tu vois, tu n'as peut-être pas une super expérience en bibliothèque, mais tu en as une détournée, et qui te sera bien utile dans ce métier.

 

Et je suis persuadé d'au moins deux choses :

- Le jury sera plus intéressé par ton profil qui sort de l'ordinaire que par celui répétitif des nombreux bibliothécaires qui passent toute la journée. (Tu sors de l'ordinaire, c'est une force... si tu n'es pas là par hasard. So motivation motivation)

- la bibliothèque qui t'embauchera aura bien de la chance de t'avoir, pour la diversité de tes compétences. Le reste du métier, tu l'apprendras vite dans son côté pratique. (d'ailleurs, trois mois dans le CDI, plus qu'une remise dans le bain, c'est peut-être déjà ça pour toi : voir le côté pratique, avant d'attaquer une bibliothèque plus importante)

 

Donc, ce n'est pas une parenthèse, mais plein de compétences que tu as sous le coude.

Tu es journaliste, à toi de trouver le bon angle d'attaque.  :wink:

  Bernard

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@LydieB : Je suis impressionnée par le nombre de questions !  En tout cas, je ne sais pas si c'est le métier qui rentre mais les questions commencent à me faire un peu moins peur... Enfin, j'aurais été surprise par la dernière :blink:  Merci de les avoir partagées avec nous !


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour Jeanne : merci pour le petit tip sur le défraiement, mais comme je suis en CDD, je ne suis concernée par aucun remboursement (et même, je pense qu'il y a un complot fonctionnarial à mon égard, puisque je dois m'acquitter d'une amende de 90€....)  


 


Pour Fanch et Midola : juste après mon message, j'ai reçu un message de la mairie de Thorigné qui m'expliquait qu'effectivement, c'était quasiment sur la commune de Cesson, et qu'il y avait un hôtel tout prêt, je prendrai ensuite la ligne 34 ou 64, dès 6h du matin, pour m'arrêter à l'arrêt St Etienne (patron des pavetiers, après recherche...aucun signe à piocher de ce côté là), et espérer trouver un petit café/machine à café/dealer pour me calmer les nerfs.


 


Pour Franny : tes questions ont illuminées ma journée, je vais demander à St Etienne s'ils peut faire quelque chose pour que mon jury me pose à peu près les même.


Pour tous : est-ce qu'on peut, si c'est opportun, répondre en détaillé ou vaut-il mieux faire court et concis?


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@LydieB et aux autres.


 


D'après estimations scientifiques, avec une écriture de caractère 12, 1 page normale A4 = 1 minute... surtout quand on est stressé. :)


 


Sinon, vrai que tu as eu pas mal de questions.


20 questions quand même.


 


Tiens, j'aime bien celle-là


 


Le maire souhaite faire payer le droit de prêt aux administrés, pourquoi êtes vous contre ?


Déjà, on doit être contre.


Voilà la question pure bibliothécaire engagé(e) !


 


S'il insiste, que faites-vous ?


 


Je sors la Kalachnikov ?


S'il faut être contre, c'est la révolution.   :hyper:


 


 


Une réponse plus crédible face au jury ?


Ok.


 


Le maire souhaite faire payer le droit de prêt aux administrés, pourquoi êtes vous contre ?


 


- Mais pourquoi voulez-vous que je sois contre, tout ce qui augmente mon budget est à prendre. Donc, je prends. Et j'approuve la décision du maire. :wink: Toutefois, je lui demande s'il a bien envisagé les conséquences...


 


D'abord, cette mesure ne sera pas populaire, et l'opposition pourrait se servir de la gratuité pour mettre dans sa poche tous les usagers de la bibliothèque. Nombre d'usagers de la bibliothèque, entre 15 et 30 % de la population.


 


Pour le côté pratique, il faudra aussi prévoir une caisse, ce qui veut dire gestion de petite monnaie, NBI pour tenue de caisse, et perte de temps en banque d'accueil, plus recompter la caisse, avec les soucis de carte bancaire. On aura aussi une discrimination entre ceux qui peuvent et ceux qui ne peuvent pas s'offrir ces services affiliés au droit de prêt (et là je poserai la question : qu'entendez-vous par droit de prêt ? DVD ? Numérique ? écoute en ligne ?). Donc, une différence entre riches et pauvres, ce qui risque d'aggraver fortement le problème de la gratuité défendue par l'opposition. Le service n'étant pas le même pour tous.


 


Maintenant, si le maire le souhaite, avant de prendre sa décision, je peux estimer l'utilisation de ces services en effectuant un sondage, en sachant que les services payants sont utilisés par 10 à 20 % des usagers. Je lui décompterai aussi le temps de gestion de la caisse en temps salarial, pour calculer le gain réel du payant vs gratuité.


 


Et je proposerai, plutôt que faire payer "le droit de prêt", d'augmenter les impôts de quelques centimes afin de rendre un service à tous, gratuit pour tous, ce qui permettra de l'indiquer dans les résultats de mandature, au moment des élections par exemple.


 


S'il insiste, que faites-vous ?


 


Eh bien, j'obéis, en demandant à ce que ce budget s'ajoute à celui de la bibliothèque pour compenser en acquisitions non "payantes" et atténuer l'effet : on ne prête qu'aux riches.


Et je tiens le maire au courant de ce qui se passe avec ces services payants, mois après mois (intérêt, et temps que ça prend aux agents). Pour lui permettre de rectifier le tir, ou non. Un service inutilisé n'a aucun intérêt. Mais c'est le maire qui décide... en connaissance de causes.


 


   Bernard


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...