Aller au contenu

Oral d'assistant 2013/2014


Messages recommandés

  • Réponses 2k
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

  • Ferris

    502

  • Hello

    223

  • Mielpops

    219

  • Valeryella Ella

    91

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Cette sympathique remarque est pour moi, et d'autres très certainement, l'occasion d'espérer que, reçus ou collés, les nombreux candidats qui se sont passionnés pour cette sous-rubrique "oral d'assist

C'est vrai que l'ambiance c'est fondamental. Moi j'arrive avec un sachet de confettis et j'en balance partout en lançant des serpentins, et je fais pouet pouet avec une corne de supporter. Et en parta

Oui, un grand merci à toutes et tous ! Tu as raison Ferris, ces échanges ont été particulièrement riches à de nombreux points de vue. En ce qui me concerne, vous m'avez drôlement redonné goût à ce mét

Posted Images

@Polgara

 

Je ne sais pas ce que tu en penses, mais bonnes questions. Toutes les questions que tu as eues ont déjà été posées aux oraux, y compris les questions-pièges sur le management sauf celle sur les catégories d'ERP et celles sur le chantier de la nouvelle bib (mais ça, en principe c'était ton point fort)

Les ERP sont classés en fonction du nombre de personnes susceptibles d'y être reçues :

à partir de 1 501 personnes : 1e catégorie,

de 701 à 1 500 personnes : 2e catégorie,

de 301 à 700 personnes : 3e catégorie,

moins de 300 personnes (sauf 5e catégorie) : 4e catégorie.

La 5e catégorie concerne des seuils spécifiques à chaque établissement, les restaurants et débits de boissons pouvant accueillir 200 personnes par exemple.

Je ne vois pas pourquoi ta réponse sur la fusion de tes EPCI en janvier pourrait te faire du tort. Tu n'as pas porté de jugement de valeur sur les fusions intercommunales. Ne pas mentionner la fusion au 1er janvier aurait été une erreur, mais tu l'as dit. Le fait qu'il n' y en ai " pas beaucoup dans le coin" n'est qu'un constat sans intérêt particulier, peut-être un regret de sa part, on ne sait pas. Aucun préjudice pour toi. Ce qui pourrait être préjudiciable, c'est après, te trouver ta place dans un grand réseau fusionné, peut-être plus difficile que dans une simple intercom, là c'est autre chose.

Intéressante la formulation "coordinateur" et non "directrice" de réseau, j'espère que tu as bien fait la différence entre les deux parce que ça joue sur une conception des réseaux : coordonner des bibliothèques en leur conservant un maximum d'autonomie n'est pas "diriger" en uniformisant les structures, leurs acquisitions, modes de fonctionnement etc...Derrière les mots il y des réalités différentes.

Question ambiance, c'était comment ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ils m'ont posé la question de la coordination car je leur ai dit qu'il n'y avait pas de bib tête de réseau dans la nouvelle interco, et qu'il n'y en avait pas de prévue. Du coup, ils m'ont demandé comment allait se passer la coordination. Je leur ai répondu que pour le moment, nous en sommes aux balbutiements, mais que les élus préferaient que l'une des 5 responsables des etablissements concernés le fasse, et j'ai embrayé en disant que, selon moi, le mieux serait que cette coordination soit faite par quelqu'un d'extérieur.


Je n'ai pas parlé de direction de réseau, car ce ne sera pas le cas chez nous...


 


Question ambiance, je n'ai pas trouvé le jury "bienveillant" comme j'ai déjà pu le lire ici. Il y avait deux bibliothécaires, et le président était directeur adjoint d'un CDG. Je l'ai trouvé plutôt incisif, du coup je n'ai aucune idée de l'impression que j'ai pu laisser.


 


On le saura dans quelques semaines...


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Apparemment tu as eu la même composition de jury que Nanou : deux bibs et un directeur de CDG (profil difficile à cerner). Bonne réponse de suggérer quelqu'un d'exterieur pour la coordination. Souvent c'est (selon la taille des intercos fusionnées) un poste de DAC qui est créé.


 


Mes voeux t'accompagnent Micheline, tu as assez attendu comme ça. C'est ton tour maintenant ! :)


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Polgara

 

Par contre, juste avant de sortir de la salle (le président m'avait bien dit que les 20 minutes étaient écoulées), celui-ci m'a demandé si je venais bien de la Com Com xxxx. J'ai donc répondu oui!
En fait, dans ma présentation, j'ai dit que ma ComCom avait fusionné avec 3 autres le 1er janvier, et il m'a dit qu'il n'y en avait pas beaucoup dans le coin...
Vous pensez que cela peut me porter préjudice?

 

Là, à part pour se souvenir de toi (lors de l'harmonisation des notes) ou alors pour t'embaucher dans un futur plus ou moins proche, je ne vois pas pourquoi ça pourrait te porter préjudice.

 

Sinon, j'aime bien la question récurrente :

- Comment réagissez vous face à un bénévole qui arrive systématiquement en retard? (je leur ai dit que je le prenais entre quatre z'yeux pour lui parler) et là : si c'est une personne proche du Maire?

 

C'est l'équivalent de l'agent pénible qui est en retard. Sauf qu'avec les bénévoles, c'est juste une disponibilité à définir.

Si c'est pour un service de classe (par exemple, ou bien une ouverture au public), il vaut mieux un retard que pas de venu du tout. Mais dans les cas, il faudra pallier à ce retard, donc prévoir un doublon ou être soi-même en doublon.

S'il s'agit d'un matin de couverture de livres, par exemple, l'incidence est sans importance.

 

Si c'est une personne proche du maire ?

Eh bien, ça ne change strictement rien. C'est le service qui importe.

La question est donc mal posée. Si c'est un membre du bureau, si c'est le/la président(e) serait plus pertinent. Eux pourraient te chicaner plus tard sur les acquisitions.

Mais bon, ce sont les premiers à comprendre l'importance du service.

 

Après, un bénévole en retard ne va pas aller dire au maire qu'il est en retard, hein.  :wink:

 

Et puis, est-ce bien gênant que le bénévole arrive en retard, si on a pallié au problème ?

Perso, je préfère un bénévole là que pas de bénévole du tout (pour tout le reste), et pour ça j'ai pris certaines précautions. Héritées de nos années de bénévolat : deux bénévoles pour une ouverture aux scolaires ou au public.

Manager les problèmes en amont, c'est s'être posé la question : et que se passe-t-il si ?

 

ERP... ah oui, Etablissement Recevant du Public. foutus acronymes. C'est comme DOB, j'ai bien faille lire autre chose, qui commencerait avec un Z, tiens.  :tongue:

 

Comme l'a dit Ferris, questions dans tes cordes. Pas de pièges grossiers.

Beaucoup d'intérêts sur ce qui est en cours chez toi. D'où les nombreuses questions basées sur ta présentation.

Preuve que tu les as bien accrochés quand même.

  Bernard

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Polgara

 

ERP... ah oui, Etablissement Recevant du Public. foutus acronymes. C'est comme DOB, j'ai bien faille lire autre chose, qui commencerait avec un Z, tiens.  :tongue:

 

Bernard, au fond tu as toujours été un grossier personnage.. c'est ce qui fait ton charme. :tongue: Mais dis donc, question acronymes, les informaticiens sont de grands inventeurs, non ! Et en franglais en plus ! Voici un site qui en recense près de 14 000 : http://www.indexa.fr/service/acronymes/index.xpx?lang=fr&proc=doRech&recherche=e&type=0

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rhôôô, là, tout de suite, comme tu y vas. Grossier.  :blush:


 


Je suis réaliste. 


Moi, je n'ai jamais vu un DOB, ça toujours été Zéro Orientation Budgétaire. La peau de Zob quoi


 


Peau de Zob :


Variante récente de peau de balle apparue au Moyen-Âge. Ici, la balle est un testicule. Celui-ci serait précieux, symbole de la virilité, mais la peau, elle, aurait peu d'intérêt.


 


 


Peau de Balle


Cette expression péjorative date de 1877. La balle d'origine gauloise désignait l'enveloppe des grains de céréale. En partant du principe que ce n'est que le contenu qui est intéressant, le contenant n'a alors aucune valeur. Par la suite, en argot, ce fut l'autre nom donné aux testicules.


 


D'après le Wiktionnary


(1870) Argot des zouaves ; emprunt à l’arabe زَبَّ, zubb (« membre viril ») avec la prononciation maghrébine zob, zeb ; en arabe classique zubb, zubr d’où la variante peau de zèbre.


 


Peau de Zub quoi !


 


Maintenant, tu le constates, Ferris, je ne suis pas grossier, je suis mnémotechnicien.


 


Après avoir lu cette explication, plus aucun padawan ne pourra oublier ce qu'est un... DOB !  :flowers:


  Bernard


Modifié par B. Majour
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
juliettelanoisette

Merci pour toutes vos bonne ondes. Jury plutôt sympa et les questions ont été très portés sur mon exposé. Tap, bibliobus, bib hors les murs
J'ai aussi eu droit au sigb comment mettre en place un nouveau système (là j'ai baragouiné) et une autre question mais je me rappelle pas de toute façon j'ai dis que je savais pas.
Les bornes de prêt automatisé
Marché public et mis en place du budget mairie
Droits et devoirs du fonctionnaire j'ai pas eu le temps de la finir celle là
Yen a sûrement d'autres mais je dois dire que j'ai instantanée oublié en sortant de la salle.

Sinon j'ai pas l'impression de mettre complètement planté c'est déjà ça. Nous verrons courant mai ce qui est sur c'est que grâce à vous j'ai rentré plein de choses dans ma tête et franchement je pensais pas que je savais autant de choses.

Merci merci merci

Modifié par juliettelanoisette
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On ne peut être un bon fonctionnaire sans connaitre la hiérarchie, le rôle du DGS (dont l'ordre est évidemment prioritaire sur celui de ton supérieur hiérarchique direct, bien évidemment), mais on peut parfaitement être un bon bibliothécaire et fonctionnaire sans connaître les subtilités du DOB (dailleurs nous ne sommes jamais conviés à participer, même en commission, à ces débats).

 

Quand je lis ton commentaire Ferris je suis désespérée :'( !

 

Nul part je n'ai pu lire ou rencontrer le mot DGS (avant le concours) et j'ai séché à l'oral lorsqu'on m'a demandé de hiérarchiser mes potentiels futurs supérieurs (le cat A ? non, pas lui. Le maire ? non, pas lui. Le conseiller à la culture ? non. Le directeur de la bib ? non ...).

 

Grh... ça veut dire que je me suis grillée ?!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Ly Lau


 


Si tu le passais en externe, c'est plus que normal de ne pas connaître le/la DGS (Directeur/Directrice Général des Services)


Le côté administratif, on n'en parle quasi jamais entre bibliothécaires.


 


Sauf que oui, la bibliothèque n'est qu'un des services municipaux de la mairie. Et il faut la voir dans l'ensemble de l'organigramme.


C'est un léger manque de culture mairie, environnement des bibliothèques.


 


En même temps, ça reste une question parmi d'autres. Après ta présentation.


Et puis tu avais raison avec le directeur de la bib. C'en est un !  :wink:


  Bernard

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Ly Lau

Faut pas désespérer pour ça ma puce ! Comme dit Bernard, en externe on se retrouve devant des questions qui concernent toute la FPT; Et en tant que service public on ne peut l'ignorer. C'est le fondement de toute l'administration française. Ben oui, comme partout tu as un "chef du personnel", et c'est le DGS.

 

Là encore, et on en parlait avec Nanard, les acronymes (DGS, DRH, DST, DSF, CT, CTP, CAP, FPT, ...) ne vous facilitent pas les choses.

La FP en général est un système UNIQUEMENT basé sur la hiérarchie. D'ailleurs il faudra que je réponde à l'intervention de Nanou là-dessus : ça fonctionne dans les deux sens : chacun a un supérieur hiérarchique direct dont les ordres sont évidemment prioritaires. Si le DGS conteste la décision de ton supérieur hiérarchique il ne peut le faire qu'après et AVEC le supérieur hiérarchique, pas avec toi. Sinon, ça deviendrait un système ou chacun peut s'adresser à chacun : impossible dans un système hiérarchique. Chacun a 1 interlocuteur hiérarchique direct, pas deux. Et si le DGS voulait donner un ordre à un B, il serait obligé de passer par son A. S'il y a litige entre ton A et lui, ça se règlera entre eux et tu n'en entendra pas parler. Tu retrouvera ton A qui te communiquera ses consignes, point-barre.

 

Bon, ceci étant réglé, ton problème n'est pas mince si tu as tout mélangé, et même les élus (qui n'ont RIEN à voir avec la hierarchie). Par contre , le Directeur de la Bib est bien - en tant que future B- ton supérieur direct (qui est souvent un A en plus et donc si tu es B, c'est bien le A ton supérieur direct). Donc tu as peut être raté les autres barreaux de l'échelle, mais tu as tout bon sur le premier, et c'est le plus important.

 

J'avais pourtant fait un petit rappel là-dessus le 20 avril à Big Glasses :

directeur d'établissement, directeur des affaires culturelles, directeur général des services, élu à la culture, maire ? J'oublie quelqu'un ? Quid du supérieur administratif ?

Ta liste est bonne, dans l'ordre, mais avec tous les cas de figure (notamment les réseaux), ça donne en remontant à partir de toi, si tu es C par exemple :

En milieu professionnel :Assistant chargé de l'encadrement, Directeur de la bib, Directeur du Réseau intercommunal des bibliothèques, Directeur des Affaires culturelles (ou de l'Action culturelle).

Administrativement et donc au dessus de tous ces gens là : Directeur General des Services :le DGS est le chef du personnel de la collectivité), comme le dit Barberylane,

Par contre aucun rapport hierarchique avec un élu, quel qu'il soit. Le DGS est aussi le représentant de l'Autorité territoriale (Maire, Président le Communauté)


Ce qui est plus problématique c'est de savoir quel est le parcours hierarchique à suivre si tu veux par exemple faire une demande, contester quelque chose, ou simplement faire passer une info.

Normalement c'est ton directeur d'établissement qui fera remonter le truc jusqu'à la personne concernée (à lui de sauter ou respecter certains echelons, c'est de sa responsabilité) ou qui tranchera directement, selon le sujet. Si c'est une demande concernant ton statut, tes primes, ou une plainte, c'est uniquement le DGS et tu as le droit dans ce cas de passer par dessus les autres échelons. Mais bien être sûr du sujet. Dans des cas précis personnels (maladie, difficultés familiales...) l'info peut passer directement à la Direction des ressources humaines qui est tenue à la discrétion professionnelle. Et inversement, par exemple, une info transmise par la médecine du travail le sera à ta DRH. Et restera confidentielle sauf si elle affecte ta situation professionnelle.


Par contre tu n'as pas à adresser directement une note ou une info à un élu, et ceci quel que soit ton grade ou ta fonction. Tu dois passer par le DGS qui transmettra s'il le juge utile. Tu libelles ton courrier à Monsieur le Maire S/C Monsieur X directeur général des services (S/C = sous couvert de).


​Se méfier des habitudes locales (notamment dans les petites collectivités, où des échelons manquent, où souvent le C/B est le seul salarié, et où on s'adresse directement au Maire, y compris si on le rencontre chez son boucher...). Elles existent bien sur sur le terrain et représentent des commodités, mais restent illégales, ne respectant pas l'organigramme de la Fonction publique. Donc en réponse-concours, tu n'en tiens pas compte.

Je profite de cette réponse pour donner une info, correspondant à une question posée à un candidat (donc elle peut revenir) : combien y a-t-il de filières dans la FPT : 8 filières

Un petit lien pour la route : http://www.wikiterri...queterritoriale

 

D'un autre coté, en externe tout le monde a eu des questions de ce genre, celles que j'appelais "la taille des couilles du Prefet". Et tout le monde ne s'est pas vautré ! L'essentiel c'est bien ton exposé et ses points forts qui dégagent bien tes motivations, et les questions -tremplin qui en découlent. Si tu as été bonne là-dessus, t'as déjà fait plus de la moitié du chemin. Ensuite tu as des questions thématiques pro ou administratives, mais en principe c'est pas là-dessus qu'ils jugeront de tes motivations, car ne ne sont que des questions de connaissance, de bachotage. L'essentiel est avant. Et toutes les notes de cadrage le disent : le jury apprecie TOUT AU LONG DE L'ENTRETIEN la qualité de ta motivation.

 

S'ils font leur boulot correctement et que tu n'as pas accumulé trop les erreurs ou le fait de rester sèche sur trop de questions, il n'a pas de raisons pour que ça soit ça qui emporte la décision.

 

Rassure-toi, c'est pas ça qui te fera chuter, surtout si tu as été bonne ou correcte sur le reste.

Modifié par Ferris
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
:sorcerer:

ce qui est sur c'est que grâce à vous j'ai rentré plein de choses dans ma tête et franchement je pensais pas que je savais autant de choses.

C'est que je me tue à vous dire : votre cerveau en sait bien plus long que vous ne le pensez. Tous les cerveaux emmagasinent à fond, et font le tri la nuit. Et te recrachent ça sur demande. A part les cerveaux des informaticiens, eux faut les brancher avant et les nettoyer de temps en temps...

 

C'est nous qui te remercions de cette participation au forum et de tes retours. T'as tenu les temps dans ton exposé, t'as placé tes TAP et tes animations hors les murs, et ils ont trempoliné dessus, comme prévu , ces cons là ? Alors c'est OK, Juju, même si t'as pas été tiptop sur le changement de SIGB (j'en ai changé 3 fois mais je me vois pas expliquer çà en 3 minutes !).

 

Et c'est Ferris qui te le dis : Juju les Noisettes, tu seras la reine de la fête ! :sorcerer:

 

(Qu'est-ce que je peux être nul, moi, des fois, niveau poésie...)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après avoir lu cette explication, plus aucun padawan ne pourra oublier ce qu'est un... DOB !  :flowers:

  Bernard

Non, c'est sûr. Mais il risque d'en donner une définition assez exotique à faire rougir un juré ! :sick:

 

Merci Bernard ! :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De toute façon, c'est aussi instructif pour le jury de savoir comment rebondit un candidat après un "je ne sais pas".


 


Dans la vie, on ne sait pas tout. On n'arrive pas à tout.


La façon de rebondir est intéressante, et montre les capacités à "assumer" l'échec.


 


Le candidat va-t-il s'effondrer face à une simple question... 


Va-t-il savoir faire face à cette difficulté ?


 


Est-il capable de faire front face à la pression ?


Parce que si le chef s'effondre sur une "simple" question, qu'en sera-t-il lorsqu'il sera en charge d'une équipe face à de vraies difficultés ?


 


Pas grave d'échouer à une question.


Plus gênant d'être déstabilisé... quand on est chef ! (ou en devenir de l'être)


 


Quand on est chef, on assume.  :wink:


Même les bêtises de ses subalternes.


Ça aussi, c'est dans le package de l'assistant. :yes:


 


Il ne faut pas se déstabiliser pour une question.


  Bernard


 


 


PS @Ferris, un cerveau d'informaticien, ça se ventile. 


vil2_ventilo.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Exact. Et c'est la partie la plus insidieuse de l'oral. Par devant il juge de vos motivations. Bon, c'est clair, j'adopte une posture enthousiaste, j'énonce mes projets de bib en chapelet, je déborde d'idées, de projets, j'en pète de joie et ça se voit..


 


Par derrière il tente de juger de ma capacité managériale, qui sera quasi 50% de ma future tâche, mais, à part des questions directes (Que faites-vous si un agent vous chie dans les bottes, Ben je l'envoie chier dans celles du DGS, hihi etc...), le jugement est difficile et insidieux, car le jury n'est pas en position de simuler une équipe : il faut donc avoir l'air sûr de soi tout le temps, pouvoir rebondir si on a foiré (mais souvent rebondir c'est fuir une question sans que ça se voie et diriger la conversation sur une autre, c'est de la stratégie à tout va...). Tu dis que c'est "assumer un échec". Non, il n'y a pas d'échec, sinon tu n'es plus crédible. Donc rebondir c'est manipuler, reprendre ostensiblement le pouvoir dans la discussion. J'ai connu un DGS en réunion de chefs de service, qui faisait ça en lâchant une "bonne blague" (la blague du chef est toujours bonne), ça détendait, et puis il reprenait aussi sec sur la suite de l'ordre du jour. 


 


Manipuler une équipe c'est relativement facile. Si on aime ça. C'est un jeu de société. Manipuler un jury...dont le quotidien est aussi voire surtout fait de management, c'est autre chose.


 


La question ou la remarque qui est la plus gênante, c'est celle de "votre jeune âge", je ne sais pas si des candidates l'ont eue, mais je sais qu'en entretien de recrutement de B, ça joue. Elle est bien, mais qu'est-ce qu'elle est jeune. Voire même pire "qu'est-ce quelle fait jeune". Sous-entendu, elle aura du mal à s'imposer etc....On ne peut rien contre ça. A part faire vieille. Mais comme ils ont le CV....Et pourtant c'est idiot. Je connais des peaux de vaches , euh des managères , très très jeunes... :cry:


 


Ca me rappelle quand j'étais formateur d'animateurs de centre. On donnait des recettes, des trucs, des situations vécues...mais y avait toujours un stagiaire pour dire : oui, mais là, y a pas d'enfants, on peut pas se rendre compte. Effectivement, on n'est dans une réalité simulée. Donc faut simuler. :wink:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
juliettelanoisette

J'avais oublié les questions de management comment motiver son équipe bien sûr et aussi comment gérer une équipe de bénévoles. Pas facile pour moi vu que je n'ai qu'une toute petite expérience pro mais bon j'ai brodé comme j'ai pu dessus


 et oui Ferris j'espère bien être la reine de la fêtes. Tous mes doigts sont croisés


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour tout le monde!


Première intervention sur ce forum, je voulais vous  remercier, ces derniers mois je suis venue de temps en temps me ressourcer et reprendre courage dans vos échanges!


J'attends moi aussi les résultats de Rennes...aujourd'hui?? Demain?? Suspens insupportable!


Bon courage à tous-tes pour l'attente!!


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, terrible cette attente, pourvu que ça arrive aujourd'hui et non demain. Je suis déjà allée voir la page des résultats CDG 35 huit fois ce matin !


Même dans l'attente je continue à venir lire tout ce qui se dit dans cette rubrique, et j'avoue que vous me faites vraiment marrer. Et ça fait du bien !


Je ne peux que confirmer que l'étendue de ce qu'on apprend est bien plus vaste que ce qu'on pense avoir assimilé.


Concernant le fait de voir le jury de dos, moi je les ai vu plusieurs fois de dos ! Eh oui, en attendant "sagement" assise sur ma chaise (je suis passée en dernière plus d'une heure et demi d'attente !), les 3 membres du jury sont passées devant moi et ont dit : "on revient" ! Et c'était parti pour la pause café de 15 minutes, téléphone, etc... !


Concernant les chaussures, moi je dis : "Vive les tongs !"


Etant en recherche d'emploi, concours ou pas, je peux pas m'empêcher de m'inquiéter. Y a très peu d'offres. J'ai eu encore une fois un refus de candidature ce matin, pfff !


De plus, même avec le concours, avec tous les lauréats qui vont chercher en même temps, ça me semble pas simple, le  nombre de postes disponibles (VRAIMENT, pas avec un contractuel en attente du résultat de concours, etc...) me paraît infime...


Et sans concours, pfff ... !


De plus, ayant passé assistant principal (j'espère encore alors je me projette un peu qd même), il y a presque pas d'offres !


Enfin bon, tout ça pour dire que j'en ai "plein le dos" (ah, encore le dos !!).


Mais j'y crois quand même, quelque part un poste m'attend, concours ou pas !


Allez, petit lien positif : http://www.youtube.com/watch?v=d-diB65scQU


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Cline,


Je n'ai pas compté le nombre de mes visites sur le site du Cdg ce matin (refresh ça compte??!!), j'en reviens et toujours rien, ça vire au n'importe quoi : )


Moi aussi je cherche du boulot et je confirme, les offres ne se bousculent pas au portillon...


Je me suis inscrite pour le concours de bibliothécaire en mai, mais autant dire que je n'ai aucune envie de remettre ça. De plus, je préfèrerais un poste de direction dans une bibliothèque "à taille humaine" et les postes de A dans ce cadre c'est rare!


Rapport à la discussion sur les cadres sup qui débarquent au poste de direction sans être jamais passés par la case adjoint ou même assistant ça ne donne pas (toujours) de jolies choses...voir du carnage au niveau management...j'en ai fait les frais! Je suis daccord pour dire que la personnalité joue sans doute beaucoup, quand on arrive à un poste de responsabilité c'est important de se sentir bien dans ses baskets, légitime sur ce poste (ça évite que "les peu sûrs d'eux" se transforment en tyrans) et de ne pas prendre le melon!


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...