Aller au contenu

Oral d'assistant 2013/2014


Messages recommandés

@ Ferris : il existe un décret bien français limitant le nombre de cas où l'on peut demander un justificatif de domicile. L'inscription en bibliothèque ne fait pas partie des cas retenus. Cela dit, je te concède que j'ai rencontré très très peu de bibliothécaires au fait de l'incidence de cela sur les modalités d'inscription en bibliothèque.

Mais j'ai eu le cas d'usagers la connaissant...

(...)

Circulaire du 26 décembre 2000 prise pour l'application du décret n° 2000-1277 du 26 décembre 2000 portant simplification de formalités administratives et suppression de la fiche d'état civil

II. - Modalités d'attestation du domicile

Le décret précité supprime la présentation de justificatifs du domicile, sauf dans un nombre de procédures limitativement énumérées.

B. - Procédures pour lesquelles la production

de justificatifs de domicile demeure requise

Les dispositions du décret no 2000-1277 du 26 décembre 2000 ne s'appliquent pas aux démarches des usagers tendant à obtenir :

- la délivrance d'une carte nationale d'identité ;

- la délivrance d'un passeport et de tout titre de voyage ;

- la délivrance d'un titre de séjour ou d'une attestation d'accueil ;

- la remise d'un livret de famille ;

- l'immatriculation consulaire ;

- l'inscription volontaire sur les listes électorales.http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000207525&dateTexte=&categorieLien=id

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 2k
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

  • Ferris

    502

  • Hello

    223

  • Mielpops

    219

  • Valeryella Ella

    91

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Cette sympathique remarque est pour moi, et d'autres très certainement, l'occasion d'espérer que, reçus ou collés, les nombreux candidats qui se sont passionnés pour cette sous-rubrique "oral d'assist

C'est vrai que l'ambiance c'est fondamental. Moi j'arrive avec un sachet de confettis et j'en balance partout en lançant des serpentins, et je fais pouet pouet avec une corne de supporter. Et en parta

Oui, un grand merci à toutes et tous ! Tu as raison Ferris, ces échanges ont été particulièrement riches à de nombreux points de vue. En ce qui me concerne, vous m'avez drôlement redonné goût à ce mét

Posted Images

@ Mielpos :

La chronologie ne s'impose pas forcément dans ta présentation. Tu peux hiérarchiser ton parcours par type de missions et/ou de responsabilité exercée, en mettant en exergue un ou 2 aspects importants. Par exemple :

- responsabilité d'une petite BM : travail en autonomie, polyvalence...

- responsabilité d'un secteur jeunesse : développement de partenariats,

- participation à l'élaboration et à la mise en œuvre d'un projet d'équipement (ou comment valoriser 3 années en préfa !) : projet de service, plan de développement des collections,...

Il faut te demander pour chaque étape : qu'est-ce que j'ai apporté au service et qu'est-ce que j'ai appris. Qu'est-ce qui me semble le plus important à retenir et à montrer.

Ça restera peut-être chronologique au bout du compte, mais en faisant ressortir les liens logiques entre les étapes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans ton cas ça me parait difficile de faire l'impasse sur la chronologie étant donné que les acquis suivent la chronologie.


 


Un entretien ayant pour point de départ un exposé du candidat sur les acquis de son expérience permettant au jury d'apprécier ses motivations et son aptitude à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d'emplois

 

Par ailleurs on ne te dit pas que c'est interdit mais qu'il faut savoir "depasser" une simple énumeration chronologique. : Le candidat doit mettre en valeur l’expérience et les compétences acquises au long de son parcours professionnel en sachant dépasser une simple énumération chronologique. Il est évalué sur son aptitude à présenter clairement son expérience et ses compétences et à faire comprendre sa motivation pour accéder au grade d'assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques.

 

Tu pourrais prendre un fil rouge chronologique en 3 parties : Seule, en équipe, puis en responsabilité de secteur. L'essentiel étant que dans chaque partie tu puisses montrer une évolution dans tes missions et donc tes expériences. Mais ton cas est un peu complexe : au fond, en matière de responsabilités (compétences generales et  management notamment), elles décroissent : tu as plus de responsabilités globales dans l'étape1 (responsable de tout toute seule) et 2 (equipe, donc la compétence encadrement s'ajoute au reste, là on est bon) que dans la 3 (seule en secteur, si j'ai bien compris, donc sans responsabilité d'encadrement, qui, tu le sais, constituent une grosse partie des missions d'un B, et avec la gestion d'une partie de fonds et non du fonds global). Pas facile de montrer une progression : au fond tu perds des billes entre la 2 et la 3 ,sauf au plan statutaire. De là à penser que tu veux surtout rester bosser dans la mème ville et avoir un grade plus élevé, même si les missions sont plus faibles, c'est le risque. Immobilité spatiale. Donc faut prendre ça autrement.

 

Tu as un rôle "historique" au fond : tu as créé la première structure, assumée seule, et tu l'as accompagnée dans son histoire, jusqu'à la structure professionnelle qui existe aujourd'hui. Logique. D'un autre côté, ça pourrait expliquer ta motivation concours : retrouver et appliquer tes connaissances acquises lors de l'étape 2 à travers la gestion d'une équipe. Donc ajouter à ton acquis de gestion globale (collections, publics) une gestion d'équipe. Ce qu'il faut c'est montrer que ton projet pro prend forme, s'étoffe peu à peu de tous les acquis, pour aboutir à la situation actuelle.

 

Tu ne peux pas sortir de toute chronologie et faire une présentation thematique, donc il faut que tu ressortes de chaque étape les points qui constituent une avancée vers la situation actuelle. Au fond, à chaque étape il y a des choses qui t'ont donné envie de continuer et surement d'autres qui t'auraient plutôt donné envie d'aller voir ailleurs. Bon, tu valorises les points qui t'ont donné envie de poursuivre comme facteurs moteurs (connaissance pointue des publics et de l'environnement associatif etc...découverte du travail d'équipe, le bâtiment s'élargit et ton horizon aussi : ton parcours est plus lié à un lieu en évolution qu'à une chronologie scandée par des deplacements.) et tu donnes aussi les points négatifs des situations antérieures (étroitesse des locaux, impossibilité de répondre à la demande publique, impossible de faire des animations jeunesse, horaires faiblards etc...), ce qui explique que tu cherches à améliorer tout ça. Tu t'es accrochée malgré tout et ça c'est toujours un bon point. Là, ça y est, on le tient...

 

Ta dynamique est liée à l'amélioration d'un lieu. C'est un peu ton bébé cette bib, inutile de le cacher. Au fond ton attachement est humain, logique et je ne crois pas qu'il faille tricher avec le jury sur ce plan. C'est un parcours. Professionnellement viable. Et tu n'as jamais dévié. C'est ce qu'ils veulent entendre. Cette fille sait où elle va, elle est claire dans sa tête.

 

Un détail : pourquoi secteur jeunesse. Il est possible qu'ils rebondissent la-dessus après l'exposé, donc il vaut mieux que tu sois claire la-dessus : soit c'est un choix et il doit se sentir dès le départ (actions menées dans les différentes etapes, qui t'ont amenée à découvrir, puis apprécier le contact avec les enfants, puis les fonds jeunesse etc..et du coup faire en sorte que l'accueil jeunesse s'améliore.) soit on t'a mise là pour d'autres raisons et là c'est ennuyeux.

 

Insiste bien sur l'interêt du travail d'équipe, que tu as eu l'occasion de découvrir en étape deux. Et la volonté, en prenant des missions d'encadrement, de retrouver et de valoriser cet aspect là que tu as deja connu. (je ne sais pas si il est prévu que tu encadre de fait une personne ou deux dans la bib actuelle, mais ce grade est censé t'y mener, donc il faut en parler)

 

Bon, difficile de t'en dire plus, ne connaissant pas pas ta situation perso. Excuse- moi du côté un peu décousu, mais j'ai réflechi tout en écrivant. Est-ce que ça te va ?

 

A +  :)
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Isa


Encore des posts croisés, mais je crois qu'on est sur la même ligne. Sauf que toi tu sais faire court !


 


Merci pour le lien sur les modalités d'inscriptions. Mais de toutes façons, concernant un service municipal, le Maire peut parfaitement de lui-même modifier tout ça (sur proposition motivée d'un chef de service compétent :tongue: ). La fiche d'état-civil n'est deja plus demandée nulle-part, ne constituant pas une preuve de domiciliation. Actuellement nous on se contente le plus souvent de la carte d'identité (dont la durée de validité a aussi été diminuée des dernières années) et de n'importe quel document récent où figure l'adresse. La personne peut éventuellement ramener cette pièce plus tard, on met un petit message sur son compte pour rappeler ça. Mais pas question de ne pas inscrire un lecteur pour ça ! Sauf pour les mineurs, il nous faut l'autorisation parentale.


Modifié par Ferris
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lala, on part une semaine et on se retrouve avec presqu'une dizaine de pages à rattraper ! et quelles pages... bon sang, j'ai vraiment l'impression que cet oral est insurmontable, j'ai de telles lacunes en fonction publique, tutelle et cie, je suis tous les liens, prend des tonnes de notes, mais impossible de retenir les choses de façon concrète, d'autant que je les ressens très peu dans mon quotidien : à part la direction de la BDP, aucun contact avec les dg, dgs, présidents et cie.


Je me demande aussi, avec grand effroi, s'il me questionneront sur le fonctionnement d'une BM, étant donné que je n'ai aucune expérience de management, et que mes expériences en BM se limitent à des stages et du bénévolat. Dur dur...


J'ai l'impression, en plus, qu'avril sera plus vite là que prévu,

Modifié par Lul
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ma pauvre Lul, je te mentirais si je te disais que le parcours BDP est la meilleure école pour passer en BM. Perso, si je me trouvais tans ta situation, je ne pourrais que forcer le trait sur ce qui me manque en BDP : le contact vrai avec les publics, la gestion d'une structure ou d'un secteur, l'intégration dans un milieu humain et professionnel à échelle humaine, pas à l'échelle départementale, la capacité de porter un projet local etc..


 


Bon, à toi de taper fort sur tes motivations. Comme tu te décrivais dans un autre post " frustrée". Après tout, dépasser ses frustrations, c'est un projet pro aussi, non ?


 


Bonne chance à toi  :)


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ahaha, merci, je suis capable de faire un paté sur ce qui manque en BDP, mais je suis aussi vraiment persuadée que ça peut être un excellent outil de maillage territorial, moteur de plein de choses parce que justement pas en contact avec le public et donc détaché d'une certaine contrainte. Mais ça aide pas à se caler en philosophie de la fonction publique...


Je pense prendre rapidement des cours d'hypnose histoire de me les mettre dans la poche quoi qu'il arrive, de toute façon...


Modifié par Lul
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Ferris et @Bernard: merci vous deux pour vos conseils! je pense effectivement garder cette chronologie.. mais comme tu l'as dit Ferris ça donne l'impression que je perd en responsabilité d'encadrement avec les années..  il faut que je mette en avant le fait que depuis que je suis responsable secteur jeunesse, j'encadre des bénévoles lors d'événements, j'ai une collègue ABF , mais je ne dirai pas que je l'encadre dans ces termes là.. c'est délicat!


Lorsque la directrice de la médiathèque a été embauchée (10 mois avant son ouverture, on était encore dans les préfa..) , je revenais tout juste de congés maternité et ça m'angoissais terriblement de tomber sur une "peau de vache" qui allait chamboulée tout ce que j'avais accompli en 8ans!  et finalement ça s'est super bien passé, j'ai même été soulagée d'occuper ma vraie place au sein du secteur jeunesse! je fais enfin ce qui me plait vraiment dans le métier depuis 1 an, même si du coup mes responsabilités de gestion globale disparaissent..


j'étais pendant 6 ans non titulaire, tentant chaque année les concours, lorsque j'ai réussi le concours d'adjoint , le fait d'être enfin titularisée (et donc une stabilité ) m'a énormément rassurée!


bref il faut que j'arrive à montrer mes compétences, sans qu'on ressente cette baisse de responsabilités..


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Ferris


 


Isa a donné le lien qui va bien, et qui est franco-français.


 


Tu veux celui sur l'Europe :


 


Selon l'interprétation de la CJCE , l'article 49 du traité de Rome « prohibe non seulement les discriminations ostensibles, fondées sur la nationalité, mais encore toute forme dissimulée de discrimination qui, par application d'autres critères de distinction, aboutissent en fait au même résultat ». Seules deux raisons peuvent permettre de faire exception à ce principe de non-discrimination : l'ordre public, la sécurité publique et la santé publique, une raison impérieuse d'intérêt général. La CJCE a rappelé que des objectifs purement économiques ne peuvent pas constituer des raisons impérieuses d'intérêt général de nature à justifier une restriction au principe d'égalité du service public. De même, la différence de tarif ne pourrait pas être justifiée par la préservation de la cohérence du système fiscal. En effet, aucune relation directe ne peut être établie entre l'impôt dû à la collectivité gérant le service public et le coût de la prestation fournie. En outre, la CJCE souligne qu'aucun Etat membre ne saurait exciper de situations de son ordre juridique interne pour justifier le non-respect des obligations du droit communautaire.


 


Si tu lis la suite, tu verras que l'on peut toutefois admettre une différence de tarifs sur les catégories familles nombreuses, jeunes, du moment que cela s'applique à tous.


 


Tu as d'autres échos ici, mais c'est quand même nettement plus compliqué et ambigu à démêler.


 


 


Au niveau de la loi européenne, ce n'est pas vraiment l'article 49, mais le 54 qui me paraît évoquer cette non discrimination.


Là aussi, c'est du droit pur jus. Il faut s'accrocher pour comprendre les termes.


 


Pour la carte d'identité, j'ai vu passer récemment une augmentation de sa durée de validité +5 ans, pour les cartes après février 2004. Maintenant, si tu n'es pas content de ma carte d'identité périmée, je te montre mon permis de conduire. :tongue:


  Bernard

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,


 


Et bien que de données sur ce fil, je vais tenter de lire tranquillement tout ça...


 


Après avoir peiné à m'inscrire au concours (l'histoire des équivalence) j'ai eu la surprise d'être admissible au concours, mais alors quand je dis surprise ! Ce n'est même pas moi qui suis allé voir les résultats, je les pensais passés depuis longtemps.


 


Bon après évidemment j'ai tenté de m'y mettre ;-) Merci pour toutes les infos sur les attentes de l'oral de présentation/motivation.


 


Je suis inscrit à l'oral d'informatique (à 7h45 urk) que je passerai donc juste le 2 avril, avant l'entretien. Je révises diverses données mais ne sait pas vraiment à quoi m'attendre, je vais donc lire tout le fil mais avant voulais dire merci à tous pour le boulot fait ici et bravo pour ceux qui sont admissibles !


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Ferris (un peu plus court alors)

Par ailleurs, à part l'état-civil, peu de services en mairie reçoivent du public, et surtout pas autant qu'une bibliothèque. Cesse donc de renvoyer la balle aux autres!

Alors, voyons voir sur ma commune :
Salle culturelle, cantine/atsem, CCAS, halte-garderie, CLSH, Etat civil / mairie et bibliothèque. Oui, il y a aussi le service de police municipal. Reste, comme tu dis le cuisinier, les autres services administratifs et la voirie. (ce qui fait 6 + 5 = 11 personnes sur un effectif de 100 qui ne reçoit pas de public => 89 % des fonctionnaires de ma commune reçoivent du public.)

Je ne renvoie pas la balle aux autres, je suis un de ceux-là.
La cantine reçoit plus de monde que moi. Elle est scolaire, d'autres lois s'applique.

Pour la salle culturelle, par contre, ils reçoivent plus de monde que moi... dont des clowns et autres personnes grimées.

- il me paraît normal qu'il y ait une transmission des consignes à adopter lors d'une réunion de tous les chefs de service
- Exact, et c'est exactement ce qui se passe...


Chez toi.

Tu as bien de la chance d'avoir une réunion hebdomadaire où tu peux exprimer tes demandes. Idem quand tu peux accéder à la Gazette des communes avec le temps pour le faire.

Je te rappelle aussi que je fonctionne avec des bénévoles, et que ce qui peut s'appliquer au fonctionnaire ne s'applique pas forcément à des bénévoles. Deux poids deux mesures ? (Mais dans le cadre du jury, on suppose tout le monde fonctionnaire, donc NOPE)

D'où, le seul exemple qu'il me reste (oui, je suis copieur), c'est la décision des cadres supérieurs, cadre A de la commune. (Tu as l'avantage, tu es cadre A, donc pleinement responsable)

Et heureusement que je peux en discuter avec toi, parce que tu fais partie de ma veille. Mille fois plus que tout ce qui me provient d'ailleurs.

C'est ça quand on travaille en petite bibliothèque. On est super isolé, au courant de rien, avec pas le temps de faire de la veille... Sauf si on le prend en dehors du boulot.

Sans le prétexte de ce fil de discussion, quelles étaient les chances (que on) que j'approfondisse la loi sur la dissimulation du visage.

Clair aussi, dans ma situation, qu'une personne avec un voile intégrale a mille fois moins de chances de se produire qu'une personne nue à la bibliothèque (merci pour l'info, je n'y avais même pas pensé, et pourtant).

Si le cas d'une personne voilée advient malgré tout, cette personne pourrait bien être la femme d'un chercheur de renommée internationale venu au CESTA. Pas sûr que la DST (oups ! la DCRI maintenant) qui gère les lieux apprécie.

Tiens, j'aime bien quand tu retiens ça :
"Ce n’est pas la réponse qui est importante c’est la façon de défendre son idée, l’argumentaire choisi."

C'est exactement ce que je pense pour un jury.
Surtout face à ce genre de question piège.
  Bernard
 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Mielpops

C'est Isa qui t'a répondu sur la chronologie, je ne voudrais pas lui voler la vedette, ni les remerciements qui lui sont dus.

Par contre, ce qui m'interpelle dans ton parcours, c'est le pourquoi du "service jeunesse" ?

Tu as une formation de conteuse, tu as reçu les écoles ?
C'est toi qui as développé/étoffé le fonds jeunesse, toi qui le connais le mieux ?

"et finalement ça s'est super bien passé, j'ai même été soulagée d'occuper ma vraie place au sein du secteur jeunesse!"
Ça, c'est très intéressant. C'est quoi ta "vraie place" ?
Si tu arrives à développer cette idée, tu as un axe de présentation indéniable.

"je fais enfin ce qui me plaît vraiment dans le métier depuis 1 an"
Idem ici.

Tu le raccroches sur des missions de B, encadrement (de bénévoles), cotation, organisation de la collection, etc.

Et hop, ton axe est renforcé.

Pour l'idée que tu as une baisse de responsabilité, il faut le présenter autrement.

Tu n'es pas responsable de l'ambition culturelle de ta tutelle.
Quelle taille, ta nouvelle médiathèque ? Quelles dimensions ?
Pour quel public... quelle augmentation prévue ?
=> Est-ce que tu aurais pu faire face seule ?

Sais-tu pourquoi ta directrice a été embauchée ? missions d'animations, de contacts, gestion administrative, autre ?
Parce qu'elle détient des compétences que tu n'as pas (pas encore)

Quel grade a-t-elle ?

Si elle est B, tu peux vouloir assurer sa succession. Oui, rien ne dit qu'elle va rester  longtemps. Même si ce n'est pas vrai dans l'immédiat, tu as le droit de te projeter dans le futur. Et dans ce futur, tu peux aussi chercher à prendre la direction d'une médiathèque.

C'est la suite logique du parcours.

Tu peux donc présenter l'arrivée de ta directrice comme une réduction de tes responsabilités, ou comme une bénédiction pour t'investir plus à fond dans le secteur jeunesse qui te passionne. On te libère d'autres tâches pour lesquelles tu n'avais pas le temps, et c'est formidable ! Parce que toute seule tu n'avais pas le temps de tout faire.

Bien cordialement
  Bernard
 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valeryella Ella

@ mael ah enfin quelqu'un qui passe l'option informatique , je me sens moins seule , finalement, y'a de plus en plus de gens qui le passent cet "insurmontable " concours , et comme il ya celui de bibliothécaire juste apres ( me suis inscrite!!) je me dis qu'on a pas fini avec les questions ! merci à vous tous ça nous aide très beaucoup.:)


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme j'ai bien fait de m'inscrire sur ce forum!  vous m'apportez un tas de réponses et j'y vois vraiment plus clair !


 


@Bernard: après mon DUT j'ai fais une licence en sciences de l'éducation.. promouvoir la lecture auprès du jeune public a toujours été ma route à suivre.. c'est pour ça que maintenant que je m'occupe du secteur jeunesse je me sens vraiment à ma place.. toutes les missions de gestion que ma directrice occupe ne m'attirent pas vraiment.


elle est de grade A la directrice, bibliothécaire. je participe aux décisions, au planning d'animations , à la répartition du budget.. comme je le faisais avant mais évidemment pas la même échelle!


je gère seule les collections jeunesse, et je me forme au mieux ( coups de cœur BDP, accueil des classes, bébé lecteurs, contes...)


 


en fait j'ai plein d'infos à donner, et pour le moment j'essaie de m'en sortir comme je peux pour les structurer! à l'écrit c'est plus facile... à l'oral sans note, devant 3 ou 4 paires d'yeux ça l'est moins! :ermm:


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valeryella Ella

Tout à fait d'accord avec ce que tu dis , il faut passer le stress de l'oral , car nous avons tous et toutes des competences à mettre en avant , il suffit de les communiquer !


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ Lul


 


"moteur de plein de choses parce que justement pas en contact avec le public et donc détaché d'une certaine contrainte."


Si tu présentes le public comme une contrainte, il va falloir choisir un angle d'attaque assez pointu... :blink: 


 


@Mielpops


 


C'est beaucoup plus clair présenté comme ça, notamment pour l'orientation jeunesse, et sur ta place dans l'organigramme de ta structure. Ta directrice est une A, tu seras une B et je suppose que ta collègue ABF est une C. Donc il faudra que les fiches de postes soient claire à un moment sur qui encadre qui.


 


Rassure-toi, sur une petite équipe, le mot "encadrement" ne doit pas te faire peur, les décisions sont le plus souvent collégiales. Mais il y a une différence entre le vécu et le positionnement des jurys : es-tu en position d'adjointe de la directrice et, si oui, cela se traduit comment dans les faits? Par exemple, qui dirige la boutique si elle est absente ? Tu participes à tout, c'est chouette, mais as-tu des responsabilités particulières au niveau du planning par exemple (un planning ça se construit à plusieurs mais qui le suit ?) etc..tu vois, le genre de questions qui te positionneraient plus clairement comme B (et éventuellement, comme le dit Bernard, comme éventuelle successeur de ta directrice). Ils sont quand même là pour décider si tu ferais une bonne "B" classique, tous types de fonctionnement confondus, ne l'oublie pas.


 


Pour le reste c'est clair, le nouveau dimensionnement (" pas la même échelle" comme tu le dis) de la structure et ta participation à l'ensemble (budget etc..) remplacent largement tes responsabilités antérieures. Et les jurés aiment bien les gens qui arrivent à se fondre dans un fonctionnement collectif, ce qui, finalement est parfois plus difficile que d'être seule à tout décider.


 


 


@ Bernard


Merci, mais le lien sur l'Europe souligne davantage l'aspect ordre et sécurité (c'est pour cela que j'évoquais la loi anti-terroriste, présente sous d'autres noms partout en Europe). Donc là on est raccord. Pour la discrimination elle est condamnée, mais cela ne nous concerne pas en France, sauf ce petit problème de la loi concernant l'école. Çà c'est la laïcité française dans toute sa splendeur...


 


D'accord pour le nombre des publics reçus dans les services.Centre aeré, ecoles, creches, cantine, et même services sportifs et école de musique reçoivent des public arithmétiquement plus nombreux (en fréquentation globale annuelle) mais beaucoup plus ciblés : en gros c'est des gamins, et souvent les mêmes que tu retrouves dans les différents lieux cités. La bibliothèque est la seule à recevoir TOUT le monde, sur le papier mais aussi en réalité, tous les âges, tous les groupes sociaux, et tous les types de demandes de plus en plus. Elle est le seul service où le pluralisme de l'offre peut poser problème (ok, tu as la viande halal à la cantine, mais on est dans l'anecdote...). C'est ce qui fait notre grandeur, notre importance, et nos problèmes. :) 


 


Si le cas d'une personne voilée advient malgré tout, cette personne pourrait bien être la femme d'un chercheur de renommée internationale venu au CESTA.


Effectivement, ça rappelle cette anecdote (je ne sais si elle est vraie) d'un restaurant ou truc de luxe, qui avait traité de façon discriminatoire une dame voilée. C'était une des épouses d'un prince arabe en visite en France pour faire quelques menus achats. Le tintouin diplomatique, je te dis pas!


 


C'est gentil de me citer dans tes références de veille, mais ça ne vaut pas les sites et revues que je te citais en lien. D'un autre côté, je vais te dire un truc  c'est fou ce que j'apprends à force de chercher des réponses pour les autres... :wink: 


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les filles, si vous relisez bien les retours de ceux qui sont passés, vous verrez que le stress est globalement resté présent, que le type de jury (les jurys axés FPT et les autres) a beaucoup joué. On appelle ça la chance. Mais je crois très franchement que le jury ne vous demande pas des tonnes de "savoirs". Il vous demande de faire passer votre motivation et votre enthousiasme, à partir d'un parcours cohérent, c'est à dire une sorte de sphère où votre vécu perso, vos expériences pro et leurs variété, vos formations, vos compétences pratiques, votre connaissance du terrain, forment quelque chose d'harmonieux, créant presque une évidence : vous savez ce que vous faites là, vous n'y êtes pas par hasard ou en désespoir de cause, et vous avez tracé votre route.


 

III- Motivation: Tout au long de l’entretien http://www.cdg69.fr/documents/divers/Cadrage_ACPB_admission_Entretien.pdf

 

Et la motivation, ça s'apprécie autrement que par un déferlement de connaissances administratives ou statutaires. Et ils le savent très bien.

 

D'un autre côté, on n'en parle jamais, mais vouloir devenir titulaire, quand on est contractuel, c'est un gros mot ? Non. Et ils le savent aussi...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Ferris: tu ne veux pas m'accompagner à mon oral? histoire de me coacher le jour J? :D


j'espère juste ne pas perdre mes moyens, bafouiller et du coup ne pas dire tout ce que j'aurai voulu dire...


faut-il dédramatiser l'enjeu pour être plus zen j'en sais rien.. mais je suis déterminée ça c'est certain!


 


si certain(e)s passe leur oral ACPB en interne à Montbéliard le 9 ou 10 avril, je veux bien ne plus stresser toute seule :wink:


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut


 


Bon, c'est pas parce que je suis (déjà enfin) passé à l'oral que je vous oublie.


Pour répondre à une remarque déjà ancienne de Ferris :


- question vestimentaire : les conseils donnés importent peu, surtout d'être à l'aise, pas engoncé


- pour les prépa : et bien en ce qui me concerne, j'avais un livre par le cned, deux ou trois devoirs (peu utiles) plus trois autres brochures plus anciennes de la documentation française pour m'orienter. Globalement les conseils sont bons mais pour l'ensemble, toute cette documentation était orienté cadre A filière administrative, donc une exigence strict et des connaissances légales et sociétales différentes. ce que j'en ai retiré de bien : un oral est comme un rite de passage, il faut bien respecter le cadre, son rôle ; pour l'externe notamment, ce qui diffère avec un entretien d'embauche c'est que là ils ne comparer pas un profil et un poste, ils testent une personnalité, pour savoir si la personne sera (pour sa vie entière) un bon fonctionnaire (droiture, respect des règles, compétences) ; il est utile de s'intéresser à la FPT, pas tant pour tout savoir que pour comprendre et apprécier (oui, c'est mieux, même si on change d'avis après) ; après il y a les conseils unanimes : respirer, rester sur ses appuis, s'expanser dans la pièce, regarder tout le monde, parler de manière intelligible, écouter les questions et remarques jusqu'à la fin, penser que le jury teste (et juge pas) c'est à dire de ne pas se sentir agresser quand le jury pose des questions....


- pour ce qui est de la note de cadrage... ouais, elle dit pas grand chose.


 


Du haut de ma grande expérience (2 oraux), je rajouterai que l'attitude et l'état d'esprit importent plus que les réponses. Trouvez ce qui vous fait du bien, vous calme et surtout surtout croyez en vous, dites-vous que c'est une réunion avec des collaborateurs, que tout va bien se passer, vous n'êtes pas là ni par hasard ni pour rien.


(et si vous vous y connaissez en magie, faites venir la chance à vous.... la pensée positive fonctionne aussi)


 


euh... voilà


(c'est confus, non ? aurais-je perdu mon éloquence?)


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et du coup ne pas dire tout ce que j'aurai voulu dire...


 


Tu viens de mettre le doigt sur la cause profonde du stress. Tu ne diras JAMAIS TOUT ce que tu as a voulu dire. En fait tu diras très probablement autre chose, et d'une façon différente, tout simplement parce que tu auras à rebondir en quelques secondes à des questions. Tu as la main (moite) sur l'exposé. Là si tu te vautres, c'est de ta faute. Pour le reste, tu essaies seulement de prendre en marche le train des questions, sans de faire écrabouiller (Tiens, Ecrabouille, je l'avais pas encore faite celle là).


Regarde les réactions de celles qui ont passé l'épreuve et qui nous disent que plus elles ressassent, plus elles se disent qu'à tel moment elles auraient peut-être du dire ça plutôt que ça etc...Mais sur le moment, elles ont simplement réagi à chaud.


 


Le trac est une forme d’appréhension lors de l’anticipation de situations d’interaction avec autrui et souvent liée à la peur du jugement. C'est pour ça que j'insiste souvent sur ce que jury attend vraiment de toi. Et c'est assez éloigné de ce que tu penses. Il ne juge pas tant tes connaissances que ta cohérence. Il "se fait une idée de toi" tout au long des questions. Et cette idée, cette impression, elle va se construire tout doucement, à travers ta réaction, ton sourire (rappelle toi Calire : le jury souriait quand je souriais, j'ai même fait de l'humour"), ton regard direct, le choix des mots, une anecdote parlante et illustrant bien ton propos, et plein d'autres choses qui tiennent à de l'humain.


 


Là où il y a une articulation inévitable à ne pas rater, c'est (et les retours nous disent souvent que les jurys rebondissent sur des problematiques posées dans ton exposé), c'est d'avoir des réponses à tout ce que tu as mis dans l'exposé. Tu as parlé d'animation ? Pas d'impasse la-dessus. Tu as parlé du projet de la nouvelle structure ? Ils peuvent rebondir sur qu'est-ce qu'un projet d'établissement. Tu as parlé des bénévoles ? Ils peuvent aussi rebondir la-dessus. Etc...et à chaque fois tu seras déstabilisée. Donc attention à être prête à développer les points-clés mis dans ton exposé. C'est un minimum.


 


Après, c'est la loterie. Parlez-nous du régime indemnitaire de votre collectivité. Touchez-vous la NBI, Quelles sont les compétences d'une CAP etc...Mais là, ils savent bien que tu es assez loin de ton vécu. Ce n'est pas la-dessus que tu seras jugée.


 


EDIT On vient de se croiser un post avec Calire, on a évité la collision : regarde ce qu'elle te dit : (c'est moi qui soulignes..et qui corrige les fautes)


 


un oral est comme un rite de passage, il faut bien respecter le cadre, son rôle ; pour l'externe notamment, ce qui diffère avec un entretien d'embauche c'est que là ils ne comparent pas un profil et un poste, ils testent une personnalité, pour savoir si la personne sera (pour sa vie entière) un bon fonctionnaire (droiture, respect des règles, compétences) ; il est utile de s'intéresser à la FPT, pas tant pour tout savoir que pour comprendre et apprécier (oui, c'est mieux, même si on change d'avis après) ; après il y a les conseils unanimes : respirer, rester sur ses appuis, s'expanser dans la pièce, regarder tout le monde, parler de manière intelligible, écouter les questions et remarques jusqu'à la fin, penser que le jury teste (et juge pas) c'est à dire de ne pas se sentir agressée quand le jury pose des questions....


 


T'as toutes les réponses. Mieux que je n'aurais pu le dire. (Merci Claire.)


 


Euh, Mielpops, pour t'accompagner en coaching jusqu'au bout, c'est gentil, mais c'est dangereux, je crois que je stresserais pour deux et là, ça fait beaucoup pour ma petite santé... :D 

Modifié par Ferris
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au fait, deux autres candidates m'ont dit que dans les petites bibliothèques, on travaille tous les mercredis et les samedis.... vraiment tous.... et toutes les vacances scolaires sans choix possible !!


Est-ce une loi générale ?


Vaut-il mieux être dans une grosse structure ?


Elles me conseillaient la BDP pour bosser du lundi au vendredi....


Qu'en dites vous ?


(ce job m'attire mais pas tellement si c'est pour voir mes enfants plus qu'un jour par semaine! :wacko: )


 


Calire


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Lul

Je me demande aussi, avec grand effroi, s'ils me questionneront sur le fonctionnement d'une BM, étant donné que je n'ai aucune expérience de management, et que mes expériences en BM se limitent à des stages et du bénévolat. Dur dur...

Bah, tu sais, la différence n'est pas si élevée que ça.
En BDP, tu reçois du public (de collègues ou collègues bénévoles), donc tu reçois du public. Tu as du bol, c'est un public discipliné. Mais si tu le souhaites, tu peux demander à des collègues de BM de te montrer ce que font quelques enfants en moins d'une demi-heure dans ton fonds.
Tu peux aussi t'installer dans une BM un mercredi ou un samedi après-midi, et regarder.

Après, la gestion avec la tutelle, c'est pareil qu'avec tes chefs.
A la différence prêt que tes chefs ne chercheront pas à être réélus, donc à être en bons termes avec le maximum d'administrés.

Pour le management, je ne suis pas d'accord avec toi.
Sauf si tu portes des oeillères. :D

Du management, tu en as tout autour de toi avec tes chefs.
Tu es capable d'apprécier tes supérieurs et de dire ce que tu aimes bien pour chacun d'eux, et ce que tu n'apprécies pas dans leurs managements (pluriel, car en BDP il y a toujours plusieurs possibilités)


Je pense prendre rapidement des cours d'hypnose histoire de me les mettre dans la poche quoi qu'il arrive, de toute façon...

Là, je peux te conseiller mieux que l'hypnose.
BUZAN Tony     Une tête bien faîte 9782212552140
165 pages, et une bonne découverte du mind-mapping (autrement appelé Cartes mentales ou Cartes Heuristiques)

Avec un peu de pratique, tu obtiens des résultats intéressants, et c'est en plus très facile pour réviser.

Des explications ici 23 mn 13 :

Et le mindmap ne sert pas qu'à ça.
C'est un outils pour plein de choses dans la vie, comme il est dit à la fin de la vidéo.

En cherchant mindmap, cartes mentales ou cartes heuristiques, tu auras plein d'exemples.

Exemple : http://www.ebsi.umontreal.ca/jetrouve/projet/cartes_m/galerie.htm
 

La ligne rédiger un CV pourrait t'intéresser, en l'adaptant à ton CV et vie de bibliothécaire.

Tu peux mêmemindmapper le fonctionnement d'une BM.

Bonne soirée
  Bernard
 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Calire


 


Au fait, deux autres candidates m'ont dit que dans les petites bibliothèques, on travaille tous les mercredis et les samedis.... vraiment tous.... et toutes les vacances scolaires sans choix possible !!


 


Tout dépend des lieux et des endroits.


Dans certaines communes, la bibliothèque n'est ouverte que le samedi matin.


 


Si tu as un(e) collègue, tu peux établir un roulement.


 


Tu peux aussi travailler à temps non complet, le temps que tes enfants grandissent.


Mais sûr que ça va poser problème le mercredi. Surtout en petite structure.


 


Mercredi et samedi sont les deux grosses journées où le public est disponible.


Etait, car avec la réforme Peillon le matin va être sérieusement croqué. Donc tu ne les verras pas non plus le mercredi matin, que tu bosses ou ne bosses pas.


 


Est-ce une loi générale ?


 


Non.


 


Vaut-il mieux être dans une grosse structure ?


Elles me conseillaient la BDP pour bosser du lundi au vendredi....


 


Tu travailleras quand même le mercredi.  :wink:


Sauf aménagement.


 


Qu'en dites vous ?


(ce job m'attire mais pas tellement si c'est pour voir mes enfants plus qu'un jour par semaine! :wacko: )


 


Forcément, en BM, on bosse lorsque les gens sont disponibles et les enfants libres d'école.


C'est une des contraintes métier.


 


En grosse structure, plus de personnel = des roulements.


 


Et puis attends, tu vas peut-être travailler le dimanche, donc avec des jours libres dans la semaine :hyper:


 


Pour les vacances, t'inquiète, il faudra bien que tu poses tes congés. En plus tu seras prioritaire pour cause d'enfants, sauf si tes collègues en ont aussi. Le tout est que tu préviennes tes lecteurs, longtemps à l'avance.


 


En tout cas, tu sais déjà que tu ne peux pas viser les petites bibliothèques avec juste toi à bord. Ou alors il faudra que tu attendes que tes enfants grandissent. L'affaire d'une dizaine d'années.


 


Bon courage


  Bernard


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Claire


 


En général oui, on travaille du mardi au samedi soi, et les samedis et mercredis, qui sont les jours de plus grosse fréquentation, c'est tout le monde sur le pont ! Plus l'équipe est restreinte plus il est difficile d'avoir des journées de récup sur ces jours là. Une grosse structure peut-être à condition que pas mal de secteurs soient doublés. Il y a des grosses structures qui ont une pénurie de personnel. Pour les vacances scolaires non, tu peux prendre outre 3 semaines d'affilée l'été, une semaine à choisir sur les petites vacances, en roulement avec des collègues. Enfin c'est le cas le plus fréquent.Tu as les jours de fractionnement en plus. (jours supplémentaires accordés pour congés pris entre le 1er nov. et le 30 avril) Et tu as la priorité pour le choix des dates du fait que tu es mère de famille.


 


En tous cas en entretien de recrutement, je te déconseille d'annoncer qu'il te faut des mercredis et samedis de libres, ça risque de faire très mauvaise impression...(cas vécu)


 


Claire ! Tu ne vas pas chercher à aller bosser en BDP, dis-moi que c'est pas vrai !


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...